Fibre optique

G-PON, XGS-PON et 50G-PON : jusqu’à 50 Gb/s en fibre optique

Il faudrait déjà généraliser la fibre

Avatar de l'auteur
Sébastien Gavois

Publié dans

HardwareInternet

30/11/2023
53

Fibre optique

Orange organise en ce moment ses Open Tech Days. Hier, l’opérateur avait convié la presse, et nous étions sur place. Une démonstration portait sur la fibre à 50 Gb/s alias 50G-PON. Elle n’arrivera pas dans un avenir proche, d’autant que le XGS-PON (jusqu’à 10 Gb/s) vient seulement de faire son entrée. Il est néanmoins intéressant de voir comment la fibre optique (résidentielle et professionnelle) pourra évoluer chez les opérateurs.

Au début était G-PON

La fibre est actuellement déployée en France, avec la volonté d’arriver à 100 % d’éligibilité, et d’en faire un service universel à la place du cuivre. La première technologie utilisée par la fibre est le PON, ou réseau optique passif (Passive Optical Network dans la langue de Shakespeare). Il y a deux termes importants, nous explique Orange.

Réseau pour commencer, car c’est vraiment un réseau que l'on déploie. Il se place d’ailleurs en parallèle du cuivre pour le XDSL, voué à disparaitre dans quelques années. Passif ensuite, « car, on ne fait rien avec […], il n’est pas alimenté en électricité. Dans l'armoire de rue, il n’y a pas d'électricité. Entre le client et le central, il n’y a aucun élément électrique : pas de répéteur ni amplificateur, uniquement des coupleurs ». Un coupleur permet de relier une ou plusieurs entrées à une ou plusieurs sorties.

La première génération de fibre était en G-PON, avec le G pour Gigabyte… ou presque puisque la signification complète est « gigabit-capable passive optical network », explique l’IUT (International Telecommunications Union). Page 9 de ce document (PDF), vous trouverez les différentes combinaisons de débits montants et descendants. Sachez simplement qu’on peut monter jusqu’à 2,4 Gb/s en symétrique avec le G-PON. En France, on est généralement sur de l’asymétrique avec 1 Gb/s en téléchargement et quelques centaines de Mb/s en upload.

Digression sur le multiplexage

D’un point de vue pratique, les lignes fibre optique des clients (qui vont dans leur logement) sont regroupées par paquets de 32, 64 ou 128, cela dépend des plaques. Elles sont ensuite agrégées dans une seule fibre au niveau des points de mutualisation (armoire de rue par exemple), des équipements passifs avec des coupleurs. Des fibres partent ensuite des PM vers les équipements réseau de chaque opérateur (nœuds de répartition optique NRO). Il existe aussi des fibres point à point (ou fibre dédiée) qui vont directement au NRO.

Dans la fibre, « chaque client a un temps de parole. Donc en descendant, tous les clients reçoivent tous les paquets, mais ils ne peuvent décoder que les leurs. En montant par contre, c'est la machine du central qui lui dit "tu peux parler à tel moment et ton voisin ne parlera pas en même temps que toi" […] Et si tu veux parler longtemps parce que tu as besoin de transmettre une grosse photo, tu peux augmenter la taille du paquet ». C’est « vraiment un partage en temps », réalisé de manière dynamique.

Passage au 10 Gb/s avec 10G-EPON et XGS-PON

Le 10 Gb/s est ensuite arrivée chez les clients. Chez Free pour commencer, avec du 10G-EPON. On ne va pas entrer dans tous les détails, mais un premier point très important est à noter : les débits ne sont pas symétriques. On peut avoir jusqu’à 10 Gb/s en download, mais « seulement » 1,2 Gb/s seulement en upload.

En France, Free est le seul sur la technologie 10G-EPON, les trois autres opérateurs nationaux utilisent le XGS-PON : « X, c'est pour le chiffre romain 10, G pour le giga et S pour symétrique, parce que c'est 10G dans les deux sens », nous explique Orange. Pour plus de détails sur ces deux technologies, Vivien Guéant du forum Lafibre.info propose des tableaux comparatifs afin de bien comprendre de quoi il retourne.

La Livebox 7 est compatible avec le G-PON et le XGS-PON. Donc, en fonction de votre forfait et des équipements réseaux disponibles sur la plaque optique de votre ligne FTTH, vous aurez du G-PON (1 Gb/s) ou du XGS-PON (10 Gb/s). La box peut basculer de l’un à l’autre, sans avoir besoin de la changer.

D’un point de vue technique, « ces deux technologies sont superposées en longueur d'onde […] On donne une couleur à chaque technologie : une couleur dans le sens descendant et une couleur dans le sens montant ».

Théorie vs pratique (commerciale) : attention aux différences

Entre la théorie et la pratique, il y a souvent une différence. Ce n’est pas parceque le 10G PON permet d’obtenir 10 Gb/s en symétrique que les opérateurs proposent un tel débit. Pour rappel, la théorie du 10G-EPON est de 10 Gb/s en téléchargement et 1,2 Gb/s en upload (Free). Elle est toujours de 10 Gb/s pour le XGS-PON (Bouygues Telecom, Orange et SFR), mais en symétrique.

Passons aux offres commerciales. Dans le cas de la Livebox 7, Livebox Max Fibre ne propose que 5 Gb/s en téléchargement et 2 Gb/s en upload. Chez Free, la Freebox Delta grimpe à 8 Gb/s et 700 Mb/s, Bouygues Ultym à 2 Gb/s et 900 Mb/s, et SFR Premium à 8 Gb/s et 1 Gb/s.

Pour rappel, les technologies PON 10G sont en cours de déploiement chez les opérateurs. Avoir un forfait et une box compatibles n’est donc pas toujours suffisant. Selon un employé Orange aux Open Tech Day, 11 % du territoire serait actuellement compatible avec le XGS-PON. Dans un communiqué récent, Orange explique que, « en France, nous devrions avoir 30 % de clients éligibles au XGS-PON d’ici fin 2024 et nous visons 100 % fin 2026 ».

Trouver de la place pour le 50G-PON (sans virer le G-PON)

Le débit qui transite dans la fibre à une certaine influence qu’il faut prendre en compte. Plus il augmente, plus « il devient compliqué de transporter » les données. C’est notamment dû à la dispersion chromatique. Dans les fibres optiques, cette « dispersion est nulle au voisinage de 1 310 nm », rappelle l’IUT. « C’est vraiment l’endroit idéal pour transmettre », nous confirme Orange.

Problème, il y a déjà le G-PON sur cette longueur d’onde, et cette technologie occupe une bande relativement large, comme on peut le voir sur la photo ci-dessous (US signifie Upstream ou sens montant, DS Downstream ou sens descendant) :

Présentation des longueurs d’onde utilisées par le G-PON et le XGS-PON

L’explication de cette grande largeur de bloc est simple : « la box peut être dans le garage, sur un ordinateur et, aux États-Unis, à l’extérieur de la maison ». La fibre est ainsi soumise à différentes températures en fonction de la position de la box et des saisons. Ces variations se répercutent sur le faisceau laser qui passe à l’intérieur de la fibre. « Or, un laser qui varie en température est un laser dont la longueur d’onde varie ».

Éteindre le G-PON pour le 50G-PON : une idée, non retenue

La longueur d’onde « parfaite » (aux alentours de 1 310 nm) étant déjà occupée, impossible de la reprendre en l’état pour du 50G-PON… sauf à éteindre complétement le G-PON. « C’est ce que voulaient faire les asiatiques », affirme Orange. Une autre solution a été trouvée au niveau international, avec des bandes étroites juste à côté des longueurs d’ondes du GPON, explique l’opérateur.

Ces bandes étroites pour le 50G-PON obligent le laser à ne pas bouger de sa longueur d’onde. Conséquence directe, il doit donc rester à une température stable. La solution avancée par Orange est finalement assez simple, sur le papier : « on va devoir réguler [la température] dans la box ». Rien de compliqué techniquement, selon l’entreprise : « On peut le faire. Ça coûte un peu plus cher, mais c’est quelque chose qu’on saura faire ». Ça consomme un peu plus, « mais pas extrêmement plus, ce n’est pas vraiment sensible à cela ».

Ces longueurs d’ondes ont été adoptées au niveau international, affirme Orange. Les constructeurs chinois ont également adopté cette technologie « car ils n’ont plus envie d’enlever le 10G-PON » de leurs clients. Le développement du 50G-PON sur ces longueurs d’onde est en cours, du matériel est déjà disponible.

Le 50G-PON n’est pas une exclusivité ou une technologie Orange. Comme le G-PON, le XGS-PON et les autres « PON », n’importe quel opérateur peut s’en servir. Preuve en est, les équipementiers proposent des produits indépendants des opérateurs.

1 Gb/s, 10 Gb/s et ensuite 50 Gb/s sans changer de fibre

Il existe aussi une alternative avec le 25 Gb/s, mais Orange préfère directement passer de 10 à 50 Gb/s : « C’est quelque chose qui est développé par Nokia [le 25 Gb/s, ndlr], mais on ne le fera pas », indique l’opérateur. 50G-PON sera donc « la troisième génération de PON qu’Orange déploiera », après le G-PON et le XGS-PON. Plusieurs opérateurs alternatifs français pour les professionels proposent déjà du 25 Gb/s symétrique en France.

La fibre est dans tous les cas exactement la même. Celle posée il y a des années ne demande aucun changement, quel que soit l’opérateur qui l’a déployé. Il faut que l’opérateur installe les équipements de son côté du réseau et que le client dispose d’une box compatible, mais le « tuyau » ne demande aucune adaptation. « La fibre est la même, on déploie tous la même fibre », affirme Orange.

Si le G-PON et le XGS-PON utilisent la même fibre, « techniquement, il n’y a aucun problème » à utiliser les deux à la fois. On pourrait ainsi imaginer avoir du « 62 Gb/s » théorique (2 G-GPON + 10 XGS-PON + 50 50G-PON), mais cet usage ne semble pas vraiment intéresser l’opérateur qui préfère n’utiliser qu’une seule technologie à la fois.

Orange expose du matériel XGS-PON et 50G-PON à ses Tech Days. Sur la première image, on peut voir des racks. Le premier sur le haut avec huit ports permet d’installer 8 émetteurs/récepteurs fibre optique en 50G-PON (chacun pouvant gérer jusqu’à 128 clients). Trois crans en dessous, la même chose mais en XGS-PON, avec 16 emplacements.

Sur les photos suivantes, on peut voir que les émetteurs/récepteurs 50G-PON sont plus gros que les XGS-PON. Mais le travail est en cours chez les fabricants, qui assurent à Orange pouvoir arriver exactement au format du XGS-PON avec du 50G-PON.

Cela permettra de mettre à jour le cœur du réseau en 50 Gb/s, « simplement » en changeant le matériel, et donc en gardant la même densité. Dans le futur, les racks 50G-PON auront eux aussi 16 emplacements, exactement comme le XGS-PON et le G-PON. On change le rack, les modules émetteurs/récepteurs, on rebranche la fibre et c’est terminé pour la mise à niveau côté opérateur.

Orange matériel NRO pour du XGS-PON et 50G-PON

Le 50 Gb/s c’est pour quand ?

C’est un peu la question en trame de fond, mais elle n’a pas de réponse précise. Déjà, « Orange ne se prononce pas forcément sur les usages du 50G-PON […] Ce qui est important pour nous, c’est de vérifier et de préparer la future technologie pour qu’elle soit compatible avec le réseau qu’on a déployé », affirme notre interlocutrice.

En Chine, souvent en avance sur ces sujets, le 50G-PON vise les entreprises qui souhaitent profiter de lignes 10 Gb/s « dédiées » sur certains réseaux et au plus proche des machines.

Une « box » en 50G-PON est exposée par Orange, avec un switch en 4x 10 Gb/s Ethernet en sortie. Chaque ligne dispose donc de sa propre connexion 10 Gb/s sans forcément la partager avec les autres. C’est un peu la même idée que les switchs avec 1x 10 Gb/s et 4x 2,5 Gb/s.

Un autre usage pourrait permettre de relier les antennes de télécommunication et notamment les small cells. Plutôt que déployer plusieurs fibres dédiées pour chaque antenne, une seule pourrait en alimenter plusieurs petites.
Quoi qu’il en soit, le 50G-PON n’est pas encore tout à fait prêt techniquement. Il faut notamment « augmenter un petit peu les capacités des optiques » pour limiter les pertes. « Mais ça va venir. C’est une histoire de maturité technologique ». C’était la même chose avec le 10G quand il était en test dans les labos, il y a une dizaine d’années. Il reste dans tous les cas plusieurs années avant que le 50G-PON n’arrive chez Orange.

Swich Huawei 50G-PON avec 4x Ethernet 10 Gb/s
Notre interlocutrice nous explique la vision d’Orange sur la « course » technologique : « On donne le temps aux équipements de vivre. On ne va donc pas pousser de nouveaux équipements pour être les premiers. On va chercher à arriver un peu avant le besoin d’usage ». C’est Free qui fait office de moteur de ce côté-là, c’était par exemple le premier opérateur commercial grand public (et national) à annoncer du 10 Gb/s fin 2018.

Quid du 100 Gb/s et des équipements de Huawei ?

Coté fixe, Orange utilise du matériel de trois fournisseurs : Nokia, Huawei et ZTE. « Huawei n’est pas interdit du tout sur réseau fixe, c’est plus dans le cœur de réseau mobile ». Dans le cas de la fibre, les Optical Line Terminal (OLT) de chez Huawei – ou d’un autre fabricant – sont « des équipements de niveau 2, on manipule des fonctions de type VLAN […] c’est de la tuyauterie […] À partir du moment où on rentre dans un équipement niveau IP, on rentre dans l’interception légale, les interceptions de routage de trafic. Là, on est sur des contraintes qui pourraient imposer l’exclusion de certains vendeurs ».

Nous posons la question de la suite, et notamment savoir si du 100G est dans les tuyaux ? « Oui, la recherche est déjà en train de travailler dessus », sans plus de précision. Et il y a encore de grosses marges de progression puisque la limite pratique – dans les laboratoires de recherche – de la fibre est actuellement de… plusieurs Pb/s.

Pour rappel, on multiplie par 1 000 quand on passe de Giga à Téra, puis à nouveau par 1 000 de Téra à Péta, soit par 1 000 000 entre Giga et Péta. À 50G, avec déjà du 1 000 000G en laboratoire, on a donc de la marge et c’est peu de le dire…

53

Écrit par Sébastien Gavois

Tiens, en parlant de ça :

Sommaire de l'article

Introduction

Au début était G-PON

Digression sur le multiplexage

Passage au 10 Gb/s avec 10G-EPON et XGS-PON

Théorie vs pratique (commerciale) : attention aux différences

Trouver de la place pour le 50G-PON (sans virer le G-PON)

Éteindre le G-PON pour le 50G-PON : une idée, non retenue

1 Gb/s, 10 Gb/s et ensuite 50 Gb/s sans changer de fibre

Le 50 Gb/s c’est pour quand ?

Quid du 100 Gb/s et des équipements de Huawei ?

Le brief de ce matin n'est pas encore là

Partez acheter vos croissants
Et faites chauffer votre bouilloire,
Le brief arrive dans un instant,
Tout frais du matin, gardez espoir.

Commentaires (53)


fred42 Abonné
Le 30/11/2023 à 16h 13
>Il faudrait déjà généraliser la fibre

Ce n'est pas bien de me rappeler qu'il faut que je trouve où ma gaine enterrée bloque l'aiguille pour le passage de la fibre !

Si quelqu'un est doué avec une pioche, il est le bienvenu. :D
Furanku Abonné
Le 30/11/2023 à 16h 32
Bon courage !

Perso je n'avais aucun jonction entre la gaine extérieure et celle sortant de la maison. Donc impossible de tirer quoi que ce soit. Coup de chance, j'ai creusé au bon endroit pour dégager tout ça.

Reste que j'ai toujours pas compris pourquoi ils n'ont pas fait la jonction à la construction...
brupala Abonné
Le 01/12/2023 à 18h 11

Furanku

Bon courage !

Perso je n'avais aucun jonction entre la gaine extérieure et celle sortant de la maison. Donc impossible de tirer quoi que ce soit. Coup de chance, j'ai creusé au bon endroit pour dégager tout ça.

Reste que j'ai toujours pas compris pourquoi ils n'ont pas fait la jonction à la construction...
En principe les deux se rejoignent obligatoirement dans un regard en limite de propriété
Albirew Abonné
Le 30/11/2023 à 19h 47
si ta ligne tel passe par la même gaine, tu peux l'utiliser comme guide.
c'est comme ça que j'ai fait chez moi =)
Burn2 Abonné
Le 01/12/2023 à 10h 00

Albirew

si ta ligne tel passe par la même gaine, tu peux l'utiliser comme guide.
c'est comme ça que j'ai fait chez moi =)
ça dépend pourquoi ça coince.
SI c'est à cause des souches d'arbres, ou d'un coude, c'est risqué.

Dans mon cas la ligne analogique ne bougeait pas assez, et l'origine était un coude trop important en sortie de poteau (ou une restriction par une racine dans ce coin là). Donc s'attacher à l'analogique pour tirer, s'eu été le meilleur moyen de se retrouver sans aucune connexion le temps de retrouver la gaine.
fred42 Abonné
Le 01/12/2023 à 13h 01

Albirew

si ta ligne tel passe par la même gaine, tu peux l'utiliser comme guide.
c'est comme ça que j'ai fait chez moi =)
Et si ça casse, ce qui est fort possible, je n'ai plus d'ADSL non plus.
J'ai de la distance (entre 40 et 50 m) et un coude pour aller à la maison. C'est probablement là que ça coince.
brupala Abonné
Le 01/12/2023 à 18h 10

Albirew

si ta ligne tel passe par la même gaine, tu peux l'utiliser comme guide.
c'est comme ça que j'ai fait chez moi =)
ça reste très risqué si derrière ça bloque encore: à poil.
Dude76 Abonné
Le 30/11/2023 à 21h 52
Chacun son tour ! 😛
Moi ayé j'ai la fibre depuis avril, après des péripéties assez épiques (février - avril)
Burn2 Abonné
Le 01/12/2023 à 09h 58
Bon courage.
Chez mes parents ont a eu droit à ça lors de l'installation de la fibre, pas de regard entre le poteau et la maison.

Et aucun plan bien sûr...

On a creusé à plus de 1M pour retrouver la gaine...
sarbian Abonné
Le 30/11/2023 à 16h 20
En espérant que Orange propose enfin un mode bridge pour ceux qui veulent des configurations un peu plus complexe que ce que propose leur box. Ce qui est probablement le cas de ceux qui veulent 50Gb/s chez eux.
benbart34 Abonné
Le 30/11/2023 à 18h 19
Personnellement, j'ai foutu un mikrotik à la place de la BOX.

En fonction des opérateurs et des types de lignes, c'est plus ou moins simple.
Du simple changement d’adresse MAC sur l'interface réseau du routeur, à la création d'un tunnel ip4ip6 ( en plus de l'achat d'un media converter fibre-ethernet tp-link ).
L'opération n'est pas très accessible au tout venant.
Le mode bridge serait en effet le bienvenu !
Modifié le 30/11/2023 à 18h27
Le 01/12/2023 à 10h 46

benbart34

Personnellement, j'ai foutu un mikrotik à la place de la BOX.

En fonction des opérateurs et des types de lignes, c'est plus ou moins simple.
Du simple changement d’adresse MAC sur l'interface réseau du routeur, à la création d'un tunnel ip4ip6 ( en plus de l'achat d'un media converter fibre-ethernet tp-link ).
L'opération n'est pas très accessible au tout venant.
Le mode bridge serait en effet le bienvenu !
Par curiosité, tu as quel modèle chez Mikrotik ?
J'imagine que tu as un opérateur qui fourni un ONT externe ?
Hiigara Abonné
Le 01/12/2023 à 13h 41

Charly32

Par curiosité, tu as quel modèle chez Mikrotik ?
J'imagine que tu as un opérateur qui fourni un ONT externe ?
Il y a des fournisseurs d'ONT qui te permettent de te faire passer pour un ONT Orange.
Par contre le tunnel ip4ip6 ne sert a rien, Orange propose par défaut la double stack.
benbart34 Abonné
Le 01/12/2023 à 20h 49

Charly32

Par curiosité, tu as quel modèle chez Mikrotik ?
J'imagine que tu as un opérateur qui fourni un ONT externe ?
Je suis actuellement chez free sur une fibre passive.

Le PTO est branché sur un ONU ( boitier V2 fournis par free, SFP en Input et DAC en output )
Jy ai foutu un media converter tp-link DAC vers Ethernet que j'enfonce dans le mikrotik hEX S (70€ chez Mamazon).

C'est pas valable pour toutes les confs, c'est spécifique à la fibre passive et en ZTD, je sais pas pour le reste.
UniversFreebox est une bonne source d'info', quelque soit l'opérateur.

DOC :
De la doc sur les ONU pour free :
https://www.busyspider.fr/Actu/news_23599_votre-acces-free-fibre-optique-necessite-il-un-boitier-onu-associe-a-votre-intallation-freebox.php
Media converter : TP-Link MC220L
Modifié le 01/12/2023 à 21h25
Le 02/12/2023 à 20h 16

benbart34

Je suis actuellement chez free sur une fibre passive.

Le PTO est branché sur un ONU ( boitier V2 fournis par free, SFP en Input et DAC en output )
Jy ai foutu un media converter tp-link DAC vers Ethernet que j'enfonce dans le mikrotik hEX S (70€ chez Mamazon).

C'est pas valable pour toutes les confs, c'est spécifique à la fibre passive et en ZTD, je sais pas pour le reste.
UniversFreebox est une bonne source d'info', quelque soit l'opérateur.

DOC :
De la doc sur les ONU pour free :
https://www.busyspider.fr/Actu/news_23599_votre-acces-free-fibre-optique-necessite-il-un-boitier-onu-associe-a-votre-intallation-freebox.php
Media converter : TP-Link MC220L
Merci pour ta réponse.
Le truc c'est que j'ai tendance à changer régulièrement d'opérateur pour choper la promo de 1ère année, ça fait pas mal de taf à chaque fois :(
alex.d. Abonné
Le 01/12/2023 à 11h 51
C'est la segmentation : chez Orange grand public à destination des mamies, pas de mode bridge. Chez OBS, il y a des solutions.
Mais si tu veux faire des geekeries, il faut un fournisseur plus geek (OVH, FDN, etc.)
lexiii Abonné
Le 02/12/2023 à 12h 24
Sarbian, sauf erreur de ma part, ton but est de brancher un équipement de type routeur personnel et de configurer ta box pour qu'elle fasse uniquement modem.
Et par curiosité, quel serait les fonctions recherchées ? Créer des VLAN ?


Pour ma part, je trouve hallucinant que la livebox de mes parents ne permettent pas :
- ni de saisir des entrées DNS fixes (ip interne nom). Et pourtant pratique lorsque l'on a un serveur Web qui expose un site (virtual host) uniquement en interne, comme par exemple un wiki, pi-hole, ... Cela évite de saisir dans son fichier hosts sur chaque appareil (et pour les mobiles, impossible sans être root).

- ni de pouvoir changer le serveur DNS. Et pourtant pratique lorsque l'on un pi-hole ou équivalent. Cela évite de changer manuellement la configuration sur chaque périphérique.

Sur ma neufbox (une neufbox 4 quand je regarde la page d'admin) qui a un peu d'age, que j'utilisais déjà quand j'étais chez 9online/9télécom, j'ai cette fonction. Donc on va dire un peu ancienne :).
Sur la livebox fibre, nada. Alors je peux comprendre que tout le monde n'en a pas besoin mais il aurait pu utiliser un mode avancé.
fred42 Abonné
Le 02/12/2023 à 13h 06

lexiii

Sarbian, sauf erreur de ma part, ton but est de brancher un équipement de type routeur personnel et de configurer ta box pour qu'elle fasse uniquement modem.
Et par curiosité, quel serait les fonctions recherchées ? Créer des VLAN ?


Pour ma part, je trouve hallucinant que la livebox de mes parents ne permettent pas :
- ni de saisir des entrées DNS fixes (ip interne nom). Et pourtant pratique lorsque l'on a un serveur Web qui expose un site (virtual host) uniquement en interne, comme par exemple un wiki, pi-hole, ... Cela évite de saisir dans son fichier hosts sur chaque appareil (et pour les mobiles, impossible sans être root).

- ni de pouvoir changer le serveur DNS. Et pourtant pratique lorsque l'on un pi-hole ou équivalent. Cela évite de changer manuellement la configuration sur chaque périphérique.

Sur ma neufbox (une neufbox 4 quand je regarde la page d'admin) qui a un peu d'age, que j'utilisais déjà quand j'étais chez 9online/9télécom, j'ai cette fonction. Donc on va dire un peu ancienne :).
Sur la livebox fibre, nada. Alors je peux comprendre que tout le monde n'en a pas besoin mais il aurait pu utiliser un mode avancé.
Pour le réseau local, tu peux mettre des noms dans la page d'accueil (mon réseau).

Ensuite tu peux y accéder avec lenomquetuaschoisi.local de n'importe dans ton réseau local.

Et dans configuration avancée/configuration réseau, tu peux mettre une IP locale fixe : Baux DHCP statiques. Mais ce n'est pas nécessaire : tu peux laisser les adresses IP varier au fil des baux, la box fait pointer le nom vers la bonne adresse IP. Cela ne fonctionne qu'en IP V4, mais ça suffit sur ton réseau interne.

Il me semble que tu peux aussi désactiver le serveur DHCP IP V4 (je ne l'ai jamais fait). Et tu peux donc ensuite mettre un autre serveur DHCP chez toi qui pourra pousser l'adresse des serveurs DNS que tu veux. Il me semble que le serveur DNS de la livebox n'est qu'en IP V4, ce qui résout donc ton second problème.
fl0 Abonné
Le 30/11/2023 à 16h 44
Un, bon au demeurant, article un peu cassé par le site: de l'introduction en noir sur noir en thème Giga noir au sommaire avec 3 entrées vides
Modifié le 30/11/2023 à 21h15
Patatt Abonné
Le 30/11/2023 à 17h 23
Sans oublier les images en postit. Heureusement qu'on a inventé le CI/CD :D
Le 30/11/2023 à 18h 39

Patatt

Sans oublier les images en postit. Heureusement qu'on a inventé le CI/CD :D
Oui je continue à prendre mes marques, dsl ^^ C’est normalement bcp mieux :)
Albirew Abonné
Le 30/11/2023 à 19h 49

Sébastien Gavois

Oui je continue à prendre mes marques, dsl ^^ C’est normalement bcp mieux :)
"tester, c'est douter"
"corriger, c'est abdiquer"
:D
janvi Abonné
Le 30/11/2023 à 17h 22
Je veux du montant !

J'avais en tete que le débit montant Orange à 2Gb/s était uniquement sur les offres PRO, ça a peut être évolué ?! (en tout cas, entre freebox pop à 700Mb/s et la livebox à 1Gb/s, les 300Mb/s d'upload de différence était très chère payés)
Modifié le 30/11/2023 à 17h24
Ferd Équipe
Le 30/11/2023 à 19h 48
Le montant restera toujours limité sur ce genre d’offres, tant pour afficher le maximum de valeur de down possible (le débit n'est pas "full duplex"), tant pour limiter le risque d’avoir ses couts de reseau qui explosent à cause du p2p
A titre d’info, et en simplifiant, en bordure, un gigabit opérateur s’échange entre 50 et 500 euros en fonction du contexte (transit, peering, destination).
Si vous envoyez 10g de p2p votre opérateur va casquer 500 euros par mois minimum si on part du principe que vos peers sont partout dans le monde.
Bon, ça les fait un peu chier sur l’arpu quoi, sans même parler du coût de la charge sur leur backbone qui n’est vraiment pas dimensionné pour ça.
Modifié le 30/11/2023 à 19h52
Le 01/12/2023 à 10h 17

Ferd

Le montant restera toujours limité sur ce genre d’offres, tant pour afficher le maximum de valeur de down possible (le débit n'est pas "full duplex"), tant pour limiter le risque d’avoir ses couts de reseau qui explosent à cause du p2p
A titre d’info, et en simplifiant, en bordure, un gigabit opérateur s’échange entre 50 et 500 euros en fonction du contexte (transit, peering, destination).
Si vous envoyez 10g de p2p votre opérateur va casquer 500 euros par mois minimum si on part du principe que vos peers sont partout dans le monde.
Bon, ça les fait un peu chier sur l’arpu quoi, sans même parler du coût de la charge sur leur backbone qui n’est vraiment pas dimensionné pour ça.
Mon entreprise à une offre FTTO en 100M on paye 550 € HT/mois sur un RIP Altitude (anciennement COVAGE). J'aimerais bien avoir un 1G à 500 €/mois

Pourquoi la présence de privés comme Alpes Network et Appliwave, ne fait pas revoir les prix à la baisse ? Koesio networks ont aussi leur propre réseau en Rhone-Alpes

Moji est présent sur tous les RIP ?
Modifié le 01/12/2023 à 10h21
Ferd Équipe
Le 01/12/2023 à 10h 38

xillibit

Mon entreprise à une offre FTTO en 100M on paye 550 € HT/mois sur un RIP Altitude (anciennement COVAGE). J'aimerais bien avoir un 1G à 500 €/mois

Pourquoi la présence de privés comme Alpes Network et Appliwave, ne fait pas revoir les prix à la baisse ? Koesio networks ont aussi leur propre réseau en Rhone-Alpes

Moji est présent sur tous les RIP ?
Les mécanismes de prix sur la ftto sont assez particuliers, c'est un marché au temps long. Les différences de tarif ne suffisent pas à faire fuir les clients qui ne connaissent pas tous les acteurs, ou qui ont d'autres priorités qu'une migration fibre...
Tous comptes faits, ça reste plus intéressant pour certains acteurs de maintenir des prix élevés.

moji n'est pas présent en propre sur toutes les RIP, mais nous faisons de la collecte et ce niveau de tarif est atteignable en collecte (1G pour 500€)
Nous avons aussi du réseau sur Lyon et sa banlieue en propre, avec des prix encore plus intéressants (le 1G est à 350€ et le 10G est à 500€).
Modifié le 01/12/2023 à 10h40
brupala Abonné
Le 01/12/2023 à 18h 30

Ferd

Le montant restera toujours limité sur ce genre d’offres, tant pour afficher le maximum de valeur de down possible (le débit n'est pas "full duplex"), tant pour limiter le risque d’avoir ses couts de reseau qui explosent à cause du p2p
A titre d’info, et en simplifiant, en bordure, un gigabit opérateur s’échange entre 50 et 500 euros en fonction du contexte (transit, peering, destination).
Si vous envoyez 10g de p2p votre opérateur va casquer 500 euros par mois minimum si on part du principe que vos peers sont partout dans le monde.
Bon, ça les fait un peu chier sur l’arpu quoi, sans même parler du coût de la charge sur leur backbone qui n’est vraiment pas dimensionné pour ça.
même si il y a 10Gbit/s à l'accès, il est peu probable que ce débit soit permanent et même à la hauteur d'un SSD basique, après, je me trompe peut-être, mais il me semble qu'autrefois , en peering, c'était la différence qui était facturée, donc si les débits montant et descendant sont équivalents, ça ne coûte pas grande chose, sinon, ça frise l'escroquerie: on met en œuvre un débit symétrique pour un sens, mais on fait payer plus si l'autre sens l'utilise aussi, l'intérêt général, c'est quand même d'équilibrer les deux, non ?
Ferd Équipe
Le 01/12/2023 à 18h 50

brupala

même si il y a 10Gbit/s à l'accès, il est peu probable que ce débit soit permanent et même à la hauteur d'un SSD basique, après, je me trompe peut-être, mais il me semble qu'autrefois , en peering, c'était la différence qui était facturée, donc si les débits montant et descendant sont équivalents, ça ne coûte pas grande chose, sinon, ça frise l'escroquerie: on met en œuvre un débit symétrique pour un sens, mais on fait payer plus si l'autre sens l'utilise aussi, l'intérêt général, c'est quand même d'équilibrer les deux, non ?
C'est tout à fait correct comme remarque, un FAI aura tendance à avoir largement plus de down que d'up, donc l'up résiduel en pointe est en théorie "gratuit".

Sauf que le traff moyen d'un abonné va être de 10 Mbps sur une ligne en down, même en 10Gbps, il ne va pas consommer significativement plus s'il a plus de débit (même si ça peut paraitre contre-intuitif).
Si un abonné un peu dingo (et il y en a) décide d'ouvrir les vannes full patate sur son client de torrent préféré (un SSD NVMe suffira à subvenir aux IOs), il va consommer à lui tout seul en up l'équivalent de 1000 foyers en down, ce qui est loin d'être anecdotique :)

D'ailleurs, je me demande bien quel usage grand public pourrait avoir besoin de plus d'1G en up, au passage.
brupala Abonné
Le 01/12/2023 à 19h 30

Ferd

C'est tout à fait correct comme remarque, un FAI aura tendance à avoir largement plus de down que d'up, donc l'up résiduel en pointe est en théorie "gratuit".

Sauf que le traff moyen d'un abonné va être de 10 Mbps sur une ligne en down, même en 10Gbps, il ne va pas consommer significativement plus s'il a plus de débit (même si ça peut paraitre contre-intuitif).
Si un abonné un peu dingo (et il y en a) décide d'ouvrir les vannes full patate sur son client de torrent préféré (un SSD NVMe suffira à subvenir aux IOs), il va consommer à lui tout seul en up l'équivalent de 1000 foyers en down, ce qui est loin d'être anecdotique :)

D'ailleurs, je me demande bien quel usage grand public pourrait avoir besoin de plus d'1G en up, au passage.
1 Gbit/s en up c'est bien pratique pour le stockage cloud, c'est le principal intérêt que j'y trouve, et encore je me contente de 500 Mbit/s chez RED :-), mais bon, il y a 6 mois, j'étais encore à peine à 1, donc c'est déjà du confort.
lexiii Abonné
Le 02/12/2023 à 00h 42

Ferd

C'est tout à fait correct comme remarque, un FAI aura tendance à avoir largement plus de down que d'up, donc l'up résiduel en pointe est en théorie "gratuit".

Sauf que le traff moyen d'un abonné va être de 10 Mbps sur une ligne en down, même en 10Gbps, il ne va pas consommer significativement plus s'il a plus de débit (même si ça peut paraitre contre-intuitif).
Si un abonné un peu dingo (et il y en a) décide d'ouvrir les vannes full patate sur son client de torrent préféré (un SSD NVMe suffira à subvenir aux IOs), il va consommer à lui tout seul en up l'équivalent de 1000 foyers en down, ce qui est loin d'être anecdotique :)

D'ailleurs, je me demande bien quel usage grand public pourrait avoir besoin de plus d'1G en up, au passage.
> D'ailleurs, je me demande bien quel usage grand public pourrait avoir besoin de plus d'1G en up, au passage.

On pourrait se faire la réflexion pour le téléchargement, à quoi cela peut servir pour 1 ou 2 personnes ;).

Avoir un gros upload, on peut imaginer par exemple.
Mettre des solutions décentralisées libres, même en tant que particuliers. Mettre à disposition une instance quelconque (NextCloud, Mastodon, Jitsi, Mastodon .. ), un peu comme le principe des services des chatons mais avoir plus de performance.
Mais il est certain que pour Madame truc muche qui fait du Tiktok et Insta à longueur de journée, cela ne va pas lui être utile plus que cela.
Ferd Équipe
Le 02/12/2023 à 09h 11

lexiii

> D'ailleurs, je me demande bien quel usage grand public pourrait avoir besoin de plus d'1G en up, au passage.

On pourrait se faire la réflexion pour le téléchargement, à quoi cela peut servir pour 1 ou 2 personnes ;).

Avoir un gros upload, on peut imaginer par exemple.
Mettre des solutions décentralisées libres, même en tant que particuliers. Mettre à disposition une instance quelconque (NextCloud, Mastodon, Jitsi, Mastodon .. ), un peu comme le principe des services des chatons mais avoir plus de performance.
Mais il est certain que pour Madame truc muche qui fait du Tiktok et Insta à longueur de journée, cela ne va pas lui être utile plus que cela.
J’ai du mal à voir en quoi un owncloud pourrait avoir besoin de plus d’un G.
Vraiment.
1G c’est déjà énorme, c’est la vitesse de la grosse majorité des LAN en production.
C’est 450go par heure.
C’est la norme de raccordement de l’immense majorité des serveurs dédiés en datacenter.
C’est servir 50 flux video 4k en simultané.
Modifié le 02/12/2023 à 09h13
janvi Abonné
Le 04/12/2023 à 08h 10

Ferd

J’ai du mal à voir en quoi un owncloud pourrait avoir besoin de plus d’un G.
Vraiment.
1G c’est déjà énorme, c’est la vitesse de la grosse majorité des LAN en production.
C’est 450go par heure.
C’est la norme de raccordement de l’immense majorité des serveurs dédiés en datacenter.
C’est servir 50 flux video 4k en simultané.
Je m'auto heberge (nextcloud, zoneminder et d'autres chose un peu insignifiants). Je découvre le vrai coût pour les opérateurs !

A mon niveau j'ai très peu de trafic, mais se dire qu'on ne peut même pas saturer un HDD en débit montant c'est dommage.
Pour quelques transfert de gros fichier, j'aimerais bon voir les chiffres s'envoler un peu plus.

Mais je l'accorde même a 700mbps, c'est très rapide. Plus ce serait aussi inutile que le débit descendant qui pour le coup, sauf pour le dl en p2p, est rarement chez moi... Me suis encore vu mettre 15min pour dl un ISO ubuntu il y a une semaine...
Kwacep Abonné
Le 30/11/2023 à 20h 51
Et où en est Moji dans tout ça ? (10, 25, 50?)

La fibre peut supporter plusieurs Pb/s, mais en réalité, sur ke terrain, ils n'ont pas testé ???
Bon, d'accord il reste de la marge avant d'y arriver.

Aussi, toutes ses technologies sont valable que pour le "end-user", ou c'est aussi ce qui est utilisé sur le coeur du réseau (entre pays / continent) ?

Enfin, je suis étonné de voir qu'ils ont développé un système avec des fréquences identiques internationalement. Mais c'est bien mieux pour les fabricants et la compatibilité.
Ferd Équipe
Le 30/11/2023 à 21h 38
On livre en 1/10/25 au client (symétrique en ce qui nous concerne), et on transporte en 100.
Dans l'industrie, le 400G et le 800G arrivent, mais les équipements et les optiques sont beaucoup plus onéreux que le 100G par Gbps transporté, ça répond à des cas d'usages bien spécifiques.
Le 100 se démocratise franchement depuis 5 ans, c'est clairement une taille de tuyau qui convient à la plupart des usages backbone ou intercos (il n'y a qu'à voir la domination de ce format sur les points d'échanges depuis quelques années)
Sur le longue distance, les opérateurs de longhaul ont des équipements spéciaux qui permettent de transporter n fois 100G, qui sont très onéreux, mais dont le coût est amorti sur le nombre de longueurs d'ondes revendues au détail à d'autres opérateurs. Pour vous donner une idée, pour transporter 100G sur le territoire métropolitain entre deux points, le prix marché est d'environ 1500 euros par mois.
Avec ces équipements spéciaux tu peux transporter 3 Tbps sur une centaine de km sur une seule paire de fibres (généralement louée auprès d'opérateurs de génie civil tels que les sociétés autoroutières, ou la SNCF).
Tu peux aussi déployer en propre ta fibre, mais les coûts ne sont pas les mêmes, et au vu de ce qu'on arrive à transporter sur une paire, l'investissement sur le backbone fibre n'est plus si intéressant (et les délais ne sont pas les mêmes non plus).
Dude76 Abonné
Le 30/11/2023 à 21h 59
Dire que j'ai changé mes fils téléphoniques dans les murs pour tout remplacer par de l'Ethernet catégorie 6A (10Gbps) en me disant que ça allait tenir un bon moment et voilà qu'en fait ils sont déjà sur le 50...
D'un autre côté je ne trouve pas de switch 10gbps à prix raisonnable, comme le dit Ferd pour lui sur le côté pro (dans une toute autre catégorie, clairement 😅)
Modifié le 01/12/2023 à 09h59
Le 30/11/2023 à 22h 01
C’était il y a quelques mois certes, mais il y a quand même du choix : https://next.ink/1254/se-monter-reseau-local-multi-gig-et-jusqua-10-gbs-a-moins-200-euros/
Après ça dépend de ce que tu cherche et de ton budget :)
Dude76 Abonné
Le 01/12/2023 à 10h 14

Sébastien Gavois

C’était il y a quelques mois certes, mais il y a quand même du choix : https://next.ink/1254/se-monter-reseau-local-multi-gig-et-jusqua-10-gbs-a-moins-200-euros/
Après ça dépend de ce que tu cherche et de ton budget :)
Merci pour le lien, je n'avais pas vu cet article.
Il confirme ce que j'avais vu quand j'avais fait ma séance de rattrapage techno en début d'année : beaucoup orientés sur du SFP+ (vs ethernet), et "rien" et en-dessous de 100€, et en full-10GBE.
Parce que j'ai beaucoup de mal à croire que ça coûte réellement à ce point plus cher aux fabricants de passer les switchs en 10GBE (mon but étant d'avoir un réseau homogène, même si actuellement mon abo fibre est biiiiien en deçà).
Et même à 150€, tu me trouves un 5-8 ports 10GBE, je le prends.

aparté : il y a bien dans le backlog de prévu qu'on soit averti "comme avant" qu'on a une réponse à un commentaire ? avec lien direct vers celui-ci ? parce que là, c'est parce que je suis venu voir de moi-même si qq'un avait réagit - ou pas - à mon comm que je l'ai vu
(et encore une fois, l'imbrication par fil, ça complique ce genre de recherche)
Ferd Équipe
Le 01/12/2023 à 10h 42

Dude76

Merci pour le lien, je n'avais pas vu cet article.
Il confirme ce que j'avais vu quand j'avais fait ma séance de rattrapage techno en début d'année : beaucoup orientés sur du SFP+ (vs ethernet), et "rien" et en-dessous de 100€, et en full-10GBE.
Parce que j'ai beaucoup de mal à croire que ça coûte réellement à ce point plus cher aux fabricants de passer les switchs en 10GBE (mon but étant d'avoir un réseau homogène, même si actuellement mon abo fibre est biiiiien en deçà).
Et même à 150€, tu me trouves un 5-8 ports 10GBE, je le prends.

aparté : il y a bien dans le backlog de prévu qu'on soit averti "comme avant" qu'on a une réponse à un commentaire ? avec lien direct vers celui-ci ? parce que là, c'est parce que je suis venu voir de moi-même si qq'un avait réagit - ou pas - à mon comm que je l'ai vu
(et encore une fois, l'imbrication par fil, ça complique ce genre de recherche)
On en a parlé ce matin avec Pipou justement !
En attendant, c'est un pis-aller, mais vous pouvez browser les commentaires non lus avec la flèche droite et gauche de votre clavier, et ça ça fait gagner pas mal de temps déjà.
Des améliorations sont en développement sur ce point.
Dude76 Abonné
Le 01/12/2023 à 10h 54

Ferd

On en a parlé ce matin avec Pipou justement !
En attendant, c'est un pis-aller, mais vous pouvez browser les commentaires non lus avec la flèche droite et gauche de votre clavier, et ça ça fait gagner pas mal de temps déjà.
Des améliorations sont en développement sur ce point.
> Des améliorations sont en développement sur ce point.
Je n'en doute point :)
fred42 Abonné
Le 01/12/2023 à 13h 10

Ferd

On en a parlé ce matin avec Pipou justement !
En attendant, c'est un pis-aller, mais vous pouvez browser les commentaires non lus avec la flèche droite et gauche de votre clavier, et ça ça fait gagner pas mal de temps déjà.
Des améliorations sont en développement sur ce point.
Pour continuer le HS : ça ne marche pas sur mobile et à partir de lundi, je suis sur mobile sans PC pendant 2 semaines.

Je ne lirais probablement pas les commentaires quand ils seront trop nombreux... sauf si vous faites un miracle... :D
Ferd Équipe
Le 01/12/2023 à 21h 25

fred42

Pour continuer le HS : ça ne marche pas sur mobile et à partir de lundi, je suis sur mobile sans PC pendant 2 semaines.

Je ne lirais probablement pas les commentaires quand ils seront trop nombreux... sauf si vous faites un miracle... :D
On a discuté d'avoir un joli bouton spécial qui permette une navigation entre les non lus avec un décompte des messages restants, qui apparaisse aussi sur la version desktop pour être complètement explicite pour tout le monde.
Pour toi, on soulèverait des montagnes mon Fredichou, mais de là à développer le truc pour lundi...
Mais qui sait, peut-être que ça serait prêt avant que tu ne reviennes ?
Dude76 Abonné
Le 01/12/2023 à 11h 28

Sébastien Gavois

C’était il y a quelques mois certes, mais il y a quand même du choix : https://next.ink/1254/se-monter-reseau-local-multi-gig-et-jusqua-10-gbs-a-moins-200-euros/
Après ça dépend de ce que tu cherche et de ton budget :)
Ex de ce que j'abordais (et si j'ai bien compris avec mon rapide survol de ces matos / de leur fiche technique) :
XS505M (4 ports 10GBE + 1SFP+) : 344€
XS508M (7 ports 10GBE + 1SFP+) : 440€

et en re-parcourant l'article (mon 1er survol a été trop rapide 😅), j'ai vu qu'il y avait de mis en avant le TL-SX105 (5x10GBE, 300-340€), techniquement, c'est exactement la cible de ce que je cherche.
MisterDams Abonné
Le 30/11/2023 à 22h 23
C'est quand même assez impressionnant que le débit proposé par la fibre grand public dépasse aujourd'hui largement les besoins des utilisateurs et qu'on est déjà hyper avancé sur les étapes d'après.
Surtout quand on est de la génération qui a connu le RTC qui était complètement à la ramasse par rapport à nos habitudes...

Même en imaginant un peu l'évolution des besoins à venir en débit, j'ai quand même l'impression que même avec un flux dans chaque œil du foyer pour de la VR dans le Cloud, on restera assez loin d'avoir besoin d'un 50G-PON avant très longtemps. Même si on considère 300Mb environ pour chaque flux en 8K HDR, on dépasse même pas 1Gb par personne, et encore c'est sans optimisation des codecs existants...
potn Abonné
Le 01/12/2023 à 00h 11
Pareil, c'est bien joli d'avoir un gros débit à la box, mais si on est bridés par le Wifi (principal fournisseur d'internet en local dans une maison), l'interêt ne me semble pas évident...
brupala Abonné
Le 01/12/2023 à 18h 42

potn

Pareil, c'est bien joli d'avoir un gros débit à la box, mais si on est bridés par le Wifi (principal fournisseur d'internet en local dans une maison), l'interêt ne me semble pas évident...
houla fais gaffe le wifi va bientôt passer en wifi 7, le gigabit ethernet sera bien concurrencé, si j'ai bien suivi (avec les wifi 6 il avait encore un peu de marge en pratique).
lexiii Abonné
Le 02/12/2023 à 00h 45

potn

Pareil, c'est bien joli d'avoir un gros débit à la box, mais si on est bridés par le Wifi (principal fournisseur d'internet en local dans une maison), l'interêt ne me semble pas évident...
L'ethernet est de moins en moins utilisé, cela peut lui redonner ainsi un certain intéret lorsque l'on a peu de besoin en mobilité
barlav Abonné
Le 03/12/2023 à 07h 42

lexiii

L'ethernet est de moins en moins utilisé, cela peut lui redonner ainsi un certain intéret lorsque l'on a peu de besoin en mobilité
Moi j'ai 3 prises RJ45 murales et je soulage le wifi 5GHz par des répéteurs en CPL pour passer les cloisons (devolo magic 2)
JeanM64 Abonné
Le 01/12/2023 à 00h 09
Comme le dit le sous-titre «Il faudrait déjà généraliser la fibre» qu'elle arrive partout !
Il faudrait pour les particuliers un petit tableau avec les débits recommandés pour chaque utilisation privée (ordi en video-conf ou audio-conf ou téléchargement, téléviseur avec chaines sur le réseau (diffusées ou non par le FAI) téléphone en Wifi utilisé ou en veille ou en communication Whatsapp. Et en additionnant les différentes utilisations simultanées ont obtient son besoin réel sans être influencé à tord par un vendeur.
De toute manière ces très gros débits sont en priorité pour les comm entre concentrateurs puis ensuite pour les entreprises qui en ont un réel besoin… et le reste des demandeurs devraient passer après cette généralisation à toutes les zones géographiques en espérant que partout on puisse au moins avoir du 500Mb/s descendant et montant.
ol0n Abonné
Le 01/12/2023 à 03h 35
En Suisse, le tribunal fédéral a déclaré les technologies multiplexées comme étant anti-concurentielles, car ne permettant pas aux opérateurs alternatifs de proposer des débits plus élevés.
Résultat on peut avoir aujourd'hui du 25 GB symétrique à un prix acceptable.

https://www.init7.net/fr/chooseyourinternet/
brupala Abonné
Le 01/12/2023 à 18h 45
Je ne vois pas bien ce qui empêche les alternatifs de multiplexer aussi ?
Le 01/12/2023 à 10h 12
Question candide. En G-PON il y a un regroupement de 32, 64 ou 128 fibres finales dans le PM en 1 fibre qui part au NRO.
Dans cette fibre unique qui va au NRO, chaque fibre finale dispose de ses longueurs d'onde et tout le monde dispose du maximum de débit G-PON ?
En d'autres termes l'usage de mes voisins peut-il influencer mon débit jusqu'au NRO ?

Le 01/12/2023 à 10h 45
J'ai ma réponse dans le deuxième transparent de
https://lafibre.info/images/tuto/schema_techno_fibre.pdf
brupala Abonné
Le 01/12/2023 à 19h 01
Effectivement,
je pense qu'on est encore loin d'être à la veille de saturer les liaisons XGS-pon et qu'on en tient bien pour 10 ans au moins.
D'ici là, il est probable que le 100G sera la norme au lieu du 50, ce serait du temps perdu de déployer du 50, même si ça ne coûte pas bien cher.
De plus, je ne vois pas ce qui oblige à mélanger les technologies dans un même arbre si il peut y avoir conflit entre les lambdas, un arbre pour chaque techno et le client migre si il veut payer plus, tant que ça se passe au PM, ça n'est pas un problème.