Frais de mandat des députés : la réforme fait l'impasse sur la transparence

Frais de mandat des députés : la réforme fait l’impasse sur la transparence

Chérie IRFM

Avatar de l'auteur
Xavier Berne

Publié dans

Droit

30/11/2017
93

Frais de mandat des députés : la réforme fait l'impasse sur la transparence

Le nouveau dispositif de prise en charge des frais de mandat des députés, dévoilé hier par l’Assemblée nationale, fait complètement l’impasse sur la transparence – pourtant promise par la nouvelle majorité. Une véritable « occasion manquée » selon l’association Regards Citoyens, qui craint qu’un scandale éclate à terme sur les dérives de ce système.

C’était l’une des mesures phares des lois sur la confiance dans la vie politique : la suppression, au 1er janvier 2018, de l’indemnité représentative de frais de mandat (IRFM) des parlementaires. Cette enveloppe, d’environ 5 000 euros par mois, a aujourd’hui vocation à couvrir les différents frais professionnels des députés et sénateurs – de type location d’une permanence, coiffeur, déplacement en taxi, etc.

Très critiquée en raison de son opacité et du manque d’encadrement de son usage, le législateur a décidé que chaque assemblée devrait la transformer en un nouveau « régime de prise en charge des frais de mandat », qui comprendrait notamment une « liste des frais éligibles ».

Le principe ? Que les parlementaires soient « défrayés sous la forme d'une prise en charge directe, d'un remboursement sur présentation de justificatifs ou du versement d'une avance par l'assemblée dont ils sont membres, dans la limite des plafonds déterminés par le bureau ».

Instauration d'une liste des frais pouvant être pris en charge

Sur proposition du collège des questeurs, le bureau de l’Assemblée nationale a adopté mercredi 29 novembre un projet d’arrêté fixant tout d’abord une liste des frais autorisés et, inversement, interdits (PDF).

Ne pourront par exemple pas être pris en charge :

  • Tout financement, direct ou indirect, d’un parti politique
  • L’achat d’un bien immobilier
  • La location d’un bien immobilier dont le député, son conjoint, ses ascendants ou descendants sont propriétaires

Pour continuer sur la piste des illustrations, pourront en revanche être remboursés (parfois sur justificatifs) :

  • Les frais de taxi
  • L’achat d’un véhicule et la prise en charge des frais réels liés à son utilisation (carburants, entretien, réparation, assurances, frais de stationnement et de péages).
  • La location d’un « pied-à-terre » à Paris
  • Les frais de réorientation ou de reconversion à l’issue du mandat
  • La conception technique, l’installation, la gestion et la maintenance d’un site Internet ou d’une plate-forme participative ou d’outils et moyens numériques
  • Le recours à des prestataires extérieurs en communication, réseaux sociaux, infographie, référencement, relations publiques, ressources humaines, informatique et outils numériques, en lien avec le mandat ou l’activité politique
  • Les frais vestimentaires et de coiffure nécessités par le mandat

La présidence de l’Assemblée nationale précise que cette liste « n’est pas figée ». Elle sera revue par le bureau, toujours sur proposition du collège des questeurs, « autant de fois que nécessaire, et au plus tard dans un an ».

Obligation de justifier certains frais, avec des contrôles aléatoires

En pratique, chaque député touchera chaque mois une enveloppe au titre d’une « avance sur frais de mandat », dont le montant a été fixé à 5 373 euros – soit exactement comme l’IRFM. Les élus du Palais Bourbon devront désormais « justifier leurs dépenses ». Cela passera par « la tenue d’un état des dépenses normé », indique l’Assemblée, sans plus de précisions.

Seule exception : selon nos informations, 150 euros de retraits en espèces seront autorisés chaque semaine pour de petites dépenses (achat d’un journal, d’un billet de tombola d’une association locale, etc.), sans qu'il ne soit besoin de justifier de leur usage.

Un dispositif de contrôle est enfin instauré, puisque les députés pourront être tenus de fournir leurs justificatifs à la déontologue de l’Assemblée nationale. Ces vérifications se feront à partir d’un « tirage aléatoire, de façon à ce que les frais de mandat de chaque député soient contrôlés au moins une fois au cours de la législature ».

Quand François De Rugy promettait un « mécanisme de transparence »...

Seul « hic » : cette réforme fait complètement l’impasse sur la transparence, pourtant promise il y a quelques mois par la présidence de l’Assemblée nationale. Au travers d’un communiqué publié en août dernier, François De Rugy annonçait en effet que dans le cadre de la réforme de l’IRFM, « des mécanismes de contrôle et de transparence seront prévus ».

« C'est une occasion manquée, qui démontre que les parlementaires sont absolument incapables de s'organiser pour avoir un usage démocratique de l'argent public qui leur est confié » peste Tangui Morlier, de l’association Regards Citoyens. « Il y a une promesse autour du contrôle, mais qui reste encore une simple promesse puisque ses modalités ne sont pas connues. La garantie qu'il n'y aura pas d'abus autour de l'usage de ces deniers publics n'est absolument pas au rendez-vous puisqu'il n'y aura pas de transparence » poursuit l’intéressé, contacté par nos soins.

Son de cloche similaire chez Transparency International France, où l'on regrette que les députés n'aient finalement pas sauté le pas :

« On sait très bien que le contrôle sans transparence est inefficace à terme », dénonce Tangui Morlier. Selon lui, « la France se dirige donc tranquillement vers un futur scandale autour des frais de mandat des parlementaires, comme l'Angleterre en a connu il y a quelques années ».

S’inspirant du modèle britannique, Regards Citoyens plaidait pour une publication au fil de l’eau du détail des dépenses des parlementaires (un peu à l’image de ce que fait notamment la députée Paula Forteza). « Pour la rendre acceptable au citoyen et montrer que cette indemnité est légitime, il faut montrer à quoi elle sert et comment elle est utilisée. Le simple contrôle ne suffira donc pas », avait mis en garde l’association responsable du site « NosDéputés.fr ».

irm forteza

« Un parlementaire sachant que sa dépense sera rendue publique sera sans doute encore plus attentif à la légitimité de ses demandes. De plus, la transparence permettra, grâce à d’éventuels doutes soulevés par la société civile, d’accompagner et guider le contrôle afin d’identifier les problèmes potentiels, d’offrir un contrôle du contrôleur, et donc de réellement rétablir la confiance. Cette alliance entre organisme de contrôle parlementaire et société civile peut permettre d’alléger les frais administratifs nécessaires à ce contrôle » argumentait Regards Citoyens durant les débats autour des lois Confiance.

« Pas d’accord » en interne pour avancer sur la transparence, pour le moment

Comment expliquer ce recul par rapport aux promesses de cet été ? Si Tangui Morlier y voit une illustration du « conservatisme des parlementaires », le cabinet de François De Rugy nous explique qu’ « il est ressorti des discussions et des échanges avec les présidents de groupe qu'à ce stade, il n'y avait pas d'accord pour aller plus loin sur ce sujet ».

« En ce qui concerne la transparence, la loi ne faisait aucune obligation », rappelle-t-on au passage dans l’entourage du président de l’Assemblée nationale. Ce dernier « invite » néanmoins « l'ensemble des députés qui le souhaitent à communiquer à ce sujet, par exemple sur leur site Internet ».

« Ceci étant dit, on est en début de législature, poursuit-on dans les couloirs de l’Hôtel de Lassay. Les choses peuvent encore avancer puisqu'au-delà de ce qui a été adopté hier, il y a déjà des clauses de revoyure d'un an maximum, c'est-à-dire que le dispositif pourra évoluer sur un certain nombre de points – et éventuellement celui-ci. » La présidence de l’Assemblée nationale mise également sur les groupes de travail installés au mois de septembre, lesquels « pourront être amenés à formuler des propositions sur ce sujet, notamment à travers le prisme de l'Open Data ».

Tangui Morlier ne se montre toutefois guère optimiste : « Je pense qu'il ne faut rien attendre de la nouvelle majorité, qui se proclame moderne et transgressive et qui en fait est tout aussi conservatrice que la majorité précédente – en tout cas en termes d'organisation financière de l'Assemblée. »

Regards Citoyens espère désormais obtenir de la Commission d’accès aux documents administratifs (CADA) un feu vert à la communication des relevés bancaires de députés de la précédente majorité (pour en savoir plus, voir leur site dédié à cette initiative lancée il y a plusieurs mois).

Le Sénat n'a quant à lui toujours pas dévoilé le dispositif qu'il retiendrait afin de remplacer l'IRFM.

93

Écrit par Xavier Berne

Tiens, en parlant de ça :

Sommaire de l'article

Introduction

Instauration d'une liste des frais pouvant être pris en charge

Obligation de justifier certains frais, avec des contrôles aléatoires

Quand François De Rugy promettait un « mécanisme de transparence »...

« Pas d’accord » en interne pour avancer sur la transparence, pour le moment

next n'a pas de brief le week-end

Le Brief ne travaille pas le week-end.
C'est dur, mais c'est comme ça.
Allez donc dans une forêt lointaine,
Éloignez-vous de ce clavier pour une fois !

Commentaires (93)


Le 30/11/2017 à 13h 48

Je suis tellement content de savoir que mes impôts vont partir dans une bonne grosse bagnole voiture de fonction alors que je galère avec ma pauvre 306…



J’espère pouvoir faire un tour avec quand même !



Je sais pas pourquoi mais je sent que d’ici 1 ou 2 semaines on en parlera plus…


Le 30/11/2017 à 13h 57

donc en gros, on a la même chose qu’avant, mais avec “potentiellement” un contrôle. peut être. et on en saura de toute façon rien parce que, contrairement a ce qui avait été dit, ce ne sera pas public…..en bref, et comme d’habitude lorsqu’il s’agit du fric a destination des parlementaires, ça ou rien…….



et après on s’étonne que les français les considèrent comme des pourris, scandale après scandale, pas une reforme, juste des promesses d’amélioration qui n’aboutissent, au final, qu’a la même chose.



je ne vois même pas par quel miracle la transparence de ces frais ne soit pas une obligation légale. l’allocation de ces sommes DOIT etre, pard defaut, publique, et pas sur demande hein.



dans un etat de droit, toute dépense DOIT être publiée. seul le secret-défense doit pouvoir y déroger.


Le 30/11/2017 à 14h 05

Qui ça étonne encore ?


Le 30/11/2017 à 14h 06

Si tu veux t’en sortir a 100% dans la vie il faut faire:



Avocat, Toubib, Politique



T’es sur de te faire un max avec ca


PtiDidi Abonné
Le 30/11/2017 à 14h 09

Retire Toubib à mon avis.



Il reste donc avocat et politique. Bizarrement, nombre de politiques sont avocats :)

En fait, c’est pas bizarre, il parle le même language


PtiDidi Abonné
Le 30/11/2017 à 14h 11







nikon56 a écrit :



je ne vois même pas par quel miracle la transparence de ces frais ne soit pas une obligation légale.





La loi qui aurait obligé les mecs à être transparent a été écrit par ces mêmes mecs. Il est là ton miracle <img data-src=" />



Patch Abonné
Le 30/11/2017 à 14h 14







PtiDidi a écrit :



Retire Toubib à mon avis.



Il reste donc avocat et politique. Bizarrement, nombre de politiques sont avocats :)

En fait, c’est pas bizarre, il parle le même language



Faut choisir le bon secteur, pour l’avocat. Beaucoup sont au SMIC (ou moins)…



Groskilled Abonné
Le 30/11/2017 à 14h 20

C’est quand meme sympa de pouvoir ecrire soi-meme les regles auxquelles on sera soumis.

Vivement qu’on demande aux gens combien ils doivent payer d’impots.


PtiDidi Abonné
Le 30/11/2017 à 14h 21

C’est sur que je serais surpris d’apprendre que Le Pen, Sarkozy ou Coppé ont fait du droit des étrangers :)


gjdass Abonné
Le 30/11/2017 à 14h 31

Quelqu’un qui veut faire du pognon ne fait pas de politique. C’est un raccourci.

&nbsp;

Un politique gagne “très bien” sa vie à partir de député ou maire d’une ville &gt; 100k habitants et au dessus (ministre, secrétaire d’état, sénateur et j’en passe). Mais ça veut dire qu’un très grand nombre d’élus (la majorité en fait) gagnent pas des montants fous.



Ensuite oui, un parlementaire gagne bien sa vie c’est clair, un ministre aussi. Ils sont pas à plaindre on est bien d’accord (et la transparence leur ferait le plus grand bien), mais un sportif professionnel il gagne quoi ? Un trader en finance de marché ? Un comptable ? On pourrait en citer des dizaines qui gagnent bien plus qu’un député ou un ministre.



Donc non quelqu’un qui veut juste “faire beaucoup de pognon” ne fait pas de politique. C’est beaucoup de déplacements, c’est des trucs sans arrêt le samedi et dimanche (== vie de famille/perso en dents de scie), des séances à l’assemblée jusque parfois tard dans la nuit etc etc.

Y’a plus pépère comme job si c’est pour gagner 5k/mois nan ?



PS : soit dit en passant, on dit à tort que la politique est un métier, mais ça n’en est pas un


hellmut Abonné
Le 30/11/2017 à 14h 34



Comment expliquer ce recul par rapport aux promesses de cet été ? Si Tangui Morlier y voit une illustration du « conservatisme des parlementaires », le cabinet de François De Rugy nous explique qu’ « il est ressorti des discussions et des échanges avec les présidents de groupe qu’à ce stade, il n’y avait pas d’accord pour aller plus loin sur ce sujet ».



“il n’y a pas d’accord parce qu’il n’y a pas d’accord”.

wow.



Je ne sais pas si les députés sont au courant qu’une majorité de français les considère comme une caste de nantis, et que le seul moyen de “rétablir la confiance dans la vie publique” (qui est juste l’intitulé de la loi), confiance perdue suite aux X scandales des dernières années, est d’adopter une démarche de transparence.

surtout quand cette transparence concerne la façon dont les représentants du peuple dépensent les thunes qu’on leur file tous les mois pour leurs frais de bouche (c’est une juste une petite indemnité de frais de mandat de 5373€ qu’on leur verse à l’avance, qui représente plus de 2 fois le salaire moyen français). En effet à côté de ça ils ont un “traitement mensuel” de 7100,15€ brut.



donc les 5373€ que les contribuables leur filent, et qui correspond au double du salaire moyen français, c’est de l’argent de poche EN PLUS des 7100€ brut qu’ils touchent.

et ces messieurs dames trouvent que c’est “trop compliqué”, que “ça va trop loin”?



ON SE FOUT DE LA GUEULE DE QUI?


anagrys Abonné
Le 30/11/2017 à 14h 36

J’aime beaucoup le :

“Seule exception&nbsp;: selon nos informations, 150 euros de retraits en

espèces seront autorisés chaque semaine pour de petites dépenses (achat

d’un journal, d’un billet de tombola d’une association locale, etc.),

sans qu’il ne soit besoin de justifier de leur usage.”

150€/semaine, ça fait 600€/mois. Que le propriétaire d’une petite entreprise décide de faire 600€ de dépenses non justifiées par mois sur le compte de son entreprise, qu’on rigole un peu…?


Le 30/11/2017 à 14h 38







PtiDidi a écrit :



Retire Toubib à mon avis.




Il reste donc avocat et politique. Bizarrement, nombre de politiques sont avocats :)       

En fait, c'est pas bizarre, il parle le même language








Non c'est kif-kif toubibs et avocats au parlement:     



professions juridiques: 43 députés, professions médicales: 41 députés

cf article des décodeurs du monde&nbsp;



anagrys a écrit :



Que

le propriétaire d’une petite entreprise décide de faire 600€ de

dépenses non justifiées par mois sur le compte de son entreprise, qu’on

rigole un peu…?





En l’occurrence ils ne sont pas propriétaires de la start-up nation mais&nbsp;salariés. Imagine un salarié présenter une note de frais non justifiés de 600€ à son manager.



Jarodd Abonné
Le 30/11/2017 à 14h 46



Ne pourront par exemple pas être pris en charge&nbsp;:





  • Tout financement, direct ou indirect, d’un parti politique ;

  • L’achat d’un bien immobilier





    La presse aux ordres du pouvoir n’a pas repris l’info, mais il y a une dizaine de jours, on a appris que de nombreux députés avaient acheté leurs permanences avec les frais de mandats, et qu’ils faisaient d’énormes plue-values en la revendant, voire se l’auto-louer pour se remplir encore plus les poches. Justification : “tout le monde le faisait à l’époque” <img data-src=" /> <img data-src=" />



    Tant mieux si c’est interdit à l’avenir, mais pourquoi ne demande-t-on pas de compte à ces tricheurs ? Qu’ils remboursent cet argent public qu’ils ont détourné à leur avantage !


Ramaloke Abonné
Le 30/11/2017 à 14h 56







PtiDidi a écrit :



La loi qui aurait obligé les mecs à être transparent a été écrit par ces mêmes mecs. Il est là ton miracle <img data-src=" />





Je voulais dire la même :

“«&nbsp;En ce qui concerne la transparence, la loi ne faisait aucune obligation&nbsp;», rappelle-t-on au passage dans l’entourage du président de l’Assemblée nationale. Ce dernier «&nbsp;invite&nbsp;» néanmoins «&nbsp;l’ensemble des députés qui le souhaitent à communiquer à ce sujet, par exemple sur leur site Internet&nbsp;».”



Cette phrase est trop drôle quand tu sais que ce sont eux qui votent ces mêmes lois. Désolé, la loi ne l’impose pas, je le sais c’est moi qui la vote !



On s’en souvient encore de la réforme des retraites pour tous “sauf pour les parlementaires”.



Ramaloke Abonné
Le 30/11/2017 à 15h 00







gjdass a écrit :



Quelqu’un qui veut faire du pognon ne fait pas de politique. C’est un raccourci.

&nbsp;

Un politique gagne “très bien” sa vie à partir de député ou maire d’une ville &gt; 100k habitants et au dessus (ministre, secrétaire d’état, sénateur et j’en passe). Mais ça veut dire qu’un très grand nombre d’élus (la majorité en fait) gagnent pas des montants fous.



Ensuite oui, un parlementaire gagne bien sa vie c’est clair, un ministre aussi. Ils sont pas à plaindre on est bien d’accord (et la transparence leur ferait le plus grand bien), mais un sportif professionnel il gagne quoi ? Un trader en finance de marché ? Un comptable ? On pourrait en citer des dizaines qui gagnent bien plus qu’un député ou un ministre.



Donc non quelqu’un qui veut juste “faire beaucoup de pognon” ne fait pas de politique. C’est beaucoup de déplacements, c’est des trucs sans arrêt le samedi et dimanche (== vie de famille/perso en dents de scie), des séances à l’assemblée jusque parfois tard dans la nuit etc etc.

Y’a plus pépère comme job si c’est pour gagner 5k/mois nan ?



PS : soit dit en passant, on dit à tort que la politique est un métier, mais ça n’en est pas un





Ca n’a RIEN A VOIR, ce n’est pas de l’argent public pour le sportif, un trader non plus, ni un comptables ni tous les dizaines que tu pourrais citer…



Et pour tout le reste (déplacement, vie de famille etc), n’importe quel cadre sup ou VRP ou chef de PME fait bien bien pire. Et il peut pas tirer 600€ par mois de sa caisse sans la justifier où il se prends un redressement direct.



Le 30/11/2017 à 15h 03

On aurait pu penser que la fournée de nouveaux députés venus avec En Marche puisse faire bouger les choses.

Mais non, tant qu’ils décident eux-même des privilèges qu’ils ont droit, ça pourra pas le faire.

Une 6ème république svp, celle-ci pue le moisi.


On peut reprocher à la majorité de ne pas tenir cette promesse de transparence, mais d’une part, Macron a tenu toutes celles qui concernait la destruction du code du travail. De plus, les promesses tenues l’ont été par ordonnances.



Preuve que si l’on veut faire de la nouvelle politique pour appliquer d’anciennes méthodes, il faut avancer vers un système rétrograde et supprimer le régime parlementaire au profit de l’exécutif.


Jarodd Abonné
Le 30/11/2017 à 15h 14

Ce sont les mêmes guignols qui veulent mettre en place l’impôt à la source, ça c’est moins compliqué que contrôler les frais de 577 députés ! <img data-src=" />


Jarodd Abonné
Le 30/11/2017 à 15h 16

On n’est pas passé loin pourtant <img data-src=" />



Mais Vénézuélaaaaaa <img data-src=" />


gavroche69 Abonné
Le 30/11/2017 à 15h 37

Quand on voit la liste de tout ce qui peut être remboursé on ne peut que se dire que ce sont vraiment des assistés ces députés puisque ça va jusqu’aux frais d’habillage et de coiffure.

J’ose espérer que le PQ leur est aussi remboursé tant ils doivent souvent se faire “chier” à l’assemblée !! <img data-src=" />









empty a écrit :



On aurait pu penser que la fournée de nouveaux députés venus avec En Marche puisse faire bouger les choses.

Mais non, tant qu’ils décident eux-même des privilèges qu’ils ont droit, ça pourra pas le faire.

Une 6ème république svp, celle-ci pue le moisi.



Ne pas confondre la “jeunesse physique” avec la “jeunesse des esprits et des idées”.



Il n’y a rien de nouveau avec tous ces “jeunes”, je dirais même au contraire qu’on est en train de faire un magnifique bon en arrière sur le plan social (entre autres) avec tous ces “nouveaux”.



Rien de bien surprenant donc… <img data-src=" />



Ils ont élu élus avec une large majorité de vos votes.

Vous les avez voulu, vous avez applaudi le degagisme. Savourez, maintenant.


barbach Abonné
Le 30/11/2017 à 15h 58

Faut aussi se souvenir de qui il y avait en face…


gavroche69 Abonné
Le 30/11/2017 à 16h 04







barbach a écrit :



Faut aussi se souvenir de qui il y avait en face…



C’est pas faux et c’est bien tout le problème, ça fait des années qu’on vote pour le moins pire et le moins pire devient de pire en pire… <img data-src=" />



Le 30/11/2017 à 16h 14

ça me déglingue quand on connait les moyens de simplification de présentation de frais qui existent aujourd’hui.

Mon fils utilise une CB de sa boite pour tous ses frais d’avion de restaurant de taxi de trains etc … il envoie la photo de la facture au moment de payer avec son smartphone pro , et ne remplit strictement rien.

A la fin du mois sa boite lui envoie electroniquement sa note de frais remplie avec toutes les dépenses CB et lui demande s”il y a des lignes de dépense perso.

s’il y en a il coche en face et c’est tout , s’il n’y en a pas il ne fait rien. Si il a payé autre chose avec une autre carte CB ou du cash alors seulement la il ajoute une correction

Il n’avance rien, il passe 2 minutes maxi par mois à vérifier et c’est tout

Mais nos altesses parlementaires n’ont pas le temps de faire cela ….

Je comprend mieux 1789 parfois .

<img data-src=" />


Le 30/11/2017 à 16h 15

Moi je crois que ces nouveaux députés étaient vraiment pleins de bonnes intentions pour la plupart. Puis d’un coup le pouvoir leur est tombé dessus, le pouvoir de voter les règles qu’ils devront suivre, tout ça assorti de 12000€ par mois. Pas sûr qu’il en faille beaucoup plus pour qu’un certains nombre retournent leur veste.


vizir67 Abonné
Le 30/11/2017 à 16h 19

”.. démocratique de l’argent public qui leur est confié »



ça….ils ont, TROP, tendance à l’oublier !

SI ça sortait de LEURS POCHES, aucuns problèmes : ils peuvent le jeter par la fenêtre

si ça leur chante, mais là…c’est pas le leur !!!!!!


Winderly Abonné
Le 30/11/2017 à 16h 25

Je vis avec moins de 1000 € par mois et je ris (jaune).


vizir67 Abonné
Le 30/11/2017 à 16h 27

…r que le PQ leur est aussi remboursé…



faudrait creuser la Quest., mais ça NE m’étonnerais pas qu’il le soit aussi !

“parti comme c’est”…….


Cclaudic Abonné
Le 30/11/2017 à 17h 09

Dans les comptes en 606 “&nbsp;Achats non stockés”C’est d’autant plus légal qui çà sert pour la permanence <img data-src=" />


hellmut Abonné
Le 30/11/2017 à 17h 10

les 7100€ c’est du brut.

mais bref.



je pense qu’il y en a pas mal qui auraient été heureux de faire des notes de frais (un peu comme tout le monde dans le “milieu du travail”), mais ils étaient minoritaires.


Ami-Kuns Abonné
Le 30/11/2017 à 17h 12







gjdass a écrit :



Ensuite oui, un parlementaire gagne bien sa vie c’est clair, un ministre aussi. Ils sont pas à plaindre on est bien d’accord (et la transparence leur ferait le plus grand bien), mais un sportif professionnel il gagne quoi ? Un trader en finance de marché ? Un comptable ? On pourrait en citer des dizaines qui gagnent bien plus qu’un député ou un ministre.





A part si tu as des diplômes d’expertises, la grande majorité des comptables sont payés à peine plus que le SMIC.



hellmut Abonné
Le 30/11/2017 à 17h 22

c’est barge hein?

y’a combien de français dans combien de boites de combien de salariés qui font des notes de frais TOUTES LES SEMAINES?

et “on” trouve ça “trop compliqué” pour 571 députés?

dans quel monde vivent-ils? c’est un putain de scandale.



“oui alors quand on va à la kermesse on aura pas de justificatif pour notre ticket de tombola, alors cette transparence à outrance hein, c’est trop compliqué! <img data-src=" />”

“oui alors c’est bien, mais attention à ne pas être jusqu’au boutiste! parce que sinon ça va devenir un truc technocratique qui empêcherait les députés d’être concentrés sur leurs tâches, et on va devoir faire de la comptabilité de bouts de ficelle. En plus on n’a que 9618€ pour payer des collaborateurs. <img data-src=" />”

“oui ben c’est bien gentil mais ça va coûter trop cher de contrôler tout ça! <img data-src=" />” Dans le style on pourrait supprimer le FISC aussi, non?


OlivierJ Abonné
Le 30/11/2017 à 18h 26

Dès les premiers commentaires, des propos plus ou moins à l’emporte-pièces, ça n’a pas traîné. <img data-src=" />



Alors que ces mesures vont dans le bon sens et changent déjà pas mal de choses. Je sais que pour certains ça ne va jamais assez vite, mais tout de même, c’est plutôt un motif de satisfaction de voir que ça évolue.









Naneday a écrit :



Si tu veux t’en sortir a 100% dans la vie il faut faire:

Avocat, Toubib, Politique

T’es sur de te faire un max avec ca





<img data-src=" />

Tu t’y connais vachement, en effet.

Dans les 3 cas, c’est très variable.







PtiDidi a écrit :



Retire Toubib à mon avis.

Il reste donc avocat et politique. Bizarrement, nombre de politiques sont avocats :)





Même avocat et politique, rien de garanti. Et puis ça demande de pas mal bosser mine de rien, c’est pas le bon filon pour bien gagner sa vie sans la sacrifier.







gjdass a écrit :



Quelqu’un qui veut faire du pognon ne fait pas de politique. C’est un raccourci.

 

Donc non quelqu’un qui veut juste “faire beaucoup de pognon” ne fait pas de politique. C’est beaucoup de déplacements, c’est des trucs sans arrêt le samedi et dimanche (== vie de famille/perso en dents de scie), des séances à l’assemblée jusque parfois tard dans la nuit etc etc.

Y’a plus pépère comme job si c’est pour gagner 5k/mois nan ?





<img data-src=" />

Merci pour ce genre de commentaire qui contrebalance tous les propos type café du commerce auxquels on a droit à chaque fois.







gjdass a écrit :



PS : soit dit en passant, on dit à tort que la politique est un métier, mais ça n’en est pas un





Ça dépend, ça a tendance à en être un parce que l’expérience dans l’activité aide bien pour l’efficacité. Et puis souvent c’est une passion.



OlivierJ Abonné
Le 30/11/2017 à 18h 53

Le concours d’ineptie (et parfois de poujadisme) continue je vois.









hellmut a écrit :



Je ne sais pas si les députés sont au courant qu’une majorité de français les considère comme une caste de nantis, et que le seul moyen de “rétablir la confiance dans la vie publique” (qui est juste l’intitulé de la loi), confiance perdue suite aux X scandales des dernières années, est d’adopter une démarche de transparence.





Non pas du tout, ils ne sont jamais au contact des électeurs, ils ne regardent pas la télé, ne lisent pas les journaux, n’écoutent pas la radio. <img data-src=" />

Évidemment qu’ils le savent.

C’est même pour ça qu’il y a des réformes, celle-ci n’étant pas la première sur le sujet.







hellmut a écrit :



donc les 5373€ que les contribuables leur filent, et qui correspond au double du salaire moyen français, c’est de l’argent de poche EN PLUS des 7100€ brut qu’ils touchent.





Pfff…

Ce n’est pas de l’argent de poche, c’est pour tous les frais liés à l’activité. Ce ne sont pas des ingénieurs systèmes, ce sont des députés de la nation. <img data-src=" />







hellmut a écrit :



ON SE FOUT DE LA GUEULE DE QUI?





Déjà arrête de te foutre de la gueule du monde avec ce genre de commentaire.







anagrys a écrit :



J’aime beaucoup le :

“Seule exception : selon nos informations, 150 euros de retraits en espèces seront autorisés chaque semaine pour de petites dépenses (achat d’un journal, d’un billet de tombola d’une association locale, etc.), sans qu’il ne soit besoin de justifier de leur usage.”

150€/semaine, ça fait 600€/mois. Que le propriétaire d’une petite entreprise décide de faire 600€ de dépenses non justifiées par mois sur le compte de son entreprise, qu’on rigole un peu…?





Je t’en présente quand tu veux.







Sputnik93 a écrit :



En l’occurrence ils ne sont pas propriétaires de la start-up nation mais salariés. Imagine un salarié présenter une note de frais non justifiés de 600€ à son manager.





A un certain niveau dans le privé on a droit à des notes de frais plus élevées que ça.







Jarodd a écrit :



La presse aux ordres du pouvoir n’a pas repris l’info, mais il y a une dizaine de jours, on a appris que de nombreux députés avaient acheté leurs permanences avec les frais de mandats





Pitié <img data-src=" />

combo connerie <img data-src=" />




  1. “la presse n’a pas repris l’info” : c’est connu depuis des années, avant 2012, cf par exemple en 2012 :https://www.lexpress.fr/actualite/politique/irfm-5-choses-a-savoir-sur-l-indemni… .

    “la presse aux ordres”, mais quelle débilité profonde. <img data-src=" />

  2. “il y a une dizaine de jour on a appris” : heu LOL, en plus de l’Express et d’autres en 2012, il y a même eu un “Complément d’enquête” en 2015 je crois sur la question.

  3. en 2015 toujours, la réforme de ce point était déjà partie :http://www.leparisien.fr/politique/les-deputes-ne-pourront-plus-acheter-un-local… .







    Jarodd a écrit :



    et qu’ils faisaient d’énormes plue-values en la revendant, voire se l’auto-louer pour se remplir encore plus les poches. Justification : “tout le monde le faisait à l’époque”





    NON.

    D’une part pas tout le monde, d’autres part certains ne se payaient pas de loyer non plus. Je te laisse chercher ça se trouve facilement.







    Ramaloke a écrit :



    Cette phrase est trop drôle quand tu sais que ce sont eux qui votent ces mêmes lois. Désolé, la loi ne l’impose pas, je le sais c’est moi qui la vote !



    On s’en souvient encore de la réforme des retraites pour tous “sauf pour les parlementaires”.





    Décidément…

  4. Ce sont les parlementaires qui ont voté toutes les lois améliorant la transparence, y compris celle-ci ; sans doute sa phrase est mal formulée.

  5. Les parlementaires ont vu leur retraite réformée aussi :http://www.europe1.fr/politique/retraite-des-deputes-10-millions-deconomies-par-… <img data-src=" />







    ActionFighter a écrit :



    On peut reprocher à la majorité de ne pas tenir cette promesse de transparence, mais d’une part, Macron a tenu toutes celles qui concernait la destruction du code du travail.





    Oui c’est vrai, c’est la jungle à présent dans les entreprises, et les avocats spécialisés en droit du travail ont tous changé de spécialité vu qu’il n’y pas plus de code, idem les DRH n’ont plus besoin de se conformer au code du travail puisqu’il n’existe plus.

    <img data-src=" />







    ActionFighter a écrit :



    De plus, les promesses tenues l’ont été par ordonnances.





    Il avait annoncé pendant sa campagne le recours aux ordonnances, c’est donc normal.



OlivierJ Abonné
Le 30/11/2017 à 19h 03

En fait, on voit bien que c’est un site français, jamais contents toujours en train de râler, même quand une loi va dans le sens de ce qu’ils souhaitent. Ils gagnent à tous les coups :




  • Les parlementaires n’auraient pas réformé les dépenses -&gt; bande de salauds

  • Les parlementaires font une réforme sur les dépenses -&gt; bande de salauds

    En fait pour certains il faudrait que les parlementaires soient au SMIC et limite ça serait encore trop.







    > gavroche69 a écrit :

    >

    > Quand on voit la liste de tout ce qui peut être remboursé on ne peut que se dire que ce sont vraiment des assistés ces députés puisque ça va jusqu’aux frais d’habillage et de coiffure.





    C’est écrit : “Les frais vestimentaires et de coiffure nécessités par le mandat” et que ça peut être soumis à justificatif. Ils sont en représentation et ont des frais du même nom, ça existe aussi dans d’autres activités.







    > gavroche69 a écrit :

    >

    > J’ose espérer que le PQ leur est aussi remboursé tant ils doivent souvent se faire “chier” à l’assemblée !!





    Haha oui trop LOL… <img data-src=" />







    > gavroche69 a écrit :

    >

    > Il n’y a rien de nouveau avec tous ces “jeunes”, je dirais même au contraire qu’on est en train de faire un magnifique bon en arrière sur le plan social (entre autres) avec tous ces “nouveaux”.

    > Rien de bien surprenant donc… <img data-src=" />





    Le mec qui commente une nouvelle loi qui améliore les moeurs budgétaires des députés, et qui parle de “rien de nouveau”, là où ça ne bougeait pas avant.

    Change pas t’as tout compris.

    (le “bond en arrière sur le plan social” je le cherche aussi)







    > Drepanocytose a écrit :

    >

    > Ils ont élu élus avec une large majorité de vos votes.

    > Vous les avez voulu, vous avez applaudi le degagisme. Savourez, maintenant.





    Le “dégagisme” a eu lieu et on peut le voir puisque les moeurs changent.







    > barbach a écrit :

    >

    > Faut aussi se souvenir de qui il y avait en face…





    Aussi, mais même sans ça, quoi qu’en disent certains ici, il y avait de bonnes raisons de voter pour celui qui a été élu.


OlivierJ Abonné
Le 30/11/2017 à 19h 10







Ami-Kuns a écrit :



A part si tu as des diplômes d’expertises, la grande majorité des comptables sont payés à peine plus que le SMIC.





Non. D’une part on est souvent payé nettement mieux que le SMIC, même sans être “expert-comptable” (j’en connais), et d’autre part si on passe le diplôme d’expert-comptable, on gagne bien sa vie, et parfois très bien selon le type société et si on est à son compte ou à la tête d’une boîte qui fait ça.







hellmut a écrit :



c’est barge hein?

y’a combien de français dans combien de boites de combien de salariés qui font des notes de frais TOUTES LES SEMAINES?

et “on” trouve ça “trop compliqué” pour 571 députés?

dans quel monde vivent-ils?





Justement dans le même que nous, puisqu’il y a plein de nouveaux députés, une partie venant même du privé.

Perso je faisais des notes de frais tous les mois à un époque, quand j’y avais droit.

On peut estimer que la mission d’un député a une certaine hauteur et qu’on n’est pas obligé de leur demander jusqu’au moindre euros dépensé, surtout que tu deviens rarement député pour l’aspect financier, faut-il le répéter.



En attendant, si tu réalisais que la réforme est un pas important, ça serait pas mal. Il y en a eu d’autres et il y en aura d’autres.



fred42 Abonné
Le 30/11/2017 à 22h 17

Merci de t’y être collé sur plusieurs messages.

J’arrive après mais j’aurais fait beaucoup plus court en parlant juste de poujadisme, comme tu l’as aussi fait d’ailleurs.



C’est à désespérer !



Il faut dire que Xavier a aidé en mélangeant la fonction de président de l’assemblée quand de Rugy annonçait plus de transparence et son appartenance à la majorité en disant en tout début de l’article que c’était “la nouvelle majorité” qui l’avait promise.



Il est trop au fait de la vie politique pour ignorer que de Rugy s’exprimait en tant que président, c’est même écrit dans le communiqué, mais dire que c’est la majorité qui s’exprimait est plus racoleur.



De plus, c’est une discussion avec l’ensemble des présidents de groupe qui a fait abandonner cela. de Rugy a fait ce qu’il a pu pour honorer ce qu’il voulait mettre en place.

J’aimerais bien savoir qui a refusé d’aller plus loin.



Ah oui, pour finir, Xavier : jamais de majuscule à la particule “de”, pour une fois, je n’ai pas envie de signaler l’erreur par le moyen approprié. J’suis énervé !



Merci aussi à gjdass d’être allé à contre courant.


PtiDidi Abonné
Le 01/12/2017 à 07h 09







OlivierJ a écrit :



Même avocat et politique, rien de garanti. Et puis ça demande de pas mal bosser mine de rien, c’est pas le bon filon pour bien gagner sa vie sans la sacrifier.





Oui ca dépend effectivement de la spécialisation choisie en tant qu’avocat.

Si tu choissis ta carrière en fonction du critère “bien gagner sa vie” c’est que tu la sacrifies, non?



Le 01/12/2017 à 07h 15

“On peut estimer que la mission d’un député a une certaine hauteur et qu’on n’est pas obligé de leur demander jusqu’au moindre euros dépensé, surtout que tu deviens rarement député pour l’aspect financier, faut-il le répéter. ”



C’est hélas tout le problême de la mentalité française

une grande majorité considère les élus comme des notables à qui on doit tout.

Cela devrait être le contraire comme c’est le cas dans les pays plus au nord

Les députés (ou autres élus sénateurs , maires etc…) sont ceux qui nous doivent quelque chose et qui sont la pour nous servir , ils sont élus pour cela.

nous ne sommes pas la pour les servir, ce sont eux qui sont la pour le faire.

Ils devraient gouverner par la vertu en montrant l’exemple.

Des députés qui refusent de consacrer 3 minutes par mois à une feuille de frais ne sont absolument pas dignes de confiance car ils se comportent comme des nantis ou se sentent supérieurs au citoyens normaux.

Surtout qu’ils pouraient m^me le faire faire par leur secrétaire.



Perso je ne comprend absolument pas ce genre de comportement


gavroche69 Abonné
Le 01/12/2017 à 07h 18

<img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" />



Tes commentaires sont exactement à la hauteur de ce que j’attendais !!

Je crois que tu es encore plus prévisible que moi et d’autres !! <img data-src=" />



L’argument du “poujadisme” est tout aussi ridicule qu’il était attendu.



Bref la routine quoi, toujours le style “Touche pas à mon pote”… <img data-src=" />


Les moeurs changent…. J’ai envie de dire LOL, simplement.

Dire qu’elles changent “en apparence” est bcp plus juste. Dans le fond, rien ne change


V_E_B Abonné
Le 01/12/2017 à 08h 46







OlivierJ a écrit :



On peut estimer que la mission d’un député a une certaine hauteur et qu’on n’est pas obligé de leur demander jusqu’au moindre euros dépensé, surtout que tu deviens rarement député pour l’aspect financier, faut-il le répéter.





Dans ma boîte, on me demande une justification chaque semaine pour chaque euro dépensé. Un ticket de métro non justifié n’est pas remboursé (et je ne parle pas que de preuve d’achat, mais aussi de justification du besoin). Et pourtant on n’est clairement pas là pour l’aspect financier.

Je vois mal pourquoi ceux qui manipulent l’argent public serait exempt. D’autant plus que, franchement, le coiffeur ? Un ambassadeur, ou un président, dont une bonne partie du job est de la représentation, je ne dis pas. Mais député ? Ils ne peuvent pas voter de loi sans une coupe de cheveux de magazine de mode ?



Autant je suis d’accord que c’est un pas dans la bonne direction, autant il faut reconnaître que c’est un très, très petit pas.



gjdass Abonné
Le 01/12/2017 à 08h 48

En fait ce qui n’a “RIEN A VOIR” c’est ta réponse.



Je ne lance pas un débat sur le montant de leur indemnitée en soi, on s’en fout c’est pas le sujet dont je parle. Je réponds à quelqu’un qui nous dit que si on veut faire beaucoup d’argent facile, faut faire de la politique. C’est faux. C’est le sens de ma réponse. Argent public ou pas, quelqu’un qui veut “faire du pognon” va pas faire de la politique. Ou alors c’est un débile.


OlivierJ Abonné
Le 01/12/2017 à 09h 14







gavroche69 a écrit :



L’argument du “poujadisme” est tout aussi ridicule qu’il était attendu.



Bref la routine quoi, toujours le style “Touche pas à mon pote”… <img data-src=" />





Les propos classique que tu tiens sur les députés, quoiqu’ils fassent, est du poujadisme et du populisme. Ce n’est pas moi qui ai inventé ces notions.



Ensuite, je ne suis pote avec aucun député, ta phrase n’a aucun sens.



OlivierJ Abonné
Le 01/12/2017 à 09h 25







V_E_B a écrit :



Dans ma boîte, on me demande une justification chaque semaine pour chaque euro dépensé. Un ticket de métro non justifié n’est pas remboursé (et je ne parle pas que de preuve d’achat, mais aussi de justification du besoin).





C’est lié à des règles de comptabilité, pour l’essentiel.

J’ai aussi eu des classiques notes de frais à présenter à ma boîte, avec facture.

Je dirais que par exemple pour des commerciaux qui ramènent des contrats, on a tendance à être moins regardant sur la justification “tatillonne” des frais.







V_E_B a écrit :



Je vois mal pourquoi ceux qui manipulent l’argent public serait exempt. D’autant plus que, franchement, le coiffeur ? Un ambassadeur, ou un président, dont une bonne partie du job est de la représentation, je ne dis pas. Mais député ? Ils ne peuvent pas voter de loi sans une coupe de cheveux de magazine de mode ?





Ils ne sont pas exemptés de rendre des comptes de leurs dépenses, ni de leur activité en général d’ailleurs, ils sont sous le regard des électeurs et des citoyens.

On estime que la mission du député n’est pas tout à fait comme celle d’un salarié lambda (ce qui me semble fondé), et on ne demande pas le même niveau de contrôle sur le frais (point qui fait débat ici). Perso ça n’est pas ça qui me dérange le plus, le fait que certains députés peuvent utiliser leur IRFM de façon limite. A mon avis on veut trop faire comme si c’était juste une sorte de job comme un autre, ou comme si c’était de simples agents de l’état. Beaucoup oublient que si ces personnes avaient les mêmes responsabilités dans le privé, on ne leur demanderait pas tout ça (sans parler du revenu bien supérieur).

C’est en train de changer et j’ai l’impression qu’à terme ça finira en notes de frais classiques pour tout.







V_E_B a écrit :



Autant je suis d’accord que c’est un pas dans la bonne direction, autant il faut reconnaître que c’est un très, très petit pas.





C’est subjectif. Je trouve qu’on a fait un pas important, et on en fera d’autres. Rome ne s’est pas fait en un jour.



vizir67 Abonné
Le 01/12/2017 à 09h 25

m’étonne pas !!!

“c’est QUI les assistés” ?

(en tt.-cas, pas CEUX qu’on …….)


vizir67 Abonné
Le 01/12/2017 à 09h 50

moi je dis : “..600 Euros de dépenses pour frais divers*/mois”

c’est pas mal…y-en a qui n’ont QUE ça par mois pour survivre vivre

“on peut en faire des-choses, avec 600 Euros” !!! <img data-src=" />



* SANS justificatifs


vizir67 Abonné
Le 01/12/2017 à 10h 15

…expert-comptable….(7 000 Euros avec l’ancienneté)

(un SIMPLE-comptable = 2000 Euros)


vizir67 Abonné
Le 01/12/2017 à 10h 33



PS : soit dit en passant, on dit à tort que la politique est un métier, mais ça n’en est pas un



mais non t’y-es-pas : ce sont de simples-serviteurs-de-l’Etat

selon LEURS dires…. <img data-src=" />


gjdass Abonné
Le 01/12/2017 à 12h 05







OlivierJ a écrit :



&nbsp;

Ça dépend, ça a tendance à en être un parce que l’expérience dans l’activité aide bien pour l’efficacité. Et puis souvent c’est une passion.





Oui c’est clair. Je sais bien que la tendance c’est de dire que c’est un métier. Mais à l’origine ça ne l’était pas (c’est ce que je voulais souligner).

D’ailleurs je pense que l’ENA (crée par De Gaulle je crois non ?) y participe beaucoup avec des générations de “politiques professionnels” qui grosso-merdo ne vont faire que ça ou presque toute leur carrière. Rentrer dans un cabinet, puis de fil en aiguille … Je sais pas si c’est pas à cause de cette professionnalisation qu’on se retrouve avec beaucoup de femmes et hommes politiques qui prennent des décisions à très court terme (réelection oblige, ils n’ont “que ça” dans leur vie la politique) qui nous font très mal à la fin. Mais bon on va pas lancer un débat c’est pas du tout le sujet&nbsp;&nbsp;<img data-src=" />



gjdass Abonné
Le 01/12/2017 à 12h 06

Et on ne se rend pas compte de la chance que l’on a de les avoir !&nbsp;<img data-src=" />








OlivierJ a écrit :



Oui c’est vrai, c’est la jungle à présent dans les entreprises, et les avocats spécialisés en droit du travail ont tous changé de spécialité vu qu’il n’y pas plus de code, idem les DRH n’ont plus besoin de se conformer au code du travail puisqu’il n’existe plus.

<img data-src=" />





Oui, j’avoue, vu qu’on ne peut pas encore fouetter ses collaborateurs, on ne peut pas encore parler de destruction du droit du travail.



gavroche69 Abonné
Le 01/12/2017 à 12h 44

Ah mais ça reviendra bien un jour, il faut garder espoir !!

Ils vont bien finir par les avoir de nouveau tous ces gueux !! <img data-src=" />



Oui notre bon Maître, oui notre Monsieur, que grâce vous soit rendue de nous donner du travail, à nous qui ne serions rien sans vous… <img data-src=" />


gavroche69 Abonné
Le 01/12/2017 à 13h 06

Je précise quand même que je ne mets pas tous les chefs d’entreprise dans le même sac, loin de là.

Il y en a plein qui galèrent pas mal et ceux-là, un certain gattaz (entre autres) n’en a strictement rien à foutre.



Je parle de ceux dont l’appât du gain semble absolument sans aucune limite et qui sont persuadés qu’on leur doit absolument tout et même davantage encore… <img data-src=" />








gavroche69 a écrit :



Ah mais ça reviendra bien un jour, il faut garder espoir !!

Ils vont bien finir par les avoir de nouveau tous ces gueux !! <img data-src=" />



Oui notre bon Maître, oui notre Monsieur, que grâce vous soit rendue de nous donner du travail, à nous qui ne serions rien sans vous… <img data-src=" />





Je ne désespère pas.



Chaque chose en son temps.



Quand la planète sera ruinée, ce qui risque d’arriver assez tôt, et que seuls les riches pourront se payer des conditions de vie décentes, à base de villes et de milices privatisées, on pourra en revenir à ce genre de pratiques.



Pour le moment, privilégions juste le capital au détriment du social pour continuer à ruiner la planète <img data-src=" />



OlivierJ Abonné
Le 01/12/2017 à 13h 33







vizir67 a écrit :



moi je dis : “..600 Euros de dépenses pour frais divers*/mois”

c’est pas mal…y-en a qui n’ont QUE ça par mois pour survivre vivre

“on peut en faire des-choses, avec 600 Euros” !!! <img data-src=" />





Moi aussi j’en fais des choses chaque mois avec 600 E, mais ce n’est pas la question. Ce n’est pas pour leurs courses personnelles, les 600 E.







vizir67 a écrit :



PS : soit dit en passant, on dit à tort que la politique est un métier, mais ça n’en est pas un

mais non t’y-es-pas : ce sont de simples-serviteurs-de-l’Etat

selon LEURS dires…. <img data-src=" />





Je me demande si tu as parlé avec beaucoup de députés ; ce besoin d’inventer une position unique pour tous les députés…

Il y a beaucoup de députés qui se sentent investi d’une mission d’intérêt général, quoi que tu en penses, et qui prennent à coeur leur poste. Ça n’empêche pas qu’ils sont humains et ont des défauts, comme toi et moi.







gjdass a écrit :



Oui c’est clair. Je sais bien que la tendance c’est de dire que c’est un métier. Mais à l’origine ça ne l’était pas (c’est ce que je voulais souligner).





A quelle époque ?

Il me semble qu’à l’époque des romains déjà, la politique avait tendance à être un métier, même si c’était plus lié à la naissance (au milieu de naissance).







gjdass a écrit :



D’ailleurs je pense que l’ENA (crée par De Gaulle je crois non ?) y participe beaucoup avec des générations de “politiques professionnels” qui grosso-merdo ne vont faire que ça ou presque toute leur carrière. Rentrer dans un cabinet, puis de fil en aiguille…





On a tendance à oublier que l’ENA forme des haut-fonctionnaires, et qu’une minorité fait de la politique. Beaucoup de ceux qui rentrent dans des cabinets ministériels ne rentrent pas en politique.







gjdass a écrit :



Je sais pas si c’est pas à cause de cette professionnalisation qu’on se retrouve avec beaucoup de femmes et hommes politiques qui prennent des décisions à très court terme (réelection oblige, ils n’ont “que ça” dans leur vie la politique) qui nous font très mal à la fin.





A mon avis ça n’a pas à voir, pour plusieurs raisons : 1) la décision à court terme c’est une tendance des politiques en général, ENA ou pas 2) à l’ENA on doit plutôt être formé à la bonne marche de l’administration et l’État à long terme et 3) quand on est issu de l’ENA on peut facilement redevenir fonctionnaire, donc la réélection ne me semble pas plus vitale que sans l’ENA, à la limite moins.







gjdass a écrit :



Et on ne se rend pas compte de la chance que l’on a de les avoir ! <img data-src=" />





Je suis d’accord. Imparfaits mais beaucoup sont des bosseurs.



OlivierJ Abonné
Le 01/12/2017 à 13h 56







ActionFighter a écrit :



Oui, j’avoue, vu qu’on ne peut pas encore fouetter ses collaborateurs, on ne peut pas encore parler de destruction du droit du travail.









gavroche69 a écrit :



Oui notre bon Maître, oui notre Monsieur, que grâce vous soit rendue de nous donner du travail, à nous qui ne serions rien sans vous… <img data-src=" />





On se demande quelle expérience de la vie en entreprise vous avez.

Je sais qu’il y a des supérieurs hiérarchiques pénibles (j’en ai déjà eu), mais la majorité de ceux que j’ai eu sont bien différents de vos clichés. Je n’ignore pas non plus que selon les milieux professionnels, la hiérarchie peut être plus ou moins pesante, et le respect à géométrie variable.







gavroche69 a écrit :



Je précise quand même que je ne mets pas tous les chefs d’entreprise dans le même sac, loin de là.

Il y en a plein qui galèrent pas mal et ceux-là, un certain gattaz (entre autres) n’en a strictement rien à foutre.





Même ceux qui ne “galèrent” pas ont droit à une considération.







gavroche69 a écrit :



Je parle de ceux dont l’appât du gain semble absolument sans aucune limite et qui sont persuadés qu’on leur doit absolument tout et même davantage encore… <img data-src=" />





Tu en connais ?







ActionFighter a écrit :



Je ne désespère pas.

Chaque chose en son temps.



Quand la planète sera ruinée, ce qui risque d’arriver assez tôt, et que seuls les riches pourront se payer des conditions de vie décentes, à base de villes et de milices privatisées, on pourra en revenir à ce genre de pratiques.





La planète se portera toujours très bien, avec ou sans nous (et coucou la prochaine météorite géante qui va bien faire des dégâts).

Le vieux fantasme façon “Soylent Green” avec les milices privées, comme si le monde était uniforme. <img data-src=" />

Le conditions de vie qu’on juge actuellement décentes sous nos contrées, elles n’existaient pas au moyen âge pour la plupart des gens.

Moi ce qui m’inquiète, c’est que toute l’amélioration du niveau vie depuis la révolution industrielle et l’énergie abondante va avoir beaucoup de mal à résister face à la fin de cette époque. Sans cette énergie et ces matériaux abondants (car relativement faciles à extraire), on va devoir revenir à un mode de vie qui ressemblera plus à celui d’il y a 200 ans, et revenir cultiver les champs en partie.



gjdass Abonné
Le 01/12/2017 à 14h 26

Pour rectifier si je me suis mal fait comprendre, je ne remets pas en question la qualité de l’école. Les questions portent plus sur la porosité entre l’école et la politique.



Pour le reste effectivement, ça se discute.&nbsp;








OlivierJ a écrit :



La planète se portera toujours très bien, avec ou sans nous (et coucou la prochaine météorite géante qui va bien faire des dégâts).





Vu le nombre d’espèces qui se sont éteintes depuis quelques siècles, je trouve l’affirmation fortement discutable.







OlivierJ a écrit :



Le vieux fantasme façon “Soylent Green” avec les milices privées, comme si le monde était uniforme. <img data-src=" />





Ce n’est pas qu’un cauchemar de prolétaire, c’est aussi le rêve de certains :

https://www.lci.fr/international/le-co-fondateur-de-paypal-veut-construire-des-e…







OlivierJ a écrit :



Le conditions de vie qu’on juge actuellement décentes sous nos contrées, elles n’existaient pas au moyen âge pour la plupart des gens.

Moi ce qui m’inquiète, c’est que toute l’amélioration du niveau vie depuis la révolution industrielle et l’énergie abondante va avoir beaucoup de mal à résister face à la fin de cette époque. Sans cette énergie et ces matériaux abondants (car relativement faciles à extraire), on va devoir revenir à un mode de vie qui ressemblera plus à celui d’il y a 200 ans, et revenir cultiver les champs en partie.





Là dessus, je suis d’accord.



V_E_B Abonné
Le 01/12/2017 à 15h 18







OlivierJ a écrit :



Je dirais que par exemple pour des commerciaux qui ramènent des contrats, on a tendance à être moins regardant sur la justification “tatillonne” des frais.

(…)

Beaucoup oublient que si ces personnes avaient les mêmes responsabilités dans le privé, on ne leur demanderait pas tout ça





Mais on devrait ! “C’est aussi mauvais à côté” n’est pas un argument recevable.







OlivierJ a écrit :



Ils ne sont pas exemptés de rendre des comptes de leurs dépenses, ni de leur activité en général d’ailleurs, ils sont sous le regard des électeurs et des citoyens.





Regard dont ils font historiquement tout pour se cacher. Dernièrement, on nous à promis de lever un peu le voile, et force est de constater que pour l’instant, c’est du vent. Du vent qui apportera peut-être de l’air frais, mais seul l’avenir nous le dira.









OlivierJ a écrit :



C’est en train de changer et j’ai l’impression qu’à terme ça finira en notes de frais classiques pour tout.





Ce qui serai une bonne chose. Je ne vois aucune justification honnête au fonctionnement actuel.







OlivierJ a écrit :



C’est subjectif. Je trouve qu’on a fait un pas important, et on en fera d’autres. Rome ne s’est pas fait en un jour.





En politique on ne nous a pas exactement habitué à l’optimisme. J’aimerai partager tes espoirs, et je reconnais qu’ils sont peut-être fondés.

Mais tant qu’ils ne se seront pas concrétisés, je trouve mal venu de reprocher aux gens de ne pas croire à des promesses historiquement non tenues.



vizir67 Abonné
Le 01/12/2017 à 15h 54

ah oui…et quand ils prennent “un café, un casse-croute, etc….” t’appelles ça COMMENT ?

puisque “ce n’est pas personnel” ! <img data-src=" />


OlivierJ Abonné
Le 01/12/2017 à 15h 56







ActionFighter a écrit :



Vu le nombre d’espèces qui se sont éteintes depuis quelques siècles, je trouve l’affirmation fortement discutable.





J’ai pourtant cité la météorite qui est venu faire un sacré “ménage” dans les espèces vivantes il y a 65 millions d’années. On recense déjà, avec nos connaissances, plusieurs extinctions de masse. Il n’y a même pas besoin de l’Homme pour ça.







ActionFighter a écrit :



Ce n’est pas qu’un cauchemar de prolétaire, c’est aussi le rêve de certains :

https://www.lci.fr/international/le-co-fondateur-de-paypal-veut-construire-des-e…





Ce projet n’a rien à voir et surtout ne lèse personne.



OlivierJ Abonné
Le 01/12/2017 à 16h 01







V_E_B a écrit :



Regard dont ils font historiquement tout pour se cacher. Dernièrement, on nous à promis de lever un peu le voile, et force est de constater que pour l’instant, c’est du vent.





Ben non puisque tu peux lire dans l’article tout ce qui change (je n’ai pas dit que tout changeait).







V_E_B a écrit :



En politique on ne nous a pas exactement habitué à l’optimisme. J’aimerai partager tes espoirs, et je reconnais qu’ils sont peut-être fondés.

Mais tant qu’ils ne se seront pas concrétisés, je trouve mal venu de reprocher aux gens de ne pas croire à des promesses historiquement non tenues.





Je préfère des promesses tenues pour une partie importante, qu’aucune action.

Je ne suis pas optimiste en tout, mais depuis que je m’intéresse à la vie politique, j’ai vu plusieurs réformes passer. Ici peu se souviennent sans doute du fonctionnement des primes des cabinets ministériels, avant que Jospin vienne réformer ça (juste un exemple). Les élus se voient demander de plus en plus de transparence, ça a commencé par le patrimoine du président de la république, à présent les députés et la HATVP.

Dans le domaine social, il y a eu le mariage pour tous annoncé par Hollande et ça a été tenu, et il y en a d’autres. Tout n’est pas noir, et la politique est aussi l’art du compromis, dans le bon sens du terme (parfois dans le mauvais, évidemment).







vizir67 a écrit :



ah oui…et quand ils prennent “un café, un casse-croute, etc….” t’appelles ça COMMENT ?

puisque “ce n’est pas personnel” ! <img data-src=" />





C’est dans le cadre de leur métier, c’est pas pour remplir le congélateur.



vizir67 Abonné
Le 01/12/2017 à 16h 27

…..on va devoir revenir à un mode de vie qui ressemblera plus à celui d’il y a 200 ans, et revenir cultiver les champs en partie….



oui, mais comme c’est insidieux* (on en verra les effets négatifs, seulement, dans 100-200 ans)

l’Homme étant égoïste (par nature) se dit “ je NE suis pas (encore) concerné”, mais QUAND

il le sera vraiment–&gt;aïe…….catastrophe !!!!!!!!!!!

“au lieu de prendre les devants dès maintenant”

de tt. façons, il SAIT, très bien, COMMENT tt.-cela va finir (mal), il est assez informé ! <img data-src=" />



* à petit-feu


OlivierJ Abonné
Le 01/12/2017 à 16h 40







vizir67 a écrit :



oui, mais comme c’est insidieux* (on en verra les effets négatifs, seulement, dans 100-200 ans)





D’après les énergéticiens, bien avant.

De notre vivant on verra sans doute le problème énergétique se préciser progressivement.



Le 01/12/2017 à 16h 59







tmtisfree a écrit :



Qui ça étonne encore ?







Pas moi en tout cas. Tout se passe comme prévu. Seuls les idiots peuvent croire dans les promesses d’un banquier.



OlivierJ Abonné
Le 01/12/2017 à 21h 36







Ricard a écrit :



Pas moi en tout cas. Tout se passe comme prévu. Seuls les idiots peuvent croire dans les promesses d’un banquier.





Quel commentaire idiot…

Non mais vraiment, vendredi ou pas.



Idiot parce que le PR n’est pas “un banquier”, il a travaillé dans la banque à une époque.

Ensuite, parce que parler des promesses d’un banquier, ça ne rime à rien, un banquier ne promet rien qu’il ne peut pas tenir, le problème d’avoir affaire à un banquier étant plutôt de l’amener à bien vouloir être d’accord pour ce qu’on souhaite.

Et enfin, parce que Macron est loin d’avoir été le candidat qui promet tout et n’importe quoi, y compris face à des salariés menacés de fermeture d’usine (là où d’autres avant lui ont eu un peu la faiblesse de le faire, en sachant plus ou moins que ce serait très difficile à tenir).

(et enfin bis, parce que cette loi est une avancée, incontestablement)



gavroche69 Abonné
Le 02/12/2017 à 08h 07







OlivierJ a écrit :



…Ce projet n’a rien à voir et surtout ne lèse personne.



<img data-src=" />



Je ne sais pas si tu as des enfants et si oui, c’est vraiment ce type d’avenir que tu leur souhaites ?

La masse qui se battra pour récupérer les dernières ressources disponibles tandis que quelques guignols plein de fric se la péteront sur leur îles en plastique ?

Combien de temps tu penses qu’ils pourront tenir sur leurs bouts de plastique au milieu d’un chaos généralisé ?

Probablement qu’ils finiront aussi par se foutre sur la gueule entre eux mais nul doute qu’ils auront sûrement pris la précaution de se munir de quelques “larbins” pour le faire à leur place…

C’est tellement facile d’envoyer des gens au casse-pipe en les motivant avec quelques hymnes à la con et quelques bouts de chiffons colorés… <img data-src=" />



Le type qui a pensé à ça est un gros connard, preuve qu’il n’est nul besoin d’avoir un gros QI pour être blindé de fric. <img data-src=" />



C’est juste consternant et je pense qu’une espèce qui n’a pas d’autres visions de son avenir que celle-ci ferait mieux de disparaître complètement pour le plus grand bien des autres espèces, jusqu’à ce que notre soleil tire sa révérence dans quelques milliards d’années pour mettre tout le monde d’accord. <img data-src=" />



A ne voir le mal nulle part on prend le risque de le laisser s’installer de partout… <img data-src=" />




Le 02/12/2017 à 09h 05

Ha, je vois que le Community Manager en chef de Macron est déchaîné aujourd’hui. <img data-src=" />


Patch Abonné
Le 02/12/2017 à 09h 09







Ricard a écrit :



Ha, je vois que le Community Manager en chef de Macron est déchaîné aujourd’hui. <img data-src=" />



La groupie en chef <img data-src=" />



vizir67 Abonné
Le 02/12/2017 à 10h 17

oui…mais ce sera les prémices* de la catastrophe annoncée,, moi je parle de la VRAIE cata. !!! <img data-src=" />

si, rien n’est fait



* signes avant-coureurs


vizir67 Abonné
Le 03/12/2017 à 13h 50

je ne sais pas “si on peut Y faire bcp. d”argent”, mais en attendant elle*

n”a de problème pour recruter :




  • près de 8000 candidats

  • pour 577 Déput.



    on NE peut en dire autant ‘de certains” emplois (j’me comprends)



    * l”A.N.


OlivierJ Abonné
Le 03/12/2017 à 19h 35

Peu importe que j’aie des enfants ou pas, ce projet d’île pour gens très fortunés me laisse froid.

Il y a des gens qui s’achètent des châteaux ou se payent un voyage dans l’espace parce qu’ils en ont les moyens, tant mieux pour eux.



“une espèce qui n’a pas d’autres visions de son avenir” : quelle vision erronée et terriblement réductrice de l’Homme… En plus d’inventer une volonté de “l’espèce” toute entière, comme si chaque personne était monolithique, et comme si on n’avait pas, par exemple, le rapport du club de Rome dans les années 70.


OlivierJ Abonné
Le 03/12/2017 à 19h 38

Groupie non (encore une fois, c’est tout simplement faux, d’ailleurs il ne s’agit pas de défendre le PR ici, mais plutôt l’avancée de la loi et donc un peu l’assemblée), mais j’ai souri quand même.



“community manager”, limite je prends :-) .

Faut dire qu’il y a du boulot ici, c’est plus facile d’être anti que de remettre un peu d’équilibre dans les critiques.


gavroche69 Abonné
Le 04/12/2017 à 07h 09

Je ne pense pas que ma vision soit plus erronée que la tienne.

Je raisonne au niveau mondial et toi, comme tant d’autres, sembles avoir une vision limitée à ton petit environnement personnel et que si ça va bien pour toi c’est donc que ça va bien pour tout le monde.



“Une volonté de l’espèce toute entière”

Typiquement le truc qui n’a aucun sens dans la mesure où justement il y a de moins en moins de monde qui décide pour la majorité qui se doit de fermer sa gueule et accepter les décisions d’une élite auto-proclamée qui est convaincue de détenir le savoir absolu et la vérité toute aussi absolue…



Avec pour résultat la montée du populisme et des ultras-nationalistes un peu partout dans le monde, sans compter la mise au pouvoir de plus en plus de tarés psychopathes.



Mais t’as raison, tout va très bien, surtout ne changeons rien.



Bref, à chacun sa façon de voir… <img data-src=" />









OlivierJ a écrit :



…Faut dire qu’il y a du boulot ici, c’est plus facile d’être anti que de remettre un peu d’équilibre dans les critiques.



Curieuse notion de l’équilibre quand tes principaux arguments contre les critiques sont “vous n’avez rien compris et arrêtez de fumer”… <img data-src=" />












OlivierJ a écrit :



J’ai pourtant cité la météorite qui est venu faire un sacré “ménage” dans les espèces vivantes il y a 65 millions d’années. On recense déjà, avec nos connaissances, plusieurs extinctions de masse. Il n’y a même pas besoin de l’Homme pour ça.





Oui, sauf que ça n’en fait pas une affirmation indiscutable.



Si je fais 3 braquages sans me faire chopper, c’est pas dit que ce sera toujours le cas au 4ème.







OlivierJ a écrit :



Ce projet n’a rien à voir et surtout ne lèse personne.





Il a tout à voir avec ce que je disais, et je pense savoir mieux que personne ce que je disais.







OlivierJ a écrit :



surtout ne lèse personne.





Il lèse déjà les salariés qui bossent pour qu’un con se crée une île privatisée, et ce sera pire si le projet voit le jour.



hellmut Abonné
Le 04/12/2017 à 09h 34







OlivierJ a écrit :



En attendant, si tu réalisais que la réforme est un pas important, ça serait pas mal. Il y en a eu d’autres et il y en aura d’autres.





en attendant, si tu avais réalisé que je critiquais la façon dont ils communiquent, présentent leur réforme et justifient (en pleurant des les médias, moi aussi je mate la télé les journaux et les radios) les reculs sur certains points (et non pas la réforme en elle-même), ça serait pas mal aussi. mais visiblement ton léger penchant pour ‘actuelle majorité (qui n’a échappé à personne) à tendance à t’aveugler un tantinet, ce qui est dommage: t’as cru que je critiquais la réforme, dont tu montes sur tes grand chevaux, or je critique les députés qui ont flingué celle-ci, qui ne sont pas tous de cette majorité, loin de là.



mais bref. <img data-src=" />



OlivierJ Abonné
Le 04/12/2017 à 10h 24







gavroche69 a écrit :



Je ne pense pas que ma vision soit plus erronée que la tienne.

Je raisonne au niveau mondial et toi, comme tant d’autres, sembles avoir une vision limitée à ton petit environnement personnel et que si ça va bien pour toi c’est donc que ça va bien pour tout le monde.





Je raisonne aussi au niveau mondial figure-toi, manifestement certains de mes commentaires t’ont échappé. Ma situation personnelle n’a rien à voir dans mes appréciations globales.







gavroche69 a écrit :



dans la mesure où justement il y a de moins en moins de monde qui décide pour la majorité qui se doit de fermer sa gueule et accepter les décisions d’une élite auto-proclamée qui est convaincue de détenir le savoir absolu et la vérité toute aussi absolue…





Ben voyons…

Ça me laisse toujours rêveur cette expression “élite autoproclamée”, sors-nous des exemples.





  • “il y a de moins en moins de monde qui décide” : c’est plutôt l’inverse par rapport à il y a 50 ans

  • “élite autoproclamée convaincue de détenir le savoir” : ça doit être pour ça que l’Assemblée Nationale et le Sénat organisent des auditions de spécialistes dans leurs domaines, commandent des rapports (qu’on peut lire sur leur site), s’en inspirent régulièrement dans les propositions de loi, que ce soit pour des questions de production d’électricité, ou aussi bien sur la prostitution (loi sur la pénalisation des clients et l’accompagnement des prostituées), et il y en a beaucoup comme ça :

    http://www2.assemblee-nationale.fr/14/autres-commissions/commissions-d-enquete/c…

    http://www.assemblee-nationale.fr/14/rap-info/i1360.asp







    gavroche69 a écrit :



    Avec pour résultat la montée du populisme et des ultras-nationalistes un peu partout dans le monde, sans compter la mise au pouvoir de plus en plus de tarés psychopathes.





    “Avec pour résultat”, il me manque le lien logique avec le sujet de départ.

    Manifestement, les problèmes écologiques laissent froid les nationalistes et populistes de tous poils, pour qui l’urgence est ailleurs.







    gavroche69 a écrit :



    Mais t’as raison, tout va très bien, surtout ne changeons rien.





    Oui, c’est tout à fait ce que j’ai l’habitude de dire. <img data-src=" />







    ActionFighter a écrit :



    Oui, sauf que ça n’en fait pas une affirmation indiscutable.

    Si je fais 3 braquages sans me faire chopper, c’est pas dit que ce sera toujours le cas au 4ème.





    Pas compris.







    ActionFighter a écrit :



    Il lèse déjà les salariés qui bossent pour qu’un con se crée une île privatisée, et ce sera pire si le projet voit le jour.





    Il lèse les salariés ?

    Hein ? <img data-src=" />



Relis la conversation quand tu seras réveillé <img data-src=" />


OlivierJ Abonné
Le 04/12/2017 à 10h 32







hellmut a écrit :



en attendant, si tu avais réalisé que je critiquais la façon dont ils communiquent, présentent leur réforme et justifient (en pleurant des les médias, moi aussi je mate la télé les journaux et les radios) les reculs sur certains points (et non pas la réforme en elle-même), ça serait pas mal aussi.





Je critiquais justement la façon dont tu communiquais (écrivais). <img data-src=" />







hellmut a écrit :



mais visiblement ton léger penchant pour ‘actuelle majorité (qui n’a échappé à personne) à tendance à t’aveugler un tantinet, ce qui est dommage: t’as cru que je critiquais la réforme, dont tu montes sur tes grand chevaux, or je critique les députés qui ont flingué celle-ci, qui ne sont pas tous de cette majorité, loin de là.





OK, mais la forme était un peu abrupte, et m’a fait réagir.

D’habitude j’apprécie plutôt tes commentaires que l’inverse.



NB : ce n’est même pas une question de majorité au pouvoir, j’ai déjà défendu l’Assemblée sous Hollande ou sous Sarkozy. J’apprécie notre nouveau PR en effet (en particulier par rapport aux derniers), mais je le juge sur les orientations et les actes et j’ai toujours eu quelques critiques (normal), et ce n’est pas pour autant que ce qui se passe à l’assemblée me plaise toujours, loin de là. Je préfère la critique constructive, autant que possible.



hellmut Abonné
Le 04/12/2017 à 11h 08

j’avoue que j’y ai pas mis les formes, mais les réactions des quelques députés qui critiquaient l’initiative gouvernementale sur ce sujet m’ont fait totalement halluciner.

Vouloir plus de transparence quant aux dépenses des députés est une nécessité, et les critiques débiles en mode “oui mais pour les tickets de foire on n’a pas de reçu, donc c’est une mauvaise idée”, ou encore “c’est du flicage généralisé, c’est impossible” vont totalement à l’encontre des attentes des citoyens, qui demandent juste à savoir ce que fait la représentation nationale avec l’argent public qu’on lui confie.



y’a tout un tas de gens (qui se font plus entendre que les autres) qui surfent sur le “tous pourris”, et les politiques leur facilitent la tâche en refusant de rendre publique tout un tas de données (dépenses, revenus, actions effectuées, etc….), participant de ce fait au désintéressement et à la défiance des français vis à vis de leurs représentants.



Pour une fois qu’on a un projet de loi qui va dans le bon sens, on a les tontons flingueurs qui viennent saper tout ça avec des arguments iniques. c’est chiant. <img data-src=" />


gavroche69 Abonné
Le 04/12/2017 à 11h 45







OlivierJ a écrit :



…ça doit être pour ça que l’Assemblée Nationale et le Sénat organisent des auditions de spécialistes dans leurs domaines, commandent des rapports (qu’on peut lire sur leur site), s’en inspirent régulièrement dans les propositions de loi, que ce soit pour des questions de production d’électricité, ou aussi bien sur la prostitution (loi sur la pénalisation des clients et l’accompagnement des prostituées), et il y en a beaucoup comme ça :…



C’est pas faux ça…

Y’a même des anciens présidents qui touchent des centaines de milliers d’€ pour venir faire un discours d’une heure devant une assemblée “d’élites en pâmoison”.

On appelle ça des “conférences”.



Le dernier en date étant Obama qui se serait ramassé 350 000 € pour une heure de blabla lu sur un prompteur et sans grand intérêt.

Et je ne parle même pas des frais engendrés par sa réception dans diverses administrations, à commencer par l’Élysée… <img data-src=" />



Je n’ai rien spécialement contre Obama, pratiquement tous les anciens présidents se font un max de fric avec ces pratiques que je trouve débiles et indécentes.



Il paraît qu’un certain Clinton aurait engrangé plus de 100 millions de dollars (conférences, publication de ses mémoires et autres conneries) depuis qu’il a quitté la présidence, ça devient quasiment comique tellement c’est du grand n’importe quoi.



Et pendant ce temps on a commencé à ramasser les premiers morts de froid dans les rues de notre beau pays “riche” mais bien sûr ça n’a rien à voir n’est-ce pas, faut pas mélanger les torchons et les serviettes. <img data-src=" />



Et oui, rien que ça c’est pour moi l’évidence d’un monde qui marche sur la tête et confirme ce que je pense depuis toujours : l’idolâtrie sans limite, quelle que soit la personne adulée, est une des plus grosses tares de notre espèce… <img data-src=" />



Je ne cherche pas à te convaincre (à l’impossible nul n’est tenu <img data-src=" />) je dis simplement ce que je pense et de ce fait tu ne pourras pas me convaincre non plus. <img data-src=" />



Le 04/12/2017 à 12h 31

Bref, rien de nouveau… Et dire que certains y croient encore.


OlivierJ Abonné
Le 04/12/2017 à 13h 01







gavroche69 a écrit :



Y’a même des anciens présidents qui touchent des centaines de milliers d’€ pour venir faire un discours d’une heure devant une assemblée “d’élites en pâmoison”.

On appelle ça des “conférences”.





Oui ce sont des conférences, tenues par des gens qui peuvent parler à partir d’une expérience très concrète du monde. Qu’on leur offre des sommes importantes te chagrinent, soit. Après, ressortir ce genre de phrase à la gomme “élites en pâmoison”, c’est ridicule. On peut admirer Obama ou Clinton, sans pour autant être en “adoration” ou je ne sais quoi.



gavroche69 Abonné
Le 04/12/2017 à 15h 00







OlivierJ a écrit :



Oui ce sont des conférences, tenues par des gens qui peuvent parler à partir d’une expérience très concrète du monde…



Tellement faux…

Obama a été invité uniquement parce qu’il jouit d’une belle aura et certainement pas pour ses compétences dans le domaine concerné, c’est tellement évident…



Il y a sans doute plein de gens qui auraient pu donner des avis et des conseils bien plus sérieux sur les nouvelles technologies mais si ils ne sont pas connus ça le fait pas, donc oui Obama a été invité uniquement pour que ces fameux “Napoléons” (rien que le nom m’amuse) puissent se la péter et rien d’autre.



Encore une fois, je n’ai rien contre Obama, je n’ai cité cet exemple que pour mettre l’accent sur l’absurdité d’un système qui démontre bien que la richesse en général n’a souvent rien à voir avec le mérite et les compétences de ceux qui l’accumulent.



Libre à toi de penser le contraire, il aurait d’ailleurs été surprenant qu’il n’en soit pas ainsi. <img data-src=" />



Le 04/12/2017 à 15h 16

Pour moi ils sont incurables à l’outrance

Aujourd’hui , par hasard j’ai lu Le Foll choqué de devoir garder une facture pour son café en attendant le train ou je ne sais quoi

https://fr.news.yahoo.com/frais-mandat-foll-agac%C3%A9-devoir-131738029.html



en fait ce qui ne le choque pas du tout c’est que les français doivent lui payer le café



Sérieusement ?



<img data-src=" />


gavroche69 Abonné
Le 04/12/2017 à 15h 17

Concernant Obama je rajoute que si des gens avides de couverture médiatique (probablement la principale raison de son invitation) sont prêts à lui proposer des petites fortunes pour venir dire quelques banalités à un micro, il aurait effectivement bien tort de se gêner.

Et c’est bien sûr valable pour n’importe quel “conférencier de luxe”. <img data-src=" />


OlivierJ Abonné
Le 04/12/2017 à 15h 22

Je ne sais pas de quelles nouvelles technologies tu parles (il n’est pas venu parler de ça) mais effectivement Obama attire, comme ici en mai 2017 :https://www.franceinter.fr/emissions/le-cabinet-de-curiosites/le-cabinet-de-curi…



« conférence de Barack Obama sera dans trois semaines à Montréal, devant 6.000 personnes, à guichet fermé. Et le ticket d’entrée pour venir écouter l’ancien président varie entre 50 et 375 dollars canadiens. »



Plains-toi à ces 6000 personnes capables de payer ça. Après tout, les footballeurs et chanteurs bénéficient des mêmes phénomènes.



Puisque la prestation récente d’Obama à Paris te fascine, en voici un peu plus pour toi, il a fait une courte intervention lors de la session d’introduction :https://www.lesechos.fr/tech-medias/hightech/030966934915-les-napoleons-le-resea… .



Je crois qu’on peut arrêter le hors sujet.


gavroche69 Abonné
Le 04/12/2017 à 15h 28







OlivierJ a écrit :



Puisque la prestation récente d’Obama à Paris te fascine…



Elle ne me fascine pas du tout mais elle a fasciné les médias qui nous ont littéralement saoulé avec ça.

A noter que c’était exactement le but de ceux qui l’ont invité, sur ce plan il faut reconnaître que l’investissement a été plutôt positif.



Quant à “l’exploit de convaincre” évoqué dans l’article que tu cites, c’est à pleurer de rire.

Ça doit pas être bien difficile de convaincre qui que ce soit à coups de centaines de milliers d’€. <img data-src=" />



fred42 Abonné
Le 04/12/2017 à 16h 01

En fait, le café, il n’y a aucune raison de lui rembourser. Il aurait aussi pu marcher une heure dans la rue en attendant, ça aurait été bon pour sa santé.



Mais il n’a pas l’air d’être un marcheur. <img data-src=" />



Quant au ticket d’autoroute qu’il a oublié de prendre, ça rentrera dans les 150 € par semaine sans justificatif et la prochaine fois, il n’oubliera pas.


vizir67 Abonné
Le 04/12/2017 à 16h 28

quand j’ai entendu les faux-arguments avancés “par certains” Déput., j’ai halluciné !!!<img data-src=" />

dans QUELLE langue il faut, le, leur répéter :

Mrs. CE N EST PAS VOTRE ARGENT (privé)



ils auront, quand même, réussi à arracher 600E./mois …SANS JUSTIFICATIFS ! <img data-src=" />


Le 04/12/2017 à 22h 08

Bah ouais mais pour eux le café c’est sur feuille de frais et ils pensent que l’autoroute aussi

Du coup je me demande à quoi ils pensent que les 600€ par mois peuvent servir .



A part des trucs que la bonne morale réprouve , je vois pas trop