Cafouillage gouvernemental autour de l’évaluation de la Hadopi

Cafouillage gouvernemental autour de l’évaluation de la Hadopi

Réponse graduée de la Rue de Valois

Avatar de l'auteur
Xavier Berne

Publié dans

Droit

05/10/2017
29

Cafouillage gouvernemental autour de l’évaluation de la Hadopi

Contrairement à ce qu’a indiqué il y a peu Mounir Mahjoubi, le secrétaire d’État au Numérique, aucune mission d’évaluation n’a été lancée par le ministère de la Culture à propos de la riposte graduée.

Interrogé par une députée de la commission des affaires culturelles, mercredi 27 septembre, Mounir Mahjoubi a préféré laisser « Madame Nyssen [la ministre de la Culture, ndlr] apporter les conclusions d'une mission qu'elle a lancée d'analyse sur l'évaluation d'où on en est d'Hadopi, de la performance d'Hadopi... »

Cette « sortie » du secrétaire d’État au Numérique, particulièrement intéressante dans la mesure où la nouvelle majorité s’était jusqu’ici bien gardée d’évoquer ce dossier sensible, n’a cependant pas été du goût de la Rue de Valois. « La ministre de la Culture n'a pas du tout lancé de mission d'évaluation de la Hadopi, je vous le confirme à six cent mille pour cent » nous a ainsi fait savoir le cabinet de Françoise Nyssen, visiblement pressé de colmater la brèche.

« Il n'y a pas de mission en tant que telle »

Mais à quoi Mounir Mahjoubi faisait-il donc allusion ? « C'est la Hadopi qui a lancé une mission d'évaluation juridique de la riposte graduée, ce n'est pas la ministre », clame-t-on Rue de Valois – vraisemblablement en référence aux travaux qui ont été confiés à deux conseillers d’État au sujet des amendes forfaitaires souhaitées par plusieurs organisations d’ayants droit (voir notre article). « Il ne faudrait pas confondre la mission de la Hadopi avec une mission de la ministre qui n'existe pas », insiste l’entourage de Françoise Nyssen.

Contacté, le cabinet de Mounir Mahjoubi reconnaît que les propos du secrétaire d’État au Numérique ont « un peu dépassé sa pensée ». L’intéressé aurait eu un problème de vocable autour du terme « mission », qu’il fallait prendre « dans sa plus simple acceptation ».

L’entourage de l’ancien président du Conseil national du numérique nous a toutefois livré des explications sensiblement différentes de celles du ministère de la Culture : « Il n'y a pas de mission en tant que telle, même s'il a dit ça. C'est le cabinet [de Françoise Nyssen, ndlr] qui travaille actuellement sur le sujet. »

29

Écrit par Xavier Berne

Tiens, en parlant de ça :

Sommaire de l'article

Introduction

« Il n'y a pas de mission en tant que telle »

Commentaires (29)


Le 05/10/2017 à 13h 50

Inquisition avortée ? <img data-src=" /><img data-src=" />


Le 05/10/2017 à 13h 54

Salut,



Remarquez des chargés de mission qui n’existe pas (la mission), j’en connais des tonnes <img data-src=" /> <img data-src=" />


Le 05/10/2017 à 13h 54

Ca sent les ministres qui se sont fait taper sur les doigts par les AD ça!

<img data-src=" />





La ministre de la Culture n’a pas du tout lancé de mission d’évaluation de la Hadopi, je vous le confirme à six cent mille pour cent



Ca ne fait que confirmer…

Genre “arrêtez d’en parler par pitié!! <img data-src=" />”


Le 05/10/2017 à 14h 00







LeJediGris a écrit :



Salut,



Remarquez des chargés de mission qui n’existe pas (la mission), j’en connais des tonnes <img data-src=" /> <img data-src=" />





Pareil pour moi mais pour des missions dont la réponse est (presque) évidente <img data-src=" />



Le 05/10/2017 à 14h 07







Vilainkrauko a écrit :



Pareil pour moi mais pour des missions dont la réponse est (presque) évidente <img data-src=" />







Macron cherche à être direct, la Hadopi pas assez ?<img data-src=" />



Le 05/10/2017 à 14h 08

Donc on laisse la Hadopi évaluer elle même l’efficacité de la mission qui lui à été confiée… Logique en somme, un peu comme demander à un restaurateur “Évaluez vos méthodes de cuisson et vérifiez la qualité du produit final” bizarrement il va choper 3 étoiles au Michelin ^^


Le 05/10/2017 à 14h 14

cafouillage et hadopi, je ne vois pas le problème <img data-src=" />


Le 05/10/2017 à 14h 19

ça ressemble à un “défaut de sécurisation de parole”…



c’est quoi les sanctions dans ces cas là ?

suspension des fonctions politiques (et de la rémunération associée) pendant 3 mois ?


Le 05/10/2017 à 14h 26







Cartemere a écrit :



ça ressemble à un “défaut de sécurisation de parole”…



c’est quoi les sanctions dans ces cas là ?

suspension des fonctions politiques (et de la rémunération associée) pendant 3 mois ?







Toujours un premier avertissement (sans avocat)<img data-src=" />



vizir67 Abonné
Le 05/10/2017 à 14h 58

..C’est la Hadopi qui a lancé une mission d’évaluation …



moi aussi cela m’a fait tiquer….mais bon !

(peut-être) c’est la preuve : que MÊME au sein de l’Hadopi on a des doutes de son efficacité” ??? <img data-src=" />


Le 05/10/2017 à 15h 23

”[ Anéfé, ] ça ne va pas assez loin parce que ce n’est pas encore assez efficace.” dixit le secrétaire sur l’autre news. <img data-src=" />


Le 05/10/2017 à 15h 24

Obligation de moyen mais pas nécessairement de résultats… si nos administrés pouvaient être un peu plus couillu face aux aillant droits, Hadopi n’existerait pas.



La France est révolutionnaire, mais ces dernier temps, c’est plutot de travers…


Jarodd Abonné
Le 05/10/2017 à 15h 29



nous a ainsi fait savoir le cabinet de Françoise Nyssen, visiblement pressé de colmater la brèche





Si ça les emmerde de faire leur boulot, faut qu’ils arrêtent <img data-src=" />


Le 05/10/2017 à 16h 04

Faire la liste ou le gouvernement ne cafouille pas est plus simple :)


Le 05/10/2017 à 16h 30

Heureusement pour eux le ridicule ne peut pas tuer ^^


jemil Abonné
Le 05/10/2017 à 17h 44

Bah, peu importe… De toute manière, qu’il s’agisse du ministère ou de la Hadopi, les donneurs d’ordres sont les mêmes: nos amis les AD.&nbsp;



Il serait moins hypocrite de nommer Pascal Negre ministre de la Culture à vie ET président du bouzin de la rue de Texel.


choukky Abonné
Le 05/10/2017 à 20h 00







skankhunt42 a écrit :



Faire la liste ou le gouvernement ne cafouille pas est plus simple :)





<img data-src=" /> C’est un boulot pour Thomas Thévenoud ça, maintenant qu’il se soigne. <img data-src=" />



OlivierJ Abonné
Le 05/10/2017 à 23h 47



« La ministre de la Culture n’a pas du tout lancé de mission d’évaluation de la Hadopi, je vous le confirme à six cent mille pour cent » nous a ainsi fait savoir le cabinet de Françoise Nyssen.



Il n’y a que moi qui se désole de voir des gens à ce niveau utiliser une expression comme “600 000 %” ? <img data-src=" />

Déjà que les gens qui déclarent 200 % ou 1000 %, c’est pas terrible, comme si 100 % ça ne suffisait pas (ça fait une probabilité de 1 soit une certitude absolue).


Le 06/10/2017 à 00h 21







OlivierJ a écrit :



Il n’y a que moi qui se désole de voir des gens à ce niveau utiliser une expression comme “600 000 %” ? <img data-src=" />

Déjà que les gens qui déclarent 200 % ou 1000 %, c’est pas terrible, comme si 100 % ça ne suffisait pas (ça fait une probabilité de 1 soit une certitude absolue).





Ca fait une probabilité de 6000 soit une certitude très très absolue



Le 06/10/2017 à 07h 23

Si ce cabinet te dit ensuite sur un autre sujet que c’est sûr à 100%, tu risques surtout de ne pas lui faire confiance.


Le 06/10/2017 à 08h 10

C’est parce que 600 000 % c’est le taux espéré d’augmentation de l’assiette pour les AD.


Le 06/10/2017 à 09h 32







OlivierJ a écrit :



Il n’y a que moi qui se désole de voir des gens à ce niveau utiliser une expression comme “600 000 %” ? <img data-src=" />

Déjà que les gens qui déclarent 200 % ou 1000 %, c’est pas terrible, comme si 100 % ça ne suffisait pas (ça fait une probabilité de 1 soit une certitude absolue).





Disons que c’est un moyen de faire passer le message en contentant tout le monde:




  • 600 000%: ça fait passer aux AD que tout va bien, tout est ok qu’il s’agit d’une “erreur” de communication,

  • 600 000%:&nbsp; c’est trop exagéré pour être honnête et il y a bien une mission d’évaluation de la ministre mais qu’elle voulait surtout pas en parler afin d’éviter de fâcher les AD aisément susceptibles.



    Au final, on se retrouve avec de la com bancale et un gouvernement qui ne change pas des pratiques d’avant.



Le 06/10/2017 à 13h 40

“je vous le confirme à six cent mille pour cent”Je ne supporte pas ce genre d’élucubration verbale. Ca ne signifie strictement rien. On parlerait d’un taux d’évolution calculée sur la base de deux valeurs, je ne dirait rien mais ici, la tournure de phrase est totalement incohérente. Tout de même un peu facheux pour le ministère chargé de promouvoir la langue de Molière.


Le 06/10/2017 à 13h 51







SNUT a écrit :



“je vous le confirme à six cent mille pour cent”Je ne supporte pas ce genre d’élucubration verbale. Ca ne signifie strictement rien. On parlerait d’un taux d’évolution calculée sur la base de deux valeurs, je ne dirait rien mais ici, la tournure de phrase est totalement incohérente. Tout de même un peu facheux pour le ministère chargé de promouvoir la langue de Molière.







<img data-src=" /> <img data-src=" />




Le 06/10/2017 à 14h 25







SNUT a écrit :



“je vous le confirme à six cent mille pour cent”Je ne supporte pas ce genre d’élucubration verbale. Ca ne signifie strictement rien. On parlerait d’un taux d’évolution calculée sur la base de deux valeurs, je ne dirait rien mais ici, la tournure de phrase est totalement incohérente. Tout de même un peu facheux pour le ministère chargé de promouvoir la langue de Molière.&nbsp;













js2082 a écrit :





  • 600 000%:





    Je note que vous êtes nombreux à vous braquer sur ce détail, certes malheureux, mais bien peu important.

    Mais le pire, c’est que si j’en crois la retranscription faite par NXI, vous faites en plus un contre sens…

    &nbsp;

    NXI a bien écrit “pour cent”, et non pas “pourcent”.

    Garantir quelque chose à “5 pour 1” ou à “600000 pour 100”, c’est une expression indiquant un niveau de pari, montrant la certitude qu’on a dans sont estimation. Comme pour la cote de paris sportifs, par exemple.

    &nbsp;

    Alors quitte à couper les cheveux en quatre comme vous le faites, soyez au moins rigoureux.

    &nbsp;



Mihashi Abonné
Le 06/10/2017 à 15h 53







Faith a écrit :



Je note que vous êtes nombreux à vous braquer sur ce détail, certes malheureux, mais bien peu important.

Mais le pire, c’est que si j’en crois la retranscription faite par NXI, vous faites en plus un contre sens…

 

NXI a bien écrit “pour cent”, et non pas “pourcent”.

Garantir quelque chose à “5 pour 1” ou à “600000 pour 100”, c’est une expression indiquant un niveau de pari, montrant la certitude qu’on a dans sont estimation. Comme pour la cote de paris sportifs, par exemple.

 

Alors quitte à couper les cheveux en quatre comme vous le faites, soyez au moins rigoureux.





<img data-src=" />

Pour les paris c’est “100 contre 1”.



Le 06/10/2017 à 16h 32







Mihashi a écrit :



<img data-src=" />

Pour les paris c’est “100 contre 1”.





Les deux ;)

Ou plutôt le contre concerne plutôt les côtes et le pour les paris à proprement parler (enfin,&nbsp; c’est comme ça que j’en entends parler en général)

&nbsp;



Le 06/10/2017 à 17h 53

Oui, et 600000 pour cent, ça fait 6000 pour un <img data-src=" /> (c’est déjà une belle somme mensuelle)



Mais je ne crois pas que ça marche ainsi <img data-src=" />


choukky Abonné
Le 06/10/2017 à 20h 17







2show7 a écrit :



Oui, et 600000 pour cent, ça fait 6000 pour un <img data-src=" /> (c’est déjà une belle somme mensuelle)

Mais je ne crois pas que ça marche ainsi <img data-src=" />





Pour rêver un peu : http://www.salaire-mensuel.com/salaire-2show7-6000.php <img data-src=" />