votre avatar Abonné

potn

est avec nous depuis le 27 avril 2009 ❤️

Bio

Oups.
On dirait que quelqu'un ici aime garder ses petits secrets, comme si de par hasard il y avait quelque chose à cacher...
Désolé, ô lectrice de passage, cher lecteur égaré, pas de révélation sensationnelle pour le moment sur ce profil.
Repassez plus tard ?

777 commentaires

Drapeaux de l’Union européenne

Hier à 23h 17

Une app native permet de faire tout ce que fait une PWA... certes pour un cout plus élevé.

Mais d'un point de vue strictement technique, Apple peut affirmer qu'un éditeur peut proposer à ses clients les mêmes fonctions avec ou sans PWA.

On est tous d'accord que ce n'est pas "fair-play" de la part d'Apple de vire PWA. Mais c'est bien joué stratégiquement: ca permet a Apple de respecter le DMA tout en verrouillant davantage sa plateforme.

Non, une application native ne peut pas faire tout ce que fait une PWA, pour la simple et bonne raison qu'une PWA est gérée côté serveur, là où une application native est gérée côté client.
Si tu veux ajouter une fonctionnalité à l'application native, il FAUT la mettre à jour. Mais surtout, pour qu'une application native puisse gérer toutes les fonctionnalités fournies par le serveur, il faut qu'elle intègre TOUTES les fonctionnalités du serveur. Or, il est inenvisageable de gérer côté client toute la diversité fonctionnelle des plugins qu'on peut ajouter à des serveurs comme Nextcloud ou Wordpress, par exemple.

Tu pourrais me rétorquer que c'est possible, même si très compliqué, mais alors je te répondrais qu'il est possible de faire ton propre iOS qui gère les PWA, et là on tomberait dans l'absurde ou la mauvaise fois. 😉

Hier à 00h 28

Invoquer des raisons comme "pas le budget" ou "aller à l'encontre des conditions des Stores" ca montre bien que PWA n'est pas une réponse à un problème technique. C'est une réponse à un problème commercial.

Pour la raison "aller à l'encontre des conditions des Stores", je suis d'accord que c'est une réponse technique à un problème commercial.
Par contre, pour le "pas le budget", j'ai l'impression que tu n'as pas en tête la différence de prix qu'il peut y avoir entre la mise en place et la maintenance d'une application native pour Android/iOS (même avec un framework type Ionic), et la même chose avec une PWA.
Cette différence de prix est très importante pour des PME ou des groupes plus ou moins gros mais qui n'ont pas un grand budget.

Et encore, c'est sans parler du fait que parfois les PWA répondent mieux au besoin du client que l'application native.

Hier à 00h 21

Pas directement, mais tu peux commencer ici :
https://open-web-advocacy.org/apple-attempts-killing-webapps/

Merci pour le lien ! 😊

Hier à 00h 17

Ne soyons pas hypocrite, le (relatif) succès de PWA c'est que ca permet d'outrepasser les contraintes de l'App-Store, qu'elles soient régulatoires ou financières. C'est d'ailleurs pour cela que Apple veut les virer.

Ça ne permet pas QUE ça, mais c'est sûr que c'est un des gros intérêts des PWA.
Techniquement, ça permet :
- une maintenance simplifiée par rapport à une application native
- des mises à jour maîtrisées (c'est fait côté serveur, pas client)
- une compatibilité avec Android et (avant) iOS, et les navigateurs, pour le MÊME CODE
- une installation bien plus simple que ce qu'on voit sur les sites actuels avec "utilisez plutôt l'application" => lien vers l'appli sur le Store => installation => reprise de la navigation au début mais depuis l'application cette fois-ci : une PWA, on clique sur le bouton "installer" affiché sur la page et c'est tout


Bref, c'est pas la panacée non plus car on reste limités par les fonctionnalités prises en charge par les PWA et les navigateurs qui la font tourner, mais pour beaucoup de cas, ça peut être suffisant.
Si iOS avait pris en charge ce type d'application depuis le début des PWA, on en aurait probablement partout.

Le 28/02/2024 à 09h 42

Y'a moyen de participer à la demande d'avis de la Commission ?

Le 28/02/2024 à 09h 41

Il faut que la PWA soit bien développée, aussi.
Ça revient au même que de dire que PHP c'est nul parce que plein de développeurs codent avec leurs pieds...

Le 28/02/2024 à 09h 40

Alors pour le coup, au contraire, je trouves que les PWA ne sont pas DU TOUT une arnaque !
J'ai le cas de clients qui ont besoin/envie d'une application pour leurs utilisateurs, mais qui n'ont pas le budget pour une appli native, ou qui ont des besoins qui vont à l'encontre des conditions des Stores (exemple : ils ont des services qu'ils peuvent mettre en place via de la configuration côté serveur. Comme une appli sur iOS doit pouvoir gérer TOUT le fonctionnel, et que le fonctionnel est ici géré côté serveur, on est bloqués).
Ils ont juste besoin d'une icône sur l'écran d'accueil et de la gestion des notifications : c'est justement ce à quoi servent les PWA.

Ici, on est bien dans un enfermement d'Apple.

Apple vs EU : le bras de fer

Le 28/02/2024 à 09h 44

Si Google se met à virer des services uniques à eux (genre Youtube), je pense que ça pourrait faire bouger les choses.
Mais c'est compliqué :/

Justement, c'est là que la position dominante d'Apple prend tout son sens : il est inenvisageable de "partir" du Store d'Apple car ça couperait de trop d'utilisateurs.

Le 26/02/2024 à 23h 57

Avec Apple qui a abattue les PWA, c'est pratiquement impossible à faire : la seule solution pour toucher un utilisateur d'iQuelquechose est forcément l'App Store.
Le truc, c'est qu'il y a tellement d'utilisateurs d'iQuelquechose qu'il est inenvisageable de ne pas leur proposer l'application qu'on aurait faite pour les utilisateurs Android.

J'avoue que j'avais rien contre Apple jusqu'ici, mais leur fusillade des PWA m'ont mis en rogne.

une jeune femme s'apprête à enregistrer une vidéo d'elle-même avec un smartphone placé dans un anneau lumineux.

Le 21/02/2024 à 22h 53

oui, de petite structure (25 personnes, c'est déjà pas mal ;) )
Il aurait effectivement été peut-être plus ajusté d'avoir une différenciation petite/grosse boite, je n'y avais pas pensé.
Une boite comme la mienne, si elle devait payer des frais d'avocat et provisionner des indemnités, ça serait vraiment préjudiciable, pas seulement dans "l'épaisseur du trait"

Pour moi, il est ici le point "merci Macron" : ne pas avoir fait de relation de proportionnalité entre le plafond et la taille de la boîte.
Si avoir un plafond bas s'entend pour une petite boîte qui risque sa survie, il est impensable que la prud'hommes puissent mettre en danger une grosse boîte pour 1 seul licenciement.
Selon moi, c'est un cadeau fait par le gouvernement aux grosses entreprises pour que le licenciement soit plus aisé.
De toutes manières, derrière, il y a le chômage (financé par l'évasion fiscale des plus riches ?), se disent-ils, j'imagine.

J'entends votre argument, mais la loi est mal faite, selon moi.

Le 21/02/2024 à 22h 28

> L’entreprise pourra donc utiliser son expérience avec les débris orbitaux pour en lancer d’autres missions en ciblant l’entretien ou le ravitaillement de satellites.
... Ou l'espionnage d'autres satellites ? ^^'

Ubisoft

Le 21/02/2024 à 22h 02

Ça dépends, certaines femmes préfèrent un foyer et une place "a l’ancienne" , il n’y a pas que certains hommes a être enfermé culturellement.

D’ailleurs si la critique moderne visait vraiment le bien être des gens, des couples et des familles, elle s’attarderait sur le respect de l’entente convenue entre chaque membre et non pas sur des manières de faire bien lissés pour certains, invivables pour d’autre.

Qui est-on pour définir ce que doit être le bonheur des autres ?

Amha la trahison, l’hypocrisie et les changement d’avis font plus de dégâts dans les couples que les modèles observés ailleurs qu’on ne voudrait pas voir appliquer chez soi.

J'ai surtout été choqué par le propos comme quoi les tâches familiales étaient par défaut attribué aux femmes, j'ai édité pour mettre en gras cette partie.
Je vois ce type de comportement dans un couple d'amis, et elle ne le vit pas très bien.

Le 21/02/2024 à 15h 34

"La diversité de sexe et d'âges est toujours profitable en entreprise."

Seulement si c'est dans l'air du temps. Ca présente mieux dans la com. Enlève cet avantage et on en revient à "trouver la personne qu'il faut, la plus fiable et constante possible".

Désolé mais les femmes ont des soucis dans la vie qui en font de moins bonnes candidates (gnagnas, grossesse, gestion famille (aller chercher les enfants etc.)). C'est pas méchant c'est juste une réalité.

Dans le cas d'UBI il vont passer en mode "Damage control" et faire le dos rond pour arrondir les angles. N'importe laquelle des boites l'a fait, le fait et le fera.

"les femmes ont des soucis dans la vie qui en font de moins bonnes candidates (gnagnas, grossesse, gestion famille (aller chercher les enfants etc.))"
Woaw ! Tu sais qu'on est plus en 1950, et que les hommes ont autant de devoir conjugal que les femmes ?
J'espère vraiment que ton/ta compagne est en phase avec tes propos, car sinon j'imagine que ton couple ne durera pas bien longtemps...

Une Wyze Cam v3 Pro posée sur un morceau de bois

Le 20/02/2024 à 12h 49

Preneur aussi ! 😊

Un smartphone avec un écran cassé

Le 20/02/2024 à 00h 10

L'ADEME (ou autre) ne pourrait-elle pas créer un label reprenant les critères de l'indice, même sans l'obligation légale ?
Un peu comme les tissus Oeko 100, etc... Avec une marque forte, le label pourrait s'imposer dans le temps.

Le 16/02/2024 à 22h 09

J'aimerais bien savoir ce que ça donnerai un 1er avril où Next contrevient à toutes les bonnes pratiques listées dans cet édito ! 😁

Le 14/02/2024 à 09h 42

Et qu'en est-il de Next ? Sommes-nous sur une bonne piste ?
Quelle est la stratégie adoptée pour tenter de faire connaître le média ?

Le 14/02/2024 à 09h 41

Louche, je ne dirais pas ça.
Après des années de tout-gratuit sur Internet, la montée en puissance des bloqueurs de pub, et l'émergence des IA génératives permettant de s'approprier le travail d'autres en masse, il n'est pas étonnant qu'il soit demandé d'avoir un compte ou autre pour s'assurer qu'on fournis un service à un humain et qu'on essaye de lui faire payer ce service.

À côté d'une patiente âgée, un médecin observe une radio dentaire.

Le 12/02/2024 à 08h 42

Comment se fait-il qu'elle ai encore vos données, si c'est une ANCIENNE mutuelle ?

TikTok

Le 12/02/2024 à 08h 38

Que ce passera t-il si les 7,5Mds sont dépassés d'ici le jugement de fond ? ^^'

des mains qui portent des gants chirurgicaux

Le 09/02/2024 à 23h 58

Pour l'IBAN, je ne sais plus comment je l'ai donné dans un premier lieu, ça fait longtemps, mais ils en ont bien un pour me rembourser. A l'inscription il est demandé d'en saisir la fin, le début étant affiché. Même chose pour le numéro de carte Vitale.

Le code postal me paraît difficilement trouvable de manière automatique (et avec les méthodes que tu as énoncées je suis tranquille pour longtemps), mais bon admettons, ce n'est jamais qu'une seule des 3 infos supplémentaires potentiellement demandées. C'est un gros raccourci que de dire qu'on peut créer des comptes facilement avec le contenu de la fuite, raison pour laquelle je n'y vois pas autant de risque que d'autres.

OK, je ne savais pas pour l'IBAN ou la Carte Vitale.
C'est effectivement beaucoup plus compliqué dans ce contexte.

Le code postal, c'est certes pas trivial, mais ça se brute-force relativement facilement, vu qu'il y a moins de 40 000 codes postaux.
Bon, la discrétion serait pas là, mais c'est facile à tester au moins.

Le 09/02/2024 à 15h 48

J'ai parfaitement bien compris l'usage de FranceConnect, je ne sais pas ce qui te fait penser ça. J'ai même écrit en #11 comment il fonctionne et pourquoi dire "pourra créer un compte FranceConnect (s'il n'existe pas encore)" n'a pas de sens. Je développe un site partenaire avec eux donc je sais plutôt bien comment ça marche. Au niveau perso j'ai bloqué les fournisseurs d'identité autres que celui que j'utilise habituellement, donc pas de problème futur entre un éventuel compte ameli.fr et FranceConnect.

Pour ce qui est du reste et du compte ameli.fr lui-même, j'ai déjà suffisamment exposé mon point de vue, recherchez dans mes commentaires. En plus vous (et l'article) occultez des informations importantes, outre déjà le code postal cité qui ne fait pas partie de la fuite, il faut aussi apparemment un bout de l'IBAN qui sert aux remboursements et un bout du numéro de carte Vitale, qui ne font pas partie de la fuite et sont autrement plus compliqués à déterminer en masse qu'un code postal. C'est donc loin d'être juste lancer un script pour se retrouver avec 10 millions de comptes usurpés à disposition dans 1h.

Merci pour la précision. Pour l'IBAN, je vois mal où ils auraient eu l'IBAN dans un premier lieu, pour faire la comparaison : je croyais donc que c'était une information demandée pour les besoins du fonctionnement du compte, pas pour la vérification.

Concernant le code postal, on peut facilement tester les principaux codes postaux liés au numéro de sécurité sociale, le trouver par un autre moyen via des sources ouvertes, ou tester des codes postaux à fortes probabilités comme ceux de Paris, Marseille, Lyon...

Ce qui me faisait penser que vous n'aviez pas compris le fonctionnement de FC était que vous indiquiez ne pas comprendre l'intérêt de créer un compte AMELI alors que plusieurs personnes ont indiqué que c'était pour "bloquer" le squattage par un hacker. Et ne sachant pas que vous aviez bloqué les autres fournisseurs que votre habituel, votre réponse semblait un peu hors sujet.
Le truc, c'est que d'autres que vous pourraient être moins au courant que vous au sujet de France Connect et suivre votre exemple de ne pas créer de compte AMELI, sans pour autant penser à bloquer ce fournisseur du côté de France Connect (car il faut connaître cette possibilité, déjà).

En tous cas, désolé pour la confusion.

Le 09/02/2024 à 12h 00

Faut-il le RIB de l'assuré ou un RIB ?

Un RIB, car d'après leur robot, si tu es mineur, tu donneras le RIB de tes parents. Sauf qu'apparemment il faut avoir 18 ans pour créer un compte AMELI... Bref, à mon avis, tu traficotes les noms sur l'IBAN et Hop !

J'ai l'impression que Inodemus n'a pas bien compris le fonctionnement de France Connect et ses avantages/dangers.
À sa place, je me créerait vite un compte pour avoir la maîtrise du compte, comme indiqué par d'autres plus haut.
On peut faire pas mal de choses avec un compte France Connect...
Bon, apparemment, c'est bloqué pour les impôts actuellement. ^^ Mais pas service-public.fr ni, surtout, l'ANTS...

Le 09/02/2024 à 11h 47

Les enfants n'ont un numéro INSEE qui leur est attribué qu'à leur majorité. Avant ça, ils vont être rattachés au numéro INSEE de l'assuré, en tant qu'ayant-droit (le numéro INSEE existe probablement dans les bases de l'INSEE, mais n'est connu de personne tant qu'il n'est pas transmis à l'ayant-droit majeur autonome).
Le problème va plutôt toucher les jeunes majeurs qui n'ont pas pris le temps de créer leur compte AMELI, et les personnes âgées qui ne l'ont jamais fait et qui n'ont pas forcément de compte FranceConnect (même si, pour ce dernier point, la généralisation forcée de la gestion des impôts et taxes en ligne va limiter de fait un peu la casse).

Pour le coup, comme @bechamel, j'ai aussi pu récupérer le numéro de sécurité sociale de mon enfant via mon compte AMELI, en éditant une attestation de droits.
Par contre, je n'ai pas réussi à lui créer un compte. Je penses que ce n'est pas possible avant ses 18 ans.
Par contre, j'espère que AMELI va améliorer la sécurité de la création d'un compte en le conditionnant à la fourniture d'un code de passe, parce qu'aujourd'hui les pirates n'ont qu'à faire tourner un script qui va attendre le jour des 18 ans de la personne pour créer son compte automatiquement avec ses informations volées...
Je crois me rappeler que France Connect avait exclue AMELI pendant un temps, j'espère que ça va se reproduire pour protéger les usagers...

Le 08/02/2024 à 13h 20

C'est les enfants surtout qui ont un risque, puisque peu de personnes vont penser à leur créer un compte AMELI...

Bluesky

Le 06/02/2024 à 20h 10

N'est-il pas possible d'avoir un plugin pour Mastodon pour le rendre compatible avec le protocole AT ?

Photo d'un immeuble troué de part en part

Le 06/02/2024 à 08h 21

LR, donc oui de nos jours extrême droite... entre les prisons flottantes pour migrants et la déportation de ceux-ci au Rwanda... oui extrême droite.

Donc ça, c'est même pas le niveau qu'on pourrait attendre du FN ? Eh bien, eh bien...

Le 05/02/2024 à 20h 20

Je ne connais rien à la politique du RU, mais en gros, leur gouvernement actuel équivaut à quel parti en France ?
J'ai l'impression de lire l'extrême droite.

quatre

Le 05/02/2024 à 11h 17

Merci pour l'article, mais j'aurais bien aimé avoir plus de mise en contexte "numérique".
Cette brève me fait penser aux articles que je trouves sur L'Informé et je m'étonne de la voir ici.
Cette news étant très axée "finance", j'aurais bien aimé avoir une mise en contexte vis-à-vis du numérique, pour comprendre ce qu'elle fait sur Next. ^^'

Le 02/02/2024 à 11h 38

Pareil. Je ne connaissais pas, et je vais en faire la promotion, surtout maintenant que plus rien ne le "bloque".

La planète Terre vue d'un satellite

Le 02/02/2024 à 00h 16

Les déclarations sont un poil plus complexes que ce qui est détectable par satellite.

OK, mais du coup, à quoi servent les satellites, alors ? A juste valider une portion de la déclaration ? Si c'est le cas, c'est quoi l'intérêt pour l'agriculteur ? Ça serait donc effectivement un "flicage".

Le 31/01/2024 à 09h 00

N'est-il pas prévu que les déclarations soient rendues obsolètes par ce "flicage" ? En gros, si Sentinel détecte que le pré à été fauché, les aides associées sont débloquées, etc : plus besoin de faire des déclarations, et voilà de la paperasse en moins pour les agriculteurs, non ?

Les garde-fous jaunes d'une jetée se détachent sur le ciel.

Le 02/02/2024 à 00h 14

Uniquement parce que les gens sont hystériques avec l'IA parce que c'est nouveau.
Dans quelques années ça ne fera pas plus de vagues qu'un dessin ou un mauvais photoshop.

D'ailleurs on nous avait chanté des histoires apocalyptiques à base de "on ne sera plus capable de discerner le vrai du faux", or la réalité est que ces images ont été diffusées et clairement comprises comme étant des fake de Taylor Swift faits par IA, et il n'y a eu absolument aucune ambiguïté prétendant qu'elle aurait été réellement nue à un match de football américain.

Chiche, tu me donne une photo de toi et je peux en faire ce que je veux sur Internet ?... Ou tu préfères que je te fasses un dessin ? 😜

Le 31/01/2024 à 08h 54

Ce n'est pas une image d'elle c'est une image synthétique qui lui ressemble, comme un dessin.

Un dessin, ça se voit en un coup d'œil que ce n'est pas du "vrai", contrairement à un deepfake. C'est l'énorme différence.

Si je diffusais un dessin de toi dans une chambre avec une autre personne que ta compagne/ton compagnon, tu imagines bien que ça aura nettement moins d'impact que si c'est un deepfake que je diffuse.

Le 30/01/2024 à 18h 50

Donc c'est pas la peine de massacrer les IA.
Il suffit de taper comme d'habitude sur les plateformes les plus populaires, et les gens qui veulent la liberté de voir et partager ça peuvent se réfugier sur des petites plateformes plus confidentielles et/ou hébergées hors d'atteinte des censeurs occidentaux.

D'ailleurs c'est tout à fait juste ce que tu dis, parce que des fake porno de stars il y en a des tonnes chaque jour, il y a des sites complètement spécialisés là-dedans, et on en entend pas parler. Avant il fallait envoyer des paparazzis, planquer 3 jours dans un arbre pour apercevoir un bout de sein, maintenant tu fais un prompt pour une IA et t'as toute une série de nudes. Ça manque un peu d’authenticité mais c'est pratique, le monde moderne quoi.
Ça a juste rien à faire sur des plateformes trop grand public. Chaque chose a son contexte.

Grand public ou petit public, la diffusion d'une image d'une personne sans son consentement peut être punie par la loi, d'autant plus quand ce sont des images dégradantes.

Encore une fois, ce n'est pas la technologie (ici l'IA) le problème, mais l'humain qui l'utilise.

Par contre, une IA, c'est plus proche de l'avion que de la fourchette : il vaut mieux la réguler car le risque de gros dégâts induits par son utilisation est non négligeable, et le danger beaucoup plus grand.

Le 29/01/2024 à 18h 30

>Le style du dessin original est bien respecté, en plus.

Tu veux dire que c'est une contrefaçon qu'aurait pu faire une IA générative comme décrit ici ?

Bien joué !
Mais c'est pas gentil de comparer Flock à une IA. Il risque de mal le prendre et tu pourrais avoir ton pseudo ou ton avatar glissé subrepticement dans une vignette : 'faut faire gaffe ! 😜

Le 29/01/2024 à 16h 09

C'est quoi dans les flacons de Luke, de la potion magique ? :D
Très bonne illustration en tous cas !
Le style du dessin original est bien respecté, en plus. Bravo Flock ! :inpactitude:

Nombre de licenciements dans les entreprises de la tech' depuis la pandémie de Covid-19

Le 29/01/2024 à 12h 15

Qu'en est-il du marché français ?
C'est intéressant de voir ce qu'il se passe aux USA, mais c'est pas très parlant pour moi en tant que français, avec des règles de l'emploi bien différentes.
Pour le coup, serait-il possible d'avoir un article plus détaillé, plutôt qu'un brief ?
Merci ! 😊

Le 28/01/2024 à 20h 20

J'ai lu la page Wikipédia et... je n'en dirais pas plus car ça va être « violent » :D

Ah ?! Pour le coup, je suis vraiment très intéressé d'avoir ton retour sur ce que tu as lu, et surtout sur ce qui t'a déplu, à priori. 😉😊

Le 27/01/2024 à 16h 58

Qu'ai-je ressenti à la lecture de ta phrase ? La première partie est rationnelle mais après la virgule cela ressemble aux couplets exagérés que je rencontre par moment.

Il est impossible de ne pas être « violent » « à tout moment » contre quelqu'un vu que nous ne sommes plus dans l'ère des forums à quelques centaines de personnes mais dans une communauté globale, et surtout s'il s'agit d'une personne qui a envie de ressentir une « violence » dans mes propos que ce soit par mauvaise foi ou par un sérieux souci d'éducation.

Car le problème est que nos jours le caractère MANIFESTE n'est plus impératif pour désigner une supposée « violence », de part le fait que la définition de « violence » a été corrompue avec le temps (tout comme d'autres mots comme « fasciste », etc.).

Il y aurait une violence manifeste si en réponse à une personne m'indiquant que je suis « littéralement en train de le tuer », je lui répondrai alors de bien vouloir mourir. Cependant comme je le montre par mes exemples, des détails de forme pourtant ridicules comme un point à la fin d'une phrase suffit à « agresser » quelqu'un. A ce stade, TOUT est « violence ».

De fait je joue au moindre effort, et où se situe-t-il ? Chez « l'agressé ». Il peut facilement ignorer et/ou oublier les propos ou faits supposés « violents », alors qu'il m'est impossible d'éviter de choquer personne sur cette planète sauf à me taire définitivement, ce que je refuse. C'est donc VOTRE problème.

Je suis néanmoins conscient que cette situation a un travers : c'est de rendre le discours sur les « snowflakes », les « éternels offensés » et similaires très tentants, ce qui est la porte ouverte à être influencé par des biais anti-génération Z et autres.

De mon côté, j'utilisais le terme "violent" à dessein pour illustrer mon propos, mais aussi pour parler de la communication autre que "non-violente".
Au vu de ce que je lis dans ta réponse, il me semble que la "communication non-violente" (CNV) ne t'est pas familière.
Je vais ici avoir un discours quelque peu prosélyte : avant de découvrir la CNV, j'avais tendance à avoir le même schéma de penser que toi, aussi je crois bien te comprendre. Cependant, et même si ta façon de voir les choses est tout à fait viable, il me semble que tu y gagnerai à te renseigner et à te former à la CNV, principalement pour améliorer tes relations humaines.
Il y a pléthore de documentation sur le sujet sur internet. 😉

Si tu t'y met, je peux te garantir une seule chose : ta vision des humains changera, tu comprendras un peu mieux tes congénères, et tu profiteras plus de tes échanges avec eux, sur le long terme. Tu éviteras aussi pas mal de conflits mineurs. 😊

Le 26/01/2024 à 23h 08

À quand les réactions des articles, directement ? J'aurais vraiment beaucoup aimé pouvoir mettre un ❤️ à cet édito ! 😊

Le 26/01/2024 à 23h 05

> Je considère depuis que si vous vous sentez aggressé par mes mots, c'est VOTRE problème, non le mien.

Je comprends cette décision par "raz-le-bol", mais as-tu conscience que tu n'es pas infaillible dans ta communication, et qu'à tout moment tu peux être "violent" ?
Par exemple, comment t'es-tu senti réellement suite à la lecture de ma phrase précédente ? Y a-t-il ne serait-ce qu'un tout petit peu de colère ou de tristesse ? Si c'est le cas, c'est que la violence dont j'ai usé dans ma phrase (l'utilisation du "tu qui tue") était suffisante pour faire naître chez toi une émotion négative.

Allors, certes, ce sont TES émotions et donc TON problème, mais ça n'en demeure pas moins MOI le responsable déclencheur. J'ai la responsabilité civique de n'aggresser personne, et donc c'est bel et bien AUSSI mon problème que de m'exprimer avec non-violence et dans le respect de l'autre.

Et pour les smileys, je terminerais par ceci : :smack:

Adriano Balbi et André-Michel Guerry (1829). Statistique comparée de l’état de l’instruction et du nombre des crimes dans les divers arrondissements des académies et des cours royales de France, Jules Renouard, Paris.

Le 28/01/2024 à 14h 07

Non, cf les explications de Matthieu Audibert : Si un appareil géolocalisé est dérobé et est localisé ensuite dans un immeuble, il est juridiquement impossible de perquisitionner tous les logements et de fouiller tous les habitants de l’immeuble. C’est la loi. À l’inverse, si l’appareil est localisé dans un habitat individuel (maison par exemple), juridiquement aucun problème pour une perquisition, déjà pratiqué plein de fois.

Merci pour la précision.
Je crois comprendre les raisons sous-jacentes à cette loi, mais ça participe au sentiment d'impunité des voleurs. C'est dommage.

Le 27/01/2024 à 16h 45

Ca n'a pas trop changé en fait, déjà à mon époque c'était comme ca. Et je ne pense pas que ce soit véhiculé par l'image du Geek comme dit plus haut.
Ca fait bien des années qu'on nous place des Geeks féminins dans les films, livres, séries... Je me suis fait encore la réflexion dans la Série Berlin (un navet au passage) qui avait pour Geek, une femme, ou encore qui vient de sortir sur Netflix, En plein vol (encore une fois, beau casting, mais film à fuir), ou le "hacker" du groupe est aussi une femme. Il y en à la pelle des exemples comme ca. Je ne parle pas des campagnes "publicitaires" sur le sujet, ou c'est la même chose.

En lisant cette phrase "le taux de féminisation actuel de 16,1 % reste insuffisant", je me demandais à partir à combien ce serait jugé "suffisant" ?

Est-ce qu'on se donne autant de mal pour faire des hommes infirmiers, esthéticien, assistant maternel ? Alors bien sûr, ce serait bien que cela s'équilibre. Mais peut être que la problématique est ailleurs...

Je confirme qu'à mon époque aussi, il y a près de 15 ans, il y avait très peu de féminisation dans les études en informatique.
Sur une classe de BTS de 20, il y en avait 1. Sur une classe de master de 70, il y en avait 4-5.

Il y a clairement un manque d'attrait du secteur par les femmes. Maintenant, il est probable qu'il subisse un effet du type "syndrome de l'imposteur", doublé d'une peur d'isolation au sein d'un milieu principalement masculin.
Et comme les hommes sont souvent dépeints comme des êtres lubriques et violents, ça ne m'étonne pas que les "non-mâles" (histoire de sortir de la dichotomie hommes/femmes) ne soient pas très attiré(e)s par ce milieu.

Vitrée brisée

Le 23/01/2024 à 23h 18

Donc c'est une faille "one click" si je comprends bien ?

symboles d'empreintes de pas et de géolocalisation

Le 19/01/2024 à 09h 00

Je vais copier la fin de la phrase du PDF :
>probably someone with unusual app usage habits or possibly an exceptionally ripe and appealing candidate for microtargeted advertising

Ils ne savent pas trop, mais c'est atypique.

OK, mais la moyenne de 7000, qui est plus que conséquente, elle s'explique comment ?

Le 18/01/2024 à 23h 31

dans le PDF que l'on trouve en lien page 14.
>Nearly 48,000 different companies were found in the data of a single volunteer

Édit : je répondais à quelqu'un qui a dû trouver la réponse tout seul et qui a supprimé sa question pendant que je répondais. Il demandait d'où venait le nombre de 48000 du titre.

Mais comment 48000 entreprises peuvent avoir des infos sur toi ?
Même 7000, c'est déjà énorme !

Le 18/01/2024 à 23h 29

Bon à savoir.

Pour le coup, je plussois. ^^

Apple Vision Pro

Le 19/01/2024 à 08h 58

Pourquoi Spotify et Youtube bloquent-t-ils ?
Netflix, je peux comprendre que ça se joue au niveau des abonnements, mais les autres (surtout Spotify), je comprends pas.

Une jeune fille sur son smartphone, dans un bus.

Le 18/01/2024 à 23h 17

Un homme trans peut coucher avec un homme, et tomber enceint.
Dans ce cas là, la relation est qualifiée d'homosexuelle, car l'homme trans est un homme (qui possède un utérus).

Ça dépend si par "relation hétérosexuelle", tu entends une relation entre des personnes de SEXE (biologie) differents ou de GENRE (culturel ?) différents.
Un humain mâle restera un mâle toute sa vie, quoi qu'il fasse, car son ADN restera un ADN de mâle.