IBM chute en bourse suite à la publication de résultats décevants

IBM chute en bourse suite à la publication de résultats décevants

Enfin faut pas s'inquiéter non plus

Avatar de l'auteur
Nil Sanyas

Publié dans

Économie

17/04/2014
20

IBM chute en bourse suite à la publication de résultats décevants

Après Intel, Yahoo et Google, le géant IBM a aussi dévoilé son bilan du premier trimestre 2014. Et on peut dire que Big Blue nous a déjà impressionnés plus que ça, avec un chiffre d'affaires en baisse de 4 % et un bénéfice net en fort recul de 21 %. La faute principalement à une charge exceptionnelle de 870 millions de dollars suite à son dernier plan de départs.

IBM Q1 2014

La division matérielle a particulièrement souffert au premier trimestre 2014

Les serveurs à la peine, la région Asie-Pacifique en net recul

Avec un chiffre d'affaires de 22,5 milliards de dollars et un bénéfice net de 2,4 milliards de dollars, le géant IBM reste l'une des sociétés informatiques les plus importantes au monde. Mais pour la société centenaire, les attentes sont toujours élevées et le moindre faux pas est payé cash. Du fait des baisses de ses résultats financiers, son action après clôture a ainsi chuté de 4,4 % hier soir à New York, faisant ainsi tomber son prix à 187,8 dollars l'action, soit une valorisation de 195 milliards de dollars environ.

 

Dans les détails, l'Américain indique plusieurs raisons à ces résultats. Du côté de son chiffre d'affaires, son recul est à la fois lié à la variation des monnaies, à ses mauvaises ventes en Asie (-12 %) et à la forte baisse de sa division Hardware (-23 %). La faute notamment à ses serveurs et supercalculateurs, qui ont essuyé une lourde chute des ventes par rapport au premier trimestre 2013.

Des départs d'employés très onéreux

Concernant le recul du bénéfice net, IBM pointe du doigt une charge de 870 millions de dollars liée à ses derniers licenciements. Il faut dire que lorsque la société souhaite se débarrasser de certains de ses employés, elle n'hésite généralement pas à ouvrir le portefeuille pour être convaincante. En janvier dernier, Le Monde nous expliquait par exemple qu'IBM avait dépensé 76 millions d'euros pour pousser au départ 689 salariés, soit tout de même plus de 100 000 euros par personne. Il n'est donc guère étonnant que dans ces conditions, la facture soit salée dans le monde entier.

 

Pour le reste, l'entreprise basée dans l'État de New York indique que ses services, sa principale activité, ont généré 9,3 milliards de dollars de chiffre d'affaires, en baisse de 3 %. Les logiciels, sa deuxième source de revenus, ont pour leur part réalisé 5,7 milliards de dollars de chiffre d'affaires, en hausse de 2 %. Le matériel (hardware) a quant à lui cumulé 2,4 milliards de dollars (-23 %), la baisse la plus spectaculaire étant à mettre au crédit de ses serveurs mainframe System z (-40 %).

De bons résultats en Europe

Géographiquement, le continent américain reste le territoire numéro un pour IBM, avec 9,6 milliards de dollars de revenus (-4 %), suivi par la région Europe, Moyen-Orient et Afrique avec 7,6 milliards de dollars (+4 %). Du côté de l'Asie-Pacifique, c'est la débandade, avec un recul de 12 %, pour 5 milliards de dollars de chiffre d'affaires. Les résultats dans les BRIC, c'est-à-dire les quatre gros pays émergents que sont le Brésil, la Russie, l'Inde et la Chine, sont d'ailleurs assez mauvais avec une baisse de 11 %.

 

Si du côté du chiffre d'affaires, il ne faut pas s'attendre à des hausses spectaculaires dans les mois à venir, dès lors qu'IBM a plutôt tendance à abandonner ses activités les moins lucratives, il est par contre quasi certain que ses bénéfices augmenteront. Sitôt les charges des plans de départs passées, elles devraient grimper à grande vitesse. Lors de ce trimestre, ses marges brutes ont d'ailleurs été de 46,9 %, soit plus que les 45,6 % de l'an passé.

 

IBM dispose de 9,7 milliards de dollars de cash au 31 mars 2014. La firme a reversé 1 milliard de dividendes et a racheté pour 8,2 milliards d'actions. Son effectif est d'environ 430 000 employés à travers le monde.

20

Écrit par Nil Sanyas

Tiens, en parlant de ça :

Sommaire de l'article

Introduction

Les serveurs à la peine, la région Asie-Pacifique en net recul

Des départs d'employés très onéreux

De bons résultats en Europe

Le brief de ce matin n'est pas encore là

Partez acheter vos croissants
Et faites chauffer votre bouilloire,
Le brief arrive dans un instant,
Tout frais du matin, gardez espoir.

Commentaires (20)


Le 17/04/2014 à 15h 07

Quand on voit la qualité de certains de leurs produits en entreprise (je pense à IBM Tivoli Monitoring qu’on utilise chez nous), ce n’est pas étonnant…


yvan Abonné
Le 17/04/2014 à 15h 37







Saphiria a écrit :



Quand on voit la qualité de certains de leurs produits en entreprise (je pense à IBM Tivoli Monitoring qu’on utilise chez nous), ce n’est pas étonnant…





Pas étonnant que leurs mainframes se vendent moins ou que l’asie les boude?



n’importe quoi si je peux me permettre.



Le 17/04/2014 à 16h 01

S’il vous plaît, laissez-les au moins sortir le Q30 en faisant que ce soit un modèle “slider” grand écran avec un clavier physique <img data-src=" />


Le 17/04/2014 à 16h 18

“Son effectif est d’environ 430 000 employés à travers le monde”



Au moins, eux, ils emploient…

Contrairement aux Facebook/Google/Apple, qui gardent des effectifs assez restreints comparés à leurs benefs/CA.



“Oui mais ils vont pas employer des gens inutiles”

Y’a pas d’emploi inutiles, sauf pour les managers qui ne savent pas mettre à profit les compétences dont ils disposent..


Le 17/04/2014 à 16h 31

Ce sont les conséquences de la stratégie de Lou Gerstner dans les années 90. A vouloir vendre tout ce qui faisait la force d’IBM et à lui donner une orientation “société de service”, ça finit par donner ça. Ça fait depuis les années 2000 que le chiffre d’affaire d’IBM stagne relativement aux autres sociétés, alors que le marché de l’informatique explose.



Dégraisser, c’est bien, relever les branches déficitaires et conquérir des nouveaux marchés, c’est mieux. C’est là qu’on voit la différence avec Steve Jobs. En 15 ans, Apple et passé d’une société exsangue à un chiffre d’affaire 70 % plus important que celui d’IBM. C’est la différence entre le gestionnaire complètement bourrin et le dirigeant créatif.


Le 17/04/2014 à 16h 45







iodir a écrit :



Ce sont les conséquences de la stratégie de Lou Gerstner dans les années 90. A vouloir vendre tout ce qui faisait la force d’IBM et à lui donner une orientation “société de service”, ça finit par donner ça. Ça fait depuis les années 2000 que le chiffre d’affaire d’IBM stagne relativement aux autres sociétés, alors que le marché de l’informatique explose.



Dégraisser, c’est bien, relever les branches déficitaires et conquérir des nouveaux marchés, c’est mieux. C’est là qu’on voit la différence avec Steve Jobs. En 15 ans, Apple et passé d’une société exsangue à un chiffre d’affaire 70 % plus important que celui d’IBM. C’est la différence entre le gestionnaire complètement bourrin et le dirigeant créatif.







sauf que d’un point de vue technologique IBM a apporter 15 fois plus que apple ces 10 dernieres annees et je suis gentil.

Alors le creatif on repassera…



Le 17/04/2014 à 17h 01







Noun29 a écrit :



sauf que d’un point de vue technologique IBM a apporter 15 fois plus que apple ces 10 dernieres annees et je suis gentil.

Alors le creatif on repassera…







Déjà, je ne vois pas trop ce qu’ils ont apporté. Ils déposent beaucoup de brevets, ça c’est sûr. Mais sur quoi exactement ? Mystère. Il n’y pas particulièrement d’invention marquante qui me vienne à l’idée quand je pense à IBM sur ces 15 dernières années.



Et puis, le but d’une société, ce n’est pas de déposer des brevets, mais de faire progresser son chiffre d’affaire et son bénéfice. C’est de ça dont je parlais.



Le 17/04/2014 à 17h 21







iodir a écrit :



Déjà, je ne vois pas trop ce qu’ils ont apporté. Ils déposent beaucoup de brevets, ça c’est sûr. Mais sur quoi exactement ? Mystère. Il n’y pas particulièrement d’invention marquante qui me vienne à l’idée quand je pense à IBM sur ces 15 dernières années.



Et puis, le but d’une société, ce n’est pas de déposer des brevets, mais de faire progresser son chiffre d’affaire et son bénéfice. C’est de ça dont je parlais.







le trvail sur l’IA avec watson par exemple, le travail sur les processeurs en graphene, dans le monde du stockage GPFS etait longtemps considere comme le FS clusterise au niveau du cahing l’algorithme arc vient aussi des labo d’IBM…



le bladecenter est un concept qui vient de chez ibm,le boot from san



ibm est aussi l’un des plus gros contributeur a linux (la ou apple ne fait que piquer le travail de bsd)



qu’on aime ou pas IBM je dirais qu’eux au moins ils font de vrai recherche utile et pas du packaging de techno mileu de gamme pour fanatique



Le 17/04/2014 à 17h 25







Noun29 a écrit :



qu’on aime ou pas IBM je dirais qu’eux au moins ils font de vrai recherche utile et pas du packaging de techno mileu de gamme pour fanatique







<img data-src=" />



SebGF Abonné
Le 17/04/2014 à 18h 06

Ce qui est dommage c’est que les données sont en pourcentage sans valeur absolue.



Perdre 40% de ventes sur le System Z par exemple, ça peut paraît énorme comme ça, mais est-ce sur 100 000 ventes ou 1 million ?



M’enfin, le mainframe c’est pas non plus du matos qu’une entreprise achète tous les jours et ça couvre un besoin particulier…


Le 17/04/2014 à 18h 18







SebGF a écrit :



Ce qui est dommage c’est que les données sont en pourcentage sans valeur absolue.



Perdre 40% de ventes sur le System Z par exemple, ça peut paraît énorme comme ça, mais est-ce sur 100 000 ventes ou 1 million ?



M’enfin, le mainframe c’est pas non plus du matos qu’une entreprise achète tous les jours et ça couvre un besoin particulier…







Une baisse de 40% sur le Z c’est une déculottée bien plus importante que le chiffre 40

Le Z est la vache à lait d’IBM surtout en licence soft et comme il est impossible correction INTERDIT de faire tourner z/OS sur autre chose que le Z Hardware d’IBM .

c’est presque une Berezina



Le 17/04/2014 à 20h 37
Le 17/04/2014 à 21h 07







night57200 a écrit :



S’il vous plaît, laissez-les au moins sortir le Q30 en faisant que ce soit un modèle “slider” grand écran avec un clavier physique <img data-src=" />







A chaque fois qu’une news parle de “mauvais” résultats, c’est pas forcément sur BlackBerry hein :P



Le 17/04/2014 à 22h 03







vincentchandra a écrit :



A chaque fois qu’une news parle de “mauvais” résultats, c’est pas forcément sur BlackBerry hein :P







Nan mais c’est clair quoi :)

Ou alors le gars est carrément en retard de plusieurs news :)



Le 18/04/2014 à 09h 52

Pour avoir eu a faire a eux chez plusieurs clients (ils geraient toute l’infra), moi ca me surprend pas. De vrais boulets, arrogants et pas forcement competents.



L’exemple qui m’a le plus marqué (hormis le fait que pour eux, une procedure de qualifiée urgente prend 5 jours), le client paie pour des sauvegardes quotidiennes de leur base de production….. Y a eu une panne de courant chez les serveurs IBM (oui oui, visiblement, pas de serveurs secondaires/backups, et pas de generateurs de secours). Bref le client demande a ce qu’IBM recharge le dernier backup….. Et la, pendant 2 heures , personne de chez IBM ne repondait par mails ou au tel…. puis ils viennent nous dire “heuuu ca fait 5 jours qu’on a oublié de faire les sauvegardes”

la grande classe !



Heureusement que l’appli qu’on avait concu pour le client, faisait une copie de sauvegarde des fichiers d’alimentation de la base de données dans nos serveurs a nous de notre boite a la demande de client ^^ preuve qu’ils avaient deja eu des soucis avant.



Mais je suis d’accord pour dire que niveau recherche et apports sur 15 ans, ils sont bien au dessus des autres, et au dessus d’apple oui, sans aucun doute.

Mais je suis tout aussi d’accord pour dire, que Steeve Jobs a su bien mieux mener sa barque, et comme IBM s’est tourné sur le service, ils auraient du faire aussi bien que lui.

Pour moi, et c’est que moi, IBM ne rayonne plus comme avant.


yvan Abonné
Le 18/04/2014 à 15h 30







Noun29 a écrit :



le trvail sur l’IA avec watson par exemple, le travail sur les processeurs en graphene, dans le monde du stockage GPFS etait longtemps considere comme le FS clusterise au niveau du cahing l’algorithme arc vient aussi des labo d’IBM…



le bladecenter est un concept qui vient de chez ibm,le boot from san



ibm est aussi l’un des plus gros contributeur a linux (la ou apple ne fait que piquer le travail de bsd)



qu’on aime ou pas IBM je dirais qu’eux au moins ils font de vrai recherche utile et pas du packaging de techno mileu de gamme pour fanatique





Nan mais que la R&D d’IBM soit brillante personne n’en doute, ce dont il parlait c’est ce que la société apporte à ses clients.



En plus si tu veux parler de R&D d’Apple il faut parler IA, intégration applicative, 64bits ARM et grosses résolutions etc. je pense que les deux sociétés ne sont pas sur les mêmes domaines (apple, grand public et indépendants, IBM pros et grands comptes) ni sur les mêmes technologies donc c’est un peu difficile de les comparer technologiquement.




Le 19/04/2014 à 12h 20







Noun29 a écrit :



ibm est aussi l’un des plus gros contributeur a linux (la ou apple ne fait que piquer le travail de bsd)







La bonne blague… c’est juste parcequ’ils veulent avoir un support correct pour leur matos, c’est tout… Et ils ne s’emmerdent pas à le faire proprement, par le passé c’est déjà arrivé quelques fois qu’ils cassent des trucs dans le support x86 en modifiant le kernel pour supporter leurs brouettes.



… et quand il s’agit de faire de l’intégration de leurs produits dans linux, c’est juste de la merde… pas foutus de faire des RPM’s corrects pour redhat, pas foutus de comprendre ce qu’est la séparation des rôles entre gestionnaire applicatif et gestionnaire os, des processus qui tournent sous root partout, le degré zéro de l’intégration avec SELinux (pour le moindre soft, il faut désactiver la sécurité SElinux), des softs infoutus de se déployer correctement dans les chemins standards posix, …



IBM et linux, c’est surtout une grosse histoire d’intox commerciale.



Le 21/04/2014 à 15h 26







ragoutoutou a écrit :



La bonne blague… c’est juste parcequ’ils veulent avoir un support correct pour leur matos, c’est tout… Et ils ne s’emmerdent pas à le faire proprement, par le passé c’est déjà arrivé quelques fois qu’ils cassent des trucs dans le support x86 en modifiant le kernel pour supporter leurs brouettes.



… et quand il s’agit de faire de l’intégration de leurs produits dans linux, c’est juste de la merde… pas foutus de faire des RPM’s corrects pour redhat, pas foutus de comprendre ce qu’est la séparation des rôles entre gestionnaire applicatif et gestionnaire os, des processus qui tournent sous root partout, le degré zéro de l’intégration avec SELinux (pour le moindre soft, il faut désactiver la sécurité SElinux), des softs infoutus de se déployer correctement dans les chemins standards posix, …



IBM et linux, c’est surtout une grosse histoire d’intox commerciale.







IBM reste une societe donc bien sur qu’ils n’investissent pas des millions dans linux pour le plaisir.

N’empeche ils le font quand meme. Compare a d’autre comme oracle … je trouve qu’ils font quand meme leur part du taf.

En ce qui concerne selinux je dirai que les 34 des softs ne l’integrent pas bien en realite et que aussi 34 des admins linux ne savent pas l’utiliser et le desactive par defaut…



Le 21/04/2014 à 21h 41







Noun29 a écrit :



IBM reste une societe donc bien sur qu’ils n’investissent pas des millions dans linux pour le plaisir.

N’empeche ils le font quand meme. Compare a d’autre comme oracle … je trouve qu’ils font quand meme leur part du taf.







Ben en fait, pour moi, IBM et Oracle c’est un peu même combat… proportionnellement, ils font à peu près la même chose et avec le même amour du travail bien fait.







Noun29 a écrit :



En ce qui concerne selinux je dirai que les 34 des softs ne l’integrent pas bien en realite et que aussi 34 des admins linux ne savent pas l’utiliser et le desactive par defaut…







De toutes façons, quant une entreprise n’est déjà pas capable de livrer un soft proprement empaqueté au format RPM, et ne tournant pas obligatoirement comme root, faut pas rêver concernant une police SElinux… Les boîtes comme IBM, Oracle, et pas mal d’autres n’ont en fait aucune volonté de faire un boulot de qualité et défèquent leurs produits sur les différentes plateformes avec une qualité d’intégration rappelant le début des années 90 sous windows.



Alors oui, il y a aussi un problème de qualité des admins linux qui manquent généralement de formation/compétence pour pouvoir utiliser une Red Hat/Centos installée avec les options par défaut, mais avoir des fournisseurs majeurs qui exigent de désactiver SElinux et de faire tourner leur agent écrite en java comme root parcequ’ils ont décidé de se limiter à une interprètation très personnelle de standards unix d’il y a 40 ans, ça n’aide pas à faire évoluer les mœurs des administrateurs.



Le 22/04/2014 à 11h 18

C’est vrai que je me souviens d’un truc absolument horrible

Je bossais dans un lab IBM ( Almaden /SanJose) sur une nouvelle

release z/OS et il y avait des mecs qui installaient et portaient des appli et des outils sur z/OS ( mainframe) et écrivaient la doc ( redbooks) dans les bureaux à côté .

Ces produits ne tournaient pas sur Linux mais sur les services UNIX du Z.

Systématiquement ils demandaient d’être root pour leur produits

J’étais allé les voir en leur disant que c’était tout à fait inadmissible

et la réponse avait été :

“oui mais quand on n’est pas root ça marche pas”

Ils n’avaient aucune idée de ce qu’ils faisaient.

et les produits sont partis chez les clients comme ça!

Heureusement ils ont un peu corrigé le tir depuis

Mais ça fait peur <img data-src=" />



PS: quant à leur participation, au dev Linux elle a surtout été forcée au début par le fait qu’ils avaient besoin de drivers pour leur hardware mainframe ( carte OSA par exemple, ou gestionnaire de robot cartouche etc…)