En Alsace, SFR vante sa fibre aux communautés de communes

En Alsace, SFR vante sa fibre aux communautés de communes

Déployer des lignes, ou la franchir

Avatar de l'auteur
Guénaël Pépin

Publié dans

Internet

11/10/2017
35

En Alsace, SFR vante sa fibre aux communautés de communes

La marque au carré rouge propose à des communautés de communes de le laisser déployer la fibre, à ses frais, sur leur territoire. Face à la promesse d'un réseau pérenne à bas coût, les collectivités pourraient se retrouver sans levier sur l'action du groupe privé.

Les communautés de communes intéressent SFR. L'opérateur a contacté plusieurs d'entre elles en Alsace, comme nous l'affirme Alain Sommerlatt, directeur général du réseau d'initiative publique Rosace. Au moins une dizaine auraient été approchées, parmi les plus peuplées, sur les 40 que compte la région historique.

Contacté, SFR nous confirme des démarches auprès de collectivités, « d’autant que certaines d’entre-elles nous sollicitent directement dans le cadre de notre plan Fibrer La France ». Interrogé sur les actions en Alsace, il nous répond « Pas uniquement ! ». Pour sa part, l'Avicca, une association de collectivités, constate aussi des mouvements de l'opérateur.

Il y a quatre mois, l'entreprise perdait le contrat de construction du réseau public du Grand Est, pour 900 000 lignes et un budget de 1,3 milliard d'euros. Un camouflet que n'a pas apprécié l'opérateur, qui a déposé un recours contre le choix de l'autre finaliste, NGE-Altitude. Ce revers l'avait amené à promettre de fibrer l'ensemble du pays sur ses deniers, d'ici 2025, soit « Fibrer La France ».

Une promesse en forme de menace, principalement pour les réseaux d'initiative publique, en plein démarrage commercial aujourd'hui, avec peu d'appui des fournisseurs d'accès nationaux. Qu'un opérateur privé amène sa fibre en parallèle de celle des départements et régions, pourrait bien nuire à la santé de cette dernière.

Pour l'Agence du numérique, ces doublons sont une « ligne rouge » que SFR ne devrait pas franchir (voir notre entretien). En Alsace, cette perspective ne semble pas si éloignée.

Mille feuilles territorial

Selon nos informations, l'entreprise mène un travail de fourmi pour convaincre des collectivités de lui donner le blanc-seing pour déployer sa fibre. En passant par les communautés de communes, la marque au carré rouge s'adresse au maillon territorial sous le département, celui qui gère habituellement les réseaux publics.

Selon Alain Sommerlatt de Rosace, SFR s'est adressée à des collectivités sur lesquelles le réseau public a lui-même commencé à déployer de la fibre, à destination des zones les moins bien loties en ADSL. Cela veut donc dire que Rosace attaque le travail commune par commune, pour traiter les pires cas, avant de revenir plus tard connecter le reste. « Sur certains nœuds de raccordement [NRO] les travaux sont étalés sur cinq ans » note le directeur général du réseau public.

Il n'est pas certain que SFR doublerait la fibre dans des zones déjà couvertes, la fameuse « ligne rouge ». Il s'approcherait au moins de communes où les travaux ont été entamés par le réseau d'initiative publique.

Cet effort local de SFR se serait intensifié depuis la défaite, en juillet, sur le réseau public du Grand Est. Le responsable de Rosace nous déclare ne pas avoir eu d'écho similaire de la part autres départements de la nouvelle région.

Cette stratégie rappelle, à s'y méprendre, celle d'Orange pour proposer sa montée en débit aux élus locaux. Comme nous le révélions en 2015, le groupe conseillait activement à nombre de communes, partout en France, d'attendre la fibre avec une amélioration des débits sur le vénérable réseau téléphonique (ADSL et VDSL).

Un discours que combattaient certains réseaux publics, d'autant que les collectivités financent l'opération, sans qu'Orange ne souligne toujours cet investissement public. Ici, SFR déploie bien son réseau à ses frais, en proposant un coinvestissement à certains endroits.

Des cas signalés ailleurs en France

Ces récents mouvements alsaciens n'inquiètent pas aujourd'hui le réseau public, qui voit SFR comme un partenaire, non un concurrent. S'il juge peu logique de déployer deux réseaux fibre en parallèle, Alain Sommerlatt précise ne pas avoir reçu de retrait de communauté de communes du plan départemental public. Les lignes fibre afficheraient un taux de pénétration d'environ 25 % après deux mois d'installation, un rythme rapide, même dans le cas de zones au mauvais ADSL.

Ces derniers jours, d'autres cas de contacts la communauté de communes de Charente limousine (62 communes en Charente) et au Pays fléchois (12 communes dans la Sarthe) sont remontés dans la presse régionale. Deux endroits où la fibre publique est prévue, voire promue. En Charente, on souligne une opération à « coût zéro », quand dans la Sarthe, SFR promet de rester cohérente avec les déploiements de fibre du département.

Il reste que, dans les deux cas, les communes ont peu de leviers sur ces travaux, quand bien même elles se diraient vigilantes sur les délais. Même dans les zones moins denses, soit les agglomérations moyennes où les opérateurs privés coinvestissent, les communes agissent peu face à Orange et SFRn'assurant que parfois le suivi même des déploiements.

Les zones moins denses, aussi concurrentielles

Le travail de fourmi de SFR s'étend d'ailleurs aux zones moins denses. Sur trois millions de lignes, laissées dans un flou réglementaire, c'est au plus rapide de poser ses armoires et de connecter les clients... SFR complète donc avec sa fibre les endroits laissés libres par Orange sur nombre de communes (voir notre enquête).

Les négociations entre le gouvernement et les opérateurs, débutées en juillet, devraient porter leurs fruits d'ici la fin de l'année. En attendant, la puissance publique prévoit de laisser plus de place à l'investissement privé (voir notre analyse), idéalement en couvrant des zones (rentables) où les réseaux publics n'ont pas encore concrètement mis les pieds.

Contactée, l'Agence du numérique n'a pas encore répondu à nos sollicitations.

35

Écrit par Guénaël Pépin

Tiens, en parlant de ça :

Sommaire de l'article

Introduction

Mille feuilles territorial

Des cas signalés ailleurs en France

Les zones moins denses, aussi concurrentielles

Commentaires (35)


Le 11/10/2017 à 13h 16



Qu’un opérateur privé amène sa fibre en parallèle de celle des départements et régions, pourrait bien nuire à la santé de cette dernière.





Ca suggère également que SFR prévoit une avenir sans mutualisation où chaque opérateur privé gérera son propre réseau physique.


Le 11/10/2017 à 13h 23

Et c’est légale ça ? Tu perd un appel d’offre donc tu passe du gros contrats à une myriade de petits ?

C’est un peu comme si pour construire ta maison tu met en concurrence 2 architectes, tu en choisis un et pendant qu’il bosse l’autre va voir ton maçon et ton plombier pour leur faire les plans Oo ?


Le 11/10/2017 à 13h 26







127.0.0.1 a écrit :



Ca suggère également que SFR prévoit une avenir […]





Avec toutes mes excuses, je trouve pas ça crédible… « SFR » (Altice) et « prévoit un avenir » dans la même phrase.

 

<img data-src=" />



&nbsp;



Le 11/10/2017 à 13h 28

Et ici on parle de Fibre ou de Fibre* ?


Le 11/10/2017 à 13h 31

Concernant le Pays fléchois, SFR ne s’attaque pas aux zones couvertes par Sarthe Numérique. Mais ça fait quelques de bizarre, à la Flèche les quartiers de Verron et Saint-Germain du Val + la commune de Clermont-Créans resteront fibrés par Sarthe Numérique. Le reste c’est SFR qui s’en occupe.



Plutôt que vouloir mettre la fibre, là où ya un RIP, SFR n’a qu’à s’attaquer aux endroits où ya seulement un réseau public ou privé en FttLa.


Le_poilu Abonné
Le 11/10/2017 à 13h 39







secouss a écrit :



Et c’est légale ça ? Tu perd un appel d’offre donc tu passe du gros contrats à une myriade de petits ?









Bah j’vois pas en quoi ce serait illégal.

La region Grand Est n’a pas de monopole de fait sur le déploiement de la fibre. Si un opérateur privé veut dépenser ses sous pour déployer son réseau, tant que ça respecte les règles habituelles à ce niveau (plan THD, etc) le fait d’avoir perdu l’appel d’offre ne change rien.

L’appel d’offre c’était juste la garanti pour eux d’avoir un contrat juteux



Le 11/10/2017 à 13h 44

Non l’appel d’offre, c’était pour avoir une entreprise qui déploie un réseau neutre. L’offre d’Orange et d’Axione ont même été refusé dès le départ. En final il y avait un groupement NGE pour la construction et Altitude Infrastructure (une entreprise normande spécialisée dans le Wimax et la fibre) pour l’exploitation. En face il y avait SFR Collectivités et c’est NGE/Altitude Infrastructure qui a gagné.


Si tu lis la conclusion de l’article, tu peux lire que le plan France THD est actuellement remis à plat et en renégociation : les plans de déploiement vont potentiellement changer et SFR négocie à fond en ce moment pour emporter une plus grosse part du marché de l’infrastructure fibre.


SFR ne déploie pas de fibre à terminaison coaxial. SFR exploite un réseau à terminaison coaxial là où il est présent au lieu de vendre des offres commerciales à terminaison fibre (même si c’est possible).



Ici on parle de déploiement de la fibre. Donc forcément, on parle de fibre FttH ou FttO.


Le 11/10/2017 à 14h 16







joma74fr a écrit :



Si tu lis la conclusion de l’article, tu peux lire que le plan France THD est actuellement remis à plat et en renégociation : les plans de déploiement vont potentiellement changer et SFR négocie à fond en ce moment pour emporter une plus grosse part du marché de l’infrastructure fibre.





C’est ce qui me fait penser que ce que fait SFR, c’est du FUD , c’est juste un levier de négo.



Une fois le plan renégocié , ils vont se rendormir, et ceux qui auront cru à leurs promesses & début de travaux en seront pour leur frais, et auront pris plusieurs année de retard, durant lesquelles le DSL continuera à rapporter plein de pognon tant à Orange qu’aux autres - et tant pis pour les gens en bout de ligne.

(Notez bien que l’arrêt du RTC dont on parle ne veux PAS dire l’arrêt du cuivre, loin de là : Ce dernier restera plusieurs décennie pour le DSL encore)

&nbsp;

&nbsp;



robin4002 Abonné
Le 11/10/2017 à 14h 18

Si SFR se contente de déployer là où Rosace n’est pas encore, tant mieux, ça va accélérer les choses.

Avec un peu de chance on sera à 100% de THD en Alsace dès 2020 au lieu 2022 <img data-src=" />


Le 11/10/2017 à 18h 58

Justement la fibre arrive d’ici fin d’année dans mon petit village de l’ouest de Strasbourg (3000 habs). Mais je n’ai pas l’info de par qui, à part que la mairie dit qu’on pourra prendre l’opérateur qu’on voudra.



On est dans quel cas là alors?


Spitfire90 Abonné
Le 11/10/2017 à 19h 24

C’est probablement Rosace qui fibre ton village vu le nombre d’habitants.




&nbsp;Les opérateurs disponibles sur Rosace sont détaillés sur cette page (6 choix possible visiblement) : https://www.rosace-fibre.fr/portail/operateurs  






Pour l'instant les grands FAI nationaux ne sont pas présents.      






   Sinon j'habite un village également dans l'ouest de Strasbourg dont la communauté de commune est en convention avec SFR (Numéricable) pour encore 11 années. Le déploiement de la fibre par Rosace n'a pas été validé pour notre CC car on dispose déjà de la fibre, pardon de la fibre*.      

Pas de bol, le réseau fibre* n'arrive pas jusqu'à ma maison (construction récente).

Vive l'ADSL 6Mbits jusqu'en 2029 ! <img data-src=">






&nbsp;

Le 11/10/2017 à 20h 06

Ah mince c’est pas cool pour toi :(

&nbsp;

En plus je suis déjà en VDSL, à 900m, mais à “seulement” 35 MBits/sec, alors que je devrais au moins être à 60. Mais bon, je ne me plaint pas trop. :)


Patch Abonné
Le 11/10/2017 à 20h 14







Spitfire90 a écrit :



C’est probablement Rosace qui fibre ton village vu le nombre d’habitants.




 Les opérateurs disponibles sur Rosace sont détaillés sur cette page (6 choix possible visiblement) : https://www.rosace-fibre.fr/portail/operateurs  






Pour l'instant les grands FAI nationaux ne sont pas présents.      






   Sinon j'habite un village également dans l'ouest de Strasbourg dont la communauté de commune est en convention avec SFR (Numéricable) pour encore 11 années. Le déploiement de la fibre par Rosace n'a pas été validé pour notre CC car on dispose déjà de la fibre, pardon de la fibre*.      

Pas de bol, le réseau fibre* n'arrive pas jusqu'à ma maison (construction récente).

Vive l'ADSL 6Mbits jusqu'en 2029 ! <img data-src=">





Ce n’est plus la fibre* mais le THD maintenant <img data-src=" />

C’est un peu con d’avoir refusé la fibre… Ils n’aiment pas la concurrence chez toi?



robin4002 Abonné
Le 11/10/2017 à 20h 14







blbird a écrit :



En plus je suis déjà en VDSL, à 900m, mais à “seulement” 35 MBits/sec, alors que je devrais au moins être à 60. Mais bon, je ne me plaint pas trop. :)





35 mbps sur 900 mètres c’est très bon, surtout si tu as un câble en 410. 60 sur une ligne pas loin de la limite du VDSL c’est plus l’exception que la norme, pour moi ton débit est normal.



Chez mes parents j’ai 20 mbps en VDSL2 à 890 mètres (la fibre viendra entre 2018 et 2020 avec Rosace) et à mon appartement je suis à 60 mega sur une ligne de 380 mètres (la fibre a été installé par Orange, j’ai le PMZ juste devant l’appartement depuis quelques mois mais l’appartement n’est toujours pas fibré :( ).



robin4002 Abonné
Le 11/10/2017 à 20h 16







Patch a écrit :



Ce n’est plus la fibre* mais le THD maintenant <img data-src=" />

C’est un peu con d’avoir refusé la fibre… Ils n’aiment pas la concurrence chez toi?





C’est le plan THD qui est comme ça.

Le RIP Rosace ne fibre pas les zones où les THD est déjà présent.

Du-moins pas pour le moment, quand la fibre sera installé dans les villages qui n’ont rien, cela changera peut-être.



Le 11/10/2017 à 21h 34

Merci des infos :)


Le 12/10/2017 à 08h 57







Spitfire90 a écrit :



Sinon j’habite un village également dans l’ouest de Strasbourg dont la communauté de commune est en convention avec SFR (Numéricable) pour encore 11 années. Le déploiement de la fibre par Rosace n’a pas été validé pour notre CC car on dispose déjà de la fibre, pardon de la fibre*.



  Pas de bol, le réseau fibre* n'arrive pas jusqu'à ma maison (construction récente).         

Vive l'ADSL 6Mbits jusqu'en 2029 !&nbsp; &nbsp;







Tu es dans le même cas que mon cousin à Dachstein.



&nbsp;





blbird a écrit :



Justement la fibre arrive d’ici fin d’année dans mon petit village de l’ouest de Strasbourg (3000 habs). Mais je n’ai pas l’info de par qui, à part que la mairie dit qu’on pourra prendre l’opérateur qu’on voudra.



On est dans quel cas là alors?





Ça dépend. Est-ce ton village fait parti de Strasbourg Eurométropole ?






Le 12/10/2017 à 09h 00

Ah non pas du tout, mais j’ai bien trouvé le village sur le site web de Rosace. Début mars 2017, en cours à 50%. Ils promettent du 1Gb/s mais j’ai comme un doute. Je pense qu’on sera au moins à 100Mb/s, voir peut-être 300, j’en connais qui y sont arrivés dans leur village aussi récemment.


Le 12/10/2017 à 09h 04

La Fibre Vidéofutur, la fibre Coriolis et Comcable n’ont que des offres à 1Gb/s. Wibox à partir de 100Mb/s et Vialis à partir de 200Mb/s. Normalement dès la fin de cette année, il devrait y avoir Bouygues Télécom.


Le 12/10/2017 à 09h 18

Merci pour les infos, et Rosace? (pas tout saisi sur tes noms et le lien avec eux :) )


Le 12/10/2017 à 09h 30

Rosace c’est le nom du réseau d’initiative publique de l’Alsace. Les FAI que j’ai cités exploitent le réseau Rosace.



https://www.rosace-fibre.fr/portail/operateurs


Le 12/10/2017 à 10h 11

Ok c’est plus clair, mais je n’ai pas moyen de savoir qui c’est spécifiquement dans mon cas?


Le 12/10/2017 à 12h 04

Si

c’est Rosace qui déploie, tu auras le choix entre tous ses opérateurs :)



Si c’est SFR … :P


Spitfire90 Abonné
Le 12/10/2017 à 13h 25

En fait ils n’ont pas refusé, il semblerait que le contrat avec Numéricable est un contrat d’exclusivité, donc Rosace n’a pas le droit de déployer la fibre tant que la CC est en contrat avec Numéricable.


Larsene_IT Abonné
Le 13/10/2017 à 07h 22

Mouais. Par chez moi, petite ville déjà fibrée FttO par Alsace Connexia (DSP antérieure à Rosace) depuis 11 ans, et bénéficiant de cette dernière pour mon entreprise, on va passer chez SFR. Pourquoi ? la fibre Alsace Connexia est louée à un FAI, comme le sera celle de Rosace, mais à un prix tellement élevé que nous ne pouvons avoir du THD à un prix acceptable. On paie 1100€ / mois pour un 40MBits symétrique. là, on va passer à du 100Mbits symétrique en divisant par plus de deux le prix, et SFR ne mettra&nbsp;que 14 semaines à nous fibrer…. là où Rosace mettra encore deux ans.



Une fibre “neutre”, c’est bien, mais si elle est louée tellement cher aux opérateurs…. (la situation sera différente pour les FttH, ok, mais ça n’intéressera pas tellement les pro) … c’est beaucoup moins bien. Et notre opérateur qui travaille sur la fibre SFR nous a dit que l’arrivée de Rosace ne permettra pas de réduire le coût de notre abo fibre.



Autre biais, dans certaines zones fibrées, l’accès au service est tellement cher que les entreprises se désengagent de la fibre pour passer sur des agrégats de box 4G (et j’ai fait pareil pour un bâtiment dont je suis resp. info) et ça marche vraiment bien, pour un coût dérisoire (on divise le prix par 10 tout en multipliant le débit par 5). Une entreprise à côté paie 650€ mois pour du 10Mbits symétrique………


Effectivement, en 2011, lors des discussions qui ont abouti au plan France THD, les opérateurs privés ont préempté les zones (hors zones très denses, soumises réglementairement à concurrence) dans lesquelles ils voulaient déployer un réseau FttH (zones AMII en zones moins denses). Les RIP étant financés par l’impôt, la concurrence avec un réseau d’opérateur privé leur est interdit.



Et comme le plan France THD est en renégociation actuellement, Altice/SFR tente de jouer les gros bras dans cette négociation pour obtenir de plus grandes zones de déploiement.





« Ces zones intermédiaires ont été délimitées par les opérateurs privés en 2011. Trois ans plus tard, Numericable rachetait SFR et gelait les déploiements, menant à des réprimandes publiques, notamment à Lille Métropole. Orange réclamait de pouvoir déployer dans ces zones, ce que refusait SFR. L’Autorité de la concurrence a tranché en 2015, en acceptant qu’Orange pose sa fibre dans ces communes.



Depuis, SFR est revenu à de meilleurs sentiments sur la fibre et réclame sa part du gâteau, que lui refuse Orange. Ce dernier nous affirmait ne rien vouloir changer, vu les engagements pris auprès des communes. L’opérateur historique taclait son concurrent, accusé de ne pas tenir ses promesses sur les 20 % des zones moins denses dont il a la charge, quand lui-même respecterait bien les siens. Faux, rétorque l’Avicca, une association d’élus, qui déclare constater l’oubli de millions de lignes dans les déploiements d’Orange. »  



Bataille entre Orange et SFR sur le déploiement de la fibre : les collectivités s’inquiètent

 Next inpact - 13/06/2017


oursgris Abonné
Le 13/10/2017 à 09h 48

je suis dans le seul lotissement de ma commune niedermodern qui n’est pas rattaché au câble

j’ai un contact sympa chez sfr pour un devis (au début la plateforme téléphonique au maghreb demandait 1000 € juste pour le devis lui il l’a eu gratuit), manque de bol ça ne suit pas dans le service d’après

perso je me pose deux questions, est ce que sfr va faire les migrations de son câble pour les upgrade de réseaux

et si non, ai je une chance d’être fibré un jour

(sur le site rosace ca n’est pas à l’ordre du jour)


Spitfire90 Abonné
Le 13/10/2017 à 12h 56

On dirait que tous les nouveaux lotissements ont le même problème.

Ils ne sont pas connectés au réseau cable existant.

Et comme le cable est déployé dans la commune, ils ne seront pas fibrés.


hansi Abonné
Le 13/10/2017 à 15h 30

Dans un monde où les GAFAM se paient des câbles sous-marins, des ballons, des satellites, et prennent de plus en plus le contrôle “physique” de l’internet, combien de temps nos braves milliardaires français et italiens, tellement férus de démocratie qu’ils ont racheté et contrôlent d’une main de fer tous les grands médias de ce pays, résisteront-ils à la vente ? Qui plus est : au delà de savoir qui pose la fibre et où, rappelons que ces braves bouffons sont les premiers à avoir mis à mort la neutralité du net sur mobile, avec des forfaits pour “riches” et des forfaits pour “pauvres”. Bref, à quoi vous servira la fibre, une fois que votre accès internet aura été scindé en forfaits ?


Le 13/10/2017 à 18h 19







hansi a écrit :



Dans un monde où les GAFAM se paient des câbles sous-marins, des ballons, des satellites, et prennent de plus en plus le contrôle “physique” de l’internet, combien de temps nos braves milliardaires français et italiens, tellement férus de démocratie qu’ils ont racheté et contrôlent d’une main de fer tous les grands médias de ce pays, résisteront-ils à la vente ? Qui plus est : au delà de savoir qui pose la fibre et où, rappelons que ces braves bouffons sont les premiers à avoir mis à mort la neutralité du net sur mobile, avec des forfaits pour “riches” et des forfaits pour “pauvres”. Bref, à quoi vous servira la fibre, une fois que votre accès internet aura été scindé en forfaits ?





C’est une vraie question, en effet.<img data-src=" />



On est encore loin de l’hégémonie des GAFAM sur le réseau physique de communications électroniques. En revanche, le Web leur appartient certainement (en partage avec les sociétés chinoises, lesBATX), avec une quantité de données collectées sans commune mesure que les sociétés européennes auront du mal à rattraper (si elles y arrivent un jour).



Pour ce qui est de la neutralité du net, je ne sais pas s’il faut avoir peur des opérateurs ou des GAFAM ou des organes de presse (souvent liés d’une façon ou d’une autre aux deux premiers). Il faut potentiellement avoir peur des deux (surtout quand ils s’entendent pour se revendre leurs big data mutuellement).


oursgris Abonné
Le 13/10/2017 à 19h 43

bah je suis personnellement un geek assumé

j’ai très envie effectivement de passer au THB même si c’est 1 Mo/s c’est pas la cata non plus mais je pense aux nouveaux usages bref ça me saoule

le lotissement a déjà 10 ans et le réseau a été rénové récemment (je ne peux pas dire cb de temps) pour passer en 100 Mbs

j’en ai parlé à la maire qui est le maire et jeune (la quarantaine) et dans le même lotissement

manque de bol elle s’en fout du câble, elle n’est donc pas impliquée perso et je suis le premier à lui en parler, mais elle comprend et elle est prête à engager les sous

maintenant je n’ai aucune idée combien ca va coûter pour les 30 maisons

si sfr balance un devis à 15 000 balles je doute qu’elle signe