[MàJ] Google lève sa censure vis-à-vis de l’hébergeur de fichiers Rapidgator

[MàJ] Google lève sa censure vis-à-vis de l’hébergeur de fichiers Rapidgator

Rapidgator ou à raison

Avatar de l'auteur
Xavier Berne

Publié dans

Droit

27/12/2013
27

[MàJ] Google lève sa censure vis-à-vis de l’hébergeur de fichiers Rapidgator

La page d’accueil de Rapidgator, l’un des sites les plus utilisés au monde pour s’échanger des fichiers en téléchargement direct (films, musique, photos,...), vient d’être déréférencée par Google. Cette décision, qui fait suite à une demande émanant d’un ayant droit, est cependant contestée par l’hébergeur de fichiers, qui ne comprend pas pourquoi cette page manifestement licite n’apparaîtrait plus au sein des résultats du célèbre moteur de recherche. 

rapidgator google

Hormis au travers des bannières publicitaires, la page d'accueil de Rapidgator n'est pas référencée par Google.

 

Si vous tentez d’accéder à l’hébergeur de fichiers Rapidgator en passant par Google, vous n’y arriverez pas (à moins que vous ne cliquiez sur le bandeau correspondant aux annonces publicitaires, mais ce n’est pas un résultat de recherche à proprement parler). En effet, à l’heure où nous écrivons ces lignes, le célèbre moteur de recherche ne renvoie plus vers l’URL « rapidgator.net », même en tapotant le nom de ce site. En bas de page, la firme de Mountain View confirme avoir déréférencé une URL suite à « une plainte reçue dans le cadre du US Digital Millennium Copyright Act (loi de protection des droits d'auteur) », mais le lien renvoyant vers la plainte en question ne fonctionne pas encore...

 

rapidgator google

 

Problème : si de nombreuses URL rattachées au nom de domaine de Rapidgator font très régulièrement l’objet de demandes de retrait de la part des ayants droit - qui réclament en fait de Google qu’il ferme les portes de son moteur de recherche à ces pages accusées de contenir des fichiers illicites (copies de films, de séries, de musique, etc.), celle qui vient d’être déréférencée n’était qu’une page d’accueil sur laquelle il n’y avait a priori rien d’illégal... En clair, tout laisse à penser qu’il s’agit d’une demande illégitime, à laquelle Google aurait accédé un peu trop facilement.

 

De plus, l’on s’aperçoit que ce n’est pas uniquement la porte d’entrée vers Rapidgator qui a été déréférencée par Google. L’URL renvoyant vers une page d’identification « http://rapidgator.net/auth/login » n’apparaît pas non plus, de même que celle relative à la section Actualités de l’hébergeur de fichiers, « http://rapidgator.net/News/NewsList ». Sur ces pages, l’on ne remarque pourtant pas de contenu semblant illicite, ni d’éventuels liens renvoyant vers des fichiers illégaux...

Rapidgator conteste la décision de Google

Pour Rapigator, c’est donc la douche froide. « Cela va nous faire perdre des milliers de visiteurs » a ainsi fait valoir un porte-parole de l’hébergeur de fichiers auprès de TorrentFreak. « Ce n’est pas juste. Si ça nous arrive, ça peut arriver demain à MediaFire ou Dropbox » a-t-il insisté. Surtout, l’intéressé a regretté que ce déréférencement ne conduise en réalité les utilisateurs de Google à se diriger vers des sites se faisant passer à tort pour Rapidgator, avec les risques que cela peut engendrer. « Ceci ouvre la porte à des sites de phishing, qui vont s'inscrire sous un nom similaire et tromper nos utilisateurs » a-t-il ainsi expliqué.

 

L’homme a indiqué qu’il avait transmis des « contres-notifications » auprès de Google, afin de contester plusieurs de ces déréférencements. Nous avons de notre côté sollicité le géant de l’internet pour avoir davantage d’éclaircissements sur cette affaire, et nous attendons un retour.

27

Écrit par Xavier Berne

Tiens, en parlant de ça :

Sommaire de l'article

Introduction

Rapidgator conteste la décision de Google

next n'a pas de brief le week-end

Le Brief ne travaille pas le week-end.
C'est dur, mais c'est comme ça.
Allez donc dans une forêt lointaine,
Éloignez-vous de ce clavier pour une fois !

Commentaires (27)


Le 24/12/2013 à 08h 22







La news a écrit :



Nous avons de notre côté sollicité le géant de l’internet pour avoir davantage d’éclaircissements sur cette affaire, et nous attendons un retour.







<img data-src=" />







La même news, quelques lignes plus haut a écrit :



En bas de page, la firme de Mountain View confirme avoir déréférencé une URL suite à « une plainte reçue dans le cadre du US Digital Millennium Copyright Act (loi de protection des droits d’auteur) »







<img data-src=" />



Le 24/12/2013 à 08h 29



Surtout, l’intéressé a regretté que ce déréférencement ne conduise en réalité les utilisateurs de Google à se diriger vers des sites se faisant passer à tort pour Rapidgator, avec les risques que cela peut comprendre. « Ceci ouvre la porte à des sites de phishing, qui vont s’inscrire sous un nom similaire et tromper nos utilisateurs » a-t-il ainsi expliqué.



Dire que je pensais qu’à l’origine Rapidgator était une émanation de Rapidshare.. Comme quoi.. <img data-src=" />


Le 24/12/2013 à 08h 39

Rapidgator a tort, et le tort tue…

dsl


Le 24/12/2013 à 08h 41

Quoi qu’il en soit le respect de la loi impose le defferencement d’une URL et non d’un nom de domaine.

Donc ici il y a abus ….


NiCr Abonné
Le 24/12/2013 à 08h 50



Si vous tentez d’accéder à l’hébergeur de fichiers Rapidgator en passant par Google, vous n’y arriverez pas (à moins que vous ne cliquiez sur le bandeau correspondant aux annonces publicitaires, mais ce n’est pas un résultat de recherche à proprement parler).





Google <img data-src=" />



Donc ils déréférencent le site pour faire plaisir aux ayants droits et éviter un procès, mais ils continuent à prendre l’argent de Rapidgator en affichant sa pub ?


Patatt Abonné
Le 24/12/2013 à 08h 52

C’est quand même assez drôle de voir les annonces rester et pas les liens de recherche.

On veux bien suivre les requêtes DMCA tant que ça touche pas aux annonces <img data-src=" />


Le 24/12/2013 à 08h 53







tAran a écrit :



Dire que je pensais qu’à l’origine Rapidgator était une émanation de Rapidshare.. Comme quoi.. <img data-src=" />









rapidgator. ca pourrait etre un film a 2 balles sur la chaine syfy : rapidgator vs anacondor



<img data-src=" />



Le 24/12/2013 à 08h 54







dump a écrit :



Quoi qu’il en soit le respect de la loi impose le defferencement d’une URL et non d’un nom de domaine.

Donc ici il y a abus ….







ouais enfin quand la majorité des fichiers hébergés sont illégaux, on peut se demander de la part de qui il y a abus…….



NiCr Abonné
Le 24/12/2013 à 09h 03







jeje07 a écrit :



ouais enfin quand la majorité des fichiers hébergés sont illégaux, on peut se demander de la part de qui il y a abus…….







Des utilisateurs qui ne respectent pas les conditions de l’hébergeur dans lesquelles il est écrit qu’il est interdit de partager des fichiers dont on ne possède pas les droits. <img data-src=" />



Le 24/12/2013 à 09h 08







jeje07 a écrit :



ouais enfin quand la majorité des fichiers hébergés sont illégaux, on peut se demander de la part de qui il y a abus…….





Qu’en sais-tu ? il y a peut-être une majorité d’isos Linux dessus <img data-src=" />



Le 24/12/2013 à 09h 10

En revanche quand on fait une recherche d’un titre de film, l’autocomplétion propose : Dvdrip etc.

<img data-src=" />

<img data-src=" />


Inny Abonné
Le 24/12/2013 à 09h 47

En tout cas, le “Rapid” dans leur nom est un mensonge plus gros que Google. <img data-src=" />


Le 24/12/2013 à 10h 04







Inny a écrit :



En tout cas, le “Rapid” dans leur nom est un mensonge plus gros que Google. <img data-src=" />





C’est de la diffamation ! [à prononcer avec l’accent du vice-roi Nute Gunray] 50 ko/s, c’était rapide… à l’époque des connexions internet AOL. <img data-src=" />



Le 24/12/2013 à 10h 36

<img data-src=" />





NiCr a écrit :



Google <img data-src=" />



Donc ils déréférencent le site pour faire plaisir aux ayants droits et éviter un procès, mais ils continuent à prendre l’argent de Rapidgator en affichant sa pub ?







salut

il serait, peut être, temps : qu’ils revoient –&gt;

“leur notion de Copyright des Ayants-droits”

car ça bloque de + en + souvent !

(entre “ça” + les vidéos de “Youtube”, ç’est bon là, on a compris !!!<img data-src=" />



Le 24/12/2013 à 11h 08



Si vous tentez d’accéder à l’hébergeur de fichiers Rapidgator en passant par Google, vous n’y arriverez pas





Heu… Ca fonctionne chez moi.<img data-src=" />


Le 24/12/2013 à 11h 29

Mais par contre les annonces publicitaires restent là sans aucun problème.



= référencement payant <img data-src=" />








Meowcate a écrit :



Qu’en sais-tu ? il y a peut-être une majorité d’isos Linux dessus <img data-src=" />







Je suppose que c’est du second degré :-)



Des isos linux, j’en récupère pas mal et je suis jamais passé par un hébergeur de ce type, souvent le plus rapide c’est par bittorent.



Le 24/12/2013 à 12h 38

Je ne suis pas très référencement Google mais le deuxième de lien de cette capture n’est pas un peu… suspecte pour une annonce Google? <img data-src=" />



http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=219702Capture.png


Le 24/12/2013 à 12h 49







xertux a écrit :



Je ne suis pas très référencement Google mais le deuxième de lien de cette capture n’est pas un peu… suspecte pour une annonce Google? <img data-src=" />



http://www.hostingpics.net/viewer.php?id=219702Capture.png





Bien vu <img data-src=" /><img data-src=" />



Le 24/12/2013 à 12h 58

Ya pas que Google dans la vie.

Google est bon pour trouver des photos de chats, pour le reste il va falloir changer de crèmerie.


Le 24/12/2013 à 13h 40

il reste toujours plusieurs millions de résultats dans l’index de Google on dirait Lien. Donc de là à dire que Google censure Rapidgator, il y a un pas que je ne franchirais pas.


Le 24/12/2013 à 14h 23







SNUT a écrit :



il reste toujours plusieurs millions de résultats dans l’index de Google on dirait Lien. Donc de là à dire que Google censure Rapidgator, il y a un pas que je ne franchirais pas.





official&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ei=S5i5UrycFqb07AaFmYCADQ&ved=0CAkQ_AUoAQ&biw=1198&bih=663” target=”_blank” rel=“nofollow”>…?…

<img data-src=" />



Le 24/12/2013 à 14h 28







SNUT a écrit :



il reste toujours plusieurs millions de résultats dans l’index de Google on dirait Lien. Donc de là à dire que Google censure Rapidgator, il y a un pas que je ne franchirais pas.





C’est ce qui est pratique avec les monopoles : on peut faire ce qu’on veut… Ce qui se traduit dans un monopole sur la recherche à pouvoir censurer qui on veut.

Duckduckgo trouve toujours Rapidgator, par contre… <img data-src=" />



Le 24/12/2013 à 15h 08

A vouloir vivre grâce au référencement, on meut par manque de référencement.



#businessmodel #Damoclès


Le 24/12/2013 à 17h 41







Reznor26 a écrit :



Mais par contre les annonces publicitaires restent là sans aucun problème.



= référencement payant <img data-src=" />







Il n’y a pas de petits profits.



Le 24/12/2013 à 17h 49







after_burner a écrit :



Il n’y a pas de petits profits.





Le web 4.0 c’est les sites payent pour être indexés par Google, et les visiteurs payent pour faire des recherches sur Google. Avec de la pub ciblée toujours, faut pas déconner non plus <img data-src=" /> <img data-src=" />



Le 27/12/2013 à 08h 43

Histoire spéciale foutage de tronche :

* Google se fout du monde en déréférençant sur demande et sans vérification.

* Rapidgator se fout du monde en hébergeant autant de contenus pirates.

* Les ayant-droits se foutent du monde en réclamant des déréférencements qu’ils savent être abusifs.



Il faut être trois pour jouer à ce jeu.