Publié dans Sciences et espace

47

Touché par la pénurie, Canon vend des cartouches d’encre sans puce

Touché par la pénurie, Canon vend des cartouches d’encre sans puce

Depuis maintenant de longs mois, de nombreux secteurs sont touchés par des pénuries de composants. Le fabricant d’imprimantes Canon n’y échappe pas et se retrouve à devoir vendre des cartouches sans puce. 

« Bien qu’il n’y ait pas d’impact négatif sur la qualité d’impression lorsque les consommables sont utilisés sans composants électroniques, certaines fonctions supplémentaires, telles que la détection du niveau d’encre, peuvent être affectées », explique le constructeur.

Autre problème : un « message d’erreur » qui précise que la cartouche n’est pas reconnue. Cette « fonctionnalité » a été mise en place par les fabricants d’imprimantes pour pousser leurs clients à utiliser des cartouches proposées par leurs soins, pas par des tiers.

C’est un peu l’histoire de l’arroseur arrosé… avec les clients au milieu. 

47

Tiens, en parlant de ça :

La Section 702 de la loi sur la surveillance du renseignement étranger (Foreign Intelligence Surveillance Act – FISA)

Aux USA, la surveillance des communications d’étrangers sans mandat (FISA) fait débat

Aller FISSA au Sénat

15:40 DroitSécu 1
logo apple en devanture de boutique

Apple autorise puis supprime un émulateur Game Boy sur iOS

Quel est ce phoque ?

14:09 Soft 15
Logo d'Android 14

Android 15 bêta : Wallet par défaut, sécurité des réseaux mobiles et Wi-Fi, bugs sur le NFC

Ce n’est PAS une révolution

11:15 Soft 5
47

Fermer

Commentaires (47)


La puce est juste là pour compter les pages et dire si “il y a plus d’encre” ou il y a vraiment un capteur de niveau à l’intérieur ? Surtout que ces cartouches sont opaques, on voit pas le réservoir…



Tient il faudrait essayer de virer la puce en fin de cartouche (quand l’imprimante dit que c’est vide) et voir combien d’impression on peut faire encore. ?


C’est vrai que si on a juste à retirer la puce, pourquoi se priver d’essayer ?
Par contre, comment elle détecte la présence de la cartouche ?


Arcy

C’est vrai que si on a juste à retirer la puce, pourquoi se priver d’essayer ?
Par contre, comment elle détecte la présence de la cartouche ?


J’avoue que je suis circonspect sur le sujet. Avec certaines cartouches “compatibles” non reconnues, mon imprimante me dit qu’il n’y a pas de cartouche. Comment ferait-elle pour autoriser une impression si la puce est carrément absente et que l’imprimante croit qu’elle n’a pas de cartouche.



D’ailleurs c’est même encore plus stupide que ça : s’il me manque du jaune, du bleu ou du rouge, mais que la cartouche noire est pleine, l’imprimante refuse quand même les impressions en noir & blanc.



A la prochaine cartouche “vide”, je lui fais sauter la puce et j’essaye !


Nozalys

J’avoue que je suis circonspect sur le sujet. Avec certaines cartouches “compatibles” non reconnues, mon imprimante me dit qu’il n’y a pas de cartouche. Comment ferait-elle pour autoriser une impression si la puce est carrément absente et que l’imprimante croit qu’elle n’a pas de cartouche.



D’ailleurs c’est même encore plus stupide que ça : s’il me manque du jaune, du bleu ou du rouge, mais que la cartouche noire est pleine, l’imprimante refuse quand même les impressions en noir & blanc.



A la prochaine cartouche “vide”, je lui fais sauter la puce et j’essaye !


C’est simple, il suffit de regarder les imprimantes qui sont concerné par le message de Canon.



C’est uniquement des grosses imprimantes de bureau (qui font meuble). Pas du matos de particuliers, ils peuvent très bien avoir déployé une mise à jour pour que ses imprimantes là puissent se passer temporairement des puces


Elle compte les pages, il n’y a aucun capteur.
https://www.youtube.com/watch?v=SJ2OSczsdFo


dylem29

Elle compte les pages, il n’y a aucun capteur.
https://www.youtube.com/watch?v=SJ2OSczsdFo


Bien sûr, ça coûte beaucoup moins cher d’implémenter une compteur dans une minuscule puce plutôt que d’intégrer un capteur quelconque (optique, piezzo, résistif, capacitif, etc.) dans la cartouche !



J’ai d’ailleurs l’impression, avec mes cartouches compatibles actuelle, que le “niveau” indiqué par l’imprimante des cartouches de couleur baisse malgré une utilisation exclusive du noir & blanc… Je ne serais pas surpris que le logiciel d’Epson incrémente tous les compteurs sur les cartouches non-Epson. En tout cas je ne vois pas d’autre explication, et c’est bien dans leur façon de faire.


Nozalys

Bien sûr, ça coûte beaucoup moins cher d’implémenter une compteur dans une minuscule puce plutôt que d’intégrer un capteur quelconque (optique, piezzo, résistif, capacitif, etc.) dans la cartouche !



J’ai d’ailleurs l’impression, avec mes cartouches compatibles actuelle, que le “niveau” indiqué par l’imprimante des cartouches de couleur baisse malgré une utilisation exclusive du noir & blanc… Je ne serais pas surpris que le logiciel d’Epson incrémente tous les compteurs sur les cartouches non-Epson. En tout cas je ne vois pas d’autre explication, et c’est bien dans leur façon de faire.


ne pas oublier que les imprimantes jet d’encre font aussi plus ou moins systématiquement des nettoyages des têtes, qui bouffe de l’encre de toutes les cartouches.
Sur un usage occasionnel, la mienne (Canon) me réclame en gros un changement de cartouches tous les 2 ou 3 mois. À l’usage, ça finit par faire vraiment cher !



Par contre, je peux forcer l’impression malgré des cartouches indiquées “vides”, et ne les changer que quand on voit vraiment qu’il manque des teintes sur la page imprimée.


dylem29

Elle compte les pages, il n’y a aucun capteur.
https://www.youtube.com/watch?v=SJ2OSczsdFo


C’est bien ce qu’il me semblait… :-/



Il me semble qu’il y a quelques années, une précédente imprimante Canon que j’avais, il y a avait une sorte de prisme à l’intérieur du réservoir. Un truc comme sur les photos : http://server.idemdito.org/electro/computer/niveau.htm je trouvais ça bien…



On imprime pas mal à la maison et des photos aussi, du coup, je me tâte pour prendre une imprimante avec réservoir. Reste à trouver un bon modèle qui fait bien les photos et aussi avec le scanner … :)


dylem29

Elle compte les pages, il n’y a aucun capteur.
https://www.youtube.com/watch?v=SJ2OSczsdFo


Ça me paraît bizarre ça : dans le reportage il parvient à imprimer une dizaine de pages totalement noire avec une cartouche noire neuve, je doute que s’il avait juste imprimé un mot par feuille, il aurait eu le message “plus d’encre noire” au bout d’une dizaine d’impressions (trop gros pour que ça passe auprès du consommateur).
Peut-être que l’imprimante calcul l’encre (grosso modo) nécessaire à l’impression courante et l’ajoute à la puce.


zeldomar

Ça me paraît bizarre ça : dans le reportage il parvient à imprimer une dizaine de pages totalement noire avec une cartouche noire neuve, je doute que s’il avait juste imprimé un mot par feuille, il aurait eu le message “plus d’encre noire” au bout d’une dizaine d’impressions (trop gros pour que ça passe auprès du consommateur).
Peut-être que l’imprimante calcul l’encre (grosso modo) nécessaire à l’impression courante et l’ajoute à la puce.


J’ai bossé en R&D dans le domaine des imprimantes (laser) mais le système est similaire pour les jet d’encre.
Oui, on fait une estimation du toner (ou de l’encre) consommée en fonction des pixels noirs imprimés (ou de chaque couleur si besoin) et on cumule cette consommation estimée pour la cartouche en cours. Cela permet d’indiquer quand on est près de la fin de la cartouche et quand on estime que c’est vide. Comme on était au départ des fabricants de télécopieurs, on arrêtait l’impression quand notre estimation disait que la cartouche était vide (il ne fallait pas perdre de fax ou en imprimer un illisible). On a gardé cette politique même pour les imprimantes sans fonction fax.



Ensuite, il y a une norme ISO/IEC 19752 (pour les laser monochromes) qui permet de convertir en nombre de pages imprimées. En fait, on mesure sur plusieurs cartouches combien on imprime de pages normalisées et on fait la moyenne. L’astuce est que l’on peut imprimer en continu (ce qui augmente le nombre de pages par rapport à des impressions espacées où il y a un peu de toner de consommé à chaque réveil de l’imprimante).
L’avantage de cette norme, c’est que tous les constructeurs mesurent de la même façon ce nombre de pages.
Auparavant, chacun avait sa page type ou souvent utilisaient une page avec 5 % de noir.



Voici un article des numériques qui explique pour les imprimantes jet d’encre couleur.


zeldomar

Ça me paraît bizarre ça : dans le reportage il parvient à imprimer une dizaine de pages totalement noire avec une cartouche noire neuve, je doute que s’il avait juste imprimé un mot par feuille, il aurait eu le message “plus d’encre noire” au bout d’une dizaine d’impressions (trop gros pour que ça passe auprès du consommateur).
Peut-être que l’imprimante calcul l’encre (grosso modo) nécessaire à l’impression courante et l’ajoute à la puce.


Bah c’est pas un nombre de page j’imagine, mais une autre mesure fixe, qui diminue en fonction de la quantité d’encre imprimé j’imagine.


Ces puces sont bidons, elles comptent le nombre d’impressions sans aucune relation avec l’encre. Elle sont uniquement là pour te ni* et bloquer l’imprimante après un certain nombre d’impressions même s’il reste de l’encre. La définition même d’obsolescence programmée.
Deux Ex Scilicium en a fait l’analyse : https://www.youtube.com/watch?v=KMJAzrLhgGg



Nozalys a dit:


D’ailleurs c’est même encore plus stupide que ça : s’il me manque du jaune, du bleu ou du rouge, mais que la cartouche noire est pleine, l’imprimante refuse quand même les impressions en noir & blanc.




idem. C’est la raison pour laquelle je me suis vite débarrassé de ma Canon pour une HP.


Bien content d’être passé sur une laser N&B Brother, ça fait le taf en Linux et Windows pour un prix correct et des consommables qui durent.


J’ai une lexmark laser N&B gamme pro connecté en filaire sur la box et tout le monde à la maison imprime sans problème (apple android IOS windows et linux) tout ça pour 200€ cartouche 5000 pages fournis la recharge en cout 50


Même chose, je ne regrette pas.


J’en cherche une laser compatible Ubuntu, si tu as une référence à partager… :smack:
J’avais déjà lu que Brother assurait une bonne compatibilité, mais les modèles que j’ai vu pour l’instant font souvent l’impasse sur l’information des systèmes compatibles (tout au plus j’ai vu “linux” ce qui ne veut pas dire grand-chose).


Jarodd

J’en cherche une laser compatible Ubuntu, si tu as une référence à partager… :smack:
J’avais déjà lu que Brother assurait une bonne compatibilité, mais les modèles que j’ai vu pour l’instant font souvent l’impasse sur l’information des systèmes compatibles (tout au plus j’ai vu “linux” ce qui ne veut pas dire grand-chose).


Pour ma part, sous Ubuntu, j’utilise une Brother MFC-L3770CDW qui me donne entière satisfaction. Toutes les fonctions sont disponibles sous Ubuntu. C’est valable pour toute la gamme.


stratic

Pour ma part, sous Ubuntu, j’utilise une Brother MFC-L3770CDW qui me donne entière satisfaction. Toutes les fonctions sont disponibles sous Ubuntu. C’est valable pour toute la gamme.


J’ai une LCP-2560DW, le seul problème c’est la partie scanner qui n’est pas reconnue en wifi par l’outil de numérisation. Après je n’ai pas spécialement cherché, je la branche en USB quand j’ai besoin de scanner.



Par contre pour la partie impression c’est top, elle est en Wifi sur le réseau de la box et immédiatement reconnue (j’ai un Linux Mint 20.3)


mtaapc

J’ai une LCP-2560DW, le seul problème c’est la partie scanner qui n’est pas reconnue en wifi par l’outil de numérisation. Après je n’ai pas spécialement cherché, je la branche en USB quand j’ai besoin de scanner.



Par contre pour la partie impression c’est top, elle est en Wifi sur le réseau de la box et immédiatement reconnue (j’ai un Linux Mint 20.3)


Pour ma part, je scanne en IP à partir de l’imprimante vers le PC (ça évite les aller-retour) via brscan-skey fourni par Brother, mais ton modèle (comme toute la gamme LP) semble ne pas être supporté par ce soft :oops:


Jarodd

J’en cherche une laser compatible Ubuntu, si tu as une référence à partager… :smack:
J’avais déjà lu que Brother assurait une bonne compatibilité, mais les modèles que j’ai vu pour l’instant font souvent l’impasse sur l’information des systèmes compatibles (tout au plus j’ai vu “linux” ce qui ne veut pas dire grand-chose).


Oui, Brother a un bon support de Linux.
En fait, ils fournissent soir un .deb soit un .rpm. Donc, pour Ubuntu, c’est le .deb qu’il faut télécharger.



Je ne suis plus très sûr, mais il me semble que sous Ubuntu, il n’y a même pas besoin de charger leur soft sur les versions récentes, leurs imprimantes et scanners (j’ai une multifonction de la gamme DCP, si ça peut t’aider à choisir) sont reconnus lors de l’installation et les logiciels sont intégrés facilement.



À l’époque où j’avais acheté mon imprimante (2012), il avait fallu que j’installe moi-même le logiciel.


Jarodd

J’en cherche une laser compatible Ubuntu, si tu as une référence à partager… :smack:
J’avais déjà lu que Brother assurait une bonne compatibilité, mais les modèles que j’ai vu pour l’instant font souvent l’impasse sur l’information des systèmes compatibles (tout au plus j’ai vu “linux” ce qui ne veut pas dire grand-chose).


J’ai une HP Color Laserjet Pro MFP M277dw qui fonctionne très bien sous Linux (testée sous Ubuntu, Debian et Fedora)


Jarodd

J’en cherche une laser compatible Ubuntu, si tu as une référence à partager… :smack:
J’avais déjà lu que Brother assurait une bonne compatibilité, mais les modèles que j’ai vu pour l’instant font souvent l’impasse sur l’information des systèmes compatibles (tout au plus j’ai vu “linux” ce qui ne veut pas dire grand-chose).


Perso j’ai récupéré un vieille Laserjet 4000 à mon ancien taff (un gros bazar qui servait à la compta mais gratos avec l’interface réseau et plusieurs toners XL fourni j’ai pas discuté :non:), c’est si vieux que même Windows ne la reconnait plus nativement mais elle marche nickel en tant que imprimante compatible PCL6 (ou équivalent), et pareil sous Linux.
Après je n’imprime pratiquement que du texte, aucune idée de ce que ça donne avec des images



J’ai aussi une jet d’encre photo Canon mais je ne l’utilise plus de puis des années, marre de devoir racheter des cartouches chaque fois que j’en ai besoin (elle a beau avoir des cartouches séparées pour chaque couleur faut quand même les changer toutes en même temps presque à chaque fois donc aucun intérêt), et elle elle n’est pas ou très mal reconnue sous Linux


Jarodd

J’en cherche une laser compatible Ubuntu, si tu as une référence à partager… :smack:
J’avais déjà lu que Brother assurait une bonne compatibilité, mais les modèles que j’ai vu pour l’instant font souvent l’impasse sur l’information des systèmes compatibles (tout au plus j’ai vu “linux” ce qui ne veut pas dire grand-chose).


J’ai une SAMSUNG C480FW et aucun problème sous Linux. Les cartouches compatibles coûtent 12 Euros par couleur… pour >1000 pages. Je ne m’embête même plus à recharger… Par ailleurs, on peut forcer l’impression même lorsqu’une cartouche est annoncée comme vide…


Pareil, passé sur une Brother N&B laser. Je voulais une HP mais c’était plus cher; j’ai vu tellement d HP laserjet 2100 , increvables au boulot. Remisée 5 ans, tu connectes, ça imprime sans défaut. Après des années d’utilisation, souci de prise papier, petit coup de brosse à dent sur les rouleaux entrainant le papier et hop, c’était reparti :)
Je suis très content. de ma Brother. On verra sur le temps.
Fini les imprimantes jetables à jet d’encre. Tu imprimes pas quelques temps, boum, multiples nettoyages des têtes, aie les niveau d’encre. Tu n’as pas imprimé depuis longtemps, zut, c’est bouché, à jeter. Le jeu de cartouche fabriquant qui coutent plus cher que l’imprimante. La puce qui compte les pages et calcule par rapport à un pourcentage moyen de remplissage que ta cartouche est vide. Le message Epson “vous avez un consommable qui est arrivé en fin de vie”, bien sûr, pas une cartouche mais un élément non nommé et inchangeable.
Vous l’aurez compris, j’en ai gros avec les imprimantes jet d’encre, spéciale dédicace à Epson :censored:


Plus que la fonctionnalité il faut regarder de quelle pertinence on parle. Ces imprimantes sont construites avec un objectif de “durée de vie”. Alors tous les moyens sont bons.



Cependant on peut dire que de mettre des puces partout expose à un problème comme celui-ci et donc est une fragilité.



Voila un bon concept de “broken economy”.



Nozalys a dit:


D’ailleurs c’est même encore plus stupide que ça : s’il me manque du jaune, du bleu ou du rouge, mais que la cartouche noire est pleine, l’imprimante refuse quand même les impressions en noir & blanc.




Si ce n’est que ça ça va, certaines imprimantes/scanner refusaient de scanner s’il manquait de l’encre…



“Autre problème : un « message d’erreur » qui précise que la cartouche n’est pas reconnue.”



:bravo: :mdr2:



mtaapc a dit:


Bien content d’être passé sur une laser N&B Brother, ça fait le taf en Linux et Windows pour un prix correct et des consommables qui durent.




Copain :smack:
J’en avais marre d’acheter sans cesse des cartouches pour mon imprimante jet d’encre en ayant l’impression qu’elles ne tenaient pas dans le temps.
Je suis passé sur une imprimante laser Brother N&B, en 5 ans j’ai changé une seule fois le toner, quel bonheur !


passez au laser hein …
ya le même problème, mais au bout de 4000 pages !


J’ai une (ancienne) HP laser couleur, et si on veut éviter les désagréments, on peut même acheter des puces ‘originales’ et les échanger avec les puces non originaires des cartouches non HP. Du coup, l’imprimante est très contente qu’on ait acheté une “cartouche originale” aors que pour le prix de 1 j’ai les 4… Ce genre de puce n’existe pas pour tous les modèles et à mon avis pas (encore?) pour les modèles récents…



Nozalys a dit:


J’ai d’ailleurs l’impression, avec mes cartouches compatibles actuelle, que le “niveau” indiqué par l’imprimante des cartouches de couleur baisse malgré une utilisation exclusive du noir & blanc… Je ne serais pas surpris que le logiciel d’Epson incrémente tous les compteurs sur les cartouches non-Epson. En tout cas je ne vois pas d’autre explication, et c’est bien dans leur façon de faire.




Pour info, si tu ne vas pas dans les options d’impression et que tu sélectionnes “noir et blanc”, l’imprimante va utiliser les cartouches d’encre couleur même si elle a une cartouche dédiée pour le noir.



Toujours plus loin dans l’arnaque.


Ca c’est en mode “high quality grayscale” qui est à opposer au mode monochrome qui, lui, utilise exclusivement le noir.



Cependant, je te rejoins sur le fait que c’est pour inciter à la consommation de la couleur car dans les faits, la différence est à peine perceptible.


J’ai choisi ma laser couleur en fonction des cartouches adaptables.
Je ne regrettes pas, sur quelques années c’est amorti au lieu d’acheter de l’encre plus cher au litre que du Chanel n°5 !


Et ça donne quoi au niveau photo ? c’est au niveau jet-d’ecnre ?
J’ai toujours hésité à cause de cela.


tifounon

Et ça donne quoi au niveau photo ? c’est au niveau jet-d’ecnre ?
J’ai toujours hésité à cause de cela.


Normalement non, les lasers sont en-dessous du jet d’encre en terme de rendu.
Et j’ai l’impression que le texte s’estompe vite selon les conditions …


Arcy

Normalement non, les lasers sont en-dessous du jet d’encre en terme de rendu.
Et j’ai l’impression que le texte s’estompe vite selon les conditions …


Se méfier donc pour les Feuilles de Paye car si mal pris en compte par les caisses de retraite il faut les fournir ces FdP… Et certaines ont 43ans et plus pour les jeunes d’aujourd’hui


Moi j’ai une brother A3 avec chargeur (et fonction fax même si ca sert à rien) depuis quelques années.
Ben les cartouches (xl) durent hyper longtemps ! Minimum 1 an pour les couleurs et la noire encore plus longtemps.
Après quand tu changes ca peut faire mal (quoique) mais en définitive j’y gagne.



Et c’est l’imprimante qui m’a duré le plus longtemps pour l’instant.


Lors que je remplis mes cartouches non-Epson ou qu’il reste de l’encre dans une cartouche officielle, j’efface leur compteur avec un petit boitier trouvé sur Internet. Aucun pb pour finir les cartouches.


Merci tous pour vos conseils :inpactitude:


Aucun problème non plus avec une Canon MF643Cdw (Laser couleur en réseau) fonctionne avec Ubuntu, SuSE, IOS (i-Pad et i-Phon), Windows, Android (Xiaomi) en impression, le scanner fonctionne avec les Linux et Windaube, je n’ai pas testé avec les autres.



Arcy a dit:


Normalement non, les lasers sont en-dessous du jet d’encre en terme de rendu. Et j’ai l’impression que le texte s’estompe vite selon les conditions …




J’ai une samsung Laser SCX-4500 depuis pas mal d’année et j’ai déjà imprimé des images et ça reste lisible (monochrome).

De toutes façon pour les photo il faut du papier photo et un mode photo sur l’imprimante, (que certaines imprimantes n’ont) pas sinon le papier a tendance à onduler/spaghettiser avec le “poids” de l’encre.



En tous cas je trouve mes impressions avec cet laser bien meilleure que toutes les jet-d’encre que j’ai eu avant, ça doit vraiment dépendre de la qualité de l’imprimante.


Idem pour ma part. J’ai acheté une vieille hp laserjet 2155 qqchose sur le bon coin il y a 5 ans. Elle imprime super (en n&b), et je suis toujours surpris de la capacité énorme des toners compatibles qui me coûtent une dizaine d’euros malgré toutes les docs que j’ai imprimées :fou: .



Pour la couleur j’ai fait le choix des cartouches remplissables sur epson . Constat mitigé, même si J’économise. 2eme marque d’encre, la première virait au rose aux uvs quelques mois après (sick), et la deuxième , je suis obligé d’augmenter le magenta dans le driver pour éviter que le gris ne soit légèrement vert. Toutes les epsons n’utilisent pas apparemment les mêmes couleurs…



Par contre , les quantités se vident (via les infos de la puce resettable) alors que ce n’est pas le cas (elles sont transparentes)…


Ha c’est du propre ça, l’article parle de cartouche d’encre qui perdent leurs puces et il y a 3 pages de mecs qui parlent d’imprimante laser parce qu’ils en avaient mare de payer des cartouches pucés a plus de 2600€ le litre.



C’est pas avec des connards comme vous qu’on va la relancer l’économie, je ne vous félicite pas !



( :smack: )


Les laser sont clairement moins chers à l’usage dans le temps que les jet d’encre dont les cartouches s’auto détruisent au bout de 3 mois.



En dehors d’usages spécifiques comme l’impression photo (et pour ça, autant le faire sur une borne en magasin ou via un pro, ça coûte moins cher), ça répond à quasi tous les besoins.



J’ai revendu une Canon laser N&B qui avait quasi 10 ans, son toner était d’origine. J’ai une Brother couleur depuis 4 ans, les toners sont d’origine. J’ai eu deux imprimantes jet d’encre avant, et les cartouches crevaient au bout de 3 mois avec ou sans utilisation.


Je suis passé sur une laser (brother) N&B depuis 2 ans et c’est vraiment le top :yes:


J’en avait marre de me ruiner en cartouche sur un multifonction Canon, je suis passé aux compatibles mais l’encre était vraiment dégeu. J’ai essayé une petite laser N&B et c’est hyper pratique et pas cher mais pour les enfants j’ai besoin de la couleur et j’imprime des photos de temps en temps. Avoir deux imprimantes c’était pas pratique et volumineux.
J’ai donc “investi” dans une imprimante à réservoir, une Canon Maxify GX6050. Pour l’instant j’en suis content, je n’ai pas encore testé la qualité en photo sur du véritable papier photo. A voir donc.
J’ai beaucoup hésité avec les Epson EcoTank mais j’ai une mauvaise expérience avec Epson et la qualité d’impression chez Canon m’a toujours satisfait. En revanche la sectorisation des gammes est une plait. J’aurais voulu un modèle hybride entre ceux “pour le bureaux” avec chargeur de document pour le scanner et ceux “pour les photographe amateur” avec un quelques couleurs en plus mais bien sur ça n’existe pas :cartonrouge: