Fleur Pellerin esquisse le chantier de l'offre légale et de la lutte contre le piratage

Careful With That Axe, Eugene

Fleur Pellerin esquisse le chantier de l’offre légale et de la lutte contre le piratage

Fleur Pellerin esquisse le chantier de l'offre légale et de la lutte contre le piratage

La ministre de la Culture vient de confirmer à l’occasion de plusieurs réponses parlementaires l’installation d’une mission interministérielle afin d’aiguiser les outils de lutte contre les contrefaçons en ligne. Dans le même temps souligne-t-elle, « l’axe prioritaire » est désormais celui du développement de l’offre légale.

L'offre légale, l'axe prioritaire

Questionnée par la députée UMP Véronique Louwagie (, et ), Fleur Pellerin a donné les pistes de mises en œuvre des préconisations du rapport Lescure du 13 mai 2013. Si le bilan de celui-ci est resté plutôt maigre en mai 2014, la locataire de la Rue de Valois considère désormais que « l'axe prioritaire est désormais celui du développement de l'offre légale en ligne ». Pourquoi ? Car « trop souvent, les internautes peinent encore à trouver des offres ergonomiques, riches et accessibles financièrement. »

 

Une critique que connaît bien le PS qui, alors dans l’opposition, les avait démultipliées durant les débats DADVSI ( « de développement de l’offre légale, il y en eut très peu, tandis que des mesures répressives, il y en eut beaucoup », Patrick Bloche, 21 décembre 2005) et le projet de loi Création et Internet (« il y a moins de 4 000 titres sur les huit offres légales de téléchargement de films en France. Dans ces conditions, comment pourrait-on accepter de poursuivre quelqu’un qui, ayant constaté qu’il n’y a pas d’offre légale pour le titre ou le film qu’il cherche, se réfugie sur une plateforme de peer to peer qui lui offre un semblant de médiathèque universelle ? » Didier Mathus, 5 mai 2009).

 

La ministre de la Culture rechigne surtout à citer les actuelles avancées de la Hadopi sur ce terrain. Son site dédié à l’offre légale labellisé permet de signaler les œuvres introuvables sur les plateformes d’apparence légales, à charge pour la haute autorité de questionner les ayants droit sur les suites qu’ils entendent leur donner. De même, celle-ci a placé en format ouvert le catalogue de plusieurs plateformes VoD et SVoD, en collaboration avec elles. L’enjeu ? Inciter la réutilisation par les moteurs de recherche, les moteurs de recommandation ou les agrégateurs de l’offre voire n’importe quelle application à venir, permettant de fouiller des offres légales en ligne.

 

Fleur Pellerin se contente surtout de signaler que « le Gouvernement travaille avec les acteurs pour lever les verrous nécessaires, afin que les internautes disposent d'une alternative crédible au piratage ». Précisons, pour être exhaustif, que le CNC développe de son côté une API pour faire intégrer des catalogues sur Allociné notamment. Un chantier lancé en relation minimale, si ce n’est nulle, avec la Rue de Texel.

Une mission interministérielle sur la lutte contre la contrefaçon massive

Quid de la lutte contre la contrefaçon en ligne ? Fleur Pellerin confirme cette fois qu’elle entend « également développer la lutte contre le piratage commercial, autrement dit contre les sites qui tirent profit des contenus piratés, les monétisent sans rémunérer les créateurs ». Elle pointe cette fois les travaux de Mireille Imbert-Quaretta, présidente de la commission de protection des droits de la Hadopi, qui a envisagé plusieurs pistes d’actions, dont la signature de chartes avec les acteurs de la publicité ou du paiement en ligne, la mise en œuvre d’un retrait prolongé (filtrage par détection d’empreintes) outre l’édiction de liste noire des sites massivement contrefaisants.

 

« L'établissement de cette liste s'inscrirait dans le cadre d'une procédure contradictoire, permettant au site en cause de faire valoir ses arguments avant toute publication et prendrait en compte la nécessaire protection des données personnelles » esquisse la ministre.

Quel calendrier ?

Elle se contente surtout d’affirmer que « les dispositifs proposés sont actuellement en cours d'examen interministériel » sans rien dire sur le calendrier de déploiement ou l’autorité chargée d’orchestrer ces outils.

 

Cette timidité ne doit rien au hasard. Mi-décembre, l’agenda des réformes exposé sur le site du gouvernement a repoussé « la lutte contre le piratage et la contrefaçon de masse » pour le 1er semestre 2016, soit trois ans après le rapport Lescure et le rapport MIQ n°1, et deux ans après son rapport n°2, pourtant une « brique décisive » de cette future loi. Un agenda qui va correspondre à une période clef côté Hadopi : outre l'incertitude sur son budget, celle-ci devra assumer le remplacement de ses deux présidentes, Mireille Imbert-Quaretta et Marie-Françoise Marais dont les mandats arriveront à échéance fin 2015.

 

Quant à l'autorité compétente, Pierre Lescure proposait d’armer le service Cyberdouane afin que celui-ci identifie « les sites coupables d'atteintes répétées au droit d'auteur et qui, à ce titre, s'exposeraient à des mesures préventives ou réactives de la part des intermédiaires techniques et financiers ». MIQ avait été sur ce point plus ouverte, recommandant de confier ces missions à une « autorité », qui pourrait du coup être la Hadopi ou toute autre entité administrative.

Commentaires (195)


Quand ils parleront de légalisation des pratiques de partage, là seulement on aura fait un petit bout de chemin. Tout petit, car il faudra ensuite mettre sur la table une réforme sérieuse du droit d’auteur.


La référence du sous-titre =D

(Où sont les smileys sur version mobile ?…)


On sens bien le projet qui sort de sa boite uniquement lorsque le besoin de faire bonne figure se présente .






       









Agent Orange a écrit :



Quand ils parleront de légalisation des pratiques de partage, là seulement on aura fait un petit bout de chemin. Tout petit, car il faudra ensuite mettre sur la table une réforme sérieuse du droit d’auteur.






 Si Il t'en reste, fais tourner :)      

 

Vu que leur politique est avant tout axée sur la répression et le blocage, que cette offre légale traine depuis un sacré bout de temps (qui ne motive visiblement peu d'acteurs).

Rajouter le fric gaspillé de toutes parts pour des résultats AMHA proches du néant.






Je doute qu'ils n'aient envisagés cette solution. Ne serais ce qu'une fraction de seconde ^^








tnetennba a écrit :



La référence du sous-titre =D

(Où sont les smileys sur version mobile ?…)





+1 <img data-src=" />









Agent Orange a écrit :



Quand ils parleront de légalisation des pratiques de partage, là seulement on aura fait un petit bout de chemin. Tout petit, car il faudra ensuite mettre sur la table une réforme sérieuse du droit d’auteur.





Comment veux tu légaliser le partage gratuit ?&nbsp;



Je veux bien que TOUT les artistes soit des milliardaire, mais ça n’empêche pas que tout travail mérite salaire.&nbsp;





Par contre vraiment remettre a plat la chronologie des médias ça aiderait plus, mais ça ne résoudra pas les trous dans l’offre de SVOD quand les proprio des oeuvres refusent d’y être, tout comme en zic avec Taylor Swift et autre York qui veulent toujours plus de blé.&nbsp;



En gros c’est plus au cas par cas que ça règle pour avoir une offre complete, et l’avidité de certains bloque tout&nbsp;<img data-src=" />



Et pitié une offre complète…. Pas d’exclu … Ok pour les offres différentes adaptés à la consommation de chacun, mais si on s’abonne, c’est pour avoir tout, pas 90% et devoir aller sur une autre plateforme pour les 10% restant. Et donc payé 2x plus cher <img data-src=" />



N’oubliez pas que 10€ par si, 10€ par là, à la fin du mois le tarif multimédia s’envole…. (portable, fixe, abonnement musique, abonnement films, abonnement …..)








ElenWii a écrit :



Et pitié une offre complète…. Pas d’exclu … Ok pour les offres différentes adaptés à la consommation de chacun, mais si on s’abonne, c’est pour avoir tout, pas 90% et devoir aller sur une autre plateforme pour les 10% restant. Et donc payé 2x plus cher <img data-src=" />



N’oubliez pas que 10€ par si, 10€ par là, à la fin du mois le tarif multimédia s’envole…. (portable, fixe, abonnement musique, abonnement films, abonnement …..)





Et tu crois que le GVT a les moyens de forcer ça ?



Une exclu temporaire ne me choque pas, une exclu définitive, si.




l’axe prioritaire est désormais celui du développement de l’offre légale





A force d’essayer de conserver le passé, ils n’ont absolument pas préparé l’avenir.



Résultat: l’axe prioritaire va ressembler à une gestion de crise pour résister à la concurrence mondiale.








127.0.0.1 a écrit :



A force d’essayer de conserver le passé, ils n’ont absolument pas préparé l’avenir.



Résultat: l’axe prioritaire va ressembler à une gestion de crise pour résister à la concurrence mondiale.





ça me fait penser a ce dock sur Napster









Agent Orange a écrit :



Quand ils parleront de légalisation des pratiques de partage, là seulement on aura fait un petit bout de chemin. Tout petit, car il faudra ensuite mettre sur la table une réforme sérieuse du droit d’auteur.







Je ne suis pas d’accord, cela reviendrait à rendre toutes les oeuvres gratuites sans contrôle possible.

Et quand on voit que certains sont prêts à payer un vpn pour s’adonner à ces pratiques, c’est qu’au final la valeur de ces oeuvres n’est pas nulles mais pour les partageurs.



Par ailleurs ton premier point passe par une réforme sérieuse des droits d’auteurs car un des plus importants points de ceux-ci est le contrôle de la copie d’une oeuvre…



Justement, le travail, c’est faire un spectacle, réaliser une commande, …

Partager le résultat d’un travail n’est pas un travail: si je mets un fichier à télécharger, mon travail pour le réaliser ne va pas changer si on le télécharge 10x ou 10’000x.

&nbsp;


facepalm



Leynas.








j-c_32 a écrit :



Justement, le travail, c’est faire un spectacle, réaliser une commande, …

Partager le résultat d’un travail n’est pas un travail: si je mets un fichier à télécharger, mon travail pour le réaliser ne va pas changer si on le télécharge 10x ou 10’000x.

&nbsp;





Donc un film une fois tourné, c’est bon il doit être gratuit?&nbsp;





Ok certes c’est un bon concept, mais qui va payer les millions que ça coute ?&nbsp;





Un album tu l’enregistres juste pour le fun, l’argent personne n’en veut.&nbsp;





&nbsp;Et même une tournée c’est pas forcement rentable.&nbsp;



Mais ton travail avant de pouvoir le partager gracieusement il faut aussi qu’il te fasse vivre, si je ne m’abuse tout les mois tu es payé pour ton taf ?



<img data-src=" />


Bravo le gouvernement, c’est çà qui va arrêter la crise,&nbsp; augmenter le pouvoir d’achat, faire baisser le chômage et par dessus tous, stopper la faim dans le monde. <img data-src=" />

En tout cas, certains pourront remplacer leur ancien yacht.








127.0.0.1 a écrit :



A force d’essayer de conserver le passé, ils n’ont absolument pas préparé l’avenir.



Résultat: l’axe prioritaire va ressembler à une gestion de crise pour résister à la concurrence mondiale.





Du coup l’expression “exception culturelle Française” va enfin avoir du sens. <img data-src=" />









salva52 a écrit :



Bravo le gouvernement, c’est çà qui va arrêter la crise,&nbsp; augmenter le pouvoir d’achat, faire baisser le chômage et par dessus tous, stopper la faim dans le monde. <img data-src=" />

En tout cas, certains pourront remplacer leur ancien yacht.





il est ou le rapport ?



En réponse à j-c_32

&nbsp;

&nbsp;Il y a pourtant beaucoup de domaines ou cela fonctionne comme ça.



 Les applications pour les développeurs par exemple.       

Même si dans tous les cas ce n'est pas forcement celui qui à crée l’œuvre mais celui qui l'a financé qui va récolter, cela reste le même modèle.















misterB a écrit :



il est ou le rapport ?







Au hasard, dans son <img data-src=" />^^’



Commencez par réformer les chaines TV, marre de voir toujours les meme aurtistes


L’année vient à peine de commencer et elle est déjà bordélique….








Naneday a écrit :



Commencez par réformer les chaines TV, marre de voir toujours les meme aurtistes





Bien sûr, recréons l’ORTF et demandons au gouvernement de faire le programme télé, ça sera vachement mieux <img data-src=" />



Fatal exception: “Culture Française” not found in netflix.com


Un peu de logique, ça fait pas de mal.&nbsp;<img data-src=" />



Moi je répéterais inlassablement la même chose : la mauvaise foi des majors et ayant-droits n’a d’égal que la mauvaise foi de ceux qui pensent que tout doit être gratos dans un monde où rien ne l’est, à commencer par leur taf effectivement…



Ces gens là continueraient à pirater même si toutes les conditions pour arrêter de le faire étaient réunies (ce qui est effectivement loin d’être le cas). Certains ont au moins le courage de l’admettre en déclarant clairement “Pourquoi payer si je peux l’avoir gratos ?”.



J’en veux pour exemple sur un autre forum un mec qui cherchait absolument à avoir gratos un truc qui était vendu 0,99€ sur le playstore…



En gros si c’est jugé trop cher on veut pas le payer et si ça coûte pas assez cher “on va pas faire un paiement CB pour si peu”… &nbsp;<img data-src=" />








misterB a écrit :



Donc un film une fois tourné, c’est bon il doit être gratuit? 





Ok certes c’est un bon concept, mais qui va payer les millions que ça coute ? 





Un album tu l’enregistres juste pour le fun, l’argent personne n’en veut. 





Et même une tournée c’est pas forcement rentable.



Mais ton travail avant de pouvoir le partager gracieusement il faut aussi qu’il te fasse vivre, si je ne m’abuse tout les mois tu es payé pour ton taf ?





Si je ne me trompe pas, jc distingue le travail de la distribution, ie. si nous devions payer quelque chose, ce serait le travail et non la distribution du travail, je vais essayer d’expliciter son point de vue par un exemple : un artiste fait financer sa période de travail sur kickstarter, puis distribue le fruit du travail.



Dans un monde industrialisé cela crée des réactions épidermiques.









FunnyD a écrit :



+1 <img data-src=" />





+2









misterB a écrit :



Donc un film une fois tourné, c’est bon il doit être gratuit?







Au minimum, une ouvre diffusée gratuitement au public d’un pays (Radio/TNT gratuite) devrait entrer dans le domaine public du pays en question.



Ca parait tellement logique…









Nikodym a écrit :



Si je ne me trompe pas, jc distingue le travail de la distribution, ie. si nous devions payer quelque chose, ce serait le travail et non la distribution du travail, je vais essayer d’expliciter son point de vue par un exemple : un artiste fait financer sa période de travail sur kickstarter, puis distribue le fruit du travail.



Dans un monde industrialisé cela crée des réactions épidermiques.







Cela crée des réactions épidermiques chez n’importe qui de raisonnablement curieux des problématiques liées à la création intellectuelle et artistique, qu’on soit dans un monde industrialisé ou non n’y change pas grand chose. Distinguer la création de l’oeuvre et sa distribution c’est bien gentil mais c’est un peu naïf. La rémunération du travail de création passe par la distribution. Quand tu achètes un album, un livre ou une place de cinéma, tu payes les auteurs pour leur travail et pas seulement la distribution.



Et bon tu parles de kickstarter mais c’est à la fois récent et plutôt restreint. D’autant plus que les campagnes kickstarter n’empêche pas la rémunération de la distribution elle-même et ont pour revers que la création elle-même des oeuvres (pas seulement la rémunération des auteurs) est conditionnée par l’engouement du public.



Sinon, s’il s’agissait uniquement de payer le travail de création indépendamment du processus de distribution et donc certainement en amont de celui-ci, quels seraient les critères ? on fonctionne de la même manière pour un film ? un livre ? un tableau ?

Faut comprendre aussi qu’à la base, un artiste crée ses oeuvres spontanément, sans qu’on le lui demande. Il est donc difficile de le rémunérer au forfait en amont. Bien sûr il peut y avoir des commandes de la part de quelqu’un d’autre, mais c’est différent, y compris en droit.



Leynas.



Non, d’ailleurs elle n’est pas diffusée gratuitement.



Leynas.








127.0.0.1 a écrit :



Au minimum, une ouvre diffusée gratuitement au public d’un pays (Radio/TNT gratuite) devrait entrer dans le domaine public du pays en question.



Ca parait tellement logique…





Pourquoi? la chaine paie un droit de diffusion, mais si ça ne couvre pas les frais de production c’est pas rentable.&nbsp;





De même pour une série, c’est rentabilisé par la diffusion et la vente une fois la série diffusée, si tu vires la derniers rentrée d’argent il y a des chances que ce ne soit plus rentable.



Du moins sur France TV, c’est le role de l’Etat de permettre a ses citoyens de vivre dans la liberté,l’égalité, la fraternité



Ahh non pardon, ca risque d’égratigné Maitre Drucker..



Payer une fortune a l’aide de nos impôt, mais, oui enrichissons les plus riches, a l’aide de nos impôt



La [size= -999999999999]fance[/size] me donne la gerbe, ses citoyens aussi








Naneday a écrit :



Du moins sur France TV, c’est le role de l’Etat de permettre a ses citoyens de vivre dans la liberté,l’égalité, la fraternité



C’est pour permettre aux citoyens de vivre dans la liberté que France TV est indépendante.



Après, si les gens regardent de la merde, ce n’est pas de la faute de l’état.



La direction de France TV fait comme dans le privé, elle regarde les audiences.







Naneday a écrit :



Ahh non pardon, ca risque d’égratigné Maitre Drucker..



Payer une fortune a l’aide de nos impôt, mais, oui enrichissons les plus riches, a l’aide de nos impôt



La [size= -999999999999]fance[/size] me donne la gerbe, ses citoyens aussi





Visiblement, ça ne gène pas des millions de personnes de regarder Drucker et consort, et de financer leurs salaires, sinon, ils ne regarderaient pas.









Leynas a écrit :



Cela crée des réactions épidermiques chez n’importe qui de raisonnablement curieux des problématiques liées à la création intellectuelle et artistique, qu’on soit dans un monde industrialisé ou non n’y change pas grand chose. Distinguer la création de l’oeuvre et sa distribution c’est bien gentil mais c’est un peu naïf. La rémunération du travail de création passe par la distribution. Quand tu achètes un album, un livre ou une place de cinéma, tu payes les auteurs pour leur travail et pas seulement la distribution.



Et bon tu parles de kickstarter mais c’est à la fois récent et plutôt restreint. D’autant plus que les campagnes kickstarter n’empêche pas la rémunération de la distribution elle-même et ont pour revers que la création elle-même des oeuvres (pas seulement la rémunération des auteurs) est conditionnée par l’engouement du public.



Sinon, s’il s’agissait uniquement de payer le travail de création indépendamment du processus de distribution et donc certainement en amont de celui-ci, quels seraient les critères ? on fonctionne de la même manière pour un film ? un livre ? un tableau ?

Faut comprendre aussi qu’à la base, un artiste crée ses oeuvres spontanément, sans qu’on le lui demande. Il est donc difficile de le rémunérer au forfait en amont. Bien sûr il peut y avoir des commandes de la part de quelqu’un d’autre, mais c’est différent, y compris en droit.



Leynas.





Je ne défends pas les propos des uns ou des autres, j’essaie de clarifier. <img data-src=" />









Naneday a écrit :



Du moins sur France TV, c’est le role de l’Etat de permettre a ses citoyens de vivre dans la liberté,l’égalité, la fraternité



Ahh non pardon, ca risque d’égratigné Maitre Drucker..



Payer une fortune a l’aide de nos impôt, mais, oui enrichissons les plus riches, a l’aide de nos impôt



La [size= -999999999999]fance[/size] me donne la gerbe, ses citoyens aussi





Ca critique Maitre Drucker, mais ca regarde les NRJ Music Awards,





Arretez de taper sur Michel, grâce à lui, on découvre de jeunes artistes pleins de talents qui sont l’avenir de la Culture Française!!!



Le citoyen ne se resume pas a une minorité qu’est un téléspectateur lambda



Le principe c’est de donner a tous les memes chances afin de s’épanouir et non pas a s’enrichir voir a chercher la notoriété



C’est du role de l’Etat de reguler ces comportements, surtout surtout dans le media, principale source d’information d’un citoyen



Ce n’est pas par ce que tout le monde telecharge, qu’il faut conclure que finalement c’est bien

Idem pour, ce n’est pas par ce que tout le monde regarde Drucker que finalement c’est bien



L’abus, le manque d’alternatives, le choix(imposé) des acteurs culturel tout ca fait que le secteur va mal, et on finit par chercher un coupable, sans meme se remettre en question..



Merci a internet qui permet aux indé de ce faire entendre, connaitre et reconnaitre ;)


NRJMA c’est la meme affaire



De toute façon l’argent a pervertie l’homme, le capitalisme nourrit la flame de ce démon



On ne fait plus pour “l’amour de”, mais “pour gagner x”



Le jour ou l’argent sera supprimer, on pourra espérer un monde meilleur








ActionFighter a écrit :



Visiblement, ça ne gène pas des millions de personnes de regarder Drucker et consort, et de financer leurs salaires, sinon, ils ne regarderaient pas.





Combien savent qu’ils &nbsp;participent au salaire des animateurs ?



Je pense pas que ma grd mère de 93 ans le sache, ni ma mère de 62ans









Naneday a écrit :



NRJMA c’est la meme affaire



De toute façon l’argent a pervertie l’homme, le capitalisme nourrit la flame de ce démon



On ne fait plus pour “l’amour de”, mais “pour gagner x”



Le jour ou l’argent sera supprimer, on pourra espérer un monde meilleur





Moi je fais tout pour l’amour de l’argent. <img data-src=" />





Non je plaisante, je fais tout pour l’amour de ma Patrie, c’est pas de ma faute si ca me rapporte beaucoup quand même. C’est le problème avec vous les pauvres, vous ne comprenez pas que l’on puisse gagner de l’argent de façon désintéressée. <img data-src=" /> Du coup vous nous en voulez indûment.



<img data-src=" />Tu fais l’amour à ta Patrie?!? contre de l’argent? Je vais de suite signaler ça aux autorités compétentes…




autorités compétentes…

C’est contradictoire ça&nbsp;



<img data-src=" />








barlav a écrit :



<img data-src=" />Tu fais l’amour à ta Patrie?!? contre de l’argent? Je vais de suite signaler ça aux autorités compétentes…





Je suis même prêt à vendre mon corps pour ma patrie <img data-src=" />



Quand dans un pays il y a des pauvres, gagner beaucoup d’argent c’est indecent et malhonnete



La redistribution equitable des salaires/ressources/chances, ca non, les riches ne connaissent pas ;) ni les politiques hein



égalité mes fesses








ActionFighter a écrit :



C’est pour permettre aux citoyens de vivre dans la liberté que France TV est indépendante.





France TV indépendante??&nbsp; <img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" />

Elle est bonne, celle-là. <img data-src=" />





Quid de la lutte contre la contrefaçon en ligne ? Fleur Pellerin confirme cette fois qu’elle entend «&nbsp;également

développer la lutte contre le piratage commercial, autrement dit contre

les sites qui tirent profit des contenus piratés, les monétisent sans

rémunérer les créateurs&nbsp;».





Ca y est? Ils vont donc fermer Google, youtube et tous les sites de cette firme?<img data-src=" />



&nbsp;

&nbsp;



misterB a écrit :



Par contre vraiment remettre a plat la chronologie des médias ça aiderait plus, mais ça ne résoudra pas les trous dans l’offre de SVOD quand les proprio des oeuvres refusent d’y être, tout comme en zic avec Taylor Swift et autre York qui veulent toujours plus de blé.&nbsp;





Quand on lit ça, on comprend aisément pourquoi les artistes se retire de certaines plateformes.

Il y a une différence énorme entre vouloir plus de blé et être rémunéré une misère pour ton boulot.Ceux qui en profite ici, ce sont les plateformes de distributions, pas les artistes hein.



Si les artistes devaient accepter cette logique commerciale, Pharrell William ne gagnerait même pas 650 euros par mois pour son succès planétaire.

Je donne pas cher d’un quelconque futur à la musique&nbsp; si ce genre de modèle devait perdurer.



M6 ou NRJ ne me demande personnellement aucune contrepartie financière ou conctractuelle pour profiter de ce qu’ils diffusent.








misterB a écrit :



Et tu crois que le GVT a les moyens de forcer ça ?





Quand on veut, il faut s’en donner les moyens. Qu’est-ce qui bloque ? La volonté de faire toujours plus de chiffres ?&nbsp;





FunnyD a écrit :



Une exclu temporaire ne me choque pas, une exclu définitive, si.





Tout à fait, tant que le temporaire ne dure pas trop longtemps ;) Je pense que lorsque tu applique une exclu de 23 mois c’est déjà suffisant pour en tirer profit et bénéfices.









Naneday a écrit :



NRJMA c’est la meme affaire



De toute façon l’argent a pervertie l’homme, le capitalisme nourrit la flame de ce démon



On ne fait plus pour “l’amour de”, mais “pour gagner x”



Le jour ou l’argent sera supprimer, on pourra espérer un monde meilleur







Wouaaaah, elle a l’air d’être bonne la tienne.



C’est qui ton fournisseur?









ActionFighter a écrit :



…Après, si les gens regardent de la merde, ce n’est pas de la faute de l’état…





Mais si voyons, c’est la faute au gouvernement !!

C’est jamais de la faute aux télévores qui regardent de la merde, non c’est de la faute à la TV qui diffuse de la merde.

Alors certes plus c’est de la merde et plus c’est regardé mais c’est pas du tout de la faute à ceux qui regardent, non car eux sont irréprochables et forcément des victimes certes très consentantes, mais des victimes quand même.&nbsp;<img data-src=" />









Naneday a écrit :



Quand dans un pays il y a des pauvres, gagner beaucoup d’argent c’est indecent et malhonnete



La redistribution equitable des salaires/ressources/chances, ca non, les riches ne connaissent pas ;) ni les politiques hein



égalité mes fesses





Si tu veux gagner beaucoup d’argent, il suffit de bien travailler à l’école, d’avoir de beaux diplômes et aprés l’argent de tends les bras, mais c’est sur qu’il faut se bouger les fesses, c’est pas donné à tout le monde <img data-src=" /> Non mais sérieux, marre d’entendre les gens se plaindre alors qu’ils ont quitté l’école aprés le CP pour faire des enfants à leur cousine!!!!









Naneday a écrit :



Le citoyen ne se resume pas a une minorité qu’est un téléspectateur lambda





Et je pense que tu fais l’erreur de penser que le téléspectateur lambda est une minorité.







Naneday a écrit :



Le principe c’est de donner a tous les memes chances afin de s’épanouir et non pas a s’enrichir voir a chercher la notoriété



C’est du role de l’Etat de reguler ces comportements, surtout surtout dans le media, principale source d’information d’un citoyen





Sauf que des médias contrôlés par l’état, ça donne justement tout l’effet inverse.



Une télévision publique doit être indépendante.







Naneday a écrit :



Ce n’est pas par ce que tout le monde telecharge, qu’il faut conclure que finalement c’est bien





Non, c’est répréhensible puisque ça porte atteinte aux droits d’auteur/voisins.







Naneday a écrit :



Idem pour, ce n’est pas par ce que tout le monde regarde Drucker que finalement c’est bien





Ça, c’est purement subjectif.



J’aime pas les spectacles des chevaliers du fiel, pourtant je ne demande pas leur interdiction, malgré le fait que certaines salles où ils jouent touchent des subventions publiques.



En déclarant que ce que tu n’aimes pas ne devrait pas faire parti du PAF, c’est toi qui ôte la liberté des autres à regarder ce qu’ils veulent.







Naneday a écrit :



L’abus, le manque d’alternatives, le choix(imposé) des acteurs culturel tout ca fait que le secteur va mal, et on finit par chercher un coupable, sans meme se remettre en question..



Merci a internet qui permet aux indé de ce faire entendre, connaitre et reconnaitre ;)





Quand il y a un changement de situation, les acteurs en place mettent plus ou moins de temps à s’y faire.



Après, le déclic pour les acteurs français est apparemment assez long <img data-src=" />







Naneday a écrit :



NRJMA c’est la meme affaire



De toute façon l’argent a pervertie l’homme, le capitalisme nourrit la flame de ce démon



On ne fait plus pour “l’amour de”, mais “pour gagner x”



Le jour ou l’argent sera supprimer, on pourra espérer un monde meilleur





Oui, on fera des farandoles en jouant du djembé.



“Je t’échange mon slip en cuir contre 5 pommes de terres, ça marche ?”







js2082 a écrit :



France TV indépendante?? <img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" />

Elle est bonne, celle-là. <img data-src=" />





En théorie, oui <img data-src=" />



Et pour NXI ? <img data-src=" />








Naneday a écrit :



Merci a internet qui permet aux indé de ce faire entendre, connaitre et reconnaitre ;)







Oui et ça permet aussi le succès des lolcats, de Gangnam Style, de Norman, Durendal et toute la clique de youtubeurs dont l’apport intellectuel et culturel est très limité, pour ne pas dire inexistant. Sur les plateformes de streaming, les plus écoutés sont sensiblement les mêmes que les plus diffusés sur NRJ.



Les indépendants sont tout aussi eclipsés sur les plateformes du web qu’ailleurs, en grande partie parce que les gens choisissent comme d’habitude la solution de facilité. Il n’y a pas qu’une seule chaîne de télévision et on peut encore y trouver quelques bons programmes et de très bons films si on a un peu de curiosité. Mais évidemment quand Arte diffuse des films en noir et blanc les gens préfèrent regarder un épisode de Mentalist ou de NCIS.



Donc le choix culturel imposé j’y crois moyennement, c’est une excuse pour ne pas trop se bouger les fesses.



Leynas.



Comment tu sais qu’il est du Nord ?


Cela ne change en rien le fait que la diffusion n’est pas gratuite.



Leynas.








ActionFighter a écrit :



(…)

“Je t’échange mon slip en cuir contre 5 pommes de terres, ça marche ?”





Tu portes des slips en cuir? T’es comme FunnyD à mon avis, et rends moi mes patates!









Ti Gars du Nord a écrit :



Comment tu sais qu’il est du Nord ?





Parce que c’est dans le nord qu’il y a le plus de pauvres, mais ne t’inquiétes pas, l’inceste entre cousins est une chose répandue ailleurs que dans le nord, il suffit de ne pas avoir fait d’études supérieurs pour être soumis à la tentation. <img data-src=" />



Lady Komandeman a écrit :



Et pour NXI ? <img data-src=" />





Le jour ou Nixi arretera sa propagande anti-gouvernementale, j’y réfléchirais. <img data-src=" /> Pour l’instant je ne suis là que pour tenter de vous faire ouvrir les yeux.









Leynas a écrit :



Donc le choix culturel imposé j’y crois moyennement, c’est une excuse pour ne pas trop se bouger les fesses.




Leynas.








Assez d'accord, autorisez la merde facile et prémachée aux gens, même avec du contenu de qualité dispo juste à côté, les gens iront spontanement vers la merde, par facilité.     





Conclusion : c’est justement parce que le choix culturel n’est PAS imposé que la merde se propage. La seule facon de propager la qualité, c’est de manière active et contraignante : interdire la merde, et forcer la qualité.

&nbsp;

Quand on discute avec les vieux, beaucoup se rappellent de l’ORTF avec nostalgie, et te parlent bien plus volonté de la qualité du programme unique qu’il y avait, plutôt que de “l’inconvénient” que le programme ait été unique…



Edit :

&nbsp;Drepanocytose.



Place dans les écoles limitée, nombre de diplome disponible a distribué limité



Tu dois faire partie des gens qui n’ont jamais essayer pour dire autant de conneries



Tout le monde n’a pas les memes chances de réusir, enfin a partir de 2015 hein :http://www.billboard.com/articles/business/6422332/europe-eu-vat-regulation-indi…



Tu semble vivre dans un monde les yeux fermés mais l’anus grand ouvert








js2082 a écrit :



France TV indépendante??&nbsp; <img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" />

Elle est bonne, celle-là. <img data-src=" />







Ca y est? Ils vont donc fermer Google, youtube et tous les sites de cette firme?<img data-src=" />



&nbsp;

&nbsp;

Quand on lit ça, on comprend aisément pourquoi les artistes se retire de certaines plateformes.

Il y a une différence énorme entre vouloir plus de blé et être rémunéré une misère pour ton boulot.Ceux qui en profite ici, ce sont les plateformes de distributions, pas les artistes hein.



Si les artistes devaient accepter cette logique commerciale, Pharrell William ne gagnerait même pas 650 euros par mois pour son succès planétaire.

Je donne pas cher d’un quelconque futur à la musique&nbsp; si ce genre de modèle devait perdurer.





C’est un concept de radio, plus que de vente donc oui ça rapporte moins mais ça aide à la promotion, ensuite si tu ne veux pas faire de promo par ce système grand bien te fais, mais tu remarqueras que ce sont les artistes établis qui refusent pas les petits qui ont besoin de tout les outils a leur disposition.&nbsp;



&nbsp;

C’est sur qu’une écoute en streaming va moins rapporter qu’une vente sur iTunes, mais cette vente peut venir de cette écoute peu rentable.&nbsp;



“Donc le choix culturel imposé j’y crois moyennement, c’est une excuse pour ne pas trop se bouger les fesses. ”



Je n’ai jamais dit ca, j’ai juste proposer a avoir plus d’alternatives, et non pas proposer toujours les meme “gens”








Naneday a écrit :



Place dans les écoles limitée, nombre de diplome disponible a distribué limité



Tu dois faire partie des gens qui n’ont jamais essayer pour dire autant de conneries



Tout le monde n’a pas les memes chances de réusir, enfin a partir de 2015 hein :http://www.billboard.com/articles/business/6422332/europe-eu-vat-regulation-indi…



Tu semble vivre dans un monde les yeux fermés mais l’anus grand ouvert





Tu dois être de ces malheureux qui ont essayé mais échoué faute de capacités. Je te plains sincérement, mais ravale ton amertume, la richesse n’était faite pour toi dans cette vie, mais peut-être ta prochaine incarnation sera la bonne!









Drepanocytose a écrit :



&nbsp;La seule facon de propager la qualité, c’est de manière active et contraignante : interdire la merde, et forcer la qualité.



Et comment tu détermines que tel programme est de qualité et qu’un autre est une sombre bouse ?. En omettant la TV réalité, ça c’est trop simple !

Il y a 65 millions de Français, on doit bien trouvé 65 millions d’avis









Naneday a écrit :



Place dans les écoles limitée, nombre de diplome disponible a distribué limité





C’est une blague ?

Le niveau du bac a carrement baissé, tout le monde l’a aujourd’hui.

Ce qui signifie que le niveau des diplomes après bac a fortement baissé aussi, et que donc bien plus de gens y ont accès.



Je prends l’exemple du diplôme d’ingénieur : maintanant n’importe quel con qui sait compter jusqu’à 10 peut prétendre avoir le diplôme….



Le nombre de diplômes disponibles a CARREMENT EXPLOSÉ depuis 20 ans, ouais… Aujourd’hui n’mporte quelle quiche a au moins un master…



Forcer des programmes c’est assez violent comme concept je trouve, voir même totalitaire.&nbsp;



éduquer et laisser le choix reste la seule solution, et si ils continue a regarder de la merde et bien tant pis……








gavroche69 a écrit :



Mais si voyons, c’est la faute au gouvernement !!

C’est jamais de la faute aux télévores qui regardent de la merde, non c’est de la faute à la TV qui diffuse de la merde.

Alors certes plus c’est de la merde et plus c’est regardé mais c’est pas du tout de la faute à ceux qui regardent, non car eux sont irréprochables et forcément des victimes certes très consentantes, mais des victimes quand même. <img data-src=" />





C’est toujours comme ça.



Sur toutes les merdes diffusées, quand tu demandes, personne ne les regarde….







Leynas a écrit :



Oui et ça permet aussi le succès des lolcats, de Gangnam Style, de Norman, Durendal et toute la clique de youtubeurs dont l’apport intellectuel et culturel est très limité, pour ne pas dire inexistant. Sur les plateformes de streaming, les plus écoutés sont sensiblement les mêmes que les plus diffusés sur NRJ.



Les indépendants sont tout aussi eclipsés sur les plateformes du web qu’ailleurs, en grande partie parce que les gens choisissent comme d’habitude la solution de facilité. Il n’y a pas qu’une seule chaîne de télévision et on peut encore y trouver quelques bons programmes et de très bons films si on a un peu de curiosité. Mais évidemment quand Arte diffuse des films en noir et blanc les gens préfèrent regarder un épisode de Mentalist ou de NCIS.



Donc le choix culturel imposé j’y crois moyennement, c’est une excuse pour ne pas trop se bouger les fesses.



Leynas.





+1 pour



Leynas.









Ti Gars du Nord a écrit :



Et comment tu détermines que tel programme est de qualité et qu’un autre est une sombre bouse ?. En omettant la TV réalité, ça c’est trop simple !

Il y a 65 millions de Français, on doit bien trouvé 65 millions d’avis





Moi je ne determine rien, je te dis juste que dans les faits, la perception de “qualité” d’une offre globale est bien meilleure quand celle ci est restreinte et contrôlée. Au moins les très grosses emrdes, on peut s’en affranchir à la source.



&gt; Pourquoi? la chaine paie un droit de diffusion, mais si ça ne couvre pas les frais de production c’est pas rentable.



La rentabilité du contrat passé entre le producteur et le diffuseur ne me regarde absolument pas. A eux de trouver un accord qui soit mutuellement bénéfique.



&gt; De même pour une série, c’est rentabilisé par la diffusion et la vente une fois la série diffusée, si tu vires la derniers rentrée d’argent il y a des chances que ce ne soit plus rentable.



Si c’est la rentabilité qu’ils cherchent alors on ne parle plus d’oeuvre culturelle mais d’offre produit. Auquel cas on en revient au contrat vendeur/acheteur. Moi, je ne suis pas dans la boucle.



Et question rentabilité d’un film, série ou retransmission sportive, je suspecte fortement que les couts de production sont excessivement élevés car les prix des droits de diffusion sont extrêmement élevés. Et pas l’inverse.








Drepanocytose a écrit :



Moi je ne determine rien, je te dis juste que dans les faits, la perception de “qualité” d’une offre globale est bien meilleure quand celle ci est restreinte et contrôlée. Au moins les très grosses emrdes, on peut s’en affranchir à la source.





Mais donc pencher vers du totalitarisme pour ça en vaut il le coup?&nbsp;





Il y a des programmes de qualité, comme de la musique de qualité ou des films de qualité, mais c’est toujours la médiocrité qui l’emporte car c’est plus facile d’accès.&nbsp;









misterB a écrit :



Forcer des programmes c’est assez violent comme concept je trouve, voir même totalitaire.&nbsp;



éduquer et laisser le choix reste la seule solution, et si ils continue a regarder de la merde et bien tant pis……





On te les force déjà les programmes, va.

Simplement le critère de choix de celui qui te les impose, c’est leur rentabilité, pas leur qualité…



Qui sait combien de programmes de grande qualité sont ejectés à la source car jugés potentiellement trop peu rentables…



Et cela ne change en rien le fait que ce n’est pas à moi d’en assurer les couts.








127.0.0.1 a écrit :



&gt; Pourquoi? la chaine paie un droit de diffusion, mais si ça ne couvre pas les frais de production c’est pas rentable.



La rentabilité du contrat passé entre le producteur et le diffuseur ne me regarde absolument pas. A eux de trouver un accord qui soit mutuellement bénéfique.



&gt; De même pour une série, c’est rentabilisé par la diffusion et la vente une fois la série diffusée, si tu vires la derniers rentrée d’argent il y a des chances que ce ne soit plus rentable.



Si c’est la rentabilité qu’ils cherchent alors on ne parle plus d’oeuvre culturelle mais d’offre produit. Auquel cas on en revient au contrat vendeur/acheteur. Moi, je ne suis pas dans la boucle.



Et question rentabilité d’un film, série ou retransmission sportive, je suspecte fortement que les couts de production sont excessivement élevés car les prix des droits de diffusion sont extrêmement élevés. Et pas l’inverse.





Donc tu veux du gratuit (sans pub je suis sur) et le reste c’est pas ton problème&nbsp;<img data-src=" />

<img data-src=" /><img data-src=" />



Elle est visiblement plus intelligente que ses prédécesseurs sur cette question, mais si ils pensent qu’ils vont diminuer le piratage en enlevant les revenus de la pub aux sites pirates, le piratage existait avant la pub sur internet et existera après, et puis le lobby de la pub dira aux politiques de se coucher au final <img data-src=" />



(edit: merci misterB)








Drepanocytose a écrit :



On te les force déjà les programmes, va.

Simplement le critère de choix de celui qui te les impose, c’est leur rentabilité, pas leur qualité…



Qui sait combien de programmes de grande qualité sont ejectés à la source car jugés potentiellement trop peu rentables…





Non on me les force pas, je regarde rarement la TV et quand je regarde c’est quand qqchose m’intéresse.&nbsp;



Et il existe d’autres moyens d’accès a ce qui m’intéresse&nbsp;<img data-src=" />



&nbsp;

&nbsp;









Cartmaninpact a écrit :



Elle ai visiblement plus intelligente que ses prédécesseurs sur cette question, mais si ils pensent qu’ils vont diminuer le piratage en enlevant les revenus de la pub aux sites pirates, le piratage existait avant la pub sur internet et existera après, et puis le lobby de la pub dira aux politiques de se coucher au final <img data-src=" />





Seriously?



La pop. en france a aussi augmenter en 20 ans hein..

Le fait est que les places sont toujours limitée








misterB a écrit :



Non on me les force pas, je regarde rarement la TV et quand je regarde c’est quand qqchose m’intéresse.&nbsp;



Et il existe d’autres moyens d’accès a ce qui m’intéresse&nbsp;<img data-src=" /> &nbsp;&nbsp;





C’était un “tu” général, fais pas semblant d’avoir pas compris…



Et justement, bon exemple. Le choix, tu te le crées toi parce que c’est la qualité qui drive ton jugement (“quans qqch m’intéresse”).

Plus tu favoriseras le choix de la facilité, moins tu developperas cet esprit de se sortir les doigts pour trouver du bon…









Naneday a écrit :



La pop. en france a aussi augmenter en 20 ans hein..

Le fait est que les places sont toujours limitée





Dans le cas des ingénieurs, les capacités intellectuelles de la population générale sont également limitées…

C’est pas parce que t’as 3 péquins en plus que d’office ils ont la carrure pour les métiers pointus, aussi….

Encore heureux que les places soient limitées, on a déjà assez de glandus comme ca !









Drepanocytose a écrit :



C’était un “tu” général, fais pas semblant d’avoir pas compris…



Et justement, bon exemple. Le choix, tu te le crées toi parce que c’est la qualité qui drive ton jugement (“quans qqch m’intéresse”).

Plus tu favoriseras le choix de la facilité, moins tu developperas cet esprit de se sortir les doigts pour trouver du bon…





D’ou ce que je disais sur éduquer plutôt que de forcer.&nbsp;&nbsp;<img data-src=" />









Naneday a écrit :



La pop. en france a aussi augmenter en 20 ans hein..

Le fait est que les places sont toujours limitée





Imaginons, que tout le monde ait les mêmes capacités, qu’il n’y ait pas de limitations des places, certaines métiers verraient leurs populations exploser tandis que d’autres moins “nobles”, n’auraient pas de candidats, résultat? La France aurait un pied dans la tombe. Mais là si tu as un intellect développé, de la motivation et l’amour de ta patrie, tu es forcé d’y arrivé <img data-src=" />









misterB a écrit :



D’ou ce que je disais sur éduquer plutôt que de forcer.&nbsp;&nbsp;<img data-src=" />





Ca ne marche pas.

En tous cas, eduquer ca ne passe pas par laisser toutes les merdes disponibles à tous aux quatre vents.



Eduquer, ca implique une contrainte, trop de gens l’oublient. Aucune éducation ne fonctionne sur la liberté absolue, car ca laisse le champ libre aux mauvais côté de l’Homme (dont la flemme, en partier intellectuelle, ce qui est le cas ici).



&nbsp;Quand on eduque, par exemple, on choisit les supports d’éducation qu’on va montrer à l’étudiant. On ne le laisse pas libre du sujet de l’éducation.

Eduquer implique de contraindre.

&nbsp;



T’as pas eu un soucis avec ton avatar? on dirait qu’il a souffert…








misterB a écrit :



Donc un film une fois tourné, c’est bon il doit être gratuit?&nbsp;





Ok certes c’est un bon concept, mais qui va payer les millions que ça coute ?&nbsp;





Pourquoi ça coute des millions? On pourrait commencer par se poser cette question, mais les ayants tous les droits ne seront pas pressés d’y répondre <img data-src=" />



Non.



Je veux que ce qu’on me diffuse gratuitement sans contrepartie soit rediffusable gratuitement sans contrepartie. En gros le “Partage dans les mêmes conditions” de Creative Common.



Si ca implique la fin du modèle “tout gratuit” et bah j’accepte. Mais je suis persuadé que les producteurs/annonceurs ont tout intérêt a diffuser gratuitement de la publicité aux masses. <img data-src=" />








Cartmaninpact a écrit :



Pourquoi ça coute des millions? On pourrait commencer par se poser cette question, mais les ayants tous les droits ne seront pas pressés d’y répondre <img data-src=" />





Ca ne coute pas des millions, il y a des films à tout petit budget, plein, partout, des courts-metrages,e tc. Suffit de chercher un peu.



Par contre, ce sont les films qui coutent des millions qui interessent le public dans les faits, très clairement. C’est plutôt au public qu’il faudrait demander pourquoi.



Et il ne sera pas pressé d’y repondre non plus, ca impliquerait qu’il admette qu’il recherche le tape à l’oeil (qui coute cher à faire) plutôt que la bonne histoire et l’intrigue sympa (qui ne coutent rien, ou très peu).









Cartmaninpact a écrit :



Pourquoi ça coute des millions? On pourrait commencer par se poser cette question, mais les ayants tous les droits ne seront pas pressés d’y répondre <img data-src=" />





Déjà vu le mode qui bosse sur un film, les cout explosent rapidement, ensuite le salaire des acteurs est une forte part (pour les grosses prod) un film a petit budget c’est en général dans les 6M\(, on peut faire avec bcp mois c'est sur, mais c'est pas facile.&nbsp;



Après sur les grosses prod ça devient indécent&nbsp;







Spider-Man 2&nbsp;story rights: \)
20 millionScreenplay: \(10 millionProducers: \)15 millionDirector (Sam Raimi): \(10 millionCast: \)30 millionTobey Maguire: \(17 millionKirsten Dunst: \)7 millionAlfred Molina: \(3 millionRest of cast: \)3 millionProduction costs: \(45 millionVisual effects: \)65 millionMusic: \(5 millionComposer (Danny Elfman): \)2 million.Total: $200 million



Il arrive pas a trouver ca place, ce monde cruel, remplis de haine, l’écrase peu a peu








127.0.0.1 a écrit :



Non.



Je veux que ce qu’on me diffuse gratuitement sans contrepartie soit rediffusable gratuitement sans contrepartie. En gros le “Partage dans les mêmes conditions” de Creative Common.



Si ca implique la fin du modèle “tout gratuit” et bah j’accepte. Mais je suis persuadé que les producteurs/annonceurs ont tout intérêt a diffuser gratuitement de la publicité aux masses. <img data-src=" />





Tu trolles en fait&nbsp;<img data-src=" />



Je pense que la demande crée l’offre.



S’il y a des chaines de TV prêtent à payer 750 millions par an pour diffuser des matchs de foot, alors les matchs de foot seront facturés 750 millions par an.


Soit c’est ça, soit t’as pas de contre-argument probant face à ma demande.








127.0.0.1 a écrit :



Soit c’est ça, soit t’as pas de contre-argument probant face à ma demande.





Contre argument facile, tu veux qu’une chaine paie et diffuse un réduit gratuitement sans contre partie, donc soit le distributeur du film est un mécéne ultra riche et offre ça à la chaine, soit la chaine fait oeuvre de mécène et achète le film sans rien ne vouloir en contre partie. Soir tu vis dans un monde utopique ou il ne sert a rien de rétribuer les gens vu que tout est gratuit.&nbsp;









misterB a écrit :



C’est un concept de radio, plus que de vente donc oui ça rapporte moins mais ça aide à la promotion, ensuite si tu ne veux pas faire de promo par ce système grand bien te fais, mais tu remarqueras que ce sont les artistes établis qui refusent pas les petits qui ont besoin de tout les outils a leur disposition.&nbsp;



&nbsp;

C’est sur qu’une écoute en streaming va moins rapporter qu’une vente sur iTunes, mais cette vente peut venir de cette écoute peu rentable.&nbsp;





Sauf que le streaming n’est pas la radio.

&nbsp;Le stream ne sert pas à la promotion mais seulement à l’écoute à la demande.&nbsp; Le gars qui utilise le streaming ne va pas acheter la musique, il l’a déjà dans son répertoire, il ne va pas payer une deuxième fois pour la même chose. Personne ne le fait et personne ne le fera.



Quant au fait que seuls les artistes connus refusent, c’est de la pure logique: ce sont les seuls qui ont assez de poids pour négocier, pour faire plier les entreprises de distribution. Ils usent donc de leur force de négociation pour rétablir l’équilibre. Les petits, ils ne disent rien car, si jamais ils se plaignent, ils se font éjecter sans autre forme de procès.









Naneday a écrit :



Il arrive pas a trouver ca place, ce monde cruel, remplis de haine, l’écrase peu a peu





Rases le et coupes lui les dreads, il trouvera plus facilement du travail.







barlav a écrit :



Tu portes des slips en cuir?





Oui, ça gratte au début mais on si fait <img data-src=" />







barlav a écrit :



T’es comme FunnyD à mon avis





Je suis consanguin et alcoolique, j’avoue.



Mais lui, au moins, c’est un vrai patriote.







barlav a écrit :



T’es comme FunnyD à mon avis





Trop tard, je suis fais un slip avec les pelures.









js2082 a écrit :



Sauf que le streaming n’est pas la radio.

&nbsp;Le stream ne sert pas à la promotion mais seulement à l’écoute à la demande.&nbsp; Le gars qui utilise le streaming ne va pas acheter la musique, il l’a déjà dans son répertoire, il ne va pas payer une deuxième fois pour la même chose. Personne ne le fait et personne ne le fera.



Quant au fait que seuls les artistes connus refusent, c’est de la pure logique: ce sont les seuls qui ont assez de poids pour négocier, pour faire plier les entreprises de distribution. Ils usent donc de leur force de négociation pour rétablir l’équilibre. Les petits, ils ne disent rien car, si jamais ils se plaignent, ils se font éjecter sans autre forme de procès.





Si le streaming est un moyen de promotion pour bcp d’artistes.









FunnyD a écrit :



Imaginons, que tout le monde ait les mêmes capacités, qu’il n’y ait pas de limitations des places, certaines métiers verraient leurs populations exploser tandis que d’autres moins “nobles”, n’auraient pas de candidats, résultat? La France aurait un pied dans la tombe. Mais là si tu as un intellect développé, de la motivation et l’amour de ta patrie, tu es forcé d’y arrivé <img data-src=" />





Dieu a créé les pauvres pour servir les riches, &nbsp;y’a pas à revenir là-dessus.

Et quand on sait à quel point dieu fait bien les choses on ne peut que s’incliner…&nbsp;

C’est pour ça qu’il y a des enfants morts nés, dieu a défini qu’ils ne pouvaient être ni riches ni pauvres, donc il les a retiré du “marché” aussitôt.&nbsp;<img data-src=" />



C’est aussi pour ça que souvent les riches vivent plus vieux car ils sont moins nombreux et si ils disparaissaient trop vite les pauvres ne sauraient plus quoi faire…



C’est pourtant pas compliqué…&nbsp;