Photo d'un impact de foudre pendant la nuitCrédits : Unsplash

[Màj] Apple bloque le compte développeur d’Epic Suède, qui développait un Store alternatif

Miroir

Avatar de l'auteur
Vincent Hermann

Publié dans

DroitLogiciel

07/03/2024 6 minutes
44

Photo d'un impact de foudre pendant la nuitCrédits : Unsplash

Apple vient de fermer le compte développeur de la filiale suédoise d’Epic. Celle-ci travaillait sur la prochaine boutique alternative de l’éditeur pour iOS en Europe, maintenant que le DMA l’autorise. Selon Epic, il s’agit d’une mesure de rétorsion contre ses critiques à l’encontre d’Apple.

Mise à jour du 7 mars à 14h30 :

Selon Bloomberg, la Commission européenne a demandé des « explications supplémentaires » à Apple sur sa décision d'interdire le compte développeur d'Epic Sweden AB.

Article initialement publié le 7 mars à 9h58 :

Les problèmes d’Apple en Europe ne font sans doute que commencer. Alors que la firme a lancé ses changements décriés pour le DMA et qu’elle vient d’être condamnée par la Commission européenne à une amende de 1,8 milliard pour abus de position dominante dans le domaine du streaming musical, voilà qu’elle refait parler d’elle.

Cette fois, c’est pour avoir bloqué le compte développeur de la filiale suédoise d’Epic. C’est l’éditeur qui révèle l’action dans un billet dédié. Selon Epic, ce compte avait été approuvé pour le déploiement à venir d’une boutique alternative sur iOS. Cependant, Apple n’aurait pas apprécié les critiques virulentes d’Epic sur les nouvelles conditions accompagnant les changements de Cupertino pour le DMA.

Epic serait une menace pour l’écosystème d’Apple

« Apple prétend également qu'Epic est une menace pour son écosystème, mais c'est une excuse totalement injustifiée pour résilier l'un de nos comptes. Apple soutient publiquement et depuis longtemps Unreal Engine. Nous avons également des relations contractuelles avec Apple depuis 2010 pour les jeux d'Epic, Unreal Engine et nos autres outils de création », ajoute Epic.

L’éditeur liste ensuite toute une série de titres sortis sur iOS, y compris deux titres préparés pour Apple Arcade (Horizons Chase 2 et Wonderbox), ainsi que la mise en avant de titres et technologies Epic durant ses WWDC et autres conférences.

« Le DMA a été conçu pour éliminer le déséquilibre de pouvoir dont Apple prouve l'existence aujourd'hui : ils prétendent avoir le contrôle total pour bloquer les magasins et les applications concurrentes », fustige Epic.

Apple aurait aussi cité ce fil spécifique sur X comme marqueur de l’attitude d’Epic. Tim Sweeney, PDG d’Epic, est pourtant connu pour ses saillies bien plus tranchées. Quand Apple a annoncé ses changements liés au DMA, il n’avait pas mâché ses mots, torpillant les annonces de Cupertino : « Le plan d’Apple pour contrecarrer la nouvelle loi européenne sur les marchés numériques est un nouvel exemple de conformité malveillante ».

Des emails sévères

Dans le billet, Epic publie aussi plusieurs échanges d’emails avec Phil Schiller, vice-président d’Apple et chargé de l’App Store. Il estime qu’Epic n’aurait « pas l'intention d'adhérer à ses engagements contractuels envers Apple ».

Plus précisément, c’est le croisement entre le comportement passé d’Epic et ses critiques à l’encontre d’Apple sur les fameuses dispositions de mise en conformité avec le DMA qui pose problème.

« Votre critique biaisée de notre plan de conformité au DMA, associée aux pratiques passées d'Epic consistant à violer intentionnellement les dispositions contractuelles avec lesquelles [vous n'êtes] n'est pas d'accord, suggère fortement qu'Epic Sweden n'a pas l'intention de suivre les règles », assène ainsi Phil Schiller.

Epic assure dans son billet que ces captures représentent la totalité de l’échange entre les deux entreprises. Le dernier mail aurait donc été envoyé par les avocats d’Apple pour signifier la suppression du compte développeur d’Epic Sweden AB.

Apple semble surtout ne pas avoir pardonné à Epic son attaque en 2020. L’éditeur avait tenté en effet de contourner l’App Store pour vendre des produits in-app dans ses jeux, faisant la promotion auprès des joueurs de liens où l’on pouvait les obtenir moins chers. Apple avait répliqué en fermant le compte développeur d’Epic, car il s’agissait d’une violation manifeste du contrat. Cette affaire avait entrainé le vaste procès que l’on connait, en grande partie perdu par Epic.

Apple dans son « bon droit »

Et du côté d'Apple ? Pas beaucoup plus que ce qu'en dit Epic.

« La violation flagrante par Epic de ses obligations contractuelles envers Apple a conduit les tribunaux à déterminer qu'Apple a le droit de résilier "tout ou partie des filiales détenues à 100 % par Epic Games, des sociétés affiliées et/ou d'autres entités sous le contrôle d'Epic Games, à tout moment et à la seule discrétion d'Apple". À la lumière du comportement passé et présent d'Epic, Apple a choisi d'exercer ce droit », a indiqué la société à MacRumors.

Problème, Apple pourrait passer pour un « mauvais joueur », ou tout le moins pour une entreprise incapable de pardonner. Car cette fermeture de compte intervient avant même qu’Epic ait pu proposer sa boutique et mettre en place ses propres conditions.

Avec les réactions plaintives de la firme face au DMA ou sa condamnation pour abus de position dominante dans le domaine du streaming musical, les dégâts à son image pourraient être importants.

Certains pointent d’ailleurs cette cassure dans le comportement d’Apple, qui serait passée « du statut de seigneur bienveillant à celui de tyran », selon George Broussard, qui avait fondé 3D Realms. « En s'en prenant à Epic, Apple dit "Vous pourriez être le prochain. Vous *serez* le prochain ", réduisant ainsi au silence les développeurs et toute forme de dissidence ».

La Coalition for App Fairness (essentiellement cofondée par Epic et Spotify) a réagi dans le même sens : « Cette décision flagrante vise clairement à effrayer et à dissuader TOUS les développeurs de critiquer les pratiques anticoncurrentielles d'Apple et d'essayer de rivaliser avec ses concurrents ».

Écrit par Vincent Hermann

Tiens, en parlant de ça :

Sommaire de l'article

Introduction

Epic serait une menace pour l’écosystème d’Apple

Des emails sévères

Apple dans son « bon droit »

Fermer

Commentaires (44)


J'espère que l'UE va frapper fort sur cette violation du DMA.
Epic n'était pas tout rose, loin de là, ça serait bien que l'Europe leur siffle à tous les deux la fin de la récré…
Modifié le 07/03/2024 à 10h17

Historique des modifications :

Posté le 07/03/2024 à 10h16


Epic n'était pas tout rose, loin de là, ça serait bien que l'Europe leur siffle à tous les deux la fin de la récré…

bilbonsacquet

Epic n'était pas tout rose, loin de là, ça serait bien que l'Europe leur siffle à tous les deux la fin de la récré…
Clairement Epic n'est pas un modèle de vertu, mais il a le mérite d'avoir fait bouger les lignes qui ont abouti au DMA, pour limiter un peu la toute puissance des GAFAM par chez nous.

Avec la récente entrée en vigueur du DMA, c'était l'occasion de repartir sur des nouvelles bases (notamment légales), mais Apple continue dans la mauvaise foi affichée. J'ai l'impression que la réputation d'Apple auprès des devs et de l’administration (pas encore du grand public) est en train de voler en éclat, tout ça « juste » à cause de leur attitude. Ils se battent pour essayer de garder leur monopole, mais à force de jouer aux c#ns, ils risquent de perdre plus que ça.

Arkeen

Clairement Epic n'est pas un modèle de vertu, mais il a le mérite d'avoir fait bouger les lignes qui ont abouti au DMA, pour limiter un peu la toute puissance des GAFAM par chez nous.

Avec la récente entrée en vigueur du DMA, c'était l'occasion de repartir sur des nouvelles bases (notamment légales), mais Apple continue dans la mauvaise foi affichée. J'ai l'impression que la réputation d'Apple auprès des devs et de l’administration (pas encore du grand public) est en train de voler en éclat, tout ça « juste » à cause de leur attitude. Ils se battent pour essayer de garder leur monopole, mais à force de jouer aux c#ns, ils risquent de perdre plus que ça.
Ce n'est pas Epic qui est la raison d'être du DMA.

Mais oui, Apple fait de la merde sur ce point et c'est assez désespérant d'autant plus qu'ils viennent juste de se prendre une prune (cité dans l'article) pour la raison en question.

C'est assez incompréhensible.
Modifié le 07/03/2024 à 10h55

Historique des modifications :

Posté le 07/03/2024 à 10h55


Ce n'est pas Epic qui est la raison d'être du DMA.

Mais oui, Apple fait de la merde sur ce point et c'est assez désespérant d'autant plus qu'ils viennent juste de se prendre une prune (cité dans l'article) pour la raison en question.

C'est un peu incompréhensible.

bilbonsacquet

Epic n'était pas tout rose, loin de là, ça serait bien que l'Europe leur siffle à tous les deux la fin de la récré…
Apple et Epic ne sont pas au même niveau.
Apple c'est le numéro 1 des casses pieds.
Je n'utilise quasiment pas l'Epic Games Store
Oui, effectivement, la vieille Europe n'a plus que ça, taper sur ceux qui ont innovés et qui de fait sont devenus des géants incontrôlables, pour compenser toutes ses mauvaises décisions politiques depuis des décénies.

Le DMA n'est qu'une preuve de plus qu'on a raté le train et que par vengeance on essaye de faire dérailler celui des autres.

zoc

Oui, effectivement, la vieille Europe n'a plus que ça, taper sur ceux qui ont innovés et qui de fait sont devenus des géants incontrôlables, pour compenser toutes ses mauvaises décisions politiques depuis des décénies.

Le DMA n'est qu'une preuve de plus qu'on a raté le train et que par vengeance on essaye de faire dérailler celui des autres.
Pourquoi parler de "vengeance" ? Dans un système capitaliste, le rôle de la puissance publique (et en particulier de l'UE) est de veiller à une concurrence libre et non-faussées, en faisant en particulier attention au risque de monopole. Le DMA ne sert qu'à ça : réguler les monopoles. C'est une pure mesure capitaliste.

alex.d.

Pourquoi parler de "vengeance" ? Dans un système capitaliste, le rôle de la puissance publique (et en particulier de l'UE) est de veiller à une concurrence libre et non-faussées, en faisant en particulier attention au risque de monopole. Le DMA ne sert qu'à ça : réguler les monopoles. C'est une pure mesure capitaliste.
Je n'aurais pas dit mieux.

Et c'est là où les USA sont emmerdés. Le pays le plus capitaliste au monde qui ne casse plus les monopoles car ça réduirai leur domination sur le monde. La Chine ne s'embête pas de ce genre de futilité par contre.

zoc

Oui, effectivement, la vieille Europe n'a plus que ça, taper sur ceux qui ont innovés et qui de fait sont devenus des géants incontrôlables, pour compenser toutes ses mauvaises décisions politiques depuis des décénies.

Le DMA n'est qu'une preuve de plus qu'on a raté le train et que par vengeance on essaye de faire dérailler celui des autres.
Le role de l'Etat est justement de permettre à l'innovation et aux plus petites entreprises d'avoir une chance de percer. Et pour cela il faut rappeler à l'ordre les multinationales qui se croient au dessus des lois.

Cela fait bien longtemps qu'Apple capitalise sur sa réussite initiale pour capter voire empecher toute innovation qui ne lui rapporterait pas directement.

zoc

Oui, effectivement, la vieille Europe n'a plus que ça, taper sur ceux qui ont innovés et qui de fait sont devenus des géants incontrôlables, pour compenser toutes ses mauvaises décisions politiques depuis des décénies.

Le DMA n'est qu'une preuve de plus qu'on a raté le train et que par vengeance on essaye de faire dérailler celui des autres.
"Ceux qui ont innovés" ? On parle pas d'Apple là quand même ? A part dans la publicité et le marketing ils n'ont rien innové du tout. Ils ont plutôt freiner l'innovation des autres.

TheGuit

"Ceux qui ont innovés" ? On parle pas d'Apple là quand même ? A part dans la publicité et le marketing ils n'ont rien innové du tout. Ils ont plutôt freiner l'innovation des autres.
Ah pardon ! Je suis désolé, ils ont fortement innové... dans les méthodes pour garder captif les utilisateurs et freiner/entraver toute concurrence. Ils sont pionniers là-dessus !! :non:

TheGuit

"Ceux qui ont innovés" ? On parle pas d'Apple là quand même ? A part dans la publicité et le marketing ils n'ont rien innové du tout. Ils ont plutôt freiner l'innovation des autres.
Autant je ne porte plus Apple dans mon cœur, autant il faut tout de même leur rendre qu'ils savent innover : les smartphones, c'est eux (et ne me parlez pas des ersatz qui existaient avant l'iPhone !) ; le PC moderne (clavier + souris + écran), c'est eux (bon, ils ont tout bouffé chez Xerox, donc c'est qu'un demi/quart de point) ; les montres connectées, c'est eux (je crois).
Bref, 'faut pas non plus exagérer. 😉

potn

Autant je ne porte plus Apple dans mon cœur, autant il faut tout de même leur rendre qu'ils savent innover : les smartphones, c'est eux (et ne me parlez pas des ersatz qui existaient avant l'iPhone !) ; le PC moderne (clavier + souris + écran), c'est eux (bon, ils ont tout bouffé chez Xerox, donc c'est qu'un demi/quart de point) ; les montres connectées, c'est eux (je crois).
Bref, 'faut pas non plus exagérer. 😉
Apple n'a pas du tout inventé ni le smartphone, ni l'interface à la souris !

Pour les montres connectées Apple est un des derniers à s'être lancé avec 2ans de retard sur la Gear de Samsung (2013).

Si tu regardes factuellement, Apple est plutôt un frein à l'innovation : les MMS ils ont découvert leur existence en 2008 (iphone 3G) ça faisait déjà 6ans que tous les concurrents le gérait.

Le bluetooth pareil 2008, presque 10ans de retard sur la concurrence, tout le monde se promenait déjà avec une oreillette BT !

La force d'Apple c'est le marketing qui arrive à réécrire l'histoire.

fofo9012

Apple n'a pas du tout inventé ni le smartphone, ni l'interface à la souris !

Pour les montres connectées Apple est un des derniers à s'être lancé avec 2ans de retard sur la Gear de Samsung (2013).

Si tu regardes factuellement, Apple est plutôt un frein à l'innovation : les MMS ils ont découvert leur existence en 2008 (iphone 3G) ça faisait déjà 6ans que tous les concurrents le gérait.

Le bluetooth pareil 2008, presque 10ans de retard sur la concurrence, tout le monde se promenait déjà avec une oreillette BT !

La force d'Apple c'est le marketing qui arrive à réécrire l'histoire.
En 2040, on dira qu'Apple a inventé la VR.

fofo9012

Apple n'a pas du tout inventé ni le smartphone, ni l'interface à la souris !

Pour les montres connectées Apple est un des derniers à s'être lancé avec 2ans de retard sur la Gear de Samsung (2013).

Si tu regardes factuellement, Apple est plutôt un frein à l'innovation : les MMS ils ont découvert leur existence en 2008 (iphone 3G) ça faisait déjà 6ans que tous les concurrents le gérait.

Le bluetooth pareil 2008, presque 10ans de retard sur la concurrence, tout le monde se promenait déjà avec une oreillette BT !

La force d'Apple c'est le marketing qui arrive à réécrire l'histoire.
Pour l'interface avec souris ET clavier, je crois bien qu'à l'époque, seul Xerox le faisait dans son labo. Ensuite, Steve Jobs aurait tout pompé et sorti le Macintosh.
Maintenant, si tu as un lien qui me montre que mes souvenirs sont faux, je suis preneur.

Concernant les smartphones, pour le coup, ayant vécu le moment, je veux bien que tu me donne un exemple de smartphone antérieur à l'iPhone !

Pour les montres, j'étais pas sûr, et je te suis.

Par contre, je vois pas en quoi tes exemples avec le Bluetooth et le MMS alimentent un argument comme quoi Apple n'innoverait pas, et serait même un frein à l'innovation. À l'époque, Apple n'avait pas la force de frappe d'aujourd'hui. Et aujourd'hui, je suis tout à fait d'accord pour dire qu'Apple freine l'innovation et qu'ils n'innovent plus beaucoup (voire pas).
Modifié le 08/03/2024 à 23h37

Historique des modifications :

Posté le 08/03/2024 à 23h34


Pour l'interface avec souris ET clavier, je crois bien qu'à l'époque, seul Xerox le faisait dans son labo. Ensuite, Steve Jobs aurait tout pompé et sorti le Macintosh.
Maintenant, si tu as un lien qui me montre que mes souvenirs sont faux, je suis preneur.

Concernant les smartphones, pour le coup, ayant vécu le moment, je veux bien que tu me donne un exemple de smartphone antérieur à l'iPhone !

potn

Pour l'interface avec souris ET clavier, je crois bien qu'à l'époque, seul Xerox le faisait dans son labo. Ensuite, Steve Jobs aurait tout pompé et sorti le Macintosh.
Maintenant, si tu as un lien qui me montre que mes souvenirs sont faux, je suis preneur.

Concernant les smartphones, pour le coup, ayant vécu le moment, je veux bien que tu me donne un exemple de smartphone antérieur à l'iPhone !

Pour les montres, j'étais pas sûr, et je te suis.

Par contre, je vois pas en quoi tes exemples avec le Bluetooth et le MMS alimentent un argument comme quoi Apple n'innoverait pas, et serait même un frein à l'innovation. À l'époque, Apple n'avait pas la force de frappe d'aujourd'hui. Et aujourd'hui, je suis tout à fait d'accord pour dire qu'Apple freine l'innovation et qu'ils n'innovent plus beaucoup (voire pas).
On a beaucoup glosé sur cette histoire de Xerox. Pour cette histoire de pointeur et d’interface graphique, on pourra lire l’assez abondante littérature autour de ce que l’on peut appeler aujourd’hui un coup de génie. Par exemple : Xerox le père du Macintosh

Mais aussi ce dossier de Vincent Histoire de macOS : de Lisa OS au System 7, l’héritage du PARC de Xerox

potn

Pour l'interface avec souris ET clavier, je crois bien qu'à l'époque, seul Xerox le faisait dans son labo. Ensuite, Steve Jobs aurait tout pompé et sorti le Macintosh.
Maintenant, si tu as un lien qui me montre que mes souvenirs sont faux, je suis preneur.

Concernant les smartphones, pour le coup, ayant vécu le moment, je veux bien que tu me donne un exemple de smartphone antérieur à l'iPhone !

Pour les montres, j'étais pas sûr, et je te suis.

Par contre, je vois pas en quoi tes exemples avec le Bluetooth et le MMS alimentent un argument comme quoi Apple n'innoverait pas, et serait même un frein à l'innovation. À l'époque, Apple n'avait pas la force de frappe d'aujourd'hui. Et aujourd'hui, je suis tout à fait d'accord pour dire qu'Apple freine l'innovation et qu'ils n'innovent plus beaucoup (voire pas).
Concernant les smartphones, pour le coup, ayant vécu le moment, je veux bien que tu me donne un exemple de smartphone antérieur à l'iPhone !


y'en a des tonnes, cuex que j'ai eu personnellement
Orange SPV (HTC Canary) en 2002 ou 2003 : Windows CE, je gérais mes mails, pouvait déjà installer des applis (notamment des jeux), il lisait de la musique ou des vidéos.
Sony M600i en 2006 (deux ans avant l'iphone) : tactile, 3G, MMS, mail...

Ça c'est uniquement ceux que j'ai possédés, il y'en avait chez tous les constructeurs plusieurs années avant l'iphone : Nokia, Motorola, Sony...

fofo9012

Concernant les smartphones, pour le coup, ayant vécu le moment, je veux bien que tu me donne un exemple de smartphone antérieur à l'iPhone !


y'en a des tonnes, cuex que j'ai eu personnellement
Orange SPV (HTC Canary) en 2002 ou 2003 : Windows CE, je gérais mes mails, pouvait déjà installer des applis (notamment des jeux), il lisait de la musique ou des vidéos.
Sony M600i en 2006 (deux ans avant l'iphone) : tactile, 3G, MMS, mail...

Ça c'est uniquement ceux que j'ai possédés, il y'en avait chez tous les constructeurs plusieurs années avant l'iphone : Nokia, Motorola, Sony...
Sauf que tout le monde ou presque a oublié ces mobiles « évolués » pour l’époque mais qui n’étaient pas si smart que ça (pour paraphraser Steph Boulot :D )
Alors que la présentation (mythique) et arrivée de l’iPhone a tout simplement bouleversé ce marché, mode rouleau compresseur, en le redéfinissant de façon radicale, pour tout un tas de raisons légitimes.
On peut jouer sur les mots : pour moi l’iPhone a défini ce qu’on appelle un smartphone encore aujourd’hui. En quelque sorte il a inventé le smartphone.

Labsyb

Sauf que tout le monde ou presque a oublié ces mobiles « évolués » pour l’époque mais qui n’étaient pas si smart que ça (pour paraphraser Steph Boulot :D )
Alors que la présentation (mythique) et arrivée de l’iPhone a tout simplement bouleversé ce marché, mode rouleau compresseur, en le redéfinissant de façon radicale, pour tout un tas de raisons légitimes.
On peut jouer sur les mots : pour moi l’iPhone a défini ce qu’on appelle un smartphone encore aujourd’hui. En quelque sorte il a inventé le smartphone.
Pour avoir bossé dans l'industrie à l'époque, il était probablement smart, mais assez mauvais phone technologiquement. Mais, c'est sûr qu'il a changé la donne, en particulier en adoptant un écran tactile multipoints qui a permis les gestes que l'on connaît maintenant.

fred42

Pour avoir bossé dans l'industrie à l'époque, il était probablement smart, mais assez mauvais phone technologiquement. Mais, c'est sûr qu'il a changé la donne, en particulier en adoptant un écran tactile multipoints qui a permis les gestes que l'on connaît maintenant.
Oui et la présentation fabuleuse de Job ne tenait qu’à un fil tant le machin, (à ce stade, pas la version commercialisée) était bugué : la moindre incartade par rapport à la séquence minutieusement préparée pour la Keynote et le bordel partait en cacahuette ;) :

La première mouture était sans doute un brin « sortie trop tôt »  mais cela a vite été rattrapé avec les suivantes.

Labsyb

Oui et la présentation fabuleuse de Job ne tenait qu’à un fil tant le machin, (à ce stade, pas la version commercialisée) était bugué : la moindre incartade par rapport à la séquence minutieusement préparée pour la Keynote et le bordel partait en cacahuette ;) :

La première mouture était sans doute un brin « sortie trop tôt »  mais cela a vite été rattrapé avec les suivantes.
la moindre incartade par rapport à la séquence minutieusement préparée pour la Keynote et le bordel partait en cacahuette


On ne peut pas faire pire que la présentation de Windows 98, et son fameux blue screen of the death :D

fofo9012

Concernant les smartphones, pour le coup, ayant vécu le moment, je veux bien que tu me donne un exemple de smartphone antérieur à l'iPhone !


y'en a des tonnes, cuex que j'ai eu personnellement
Orange SPV (HTC Canary) en 2002 ou 2003 : Windows CE, je gérais mes mails, pouvait déjà installer des applis (notamment des jeux), il lisait de la musique ou des vidéos.
Sony M600i en 2006 (deux ans avant l'iphone) : tactile, 3G, MMS, mail...

Ça c'est uniquement ceux que j'ai possédés, il y'en avait chez tous les constructeurs plusieurs années avant l'iphone : Nokia, Motorola, Sony...
Pour le coup, ces exemples me font penser aux Blackberries.CC'est les fameux "erzats" de smartphone dont je parlais.
Il est vrai qu'on peut parler de smartphones, mais c'est l'écran full-size et les gestes qui font un smartphone aujourd'hui. La preuve : tous les concurrents arrivés avant l'iPhone ont périclités, et seuls les "clones" basés sur Android ont survécus.
Après, que les smartphones avant l'iPhone aient existés ou pas, le fait est qu'Apple a innové à l'époque.
Par contre, depuis la mort de Steve Jobs, Apple semble avoir de nouveau pris le chemin de se reposer sur ses lauriers. ^^

zoc

Oui, effectivement, la vieille Europe n'a plus que ça, taper sur ceux qui ont innovés et qui de fait sont devenus des géants incontrôlables, pour compenser toutes ses mauvaises décisions politiques depuis des décénies.

Le DMA n'est qu'une preuve de plus qu'on a raté le train et que par vengeance on essaye de faire dérailler celui des autres.
Au XXeme siècle aux US, pas mal de grosses grosses compagnies se sont faites bien démembrées au travers de l' Anti-Trust Act...

Microsoft y était à 2 doigts d'ailleurs.
Modifié le 08/03/2024 à 21h52

Historique des modifications :

Posté le 08/03/2024 à 21h51


Au XXeme siècle aux US, pas mal de grosses grosses compagnies se sont faites bien demembrées au travers de l' Anti-Trust Act...

Microsoft y était à 2 doigts d'ailleurs.

En faisant ce coup tordu, Apple prouve que toutes les critiques étaient fondées.
Ah ouais, ils continuent à faire de la merde, chez Apple. Ils sont en spirale, là. On dirait le Microsoft d'une certaine époque. Celle où ils faisaient du FUD sur Linux, et où ils étaient globalement agressifs, notamment avec le foufou Ballmer aux commandes.
« Votre critique biaisée de notre plan de conformité au DMA, associée aux pratiques passées d’Epic consistant à violer intentionnellement les dispositions contractuelles avec lesquelles [vous n’êtes] n’est pas d’accord, suggère fortement qu’Epic Sweden n’a pas l’intention de suivre les règles », assène ainsi Phil Schiller.


Je connaissais la présomption d'innocence, mais là C'EST UNE REVOLUTION : Apple invente la prévention de culpabilité ! 🤯
C'est un poil plus complexe selon moi.
Quote de MacRumors : "Apple said courts had previously granted Apple the authority to end the accounts of any of Epic's subsidiaries due to contractual infractions."

Donc Apple est déjà dans son droit en clôturant ce compte. On n'est ni dans la présomption ni de la prévention. Apple applique simplement ce que la justice lui a déjà accordé.

Le problème que je vois cependant, c'est qu'une justice américaine accorde à Apple un droit applicable (any of Epic's subsidiaries) en Europe.
Modifié le 07/03/2024 à 12h45

Historique des modifications :

Posté le 07/03/2024 à 12h45


C'est un poil plus complexe selon moi.
Quote de MacRumors : "Apple said courts had previously granted Apple the authority to end the accounts of any of Epic's subsidiaries due to contractual infractions."

Donc Apple est déjà dans son droit en clôturant ce compte. On n'est ni dans la présomption ou de la prévention. Apple applique simplement ce que la justice lui a déjà accordé.

Le problème que je vois cependant, c'est qu'une justice américaine accorde à Apple un droit applicable (any of Epic's subsidiaries) en Europe.

yoms

C'est un poil plus complexe selon moi.
Quote de MacRumors : "Apple said courts had previously granted Apple the authority to end the accounts of any of Epic's subsidiaries due to contractual infractions."

Donc Apple est déjà dans son droit en clôturant ce compte. On n'est ni dans la présomption ni de la prévention. Apple applique simplement ce que la justice lui a déjà accordé.

Le problème que je vois cependant, c'est qu'une justice américaine accorde à Apple un droit applicable (any of Epic's subsidiaries) en Europe.
Les USA sont depuis longtemps persuadés que leurs lois locales sont applicables partout dans le monde, même dans les autres Etats souverains. Mais bien sûr ca ne fonctionne pas dans l'autre sens.

Patch

Les USA sont depuis longtemps persuadés que leurs lois locales sont applicables partout dans le monde, même dans les autres Etats souverains. Mais bien sûr ca ne fonctionne pas dans l'autre sens.
Je pense que ça fait partie des critères caractérisant l'impérialisme.

Patch

Les USA sont depuis longtemps persuadés que leurs lois locales sont applicables partout dans le monde, même dans les autres Etats souverains. Mais bien sûr ca ne fonctionne pas dans l'autre sens.
Un peu beaucoup vrai quand même grâce au dollar

yoms

C'est un poil plus complexe selon moi.
Quote de MacRumors : "Apple said courts had previously granted Apple the authority to end the accounts of any of Epic's subsidiaries due to contractual infractions."

Donc Apple est déjà dans son droit en clôturant ce compte. On n'est ni dans la présomption ni de la prévention. Apple applique simplement ce que la justice lui a déjà accordé.

Le problème que je vois cependant, c'est qu'une justice américaine accorde à Apple un droit applicable (any of Epic's subsidiaries) en Europe.
Tu abordes le sujet que je voulais aborder moi-même : sur les tribunaux qui ont dit qu'Apple avait le droit de fermer les comptes dév d'Epic.
Et tu réponds à une question que je me posais : ce sont les tribunaux de quels pays ? Ceux des USA a priori.
Alors, certes, entre entreprises internationales, on peut choisir dans un contrat les juridictions pouvant régler un litige et ça doit être des tribunaux US qui ont ce droit ici.

Mais la clôture d'un compte d’une société de l'UE qui travaille sur un store alternatif sur les iPhones contrevient manifestement au DMA qui donne le droit de créer ces stores alternatifs. Un tribunal de l'UE (ou la Commission) doit pouvoir imposer la réouverture du compte développeur, sinon, le DMA devient vide de sens sur les stores alternatifs et ça risque d'être pareil pour les navigateurs WEB ou les moyens de paiement alternatifs si à chaque fois Apple peut fermer les comptes développeurs.

fred42

Tu abordes le sujet que je voulais aborder moi-même : sur les tribunaux qui ont dit qu'Apple avait le droit de fermer les comptes dév d'Epic.
Et tu réponds à une question que je me posais : ce sont les tribunaux de quels pays ? Ceux des USA a priori.
Alors, certes, entre entreprises internationales, on peut choisir dans un contrat les juridictions pouvant régler un litige et ça doit être des tribunaux US qui ont ce droit ici.

Mais la clôture d'un compte d’une société de l'UE qui travaille sur un store alternatif sur les iPhones contrevient manifestement au DMA qui donne le droit de créer ces stores alternatifs. Un tribunal de l'UE (ou la Commission) doit pouvoir imposer la réouverture du compte développeur, sinon, le DMA devient vide de sens sur les stores alternatifs et ça risque d'être pareil pour les navigateurs WEB ou les moyens de paiement alternatifs si à chaque fois Apple peut fermer les comptes développeurs.
Après, même sans DMA, ça peut très vite être condamné pour abus de position dominante, non ?

potn

Après, même sans DMA, ça peut très vite être condamné pour abus de position dominante, non ?
Bah non, justement, les tribunaux US ont donné raison à Apple parce qu'Epic n'avait pas respecté le contrat avec Apple.

fred42

Bah non, justement, les tribunaux US ont donné raison à Apple parce qu'Epic n'avait pas respecté le contrat avec Apple.
Pour Epic, peut-être, mais pour un autre développeur ? Et les USA, OK, mais en Europe, ça pourrait pas passer pareil.
Apple continue a auto saborder son image... :bravo:
Apple risque de se prendre une amende de 10% du CA mondial si il continue comme cela. Le DMA étant en vigueur il se doive de le respecter.

La "Mise à jour du 7 mars à 14h30 " ma bien fait rire :roule: :duel1:
Modifié le 07/03/2024 à 15h31

Historique des modifications :

Posté le 07/03/2024 à 14h34


Apple risque de se prendre une amande de 10% du CA mondial si il continue comme cela. Le DMA étant en vigueur il se doive de le respecter.

La "Mise à jour du 7 mars à 14h30 " ma bien fait rire :roule: :duel1:

Une amAnde de 10% du CA mondial? Elle pèse combien de milliers de tonnes ton amande? :eeek2:

Patch

Une amAnde de 10% du CA mondial? Elle pèse combien de milliers de tonnes ton amande? :eeek2:
j'espère qu'elle est grillée. :bravo:

dylem29

j'espère qu'elle est grillée. :bravo:
Plutôt salée...
Moi ça me fait penser à des méthodes mafieuses tout ça.
Pour information, Apple a rétablit l'accès au compte développeur d'Epic Games :


source
Modifié le 10/03/2024 à 22h55

Historique des modifications :

Posté le 08/03/2024 à 21h37


Pour information, Apple a rétablit l'accès au compte développeur d'Epic Games (source)

Posté le 10/03/2024 à 22h54


Pour information, Apple a rétablit l'accès au compte développeur d'Epic Games : source

Posté le 10/03/2024 à 22h54


Pour information, Apple a rétablit l'accès au compte développeur d'Epic Games : source (https://www.zdnet.fr/actualites/dma-les-libertes-d-interpretation-d-apple-interpellent-thierry-breton-39964824.htm)

hello le lien ne semble pas fonctionnel chez moi.

djegus

hello le lien ne semble pas fonctionnel chez moi.
J'ai déplacé le lien. Il souffre du bogue qui affecte les commentaires : la première ligne n'est pas sélectionnable (et donc les liens... cliquables !)
Une honte absolue. Comme si Apple n'avait pas déjà amassé assez de fric. Ils vont y gagner quoi au final à agir avec un tel comportement si odieux ?