Opera embauche John Hicks pour l'interface de son navigateur

Opera embauche John Hicks pour l’interface de son navigateur

Il faudra trouver autre chose que le renard cette fois

Avatar de l'auteur
Vincent Hermann

Publié dans

Logiciel

04/06/2015
78

Opera embauche John Hicks pour l'interface de son navigateur

Opera vient d’embaucher le designer John Hicks pour s’occuper de tout ce qui touche à l’apparence et à l’ergonomie du navigateur sur les ordinateurs. Bien que le nom ne soit pas réellement connu du grand public, il est notamment célèbre pour avoir réalisé les émoticônes de Skype et surtout le logo de Firefox.

John Hicks est un designer britannique dont les créations se retrouvent souvent entre les mains des utilisateurs sans même qu’ils le sachent. Le logo officiel de Firefox est le plus connu, et même s’il a subi quelques évolutions esthétiques pour le moderniser et le garder au goût du jour, il est resté globalement le même. Autre produit sur lequel Hicks a eu une grande influence : Spotify, dont il a créé l’ensemble de l’iconographie, y compris l’icône principale.

Il fait désormais partie d’Opera, en tant que « Desktop Design Lead ». Il a déjà travaillé pour l’éditeur, pour réaliser les petits dessins qui accompagnent l’installation du navigateur sous OS X. Cette fois, il va diriger l’équipe qui gère l’apparence et les interactions d’Opera sous Windows, OS X et Linux. En d’autres termes, il va s’occuper de tout ce qui touche à l’interface et à l’ergonomie.

Un mouvement potentiellement intéressant pour Opera, puisque l’éditeur a un besoin urgent de se différencier d’un Chrome auquel il ressemble encore trop. Et pour cause : depuis la version 15, le code qui le compose est hérité en grande partie de Chromium, jusque dans la reprise du moteur de rendu Blink, annoncé par Google et qui constitue un fork du très connu Webkit. Cela même si les dernières moutures du navigateur commencent à réellement fournir une nouvelle identité à Opera, avec l’ajout régulier de fonctionnalités, dont certaines manquaient cruellement depuis l’époque de la vieille version 12.x.

Quant aux apports de John Hicks, difficile de savoir de quoi ils seront faits. Dans les réponses qu’il donne sur le blog officiel d’Opera, il parle surtout d’expérimentations intéressantes, comme l’affichage adaptable du texte, dont la taille varie en fonction de l’éloignement de l’utilisateur avec l’écran. Il ne reste donc plus qu’à observer les prochaines versions du navigateur.

78

Écrit par Vincent Hermann

Tiens, en parlant de ça :

Sommaire de l'article

Introduction

Commentaires (78)


Le 04/06/2015 à 15h 01

Si ça peut donner un coup de jeune au navigateur, c’est tant mieux. En espérant qu’il ne s’occupe pas que du design mais s’attaque aussi à l’interface utilisateur.



Avec l’arrivée de Spartan, il est temps de faire un effort.



Tout ce qui peut grignoter des parts de marché à Chrome est le bienvenu


Le 04/06/2015 à 15h 19

Au niveau du design, il ne manque plus qu’une chose à Opera : des onglets en trapèze. <img data-src=" />


Le 04/06/2015 à 15h 21

Mouais, y’a quand même tout un monde entre faire des icônes/logos et l’ergonomie…

Je préfère me méfier et je demande à voir ce qu’il va pouvoir produire avec son équipe.


Constance Abonné
Le 04/06/2015 à 15h 22

Ha… je suis pas fan des smilies de Skype, justement :/ … mais bon, jusqu’ici je n’utilise pas Opéra de toute façon <img data-src=" />


Opera est mort. Vive Vivaldi !

<img data-src=" />


Le 04/06/2015 à 15h 35







joma74fr a écrit :



Opera est mort. Vive Vivaldi !

<img data-src=" />





Ni Opera ni Vivaldi ne sont libres, ce qui constitue un frein à leur adoption…

&nbsp;

Parce qu’avec la décadence de Mozilla (autant sur le plan éthique que technique) il y a une place à prendre. Mais il faut lutter contre le poids lourd Chrome…

&nbsp;

Rendre Vivaldi libre permettrait de le voir packagé / proposé par défaut sur pas mal de distribs Linux et lui donnerait une bonne image de manière générale auprès des geeks.



Le 04/06/2015 à 15h 45

On dirait un discours d’un parti politique.


LostSoul Abonné
Le 04/06/2015 à 15h 48

d’un parti communiste <img data-src=" />


zeldomar Abonné
Le 04/06/2015 à 15h 48

Moi je pense le contraire justement : chrome est performant et toujours à la pointe des innovations du web. Je ne vois pas de raisons de ne pas l’encourager.


Le 04/06/2015 à 15h 54

Camarade !


Le 04/06/2015 à 15h 55

En dehors de Vivaldi, un développeur essaie depuis un peu plus d’un an de créer un navigateur qui reprendrait le meilleur d’Opera 12, Otter browser. Il est toujours en développement intensif mais les fonctionnalités arrivent petit à petit. La sixième version bêta est sortie lundi et une très grande partie du travail est déjà effectuée même s’il manque des fonctionnalités indispensables.

&nbsp;



&nbsp;Otter browser est très prometteur, en plus d’être libre. Si vous pouvez, contribuez !


Le 04/06/2015 à 15h 56

Enfin, j’ai passé le cap hier d’Opéra 12.17 à Opéra 29 et j’ai vraiment l’impression de faire un bond en arrière :&nbsp;

&nbsp;=&gt; Impossible de déplacer les barres d’outils.

&nbsp;=&gt; Impossible d’importer les mot de passe dde mon ancien Opéra (pourtant synchro dans Opéra Link)

&nbsp;=&gt; Perte du clic gauche-&gt;clic droit et clic droit-&gt; clic gauche pôur les actions “précédent/suivant”

&nbsp;=&gt; Impossible de mettre des boutons précis dans la barre d’outils. Sur Opéra 12, je calais nottament un bouton pour désactiver javascript,les gifs animés, les cookies etc …

&nbsp;=&gt; Perte de la pop-up en bas de page indiquant la vitesse de download sur le site

&nbsp;=&gt; Plus de CTRL-&gt;Entré sur les formulaires de login pour choisir entre X utilisateurs dont on a gardé le mot de passe.

&nbsp;

&nbsp;Je ne crache sur le nouveau Opéra et leur objectif n’est pas de recréer Opéra 12 mais ne serait-ce que la possibilité de personnaliser à souhait le navigateur était un des trucs qui mettait Opéra 12 vraiment en avant et de la version 15 à la 29 … ca fait en théorie (hors maketing quand tu nous tiens) 14 versions majeurs de mise à jour.

&nbsp;


LostSoul Abonné
Le 04/06/2015 à 15h 59

Chrome plus performant ? Mwé … ça se discute ça !


Le 04/06/2015 à 16h 04

Par contre, un truc que j’apprécie, c’est la synchro tel/PC. Un onglet ouvert sur le tel peut-etre récupéré sur le PC pour continuer la navigation. Par contre, l’inverse n’est pas possible et je comprends pas pk il n’y a pas de synchro favoris/speed dial entre les 2 terminaux alors que connecté avec le même compte.


Firefly' Abonné
Le 04/06/2015 à 16h 05







barok a écrit :



&nbsp;=&gt; Perte du clic gauche-&gt;clic droit et clic droit-&gt; clic gauche pôur les actions “précédent/suivant”



Option =&gt; scroll jusqu’à raccourcis, Activer les raccourcis boutons souris ( rocker gestures )

&nbsp;



Il manque encore le Clic droit + scroll aussi :-/    



&nbsp;

&nbsp;



barok a écrit :



&nbsp;je comprends pas pk il n’y a pas de synchro favoris/speed dial entre les 2 terminaux alors que connecté avec le même compte.



ça as été débattus, et les gens veulent pas les même favoris au boulot et à la maison, donc la différentiation as été faite&nbsp;



Le 04/06/2015 à 16h 07







Firefly’ a écrit :



Option =&gt; scroll jusqu’à raccourcis, Activer les raccourcis boutons souris ( rocker gestures )



&nbsp; &nbsp;&nbsp;







Merci



Je trouve opera assez épuré là j’aime bien, à part le speedial avec ecrit en gros le nom des sites etc.. c’était mieux avant, avec l’icone du site (F de fb, oiseau de twitter, etc) là on a écrit le nom, c’est d’un moche..


Pourquoi tout le monde nous casse les couilles ici avec Vivaldi alors que ce navigateur ne propose rien de neuf par rapport aux autres ? En plus, le projet n’est même pas libre.

&nbsp;



&nbsp;Je préfère de loin l’idée du nouveau moteur de rendu Servo de Mozilla qui peut s’interfacer avec des applications comme Chromium.


ra-mon Abonné
Le 04/06/2015 à 16h 22







Obidoub a écrit :



Ni Opera ni Vivaldi ne sont libres, ce qui constitue un frein à leur adoption…





&nbsp;

Fallait oser&nbsp;<img data-src=" />malheureusement personne n’y croira, je pense <img data-src=" />

&nbsp;



TD a écrit :



En dehors de Vivaldi, un développeur essaie depuis un peu plus d’un an de créer un navigateur qui reprendrait le meilleur d’Opera 12, Otter browser.[…]

&nbsp;Otter browser est très prometteur, en plus d’être libre. Si vous pouvez, contribuez !





Il est aussi possible de contribuer à des logiciels non libres, hein, je suis bien placé pour le savoir&nbsp;<img data-src=" />

&nbsp;Mais ça serait grandiose de voir Otter tailler dans les PDM de Chrome juste grâce aux contribution de libretins motivés&nbsp;<img data-src=" />

&nbsp;

&nbsp;



barok a écrit :



Enfin, j’ai passé le cap hier d’Opéra 12.17 à Opéra 29 et j’ai vraiment l’impression de faire un bond en arrière





&nbsp;Tu as essayé les dernières versions de dev’ de Vivaldi ? Elles sont, derrière leur tout petit numéro de version, plutôt bien pensées et riches en possibilités de personnalisation d’interface, bon pas encore autant que notre bonne vieille védouze, mais bien plus que les Chrome et compagnie.









Crysalide a écrit :



Pourquoi tout le monde nous casse les couilles ici avec Vivaldi alors que ce navigateur ne propose rien de neuf par rapport aux autres ? En plus, le projet n’est même pas libre.

&nbsp;



&nbsp;Je préfère de loin l’idée du nouveau moteur de rendu Servo de Mozilla qui peut s’interfacer avec des applications comme Chromium.





Parce que y’en a toujours qui veulent se démarquer avec un pretendu renouveau ^.^, c’était le cas avec Opera, mais maintenant qu’il est fonctionnel et plutot complet (je trouve, pour mon utilisation), ils veulent encore se démarquer !&nbsp;



ra-mon Abonné
Le 04/06/2015 à 16h 42







Crysalide a écrit :



Pourquoi tout le monde nous casse les couilles ici avec Vivaldi alors que ce navigateur ne propose rien de neuf par rapport aux autres ? En plus, le projet n’est même pas libre.

&nbsp;&nbsp;





Parce que si Vivaldi était libre ça te casserait moins les couilles ? C’est dingue ce qu’un contrat de licence peut faire comme effet à certain&nbsp;<img data-src=" />

Bon, j’imagine que si Vivaldi est évoqué parfois sur des news Opera, c’est qu’il symbolise un peu l’âme retrouvée de la suite Internet Opera… Vivaldi &nbsp;ne propose en effet pas grand chose de neuf par rapport à un Opera 12 mais pour un utilisateur de IE, Firefox ou Chrome, il pourrait s’avérer original tout de même&nbsp;<img data-src=" />

&nbsp;

&nbsp;



Crysalide a écrit :



&nbsp;Je préfère de loin l’idée du nouveau moteur de rendu Servo de Mozilla qui peut s’interfacer avec des applications comme Chromium.





Oui, un nouveau moteur de rendu c’est toujours un grand événement et c’est ce qu’on aurait espérer pour Vivaldi aussi. Mais bon, quand on voit comment Presto à toujours été boudé par ceux qui font le Web, on va lui souhaiter bon courage, à ce Servo. En espérant que Google Chrome ou Microsoft Internet Explorer l’utilisent un jour… parce que sinon… libre ou pas, on est pas prêt de voir du site “Optimisé pour Servo”…



Mozilla invente un nouveau moteur de rendu ? intéressant <img data-src=" />



Je parle de Vivaldi, parce que c’est toujours intéressant de voir des initiatives qui tentent d’inventer autre chose plutôt que de ressembler au fonctionnement des autres navigateurs – oui je pense que l’ergonomie et les fonctionnalités de Opera 12 et de Vivaldi était (ou sera) différentes des autres navigateurs.

Et c’était l’occasion de faire une allusion musicale <img data-src=" />


ra-mon Abonné
Le 04/06/2015 à 16h 53







Lnely a écrit :



Parce que y’en a toujours qui veulent se démarquer avec un pretendu renouveau ^.^, c’était le cas avec Opera,&nbsp;





Faire un genre d’IE/Firefox/Chrome après avoir dégoupillé pendant 15 ans une suite Internet comme feu Opera 12, c’était effectivement un putain de renouveau coté Desktop pour Opera Software…

&nbsp;&nbsp;





Lnely a écrit :



mais maintenant qu’il est fonctionnel et plutot complet (je trouve, pour mon utilisation), ils veulent encore se démarquer !&nbsp;





Si le “ils” représente “Vivaldi Technolgies”, l’optique n’est pas de se démarquer mais justement de fournir un produit pour celles et ceux qui trouveraient ce nouvel Opera pas assez “fonctionnel et complet pour leur utilisation”



Mozilla a l’air de chercher à concevoir un nouvel OS, fini le navigateur (en tout cas, le navigateur a l’air de faire partie d’un projet plus global maintenant).



C’est vrai que Vivaldi et Opera sont trop confidentiels malgré le fait qu’ils soient multi-plateforme comme Firefox. Peut-être la faute au fait d’être un logiciel propriétaire, comme tu dis.


ra-mon Abonné
Le 04/06/2015 à 17h 09







joma74fr a écrit :



C’est vrai que Vivaldi et Opera sont trop confidentiels malgré le fait qu’ils soient multi-plateforme comme Firefox. Peut-être la faute au fait d’être un logiciel propriétaire, comme tu dis.





Si ils étaient libres, il se passerait quoi de si magique exactement ? Ils seraient vendus gracieusement avec les barils de Linux ? Tu ferais quelque chose pour contribuer à leur développement ou pour faire en sorte qu’ils soient moins confidentiels ? Dis moi pas que tu oserais une bannière “Installez Vivaldi, çaylib’çaytrobien !!!” ou “Site optimisé pour Opera 42” sur ton site web <img data-src=" />









joma74fr a écrit :



Mozilla a l’air de chercher à concevoir un nouvel OS, fini le navigateur (en tout cas, le navigateur a l’air de faire partie d’un projet plus global maintenant).





Ils font donc marche arrière vers le dinosaure lui aussi nommé Mozilla, mais en pire? En gros, un pas en avant, deux en arrière.



Ils ont tous simplement aucune agence de com derrière eux.&nbsp;


Yseader Abonné
Le 04/06/2015 à 17h 30

Selon les configurations, ça peut être le cas <img data-src=" />


Le 04/06/2015 à 17h 37

Tu serais étonné de leur part de marché. Il n’y a pas que la France dans le monde. Et accessoirement, je l’utilise depuis… 15 ans maintenant, même si depuis le changement post v12 les temps sont durs, ca reste le plus agréable pour moi, sobre, efficace…


LostSoul Abonné
Le 04/06/2015 à 17h 42

J’ai toujours aimé Opera pour sa position d’outsider mais je m’en suis rarement servi (sauf pour des tests de compatibilité). C’est clairement un bon produit (dans les anciennes versions) qui avait des atouts (les premiers à intégrer les mouse gestures il me semble) mais Chrome a tout raflé avec une prétendue “meilleure performance, meilleur support des standards” (ceux de Google surtout).

&nbsp;

perso je tourne sur une build x64 de Firefox (Cyberfox) et j’en suis content, Chrome ne passera pas par moi, jamais été satisfait de son fonctionnement (je spawne des exe dans tous les sens)


SebGF Abonné
Le 04/06/2015 à 17h 44







Crysalide a écrit :



Pourquoi tout le monde nous casse les couilles ici avec Vivaldi alors que ce navigateur ne propose rien de neuf par rapport aux autres ? En plus, le projet n’est même pas libre.







Perso je tourne sur Vivaldi car avec feu Opera védouze, c’est le seul navigateur réactif, rapide, fonctionnel, stable, (pour un snapshot de dev c’est limite un bras d’honneur !) et bardé des bonnes idées de l’ancien Opera.



Et je suis un libriste, mais pas un extrémiste, faut savoir reconnaître la qualité d’un logiciel même si celui-ci n’est pas open source…

Accessoirement, la communauté autour du projet n’est certes pas open source, mais l’équipe de dev est ouverte aux suggestions et les bugs sont rapidement corrigés.



Quand je lance Firefox chez moi, j’ai l’impression de revenir 4 millénaires en arrière tellement ce dinosaure est lourd, lent, et dont il manque des fonctions élémentaires de base.



Le 04/06/2015 à 17h 45

Je suis passé de Chrome à Opera et je suis satisfait (hormis quelques freeze sur les vidéos en streaming).


Le 04/06/2015 à 17h 47

Parce que l’abus de position dominante est toujours préjudiciable.

&nbsp;A force, il n’est plus en pointe des nouvelles technologies, il décide des nouvelles technologies qui seront à la pointe. Et qui te dit que leur choix de technologie de pointe est le bon ?

&nbsp;

&nbsp;En laissant un marché libre décider des technologies de pointe, il y a aussi des mauvais choix, mais au moins, ce sont des mauvais choix démocratiques. Et tout le monde peut proposer.

&nbsp;

&nbsp;Regarde les box par exemple. Tu peux, en France, avoir ton routeur perso, une box Free avec BluRay, une box Orange avec petit écran de controle, une box numéricable avec fibre / cable, une box en android, du netflix, du OCS, du Canal… ou rien de tout ca.

&nbsp;

&nbsp;Imagine si tout le monde était chez un seul opérateur. Il serait libre d’imposer ses choix. De refuser les tiens.

&nbsp;

&nbsp;Dans la vie, que veux tu faire ? Tu veux faire ce que tu as envie, ou tu veux faire ce que Google a décidé qui serait dans le champs des possibles ?


ra-mon Abonné
Le 04/06/2015 à 18h 09







Krieger-Korps a écrit :



Je suis passé de Chrome à Opera et je suis satisfait





Je crois que c’était exactement le but de la manœuvre&nbsp;<img data-src=" />



Jarodd Abonné
Le 04/06/2015 à 19h 18







joma74fr a écrit :



Mozilla a l’air de chercher à concevoir un nouvel OS, fini le navigateur (en tout cas, le navigateur a l’air de faire partie d’un projet plus global maintenant).





Mozilla ne cherche pas à concevoir un nouvel OS, il existe déjà, et est utilisé dans de nombreux pays.

&nbsp;

Et est-ce que Google va abandonner Chrome, puisqu’il se concentre sur Chrome OS ?



Le 04/06/2015 à 19h 40

A l’arrivée d’Opera 15 je suis resté un moment sur Opera 12, j’ai attendu quelques versions et ait sauté le pas, en gardant le 12 de coté pour pouvoir faire machine arrière. Je ne l’ai pas fait mais il y a des fonctionnalités de la 12 qui manquent cruellement. Ce qui me manque le plus ce sont les supers-onglets, ce serait bien de les remettre, Opera était le seul à avoir ca et c’était super pratique, ca le démarquait un peu justement.

&nbsp;



Et sinon je rejoins Barok, il faut remettre toute la personnalisation qu’on avait. On pouvait le régler aux petits oignons, là c’est comme tous les autres, on a le strict minimum sur l’interface et on ne peut rien changer. Leur mode interface ultra lite pour madame michu qui panique pas parce-qu’il y a pas plus de 5 boutons ca suffit&nbsp;<img data-src=" />


ra-mon Abonné
Le 04/06/2015 à 19h 51







Fadeuk a écrit :



Ce qui me manque le plus ce sont les supers-onglets, ce serait bien de les remettre, Opera était le seul à avoir ca et c’était super pratique, ca le démarquait un peu justement.&nbsp;





&nbsp;Ce n’est plus le seul, maintenant que le papa d’Opera nous a refait un p’tit &nbsp;<img data-src=" />



Le 04/06/2015 à 20h 34

Mouais, c’est pas avec un nouveau bonhomme qui lead la couche de vernis qu’ils vont me ramener à eux. Vivement que Vivaldi intègre le client mail et l’agrégateur de flux RSS.


Le 04/06/2015 à 20h 36

C’est quand même dommage de parler d’ergonomie quand on recrute un designer. C’est un métier, l’ergonomie, pas une “simple” question d’apparence.

&nbsp;

Les commentaires sont tristes à lire pour la plupart, on se dit vraiment qu’on a les navigateurs qu’on mérite, heureusement que des projets comme Vivaldi ou Yandex existent. Et je ne parle pas des férus de libre qui, pour l’immense majorité, ne feraient rien pour Vivaldi ou Opera s’ils étaient open source.

&nbsp;

J’ai beau apprécier grandement l’implication de Google dans le développement web, il faut reconnaître que pour leur navigateur, à part avoir une très bonne équipe derrière, c’est pas fameux pour le power user.

&nbsp;

En tout cas, quand Vivaldi supportera les extensions, je serais là pour contribuer, open source ou pas. Connaissant Jon ça sortira quand ça devra sortir, donc je devrais avoir un emploi du temps un peu moins chargé d’ici là&nbsp;<img data-src=" />


Ghimo Abonné
Le 04/06/2015 à 21h 38

Je suis toujours surpris de voir le nombre de commentaires sur les news d’Opera quand on sait (ou pas) la faible part de marché et la très faible visibilité qu’avait ce navigateur auprès du public


Google dépense du temps et de l’argent dans divers projets sans qu’aucun ne soient des priorités. Quelques-uns sont abandonnés, quelques-uns deviennent de vrais solutions populaires sources de revenus (souvent des revenus publicitaires).



Concernant Firefox, le navigateur existait pour avoir une solution “user-friendly” multi-plateforme (multi-OS) à une époque où les OS développaient leur propre navigateur au fonctionnement le plus singulier possible pour “privatiser” leurs solutions web. D’ailleurs aujourd’hui, ça recommence :




  • Chrome est une porte vers les services Google

  • Edge (le navigateur de Microsoft) est une solution simplifiée pour permettre son utilisation sur tous les supports fonctionnant avec Windows 10 (du smartphone bas de gamme au PC de bureau)

  • Safari, toujours égal à lui-même



    Que fait Mozilla actuellement ? la même chose : on crée un OS, on y intègre des services et des applications (dont un navigateur).



    C’est peut-être le sens de l’avenir du Web. Je n’en sais rien. En tout cas, j’ai bien l’impression que Firefox n’est plus une priorité pour Mozilla et que, si les navigateurs existent encore dans 10 ans, le navigateur le plus complet et le plus flexible pour l’utilisateur ne s’appellera pas Firefox.


logiciel libre ou logiciel propriétaire, peu importe le flacon, pourvu qu’on ait l’ivresse.



Plus sérieusement, j’imagine que le fait qu’il y ait une grosse communauté de développeurs et une communication efficace comme dans le cas de Mozilla (Firefox) ou de Canonical (Ubuntu), cela aide à populariser le projet. Tu me diras que ce sont des exceptions parmi des milliers de projets de logiciels libres.



« Site optimisé pour Opera 9 », j’avoue, je l’avais affiché en bas de la page d’accueil de mon site perso.


SebGF Abonné
Le 05/06/2015 à 05h 30







joma74fr a écrit :



« Site optimisé pour Opera 9 », j’avoue, je l’avais affiché en bas de la page d’accueil de mon site perso.







J’avais mis une bannière aussi à l’époque sur le miens <img data-src=" />



Perso je pense que ce qui a beaucoup favorisé l’adoption de Firefox à l’époque, c’est pas le côté libre donc le quidam se contrefout éperdument et ignore ce que c’est.

C’est surtout qu’il avait des fonctionnalités qui comblaient les manques de Internet Explorer, et notamment l’anti pop-up car nous étions à l’époque du web où un clic ouvrait 42 000 pop-ups partout.

C’est simple, aujourd’hui encore dès que vous parlez de la pub sur le Web, le disque rayé se remet à tourner : “Firefox + adblock + noscript + chépukoi”. Bouche à oreille, installation dans l’entourage non geek qui se plaignait et hop.



Ce qui a fait défaut à l’adoption d’Opera je pense, c’est pas qui n’était pas libre, c’est qu’il a un passif de shareware. Dans la tête des gens, il était payant, et le modèle adware rebutait beaucoup à l’époque. (et qui c’est qui est en train de s’y mettre ? <img data-src=" />)



Perso à l’époque où je voulais une solution de remplacement de IE6, j’ai comparé deux/Trois brouteurs et j’ai choisi Opera pour un critère tout simple : c’est le moteur de rendu le plus rapide en 56k. Et depuis je l’ai gardé car chaque fois que je prenais un autre navigateur, c’était une régression de fonctionnalités découvertes petit à petit et dont on ne peut plus se passer.

L’exemple que je cite toujours, c’est le fameux clic droite-gauche pour faire “précédent”, tellement pratique que je me retrouvais à le faire dans un explorateur de fichier <img data-src=" />



Vekin Abonné
Le 05/06/2015 à 05h 40

Ce que tu dis là s’applique aussi aux autres navigateurs en général. Et puis, la concurrence, ça a toujours du bien, on se souvient tous du monopole d’IE et de ses conséquences <img data-src=" />


Le 05/06/2015 à 06h 35

Euuh du coup il est pas performant.

Du coup tout produit peut être performant “selon les configurations” ^^


Le 05/06/2015 à 06h 55







zeldomar a écrit :



Moi je pense le contraire justement : chrome est performant et toujours à la pointe des innovations du web. Je ne vois pas de raisons de ne pas l’encourager.





Google…



Le 05/06/2015 à 06h 56







ra-mon a écrit :



&nbsp;

Fallait oser&nbsp;<img data-src=" />malheureusement personne n’y croira, je pense <img data-src=" />&nbsp;





Oui comme on dit les cons ça ose tout … et j’ose.

Opera est mort mais pas Vivaldi et je suis déçu qu’ils ne jouent pas la carte du libre vraiment.



Le 05/06/2015 à 07h 18







Trej a écrit :





don’t feed the trollshttp://www.maitre-eolas.fr/images/dontfeed.png







Crysalide a écrit :



Pourquoi tout le monde nous casse les couilles ici avec Vivaldi alors que ce navigateur ne propose rien de neuf par rapport aux autres ?





Peut-être parce que ce n’est pas vrai par définition?

Nouveau code donc différence. Visuellement Vivaldi et Yandex browser déstabilisent la première fois.

Et nouveaux bugs. Je pense bientôt arrêter d’utiliser vivaldi car ses différences ne m’intéressent pas assez.



ra-mon Abonné
Le 05/06/2015 à 07h 24







SebGF a écrit :



Ce qui a fait défaut à l’adoption d’Opera je pense, c’est pas qui n’était pas libre, c’est qu’il a un passif de shareware. Dans la tête des gens, il était payant, et le modèle adware rebutait beaucoup à l’époque. (et qui c’est qui est en train de s’y mettre ? <img data-src=" />)&nbsp;





&nbsp;Firefox n’est pas en train de s’y mettre mais est un adware, comme Opera d’ailleurs, depuis des années. Le champ de recherche G00gl€ était parfois plus discret, voire utile pour certains, mais il représentait exactement le même modèle de financement de navigateur soit disant gratuit, dont l’utilisateur restait donc le produit à envoyer pour la bonne cause dans la boutique qui payait la gratuité.&nbsp;

&nbsp;J’aimerai vraiment pouvoir payer pour utiliser un Vivaldi non sponsorisé, moi…



ra-mon Abonné
Le 05/06/2015 à 07h 38







Obidoub a écrit :



Opera est mort mais pas Vivaldi et je suis déçu qu’ils ne jouent pas la carte du libre vraiment.





Ceux pour qui ils font cette suite Internet accordent en général peu d’importance à cette carte, qui n’est pas systématiquement un atout. Si Opera ou Vivaldi avait été libres, les aurais-tu au moins utilisés ? Je parle pas de le compiler, de lire et améliorer leur code source, ou toute autre forme de contribution…



Le 05/06/2015 à 07h 52

Chrome, Safari, Opera, Firefox, IE…. c’est dingue comment vous vous prenez la tête pour juste des navigateurs.

Du moment que ça affiche la page web que j’ai demandé sérieux le reste je m’en cogne complètement.

D’ailleurs un jour faudrait que je me force à utiliser les favoris mais saisir le nom du site avec l’auto complétion va souvent plus vite.

Bref du moment qu’il y a les onglets, adblock et le cmd clic pour ouvrir les pages dans un nouvel onglet ça suffit. Refaire la déco de la fenêtre du navigateur ça m’est jamais venu à l’esprit.


Mr.Nox Abonné
Le 05/06/2015 à 07h 58

Je test Opera sur W10 depuis hier soir. Il est rapide le bougre ! Pour le moment c’est même celui qui a le moins de soucis sur W10.


Le 05/06/2015 à 08h 11

Pour ma part je suis toujours sous Opera 12 pour mes développements Web.

Tout simplement, il n’y a pas mieux que DragonFly pour débugger une application web.

&nbsp;Et le panneau “fenêtres” à gauche qui remplace les onglets, toujours pas trouvé d’équivalent chez le nouvel Opera.

&nbsp;Vivaldi ne m’attire pas plus que ça. C’est aussi un Chrome avec les même dev tools, et sans le panneau fenêtres.


zempa Abonné
Le 05/06/2015 à 08h 29

Normal sur un site orienté utilisateurs avancés. <img data-src=" />

&nbsp;

Sur un site grand public , ce serait effectivement plus surprenant <img data-src=" />


ra-mon Abonné
Le 05/06/2015 à 08h 39







Guyom_P a écrit :



D’ailleurs un jour faudrait que je me force à utiliser les favoris mais saisir le nom du site avec l’auto complétion va souvent plus vite.&nbsp;

&nbsp;





Pour ouvrir &nbsphttp://www.nextinpact.com, je tape juste F2 puis N. Et zou !

&nbsp;

&nbsp;



JCDentonMale a écrit :



&nbsp;Vivaldi ne m’attire pas plus que ça. C’est aussi un Chrome avec les même dev tools, et sans le panneau fenêtres.





&nbsp;Il y a quand même pas mal d’autres petits morceaux de védouze dedans (dont les onglets déplaçables sur les cotés), mais c’est vrai, il n’y aura probablement jamais de Dragonfly, qui était pourtant un des trucs Open-Source d’Opera Software !



Le 05/06/2015 à 08h 49







ra-mon a écrit :



Il y a quand même pas mal d’autres petits morceaux de védouze dedans (dont les onglets déplaçables sur les cotés), mais c’est vrai, il n’y aura probablement jamais de Dragonfly, qui était pourtant un des trucs Open-Source d’Opera Software !





Merci, je ne savais pas que Dragonfly était open-source. Du coup je vais voir si je peux en faire quelque chose. Pour info :https://github.com/operasoftware/dragonfly



ra-mon Abonné
Le 05/06/2015 à 09h 22







JCDentonMale a écrit :



Merci, je ne savais pas que Dragonfly était open-source. Du coup je vais voir si je peux en faire quelque chose. Pour info :https://github.com/operasoftware/dragonfly





D’après un ancien dev’, il faudrait modifier Chromium/Blink pour le rendre gérable par Dragonfly… Bon courage :)



Le 05/06/2015 à 09h 30

Sa phrase c’était “Chrome est PLUS performant selon les configurations”, pas “Chrome est performant selon les configurations”.



Sur certaines configurations Chrome est effectivement le navigateur avec le meilleur ratio performances/fonctionnalités.



Mais en fait IE est largé pour les fonctionnalités, Chrome se bat donc essentiellement contre Firefox qui est lent comme tout. Le problème des navigateurs modernes c’est que s’ils ne font que la navigation ils sont super rapides mais peu fonctionnels, et s’ils acceptent les plugins ils deviennent tout de suite beaucoup plus lourds mais enfin utilisables.


A part sur l’UI et les services associés (en gros du cloud pour la synchro), Vivaldi ne proposera rien de neuf puisqu’il utilise le moteur Blink et donc toute sa cohorte de défauts d’implémentation des specs, et pour suivre Bugzilla, je peux te dire que Blink est loin d’être au top sur un tas de cas…


ra-mon Abonné
Le 05/06/2015 à 11h 34







Crysalide a écrit :



A part sur l’UI et les services associés (en gros du cloud pour la synchro), Vivaldi ne proposera rien de neuf puisqu’il utilise le moteur Blink&nbsp;



&nbsp;

&nbsp;La personnalisation d’UI, les fonctionnalités et les services, c’est déjà pas mal même si ça n’égalera pas, je pense nos vieux Opera en terme d’innovations. Mais une suite Internet basée sur Blink, à ma connaissance il n’y en a pas, donc ça sera bien nouveau.&nbsp;

&nbsp;

&nbsp;



Crysalide a écrit :



et donc toute sa cohorte de défauts d’implémentation des specs, et pour suivre Bugzilla, je peux te dire que Blink est loin d’être au top sur un tas de cas…





Tous les moteurs de rendu ont des défauts, aucun ne sert de référence absolue. L’effectif réduit de Vivaldi Technologies ne permettait pas de créer un moteur “from scratch” (qui aurait surement aussi eu des défauts d’implémentation…) aussi Il fallait faire un choix parmi les moteurs existants. Après, rien ne dit qu’ils ne détacheront pas un jour quelques personnes, comme chez Opera Software, pour apporter des améliorations ou implémenter de nouveaux trucs dans Blink/V8.



Le 05/06/2015 à 13h 45







ra-mon a écrit :



Fallait oser <img data-src=" />malheureusement personne n’y croira, je pense <img data-src=" />









joma74fr a écrit :



Mozilla a l’air de chercher à concevoir un nouvel OS, fini le navigateur (en tout cas, le navigateur a l’air de faire partie d’un projet plus global maintenant).



C’est vrai que Vivaldi et Opera sont trop confidentiels malgré le fait qu’ils soient multi-plateforme comme Firefox. Peut-être la faute au fait d’être un logiciel propriétaire, comme tu dis.





Oui, ne t’en déplaise ça change beaucoup que le soft soit libre, et ça incite les gens les plus susceptibles de contribuer et d’en parler à le faire. Sans compter que Mozilla derrière n’a pas qu’un objectif de faire un navigateur, voir tous les projets annexes, et le respect des standards que ça a amené.

Par ailleurs, qui dit libre dit aussi réutilisation facilitée du moteur ou de ce genre de choses ;)

Et non, bien que beaucoup de ressource soient attribués à Firefox OS, Firefox n’est pas abandonné pour autant, loin s’en faut :)





SebGF a écrit :



Quand je lance Firefox chez moi, j’ai l’impression de revenir 4 millénaires en arrière tellement ce dinosaure est lourd, lent, et dont il manque des fonctions élémentaires de base.





À quelles fonctionnalités « de base » pensais-tu ?





gokudomatic a écrit :



Ils font donc marche arrière vers le dinosaure lui aussi nommé Mozilla, mais en pire? En gros, un pas en avant, deux en arrière.





Que fallait-il y comprendre ?





joma74fr a écrit :



Que fait Mozilla actuellement ? la même chose : on crée un OS, on y intègre des services et des applications (dont un navigateur).



C’est peut-être le sens de l’avenir du Web. Je n’en sais rien. En tout cas, j’ai bien l’impression que Firefox n’est plus une priorité pour Mozilla et que, si les navigateurs existent encore dans 10 ans, le navigateur le plus complet et le plus flexible pour l’utilisateur ne s’appellera pas Firefox.





Bien qu’ils aient fait leur propre OS mobile, celui-ci repose sur des technologies Web, et l’objectif est bien d’utiliser les standards ouverts du Web, pas de se refermer sur ses propres technos.



Le 05/06/2015 à 13h 52







ra-mon a écrit :



Firefox n’est pas en train de s’y mettre mais est un adware, comme Opera d’ailleurs, depuis des années. Le champ de recherche G00gl€ était parfois plus discret, voire utile pour certains, mais il représentait exactement le même modèle de financement de navigateur soit disant gratuit, dont l’utilisateur restait donc le produit à envoyer pour la bonne cause dans la boutique qui payait la gratuité. 

 J’aimerai vraiment pouvoir payer pour utiliser un Vivaldi non sponsorisé, moi…





Un moteur de recherche par défaut pour toi c’est un Adware ? Bha voyons.

Pourtant rien ne t’oblige à t’en servir (contrairement à des pubs qui s’afficheraient), et c’est changeable en un clic ou deux !



Le 05/06/2015 à 14h 58







Mithrill a écrit :



C’est bien plus que par défaut, c’est sponsorisé et c’est la principale manne financière de Mozilla.

 



Ce manque d’indépendance de Mozilla fait qu’aujourd’hui ils essaient de diversifier leurs revenus en signant des partenariats commençant à faire jaser les libristes même les plus convaincus… mais bon c’est pas si comme Firefox prenait cette direction maintenant, ça fait quelques mois qu’ils sont dans cette dynamique…

 



Question : Qu’est-ce qui coûte si cher à Mozilla en fait ? Recettes/Dépenses et tout ça… car bon le petit dinosaure agile que j’ai connu reste un navigateur de qualité, mais pour combien de temps ?

 

 John Hicks d’ailleurs il était payé combien ? :-p





Ya peut-être effectivement il me semble un retour (intéressement ?) dessus via une URL spéciale à l’usage : ça ne donne pas à Google plus d’infos que si tu l’utilisais sans que ce soit par défaut, et ça ne t’empêche toujours pas de le changer.



L’indépendance, ils essaient justement aussi de l’obtenir en diversifiant les sources de revenue comme lors du passage contrat Google au trio de contrats Yahoo/Yandex/Baidu. Impossible malheureusement de compter sur les dons, ça représente bien trop peu.



Quand à ce qui coute cher, ya pas à chercher bien loin : locaux et surtout salaires des employés, ça grimpe très vite.



J’ai cherché vite fait sur un moteur de recherche, on peut tomber sur ce genre de choses :https://www.mozilla.org/en-US/foundation/annualreport/2013/

Après, j’ai honnêtement pas très envie de me pencher sur ce genre de documents indigestes.



ra-mon Abonné
Le 05/06/2015 à 15h 12







Porkepix a écrit :



Oui, ne t’en déplaise ça change beaucoup que le soft soit libre, et ça incite les gens les plus susceptibles de contribuer et d’en parler à le faire.&nbsp;

&nbsp;





Ça me déplait pas, au contraire, je trouve le principe du libre tout à fait épatant ! &nbsp;Après, dans les faits, comment dire, ça change pas grand chose, regarde Firefox… après tout ce temps et tout ce monde potentiellement capable de lire en entier des contrats de licence, et de lire du beau code, de l’améliorer, de l’optimiser… on se retrouve 15 ans après avec un genre d’IE, Chrome ou de nouvel Opera. Donc rien de bien folichon, non ? Certains utilisateurs le trouveraient même plus poussif que des brouteurs proprio équivalents… Elle aura servi à quoi la licence et l’opensourcitude de Firefox, dis ? À faire des forks, ils sont où les forks de Firefox qui déchirent ?

&nbsp;

Et, subsidiairement, tu sais qu’il est possible de contribuer AUSSI à des logiciels proprio ? J’incite même à le faire tiens, tu vois que j’ai l’esprit libriste AUSSI…

&nbsp;

&nbsp;



Porkepix a écrit :



Sans compter que Mozilla derrière n’a pas qu’un objectif de faire un navigateur, voir tous les projets annexes, et le respect des standards que ça a amené.&nbsp;





Hum, Crysalide disait un peu plus haut que le moteur libre Blink était pas super calé sur les standards du moteur libre Gecko… J’espère que ça sera pas IE/Edge qui devra resservir de références et amener plus de respect dans tout ces logiciels dits “libres” <img data-src=" />&nbsp;Accessoirement, Presto respectait les standards, avant que Firefox fasse un gros tabac, hein…

Que Mozilla ait d’autres projets n’a rien a voir avec la licence de ces projets, AMHÀ… Opera et Vivaldi ont aussi d’autres projet il me semble. Thunderbird ferait-il aussi parti de ces projets d’avenir à but non lucratif &nbsp;de Mozilla ?&nbsp;

&nbsp;

&nbsp;



Porkepix a écrit :



Par ailleurs, qui dit libre dit aussi réutilisation facilitée du moteur ou de ce genre de choses ;)&nbsp;

&nbsp;





Le moteur de rendu d’Opera et de Vivaldi sont tout à fait réutilisables sans que Vivaldi et Opera soient des logiciels libres, génial, non ?

&nbsp;

&nbsp;



Porkepix a écrit :



Un moteur de recherche par défaut pour toi c’est un Adware ? Bha voyons.

Pourtant rien ne t’oblige à t’en servir (contrairement à des pubs qui s’afficheraient), et c’est changeable en un clic ou deux !





Oui, c’est plus insidieux que de vrais bandeaux de pub , mais le principe reste exactement le même. Rien de t’oblige à t’en servir mais rien non plus t’obligeait à supporter les bandeaux de pub d’Opera. Il suffisait de payer ou de cracker le logiciel pour les plus pingres. Toi même, changes-tu ce moteur de recherche rémunérateur (mais peu regardant coté vie privée parait-il) et t’abstiens-tu de cliquer les vignettes sponsorisées de ton Firefox, de manière à limiter ses revenus financiers et te complaire dans l’esprit d’un truc qu’on t’a vendu comme à but non lucratif, libre, limite saint ?



Le 05/06/2015 à 15h 37







ra-mon a écrit :



Ça me déplait pas, au contraire, je trouve le principe du libre tout à fait épatant !  Après, dans les faits, comment dire, ça change pas grand chose, regarde Firefox… après tout ce temps et tout ce monde potentiellement capable de lire en entier des contrats de licence, et de lire du beau code, de l’améliorer, de l’optimiser… on se retrouve 15 ans après avec un genre d’IE, Chrome ou de nouvel Opera. Donc rien de bien folichon, non ? Certains utilisateurs le trouveraient même plus poussif que des brouteurs proprio équivalents… Elle aura servi à quoi la licence et l’opensourcitude de Firefox, dis ? À faire des forks, ils sont où les forks de Firefox qui déchirent ?





Et pourtant… la localisation, c’est presque intégralement la communauté. De même que pas mal d’autres choses. La perception du navigateur en elle-même, bhen c’est subjectif, mais perso je changerais pour rien au monde Chrome, ni éthique ni performant, Opera plus que l’ombre de lui-même (l’ancien était bon, et avait même apporté au monde des navigateurs nombre de choses, le nouveau…bhen ils se sont tiré une balle dans le pied quoi ?), et IE, je vais même pas en parler.

Les forks existent, mais au vu de la complexité de Firefox ne diffèrent pas beaucoup de l’original, juste quelques petites différences (Waterfox, Iceweasel, Icecat, Cyberfox, …)







ra-mon a écrit :



Et, subsidiairement, tu sais qu’il est possible de contribuer AUSSI à des logiciels proprio ? J’incite même à le faire tiens, tu vois que j’ai l’esprit libriste AUSSI…





 Je donne de mon temps à des projets ou associations. Mais si je le fais c’est pas pour qu’on se fasse du pognon sur mon travail bénévole mais bien que ce que je fasse soit utile et utilisable au plus grand nombre et pas selon le bon vouloir d’une boîte.

 





ra-mon a écrit :



Hum, Crysalide disait un peu plus haut que le moteur libre Blink était pas super calé sur les standards du moteur libre Gecko… J’espère que ça sera pas IE/Edge qui devra resservir de références et amener plus de respect dans tout ces logiciels dits “libres” <img data-src=" /> Accessoirement, Presto respectait les standards, avant que Firefox fasse un gros tabac, hein…

Que Mozilla ait d’autres projets n’a rien a voir avec la licence de ces projets, AMHÀ… Opera et Vivaldi ont aussi d’autres projet il me semble. Thunderbird ferait-il aussi parti de ces projets d’avenir à but non lucratif  de Mozilla ?



Tu sais, à part le fait qu’il soit non-libre, j’avais rien contre Presto, bien au contraire. C’était une bonne alternative, et il est dommageable qu’Opera l’ait abandonné (et encore plus dommageable qu’il ne l’ai pas ouvert suite à cet abandon). À l’époque où j’ai du toucher un peu de Web, je m’assurait que ça fonctionne sur Chrome/Firefox/Opera. IE je ne m’y intéressait même pas vu comment il était largué.

Les autres projets, ce n’est pas forcément du logiciel : Webmaker, WoMoz, MDN et SuMo, et de manière générale, Mozilla qui essaie de rendre le Web accessible au plus grand nombre en ayant un certain nombre d’initiatives.

 

 





ra-mon a écrit :



Le moteur de rendu d’Opera et de Vivaldi sont tout à fait réutilisables sans que Vivaldi et Opera soient des logiciels libres, génial, non ?





  Oui, mais comme ils sont propriétaires, ça signifie contrat financier obligatoirement (pas impossible avec le libre, mais pas obligatoire), devoir travailler dans le secret, et aussi du coup inaccessibilité à des projets avec peu ou pas de budget. Tu risques pas de voir un node.js basé sur Presto, par exemple.

 





ra-mon a écrit :



Oui, c’est plus insidieux que de vrais bandeaux de pub , mais le principe reste exactement le même. Rien de t’oblige à t’en servir mais rien non plus t’obligeait à supporter les bandeaux de pub d’Opera. Il suffisait de payer ou de cracker le logiciel pour les plus pingres. Toi même, changes-tu ce moteur de recherche rémunérateur (mais peu regardant coté vie privée parait-il) et t’abstiens-tu de cliquer les vignettes sponsorisées de ton Firefox, de manière à limiter ses revenus financiers et te complaire dans l’esprit d’un truc qu’on t’a vendu comme à but non lucratif, libre, limite saint ?





En quoi est-ce plus insidieux ? Mozilla fait même de l’information autour de ces intégrations et n’a jamais rien caché.

La seconde partie est à peine compréhensible et flaire bon le troll en tout cas…



« Bien qu’ils aient fait leur propre OS mobile, celui-ci repose sur des technologies Web, et l’objectif est bien d’utiliser les standards ouverts du Web, pas de se refermer sur ses propres technos. »





Je ne pense pas que Mozilla chercherait à se refermer sur ses propres technos, je m’interroge seulement sur le pourquoi du développement d’un OS.



Ok ce sera (c’est) un OS basé sur les standards du Web. En revanche, il y a un changement de stratégie de la part de Mozilla que je ne comprends pas :




  • le navigateur Firefox semble être devenu un support à Webapps (Hello, Marketplace sur “Firefox pour Android”)

  • après avoir lu “Firefox OS : nouveaux supports, nouveaux pays et nouvelle stratégie, à lire dans la presse en mai”, je me dis que Mozilla a les mêmes objectifs que Android, Ubuntu, Windows, etc.



    En d’autres termes, quel est l’avenir du Web ? les WebApps, la TV connectée,… (les objets connectés) ?



    Je n’affirme rien de définitif, je ne comprends pas tout ça. En plus de ça, Firefox OS va accueillir des applications Android (comme Windows 10 d’ailleurs) pour se vendre mieux, que vont devenir les WebApps dans ce contexte ? Pour moi, les objets connectés (avec le Big Data qu’il y a autour), c’est assez flou et ça ne me séduit pas du tout (en tout cas, pour le moment).


Le 05/06/2015 à 16h 08







joma74fr a écrit :



« Bien qu’ils aient fait leur propre OS mobile, celui-ci repose sur des technologies Web, et l’objectif est bien d’utiliser les standards ouverts du Web, pas de se refermer sur ses propres technos. »





Je ne pense pas que Mozilla chercherait à se refermer sur ses propres technos, je m’interroge seulement sur le pourquoi du développement d’un OS.



Ok ce sera (c’est) un OS basé sur les standards du Web. En revanche, il y a un changement de stratégie de la part de Mozilla que je ne comprends pas :




  • le navigateur Firefox semble être devenu un support à Webapps (Hello, Marketplace sur “Firefox pour Android”)

  • après avoir lu “Firefox OS : nouveaux supports, nouveaux pays et nouvelle stratégie, à lire dans la presse en mai”, je me dis que Mozilla a les mêmes objectifs que Android, Ubuntu, Windows, etc.



    En d’autres termes, quel est l’avenir du Web ? les WebApps, la TV connectée,… (les objets connectés) ?



    Je n’affirme rien de définitif, je ne comprends pas tout ça. En plus de ça, Firefox OS va accueillir des applications Android (comme Windows 10 d’ailleurs) pour se vendre mieux, que vont devenir les WebApps dans ce contexte ? Pour moi, les objets connectés (avec le Big Data qu’il y a autour), c’est assez flou et ça ne me séduit pas du tout (en tout cas, pour le moment).





    Les objectifs ne sont pas vraiment les mêmes à mon sens, mais là c’est assez diversifié (tout en tournant toujours autour de Web, ouverture et libre). Notamment en amenant une plus grande place au Web sur Android, comme tu le cites.

    Pour l’article que tu cites, attention quand même entre communications officielles et blog communautaire :)

    Cela dit, pour ce dont ils parlent, les TV , wait & see, les téléphones, la cible de base était effectivement les marchés émergeants, et ils vont continuer dessus avec des projets comme le Klif en Afrique, mais ils se sont rendu compte que ça ne suffirait pas pour diverses raisons, d’où le fait de s’intéresser aussi à du un peu plus haut de gamme.

    Pour Android, prendre ça avec d’énormes pincettes : c’est envisagé mais rien n’est fait, et d’autres l’ont fait pour un résultat pas terrible, tel que Sailfish OS : la moitié des applications reposant sur des services Google, elles ne fonctionnaient pas, l’autre moitié marchotait tant bien que mal et en étant pas vraiment intégrées au mieux.



ra-mon Abonné
Le 05/06/2015 à 16h 35







Porkepix a écrit :



Et pourtant… la localisation, c’est presque intégralement la communauté. De même que pas mal d’autres choses.&nbsp;





Hum celle du très propriétaire Vivaldi (42 langues en 5 mois !) et prochainement de vivaldi.com est aussi quasi intégralement l’œuvre de la communauté Vivaldi !

Sa communauté est aussi à l’origine de très nombreuses améliorations, propositions de fonctionnalités à venir, rapports donc corrections de bugs…)

&nbsp;

&nbsp;



Porkepix a écrit :



Je donne de mon temps à des projets ou associations. Mais si je le fais c’est pas pour qu’on se fasse du pognon sur mon travail bénévole mais bien que ce que je fasse soit utile et utilisable au plus grand nombre et pas selon le bon vouloir d’une boîte.





Je contribue bénévolement (et avec un immense plaisir <img data-src=" /> ) de différentes manières à Vivaldi pour les mêmes raisons.

&nbsp;

&nbsp;



Porkepix a écrit :



&nbsp; Oui, mais comme ils sont propriétaires.





Non les moteurs de rendu de Vivaldi/Opera sont libres puisque ce sont des Blink/Chromium&nbsp;<img data-src=" />

&nbsp;

&nbsp;



Porkepix a écrit :



En quoi est-ce plus insidieux ? Mozilla fait même de l’information autour de ces intégrations et n’a jamais rien caché.

La seconde partie est à peine compréhensible et flaire bon le troll en tout cas…





C’est insidieux car quand je cliquais sur une bannière de pub d’Opera, je savais que ce geste servait, même à un niveau infime, à financer le navigateur commercial/adware que j’avais téléchargé. Pas certain que tous les Fx users savaient qu’ilsfaisaient de même en utilisant le champ de recherche (qui ressemble quand même vachement à un champ de recherche banal) de leur Firefox qu’on avait pu leur vendre sur certains sites comme libre, gratuit, fait par des anges dans un but non lucratif et dans le respect de la vie privée.

&nbsp;Après, loin de moi l’envie de troller mais c’est vrai que j’ai vu pas mal de libristes râler sur les moyens de financement intégrés à Firefox, incitant au changement de moteur de recherche, à désactiver les tuiles sponsorisées, voire à switcher vers un fork plus Libre que libre… et plus rarement à faire un gros don, par exemple <img data-src=" />



SebGF Abonné
Le 05/06/2015 à 17h 05







Porkepix a écrit :



À quelles fonctionnalités « de base » pensais-tu ?







Les gestes souris, la personnalisation de l’interface (basculer la barre d’onglet en latéral, position des boutons, dimensions), le réglage d’options complètes par site, le blocage de contenu, etc.



Le 05/06/2015 à 18h 22







SebGF a écrit :



Les gestes souris, la personnalisation de l’interface (basculer la barre d’onglet en latéral, position des boutons, dimensions), le réglage d’options complètes par site, le blocage de contenu, etc.





Faut pas oublier l’historique des deux navigateurs : pendant très très longtemps il n’a pas été possible de faire d’extensions pour Opera, ce dernier avait donc tout intérêt à proposer pas mal d’options en plus de base, puisqu’il n’était pas possible d’étendre celles-ci. À l’inverse, pour Firefox vu l’extensibilité possible, autant ne pas trop alourdir le navigateur et déléguer ce genre de choses (qui, avouons-le, ne sont clairement pas utilisés par la majorité des gens) aux extensions. Perso, ça ne me parait pas déconnant.





ra-mon a écrit :



Hum celle du très propriétaire Vivaldi (42 langues en 5 mois !) et prochainement de vivaldi.com est aussi quasi intégralement l’œuvre de la communauté Vivaldi !

Sa communauté est aussi à l’origine de très nombreuses améliorations, propositions de fonctionnalités à venir, rapports donc corrections de bugs…)





Je sais très bien que pas mal de projets propriétaires font appel à la communauté d’utilisateurs pour traduire. Quand à être à l’origine des choses que tu cites, je ne peux pas totalement approuver : rapporter des bugs ou faire des suggestions c’est une chose (je le fais aussi pour Firefox), les corriger ou développer ces fonctionnalités en est une autre : n’ayant ici pas accès au code, cette seconde partie est impossible (donc non, pas correction, juste signalement).

 

 



ra-mon a écrit :



Je contribue bénévolement (et avec un immense plaisir <img data-src=" /> ) de différentes manières à Vivaldi pour les mêmes raisons.





 Pas exactement les mêmes : ça reste pour les intérêts financiers d’une entreprise privée, ce qui à mon sens me dérange. Je ne vais pas contribuer bénévolement à une entreprise qui, par essence recherche le profit et l’enrichissement.

 



ra-mon a écrit :



Non les moteurs de rendu de Vivaldi/Opera sont libres puisque ce sont des Blink/Chromium <img data-src=" />





Je pensais ici plutôt à Presto, qui lui ne l’était pas, et n’a hélas même pas été libéré quand Opera l’a abandonné.

 



ra-mon a écrit :



C’est insidieux car quand je cliquais sur une bannière de pub d’Opera, je savais que ce geste servait, même à un niveau infime, à financer le navigateur commercial/adware que j’avais téléchargé. Pas certain que tous les Fx users savaient qu’ilsfaisaient de même en utilisant le champ de recherche (qui ressemble quand même vachement à un champ de recherche banal) de leur Firefox qu’on avait pu leur vendre sur certains sites comme libre, gratuit, fait par des anges dans un but non lucratif et dans le respect de la vie privée.

 Après, loin de moi l’envie de troller mais c’est vrai que j’ai vu pas mal de libristes râler sur les moyens de financement intégrés à Firefox, incitant au changement de moteur de recherche, à désactiver les tuiles sponsorisées, voire à switcher vers un fork plus Libre que libre… et plus rarement à faire un gros don, par exemple <img data-src=" />





Une plus grande partie des utilisateurs d’Opera sont/étaient des power user par rapport à Firefox, d’une part, d’autre part je doute que tous le savaient, malgré tout.

Mozilla donne l’information pour Firefox, après on ne peux pas forcer tous les utilisateurs à savoir quel est le modèle économique de ce qu’ils utilisent (mais personnellement, j’y fais assez attention, c’est souvent révélateur de pas mal de choses, notamment avec la récente lubie des webmails dit « sécurisés » dont on ne connait ni le code source, ni le business model. De la même manière, on ne connait pas celui de Vivaldi. Ça me dérange pour la confiance que j’y accorde et ma vie privée.

Et oui, Mozilla est à but non-lucratif. Comme je l’ai montré, on peut trouver les bilans, il n’y a pas d’actionnaires à payer et autres choses dans le genre. Ils ont besoin de sources de financement pour financer ces projets, pas par enrichissement personnel ou capitalisation d’une entreprise.



Quand à ceux qui râlent…certaines choses sont à mon sens assez légitimes vu la manière dont ça a été fait (cf. l’affaire Pocket), d’autres comme le moteur de recherche ont été expliquées à maintes reprises et il est très simple d’en faire abstraction.



SebGF Abonné
Le 05/06/2015 à 18h 59







Porkepix a écrit :



Faut pas oublier l’historique des deux navigateurs : pendant très très longtemps il n’a pas été possible de faire d’extensions pour Opera, ce dernier avait donc tout intérêt à proposer pas mal d’options en plus de base, puisqu’il n’était pas possible d’étendre celles-ci. À l’inverse, pour Firefox vu l’extensibilité possible, autant ne pas trop alourdir le navigateur et déléguer ce genre de choses (qui, avouons-le, ne sont clairement pas utilisés par la majorité des gens) aux extensions. Perso, ça ne me parait pas déconnant.







Ce sont deux approches différentes, mais perso je préfère le logiciel plus complet de base.

Alourdir d’extensions le navigateur ne m’intéresse pas, et accessoirement si l’addon n’est plus supporté je risque de perdre la fonction et donc d’avoir une régression.

Comme en gros la mort de Opera 12 qui a accouché d’un truc qui est tellement une régression qu’il a même réussi à remonter dans le temps avant la création du premier Opera…



Raison pour laquelle Opera n’a jamais eu besoin d’addons au final car c’était une suite complète.



Mais bon, depuis Chrome est passé par là et désormais avoir un navigateur avec plus de deux boutons et trois cases à cocher est passible de la peine de mort.



ra-mon Abonné
Le 05/06/2015 à 19h 57







Porkepix a écrit :



Faut pas oublier l’historique des deux navigateurs : pendant très très longtemps il n’a pas été possible de faire d’extensions pour Opera, ce dernier avait donc tout intérêt à proposer pas mal d’options en plus de base, puisqu’il n’était pas possible d’étendre celles-ci.

&nbsp;



Opera, bien avant le support des extensions, disposait de tout un arsenal pour étendre encore plus ses multiples capacités. Les &nbsp;quelques centaines d’actions internes pouvant êtres combinées entre elles et à du JS au besoin, dans des boutons, des entrées de menus ou des raccourcis clavier/souris/vocaux autorisaient déjà beaucoup d’adaptations fonctionnelles parfois très spécifiques, quoique peu documentées. Ensuite, il supportait très bien les UserJS qui permettaient d’autres interactions souvent utiles. Enfin, toutes sortes de fichiers de config (de banals .ini de barre d’outils, de menus, de config clavier/souris), téléchargeables à la volée, permettaient d’étendre ou modifier les fonctionnalités de base de l’engin.&nbsp;

&nbsp;

&nbsp;



Porkepix a écrit :



Je sais très bien que pas mal de projets propriétaires font appel à la communauté d’utilisateurs pour traduire. Quand à être à l’origine des choses que tu cites, je ne peux pas totalement approuver : rapporter des bugs ou faire des suggestions c’est une chose (je le fais aussi pour Firefox), les corriger ou développer ces fonctionnalités en est une autre : n’ayant ici pas accès au code, cette seconde partie est impossible (donc non, pas correction, juste signalement).

&nbsp;





&nbsp;Pas mal de contributeurs ont proposé leurs services de traducteurs avant que Vivaldi fasse appel à qui que ce soit&nbsp;<img data-src=" />

&nbsp;Ce qui ont testé Vivaldi avec une belle curiosité de geek se seront aperçu que pas mal de codes est disponible puisque l’interface &nbsp;utilisateur est codée en techno Web, donc des pros du js/html/css ne se sont pas gênés pour proposer des hacks, ou des améliorations à Vivaldi et/ou ses utilisateurs.

&nbsp;

&nbsp;



Porkepix a écrit :



&nbsp;Pas exactement les mêmes : ça reste pour les intérêts financiers d’une entreprise privée, ce qui à mon sens me dérange.&nbsp;





Non, je ne contribue pas pour les &nbsp;intérêts financiers de cette petite startup mais bien et avant tout pour le produit et ses utilisateurs. Comme je l’ai longtemps fait pour Opera. Si par miracle j’ai pu faire gagner de l’argent à ces sociétés, ça ne me dérange absolument pas, pas plus que d’aider gracieusement un copain salarié voire très riche et boursicoteur&nbsp;<img data-src=" />

&nbsp;

&nbsp;



Porkepix a écrit :



Je pensais ici plutôt à Presto, qui lui ne l’était pas, et n’a hélas même pas été libéré quand Opera l’a abandonné.



Presto n’est pas encore abandonné par Opera. Il équipe pas mal de “Devices” et assure le rendu coté serveur de tout une ribambelle de Mini encore très utilisés.

&nbsp;

&nbsp;



Porkepix a écrit :



De la même manière, on ne connait pas celui de Vivaldi. Ça me dérange pour la confiance que j’y accorde et ma vie privée.

&nbsp;



La startup a été pas mal financé sur les fonds propres de ses fondateurs mais comme tous les marchands de &nbsp;navigateurs gratuits (Mozilla et Opera, entre autres) ils font surement désormais appel à quelques partenaires (recherche et/ou lien de Speed Dial) pour aider au moins à pérenniser le projet. La politique de respect de la vie privée est clairement diffusée sur&nbsphttps://vivaldi.com/privacy/ et pour la résumer le boss de Vivaldi aurait déclaré “Pour nous, nos utilisateurs sont nos amis, nous n’espionnons pas nos amis, ni n’importe qui d’autre.”&nbsp;<img data-src=" />

&nbsp;



Le 05/06/2015 à 21h 46







SebGF a écrit :



Ce sont deux approches différentes, mais perso je préfère le logiciel plus complet de base.

Alourdir d’extensions le navigateur ne m’intéresse pas, et accessoirement si l’addon n’est plus supporté je risque de perdre la fonction et donc d’avoir une régression.

Comme en gros la mort de Opera 12 qui a accouché d’un truc qui est tellement une régression qu’il a même réussi à remonter dans le temps avant la création du premier Opera…



Raison pour laquelle Opera n’a jamais eu besoin d’addons au final car c’était une suite complète.



Mais bon, depuis Chrome est passé par là et désormais avoir un navigateur avec plus de deux boutons et trois cases à cocher est passible de la peine de mort.





Ça reste deux approches différentes. Je préfère personnellement l’autre, car bien qu’Opera eu été bien plus complet de base sur de nombreux points, si pour une raison ou pour une autre tu cherches à faire quelque chose qui ne soit pas parmi ces possibilités…eh bhen dommage pour toi. Dans l’autre cas, tu peux l’ajouter. Et puis une extension, selon comment elle est intégrée et codée, ça n’alourdit pas nécessairement le navigateur tant que ça ;)





ra-mon a écrit :



Opera, bien avant le support des extensions, disposait de tout un arsenal pour étendre encore plus ses multiples capacités. Les  quelques centaines d’actions internes pouvant êtres combinées entre elles et à du JS au besoin, dans des boutons, des entrées de menus ou des raccourcis clavier/souris/vocaux autorisaient déjà beaucoup d’adaptations fonctionnelles parfois très spécifiques, quoique peu documentées. Ensuite, il supportait très bien les UserJS qui permettaient d’autres interactions souvent utiles. Enfin, toutes sortes de fichiers de config (de banals .ini de barre d’outils, de menus, de config clavier/souris), téléchargeables à la volée, permettaient d’étendre ou modifier les fonctionnalités de base de l’engin.





Rien d’officiels, ça s’approche plus du hack, rien de comparable avec des API exposées à dessein afin de permettre de faire ce que l’on veux, et comme tu le souligne pas vraiment documenté.

Ah et pour les gestures si souvent évoquées en toute honnêtement, je comprendrais jamais ce qu’on peux y trouver, perso je tend à minimiser l’usage de la souris, le clavier étant nettement plus efficace et rapide…

 





ra-mon a écrit :



Pas mal de contributeurs ont proposé leurs services de traducteurs avant que Vivaldi fasse appel à qui que ce soit <img data-src=" />

 Ce qui ont testé Vivaldi avec une belle curiosité de geek se seront aperçu que pas mal de codes est disponible puisque l’interface  utilisateur est codée en techno Web, donc des pros du js/html/css ne se sont pas gênés pour proposer des hacks, ou des améliorations à Vivaldi et/ou ses utilisateurs.





Je ne le remet pas en question, reste que je n’aime pas ça. Je contribue pour le bénéfice de tous, et pas pour que ça soit captif d’une entreprise et de son produit.

 





ra-mon a écrit :



Presto n’est pas encore abandonné par Opera. Il équipe pas mal de “Devices” et assure le rendu coté serveur de tout une ribambelle de Mini encore très utilisés.





Autant pour moi, je n’étais pas au courant pour ça. C’est donc qu’ils doivent continuer à le maintenir pour pouvoir continuer à avoir un affichage qui colle. Dommage de l’avoir supprimé du navigateur desktop dans ce cas.





ra-mon a écrit :



La startup a été pas mal financé sur les fonds propres de ses fondateurs mais comme tous les marchands de  navigateurs gratuits (Mozilla et Opera, entre autres) ils font surement désormais appel à quelques partenaires (recherche et/ou lien de Speed Dial) pour aider au moins à pérenniser le projet. La politique de respect de la vie privée est clairement diffusée sur&#160https://vivaldi.com/privacy/ et pour la résumer le boss de Vivaldi aurait déclaré “Pour nous, nos utilisateurs sont nos amis, nous n’espionnons pas nos amis, ni n’importe qui d’autre.“ <img data-src=" />





Dans un cas tu dois croire sur parole les personnes derrière, dans l’autre tu le vérifies. Je prend lequel à ton avis ?



PS : point non-négligeable : la plupart des softs proprios n’autorisent pas nécessairement la redistribution/le repackaging. Coucou utilisateur de Linux qui ne peux pas l’intégrer à ton gestionnaire de paquets <img data-src=" />

(Oui, certaines le font via des canaux non-officiels type AUR ou ppa, mais parfois en toute illégalité)




Le 06/06/2015 à 00h 20

Sur mobile il est beaucoup plus utilisé ne serait ce que sur une majorité de smartphone NOKIA ancienne génération fonctionnant sur Symbian.

&nbsp;Opera vend par ailleurs&nbsp; son navigateur aux constructeurs en marque blanche.

&nbsp;Donc tu l’ utilises peut être dans ta tablette chinoise sans le savoir.

&nbsp;Enfin tous ceux qui aiment le moteur de Chrome sans l’ intrusion de GOOGLE y trouve leur bonheur.

&nbsp;La même rapidité avec une présentation différente esthétiquement plus sympathique.

&nbsp;Après, il est vrai qu’ il est tout simplement possible d’ user de Chromium directement pour cela mais bon les goûts et les couleurs cela ne se discute pas.