Andy Rubin à la tête de la division robotique chez Google

Andy Rubin à la tête de la division robotique chez Google

Bientôt les g-robots

Avatar de l'auteur
Damien Labourot

Publié dans

Sciences et espace

05/12/2013
32

Andy Rubin à la tête de la division robotique chez Google

Il y a quelques mois, Andy Rubin quittait son poste à la tête d'Android pour un projet secret. Dans un entretien accordé au New York Times, l'homme explique qu'il est desormais à la tête d'un nouveau domaine chez Google : la robotique.

En mars dernier, Andy Rubin, l'homme à qui l'on doit le système d'exploitation Android, quittait son poste et était remplacé par Sundar Pichai. S'il avait dû démentir un départ de Google à plusieurs reprises, il avait été indiqué par Larry Page, le PDG de Google, qu'il était à la tête d'un nouveau projet jusqu'ici inconnu. L'homme en dit désormais plus et c'est la robotique qui est au cœur de ses occupations au sein de la firme de Mountain View.

 

Après les Google Glass, les Google Car, les Google Robots

Les projets chez Google sont nombreux et ceux qui ont attiré l'attention le sont tout autant. C'est par exemple le cas des Google Glass, ou encore des Google Car, les voitures sans pilote. Le prochain projet sera donc les robots. Rubin précise d'ailleurs que deux voies sont aujourd'hui à l'étude : les robots dédiés à la fabrication en milieu industriel ainsi que ceux réalisant des tâches logistiques.

 

La firme dispose déjà de deux antennes pour la création de ses fameux robots. La première est située à Palo Alto alors que la seconde est au Japon. Ce dernier lieu n'est certainement pas le fruit du hasard, car la robotique est clairement un centre d'intérêt au sein de l'Archipel nippon, avec une population vieillissante.

Une équipe déjà formée et un PDG particulièrement enthousiaste

Une équipe est d'ores et déjà formée et constituée de roboticiens ainsi que de développeurs logiciels. Andy Rubin indique par ailleurs que « Nous construisons le matériel, nous développons le logiciel, et une seule équipe sera en mesure de comprendre l'ensemble. » Il faudra d'ailleurs voir si Google ne va pas racheter des sociétés majeures dans le domaine, comme il a pu le faire à de nombreuses reprises par le passé. Si l'on prend pour seul exemple Android, à la base c'était bien une start-up, qui a été rachetée par le géant de Mountain View.

 

Dans une publication sur Google+, Larry Page, actuel PDG de Google, indique « Je suis enthousiaste pour le prochain projet d'Andy Rubin. Son dernier grand pari, Android, a commencé par une idée folle, celle de mettre un ordinateur dans des centaines de millions de poches. Il est encore très tôt pour cela, mais je suis impatient de voir les progrès dans le domaine. »

 

Reste que ce projet est au long cours et Andy Rubin explique dans l'entretien avec nos confrères qu'il souhaite avoir une vision sur plus de dix ans. Dès lors, il faudra suivre les différentes évolutions, mais surtout les prochaines acquisitions de Google dans le domaine. Car la firme dispose d'une trésorerie conséquente et elle pourrait s'appuyer sur des rachats pour parvenir à son objectif.

32

Écrit par Damien Labourot

Tiens, en parlant de ça :

Sommaire de l'article

Introduction

Après les Google Glass, les Google Car, les Google Robots

Une équipe déjà formée et un PDG particulièrement enthousiaste

Commentaires (32)


Le 05/12/2013 à 09h 15

Dans le futur les robots feront le travail des hommes qui pourront, du coup, se la couler douce !


Le 05/12/2013 à 09h 18







gab69110 a écrit :



Dans le futur les robots feront le travail des hommes qui pourront, du coup, se la couler douce !







alors ce sera le début de la fin …



Le 05/12/2013 à 09h 18







gab69110 a écrit :



Dans le futur les robots feront le travail des hommes qui pourront, du coup, se la couler douce !







On est jeudi !!!! Namého !! <img data-src=" />



Belegloss Abonné
Le 05/12/2013 à 09h 20







gab69110 a écrit :



Dans le futur les robots feront le travail des hommes qui pourront, du coup, se la couler douce !





Il y aura surtout encore plus de chomage!



Le 05/12/2013 à 09h 20







gab69110 a écrit :



Dans le futur les robots feront le travail des hommes qui pourront, du coup, se la couler douce !





Comme les rapports tarifés sont en passe d’être interdits, les robots vont tomber à pic <img data-src=" />



Le 05/12/2013 à 09h 24

Qui va avoir confiance en un robot google avec caméra et microphone chez soi :) Ou pire le robot qui vient te voir sur ton canapé pour te vanter les mérites d’un produit, ou alors le robot google qui va faire les courses et qui achète que les marques qui payent google. <img data-src=" />


Le 05/12/2013 à 09h 28







StPierre2 a écrit :



On est jeudi !!!! Namého !! <img data-src=" />







Désolée… <img data-src=" />



Le 05/12/2013 à 09h 30







gab69110 a écrit :



Dans le futur les robots feront le travail des hommes qui pourront, du coup, se la couler douce !



Ah ouais, et tu crois vraiment que les sociétés qui elles cherchent le profit maximum ou les gouvernements qui sont en train de racler et taxer tout ce qu’ils peuvent de tout les côtés, vont te/nous payer à glander???<img data-src=" />

Tu rêves tout éveillé<img data-src=" />, soit les compagnies achèteront les robots et les feront travailler à la place des humains, c’est l’esclave parfait, il prend pas de pause clope, il discute pas devant la machine à café, etc, soit ce seront les particuliers qui devront les acheter et les louer aux sociétés pour avoir du fric, ou encore les fabricants les louerons aussi bien aux sociétés qu’aux particuliers et là, bonne chance pour le mec qui a pas assez de compétences…

et quand ils seront assez “intelligents” pour faire des tâches complexes comme coder des applis et des sites web ou qu’ils pourront sans mal remplacer un employé de bureau par exemple, je te dis pas le nombre de gens qui vont s’arracher les cheveux.



Edith oh Edith<img data-src=" /> : Ah merde, je suis tombé dans le troll, faut dire pour ma défense que je viens de me lever, j’ai eu un mal de tête carabiné qui m’a empêché de dormir presque toute la nuit, pu dormir qu’à six heure…bref.



Le 05/12/2013 à 09h 37







gab69110 a écrit :



Désolée… <img data-src=" />



Désolée, je ne crois pas non, écroulée de rire, ça je veux bien croire… ;)



Le 05/12/2013 à 09h 38







gab69110 a écrit :



Dans le futur les robots feront le travail des hommes qui pourront, du coup, se la couler douce !







ou crever de faim…



Le 05/12/2013 à 09h 43







cid_Dileezer_geek a écrit :



Ah ouais, et tu crois vraiment que les sociétés qui elles cherchent le profit maximum ou les gouvernements qui sont en train de racler et taxer tout ce qu’ils peuvent de tout les côtés, vont te/nous payer à glander???<img data-src=" />

Tu rêves tout éveillé<img data-src=" />, soit les compagnies achèteront les robots et les feront travailler à la place des humains, c’est l’esclave parfait, il prend pas de pause clope, il discute pas devant la machine à café, etc, soit ce seront les particuliers qui devront les acheter et les louer aux sociétés pour avoir du fric, ou encore les fabricants les louerons aussi bien aux sociétés qu’aux particuliers et là, bonne chance pour le mec qui a pas assez de compétences…

et quand ils seront assez “intelligents” pour faire des tâches complexes comme coder des applis et des sites web ou qu’ils pourront sans mal remplacer un employé de bureau par exemple, je te dis pas le nombre de gens qui vont s’arracher les cheveux.



Edith oh Edith<img data-src=" /> : Ah merde, je suis tombé dans le troll, faut dire pour ma défense que je viens de me lever, j’ai eu un mal de tête carabiné qui m’a empêché de dormir presque toute la nuit, pu dormir qu’à six heure…bref.







Putain c’est beau, merci <img data-src=" />



PS: ta définition ressemble furieusement à celle d’un développeur junior en presta /taunt



Le 05/12/2013 à 09h 47







gab69110 a écrit :



Dans le futur les robots feront le travail des hommes qui pourront, du coup, se la couler douce !







Si ça sonne comme un troll, ça reste pas si faux que ça (du moins, pour mon petit avis perso).

Je trouve étonnant que l’on oublie beaucoup que nos avancées technologiques devraient avant tout être là pour que l’on en fasse le moins possible (réduire le temps de travail “nécessaire”… le travail qui nous apporte l’argent pour vivre). Actuellement on s’en sert plutôt pour que l’on en fasse plus… notion d’efficience, tout ça… c’est pas du progrès à mon sens, c’est l’inverse.



Dire “moins de travail nécessaire pour vivre” n’implique pas “se la couler douce” nécessairement. J’imagine que beaucoup d’entre nous, s’ils avaient la possibilité de ne plus travailler pour répondre à leurs besoins vitaux (manger, se soigner, se protéger…) continueraient pour autant à produire, à créer, à se réunir et finalement à “grandir”. Il n’y aurait simplement plus de notion d’efficience : on pourrait faire ce qu’il nous plait, que se soit rentable ou non.



Oui alors, je rêve un peu. Notre monde et ses modèles ne le permettent pas aujourd’hui. Ni même demain. Mais je crois que c’est bien le but des technos : ne plus coincer l’humain dans un schéma où il est obligé de produire “bien” pour vivre…



Le 05/12/2013 à 09h 49

Le pire et le plus inquiétant dans cette histoire, c’est que c’est Google qui se met à développer des robots, vu leur taux de réussite, l’être humain est fini, quand on voit leurs bagnoles qui roulent seules, conduire est une tâche complexe qui requiert de faire plusieurs choses en même temps, ils sont les seuls à avoir réussi à le faire, don c pour les robots et l’avenir de la race humaine, à moins d’un virage à 180° dans la direction que notre société prend, c’est à dire, considérer le bien commun (Oouch, vais me faire traiter de coco) et supprimer ce système débile de la monnaie et de la propriété, le capitalisme quoi…et bien, on l’aura dans le baba au rhum <img data-src=" />


Le 05/12/2013 à 09h 58







gab69110 a écrit :



Putain c’est beau, merci <img data-src=" />



PS: ta définition ressemble furieusement à celle d’un développeur junior en presta /taunt



Comme quoi, pour un simple “ouvrier” opérateur de machines outils(tour) ,au chômage…j’aurais dû faire acteur, je le savais, j’avais des dispositions, par contre j’avais aussi et malheureusement, un père complètement con, qui n’arrêtais pas de me traiter de bon à rien et de me taper dessus pour rien, tout ça alors que j’étais premier de classe, il faut dire qu’il, n’a jamais pris la peine d’ouvrir un de mes carnets de notes AKA bulletin, bref c’était le 3615 mylife d’aujourd’hui, vous pouvez éteindre votre navigateur et reprendre votre glande habituelle, merci.<img data-src=" /> <img data-src=" />



Le 05/12/2013 à 10h 04

Google, l’ancêtre de Northern Robotics …


Le 05/12/2013 à 11h 17

Google c’est skynet dans 20 ans les machines vont prendre le contrôle de la planète pour notre bien Lol


Le 05/12/2013 à 12h 37







D4rkvicious a écrit :



Google c’est skynet dans 20 ans les machines vont prendre le contrôle de la planète pour notre bien Lol





[Toc Toc…] D4rkvicous ?

<img data-src=" />



Le 05/12/2013 à 12h 37







gab69110 a écrit :



Dans le futur les robots feront le travail des hommes qui pourront, du coup, se la couler douce !







Là où certains ne voient que troll, je vois là de la sagesse. Est-ce que l’objectif d’un homme sur terre est de travailler ? Non. Il travaille pour pouvoir vivre, il travaille pour pouvoir accéder à des loisirs, il est un esclave du travail. L’objectif de l’homme n’est pas vraiment de travailler mais plutôt de créer, imaginer, réfléchir, vivre, prendre du plaisir à vivre.



Si on a créé des machines, c’est pour nous libérer de certains travails fatiguants, dangereux, répétitifs. Bien sûr que les outils, les machines, l’informatique et maintenant la robotique tuent des emplois. Ils sont conçus pour ça. Je suis content qu’une machine remplace le travail d’un ouvrier. Tout comme l’imprimerie a tué énormément d’emplois en son temps, c’était pourtant une excellente chose.



Le problème c’est qu’on peut toujours aller plus loin. Est-ce qu’on continue de mettre au travail toute la population sous menace de finir à la rue si on refuse, ou est-ce qu’au bout d’un moment on s’arrête et on file à chacun la possibilité de vivre confortablement peu importe qu’il travaille ou non ?



Là où je veux en venir c’est que dans 50-100 ans, lorsqu’on sera capable d’automatiser la création de nourriture sans intervention humaine, la création de logements sans humains, les transports sans humains, etc, est-ce que continuer à travailler aura un sens ? Ou est-ce qu’on pourra enfin se consacrer à des activités de notre choix, guidés par nos envies et nos passions ? Les gens ne travailleront plus par obligation, ils contribueront à la société de manière volontaire.



Mais bon, je rêve sans doute, dans ce monde capitaliste, les robots ne sont qu’un moyen supplémentaire d’augmenter les profits pour une minorité…



Le 05/12/2013 à 12h 50







Max81 a écrit :



Là où certains ne voient que troll, je vois là de la sagesse. Est-ce que l’objectif d’un homme sur terre est de travailler ? Non. Il travaille pour pouvoir vivre, il travaille pour pouvoir accéder à des loisirs, il est un esclave du travail. L’objectif de l’homme n’est pas vraiment de travailler mais plutôt de créer, imaginer, réfléchir, vivre, prendre du plaisir à vivre.



Si on a créé des machines, c’est pour nous libérer de certains travails fatiguants, dangereux, répétitifs. Bien sûr que les outils, les machines, l’informatique et maintenant la robotique tuent des emplois. Ils sont conçus pour ça. Je suis content qu’une machine remplace le travail d’un ouvrier. Tout comme l’imprimerie a tué énormément d’emplois en son temps, c’était pourtant une excellente chose.



Le problème c’est qu’on peut toujours aller plus loin. Est-ce qu’on continue de mettre au travail toute la population sous menace de finir à la rue si on refuse, ou est-ce qu’au bout d’un moment on s’arrête et on file à chacun la possibilité de vivre confortablement peu importe qu’il travaille ou non ?



Là où je veux en venir c’est que dans 50-100 ans, lorsqu’on sera capable d’automatiser la création de nourriture sans intervention humaine, la création de logements sans humains, les transports sans humains, etc, est-ce que continuer à travailler aura un sens ? Ou est-ce qu’on pourra enfin se consacrer à des activités de notre choix, guidés par nos envies et nos passions ? Les gens ne travailleront plus par obligation, ils contribueront à la société de manière volontaire.



Mais bon, je rêve sans doute, dans ce monde capitaliste, les robots ne sont qu’un moyen supplémentaire d’augmenter les profits pour une minorité…





Donc les seuls qui “bosseront” encore sont les ingénieurs fabriquant les dits robots, les techniciens de maintenances qui superviseront les robots travaillants sur… les robots, les devs pour le code à INplémenter dans les procos de nos robots, des gens qui tout simplement superviseront les robots, etc…



Et les autres se la couleront douce… créeront… profiteront… cueilleront les roses de la vie… aaaaaah.. la douce utopie! <img data-src=" />



Le 05/12/2013 à 12h 57

aujourd’hui, c’est trolldi !

merci PCI !

<img data-src=" />


Le 05/12/2013 à 13h 09







frikakwa a écrit :



Donc les seuls qui “bosseront” encore sont les ingénieurs fabriquant les dits robots, les techniciens de maintenances qui superviseront les robots travaillants sur… les robots, les devs pour le code à INplémenter dans les procos de nos robots, des gens qui tout simplement superviseront les robots, etc…







Mais non, certains robots pourront se faire réparer par d’autres robots ! Et pour les évolutions, les gens qui auront envie de bosser sur l’amélioration de ces robots pourront toujours le faire. Il existe des gens qui travaillent par plaisir, ils disent même que c’est pas vraiment un travail, mais plutôt une passion, un plaisir.



Regardez tous les logiciels développés par des gens par plaisir. Vous croyez que tout cela va disparaître parce qu’ils n’auront plus à travailler ??? Bien au contraire ! Si on me dit : tiens tu peux faire ce que tu veux. Alors je vais essayer d’apprendre de nouvelles choses, de transmettre ce que j’ai appris, et créer des choses.



C’est pas parce qu’on donne du temps aux gens qu’ils vont forcément aller se bourrer la gueule ou rester devant TF1. Ça ils le font juste pour décompresser du boulot.



Le 05/12/2013 à 14h 01







Max81 a écrit :



(…)







Oui voilà, je suis globalement sur la même longueur d’onde concernant ce sujet.

Nous sommes bien d’accord que ce n’est pas envisageable vu nos modèles économiques, le capitalisme, la consumérisme…



Je te rejoins sur ce que tu dis malgré que l’on soit étiqueté de “trolleur” ;)



Je conseille la lecture des “Pensées septiques” de Bertrand Russell, papa de la logique, qui propose une société basée sur… le bonheur… (les robots font partis des moyens pour y parvenir).




Le 05/12/2013 à 15h 26







Max81 a écrit :



Mais non, certains robots pourront se faire réparer par d’autres robots ! Et pour les évolutions, les gens qui auront envie de bosser sur l’amélioration de ces robots pourront toujours le faire. Il existe des gens qui travaillent par plaisir, ils disent même que c’est pas vraiment un travail, mais plutôt une passion, un plaisir.



Regardez tous les logiciels développés par des gens par plaisir. Vous croyez que tout cela va disparaître parce qu’ils n’auront plus à travailler ??? Bien au contraire ! Si on me dit : tiens tu peux faire ce que tu veux. Alors je vais essayer d’apprendre de nouvelles choses, de transmettre ce que j’ai appris, et créer des choses.



C’est pas parce qu’on donne du temps aux gens qu’ils vont forcément aller se bourrer la gueule ou rester devant TF1. Ça ils le font juste pour décompresser du boulot.





Oui enfin pour ca faut supprimer le capitalisme pour avoir une répartition des richesse produite par ces robots plutot qu’augmenter les profit de l’entreprise et du pdg …



Parce qu’en l’occurrence des robots qui remplacent le travail de plusieurs hommes, ca se voit depuis le taylorisme … Alors apres y’a 2 théories :





  • ces emploies perdus sont réaffecter dans d’autre domaine professionnel … On produit juste plus sans augmentation du chomage …



  • on augmente le chomage <img data-src=" />



    Perso je pense que dans la globalité c’est la théorie 2 qui gagne <img data-src=" />

    Mais bon peut etre que les zapettes du Leclerc et les robots nettoyeurs sont bon pour l’emploie <img data-src=" />



Le 05/12/2013 à 15h 39







D4rkvicious a écrit :



Google c’est skynet dans 20 ans les machines vont prendre le contrôle de la planète pour notre bien Lol







Elles peuvent même nous remplacer et alors ?

Elles auront été conçues par l’Homme et en seront ses descendants, même si elles ne sont pas faites de chair (pour l’instant). A tout du moins elles ont auront l’esprit, du moins au début.

Elles diront un jour «Nos ancêtres les humains» comme nous disons «Nos ancêtres Cro-magnons». Quelque chose en commun mais pas tant que ça.



Le 05/12/2013 à 15h 41







arno53 a écrit :



Oui enfin pour ca faut supprimer le capitalisme pour avoir une répartition des richesse produite par ces robots plutot qu’augmenter les profit de l’entreprise et du pdg …



Parce qu’en l’occurrence des robots qui remplacent le travail de plusieurs hommes, ca se voit depuis le taylorisme … Alors apres y’a 2 théories :





  • ces emploies perdus sont réaffecter dans d’autre domaine professionnel … On produit juste plus sans augmentation du chomage …



  • on augmente le chomage <img data-src=" />



    Perso je pense que dans la globalité c’est la théorie 2 qui gagne <img data-src=" />

    Mais bon peut etre que les zapettes du Leclerc et les robots nettoyeurs sont bon pour l’emploie <img data-src=" />







    Peut-être qu’il faut en passer par un chômage hyper-massif pour que l’humanité comprenne qu’on n’a pas besoin d’être autant.



Le 05/12/2013 à 15h 44







Aloyse57 a écrit :



Peut-être qu’il faut en passer par un chômage hyper-massif pour que l’humanité comprenne qu’on n’a pas besoin d’être autant.





Y’a plus qu’a tuer les pauvres <img data-src=" />



Le 05/12/2013 à 15h 56







arno53 a écrit :



Y’a plus qu’a tuer les pauvres <img data-src=" />







C’est une solution, mais je ne crois pas qu’ils se laisseront faire. Et comme il y a beaucoup plus de pauvres que de riches, je crois que ces derniers seront les premiers <img data-src=" />

Je pense qu’on a pas besoin de tuer qui que ce soit. Il suffirait plutôt de ne plus laisser concevoir à tors et à travers et d’être extrêmement persuasif avec ceux qui ne veulent pas comprendre.



Le 05/12/2013 à 15h 59







Aloyse57 a écrit :



C’est une solution, mais je ne crois pas qu’ils se laisseront faire. Et comme il y a beaucoup plus de pauvres que de riches, je crois que ces derniers seront les premiers <img data-src=" />

Je pense qu’on a pas besoin de tuer qui que ce soit. Il suffirait plutôt de ne plus laisser concevoir à tors et à travers et d’être extrêmement persuasif avec ceux qui ne veulent pas comprendre.





Ou alors on fait baisser la fécondité des gens via des produit chimique dans leur bouff en mode ni vu, ni connu, je t’embrouille … Oh wait <img data-src=" />





<img data-src=" />



Le 05/12/2013 à 16h 00







Aloyse57 a écrit :



Peut-être qu’il faut en passer par un chômage l’hyper-massif matérialisme pour que l’humanité comprenne qu’on n’a pas besoin d’être autant.







<img data-src=" />



Le 05/12/2013 à 17h 31







arno53 a écrit :



Y’a plus qu’a tuer les pauvres <img data-src=" />





C’est déjà le cas en fait. <img data-src=" />



Le 07/12/2013 à 01h 24







malock a écrit :



Je conseille la lecture des “Pensées septiques” de Bertrand Russell, papa de la logique, qui propose une société basée sur… le bonheur… (les robots font partis des moyens pour y parvenir).









Et moi (c’est moins intellectuel lol mais bon … <img data-src=" />) je te conseille de regarder animatrix où on peut voir ce que donne une société où le travail est réalisé par les machines pendants que l’espèce humaine pense se la couler douce. C’est ps joli joii. <img data-src=" />



Le 09/12/2013 à 08h 15







malock a écrit :



Si ça sonne comme un troll, ça reste pas si faux que ça (du moins, pour mon petit avis perso).

Je trouve étonnant que l’on oublie beaucoup que nos avancées technologiques devraient avant tout être là pour que l’on en fasse le moins possible (réduire le temps de travail “nécessaire”… le travail qui nous apporte l’argent pour vivre). Actuellement on s’en sert plutôt pour que l’on en fasse plus… notion d’efficience, tout ça… c’est pas du progrès à mon sens, c’est l’inverse.



Dire “moins de travail nécessaire pour vivre” n’implique pas “se la couler douce” nécessairement. J’imagine que beaucoup d’entre nous, s’ils avaient la possibilité de ne plus travailler pour répondre à leurs besoins vitaux (manger, se soigner, se protéger…) continueraient pour autant à produire, à créer, à se réunir et finalement à “grandir”. Il n’y aurait simplement plus de notion d’efficience : on pourrait faire ce qu’il nous plait, que se soit rentable ou non.



Oui alors, je rêve un peu. Notre monde et ses modèles ne le permettent pas aujourd’hui. Ni même demain. Mais je crois que c’est bien le but des technos : ne plus coincer l’humain dans un schéma où il est obligé de produire “bien” pour vivre…







C’est la raison pour laquelle certaines personnes souhaitent déjà instaurer un Revenu Minimum d’Existence, considérant que le niveau de développement et la production de richesse actuelle sont déjà suffisants pour assurer le minimum vital à chacun. Une initiative européenne citoyenne est d’ailleurs en cours à ce sujet.







arno53 a écrit :



Ou alors on fait baisser la fécondité des gens via des produit chimique dans leur bouff en mode ni vu, ni connu, je t’embrouille … Oh wait <img data-src=" />





<img data-src=" />





A l’approche des fêtes, je profite de votre message pour vous inviter à éviter le saumon de Norvège. Préférez à son bel emballage le saumon venu d’Ecosse, par exemple.