Jolla ne fournira pas toutes les contreparties de sa campagne Indiegogo

Jolla ne fournira pas toutes les contreparties de sa campagne Indiegogo

Jobi Jolla

Avatar de l'auteur
Kevin Hottot

Publié dans

Économie

04/01/2016
60

Jolla ne fournira pas toutes les contreparties de sa campagne Indiegogo

Les choses ne vont pas en s'arrangeant chez Jolla. Tout juste sauvée de la faillite par de nouveaux investissements, l'entreprise annonce qu'elle ne pourra pas fournir toutes les contreparties promises lors de sa campagne de financement sur Indiegogo, notamment en ce qui concerne les livraisons de tablettes.

Jolla traverse actuellement une passe très difficile. L'entreprise a dû licencier temporairement une grande partie de ses effectifs en novembre avant de tenter de les réembaucher un mois plus tard, après le bouclage d'un nouveau tour de table. On aurait pu penser que l'ensemble des problèmes de la jeune pousse étaient réglés, ce n'est pas vraiment le cas.

Les contributeurs n'auront pas tous leur tablette

Il restait en effet l'épineuse question de la livraison de la Jolla Tablet, financée à hauteur de 2,5 millions de dollars via une campagne sur Indiegogo. Jusqu'ici, seule une petite partie des contributeurs au projet ont reçu leur ardoise en contrepartie de leur participation. Ceux qui ont mis la main à la poche et n'ont pas encore obtenu leur tablette risquent quant à eux de faire grise mine.

Jolla a annoncé lors de ses vœux pour la nouvelle année que « nous sommes heureux de dire que nous allons pouvoir expédier un petit lot supplémentaire de tablettes Jolla pour les premiers contributeurs, début 2016. La mauvaise nouvelle par contre, c'est que nous ne pourrons pas produire assez de tablettes pour satisfaire toutes les contributions. En d'autres termes, tous nos contributeurs n'auront pas leur tablette Jolla. Quoi qu'il en soit, vous pouvez être certains qu'ils ne partiront pas les mains vides. Nous avons peut-être même quelques surprises agréables en stock pour vous » explique la société scandinave.

One more thing

L'entreprise reste néanmoins enthousiaste quant au déroulement de son année 2016, qu'elle imagine comme « une année de croissance », ce qui n'est pas bien difficile quand on part d'aussi bas. Elle déclare aussi vouloir se concentrer afin de pouvoir servir les futurs clients de Sailfish OS, qu'elle cherchera à attirer à l'aide de partenariats tout en affirmant avoir observé récemment « un énorme accroissement des marques d'intérêt envers Sailfish OS de la part de plusieurs types de constructeurs de terminaux ». 

Il reste maintenant à voir quels sont ces projets et s'ils permettront réellement de ne pas laisser partir les mains vides ceux qui ont cru dans la Jolla Tablet. Pour l'instant, la start-up laisse le soin à ses adeptes de « spéculer » sur l'avenir de l'entreprise, en espérant qu'il ne soit pas aussi terne qu'on ne l'imagine.

60

Écrit par Kevin Hottot

Tiens, en parlant de ça :

Sommaire de l'article

Introduction

Les contributeurs n'auront pas tous leur tablette

One more thing

next n'a pas de brief le week-end

Le Brief ne travaille pas le week-end.
C'est dur, mais c'est comme ça.
Allez donc dans une forêt lointaine,
Éloignez-vous de ce clavier pour une fois !

Commentaires (60)


Le 04/01/2016 à 16h 19

Croise les doigts pour recevoir son précieux <img data-src=" />


Inny Abonné
Le 04/01/2016 à 16h 22

Y a-t-il eu des campagnes de ce genre pour des biens matériels qui ont débouché sur ce qui était promis, en dehors de la Ouya ?


Le 04/01/2016 à 16h 23

Je reste toujours surpris de voir que des boites peuvent récolter autant avec des promesses qui paraissent difficilement réalisables, j’espère que cette mode du Financement Participatif va vite s’arrêter pour se concentrer sur des projets réalisables, quand on voit qu’il y a de plus en plus d’échecs et de problèmes…&nbsp;


Le 04/01/2016 à 16h 24

Les montres Peeble ?


eres Abonné
Le 04/01/2016 à 16h 26

Oui heureusement.

Par exemple, les boitier Android Remix OS.


Inny Abonné
Le 04/01/2016 à 16h 27

Ça me rassure un peu. ^^


Le 04/01/2016 à 16h 29

Sur la page du financement :



Le projet original était financé à 480% le décembre 9, 2014





La gestion de Jolla est plus que fumeuse <img data-src=" />

Tu as plus de sous que prévu, et tu n’es même pas foutu de fournir le produit… et pire tu t’égares sur d’autres produits et manques de couler… et apparement sans aucun détournement de fond. Balaise <img data-src=" />


Le 04/01/2016 à 16h 35

3D printer M3D, avec presque un an de retard. Et elle est loin de rencontrer ce qui était prévu au départ, en terme de fonctionnalités, de qualité, de logiciel, de fiabilité et de prix…

Et je le rappelle encore une fois : les objets remis au titre de contrepartie (quand il sont réellement livrés) n’ont aucune garantie obligatoire ou légale, à la différence d’un produit acheté.


Le 04/01/2016 à 16h 36

Oui, mais le taux laisse rêveur.


Le 04/01/2016 à 16h 37

Ce n’est pas qu’un “effet de mode” oui les boites en sur-abusent mais il n’y a pas que ça (heureusement), beaucoup de projets raisonnables sortent aussi. Après les gens qui sous évaluent s’en prennent plein la gueule et c’est ca qui doit cessé et RAPIDEMENT. Les gens qui veulent développer un&nbsp; mmo / nouvel OS / chaine TV pour 50’000€ c’est une hérésie et certaines croient dur comme fer que c’est la ‘norme’


Le 04/01/2016 à 16h 38

il a de tres nombreux projets “hardware” qui sortent, après parfois la réalité n’est pas au niveau de la “pub” du projet … par exemple :

https://www.kickstarter.com/projects/1761670738/ring-shortcut-everything/descrip…

http://gizmodo.com/sorry-smart-rings-arent-the-future-1536985137



là pour le coup, je pense que même si tu as eut ton “produit” tu es pas heureux <img data-src=" />


Le 04/01/2016 à 16h 38

Le financement participatif aura au moins eu pour effet de faire comprendre à tous que ce n’est pas si facile de créer un produit stable et de le mettre en marché.

Bref, que les “yaka”, “yçufi2” c’est du pipeau d’incompétents.


Le 04/01/2016 à 16h 39

Non mais ils ont eu je ne sais combien de fois le montant demandé… et ils n’ont quasi rien livré.

C’est à cause de branques comme eux que le financement participatif pourrait se casser la gueule.



En tout cas c’est bon j’ai retenu la lecon, désormais tous les projets autre que culturels qui dépasseront 30€, ce sera sans moi.

J’espère avoir ma tablette… putain d’amateurs !


Le 04/01/2016 à 16h 42

Et pour voir du matériel correct complétement pourri parce que la partie logicielle ne suit pas (ou parce qu’une mise à jour à foutu le boxon), on a tous des exemples en tête. Même pas besoin de financement participatif.


damaki Abonné
Le 04/01/2016 à 16h 44

Des dizaines (centaines ?) de projets de jeux de société. Rien qu’à la maison, j’en ai quatre et ils sont tous absolument conformes à ce qui était proposé. Seuls les délais n’ont pas été respectés.

A noter que sur les 4 jeux, 2 étaient des rééditions de jeux existants et donc pas la même complexité à mettre en oeuvre.


Le 04/01/2016 à 16h 44

J’ai l’impression que ces compagnies qui reçoivent beaucoup plus qu’espéré, se diluent dans des améliorations non prévues et que personne n’a demandé. Bref, elles perdent leur objectif initial, au lieu de se concentrer à livrer ce qui était prévu, quitte à préparer une version 2 ultérieurement.


Le 04/01/2016 à 16h 44

Gestion fumeuse, ou estimation fumeuse des coûts au départ, ou les deux.

A leur décharge ce n’est pas forcément évident de se lancer dans ce domaine.



Ca me fait quand même un peu peur, je n’hésiterais pas à financer un projet à hauteur de 20 ou 30 euros au risque de les perdre, mais ça me ferait un peu plus mal de mettre plusieurs centaines d’euros dans un produit qui risque de ne jamais arriver.


Le 04/01/2016 à 16h 46

Ils se heurtent surtout de plein fouet à ce qu’est la création d’une entreprise. Entre tout ce qu’on ne pensait pas avoir à gérer, et le fait qu’on va nettement plus lentement quand il s’agit de fignoler le travail en vue de la commercialisation qu’au début quand on fait de la R&D…


Le 04/01/2016 à 16h 50

Là ils étaient obligés de faire une version 2 pour qu’elle soit utilisable sur tablette, la leur ou celle d’un fabricant voulant utiliser Sailfish OS.



&nbsp;

Je suis écœuré quand même, si je l’ai pas je vais avoir une protection en bois à vendre (Lastucase) ;_; en plus d’avoir perdu de l’argent sur cette “participation au développement”



Je suis un peu parano mais je me demande quand même si _quelqu’un_ n’aurait pas joué des bras longs pour dissuader un des investisseurs initiaux, retarder le projet et le foutre en l’air pour que la confiance envers Jolla s’étiole voire disparaisse ..

Ça arrangerait pas mal de concurrents quand même



… ou ils ont vraiment foiré en mettant tout l’argent dans le dev soft sans penser aux tablettes aussi, c’est possible !


pat_00 Abonné
Le 04/01/2016 à 16h 55

Oui c’est clair que le financement participatif, il y a à boire et à manger.

Et évidemment, il y a parfois des escrocs, parfois aussi des amateurs qui sous-estiment les difficultés d’un projet.

En fait d’ailleurs dans tous les projets auxquels j’ai participé, aucune escroquerie mais souvent des retards car certains paramètres sont difficiles à prévoir (comme se faire attaquer sur des brevets comme j’ai pu le voir récemment).



Dans le cas de Jolla, c’est un peu différent car l’histoire est plus longue…

Ce ne sont pas des amateurs car ils ont déjà sortis un téléphone. Ils savent faire donc. Le gros problème est qu’ils se sont lancés dans un gros marché; ils ont donc besoin de gros investissements. L’argent récolté pour la tablette c’est peanuts (rappelez-vous l’argent demandé par Ubuntu pour son téléphone) et ne couvrait pas en fait le coût total.

La campagne a été un succès mais ils ont eu un soucis d’écran qui les a retardés. Et puis boom, un investisseur n’a pas mis la main à la poche lors du round C vers novembre. Je crois sincèrement (les suivant depuis longtemps) qu’ils ne s’y attendaient pas malgré le risque réel qui existait. Le risque est inhérent à une startup qui passe son temps en situation de risque…



Aujourd’hui leurs nouveaux investisseurs ont décidé d’une stratégie uniquement ciblé sur l’OS et non plus sur du hardware. Ils misent donc sur du licencing auprès de ‘vrais’ constructeurs dont le premier est Intex, un indien, qui a prévu de sortir un téléphone (voire 2) dans les prochains mois sous SailfishOS http://intex.in/intex-sailfish-os/)

Je ne sais pas si je recevrai la tablette mais quand ils disent qu’ils vont compenser, ils vont le faire. En essayant sans doute de ne pas décevoir mais pour certains c’est impossible :p



Au final c’est une entreprise risqué mais pas du vaporware


Le 04/01/2016 à 16h 58

Quand tu lis leurs blogs post, on dirait plutôt qu’ils ont tout foutu en dev, effectivement.

Et pour la perte de confiance, le manque de communication et les retards suffisent. J’ai précommandé ma tablette fin aout, prelevé illico pour une livraison fin octobre, mouais. Ah non, finalement ça sera fin décembre. Ah non, en fait ça sera plus tard. Ah bon, ben en fait t’en auras probablement pas. J’attends juste un remboursement pour ma part maintenant :)

Et SFOS 2.0, je suis moyen fan, j’ai préféré prendre un Android milieu de gamme et le passer sous CM après 8 mois de Jolla Phone.


Le 04/01/2016 à 17h 01







ErGo_404 a écrit :



Gestion fumeuse, ou estimation fumeuse des coûts au départ, ou les deux.

A leur décharge ce n’est pas forcément évident de se lancer dans ce domaine.





Oui enfin ce sont des ex de nokia quand même… théoriquement ils ne se sont pas lancé dans le bazar sans un minimum d’expérience…







ErGo_404 a écrit :



Ca me fait quand même un peu peur, je n’hésiterais pas à financer un projet à hauteur de 20 ou 30 euros au risque de les perdre, mais ça me ferait un peu plus mal de mettre plusieurs centaines d’euros dans un produit qui risque de ne jamais arriver.







Et oui le financement participatif c’est risqué… par contre je pense qu’on peut risquer plus en fonction de l’historique. Si une société est sérieuse et délivre les contreparties, puis lance un nouveau projet, délivre à nouveau etc. Le risque diminue…



Le 04/01/2016 à 17h 02







data_gh0st a écrit :



Et SFOS 2.0, je suis moyen fan, j’ai préféré prendre un Android milieu de gamme et le passer sous CM après 8 mois de Jolla Phone.







Ah ? Par manque d’applications ou vraiment à cause de l’OS ?




Le 04/01/2016 à 17h 03

C’est toujours risqué. Perso, quand je supporte une campagne, je suppose toujours que je ne recevrai rien. Sauf la ZBoard 2, parce que j’estime qu’ils savent ce qu’ils font et je considère ma participation plus comme un apport de fond pour réaliser quelque chose, qu’un entreprise avec des gros risques de R&D etc.

Après le reste très clairement, ça marchera ce que ça marchera.


damaki Abonné
Le 04/01/2016 à 17h 05

Sauf en cas de projet logiciel. Par nature, un logiciel, que ce soit un jeu, un OS ou n’importe quoi d’autre, tu n’es jamais sûr que ce soit livré.


Le 04/01/2016 à 17h 06

C’est pour ça qu’en théorie il faut un prototype déjà avancé pour publier quelque chose sur Kickstarter, mais visiblement ça ne suffit pas.



Et puis ex de nokia ou pas, ça dépend qui est parti de Nokia. Ils ont peut être l’expérience de la conception de tablette ou du logiciel, ce qui ne veut pas dire qu’ils savent gérer un projet de bout en bout et une boîte.



Mais le plus probable a déjà été énoncé dans les commentaires, c’est surtout qu’ils se sont éparpillés sur des fonctions/projets annexes et totalement futiles.

Ils ont claqué du fric pour se faire plaisir et n’auront aucune forme de punition en contrepartie.


Le 04/01/2016 à 17h 10

J’ai clairement l’impression que ca a été très mal géré, tu peux avoir des problèmes en cours de dev/prod sans pour autant te retrouver en redressement judiciaire, en particulier quand t’as eu un tel financement.









Epy a écrit :



… ou ils ont vraiment foiré en mettant tout l’argent dans le dev soft sans penser aux tablettes aussi, c’est possible !





J’ai l’impression que c’est ca.

Dès le financement réussi, je crois me souvenir qu’ils avaient annoncé avoir engagé une tetrachiée de devs pour SailfishOS 2.

Ils ont eu les yeux plus gros que le ventre. Et ca me fait autant chier pour moi que pour eux.



Le 04/01/2016 à 17h 13

A cause de l’interface de l’OS principalement, j’aimais bien le côté gestuel, après un petit temps d’adaptation c’était très sympa. Avec la màj 2.0 je me suis retrouvé à avoir un glissement ou tapotement &nbsp;(slide ou tap quoi) de plus pour faire la même chose qu’avant avec des actions très fréquentes (locker le tel, passer en silencieux).

&nbsp;

Rajoute la mauvaise comm pour les tablettes, le fait qu’une ou deux applis Android que j’aurai bien aimé essayer ne tournent pas ou alors il faut aller chercher l’apk où on peut en jetant un oeil de temps à autres des fois qu’il y ai une màj, raz le bol, j’ai acheté un WileyFox Swift directement sous CyanogenOS, une heure après il était root et sous CyanogenMod.



Après, côté applis le Jolla est vraiment pauvre, et j’apprécie la richesse de l’écosystème Android, mais je ne ressentait pas trop le manque, juste pour un ou deux cas chiants (tester un équipement de streaming au taff, l’appli off ne marche pas sur Jolla). Et côté perfs, malgré un hardware pas joli, le tel Jolla fonctionnait très bien pour moi, rapide et réactif. &nbsp;



Il y a du bon chez Jolla, c’est juste dommage ces mauvaises gestions et communications.&nbsp;

&nbsp;


Le 04/01/2016 à 17h 23







damaki a écrit :



Sauf en cas de projet logiciel. Par nature, un logiciel, que ce soit un jeu, un OS ou n’importe quoi d’autre, tu n’es jamais sûr que ce soit livré.





Euh pourquoi ? Un produit a bien plus de contraintes qui peuvent varier (manufacture, transport…) qu’un logiciel qui théoriquement n’a besoin que de temps. Et puis au pire il pourrait y avoir une transmission du code et assets en cas d’abandon.



Finalement j’ai backé VLC et Pydev et ils sont sortis <img data-src=" />

Bon j’ai préco Star Citizen aussi (ce n’est plus du crow funding ca…)







data_gh0st a écrit :



(…)

Il y a du bon chez Jolla, c’est juste dommage ces mauvaises gestions et communications.





Merci pour le retour. <img data-src=" />







ErGo_404 a écrit :



C’est pour ça qu’en théorie il faut un prototype déjà avancé pour publier quelque chose sur Kickstarter, mais visiblement ça ne suffit pas.



Et puis ex de nokia ou pas, ça dépend qui est parti de Nokia. Ils ont peut être l’expérience de la conception de tablette ou du logiciel, ce qui ne veut pas dire qu’ils savent gérer un projet de bout en bout et une boîte.



Mais le plus probable a déjà été énoncé dans les commentaires, c’est surtout qu’ils se sont éparpillés sur des fonctions/projets annexes et totalement futiles.

Ils ont claqué du fric pour se faire plaisir et n’auront aucune forme de punition en contrepartie.







Oui gestion pourrie, bouclage des budgets aux pays des bisounours avec dans l’idée que de l’argent allait tomber du ciel par la suite pour bouclier le budget hardware à tous les coups…



sylvaing Abonné
Le 04/01/2016 à 17h 28

D’après ce que j’ai pu lire à plusieurs places, l’un des problèmes a été que le fabricant chinois a vendu pour son compte une partie des tablettes commandées par Jolla…


Le 04/01/2016 à 17h 43

Il a vendu des tablettes pour son compte parce que l’argent n’arrivait pas…

Moi j’ai précommandé en novembre :(


Jarodd Abonné
Le 04/01/2016 à 19h 35







Karl Moonferon a écrit :



Je reste toujours surpris de voir que des boites peuvent récolter autant avec des promesses qui paraissent difficilement réalisables, j’espère que cette mode du Financement Participatif va vite s’arrêter pour se concentrer sur des projets réalisables, quand on voit qu’il y a de plus en plus d’échecs et de problèmes…&nbsp;





Pour quelques projets médiatiques qui échouent, combien réussissent leurs campagnes et livrent les contreparties comme prévu ? Arbre, forêt, tout ça…



Et quel est le financement que tu proposes, si ce n’est pas du participatif ?



Le 04/01/2016 à 20h 37







data_gh0st a écrit :



Quand tu lis leurs blogs post, on dirait plutôt qu’ils ont tout foutu en dev, effectivement.





Surtout quand tu lis ça:

“After I showed the cost breakdown for the Jolla Tablet project in my previous blog post, many have asked that why did we spend a big part of the tablet crowdfunding money on software development and not the tablet itself. To me this question as such does not make sense, since Sailfish OS is our product, our crown jewel, which we aim to make perfect for all of you – the tablet hardware is only a platform for the software.”

<img data-src=" /> Les gens ont surtout financé une tablette (objet physique) avec un OS qui devait de toute façon être développé et qui reste la propriété lucrative de Jolla. Qui aurait donné 200€ pour que des mecs développent juste leur OS payant pour tablette sans contrepartie ? <img data-src=" />







data_gh0st a écrit :



Et pour la perte de confiance, le manque de communication et les retards suffisent. J’ai précommandé ma tablette fin aout, prelevé illico pour une livraison fin octobre, mouais. Ah non, finalement ça sera fin décembre. Ah non, en fait ça sera plus tard. Ah bon, ben en fait t’en auras probablement pas. J’attends juste un remboursement pour ma part maintenant :)





D’ailleurs ils évitent soigneusement de citer les précommandes, parce qu’ils savent qu’ils sont en tort. Avec une précommande, je ne vois que 3 choix : soit livraison, soit remboursement, soit faillite. La solution “en fait nos investisseurs préfèrent qu’on garde votre argent pour nous” n’est pas valide (au contraire de la faillite avec reprise des actifs devant le tribunal).



Le 04/01/2016 à 21h 07







ErGo_404 a écrit :



Et puis ex de nokia ou pas, ça dépend qui est parti de Nokia. Ils ont peut être l’expérience de la conception de tablette ou du logiciel, ce qui ne veut pas dire qu’ils savent gérer un projet de bout en bout et une boîte.





Ils ont néanmoins eu le temps d’apprendre les relations publiques façon Microsoft grâce à Stephen Elop. <img data-src=" />



Le 04/01/2016 à 22h 56

Je suis quand même bien content de ne pas avoir participé … Alors que j’y croyais dur comme fer au départ.



Très clairement la gestion est calamiteuse et ne fais pas honneur à Sailfish :/


zefling Abonné
Le 04/01/2016 à 23h 56

Pour la matos, j’ai participé à deux projets :




  • le premier n’a pas réussi : remboursé (c’est cool)

  • le second… livré à temps, comme prévu, mais j’ai l’impression d’avoir servi de bêta testeur



    Pour les jeux :

  • J’en ai beaucoup où le temps est dépassé de plus d’un an. Encore aucune livré, normalement, j’en ai pas mal qui devrait arriver cette année. Il en a, je pense que je peux faire une croix dessus, plus de nouvelles depuis trop longtemps.



    Pour le reste :

  • livré avec retard (mais conforme à ce qui été prévu)

  • projet open source, donc en quelque sorte c’est ce qui été prévu, c’était plus de la donation au projet.


Le 05/01/2016 à 01h 46

Sachant que 90% des start-ups se cassent la gueule avant 5 ans, il serait étonnant que des projets qui n’ont pas eu la faveur de business angels spécialistes du domaine fasse mieux via les campagnes de dons participatifs.



Sur les gros projets sérieux, bien souvent la campagne Kickstater n’est qu’un outil communicatif pour mettre en avant un produit sur le point de sortir (et qui serait sorti, même sans la campagne).



En matière de Jolla, ils ont lancé une campagne Kickstarter alors que la mise en production était loin d’être prête (leur logiciel n’est pas au point), le tout en promettant de fournir quelque-chose qu’ils ne pouvaient pas fournir sans autres fonds externe.



Leur business model consiste à se faire une place sur un marché stagnant, en reprenant une stratégie qui n’a pas réussi à Nokia (Les téléphones sous Maemo puis Meego n’ont pas révolutionnés le marché) et avec un buget R&D 100 fois inférieur à celui de Nokia, quand les concurrents gratuits (Ubuntu Mobile et Firefox OS) n’arrivent pas à percer non plus. Hors effet de mode (qui n’a manifestement pas pris), ils n’avaient aucune chance de réussir.


Le 05/01/2016 à 04h 11

Pure escroquerie.



C’est qui me retient de participer aux crowdfundings.


Le 05/01/2016 à 07h 42

Oculous rift aussi et des milliers de projets, on parle beaucoup de ceux qui foirent mais il en existe un tres grand nombre plus discrets qui font leur boulot, j’en ai recu 2 cette annee.


yvan Abonné
Le 05/01/2016 à 08h 14

Jolla était tout à fait crédible sur son projet.

Ils sont sur un marché hyper concurrentiel mais leur projet était bien plus abouti que beaucoup.



Quant au financement participatif c’est de l’investissement, soit quelque chose ou parfois tu perds ta mise… rien de choquant, rien qui tienne d’une mode ça a toujours été ainsi.


yvan Abonné
Le 05/01/2016 à 08h 21

Les imprimantes 3D flux, les chaussures de skate verkor, tous les projets d’édition de livre auxquels j’ai souscrit sont en prod et fonctionnent comme prévu.

C’est quelque chose qui marche plutôt bien dans l’écrasante majorité des cas le financement participatif (les délais sont rarement tenus par contre).



&nbsp;Là le truc avec jolla c’est qu’on est face à une micro structure sur un marché où même RIM, Sony, LG et microsoft peinent à gagner de l’argent. Autant dire que sauf coup de bol (l’état russe qui investit massivement dans leur OS pour des raisons de sécurité?) ils n’ont quasi aucune chance de percer. Même la mozilla foundation vient de jeter l’éponge de firefox OS…


Le 05/01/2016 à 08h 31

Avec un nom de plateforme pareil “indie gogo”, faut pas s’étonner <img data-src=" />


Jarodd Abonné
Le 05/01/2016 à 09h 14







yvan a écrit :



Quant au financement participatif c’est de l’investissement, soit quelque chose ou parfois tu perds ta mise… rien de choquant, rien qui tienne d’une mode ça a toujours été ainsi.





Euh non, justement. Soit on te rembourse, soit tu as la contrepartie prévue. En aucun cas il n’est prévu de perdre de l’argent, ces rares cas sont des arnaques qui doivent être gérées par la plateforme.



damaki Abonné
Le 05/01/2016 à 10h 19

Pour ressortir les bonnes vieilles stats, seuls 30% des projets logiciels se font dans les délais et les coûts. Le logiciel a ses complexités, ça n’est juste pas du tout les mêmes que celle du matériel.

Quelques problèmes courants :





  • Estimer le coût des idées, c’est plus aléatoire que d’estimer le coût du matériel. On est plus proche de l’estimation du temps qu’il faut pour écrire un livre. Et c’est pire si c’est un nouveau projet dont on ne maîtrise pas encore tout.

  • Tout comme Il faut 9 mois incompressibles pour faire un bébé, ça n’est pas forcément avec plus de développeurs qu’un gros projet ira plus vite

  • C’est pas parce que le projet est fini et livré qu’il fonctionne et le développement ne se finit généralement pas à la livraison du logiciel. Faut donc prévoir un budget adéquat.

  • Dans le cas d’un logiciel que les clients installent chez eux, c’est là que commencent les problèmes… “chez moi ça marchait, pourtant”







    Après, la distinction matériel/logiciel n’est plus forcément si claire que ça maintenant qu’il y a des OS complets dans des télés et des frigos, des firmwares dans tout et n’importe quoi.


yvan Abonné
Le 05/01/2016 à 10h 29

Si ça ne fait pas ce qui était prévu ou pas bien mais que tu es livré tu n’es pas remboursé.



Cette assurance ne marche qu’en cas de foirage total ce qui est rare.


clovis86 Abonné
Le 05/01/2016 à 10h 30

Bon moi je veux bien un Intex pour me dédommager par contre hein :o

Le HW du Jolla commence à vieillir un peu :/


Vader_MIB Abonné
Le 05/01/2016 à 10h 40

Grosse déception tout de même. Si je ne reçois pas la mienne, je ne suis pas prêt de réinvestir dans le financement participatif. Ca tourne trop souvent à rien…


clovis86 Abonné
Le 05/01/2016 à 11h 00

c’est sur que ça jette un froid sur la méthode de financement, et la somme mise en jeu est loin d’être négligeable, surtout qu’ils ont fait payer les taxes et TVA comme si tout allait bientôt être éxpédié quoi …. :/


Le 05/01/2016 à 11h 05







Vader_MIB a écrit :



Grosse déception tout de même. Si je ne reçois pas la mienne, je ne suis pas prêt de réinvestir dans le financement participatif. Ca tourne trop souvent à rien…





c’est sur que si tu t’attends a acheter un produit fini avec les garanties qui vont avec en participant a du crowfunding tu risque d’être déçu. Il faut savoir ce que l’on veut et comprendre ce que l’on finance.



kikoo26 Abonné
Le 05/01/2016 à 11h 33







sylvaing a écrit :



D’après ce que j’ai pu lire à plusieurs places, l’un des problèmes a été que le fabricant chinois a vendu pour son compte une partie des tablettes commandées par Jolla…





C’est moche cette histoire.





En d’autres termes, tous nos contributeurs n’auront pas leur tablette Jolla. Quoi qu’il en soit, vous pouvez être certains qu’ils ne partiront pas les mains vides. Nous avons peut-être même quelques surprises agréables en stock pour vous



J’espère pour tous ceux qui ont donné que la surprise ne sera pas trop décevante… ça m’énerverait d’avoir donné autant pour ne rien recevoir.



Le 05/01/2016 à 11h 38







yvan a écrit :



Même la mozilla foundation vient de jeter l’éponge de firefox OS…





La Mozilla Foundation n’a absolument pas jeté l’éponge, elle a juste déclarer cesser pour l’instant les partenariats avec des opérateurs et fabricants de téléphones pour fournir des appareils avec Firefox OS préinstallé.



Le développement de l’OS continue lui bel et bien, et du travail est fait en direction de l’IoT aussi, voir par exemple les TV Panasonic déjà commercialisées sous Firefox OS :)



yvan Abonné
Le 05/01/2016 à 13h 20

En gros ils abandonnent quand même l’idée de concurrencer android sur les smartphones. Au moins à court et moyen terme.


Inny Abonné
Le 05/01/2016 à 13h 22

Merci à tous pour toutes ces réponses intéressantes. <img data-src=" />


Le 05/01/2016 à 13h 32







yvan a écrit :



En gros ils abandonnent quand même l’idée de concurrencer android sur les smartphones. Au moins à court et moyen terme.







Non, aujourd’hui l’accent est mit sur le fait de faciliter les portages, moins lourd et plus large, ça permet aussi de réinvestir la communauté qui était un peu mise à l’écart de ces accords industriels. Voir https://firefoxos.mozilla.community/devices/ notamment.

Et surtout, la plupart du temps les partenaires respectaient peu ou pas leurs accords et ne faisaient pas des masses de support et Mozilla n’avait pas le poids pour l’exiger.



Donc tentative de moyens alternatifs, on verra bien ce que ça donne.



Après faut être honnête, on retourne pas une telle position dominante en un claquement de doigts.



Vader_MIB Abonné
Le 05/01/2016 à 14h 30







seb2411 a écrit :



c’est sur que si tu t’attends a acheter un produit fini avec les garanties qui vont avec en participant a du crowfunding tu risque d’être déçu. Il faut savoir ce que l’on veut et comprendre ce que l’on finance.






  Tu as vu où que je parlais d'un produit fini avec les garanties...? Je parle de recevoir un truc ! En particulier une tablette avec Sailfish OS, qui répond à peu près aux specs de la campagne (j'avais même upgradé mes specs quand ils ont boosté à 64Go vu le succès) Et pas un bonbon au sucre avec un emballage Jolla pour me consoler, avec un ptit mot "merci de nous avoir filé votre argent, sans rancune".     



Pour l’instant, si je ne reçois rien, c’est juste du vol. Rien d’autre.

La prochaine fois, ils iront voir les banques, et tant pis si j’ai super envie de supporter une initiative intéressante et motivante. Et Dieu sait si je supporte Jolla. J’ai 2 TOH à la maison.



Le 05/01/2016 à 15h 08







Vader_MIB a écrit :



Tu as vu où que je parlais d’un produit fini avec les garanties…? Je parle de recevoir un truc ! En particulier une tablette avec Sailfish OS, qui répond à peu près aux specs de la campagne (j’avais même upgradé mes specs quand ils ont boosté à 64Go vu le succès) Et pas un bonbon au sucre avec un emballage Jolla pour me consoler, avec un ptit mot “merci de nous avoir filé votre argent, sans rancune”.

Pour l’instant, si je ne reçois rien, c’est juste du vol. Rien d’autre.

La prochaine fois, ils iront voir les banques, et tant pis si j’ai super envie de supporter une initiative intéressante et motivante. Et Dieu sait si je supporte Jolla. J’ai 2 TOH à la maison.





Du coup tu veux des garanties ^^ . Celles de recevoir ton produit au final et qui fonctionne. Le crowfunding a la base tu met de l’argent dans un projet qui peu se planter et donc tu peux perdre de l’argent. ce que tu reçoit (pas) n’est au final qu’une contre partie de la réussite du projet ou de l’échec du projet sur lequel tu a parié.



Le 05/01/2016 à 15h 51

“Rassurez vous, tous les backers recevront un pins ‘Je crois au crowdfunding’ en compensation”

&nbsp;

Plus sérieusement, dommage de nouveau une belle idée suivie d’une mauvaise gestion qui contribue juste à pourrir l’image de la boite et du financement participatif.


Le 05/01/2016 à 18h 04

Le problème de leur projet est qu’il a planté pour les backers (pas de contrepartie) mais pas pour Jolla (leur OS a été financé sur le budget matériel, le hw n’étant pas leur priorité). Ils auraient pu livrer au moins une tablette avec un SailFish foireux ou avec juste un bootloader ouvert s’ils avaient vraiment voulu respecter a minima la campagne.


Jarodd Abonné
Le 05/01/2016 à 18h 29

C’est ce que je disais <img data-src=" />


Le 06/01/2016 à 14h 39

J’ai juste peur que Jolla coule. J’ai du mal à rester optimiste vu le retard de leur OS et leur difficulté. &nbsp;



Pour un téléphone basique il est bien mais dès que tu veux faire une rotation de l’image, ou d’autres trucs plus complexe tu remarques que c’est tout jeune. Ils se sont focalisés sur l’interface. Heureusement qu’on peut compter sur Codérus et d’autres pour l’améliorer. &nbsp;<img data-src=" />