Google Glass, les développeurs tiers au centre du succès

Google Glass, les développeurs tiers au centre du succès

Indispensables développeurs

Avatar de l'auteur

Nil Sanyas

Publié dansSciences et espace

02/03/2013
35
 Google Glass, les développeurs tiers au centre du succès

Cette année, Google devrait vendre au grand public ses fameuses lunettes high-tech. Apple, de son côté, préparerait une montre très évoluée selon des rumeurs de plus en plus persistantes. Purs gadgets pour certains, véritables révolutions pour d'autres, ces produits vont certainement faire couler beaucoup d'encre quant à leur utilité et leurs conséquences en cas de succès. Ce dernier point dépendra d'ailleurs en grande partie des développeurs tiers.

 

Éveiller la curiosité, susciter l'envie

Depuis plus d'un an, les « Google Glass » font régulièrement l'actualité. Officialisées en avril 2012, ces lunettes seront proposées d'ici peu sur le marché grand public, même si les tarifs risquent fort d'être élevés lors du lancement. Afin de susciter une certaine attente, mais aussi d'activer l'imagination des développeurs qui pourront d'ici peu travailler sur ces lunettes, Google a produit quelques vidéos afin de montrer leurs possibilités. La dernière en date (ci-dessus) nous permet ainsi de comprendre que ces lunettes sont capables de réaliser diverses actions, de la photo, de la vidéo, de l'envoi de message, de la recherche sur le Web et de l'exploitation de la réalité augmentée, le tout sans les mains bien entendu. 

 

Si ces lunettes n'auront peut-être pas un succès immédiat, que ce soit du fait de leur tarif ou de leurs caractéristiques de base, il est difficile de nier que Google est l'une des rares sociétés à éveiller autant la curiosité. D'autres entreprises présentent parfois des technologies impressionnantes, mais cela reste généralement dans les laboratoires, au grand dam des férus de technologie. Google, lui, sortira bien son produit, c'est désormais une certitude.

 

Et le « buzz » faisant son chemin, certaines sociétés commencent à surfer sur les Google Glass. La compagnie aérienne américaine JetBlue a ainsi publié cette semaine la façon dont pourraient être exploitées les lunettes de Google lors de l'arrivée à un aéroport. Plusieurs photos illustrant de la réalité augmentée ont ainsi été publiées sur la page Google+ de la compagnie. Des places de parking restantes aux informations sur un vol, en passant par l'estimation du taxi pour arriver à bon port, JetBlue dévoile des exemples très intéressants même si là encore, pour beaucoup, tout ceci n'est que gadget inutile.

 

JetBlue Google Glass

Google mise plus que jamais sur les développeurs tiers 

Pour la firme de Mountain View, les usages de ses lunettes sont donc fondamentaux s'il souhaite réussir. La logique est d'ailleurs certainement la même pour Apple pour sa future montre. Mais qui dit usages dit services et, pour ces produits, dits applications. La réussite commerciale dépendra donc en très grande partie des développeurs tiers. Google l'a bien compris et ne cesse de draguer ces derniers depuis l'an passé. Pour le géant du Web, il s'agit de façon évidente du moyen le plus simple et rapide de proposer un produit complet dès son lancement, Google ne pouvait tout développer lui-même, ni d'ailleurs penser à tout.

 

Des produits (gadgets ou non) qui misent sur les développeurs pour assurer leur succès, au final, voilà un concept vieux comme l'informatique ou presque. Que vaut un OS si aucun logiciel ne fonctionne dessus ? Une console sans un minimum de bons jeux vidéo n'est-elle pas vouée à l'échec ? L'iPhone, l'iPad et les produits sous Android se vendraient-ils autant sans un App Store ou un Google Play plein à craquer d'applications, dont certaines sont devenues de véritables phénomènes ?

 

Aujourd'hui, et depuis longtemps en fait, le pouvoir appartient de façon évidente aux développeurs dans un nombre croissant de secteurs. Tel un cercle vertueux, si les logiciels des développeurs créent le succès des produits, ce même succès attirera logiquement plus de développeurs, ce qui ne fera que renforcer ledit succès. Un cercle qui peut tout aussi bien être vicieux, les produits à faible logithèque peuvent l'attester.

 

Pour décoller, certaines sociétés n'hésitent d'ailleurs pas à attirer, voire à payer grassement des développeurs afin de proposer rapidement un grand choix aux consommateurs. Microsoft et RIM l'ont fait pour leurs derniers systèmes mobiles. Apple, lui, est un cas à part. Il n'a pas forcément besoin de mettre en place une telle stratégie. La société fondée par Steve Jobs sait qu'avec un bon plan marketing, sa base de fans et un produit bien fini et pensé, les ventes suivront, ce qui attirera immédiatement et en masse les développeurs. Un luxe que ne peuvent se payer la plupart des concurrents de la Pomme, Google y compris.

 

Le moteur de recherche préfère donc d'abord passer par la case développeurs. Le prochain Google I/O en mai prochain devrait d'ailleurs sonner le véritable top départ pour les développeurs, qui auront dès lors quelques mois précieux pour travailler sur les Google Glass avant leur disponibilité au grand public fin 2013 si tout va bien.

 

Google Glass The Verge

Source : The Verge (voir son test des Google Glass).

Les rois du monde ?

De ce point de vue, les développeurs sont donc en quelque sorte les rois du monde. Entre les centaines de millions de smartphones et de consoles de jeux vidéo sur le marché, les dizaines de millions de tablettes et les milliards d'ordinateurs, nous pouvons nous dire qu'ils n'ont pas de quoi chômer. Pourtant, à l'instar des spécialistes des effets spéciaux, tout ne semble pas rose pour ces derniers, ceci malgré leur importance.

Les licenciements parmi les éditeurs de jeux vidéo et de logiciels se multiplient, sans parler des faillites pures et simples de certaines sociétés. La situation est d'autant plus surprenante que cela concerne des boîtes majeures  et qui ont le vent en poupe, telles Valve, Zynga, etc. Même logique pour les éditeurs de logiciels, Microsoft ou encore Oracle ont ainsi licencié des milliers de personnes ces dernières années.

 

Heureusement, les petites sociétés ainsi que les développeurs individuels profitent toutefois d'un marché où la visibilité en magasin a (un peu) moins d'importance, et où la qualité permet de créer le « buzz ».

35
Avatar de l'auteur

Écrit par Nil Sanyas

Tiens, en parlant de ça :

Carte graphique AMD GeForce

Cartes graphiques : 30 ans d’évolution des GPU

Ha… la bonne époque d’un CF de 4870 X2 !

18:10 Hard 10

Google lance son opération de communications Gemini pour rivaliser avec OpenAI

Preprint not PR-print

17:31 IA 5
Ecran bleu de Windows

Linux : le composant systemd se dote d’un écran bleu de la mort

LoL Micro$oft

16:33 Soft 23

Sommaire de l'article

Introduction

Éveiller la curiosité, susciter l'envie

Carte graphique AMD GeForce

Cartes graphiques : 30 ans d’évolution des GPU

Hard 10

Google lance son opération de communications Gemini pour rivaliser avec OpenAI

IA 5
Ecran bleu de Windows

Linux : le composant systemd se dote d’un écran bleu de la mort

Soft 23
Une petite fille en train d'apprendre à programmer et hacker logiciels et appareils électroniques

Un roman graphique explique les logiciels libres aux enfants

SoftSociété 17
Nouveautés pour Messenger

Meta lance (enfin) le chiffrement de bout en bout de Messenger, entre autres

Socials 5

#LeBrief : cloud européen, OSIRIS-REx a frôlée la catastrophe, CPU AMD Ryzen 8040

Windows en 2024 : beaucoup d’IA, mais pas forcément un « 12 »

Soft 18
Einstein avec des qubits en arrière plan

Informatique quantique, qubits : avez-vous les bases ?

HardScience 8
Notifications iPhone

Surveillance des notifications : un sénateur américain demande la fin du secret

DroitSécu 15

En ligne, les promos foireuses restent d’actualité

DroitWeb 19

#LeBrief : modalité des amendes RGPD, cyberattaque agricole, hallucinations d’Amazon Q, 25 ans d’ISS

Logo Twitch

Citant des « coûts prohibitifs », Twitch quitte la Corée du Sud

ÉcoWeb 29
Formation aux cryptomonnaies par Binance à Pôle Emploi

Binance fait son marketing pendant des formations sur la blockchain destinées aux chômeurs

Éco 10
Consommation électrique du CERN

L’empreinte écologique CERN en 2022 : 1 215 GWh, 184 173 teqCO₂, 3 234 Ml…

Science 6
station électrique pour voitures

Voitures électriques : dans la jungle, terrible jungle, des bornes de recharge publiques

Société 75

#LeBrief : intelligence artificielle à tous les étages, fichier biométrique EURODAC

KDE Plasma 6

KDE Plasma 6 a sa première bêta, le tour des nouveautés

Soft 13
Un homme noir regarde la caméra. Sur son visage, des traits blancs suggèrent un traitement algorithmique.

AI Act et reconnaissance faciale : la France interpelée par 45 eurodéputés

DroitSociété 4
Api

La CNIL préconise l’utilisation des API pour le partage de données personnelles entre organismes

SécuSociété 3
Fouet de l’Arcep avec de la fibre

Orange sanctionnée sur la fibre : l’argumentaire de l’opérateur démonté par l’Arcep

DroitWeb 23
Bombes

Israël – Hamas : comment l’IA intensifie les attaques contre Gaza

IA 22

#LeBrief : bande-annonce GTA VI, guerre électronique, Spotify licencie massivement

Poing Dev

Le poing Dev – Round 7

Next 102
Logo de Gaia-X sour la forme d’un arbre, avec la légende : infrastructure de données en forme de réseau

Gaia-X « vit toujours » et « arrive à des étapes très concrètes »

WebSécu 6

Trois consoles portables en quelques semaines

Hard 37
Une tasse estampillée "Keep calm and carry on teaching"

Cyberrésilience : les compromis (provisoires) du trilogue européen

DroitSécu 3

#LeBrief : fuite de tests ADN 23andMe, le milliard pour Android Messages, il y a 30 ans Hubble voyait clair

#Flock a sa propre vision de l’inclusion

Flock 25
Un Sébastien transformé en lapin par Flock pour imiter le Quoi de neuf Docteur des Looney Tunes

Quoi de neuf à la rédac’ #10 : nous contacter et résumé de la semaine

44
Fairphone 5 démonté par iFixit

Sans surprise, le Fairphone 5 obtient 10/10 chez iFixit

Hard 7

WhatsApp vocaux à vue/écoute unique

WhatsApp permet d’envoyer des vocaux à écoute unique

Soft 11

Logo de Google sur un ordinateur portable

Google propose un correctif aux disparitions mystérieuses sur Drive

Soft 22

Puce AMD Instinct

IA : AMD annonce la disponibilité des accélérateurs Instinct MI300A et MI300X

Hard 0

Un œil symbolisant l'Union européenne, et les dissensions et problèmes afférents

Cloud : 1,2 milliard d’euros pour un Projet important d’intérêt européen commun

Web 13

Sonde OSIRIS-REx de la NASA lors du retour de la capsule des échantillons sur Terre

Échantillons d’OSIRIS-REx : la NASA a frôlé la catastrophe

Science 11

CPU AMD Ryzen avec NPU pour l’IA

Ryzen 8040 : AMD lance de nouveaux CPU mobiles (Zen 4, RDNA 3, NPU)

Hard 2

Commentaires (35)


Anonyme
Le 02/03/2013 à 08h55


Note pour PCI:

Plutôt que de mettre la photo d’un mâle a l’air faussement ravi en page d’accueil, mettre une photo de la lead designer on the Google Glass project, la suédoise Isabelle Olson.
Cela me semble plus porteur…

https://lh4.googleusercontent.com/-jmuxHALN6pU/AAAAAAAAAAI/AAAAAAAAAwc/ddcdtcKPU…

http://download.mobile01.com/app/attach/201206/mobile01-4b1695333b280d9e58d95bd6…


Zerbus
Le 02/03/2013 à 09h07

En effet elle fait mannequin aussi ?
En tout cas j’ai hate de voir ce que ça va donner


PatBe
Le 02/03/2013 à 09h18

merci Tcapnicp !
clair que ca donne envie de developper pleins de trucs <img data-src=" />


TexMex
Le 02/03/2013 à 09h30

Et si on te demande une direction dans la rue, tu prêtes tes lunettes ? Y’a de la pub quand on conduit vers le supermarché ? La résolution ?

G-glass est une énième digression du problème “interface”. Et il n’en résout aucun. Idem pour la I-montre.


zaknaster
Le 02/03/2013 à 09h33






TexMex a écrit :

Et si on te demande une direction dans la rue, tu prêtes tes lunettes ? Y’a de la pub quand on conduit vers le supermarché ? La résolution ?

G-glass est une énième digression du problème “interface”. Et il n’en résout aucun. Idem pour la I-montre.


Je sais pas, tu prêtes ton smartphone quand on te demande une direction et tu vois de la pub dans ton logiciel de navigation ?



Gigatoaster
Le 02/03/2013 à 09h51

[quote=“la news a dit”]Heureusement, les petites sociétés ainsi que les développeurs individuels profitent toutefois d’un marché où la visibilité en magasin a (un peu) moins d’importance, et où la qualité permet de créer le « buzz ».[/quote]

C’est un peu une version idyllique quand même :

http://www.pcinpact.com/news/75883-app-store-google-play-top-25-editeurs-capte-5…


Bourriks
Le 02/03/2013 à 10h14

Moi, j’aimerais que Google fasse les Scouters de Dragon Ball Z. Là, je prends direct.


TexMex
Le 02/03/2013 à 10h17






zaknaster a écrit :

Je sais pas, tu prêtes ton smartphone quand on te demande une direction et tu vois de la pub dans ton logiciel de navigation ?



Non; tout simplement je le montre et ça suffit. Les lunettes tu peux pas. Ergonomie tout ça.



Romain_Ph Abonné
Le 02/03/2013 à 10h17
brazomyna
Le 02/03/2013 à 10h51


un concept vieux comme l’informatique ou presque. Que vaut un OS si aucun logiciel ne fonctionne dessus ? Une console sans un minimum de bons jeux vidéo n’est-elle pas vouée à l’échec ?

Et des FAIs sans les Youtube et consors qui rendent leur abonnement attractif auprès du grand public, et un Free sans les millions de sites webs qui vivent de la pub, etc …. <img data-src=" />


Reznor26
Le 02/03/2013 à 11h09






TexMex a écrit :

Et si on te demande une direction dans la rue, tu prêtes tes lunettes ? Y’a de la pub quand on conduit vers le supermarché ? La résolution ?

G-glass est une énième digression du problème “interface”. Et il n’en résout aucun. Idem pour la I-montre.


Les lunettes c’est un pari risqué, on sait pas trop où ça va.
Mais la montre par contre, ça peut marcher c’est sûr.

Ne serait-ce que pour le côté centre de notification accessible en un clin d’œil.
Plus besoin de sortir son smartphone pour les consultations de base, certains en rêvent déjà à n’en pas douter. Associé au talent et à l’inventivité des développeurs, comme le dit l’article, et au rouleau compresseur marketing de la marque, ça sent clairement le succès.

Je dis pas que c’est utile dans l’absolu, ni que ça me fait envie.
Mais c’est le sens de l’histoire technologique.

Encore une fois pour les lunettes c’est déjà beaucoup moins clair.
On a un du mal à s’imaginer le truc concrètement.
Peut-être Google est-il presque “trop” en avance avec ça ?



127.0.0.1
Le 02/03/2013 à 11h28


Purs gadgets pour certains, véritables révolutions pour d’autres, ces produits vont certainement faire couler beaucoup d’encre quant à leur utilité et leurs conséquences en cas de succès


Bah, j’ai comme un doute sur le succès des GGlass comme produit autonome.

Par contre, comme accessoire de type “Head Up Display” (HUD) pour smartphone, ca peut le faire. Rien que pour l’utilisation du GPS en voiture, ca serait un mieux par rapport au porte-smartphone et sa ventouse collée sur le pare-brise. <img data-src=" />


Lyto
Le 02/03/2013 à 11h39






Reznor26 a écrit :

Les lunettes c’est un pari risqué, on sait pas trop où ça va.
Mais la montre par contre, ça peut marcher c’est sûr.

Ne serait-ce que pour le côté centre de notification accessible en un clin d’œil.
Plus besoin de sortir son smartphone pour les consultations de base, certains en rêvent déjà à n’en pas douter. Associé au talent et à l’inventivité des développeurs, comme le dit l’article, et au rouleau compresseur marketing de la marque, ça sent clairement le succès.

Je dis pas que c’est utile dans l’absolu, ni que ça me fait envie.
Mais c’est le sens de l’histoire technologique.

Encore une fois pour les lunettes c’est déjà beaucoup moins clair.
On a un du mal à s’imaginer le truc concrètement.
Peut-être Google est-il presque “trop” en avance avec ça ?


Je crois que tu as parfaitement tout résumé. <img data-src=" />



DoWnR Abonné
Le 02/03/2013 à 11h41






rsegismont a écrit :

Et ce genre de considérations ?

http://creativegood.com/blog/the-google-glass-feature-no-one-is-talking-about/

<img data-src=" />


J’y avais pensé, si les GGlass se répandent, il y aura moyen de se faire un beau paquet de thune en créant des contre-mesures <img data-src=" />



loser Abonné
Le 02/03/2013 à 12h08






rsegismont a écrit :

Et ce genre de considérations ?

http://creativegood.com/blog/the-google-glass-feature-no-one-is-talking-about/

<img data-src=" />



c’est terrifiant…



ludo0851
Le 02/03/2013 à 12h42






rsegismont a écrit :

Et ce genre de considérations ?

http://creativegood.com/blog/the-google-glass-feature-no-one-is-talking-about/

<img data-src=" />


Y’a potentiellement le même genre de pb avec les cameras Go Pro, ca ne les empêche pas de bien se vendre apparemment.
Autrement dit, pour le même genre d’usage que ces cameras il y a de toute manière un débouché pour les google glass
(amha)



TexMex
Le 02/03/2013 à 13h03






Reznor26 a écrit :

Les lunettes c’est un pari risqué, on sait pas trop où ça va.
Mais la montre par contre, ça peut marcher c’est sûr.

Ne serait-ce que pour le côté centre de notification accessible en un clin d’œil.
Plus besoin de sortir son smartphone pour les consultations de base, certains en rêvent déjà à n’en pas douter. Associé au talent et à l’inventivité des développeurs, comme le dit l’article, et au rouleau compresseur marketing de la marque, ça sent clairement le succès.

Je dis pas que c’est utile dans l’absolu, ni que ça me fait envie.
Mais c’est le sens de l’histoire technologique.

Encore une fois pour les lunettes c’est déjà beaucoup moins clair.
On a un du mal à s’imaginer le truc concrètement.
Peut-être Google est-il presque “trop” en avance avec ça ?



En parlant de montre je veux dire qu’on ne sait pas vraiment faire d’hologramme en plein air. Donc avoir un montre i-tech aujourd’hui ne résout pas les problèmes d’ergonomie concernant les écrans et leur taille. Et aussi les problème d’interaction utilisateur.




Jonathan Livingston Abonné
Le 02/03/2013 à 14h23






ludo0851 a écrit :

Y’a potentiellement le même genre de pb avec les cameras Go Pro, ca ne les empêche pas de bien se vendre apparemment.
Autrement dit, pour le même genre d’usage que ces cameras il y a de toute manière un débouché pour les google glass
(amha)



J’ai du mal à imaginer des gens dans la rue ou au restaurant avec une GoPro sur le front. C’est plutôt réservé aux sports extrêmes.
Alors que c’est un peu le but des Google glasses d’être portées dans la vie quotidienne.



Sirodo
Le 02/03/2013 à 16h32






rsegismont a écrit :

Et ce genre de considérations ?

http://creativegood.com/blog/the-google-glass-feature-no-one-is-talking-about/

<img data-src=" />


Intéressant (mais sur le long terme, quand ce genre d’équipement sera vraiment discret).
Après, l’usage fera qu’il sera poli de ne pas l’utiliser à tort et à travers, c’est toujours ce qu’il s’est passé jusqu’aujourd’hui, donc je ne m’inquiète pas trop…



Folgore
Le 02/03/2013 à 16h54

Toute façon un développeur n’est rien sans un graphiste: il peux se vanter d’avoir réalisé une application très utiles, avec plein de fonctionnalités mais, si derrière, y a pas le packaging, cette application finira dans l’abysse des millions d’applications encore jamais vu ou installé <img data-src=" />

true story bro <img data-src=" />


Reznor26
Le 02/03/2013 à 18h24






Folgore a écrit :

Toute façon un développeur n’est rien sans un graphiste


Ben oui, mais le graphiste est encore plus démuni sans le développeur. <img data-src=" />



ludo0851
Le 02/03/2013 à 18h30






Jonathan Livingston a écrit :

J’ai du mal à imaginer des gens dans la rue ou au restaurant avec une GoPro sur le front. C’est plutôt réservé aux sports extrêmes.
Alors que c’est un peu le but des Google glasses d’être portées dans la vie quotidienne.


Surement plus que les GoPro c’est sûr<img data-src=" />
Je voulais dire qu’au pire, pour Google, les adeptes de sports extrêmes pourraient s’approprier le concept



inotoff
Le 02/03/2013 à 18h58






Jonathan Livingston a écrit :

J’ai du mal à imaginer des gens dans la rue ou au restaurant avec une GoPro sur le front. C’est plutôt réservé aux sports extrêmes.
Alors que c’est un peu le but des Google glasses d’être portées dans la vie quotidienne.


de plus la gopro stock sur une carte SD, la glass dans le cloud. L’acces aux données (et par qui?) n’est pas vraiment le même.


Desirdo a écrit :

Après, l’usage fera qu’il sera poli de ne pas l’utiliser à tort et à travers, c’est toujours ce qu’il s’est passé jusqu’aujourd’hui, donc je ne m’inquiète pas trop…


Tu veux dire de la même manière que les portables aujourd’hui? C’est pas vraiment le mot politesse qui me vient de suite à l’esprit quand je vois comment les gens en usent et abusent … <img data-src=" />



Anonyme
Le 02/03/2013 à 22h22

Il faut absolument refuser que ce genre de lunettes soient autorisé dans les lieux publics, contacter les représentants, lancer des pétitions, avertir l’opinion publique sur les dérives probables. C’est maintenant ou jamais.


bzc Abonné
Le 03/03/2013 à 01h16






pafLaXe a écrit :

Il faut absolument refuser que ce genre de lunettes soient autorisé dans les lieux publics, contacter les représentants, lancer des pétitions, avertir l’opinion publique sur les dérives probables. C’est maintenant ou jamais.


Interdire dans les lieux publics ? Peur d’être filmé ? Ca fait des dizaines d’années que des caméras miniatures existent et pour moins cher que ces “glass” …

C’est déjà interdit d’espionner et les limites c’est les gens qui se les poseront mais il faut arrêter avec le 1 objet = 1 loi, 1 fait divers = 1 loi, etc …



Anonyme
Le 03/03/2013 à 01h48






bzc a écrit :

Interdire dans les lieux publics ? Peur d’être filmé ? Ca fait des dizaines d’années que des caméras miniatures existent et pour moins cher que ces “glass” …

C’est déjà interdit d’espionner et les limites c’est les gens qui se les poseront mais il faut arrêter avec le 1 objet = 1 loi, 1 fait divers = 1 loi, etc …



Dans ce cas précis, je ne fais pas confiance “aux gens” pour se poser mes limites. Quand l’interdiction de me filmer reviendra à l’interdiction de me regarder, je ne pense pas pouvoir gérer ça tout seul.

Non pas que “les gens” voudrons me filmer, mais même eux ne sauront pas forcément où vont ces images une fois capturées.



Sirodo
Le 03/03/2013 à 02h09






inotoff a écrit :

Tu veux dire de la même manière que les portables aujourd’hui? C’est pas vraiment le mot politesse qui me vient de suite à l’esprit quand je vois comment les gens en usent et abusent … <img data-src=" />


Ce n’est pas si terrible, les portables… OK, il y a des sauvages, mais globalement c’est bien plus rentré dans les usages que ce que certains cassandres nous prédisaient il y a quelques années…



pafLaXe a écrit :

Il faut absolument refuser que ce genre de lunettes soient autorisé dans les lieux publics, contacter les représentants, lancer des pétitions, avertir l’opinion publique sur les dérives probables. C’est maintenant ou jamais.


Autant les interdire totalement à ce rythme…



Anonyme
Le 03/03/2013 à 02h27






Desirdo a écrit :

Autant les interdire totalement à ce rythme…



Les gens font ce qu’ils veulent chez eux.

Qu’on soit bien clair, c’est pas les eventuelles mauvaises intentions des porteurs de lunettes qui me rebuttent. On peut déjà faire pire et bien plus discret aujourd’hui comme le souligne bzc.

Mais quand ne serait-ce que 5 ou 10% des gens porteront ça sur le nez en permanence, les faits et gestes de tout le monde seront centralisés, analysés. Qui rencontre qui, où, quand etc.

Je trouve ça très dérangeant.



Loeff
Le 04/03/2013 à 06h51






pafLaXe a écrit :

Mais quand ne serait-ce que 5 ou 10% des gens porteront ça sur le nez en permanence, les faits et gestes de tout le monde seront centralisés, analysés. Qui rencontre qui, où, quand etc.

Je trouve ça très dérangeant.



Des pubs Google encore mieux ciblées, c’est pas mal non? <img data-src=" />



Azax
Le 04/03/2013 à 10h23






pafLaXe a écrit :

Les gens font ce qu’ils veulent chez eux.

Qu’on soit bien clair, c’est pas les eventuelles mauvaises intentions des porteurs de lunettes qui me rebuttent. On peut déjà faire pire et bien plus discret aujourd’hui comme le souligne bzc.

Mais quand ne serait-ce que 5 ou 10% des gens porteront ça sur le nez en permanence, les faits et gestes de tout le monde seront centralisés, analysés. Qui rencontre qui, où, quand etc.

Je trouve ça très dérangeant.



Black Mirror saison 1 épisode 3 ;)



Dez
Le 04/03/2013 à 10h42

Se dire contre toute évolution technologique de ce style n’amènera rien ; c’est comme essayer de lutter contre l’implémentation du net à long terme.
La réalité augmentée n’a de sens que si elle peut puiser ses informations dans une énorme base de connaissance, si possible à jour en temps réel. A part internet, y’a pas d’alternative.
Donc tout système de réalité augmentée viable se devra d’être connecté.

Aussi refuser l’utilisation des Google Glass à cause de ce côté connecté, c’est bloquer l’utilisation de tout système de réalitée augmenté réellement fonctionnel.

Or, la réalité augmentée ne va cesser de se développer. Je pense qu’on ne peut imaginer ce que seront les IHM dans 1520 ans de ce côté là… prôner un immobilisme et un blocage total de ce genre de techno n’est tout simplement pas viable à long terme : on tend vers ça. Oh, pas tout le monde, on a le choix.

Ceci dit, je comprend la position : que les autres n’aient pas le choix, car si ils sont dans le champ de vision d’une personne avec un tel dispositif, alors ils seront présent dans “le cloud” big-brotherien..

Et c’est à ce niveau là qu’à mon avis doit se porter le débat. Non pas sur autoriser ou non ce genre de device sur les lieux publics (tout comme aujourd’hui les caméras / appareils photos ne sont pas interdits…) mais que des organismes comme la CNIL posent des barrières précises sur comment sont gérées les données des utilisateurs.

Typiquement, que les device de réalité augmentée ne se connectent que pour aller puiser des informations sur le net, ou pour uploader uniquement les données choisies par l’utilisateur (une photo à un moment donné, un film à un autre, un mail, etc). On se souviendra cependant de l’histoire de géolocalisation de Apple, ça donne des précédent pour le moins inquiétant.

C’est sûr que l’idée de 7 milliards d’unité de réalité augmentée enregistrant en continue la vie de tout un chacun, et remontant les informations à un gigantesque serveur centralisé est effrayante. Mais on dirait que certains ne découvrent cela qu’aujourd’hui.

Cela existe déjà. La quantité de log, d’informations, de données, enregistrées à chaque instant dans le monde est juste hallucinante. Ce qui manque aujourd’hui c’est la puissance de traitement qui est derrière… et les algorithmes pour croiser correctement ces informations, qui sont dans des tonnes de formats différents. Et il y a fort à parier qu’un bon nombre d’agence fantasme sur ce genre de systèmes.

Que les Google Glass puisse être une étape de plus dans ce système Orwellien, certes. Il s’agit d’y poser les gardes fous nécessaire. Refuser ce système sur son principe à cause de cela… il aurait fallu commencer par refuser l’utilisation des réseaux sociaux, des smartphones, des caméras de surveillances, etc, etc…


Dez
Le 04/03/2013 à 11h01

Je voulais rajouter la partie suivante (mais je n’arrive pas à ré-éditer ci-dessus, désolé pour le doublet, et les moultes fautes que je n’ai pu recorriger!) :

Au final, pour éviter des dérives sur ces devices de réalité augmentée, il n’y a que deux solutions :




  • Empêcher purement et simplement leur implémentation. C’est je pense utopique, il suffit de voir comment les technologies actuelles se sont répandues ces dernières années. Ce genre de système finira fatalement par être utilisé, même si ce n’est que par une partie de la population. Vous n’empêcherez pas un techno-adepte d’utiliser ce genre de systèmes :)


  • Donner aux organismes chargés de la régulation des données relatives à la vie privée les moyens de fixer des barrière limpides à ces systèmes de réalité augmentée, de donner le plein contrôle de ces systèmes à l’utilisateur, et surtout, d’offrir aux dits organismes les outils pour faire respecter ces points. On en retourne au débat actuel. Tout le pan “neutralité & vie privée” des prochaines décennies est entrain de se jouer actuellement mine de rien. Et on dirait que pas grand monde (en général, je ne parle pas d’ici en particulier) n’y porte attention.


sybylle
Le 04/03/2013 à 11h08






tcapnicp a écrit :

Note pour PCI:

Plutôt que de mettre la photo d’un mâle a l’air faussement ravi en page d’accueil, mettre une photo de la lead designer on the Google Glass project, la suédoise Isabelle Olson.
Cela me semble plus porteur…

https://lh4.googleusercontent.com/-jmuxHALN6pU/AAAAAAAAAAI/AAAAAAAAAwc/ddcdtcKPU…

http://download.mobile01.com/app/attach/201206/mobile01-4b1695333b280d9e58d95bd6…



Bizarre…D’un coup j’ai comem envie de bosser en suède, sur un projet Google Galss…
Bizarre=, bizarre…. <img data-src=" />



Anonyme
Le 04/03/2013 à 13h31






Azax a écrit :

Black Mirror saison 1 épisode 3 ;)



Jamais vu. Je note pour éviter ça va encore me faire déprimer <img data-src=" />



Loeff a écrit :

Des pubs Google encore mieux ciblées, c’est pas mal non? <img data-src=" />



Disons que s’il n’y avait que ça, ça serait encore un moindre mal.



zaknaster
Le 04/03/2013 à 17h03






Azax a écrit :

Black Mirror saison 1 épisode 3 ;)


J’ai pensé à la même, j’ai bien aimé Black Mirror, esperons que ça soit moins tragique <img data-src=" />