Une proposition pour rendre muets les députés sur les réseaux sociaux

Une proposition pour rendre muets les députés sur les réseaux sociaux

Facebook interdit au moins de 13 ans et aux députés ?

Avatar de l'auteur
Xavier Berne

Publié dans

Droit

07/02/2013
67

Une proposition pour rendre muets les députés sur les réseaux sociaux

Les députés vont-ils bientôt être invités à ne plus rien publier sur Facebook, Twitter, Copains d’avant ou LinkedIn alors qu’ils siègent à l’Assemblée nationale, en séance comme en commission ? C’est en tout cas ce que souhaitent formellement deux députés de l’opposition, Gérald Darmanin et Guillaume Larrivé, dans une proposition de résolution que nous reproduisons ci-dessous.

 

Hier, le président de l’Assemblée nationale, Claude Bartolone, a été clair : « il n'y aura pas d'interdiction du Wi-Fi » ni d’usage du brouilleur de téléphones portables au sein de l’Hémicycle. L’intéressé a plutôt plaidé pour « une règle du jeu », afin que les députés s’auto-disciplinent.

 

Pourtant, certains élus de l’opposition continuent de militer pour un encadrement des réseaux sociaux à l’assemblée. Les députés Gérald Darmanin et Guillaume Larrivé ont ainsi émis hier soir une proposition de modification du règlement de l'Assemblée nationale, afin que ce dernier prévoit que « les députés, lorsqu'ils siègent au sein de l'hémicycle ou des commissions, s'engagent, pour la bonne tenue des débats, à ne pas s'exprimer sur les réseaux sociaux ».

« Dévoiement de la démocratie parlementaire » 

Dans l’exposé des motifs, ces deux élus UMP déplorent « l'influence néfaste » de l’utilisation active (c’est-à-dire le fait de participer en s’exprimant, et non pas de consulter) des réseaux sociaux par les députés, et ce « lorsqu'ils sont en séance dans l’hémicycle, ou en commission ». « Nous sommes persuadés, en effet, que l’usage d’internet est utile en séance, comme outil de documentation et d’information. Mais l’expression directe sur les réseaux sociaux, pendant les séances, n’est pas souhaitable ».

 

Les parlementaires estiment un peu plus loin qu’une « pratique abusive de ces outils de communication suscite un véritable dévoiement de la démocratie parlementaire : certains députés préfèrent apporter, en pleine séance, leurs opinions sur les réseaux sociaux plutôt que dans l'hémicycle, privant ainsi leurs collègues d’une argumentation audible par chacun et susceptible d’obtenir une réponse selon les règles habituelles du débat parlementaire. Cet usage est dommageable ». 

67

Écrit par Xavier Berne

Tiens, en parlant de ça :

Sommaire de l'article

Introduction

« Dévoiement de la démocratie parlementaire » 

Commentaires (67)


Le 07/02/2013 à 08h 01

Non non !!!!<img data-src=" />



Ne coupez pas les réseaux sociaux de nos “chers” (dans les deux sens) députés, car seul les réseaux sociaux au sein de l’hémicycle, leur permets de rester éveillé lors de la séance.



Sans ça, ils ne “twitterons” plus, à défaut #ilsDormiront_un_peu <img data-src=" />



Allez, bon échange <img data-src=" />



Le 07/02/2013 à 08h 20

Règle qui va priver les députés de leur petit plaisir/bien-être

et qui doit être VALIDEE par les députés



ça a une chance de passer?

c’est comme de leur demander de baisser leur salaire: passera jamais



<img data-src=" />


Le 07/02/2013 à 08h 36

Totalement débile. Les débat sont publiques, twitter n’empêche en rien le débat ni ne brise de secrets. Sinon, autant empêcher les tablette, les journeaux et pc d’entrer.


Le 07/02/2013 à 08h 46

Gérald Darmanin et Guillaume Larrivé n’ont pas compris que ce qui pourrit les débats, c’est les députés, pas le média qui transporte leurs idées.



En même temps, accuser Twitter, et déposer des milliers d’amendements histoire de générer stupidement des débats … On est plus à une incohérence près.


Le 07/02/2013 à 08h 51

Tsss….



Bartolone leur propose l’autodiscipline, ce qui est plus que raisonnable (surtout pour des députés pour lesquels on s’attendrait naturellement à une capacité de discipline), et à l’UMP non ca ne leur va pas….

L’autodiscipline c’est pour les minables, l’interdiction formelle c’est mieux, c’est déjà plus dans “l’ADN” de l’UMP…


Romain_Ph Abonné
Le 07/02/2013 à 08h 53

J’en ai des meilleures :



Règle n° 1 : assurer un taux de présence d’au moins 90% des séances sous peine d’amendes pour le député ainsi qu’une retenue sur le financement de son groupe en cas de non présence.



Règle n°2 : non cumul des mandats ainsi que mandat renouvelable que 2 fois



Règle n°3 : A mi-mandant, obligation de l’élu de fournir un bilan de son activité.



Oh wait, c’est les règles d’une saine démocratie là, excusez moi j’oubliez qu’on parlait de la république bananière de chez nous sorry <img data-src=" />


Le 07/02/2013 à 08h 57

Euuu, je trouve ca plutot bien.

Obliger les députés à exprimer leurs idées ouvertement à l’assemblé plutot que sur twitter.



Ca aura au moins le mérite d’ouvrir un débat de plus de 140 caractères, ou d’empecher des conneries de circuler


Le 07/02/2013 à 09h 03







rsegismont a écrit :



J’en ai des meilleures :



Règle n° 1 : assurer un taux de présence d’au moins 90% des séances sous peine d’amendes pour le député ainsi qu’une retenue sur le financement de son groupe en cas de non présence.



Règle n°2 : non cumul des mandats ainsi que mandat renouvelable que 2 fois







Si c’est venir pour dormir à l’Assemblée , pourquoi faire..



Au moins les tweets avaient un coté positif : les maintenir éveillés durant les séances..<img data-src=" />



Romain_Ph Abonné
Le 07/02/2013 à 09h 05







Mme_Michu a écrit :



Si c’est venir pour dormir à l’Assemblée , pourquoi faire..



Au moins les tweets avaient un coté positif : les maintenir éveillés durant les séances..<img data-src=" />







J’ai jamais dit que j’étais contre twitter à l’assemblée :) mais je maintiens mes règles pour une démocratie plus PUR <img data-src=" /> ( hadopi style )



Le 07/02/2013 à 09h 05

je propose un truc plus simple, plus personne à l’assemblé et ils débattent tous de chez eux sur Twitter. <img data-src=" />


Le 07/02/2013 à 09h 08







rsegismont a écrit :



J’en ai des meilleures :



Règle n° 1 : assurer un taux de présence d’au moins 90% des séances sous peine d’amendes pour le député ainsi qu’une retenue sur le financement de son groupe en cas de non présence.



Règle n°2 : non cumul des mandats ainsi que mandat renouvelable que 2 fois



Règle n°3 : A mi-mandant, obligation de l’élu de fournir un bilan de son activité.



Oh wait, c’est les règles d’une saine démocratie là, excusez moi j’oubliez qu’on parlait de la république bananière de chez nous sorry <img data-src=" />







Tatatata

On s’en moque de la démocratie… nous on est république… rien a voir… dans une démocratie le vote est robuste a la manipulation… ce qui n’est pas le cas ici (scrutin a deux tours, vote utile…)

<img data-src=" />



Le 07/02/2013 à 09h 10







Dyonisos84 a écrit :



Totalement débile. Les débat sont publiques, twitter n’empêche en rien le débat ni ne brise de secrets. Sinon, autant empêcher les tablette, les journeaux et pc d’entrer.





quitte à foncer tête baissée dans une analogie foireuse, je me lance…

Le téléphone en voiture (via un main libre) ne remet pas en cause le fait que tu aies toutes tes facultés physiques. Le risque d’accident n’en est pas moins multiplié par 6 à 10 du fait du déficit d’attention…



Après, il est aussi vrai (comme quelqu’un l’a dit hier sur la news relative au même sujet) qu’il y a rarement des surprises lors des débats et que la plupart des sujets ont déjà été traités, documentés, etc. en amont (c’est tout l’intérêt d’avoir un agenda et des ordres du jour.







Jed08 a écrit :



Ca aura au moins le mérite d’ouvrir un débat de plus de 140 caractères, ou d’empecher des conneries de circuler





cela serait vrai si, hélas, nos élus étaient des gens responsables <img data-src=" />

Les quelques fois où j’aie regardé LCP, plutôt que des débats, j’ai vu des attaques personnelles, des noyades de poissons et autres petites piques stériles. Je ne doute pas qu’il puisse y avoir des débats constructifs parfois mais bon…



Quand on voit cette magnifique idée de déposer des milliers et des milliers d’amendement pour simplement jouer la montre, je me dis qu’il faudrait instaurer une sanction quelconque quand un élu soumet un truc manifestement de mauvaise foi… (l’exemple qui me vient en tête sur le débat actuel étant la proposition d’abroger purement et simplement le code civil, déposé par je ne sais plus qui…)







Gericoz a écrit :



je propose un truc plus simple, plus personne à l’assemblé et ils débattent tous de chez eux sur Twitter. <img data-src=" />





Ouhlà ! déjà qu’on a du mal à les faire venir ou à contrôler vraiment leur boulot <img data-src=" />



Le 07/02/2013 à 09h 14

Patrick Balkany déclare: Cela ne me concerne pas.<img data-src=" />


hellmut Abonné
Le 07/02/2013 à 09h 17



certains députés préfèrent apporter, en pleine séance, leurs opinions sur les réseaux sociaux plutôt que dans l’hémicycle, privant ainsi leurs collègues d’une argumentation audible par chacun et susceptible d’obtenir une réponse selon les règles habituelles du débat parlementaire. Cet usage est dommageable ».



jusqu’à preuve du contraire, l’expression à l’AN est limitée à un seul député à la fois.

ie pendant que l’un d’entre eux s’exprime, les 576 autres (en théorie bien sûr) n’ont rien d’autre à faire. certains dorment d’autres jouent au scrabble.

je vois pas le problème avec l’expression sur twitter, surtout quand c’est directement en relation avec l’amendement ou l’article discuté.

je préfère ça à 5 minutes de défense de l’amendement qui se finissent par “avis défavorable”, sans aucune discussion publique ou presque.


Le 07/02/2013 à 09h 37







WereWindle a écrit :



quitte à foncer tête baissée dans une analogie foireuse, je me lance…

Le téléphone en voiture (via un main libre) ne remet pas en cause le fait que tu aies toutes tes facultés physiques. Le risque d’accident n’en est pas moins multiplié par 6 à 10 du fait du déficit d’attention…



Après, il est aussi vrai (comme quelqu’un l’a dit hier sur la news relative au même sujet) qu’il y a rarement des surprises lors des débats et que la plupart des sujets ont déjà été traités, documentés, etc. en amont (c’est tout l’intérêt d’avoir un agenda et des ordres du jour.







C’est ce que je me disais, dans le sens ou objectivement, ils votent souvent selon les consignes de leur parti et non pas de leur propre avis…



Le 07/02/2013 à 09h 37







rsegismont a écrit :



J’en ai des meilleures :



Règle n° 1 : assurer un taux de présence d’au moins 90% des séances sous peine d’amendes pour le député ainsi qu’une retenue sur le financement de son groupe en cas de non présence.



Règle n°2 : non cumul des mandats ainsi que mandat renouvelable que 2 fois



Règle n°3 : A mi-mandant, obligation de l’élu de fournir un bilan de son activité.



Oh wait, c’est les règles d’une saine démocratie là, excusez moi j’oubliez qu’on parlait de la république bananière de chez nous sorry <img data-src=" />





Règle n°1 : pas d’accord, les députés peuvent être absents car en en commission, par contre interdiction d’avoir un bureau dans “leur” circonscription, car ils sont élus nationaux et non locaux



Règle n°2 : ok + interdiction de se représenter dans un département ou on a déja été élu (toujours en rapport avec le coté national et non local)



Règle n°3 : pourquoi pas, avec en plus un système de mi mandat, les députés sont élus pour 5 ans, la moitié en 2012 et l’autre moitié 30 mois plus tard pour que le “peuple” puisse sanctionner une politique si besoin.



Votez pour moi<img data-src=" />



Romain_Ph Abonné
Le 07/02/2013 à 09h 41







FunnyD a écrit :



Règle n°1 : pas d’accord, les députés peuvent être absents car en en commission, par contre interdiction d’avoir un bureau dans “leur” circonscription, car ils sont élus nationaux et non locaux



Règle n°2 : ok + interdiction de se représenter dans un département ou on a déja été élu (toujours en rapport avec le coté national et non local)



Règle n°3 : pourquoi pas, avec en plus un système de mi mandat, les députés sont élus pour 5 ans, la moitié en 2012 et l’autre moitié 30 mois plus tard pour que le “peuple” puisse sanctionner une politique si besoin.



Votez pour moi<img data-src=" />







Ok si tu votes pour moi <img data-src=" /> , plus sérieusement, pour la règle n°1 ( la tienne et la mienne), les commissions devraient être un peu plus encadrés aussi… car combien de commissions inutiles qui n’ont débouchés sur quoi… rien ?



luxian Abonné
Le 07/02/2013 à 09h 44

Une proposition pour rendre muets les députés sur les réseaux sociaux



Si ça pouvait être pour les rendre muets tout court … ils nous foutraient tous un peu plus la paix. <img data-src=" />


luxian Abonné
Le 07/02/2013 à 09h 45







criss1023 a écrit :



Non non !!!!<img data-src=" />



Ne coupez pas les réseaux sociaux de nos “chers” (dans les deux sens) députés, car seul les réseaux sociaux au sein de l’hémicycle, leur permets de rester éveillé lors de la séance.



Sans ça, ils ne “twitterons” plus, à défaut #ilsDormiront_un_peu <img data-src=" />



Allez, bon échange <img data-src=" />







Toi, t’as jamais vu Giscard en pleine action ….. ah ben faut dire qu’il ne sait pas ce que c’est qu’un gazouillis aussi …



Eagle1 Abonné
Le 07/02/2013 à 09h 50

ce qui pourrit les débats, c’est qu’il y a environ 600 députés, dont les 80% ne votent que selon la consigne de leur parti et non selon leur conscience.



en gros on ferait aussi bien avec 10 mecs.


Le 07/02/2013 à 09h 52







Eagle1 a écrit :



ce qui pourrit les débats, c’est qu’il y a environ 600 députés, dont les 80% ne votent que selon la consigne de leur parti et non selon leur conscience.



en gros on ferait aussi bien avec 10 mecs.





on ferait des économies n’empêche <img data-src=" />









hellmut a écrit :



jusqu’à preuve du contraire, l’expression à l’AN est limitée à un seul député à la fois.

ie pendant que l’un d’entre eux s’exprime, les 576 autres (en théorie bien sûr) n’ont rien d’autre à faire.

…..





…à part écouter et réfléchir sur ce que l’orateur est en train de leur dire !!!!

On les paye à se creuser le cigare et à débattre (ce qui commence par écouter l’autre), pas à glander sur le net, et encore moins à dormir.



Sinon, non-cumul des mandats et paye en fonction du nb de jours de présence, ca me semblerait le minimum du minimum à instaurer….



Le 07/02/2013 à 10h 03







rsegismont a écrit :



Ok si tu votes pour moi <img data-src=" /> , plus sérieusement, pour la règle n°1 ( la tienne et la mienne), les commissions devraient être un peu plus encadrés aussi… car combien de commissions inutiles qui n’ont débouchés sur quoi… rien ?





Ben, il n’y a que 8 commissions (j’ai vérifié <img data-src=" />)









FunnyD a écrit :



Règle n°1 : pas d’accord, les députés peuvent être absents car en en commission, par contre interdiction d’avoir un bureau dans “leur” circonscription, car ils sont élus nationaux et non locaux







un député est avant tout un representant d’une circonscription donc c’est en totale contradiction avec ta regle

les autres sont nulles aussi <img data-src=" />









FunnyD a écrit :



Ben, il n’y a que 8 commissions (j’ai vérifié <img data-src=" />)







tu n’as compté que les commissions permanentes



Eagle1 Abonné
Le 07/02/2013 à 10h 06







WereWindle a écrit :



on ferait des économies n’empêche <img data-src=" />







si on supprimait la moitié des députés et complètement le sénat (qui est une aberration), on économiserais environ 1 miliard par an.



et il faudrait faire un calcul concernant la diminution entrainé sur les retraites à vie des députés, ce qui ferait probablement un chiffre astronomique.



allez juste pour rire: 300 député en moins. si on ne compte que ceux qui ne sont éclu qu’une fois = 150.

1200 € par mois en moyenne pour un mandat.

un député est élu environ à 50 ans. il lui reste 20 ans à vivre



(1502401200)= 43 M€



seulement pour ceux élus une fois donc sur 30 ans, on aurait “éliminé” 1506 députés donc 43M6 = 250 milions.



seulement pour les retraites: il y a les bureaux, les assistants, les trajets, les salaires etc etc etc



ps: ok c’est un peu capilotracté <img data-src=" />



Le 07/02/2013 à 10h 11

salut

je pense qu’au bout de 2 heures de séance, ils ont droit à “une pause pipi” !

(c’est pas le goulag, non plus), ET ..LA, ils pourront “Twitter”, si ils veullent) <img data-src=" />







sinon, +1 , pour CETTE propo.



Règle n° 1 : assurer un taux de présence d’au moins 90% des séances sous peine d’amendes pour le député ainsi qu’une retenue sur le financement de son groupe en cas de non présence.



Règle n°2 : non cumul des mandats ainsi que mandat renouvelable que 2 fois



Règle n°3 : A mi-mandant, obligation de l’élu de fournir un bilan de son activité.


Romain_Ph Abonné
Le 07/02/2013 à 10h 12







Eagle1 a écrit :



si on supprimait la moitié des députés et complètement le sénat (qui est une aberration), on économiserais environ 1 miliard par an.



et il faudrait faire un calcul concernant la diminution entrainé sur les retraites à vie des députés, ce qui ferait probablement un chiffre astronomique.



allez juste pour rire: 300 député en moins. si on ne compte que ceux qui ne sont éclu qu’une fois = 150.

1200 € par mois en moyenne pour un mandat.

un député est élu environ à 50 ans. il lui reste 20 ans à vivre



(1502401200)= 43 M€



seulement pour ceux élus une fois donc sur 30 ans, on aurait “éliminé” 1506 députés donc 43M6 = 250 milions.



seulement pour les retraites: il y a les bureaux, les assistants, les trajets, les salaires etc etc etc



ps: ok c’est un peu capilotracté <img data-src=" />







Tu oublies le cumul des indemnités :) car non seulement il sont cumulards, mais ils cumulent les retraites ! sans compter qu’un député n’a besoin que de 20 ans pour faire un taux plein… CCL : réelu 4 fois et ils peut partir en retraite ! la classe non ? et après c’est à toi qu’on demande de faire des efforts



hellmut Abonné
Le 07/02/2013 à 10h 18







Drepanocytose a écrit :



…à part écouter et réfléchir sur ce que l’orateur est en train de leur dire !!!!

On les paye à se creuser le cigare et à débattre (ce qui commence par écouter l’autre), pas à glander sur le net, et encore moins à dormir.



Sinon, non-cumul des mandats et paye en fonction du nb de jours de présence, ca me semblerait le minimum du minimum à instaurer….





non mais tu penses pas une seule seconde que les députés du même groupe ne savent pas ce que va dire l’orateur, de quoi il va parler, qu’ils ont déjà préparé les textes en commission ou en réunion de groupe? qu’ils ont les amendements AVANT leur présentation à l’assemblée?

tu penses vraiment que les parlementaires découvrent les textes à l’assemblée? <img data-src=" />

soyons sérieux deux minutes, les 34 des députés présents sont là pour le vote, ie pour assurer la majorité (s’ils sont dans la majorité) ou pour essayer de la gagner (s’ils sont dans l’opposition). le gros du travail parlementaire se fait avant, pas pendant les discussions.

et c’est la raison pour laquelle il est intéressant, de mon point de vue, d’avoir twitter, qui permet d’avoir plus d’infos que ce que les orateurs donnent.

maintenant c’est aux députés de faire en sorte que ça parte pas en couille et que ça devienne pas n’importe quoi.



hellmut Abonné
Le 07/02/2013 à 10h 22







yeti4 a écrit :



salut

je pense qu’au bout de 2 heures de séance, ils ont droit à “une pause pipi” !

(c’est pas le goulag, non plus), ET ..LA, ils pourront “Twitter”, si ils veullent) <img data-src=" />







sinon, +1 , pour CETTE propo.



Règle n° 1 : assurer un taux de présence d’au moins 90% des séances sous peine d’amendes pour le député ainsi qu’une retenue sur le financement de son groupe en cas de non présence.



Règle n°2 : non cumul des mandats ainsi que mandat renouvelable que 2 fois



Règle n°3 : A mi-mandant, obligation de l’élu de fournir un bilan de son activité.





temps de présence où? bureau? commissions? réunions? hémicycle?

c’est pas parce qu’un député n’est pas visible dans l’hémicycle qu’il ne fait rien, hein. <img data-src=" />









hellmut a écrit :



non mais tu penses pas une seule seconde que les députés du même groupe ne savent pas ce que va dire l’orateur, de quoi il va parler….





De quoi il va parler, la teneur du discours, la direction générale, évidemment…

Dans le détail, pas sûr. Vu qu’ils ont des consignes de vote, à quoi cela leur servirait de lire des textes qu’ils voteront pour la plupart même s’ils n’étaient pas d’accord dessus (hors cas particuliers de “dissidents” sur des sujets qui leur tiennent à cœur) ??





tu penses vraiment que les parlementaires découvrent les textes à l’assemblée? <img data-src=" />



Pour les textes du même groupe, souvent oui.

Quand l’UMP lâche 2000 amendements, tu penses sérieusement que tous les députés ont lu les 2.000 ?



Sinon plus de la moitié du temps ils ont à entendre des textes des autres groupes, que clairement ils ne connaissent pas.





maintenant c’est aux députés de faire en sorte que ça parte pas en couille et que ça devienne pas n’importe quoi.



Ça c’est certain, mais vu ce qu’ils s’envoient comme petits noms d’oiseaux, et ce depuis le début de la République, on peut toujours rêver.

Enfin, ça pourrait marcher si on mettait un vrai système de sanctions en place… Ils n’hésitent pas à sanctionner les propos honteux (affaire Frêche, etc.), pourquoi ne pourraient-ils pas étendre la rétorsion à des comportements nuisibles au débat ?



En plus, la rétorsion, la répression, les règles aveugles, ils connaissent bien tout ça à l’UMP…. Ça devrait être naturel chez eux <img data-src=" />







hellmut a écrit :



c’est pas parce qu’un député n’est pas visible dans l’hémicycle qu’il ne fait rien, hein. <img data-src=" />





Idem pour le travailleur lambda qui utilise son intellect (par opposition aux boulots manuels) : quand ils restent chez eux, même s’ils bossent, ils ne sont pas payés à moins de s’être arrangés avec le patron.

Pourquoi pas le même système pour les députés ? Soit ils sont à l’assemblée et c’est OK, soit ils n’y sont pas et alors ils doivent déclarer ce qu’ils font, comme n’importe qui d’autre…

Et en plus ca permettrait d’avoir des stats sur l’utilisation de leur temps.. Particulièrement utile pour bien appréhender les conséquences du cumul des mandats <img data-src=" />



Le 07/02/2013 à 10h 37







floop a écrit :



un député est avant tout un representant d’une circonscription donc c’est en totale contradiction avec ta regle

les autres sont nulles aussi <img data-src=" />







Chaque député, bien qu’élu dans un cadre géographique déterminé, est le représentant de la Nation tout entière



source







floop a écrit :



tu n’as compté que les commissions permanentes





Pas trouvé de trace des autres commissions (pas cherché longtemps non plus)



hellmut Abonné
Le 07/02/2013 à 10h 43







Drepanocytose a écrit :



De quoi il va parler, la teneur du discours, la direction générale, évidemment…

Dans le détail, pas sûr. Vu qu’ils ont des consignes de vote, à quoi cela leur servirait de lire des textes qu’ils voteront pour la plupart même s’ils n’étaient pas d’accord dessus (hors cas particuliers de “dissidents” sur des sujets qui leur tiennent à cœur)



Pour les textes du même groupe, souvent oui.

Quand l’UMP lâche 2000 amendements, tu penses sérieusement que tous les députés ont lu les 2.000 ?





tu veux faire quoi?

les obliger à écouter? avec un contrôle écrit à la fin du débat? ^^

c’est leur boulot d’étudier les amendements, mais forcément quand y’en a 2000 chacun n’a pas lu les 2000, surtout que sur les 2000 y’en a pas mal qui se recoupent.





Sinon plus de la moitié du temps ils ont à entendre des textes des autres groupes, que clairement ils ne connaissent pas.



mais si ils les connaissent. tous les textes discutés sont déposés à l’avance, sinon ça ne peut pas marcher.

et franchement un tweet de 140 signes, ça n’empêche pas d’écouter ce que dit le mec d’en face.

là je fais un commentaire avec plein de quotes et tout, ça m’empêche pas de faire mon boulot.





Ça c’est certain, mais vu ce qu’ils s’envoient comme petits noms d’oiseaux, et ce depuis le début de la République, on peut toujours rêver.

Enfin, ça pourrait marcher si on mettait un vrai système de sanctions en place… Ils n’hésitent pas à sanctionner les propos honteux (affaire Frêche, etc.), pourquoi ne pourraient-ils pas étendre la rétorsion à des comportements nuisibles au débat ?



c’est justement ce qu’a dit Bartolone. qu’il ne tolèrerait pas les dérapages. après je sais pas ce qu’il a prévu dans ce cas (peut-être que lui non plus d’ailleurs).





En plus, la rétorsion, la répression, les règles aveugles, ils connaissent bien tout ça à l’UMP…. Ça devrait être naturel chez eux <img data-src=" />



oeil paille poutre… <img data-src=" />





Idem pour le travailleur lambda qui utilise son intellect (par opposition aux boulots manuels) : quand ils restent chez eux, même s’ils bossent, ils ne sont pas payés à moins de s’être arrangés avec le patron.

Pourquoi pas le même système pour les députés ? Soit ils sont à l’assemblée et c’est OK, soit ils n’y sont pas et alors ils doivent déclarer ce qu’ils font, comme n’importe qui d’autre…

Et en plus ca permettrait d’avoir des stats sur l’utilisation de leur temps.. Particulièrement utile pour bien appréhender les conséquences du cumul des mandats <img data-src=" />



pourquoi pas. peut-être que ça existe déjà, j’en sais rien, mais ça peut devenir contraignant, tout dépend de la forme. en plus il faudrait payer un mec pour contrôler tout ça. ^^



Le 07/02/2013 à 10h 45

Moi je suis pour un parlement populaire citoyens, pas d’élus, chaque député est un citoyen de plus de 18 ans choisi au hasard sur les listes électorales pour une durée de 5 ans.

Chaque projet de loi est débattu à l’assemblée par ces gens du peuple qui profiteront de conseillers juridiques et techniques comme c’est déjà le cas.



Pas de Sénat non plus, cette relique ne sert que de tableau d’honneur au plus sympa des copains.



Pour en revenir au débat, à l’école le prof peut confisquer les portables des élèves, pourquoi le greffier de l’Assemblée Nationale n’a-t-il pas le même pouvoir ?

Vu qu’on a affaire des grabataires ayant un comportement de 15 ans, la confiscation temporaire ou définitive si récidive, s’impose.



Ces gens ne font pas de pitié pour nous étrangler avec leurs lois, je ne vois pas pourquoi on serait laxiste avec eux.








hellmut a écrit :



oeil paille poutre… <img data-src=" />



pourquoi pas. peut-être que ça existe déjà, j’en sais rien, mais ça peut devenir contraignant, tout dépend de la forme. en plus il faudrait payer un mec pour contrôler tout ça. ^^





Mais non mais non pour la paille, c’eétait juste pour la joke. <img data-src=" />



Sinon pour le gars à payer pour contrôler ces charmants messieurs, simple : on vire tous les gardes républicains qui ne servent strictement à rien, et on forme un ou deux au flicage de vieux….

Quant à l’aspect contraignant de la chose, si la contrainte ne plait pas à ces charmants messieurs ils ont toujours la possibilité de ne pas demander à se faire élire……



Le 07/02/2013 à 10h 54

Savent plus quoi foutre à l’assemblée les élus des lobbyes.


hellmut Abonné
Le 07/02/2013 à 10h 58







Jaimz75 a écrit :



Moi je suis pour un parlement populaire citoyens, pas d’élus, chaque député est un citoyen de plus de 18 ans choisi au hasard sur les listes électorales pour une durée de 5 ans.

Chaque projet de loi est débattu à l’assemblée par ces gens du peuple qui profiteront de conseillers juridiques et techniques comme c’est déjà le cas.





et si t’as pas envie d’être député tu fais comment?



hellmut Abonné
Le 07/02/2013 à 10h 59







Drepanocytose a écrit :



Mais non mais non pour la paille, c’était juste pour la joke. <img data-src=" />





précision: je parlais bien des députés hein. je sais pas trop comment tu l’as pris, sur le coup. <img data-src=" />









hellmut a écrit :



et si t’as pas envie d’être député tu fais comment?







tu vends ta place sur le bon coin <img data-src=" />



Le 07/02/2013 à 11h 52







hellmut a écrit :



et si t’as pas envie d’être député tu fais comment?





Plus que l’envie, c’est surtout les compétences, je ne m’estimes pas plus con qu’un autre, mais de là avoir les compétences qu’un député devrait avoir, je pense en être loin, aprés si c’est pour remplacer les députés incompétents que l’on a actuellement, j’aurait p-e le niveau <img data-src=" />



linkin623 Abonné
Le 07/02/2013 à 13h 53







rsegismont a écrit :



J’en ai des meilleures :



Règle n° 1 : assurer un taux de présence d’au moins 90% des séances sous peine d’amendes pour le député ainsi qu’une retenue sur le financement de son groupe en cas de non présence.



Règle n°2 : non cumul des mandats ainsi que mandat renouvelable que 2 fois



Règle n°3 : A mi-mandant, obligation de l’élu de fournir un bilan de son activité.



Oh wait, c’est les règles d’une saine démocratie là, excusez moi j’oubliez qu’on parlait de la république bananière de chez nous sorry <img data-src=" />





+1



hellmut Abonné
Le 07/02/2013 à 14h 29







floop a écrit :



tu vends ta place sur le bon coin <img data-src=" />





ah ben tout de suite, ça me paraît vachement plus sympa comme mode de scrutin! <img data-src=" />



Le 07/02/2013 à 14h 56

Faudrait aussi les interdire de jouer au scrabble sur leur ipad. <img data-src=" />



L’assemblée Nationale ressemble de plus en plus à une cour de récrée.








Wafer a écrit :



L’assemblée Nationale ressemble de plus en plus à une cour de récrée.





Ca n’a jamais changé, ni en mieux ni en pire ; simplement aujourd’hui avec l’omniprésence des médias, ca se remarque plus… <img data-src=" />



Le 07/02/2013 à 15h 03

Remplacer le Service Militaire par un Service de Députation ?



Bon, déjà, 600 députés c’est BEAUCOUP TROP.





  1. =&gt; Un député par département suffirait.



  2. Le carriérisme en politique est une plaie, le cumul des mandats aussi, et le conflit d’intérêt aussi : =&gt; réforme, et strict respect déontologique.



  3. Le Sénat : supprimé.



  4. La Cour des Comptes c’est bien, il faut au contraire accroître leur pouvoir.



  5. On garde aussi le Conseil Constitutionnel, dernier garant du respect de la Constitution.








paradise a écrit :





  1. =&gt; Un député par département suffirait.



    1. Le carriérisme en politique est une plaie, le cumul des mandats aussi, et le conflit d’intérêt aussi : réforme, et strict respect déontologique.

    2. Le Sénat : supprimé.

    3. La Cour des Comptes c’est bien, il faut au contraire accroître leur pouvoir.

    4. On garde aussi le Conseil d’État, dernier garant du respect de la Constitution.





    5. Pas sûr. Et gérer par département c’est idiot, ca donne autant de puissance de vote aux habitants de la Creuse qu’à ceux du 75 qui sont au moins 10 fois plus nombreux.

    6. +1. Et sanctions ultra sévères, bien plus que pour les mêmes types de délits chez les particuliers. Les particuliers ont bien des circonstances aggravantes quand ils s’attaquent à l’état (par ex à la police), le contraire devrait être tout aussi vrai.

    7. Non, le Sénat est utile, mais son utilité n’est pas visible.

    8. +10

    9. Conseil Constitutionnel, non ? (Edit : cramé par ton edit)




Le 07/02/2013 à 15h 12







Drepanocytose a écrit :





  1. Pas sûr. Et gérer par département c’est idiot, ca donne autant de puissance de vote aux habitants de la Creuse qu’à ceux du 75 qui sont au moins 10 fois plus nombreux.



    1. +1

    2. Non, le Sénat est utile, mais son utilité n’est pas visible.

    3. +10

    4. Conseil Constitutionnel, non ?





    5. Oui, ça éviterait justement le parisianisme, et donnerait des idées de décentralisation, de repeuplement et donc de ré-industrialisation des régions sinistrées ?

    6. le Sénat a son utilité, mais si une réforme était engagée, on pourrait peut-être arriver à se passer de lui : députés plus soucieux des lois, amenés à contrôler eux-mêmes la validité des lois, ce qui en limiterait leur nombre au passage ?

    7. corrigé <img data-src=" />



      Juste des idées, bien sûr. <img data-src=" />




Le 07/02/2013 à 15h 46

mdrrr sur certains commentaires



soit vous payés pas d’impots



soit vous etes H24 sur twit



bref etant donné que les députés sont incapables de s’auto modérer alors autant interdire ( je reprend mon exemple de l’ecole d hier)

<img data-src=" />


Le 07/02/2013 à 15h 52







rsegismont a écrit :



Règle n° 1 : assurer un taux de présence d’au moins 90% des séances sous peine d’amendes pour le député ainsi qu’une retenue sur le financement de son groupe en cas de non présence.





Pas d’accord, je trouve plutôt ça démago. Leur boulot n’est pas, contrairement à ce que disait Drepanocytose, de s’asseoir et de débattre, ce n’est qu’une petite partie de leur travail législatif. Quelques bonnes raisons pour lesquelles un député peut être absent :

* Il doit participer à une commission.

* Il doit bosser sur un dossier (projet de loi ou d’amendement, étude d’un projet, etc).

* Le débat va être technique et porter sur un sujet qu’il ne comprend pas. Parce que, non, quand on humain on ne peut pas tout connaître et il y a des limites à ce que l’on peut apprendre en un temps limité. C’est malheureux mais c’est ainsi.



A la place, pourquoi ne pas exiger que les absences soient justifiées ? Chaque citoyen pourrait voir pourquoi son député était absent.







FunnyD a écrit :



Règle n°1 : pas d’accord, les députés peuvent être absents car en en commission, par contre interdiction d’avoir un bureau dans “leur” circonscription, car ils sont élus nationaux et non locaux





Justement, non, ils représentent leur circonscription et pas la France entière. Parce qu’à Saint-Denis, Nice ou Lille, les opinions ne sont pas vraiment les mêmes.



Si vraiment on voulait des élus nationaux il faudrait voter pour des listes. Ca pourrait être une piste pour le Sénat, pourquoi pas.





Règle n°3 : pourquoi pas, avec en plus un système de mi mandat, les députés sont élus pour 5 ans, la moitié en 2012 et l’autre moitié 30 mois plus tard pour que le “peuple” puisse sanctionner une politique si besoin.



Et nous aurions systématiquement 30 mois d’action suivis de 30 mois d’immobilisme. Non merci.

Ne désarmez pas le pouvoir, armez les contre-pouvoirs.







paradise a écrit :





  1. Oui, ça éviterait justement le parisianisme, et donnerait des idées de décentralisation, de repeuplement et donc de ré-industrialisation des régions sinistrées ?





    Ah, ça, c’est sûr, ça éviterait le parisianisme : rendre les parisiens impuissants et donner un pouvoir démesuré à la Creuse. Sauf que c’est encore plus injuste. Mais si tu es dans une région rurale je comprends que tu veuilles tirer de façon disproportionnée les crédits vers toi.





  2. le Sénat a son utilité, mais si une réforme était engagée, on pourrait peut-être arriver à se passer de lui : députés plus soucieux des lois, amenés à contrôler eux-mêmes la validité des lois, ce qui en limiterait leur nombre au passage ?



    Toutes les démocraties modernes à ma connaissance sont bicamérales, pour une bonne raison. Même si en France c’est mal foutu.



Le 07/02/2013 à 16h 27







HarmattanBlow a écrit :



Justement, non, ils représentent leur circonscription et pas la France entière. Parce qu’à Saint-Denis, Nice ou Lille, les opinions ne sont pas vraiment les mêmes.





Pas d’accord, c’est l’assemblée nationale pas l’assemblée des circonscription, ils doivent réfléchir au niveau national et pas au niveau local, sinon on se retrouve avec des situations du genre, :“ben non c’est pas bein parceque mes electeurs sont urbains/ruraux, et si on vote ca je serais pas réélu



Le 07/02/2013 à 16h 38







FunnyD a écrit :



Pas d’accord, c’est l’assemblée nationale pas l’assemblée des circonscription, ils doivent réfléchir au niveau national et pas au niveau local, sinon on se retrouve avec des situations du genre, :“ben non c’est pas bein parceque mes electeurs sont urbains/ruraux, et si on vote ca je serais pas réélu





Tu espères vraiment qu’un type vivant dans la Creuse, élu par les creusois, prendra des décisions sans se préoccuper de l’impact économique sur la Creuse ? Ou que ses électeurs l’accepteraient en disant “bah oui ais c’est l’Assemblée nationale” ? Peu importe qu’il y ait ou non une antenne locale (je ne me rappelle plus le nom du bureau local d’un député).



Et puis, tu en fais une simple histoire de réélection. Mais les députés sont des êtres humains avec un attachement à leur territoire.



Enfin, pour toi, ça veut dire quoi “national” ? La France n’est pas homogène. Pour la représenter il faut bien une diversité et le critère géographique est un élément pour ça.



Le 07/02/2013 à 16h 43







HarmattanBlow a écrit :



Tu espères vraiment qu’un type vivant dans la Creuse, élu par les creusois, prendra des décisions sans se préoccuper de l’impact économique sur la Creuse ? Ou que ses électeurs l’accepteraient en disant “bah oui ais c’est l’Assemblée nationale” ? .









bah des gens on voté Hollande donc bon tout il est possible <img data-src=" />



Le 07/02/2013 à 17h 08







Consultant a écrit :



bah des gens on voté Hollande donc bon tout il est possible <img data-src=" />





Ça voulait quand même dire éviter cinq années de plus de brassage d’air, de provocations inutiles, de politique du fait divers et de divisions. Et, ça, ça n’avait pas de prix.



Le 07/02/2013 à 17h 17







HarmattanBlow a écrit :



Ça voulait quand même dire éviter cinq années de plus de brassage d’air, de provocations inutiles, de politique du fait divers et de divisions. Et, ça, ça n’avait pas de prix.









Eviter ? non non c ‘est la même (apres ca engage que moi)



Le 07/02/2013 à 17h 23







Consultant a écrit :



Eviter ? non non c ‘est la même (apres ca engage que moi)





Effectivement nous sommes en désaccord sur ce point : si je n’ai pas l’impression d’y avoir beaucoup gagné sur le fond, au moins sur la forme je trouve qu’on a retrouvé la paisibilité qui sied au président et aux ministres (Guéant, je pense à toi), et qui faisait défaut au dernier quinquennat.



Alors ils ne résolvent pas beaucoup plus de problèmes, et ils en créent même quelques nouveaux, mais au moins ils ne m’empoisonnent pas l’existence.



Le 07/02/2013 à 17h 37







HarmattanBlow a écrit :



Tu espères vraiment qu’un type vivant dans la Creuse, élu par les creusois, prendra des décisions sans se préoccuper de l’impact économique sur la Creuse ? Ou que ses électeurs l’accepteraient en disant “bah oui ais c’est l’Assemblée nationale” ? Peu importe qu’il y ait ou non une antenne locale (je ne me rappelle plus le nom du bureau local d’un député).



Et puis, tu en fais une simple histoire de réélection. Mais les députés sont des êtres humains avec un attachement à leur territoire.



Enfin, pour toi, ça veut dire quoi “national” ? La France n’est pas homogène. Pour la représenter il faut bien une diversité et le critère géographique est un élément pour ça.





Ben on va pas s’entendre sur ce point et je suis fatigué alors je laisse tomber <img data-src=" /> mais sinon :





HarmattanBlow a écrit :



Effectivement nous sommes en désaccord sur ce point : si je n’ai pas l’impression d’y avoir beaucoup gagné sur le fond, au moins sur la forme je trouve qu’on a retrouvé la paisibilité qui sied au président et aux ministres (Guéant, je pense à toi), et qui faisait défaut au dernier quinquennat.



Alors ils ne résolvent pas beaucoup plus de problèmes, et ils en créent même quelques nouveaux, mais au moins ils ne m’empoisonnent pas l’existence.





Gros +1



Le 07/02/2013 à 18h 08



Force est de constater que le travail parlementaire requière



Requiert.



Le problème ne tient pas seulement aux fautes de Français, ce qui me hérisse le poil c’est de voir comme les auteurs tordent la logique pour essayer de manipuler le lecteur. Poster sur les réseaux sociaux n’entrave en rien la participation à l’assemblée, et inversement un député qui ne désire pas prendre la parole ne va pas le faire juste parce que twitter est inaccessible.



La cerise sur le gâteau, le “Force est de constater”, employé par ceux qui n’ont pas d’argument depuis qu’on a inventé la connerie.



Force est de constater que nos deux députés sont des halfwits comme on n’en fait généralement qu’au FN (chez qui c’est volontaire, pour résonner avec leur base électorale).


Le 07/02/2013 à 18h 42







HarmattanBlow a écrit :



Ah, ça, c’est sûr, ça éviterait le parisianisme : rendre les parisiens impuissants et donner un pouvoir démesuré à la Creuse. Sauf que c’est encore plus injuste. Mais si tu es dans une région rurale je comprends que tu veuilles tirer de façon disproportionnée les crédits vers toi.





Mais non, ce n’est pas ce que je voulais dire… <img data-src=" />





Toutes les démocraties modernes à ma connaissance sont bicamérales, pour une bonne raison. Même si en France c’est mal foutu.



Le Sénat peut agir comme un contre-pouvoir, certes.



Mais cette “représentativité” de toutes les tendances, et ce multiplié par tous les départements ne garantit pas un contre-pouvoir, je ne pense pas que 577 députés et 348 sénateurs garantissent quoi que ce soit, si ce n’est beaucoup de complexité à la finale.

Je pense que ça fait trop de monde, et qu’on pourrait envisager un Sénat avec moins de monde en tout cas sans privilégier tel parti ou tel territoire, c’est mon sentiment.







J’exprimais des idées, pas des certitudes.









HarmattanBlow a écrit :



Quelques bonnes raisons pour lesquelles un député peut être absent :

* Il doit participer à une commission.

* Il doit bosser sur un dossier (projet de loi ou d’amendement, étude d’un projet, etc).

* Le débat va être technique et porter sur un sujet qu’il ne comprend pas. Parce que, non, quand on humain on ne peut pas tout connaître et il y a des limites à ce que l’on peut apprendre en un temps limité. C’est malheureux mais c’est ainsi.







La commission ca peut siéger à l’assemblée, il y a des bureaux.

Le dossier on peut bosser dessus au bureau à l’assemblée, chaque député a un bureau privatif.

Il peut se renseigner sur les points techniques qu’il ne maitrise pas, depuis l’assemblée. Quand je cherche une info, je ne vais pas à perpette les chouilles : le net est chez moi, je regarde, j’appelle qui de droit s’il faut, et EN DERNIER RESSORT je me déplace. Et effecetivement si c’est pour le boulot, je previens le patron, c’est la moindre des choses….





A la place, pourquoi ne pas exiger que les absences soient justifiées ? Chaque citoyen pourrait voir pourquoi son député était absent.



Parce que les députés trouveraient des justifications bidon, que personne n’ira verifier…. Ce sont tout de même des hommes de pouvoir…



+1 pour le reste du post, sinon.



Le 07/02/2013 à 19h 08







HarmattanBlow a écrit :



Effectivement nous sommes en désaccord sur ce point : si je n’ai pas l’impression d’y avoir beaucoup gagné sur le fond, au moins sur la forme je trouve qu’on a retrouvé la paisibilité qui sied au président et aux ministres (Guéant, je pense à toi), et qui faisait défaut au dernier quinquennat.



Alors ils ne résolvent pas beaucoup plus de problèmes, et ils en créent même quelques nouveaux, mais au moins ils ne m’empoisonnent pas l’existence.







Effectivement nos opinions sont loin d’être les mêmes. La forme est importante néanmoins la forme sur des sujets exotiques ne corrige en rien les problèmes de fond (monétaires) des Français.



Pour le dernier paragraphe il est vrai que nous sommes moins pollué ça fait bien l’avouer.



Sinon c’est sympa à lire on peut avoir des opinions différentes sans se taper dessus et ça sur PCI c’est pas facile <img data-src=" />



Le 07/02/2013 à 19h 29







paradise a écrit :



Je pense que ça fait trop de monde, et qu’on pourrait envisager un Sénat avec moins de monde en tout cas sans privilégier tel parti ou tel territoire, c’est mon sentiment.





Ça, pourquoi pas, on entend d’ailleurs assez fréquemment des propositions qui conservent une chambre composée de représentants des territoires, et une autre composée de représentants issus de listes nationales.







Drepanocytose a écrit :



La commission ca peut siéger à l’assemblée, il y a des bureaux.

Le dossier on peut bosser dessus au bureau à l’assemblée, chaque député a un bureau privatif.

Il peut se renseigner sur les points techniques qu’il ne maitrise pas, depuis l’assemblée.





En toute franchise, je comprends un peu que le député situé à 5h de trajet de Paris et qui ne compte pas se rendre en séance préfère étudier ses dossiers à sa permanence plutôt qu’à Paris. On peut bien me dire qu’il est payé pour et autres, dans les faits monter à Paris ne fera que le gêner dans son travail. Cela étant dit, si ta proposition ne se borne pas à comptabiliser la présence en séance mais plutôt celle à l’Assemblée, il s’agit peut-être d’un bon compromis.





Parce que les députés trouveraient des justifications bidon, que personne n’ira verifier…. Ce sont tout de même des hommes de pouvoir…



Hmmm, personne ? A partir du moment où tu donnes une info, tu as tout de même régulièrement des journalistes pour aller la vérifier. Il y aura bien des choses invérifiables (je jouais au blackjack en ligne travaillais à ma permanence) mais pas toutes.







Consultant a écrit :



néanmoins la forme sur des sujets exotiques ne corrige en rien les problèmes de fond (monétaires) des Français.





Ah ! Ça, à qui le dis-tu… Et je n’ai malheureusement vu aucune proposition à la hauteur de ces problèmes durant cette élection.





Sinon c’est sympa à lire on peut avoir des opinions différentes sans se taper dessus et ça sur PCI c’est pas facile <img data-src=" />



Oui, je me suis fait la même réflexion. <img data-src=" />



Jarodd Abonné
Le 07/02/2013 à 19h 35







Dyonisos84 a écrit :



Sinon, autant empêcher les tablette, les journeaux et pc d’entrer.







Ca dépend, ils ont frappé avant d’entrer, ou pas ?



Le 08/02/2013 à 06h 44



rendre muets les députés



faudra aussi couper les caméras de l’hémicycle <img data-src=" />


Le 08/02/2013 à 07h 48







miles_t a écrit :



Requiert.



Le problème ne tient pas seulement aux fautes de Français, ce qui me hérisse le poil c’est de voir comme les auteurs tordent la logique pour essayer de manipuler le lecteur. Poster sur les réseaux sociaux n’entrave en rien la participation à l’assemblée, et inversement un député qui ne désire pas prendre la parole ne va pas le faire juste parce que twitter est inaccessible.



La cerise sur le gâteau, le “Force est de constater”, employé par ceux qui n’ont pas d’argument depuis qu’on a inventé la connerie.



Force est de constater que nos deux députés sont des halfwits comme on n’en fait généralement qu’au FN (chez qui c’est volontaire, pour résonner avec leur base électorale).







Euh, c’est quoi, un ‘halfwit’? Ca doit pouvoir se désigner par un mot ou une expression ‘bien de chez nous’, non?



Le 08/02/2013 à 09h 14



Une proposition pour rendre muets les députés





comme tout parasites <img data-src=" /> on devrait les erradiquer <img data-src=" />


Le 11/02/2013 à 11h 24







Gericoz a écrit :



je propose un truc plus simple, plus personne à l’assemblé et ils débattent tous de chez eux sur Twitter. <img data-src=" />







ben la on est pas dans la M<img data-src=" /> comme ils sont toujours a coter de la plaque dans la vie ben sur la toile sa va être coton <img data-src=" /><img data-src=" />



Le 11/02/2013 à 11h 27







josagama a écrit :



comme tout parasites <img data-src=" /> on devrait les erradiquer <img data-src=" />





+10000 ave toi <img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" />