De nombreux journaux européens souhaitent aussi négocier avec Google

De nombreux journaux européens souhaitent aussi négocier avec Google

C'est ça l'exportation belge et française

Avatar de l'auteur

Nil Sanyas

Publié dansÉconomie

09/02/2013
27
De nombreux journaux européens souhaitent aussi négocier avec Google

Si l'accord trouvé entre Google et la France n'a semble-t-il pas convaincu la presse allemande, l'European Publishers Council (EPC - conseil européen des éditeurs), qui représente de très nombreux médias en Europe, n'a pas caché son souhait de voir ce type d'accord être généralisé à toute la presse européenne. 

François Hollande Eric Schmidt

Eric Schmidt (Google) et François Hollande (à gauche), accompagnés de la représente de l'IPG. 

« Tous les agrégateurs comme Google devraient donc payer » 

Interrogé par l'agence Reuters, le Portugais Francisco Pinto Balsemao, président de l'EPC, a expliqué que les moteurs de recherche tirent plus de 90 % de leurs chiffres d'affaires de la publicité, « et une partie importante de ceux-ci proviennent directement ou indirectement de l'accès gratuit aux nouvelles professionnelles ou aux contenus de divertissement produits par les médias ». Or « cette utilisation par Google est effectuée sans l'autorisation des détenteurs des droits ou sans paiement en retour. Tous les agrégateurs comme Google devraient donc payer » a-t-il ainsi conclu.

Mais qui se cache derrière l'EPC ? Ce conseil regroupe des géants européens tels que Thomson Reuters, la deuxième plus importante agence de presse au monde, les Britanniques Financial Times, Guardian, Daily Mail, Telegraph et News International, le géant allemand Axel Springer (Bild, etc.), l'Européen Reed Elsevier (LexisNexis), les géants espagnols Prisa (El Pais, etc.) et Vocento (ABC, etc.), le Portugais Impresa, le Suisse Ringier (Le temps, etc.), le Suédois Bonnier, le Danois Egmont, le Finlandais Sanoma, le Norvégien Schibsted (qui détient 20 Minutes et Leboncoin), l'Autrichien Der Standard, etc.

 

Derrière ces groupes se trouvent donc des centaines de quotidiens et de magazines européens. L'avis du patron de l'EPC a donc un véritable poids, sachant que si Google a résolu pour le moment son conflit avec la presse belge et française, bien d'autres pays européens sont en guerre avec le géant du Web. C'est notamment le cas de l'Allemagne, de l'Italie, du Portugal et de la Suisse. Et d'autres pays pourraient bien se joindre à cette bataille en voyant les millions récoltés en Belgique et en France.

La négociation plus que la loi

Toutefois, si en Allemagne, la loi semble bien être le seul moyen que compte utiliser la presse pour faire plier Google, l'EPC semble plutôt opter pour la manière belge et française. « L'ouverture de Google afin de négocier et discuter est une bonne étape qui doit maintenant être suivie dans d'autres pays européens. » La négociation est donc bien la ligne à suivre pour de nombreux quotidiens européens.

 

Pour mémoire, les principales associations d'éditeurs allemands ont considéré que l'accord français « n'est pas un modèle pour l'Allemagne ». Si les 60 millions d'euros négociés par la presse française sont une belle contribution, la problématique reste malgré tout la même pour les Allemands. Qui plus est, en ne signant qu'avec un seul et unique acteur, « la solution française est un pari sur le monopole de Google » a estimé un porte-parole d'une des associations allemandes. Une remarque pertinente.

27
Avatar de l'auteur

Écrit par Nil Sanyas

Tiens, en parlant de ça :

dessin de Flock

#Flock distribue des mandales tous azimuts

13:40 Flock 6
Un Sébastien transformé en lapin par Flock pour imiter le Quoi de neuf Docteur des Looney Tunes

Quoi de neuf à la rédac’ #11 et résumé de la semaine

11:47 Next 9
Carte graphique AMD GeForce

Cartes graphiques : 30 ans d’évolution des GPU

Ha… la bonne époque d’un CF de 4870 X2 !

18:10 Hard 18

Sommaire de l'article

Introduction

« Tous les agrégateurs comme Google devraient donc payer » 

dessin de Flock

#Flock distribue des mandales tous azimuts

Flock 6
Un Sébastien transformé en lapin par Flock pour imiter le Quoi de neuf Docteur des Looney Tunes

Quoi de neuf à la rédac’ #11 et résumé de la semaine

Next 9
Carte graphique AMD GeForce

Cartes graphiques : 30 ans d’évolution des GPU

Hard 18

Google lance son opération de communications Gemini pour rivaliser avec OpenAI

IA 6
Ecran bleu de Windows

Linux : le composant systemd se dote d’un écran bleu de la mort

Soft 32
Une petite fille en train d'apprendre à programmer et hacker logiciels et appareils électroniques

Un roman graphique explique les logiciels libres aux enfants

SoftSociété 19
Nouveautés pour Messenger

Meta lance (enfin) le chiffrement de bout en bout de Messenger, entre autres

Socials 5

#LeBrief : cloud européen, OSIRIS-REx a frôlée la catastrophe, CPU AMD Ryzen 8040

Windows en 2024 : beaucoup d’IA, mais pas forcément un « 12 »

Soft 21
Einstein avec des qubits en arrière plan

Informatique quantique, qubits : avez-vous les bases ?

HardScience 9
Notifications iPhone

Surveillance des notifications : un sénateur américain demande la fin du secret

DroitSécu 17

En ligne, les promos foireuses restent d’actualité

DroitWeb 19

#LeBrief : modalité des amendes RGPD, cyberattaque agricole, hallucinations d’Amazon Q, 25 ans d’ISS

Logo Twitch

Citant des « coûts prohibitifs », Twitch quitte la Corée du Sud

ÉcoWeb 29
Formation aux cryptomonnaies par Binance à Pôle Emploi

Binance fait son marketing pendant des formations sur la blockchain destinées aux chômeurs

Éco 10
Consommation électrique du CERN

L’empreinte écologique CERN en 2022 : 1 215 GWh, 184 173 teqCO₂, 3 234 Ml…

Science 6
station électrique pour voitures

Voitures électriques : dans la jungle, terrible jungle, des bornes de recharge publiques

Société 75

#LeBrief : intelligence artificielle à tous les étages, fichier biométrique EURODAC

KDE Plasma 6

KDE Plasma 6 a sa première bêta, le tour des nouveautés

Soft 13
Un homme noir regarde la caméra. Sur son visage, des traits blancs suggèrent un traitement algorithmique.

AI Act et reconnaissance faciale : la France interpelée par 45 eurodéputés

DroitSociété 4
Api

La CNIL préconise l’utilisation des API pour le partage de données personnelles entre organismes

SécuSociété 3
Fouet de l’Arcep avec de la fibre

Orange sanctionnée sur la fibre : l’argumentaire de l’opérateur démonté par l’Arcep

DroitWeb 23
Bombes

Israël – Hamas : comment l’IA intensifie les attaques contre Gaza

IA 22

#LeBrief : bande-annonce GTA VI, guerre électronique, Spotify licencie massivement

Poing Dev

Le poing Dev – Round 7

Next 102
Logo de Gaia-X sour la forme d’un arbre, avec la légende : infrastructure de données en forme de réseau

Gaia-X « vit toujours » et « arrive à des étapes très concrètes »

WebSécu 6

Trois consoles portables en quelques semaines

Hard 37
Une tasse estampillée "Keep calm and carry on teaching"

Cyberrésilience : les compromis (provisoires) du trilogue européen

DroitSécu 3

#LeBrief : fuite de tests ADN 23andMe, le milliard pour Android Messages, il y a 30 ans Hubble voyait clair

next n'a pas de brief le week-end

Le Brief ne travaille pas le week-end.
C'est dur, mais c'est comme ça.
Allez donc dans une forêt lointaine,
Éloignez-vous de ce clavier pour une fois !

Commentaires (27)


Anonyme
Le 09/02/2013 à 11h17

@Nil Sanyas : Es qu’un site d’information comme PC Inpact touche directement et/ou indirectement des fonds de cet accord hors publicité généré par vos régies publicitaire ? Y’a t’il un distingo entre presse écrite et presse numérique ?


M_Michu
Le 09/02/2013 à 11h35

Nil est en forme ce samedi matin <img data-src=" />

Sinon j’avais lu quelque part qu’ils qui’ils comptent s’attaquer à Apple par la suite, ( du moins la presse française pour le moment ) mais concernant leurs abonnements sur iTunes.


Ami-Kuns Abonné
Le 09/02/2013 à 11h41






Lemon Pie a écrit :

@Nil Sanyas : Es qu’un site d’information comme PC Inpact touche directement et/ou indirectement des fonds de cet accord hors publicité généré par vos régies publicitaire ? Y’a t’il un distingo entre presse écrite et presse numérique ?




http://www.pcinpact.com/news/77225-google-et-presse-francaise-trouvent-accord-60…

Avant dernier paragraphe , personne ne le sait apparemment pour l’instant. La plus grosse part de gâteau risque d’aller au grosse société à mon avis.



Anonyme
Le 09/02/2013 à 12h10






amikuns a écrit :

http://www.pcinpact.com/news/77225-google-et-presse-francaise-trouvent-accord-60…

Avant dernier paragraphe , personne ne le sait apparemment pour l’instant. La plus grosse part de gâteau risque d’aller au grosse société à mon avis.



@Amikuns : Merci, en effet ça à l’air d’être un grand random, je cite :


Que nous dit cet accord ? Tous les détails ne sont pas encore connus, mais nous savons pour le moment qu’un fonds de 60 millions d’euros sera financé intégralement par Google, ceci sur plusieurs années. Ce fonds disposera d’un conseil d’administration, une gouvernance ouverte, aux membres indépendants a-t-on précisé. « Ce fonds sélectionnera des projets selon les mérites, notamment en terme de capacité d’innovation et de transition vers le numérique. » Google accompagnera ce fonds par ses compétences et sa technique, sans plus de précision.


Encore mieux que le loto quand on lis ça …



2show7
Le 09/02/2013 à 12h16






amikuns a écrit :

Avant dernier paragraphe , personne ne le sait apparemment pour l’instant. La plus grosse part de gâteau risque d’aller au grosse société à mon avis.



Effet pyramidal premier servit à la plus grosse part et et puis c’est toujours la moitié de ….la moitié de … la moitié de ……….<img data-src=" />



paradise
Le 09/02/2013 à 12h30

Et que donnent les organes de presse et multimedia à Google pour la pub indirecte produite ? <img data-src=" />


127.0.0.1
Le 09/02/2013 à 14h05

négocier (verbe transitif): recevoir de l’argent d’un tiers, sans contrepartie.

Exemple: “De nombreux journaux européens souhaitent aussi négocier avec Google”.


Anonyme
Le 09/02/2013 à 14h09

C’est sur que c’est plus facile de négocier avec Google que de se remettre en question. Enfin, la presse et les ayant droit ont déjà remis en question la définition du verbe négocier… <img data-src=" />


EMegamanu Abonné
Le 09/02/2013 à 14h33






Lemon Pie a écrit :

Encore mieux qu’un loto sportif truqué quand on lis ça …



<img data-src=" />



batoche
Le 09/02/2013 à 14h38






127.0.0.1 a écrit :

négocier (verbe transitif): recevoir de l’argent d’un tiers, sans contrepartie.

Exemple: “De nombreux journaux européens souhaitent aussi négocier avec Google”.



Où-où-où est ce qu’il a appris à négocier ?



Anonyme
Le 09/02/2013 à 14h52

à la soupe !!!!!!!!!!


Inny Abonné
Le 09/02/2013 à 15h22

@Nil Sanyas : Avez-vous des infos sur les éventuels accords du côté de Yahoo!, Bing et autres moteurs ? Merci. :)


yeti4
Le 09/02/2013 à 15h54

salut
c’était à prévoir –&gt; que “les autres” allaient S’Y* engoufrer !
“60 M.—&gt; “j”en veut aussi.prems, moi, moi aussi …etc <img data-src=" />

* brêche


Djaron
Le 09/02/2013 à 15h56

coup de maitre de google qui en sacrifiant (ou en investissant, en fait) une poignée de dollars (à leur echelle) a eux trois effets de bord:




  1. renvoyer les chiens de la presse dans leur niche avec un os à ronger, mais surtout de façon definitive (ils pourront plus venir reclamer une seconde fois, la negociation est finale)


  2. rendre les politiciens redevables en leur “cedant” le beau role d’une victoire contre le mechant geant americain (ce qui sous entend comme condition de plus venir les gonfler apres, ou de leur filer de la thune en marchés publics ou autre en contrepartie, ou la promotion de leurs services)


  3. tuer dans l’oeuf les concurrents, qui eux n’auront pas les moyens de raquer comme eux ont pu se permettre de le faire

    d’ailleurs sur la photo de shmidt de google et de francois de flambyland (pas la photo de l’article, une autre vu dans un media “assermenté et bien pensant”, pas un site de geeks), les deux avaient un grand sourire (l’un, carnassier, genre “on vous a bien ken” et l’autre un sourire benet genre “eeeuh eeeeuuuh j’ai gagnééééé ! gné ?”)

    tres fort !


WereWindle
Le 09/02/2013 à 16h04






Djaron a écrit :

coup de maitre de google qui en sacrifiant (ou en investissant, en fait) une poignée de dollars (à leur echelle) a eux trois effets de bord:




  1. renvoyer les chiens de la presse dans leur niche avec un os à ronger, mais surtout de façon definitive (ils pourront plus venir reclamer une seconde fois, la negociation est finale)


  2. rendre les politiciens redevables en leur “cedant” le beau role d’une victoire contre le mechant geant americain (ce qui sous entend comme condition de plus venir les gonfler apres, ou de leur filer de la thune en marchés publics ou autre en contrepartie, ou la promotion de leurs services)


  3. tuer dans l’oeuf les concurrents, qui eux n’auront pas les moyens de raquer comme eux ont pu se permettre de le faire

    d’ailleurs sur la photo de shmidt de google et de francois de flambyland (pas la photo de l’article, une autre vu dans un media “assermenté et bien pensant”, pas un site de geeks), les deux avaient un grand sourire (l’un, carnassier, genre “on vous a bien ken” et l’autre un sourire benet genre “eeeuh eeeeuuuh j’ai gagnééééé ! gné ?”)

    tres fort !



  4. oui

  5. c’est surestimer l’honnêteté des hommes politiques, selon moi mais bon…

  6. oui probablement


    Interrogé par l’agence Reuters, le Portugais Francisco Pinto Balsemao, président de l’EPC, a expliqué que les moteurs de recherche tirent plus de 90 % de leurs chiffres d’affaires de la publicité, « et une partie importante de ceux-ci proviennent directement ou indirectement de l’accès gratuit aux nouvelles professionnelles ou aux contenus de divertissement produits par les médias »

    Je ne suis probablement pas représentatif du comportement général mais, à titre perso, mes requêtes concernant l’actu doivent représenter 1% de mes recherches (en arrondissant généreusement…)

    edit : comment ils ont l’air extatiques sur l’illustration… halte à l’invasion des tristors !



Djaron
Le 09/02/2013 à 17h18

pour le point 2 a mon avis y’a aussi des menaces a peine voilées de google du genre “viendez pas nous y refaire iech, sinon la prochaine fois on pourrait faire ceci cela, contentez vous du beau role”

histoire de dissuader ceux qui voudraient jouer à quit ou double

(car non je ne suis pas naif, je crois bcp plus au pere noel et aux fees qu’en l’honneteté des hommes politiques)


malock
Le 09/02/2013 à 17h35
malock
Le 09/02/2013 à 17h45






Djaron a écrit :

coup de maitre de google qui en sacrifiant (ou en investissant, en fait) une poignée de dollars (à leur echelle) a eux trois effets de bord:
[…]
tres fort !



L’édition d’un message ne fonctionne visiblement pas…
Je la répercute ici :

Je trouve l’analyse de Djaron tout à fait pertinente ! Personnellement, je ne pense pas qu’une société comme Google signe un tel accord pour “la beauté du geste”. Google y a vu de quoi y gagner, cela me semble assez évident.



Anonyme
Le 09/02/2013 à 21h00






EMegamanu a écrit :

<img data-src=" />



Bien vu EMegamanu <img data-src=" />



josagama
Le 10/02/2013 à 08h28


De nombreux journaux européens souhaitent aussi négocier avec Google


On veut ratisser Google ? <img data-src=" />


bingo.crepuscule
Le 10/02/2013 à 09h26

Ce qui me fait rire, c’est que la pseudo indépendance éditoriale de tous ces journaux risque de méchamment en pâtir, google ne donne qu’une somme prédéfinie une fois, pour un plus le monde de l’information va sans doute devoir leur montrer patte blanche… <img data-src=" />


danyel76
Le 10/02/2013 à 11h34

Fallait pas céder et les déférencer ; c ‘ était à prévoir !


Maintenant que Google se démerde; je ne vais pas pleurer sur son sort


Slaurent
Le 10/02/2013 à 13h39






Djaron a écrit :

coup de maitre de google qui en sacrifiant (ou en investissant, en fait) une poignée de dollars (à leur echelle) a eux trois effets de bord:




  1. renvoyer les chiens de la presse dans leur niche avec un os à ronger, mais surtout de façon definitive (ils pourront plus venir reclamer une seconde fois, la negociation est finale)


  2. rendre les politiciens redevables en leur “cedant” le beau role d’une victoire contre le mechant geant americain (ce qui sous entend comme condition de plus venir les gonfler apres, ou de leur filer de la thune en marchés publics ou autre en contrepartie, ou la promotion de leurs services)


  3. tuer dans l’oeuf les concurrents, qui eux n’auront pas les moyens de raquer comme eux ont pu se permettre de le faire

    d’ailleurs sur la photo de shmidt de google et de francois de flambyland (pas la photo de l’article, une autre vu dans un media “assermenté et bien pensant”, pas un site de geeks), les deux avaient un grand sourire (l’un, carnassier, genre “on vous a bien ken” et l’autre un sourire benet genre “eeeuh eeeeuuuh j’ai gagnééééé ! gné ?”)

    tres fort !



    Il est clair que cette accord ne résoudra rien, et que la classe politique a beau jeu d’appeler ça une victoire, mais après, que proposerais tu??

    Le combat engagé pour parvenir à cette accord était de toute façon biaisé au possible !! Tu n’attaques pas un acteur qui te fournit des services au prétexte qu’il tire profit de ses services sans t’en redistribuer !!!

    LA seule échappatoire, ça serait le déréferencement volontaire de Google, et la création, à l’échelle européenne, et de façon non lucrative, d’un système de référencement !

    Mais là encore, si il n’est pas utilisé, la recette ne prendrait pas !! (les bénéfices de la pub iront de toute façon a l’acteur OTT le plus vue). Et là encore, ça n’aurait pas suffit aux acteurs de la presse….

    Au final, le seule problème, c’est que les acteurs journalistiques refusent de faire leur métier de base (la presse, pas une régie publicitaire), et que les internautes refusent de payer pour de la presse….mais pour résoudre ça, bon courage !!






SebGF Abonné
Le 10/02/2013 à 16h57






danyel76 a écrit :

Fallait pas céder et les déférencer ; c ‘ était à prévoir !


Maintenant que Google se démerde; je ne vais pas pleurer sur son sort



Si Google avait fait du chantage au déréférencement et était passé à l’acte, c’était la condamnation pour abus de position dominante assurée si une plainte s’en suivait de la part de la presse.



zaknaster
Le 10/02/2013 à 18h07






SebGF a écrit :

Si Google avait fait du chantage au déréférencement et était passé à l’acte, c’était la condamnation pour abus de position dominante assurée si une plainte s’en suivait de la part de la presse.


Une fois la fameuse loi votée, je doute sérieusement que l’abus de position dominante soit crédible une seule seconde. Mais il aurait certainement fallu attendre que la loi passe d’abord.



Bou2004 Abonné
Le 11/02/2013 à 07h41


Qui plus est, en ne signant qu’avec un seul et unique acteur, « la solution française est un pari sur le monopole de Google » a estimé un porte-parole d’une des associations allemandes.


Ben tiens, il y en a au moins quelques uns qui sont lucides…


carbier Abonné
Le 11/02/2013 à 08h45

<img data-src=" /> Et moi qui croyait que la presse Française s’était faite rouler dans la farine…