Les sanctions contre le « revenge porn » portées à deux ans de prison et 60 000 euros d’amende

Faut pas dépasser les porn

Les sanctions contre le « revenge porn » portées à deux ans de prison et 60 000 euros d’amende

Les sanctions contre le « revenge porn » portées à deux ans de prison et 60 000 euros d’amende

Afin de lutter contre le « revenge porn », les députés ont adopté jeudi 21 janvier un amendement qui porte à deux ans de prison et 60 000 euros d’amende les peines encourues par ces individus qui s’amusent à mettre en ligne des images sexuellement explicites de leurs anciennes conquêtes.

Dans le prolongement des discussions entamées la semaine dernière en commission des lois, l’Assemblée nationale a revu avant-hier les dispositions introduites afin mieux réprimer le revenge porn. Les limites de l’actuel article 226-1 du Code pénal sont en effet bien connues. D’un, il prévoit que le consentement des individus est présumé dès lors que les images ont été réalisées « au vu et au su des intéressés sans qu'ils s'y soient opposés, alors qu'ils étaient en mesure de le faire ». Or on comprend aisément que certaines personnes peuvent vouloir se raviser, par exemple après une séparation. De deux, la législation ne vise pour l’heure que les images prises dans un « lieu privé ».

Pour parer à ces limites, la députée Catherine Coutelle s’est rapprochée du ministère de la Justice afin d’arriver en séance avec un texte punissant « le fait de transmettre ou de diffuser sans le consentement exprès de la personne, l’image ou la voix de celle-ci, prise dans un lieu public ou privé, dès lors qu’elle présente un caractère sexuel ». Ce nouveau délit sera passible d’une peine maximale de deux ans de prison et de 60 000 euros d’amende, conformément à une proposition du rapporteur Luc Belot (PS). « Il faut pouvoir infliger des sanctions qui soient extrêmement claires » a plaidé l’intéressé, alors que l’article 226-1 du Code pénal prévoit actuellement des peines d'un an d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amende.

« Les conséquences de ces violences virtuelles sont, elles, bien réelles : souffrances, anxiété, perte d’estime, isolement, décrochage scolaire, automutilation, voire actes suicidaires. Elles sont amplifiées par la diffusion massive que permet le numérique » a soutenu la socialiste Catherine Coutelle – qui est également présidente de la Délégation de l'Assemblée nationale aux droits des femmes. L’intéressée a même obtenu le soutien d’Axelle Lemaire, la secrétaire d’État au Numérique. « Nous savons que les phénomènes qui sont visés génèrent de grandes souffrances : 90 % des victimes sont des femmes, et certaines d’entre elles parlent même de viol virtuel » a souligné la locataire de Bercy.

Commentaires (73)








Xavier a écrit :



Faut pas dépasser les porn





<img data-src=" />



Sinon concernant :



l’image ou la voix de celle-ci, (…) , dès lors qu’elle présente un caractère sexuel



Est-ce que la notion de “caractère sexuel” est bornée dans les textes ? (ie bien décrite avec des limites claires, etc. ?)

Parce que ca peut être compris de manière extrêmement large, surtout si on inclue la voix…



C’est vachement plus que le traffic d’influence, le détournement de fond, le droit de cuissage et toutes les saloperies que les députés/ministres sont capables. GG les gars. <img data-src=" />








Ricard a écrit :



C’est vachement plus que le traffic d’influence, le détournement de fond, le droit de cuissage et toutes les saloperies que dont les députés/ministres sont capables. GG les gars. <img data-src=" />





Pas certain.

Mais sinon attendons quand même de voir les premiers cas d’application réels pour savoir à quelle hauteur les juges de terrain estimeront les sanctions raisonnables…









Ricard a écrit :



C’est vachement plus que le traffic d’influence, le détournement de fond, le droit de cuissage et toutes les saloperies que les députés/ministres sont capables. GG les gars. <img data-src=" />





+1 même s’il ne faut pas minimiser ces actes de revenge porn et prévoir des peines ridicules.









Drepanocytose a écrit :



<img data-src=" />



Sinon concernant :



Est-ce que la notion de “caractère sexuel” est bornée dans les textes ? (ie bien décrite avec des limites claires, etc. ?)

Parce que ca peut être compris de manière extrêmement large, surtout si on inclue la voix…





Exactement la même question. Ca risque de faire invalider la loi tout comme celle sur le harcèlement sexuelle il y a quelques années.



Tant pis pour vous les gars, vous ne verrez pas les vidéos de mon ex en train de se masturber avec son sextoy. <img data-src=" />


Comme quoi, elle a du bon cette loi !


bon ben je ne peux plus mettre de vidéos de ma main droite en ligne <img data-src=" />


C’est étonnant tous ces efforts pour spécifiquement sanctionner cet acte ; n’y avait-il aucun moyen légal de le réprimer auparavant ? Atteinte à la vie privée par exemple, voire une forme de diffamation ?

&nbsp;

Par ailleurs, je comprends que ça puisse être assez désagréable de se retrouver en photo nu(e) en ligne, mais je ne sais pas si c’est en avançant en âge, je me dis que ce n’est jamais qu’une activité naturelle humaine (l’acte sexuel), que la nudité n’a rien de “vilain”, et qu’être victime de cela après tout ne devrait pas aller jusqu’à causer de traumatisme, et que c’est le résultat d’une société encore un peu puritaine à certains égards.

NB : je pense à des victimes adultes ou bien adultes (&gt; 25 ans), pas adolescentes où on n’a généralement pas la même maturité par rapport à ces aspects.








Ricard a écrit :



C’est vachement plus que le traffic d’influence, le détournement de fond, le droit de cuissage et toutes les saloperies que les députés/ministres sont capables. GG les gars. <img data-src=" />





N’importe quoi. <img data-src=" />

(et beau WTF avec le “droit de cuissage”)







Drepanocytose a écrit :



Pas certain.

Mais sinon attendons quand même de voir les premiers cas d’application réels pour savoir à quelle hauteur les juges de terrain estimeront les sanctions raisonnables…





En effet.





le fait de transmettre ou de diffuser sans le consentement exprès de la personne, l’image ou la voix de celle-ci, prise dans un lieu public ou privé, dès lors qu’elle présente un caractère sexuel





Toutes les images/voix ont un caractère sexuel. Ca dépend juste de la personne qui regarde/écoute.



Y a certains religieux qui estiment que voir les cheveux d’une femme c’est sexuel… alors bon…


si je te file ma clé publique ssh, il ne devrait pas y avoir de problème.


et le “revenge porn par écrit” ?

&nbsp;

du style une fille se tape une personnalité et se fait larguer, puis écrit un livre, fait le tour des plateaux télé pour raconter les détails intimes et croustillants au public.



peut-on la faire condamner pour revenge porn ?


Certains c’est les pieds, certains c’est la poitrine, certains la bouche

<img data-src=" />

Mais je ne connaissais pas cette variante fétichiste sur les poils de tête….



Effectivement, définir la sexualité, ça peut s’étendre largement au delà du simple coït.








Drepanocytose a écrit :



Est-ce que la notion de “caractère sexuel” est bornée dans les textes ? (ie bien décrite avec des limites claires, etc. ?)

Parce que ca peut être compris de manière extrêmement large, surtout si on inclue la voix…







Ca me semble même très incompatible avec le pénal qui n’autorise pas que les textes soient sujets à interprétation.







OlivierJ a écrit :



C’est étonnant tous ces efforts pour spécifiquement sanctionner cet acte ; n’y avait-il aucun moyen légal de le réprimer auparavant ? Atteinte à la vie privée par exemple, voire une forme de diffamation ?







C’est le but du droit à l’image justement… Mais les législateurs ne semblent pas au courant de l’existant visiblement.



Comment on va se revenger alors ???

&nbsp;








picatrix a écrit :



et le “revenge porn par écrit” ?

&nbsp;

du style une fille se tape une personnalité et se fait larguer, puis écrit un livre, fait le tour des plateaux télé pour raconter les détails intimes et croustillants au public.



peut-on la faire condamner pour revenge porn ?





<img data-src=" />

Grave d’accord !



C’est hallucinant, alors que la meuf accepte de se faire filmer ! Car quand on se laisse filmer à poil ou en train de copuler, il faut assumer l’évidence qui est qu’un jour ou l’autre la vidéo sera vue par des gens. La meuf a 80% de responsabilité dans l’histoire. La peine est beaucoup trop lourde. Elles méritent même que ces vidéos soient diffuser, ça leur fait comprendre leur stupidité.


C’est parce que tu ne prends pas en compte que c’est le terme “revenge” qui est le plus important dans ces affaires, et non “porn”. Le but est bien plus la dégradation sociale que le côté sexuel en lui-même, qui sert juste d’amplificateur de cette dernière. Le traumatisme vient de là, pas d’avoir honte de son corps (du moins la plupart du temps).



Probablement que des milliers de filles sont sur le net sans le savoir et, à moins de concours de circonstances rares dus au simple hasard, ne le sauront jamais. Dans ce cas-là ce n’est pas vraiment du revenge porn, ou juste pour soi-même, sans implications pour l’autre.



Quand une affaire arrive en justice, c’est bien parce que la victime est au courant et en subit de réelles conséquences. Et la cause en est simple : les photos/vidéos sont soient envoyées à des proches (famille, amis, collègues de travail), soient postées pour des inconnus mais associées d’informations personnelles (adresse, numéro de téléphone, etc). C’est ça le revenge porn.


Faudrait les lapider en place publique pour l’exemple aussi. <img data-src=" />


Je ne suis pas d’accord, ça peut être juste pour débriefer la scène après et tenter de s’améliorer.



J’ai en souvenir le club de kayak qui avait loué une caméra en 1990 pour pouvoir analyser la performance de l’extérieur et mieux faire comprendre les gestes à travailler. Bref, j’espère que cette expérience n’a pas été mise sur youtube aujourd’hui, j’étais jeune et je ne pagaïais pas très bien à l’époque.

<img data-src=" />


pourquoi la meuf et pas le mec ?

<img data-src=" />








JoePike a écrit :



pourquoi la meuf et pas le mec ?

<img data-src=" />





Parce qu’apparemment les plaignants sont à 90 % des femmes.

Les hommes assument, eux.









Reznor26 a écrit :



Faudrait les lapider en place publique pour l’exemple aussi. <img data-src=" />





En tout cas ce sont des s*pes.









Exception a écrit :



En tout cas ce sont des s*pes.







C’est tout de même triste de s’insurger contre une mesure que notre comportement justifie clairement n’est ce pas ?



Sans être des salopes pour autant, les femmes qui se font avoir avec ca sont au moins des grosses idiotes sans cervelle, pour ne pas dire “des grosses connes”.

C’est quand même évident que c’est risqué, et si tu le fais, tu assumes le risque sciemment. Et qu’on ne vienne pas me dire “oui mais elle faisait confiance à son mec / mari”, l’argument est en mousse.



Valable aussi pour les hommes d’ailleurs, si ca les dérange qu’on les expose en train de baiser, mais ca a l’air de ne pas plus les déranger que ca.



Mais plus loin que ca, le vrai problème c’est qu’on considère honteux de voir quelqu’un baiser, alors qu’à ma connaissance, tout le monde baise et que c’est juste la nature.

Tant que la société sera d’une pruderie moyen-âgeuse sur la question du sexe, le souci existera.








Exception a écrit :



En tout cas ce sont des s*pes.





ouais t’as raison ce sont toutes des salopes, sauf ma mère et ma soeur, mais pour ma soeur je ne suis pas vraiment sur.



Même en pensant ça, ça ne change strictement rien à la nécessité de sanctionner et condamner.


Filmé(e)s à poil à l’insu de leur plein gré… par le trépied.

Fermez les rideaux et la lumière et surtout, sortez couverts ! <img data-src=" />








Reznor26 a écrit :



Même en pensant ça, ça ne change strictement rien à la nécessité de sanctionner et condamner.





On est d’accord.

Qu’on leur rende justice…. Mais je ne les plains pas.

Et qu’on en profite pour leur mettre un minimum de plomb dans la tête, au passage.









Drepanocytose a écrit :



Sans être des salopes pour autant, les femmes qui se font avoir avec ca sont au moins des grosses idiotes sans cervelle, pour ne pas dire “des grosses connes”.

C’est quand même évident que c’est risqué, et si tu le fais, tu assumes le risque sciemment. Et qu’on ne vienne pas me dire “oui mais elle faisait confiance à son mec / mari”, l’argument est en mousse.



Valable aussi pour les hommes d’ailleurs, si ca les dérange qu’on les expose en train de baiser, mais ca a l’air de ne pas plus les déranger que ca.



Mais plus loin que ca, le vrai problème c’est qu’on considère honteux de voir quelqu’un baiser, alors qu’à ma connaissance, tout le monde baise et que c’est juste la nature.

Tant que la société sera d’une pruderie moyen-âgeuse sur la question du sexe, le souci existera.





Mouais t’y vas un peu fort… ou alors tu es un troll.

Et, dire que ce sont des idiotes… si t’as aucune confiance dans les gens, surtout ceux qui te sont proches, c’est ton problème et ton histoire perso. Généralise pas hein (essaye d’imaginer un monde sans confiance, surtout sur un sujet intime)



Pour le reste, je suis curieux… comment faudrait-il faire pour que notre société cesse de d’être moyenâgeuse sur la question de la sexualité ?









Euratom a écrit :



Mouais t’y vas un peu fort… ou alors tu es un troll.

Et, dire que ce sont des idiotes… si t’as aucune confiance dans les gens, surtout ceux qui te sont proches, c’est ton problème et ton histoire perso.





Je n’ai pas confiance en les gens.

Les plaignant(e)s dont on parle là on eu confiance en leur conjoint à un moment donné, et ont eu bien tort. On ne compte plus les saloperies qui se font entre couple, entre famille, etc., dès qu’on touche au sexe ou à l’argent. (edit : ou aux enfants)



La confiance c’est bien, mais c’est à doser avec précaution ; point trop n’en faut, comme dirait l’autre.

Et il faut assumer quand on a fait confiance et qu’on s’est trompé : c’est ca, le prix de la confiance…



TANT qu’on s’entend bien..on se permet “certaines choses”, MAIS dès qu’il y-a divorce

(ou, rupture), TOUS les “coups bas” sont permis*(on devrait pas)&nbsp; !

(l’éducation, l’éducation….)<img data-src=" />

&nbsp;

* du moins, on se les permet

&nbsp;








picatrix a écrit :



et le “revenge porn par écrit” ?

&nbsp;

du style une fille se tape une personnalité et se fait larguer, puis écrit un livre, fait le tour des plateaux télé pour raconter les détails intimes et croustillants au public.



peut-on la faire condamner pour revenge porn ?





Je pense savoir à qui tu fais allusion, elle peut se faire attaquer pour atteinte à la vie privée et diffamation, ça n’est pas du revenge porn (vu que ce n’est pas du porn, en tous cas pas visuel).

&nbsp;





Exception a écrit :



C’est hallucinant, alors que la meuf accepte de se faire filmer ! Car quand on se laisse filmer à poil ou en train de copuler, il faut assumer l’évidence qui est qu’un jour ou l’autre la vidéo sera vue par des gens. La meuf a 80% de responsabilité dans l’histoire. La peine est beaucoup trop lourde. Elles méritent même que ces vidéos soient diffuser, ça leur fait comprendre leur stupidité.





Je trouve stupide ton commentaire. Figure-toi que l’énorme majorité des gens qui filment leur copine (ou leur copain) ne diffuse pas les photos ou les vidéos ensuite. Et la copine n’a aucune responsabilité ; on croirait entendre le discours ancien qui sur des faits plus graves revient à “si elle a été violée c’est de sa faute” <img data-src=" />

&nbsp;.



Merci pour les explications détaillées mais elles n’étaient pas nécessaire :-) .

Je sais ce qu’est du porn et ce qu’est une vengeance. Cela dit je maintiens mon propos sur le fait que comme c’est des images sexuelles, ça fait encore plus mal que si c’était des échanges “hot”, essentiellement du fait que “c’est pas bien”. Quand tu vois les réactions de certains ici sur le fait de se faire filmer ou photographier dans l’intimité… C’est affligeant. (PS : ah ben je vois que tu as répondu à l’un d’entre eux juste après, bien vu)








Drepanocytose a écrit :



Sans être des salopes pour autant, les femmes qui se font avoir avec ca sont au moins des grosses idiotes sans cervelle, pour ne pas dire “des grosses connes”.





N’importe quoi. <img data-src=" />

Se filmer ou photographier dans l’intimité c’est suffisamment répandu pour concerner des gens de toutes sortes, et figure-toi que les femmes ne sont pas les dernières à le faire et à l’apprécier.

Et il y a un truc qui s’appelle la confiance d’une part, et le respect de l’autre. Je ne publierai jamais de photos sexys d’une ex, tout simplement. Ça ne me traverse même pas l’esprit, même en étant bien malheureux de la rupture.







Drepanocytose a écrit :



Mais plus loin que ca, le vrai problème

c’est qu’on considère honteux de voir quelqu’un baiser, alors qu’à ma

connaissance, tout le monde baise et que c’est juste la nature.

Tant que la société sera d’une pruderie moyen-âgeuse sur la question du sexe, le souci existera.





J’ai commenté en ce sens précédemment, mais il reste l’aspect trahison et vengeance, qui fait le plus mal. Pour aller dans ton sens, je pense que ça fait plus mal à une jeune femme de 18-20 ans qu’à une femme de 35 ans qui pourra plus facilement s’en ficher car elle a plus de vécu et de sérénité par rapport à la sexualité.

&nbsp;









vizir67 a écrit :



TANT qu’on s’entend bien..on se permet “certaines choses”, MAIS dès qu’il y-a divorce

(ou, rupture), TOUS les “coups bas” sont permis*(on devrait pas)&nbsp; !

(l’éducation, l’éducation….)<img data-src=" />

&nbsp;

* du moins, on se les permet





Heureusement pas pour tout le monde, il y a des gens qui ont plus d’élégance que les autres.









Ricard a écrit :



C’est vachement plus que le traffic d’influence, le détournement de fond, le droit de cuissage et toutes les saloperies que les députés/ministres sont capables. GG les gars. <img data-src=" />



Ben oui mais ce sont eux qui font les lois, ils ne vont pas se tirer une balle dans le pied quand même… <img data-src=" />



9 mois de prison ferme pour avoir retenu des cadres (sans maltraitance) pendant 30 heures (affaire Goodyear).

La police qui débarque au petit matin pour embarquer des gars qui avaient eu l’audace de déchirer une chemise (affaire Air France)…



Mais pendant ce temps là balkany (pas que lui) a toujours le droit d’aller siéger à l’assemblé nationale, ils ont juste prévu assez de place pour qu’il puisse y faire tenir toutes ses casseroles…



Cela dit je n’ai aucune compassion pour les connards (ou connasses) qui diffusent ce genre d’images sans l’accord des personnes concernées…



Non mais tu as raison, le “slut shamming” en rajoute clairement une couche en général, et peut même devenir dramatique dans certains cas (milieux très religieux par exemple). Néanmoins au-delà de ça, c’est bien la volonté de vengeance et de trahison qui est prescriptrice du comportement à la base, le sexe n’est jamais qu’un moyen d’en rajouter le plus possible.



Mais sinon je suis assez effaré comme toi apparemment de ces commentaires sans aucune nuance et sans aucun recul.








Exception a écrit :



C’est hallucinant, alors que la meuf accepte de se faire filmer ! Car quand on se laisse filmer à poil ou en train de copuler, il faut assumer l’évidence qui est qu’un jour ou l’autre la vidéo sera vue par des gens. La meuf a 80% de responsabilité dans l’histoire. La peine est beaucoup trop lourde. Elles méritent même que ces vidéos soient diffuser, ça leur fait comprendre leur stupidité.





C’est clair que la meuf elle tout pouvoir pour refuser la photo : “Éteint et range ton smartphone ou sinon tu me&nbsp; baises pas, unique et dernière sommation !”. Je suis certain que 99,9999 % des mecs s’exécutent sans broncher.









Exception a écrit :



C’est hallucinant, alors que la meuf accepte de se faire filmer ! Car quand on se laisse filmer à poil ou en train de copuler, il faut assumer l’évidence qui est qu’un jour ou l’autre la vidéo sera vue par des gens. La meuf a 80% de responsabilité dans l’histoire. La peine est beaucoup trop lourde. Elles méritent même que ces vidéos soient diffuser, ça leur fait comprendre leur stupidité.



Et les filles en minijupes méritent de se faire violer, on sait… <img data-src=" />









Patch a écrit :



Et les filles en minijupes méritent de se faire violer, on sait… <img data-src=" />





Caricaturer mes propos te discrédite.

Même si une minijupe traduit certes une forte envie sexuelle de la part de la fille, mais là on s’éloigne du débat et les gens qui ne sont pas calés en psychologie vont décrocher.



Pas besoin de caricaturer tes propos, tu t’en charges très bien tout seul.








OlivierJ a écrit :



Quand tu vois les réactions de certains ici sur le fait de se faire filmer ou photographier dans l’intimité… C’est affligeant. (PS : ah ben je vois que tu as répondu à l’un d’entre eux juste après, bien vu)





Si tu parles de moi, attention, je n’ai absolument aucun problème de principe avec le fait de filmer les cochoncetés, je le fais moi même.

Mais par contre, si les videos s’amusaient à sortir, je l’assumerai sans souci, et c’est ca la nuance.



Je ne fustige pas le fait de passer à l’acte du tout, c’est du cul et c’est naturel ; c’est le fait de ne pas assumer le risque que je trouve grotesque et immature.

On ne fait pas ce genre de choses si on n’est pas prêt à en assumer les risques, ou si on est trop con pour ne pas se rendre compte qu’il y en a, des risques…









Patch a écrit :



Et les filles en minijupes méritent de se faire violer, on sait… <img data-src=" />





Oulah pas toutes malheureux.

Pas les monstres poilus ni celles qui hument de l’entrejambe.









Exception a écrit :



Caricaturer mes propos te discrédite.

Même si une minijupe traduit certes une forte envie sexuelle de la part de la fille, mais là on s’éloigne du débat et les gens qui ne sont pas calés en psychologie vont décrocher.



Ce n’est pas de la caricature, malheureusement. Juste une extension de tes propos…







Reznor26 a écrit :



Pas besoin de caricaturer tes propos, tu t’en charges très bien tout seul.



Tout à fait <img data-src=" />







Drepanocytose a écrit :



Oulah pas toutes malheureux.

Pas les monstres poilus ni celles qui hument de l’entrejambe.



Pas bien de parler comme ca des Portugaises rousses, c’est pas de leur faute si elle sont poilues ET plus odorantes <img data-src=" />









Drepanocytose a écrit :



On ne fait pas ce genre de choses si on n’est pas prêt à en assumer les risques, ou si on est trop con pour ne pas se rendre compte qu’il y en a, des risques…







Les deux plus gros risques quand on baise, c’est une MST et un gosse.



Dans les deux cas, la vie est foutue quoi.









Exception a écrit :



Caricaturer mes propos te discrédite.

Même si une minijupe traduit certes une forte envie sexuelle de la part de la fille, mais là on s’éloigne du débat et les gens qui ne sont pas calés en psychologie vont décrocher.





« les gens qui ne sont pas calés en psychologie vont décrocher » : merci pour l’éclat de rire <img data-src=" /> .







Reznor26 a écrit :



Pas besoin de caricaturer tes propos, tu t’en charges très bien tout seul.





<img data-src=" />









SebGF a écrit :



Les deux plus gros risques quand on baise, c’est une MST et un gosse.



Dans les deux cas, la vie est foutue quoi.





<img data-src=" />&nbsp;Haha, et encore, une MST ça se guérit sauf 2.



bah, si tu pars sur cette pente, un gosse aussi ça se “guérit”

<img data-src=" />


Heu non, on parle d’un gosse, un bébé, un enfant.


J’imagine qu’il fait référence à l’avortement


D’où ma réponse. Et puis on ne peut contraindre une femme enceinte à s’y soumettre.

Donc ma réponse à la boutade initiale (qui m’a fait sourire) reste fondée.


on peut.

Mème après l’accouchement, mais c’est une autre histoire.



Bref, boutade pour sur, mais il y a aussi le fait que certains se retrouvent en échec de procréation, et c’est alors bien compliqué d’assister la chose…








barlav a écrit :



bah, si tu pars sur cette pente, un gosse aussi ça se “guérit”

<img data-src=" />





Oui, sauf quand la nana est une conne qui décide d’en faire qu’à sa tête et d’ensuite utiliser le gosse pour obtenir de l’argent toute sa vie de la part du mec qui n’est absolument pas fautif qu’elle ait refusé la pilule ou l’avortement.









Patch a écrit :



Pas bien de parler comme ca des Portugaises rousses, c’est pas de leur faute si elle sont poilues ET plus odorantes <img data-src=" />





Il semble que le racisme soit accepté ici quand ça vient de certain.



Oui, c’est pour ça qu’on a inventé le congélo. <img data-src=" />


Joli troll…

Compte créé il y a moins de 2 mois et dont la plupart des posts sont censurés. En tout cas je vois qu’il y en a qui ont mordu.



En même temps si ce n’était pas un troll, cela ressemblerait à la version ultime du geek vue par les femmes <img data-src=" />








Drepanocytose a écrit :



Je ne fustige pas le fait de passer à l’acte du tout, c’est du cul et c’est naturel ; c’est le fait de ne pas assumer le risque que je trouve grotesque et immature.

On ne fait pas ce genre de choses si on n’est pas prêt à en assumer les risques, ou si on est trop con pour ne pas se rendre compte qu’il y en a, des risques…





Marrant que tu omettes les relations entre personnes dans ton commentaire: tu ne parles que de toi et de ta vision des choses mais jamais de celles de tes partenaires.

Or quand on est 2 (ou plus), certaines choses peuvent être faite pour faire plaisir à l’autre sans forcément qu’on ait la même vision que lui (ou elle). Et même si certaines peurs proviennent d’une éducation que tu n’approuves pas, il n’en reste pas moins qu’il faut les respecter.









carbier a écrit :



Marrant que tu omettes les relations entre personnes dans ton commentaire: tu ne parles que de toi et de ta vision des choses mais jamais de celles de tes partenaires.

Or quand on est 2 (ou plus), certaines choses peuvent être faite pour faire plaisir à l’autre sans forcément qu’on ait la même vision que lui (ou elle). Et même si certaines peurs proviennent d’une éducation que tu n’approuves pas, il n’en reste pas moins qu’il faut les respecter.





Non.

On ne fait pas quelque chose qu’on reprouve “pour faire plaisir”, ca ne marche pas comme ca.

D’ailleurs je trouve ca assez malsain de demander à qqun de faire qqch qu’il réprouve, pour satisfaire son petit plaisir à soi…

Et on en revient à ce que je disais plus haut : si on est assez léger pour faire n’imp juste “pour faire plaisir”, on ne vient pas pleurer derrière quand ca se passe mal, et on assume sa légèreté.



Et dans le cas qui nous intéresse, c’est mutuellement exclusif : si dans une video on est deux et que l’un des deux ne veut pas de video, il ne doit pas y avoir de video. Point.



Et bien que je n’approuve pas, je respecte tout de même. On peut tout à fait respecter un choix qu’on trouve idiot, c’est mon cas ici.









Drepanocytose a écrit :



D’ailleurs je trouve ca assez malsain de demander à qqun de faire qqch qu’il réprouve, pour satisfaire son petit plaisir à soi…





Ben oui, tout comme il est “malsain” de tout balancer sur Internet pour se faire une petite vengeance personnelle.

On parle donc bien du même type d’individu.



Désolé mais ton discours en mode “toutes des salopes” tu te discrédites tout seul….&nbsp;


Pourquoi une nouvelle loi ?



Si la femme, parce que l’homme est un exhibitionniste par nature, porte une mini-jupe à un moment de la vidéo, c’est qu’elle était d’accord <img data-src=" />



Allons plus loin, et disons tout haut ce que les cons pensent tout bas, ces procès pour revenge porn viennent du fait que les femmes sont vénales <img data-src=" />








Exception a écrit :



Il semble que le racisme soit accepté ici quand ça vient de certain.



Certains sont dotés d’un sens de l’humour, même minime… Et il semblerait que d’autres ont été oubliés dans le lot. N’est-ce pas?







carbier a écrit :



Joli troll…

Compte créé il y a moins de 2 mois et dont la plupart des posts sont censurés. En tout cas je vois qu’il y en a qui ont mordu.



En même temps si ce n’était pas un troll, cela ressemblerait à la version ultime du geek vue par les femmes <img data-src=" />



J’ai l’impression qu’il est aussi sérieux que Le Maître en son temps. Et non, pas du geek (la définiton même du geek c’est le passionné, rien de plus ni de moins) : du nerd.









Patch a écrit :



Certains sont dotés d’un sens de l’humour, même minime… Et il semblerait que d’autres ont été oubliés dans le lot. N’est-ce pas?





La discrimination sous couvert d’humour, on connait, quand c’est Dieudonné bizarrement ce n’est plus un humoriste mais un antisémite. Par contre se foutre des blancs, des roux, des portuguais, etc, là c’est de l’humour. Mais bien sûr.









carbier a écrit :



Joli troll…

(…)







Pas sûr qu’il soit un troll, non non…



Ce troll de compet!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

GG Exception, troller le samedi te sied tellement!



Et personne ne s’est aperçu de rien. Tu devrais préciser pour tes lecteurs que tu connais le sujet par ce que tu as déjà pratiqué, ça serait la cerise sur le McDo!








carbier a écrit :



Joli troll…



ah si…



Puisse-que je vous le dit qu’il s’agit de Izo le multicompte, c’est dingue que tant de gens se laissent piéger!









Exception a écrit :



La discrimination sous couvert d’humour, on connait, quand c’est Dieudonné bizarrement ce n’est plus un humoriste mais un antisémite. Par contre se foutre des blancs, des roux, des portuguais, etc, là c’est de l’humour. Mais bien sûr.





Eh bien que les portugais portent plainte pour antiportosisme et le roux pour antirouqmoutisme.









ActionFighter a écrit :



Pourquoi une nouvelle loi ?



Si la femme, parce que l’homme est un exhibitionniste par nature, porte une mini-jupe à un moment de la vidéo, c’est qu’elle était d’accord <img data-src=" />



Allons plus loin, et disons tout haut ce que les cons pensent tout bas, ces procès pour revenge porn viennent du fait que les femmes sont vénales <img data-src=" />





Nous on veut le beurre, l’argent du beurre et le cul de la crémière, là c’est l’inverse. Elles veulent la bite u crémier, puis seulement après son pognon <img data-src=" />









Exception a écrit :



La discrimination sous couvert d’humour, on connait, quand c’est Dieudonné bizarrement ce n’est plus un humoriste mais un antisémite. Par contre se foutre des blancs, des roux, des portuguais, etc, là c’est de l’humour. Mais bien sûr.



En même temps toi tu le fais sans même tenter de la couvrir sous de l’humour… Donc pour comprendre, ca va être dur pour toi.









Drepanocytose a écrit :



Nous on veut le beurre, l’argent du beurre et le cul de la crémière, là c’est l’inverse. Elles veulent la bite u crémier, puis seulement après son pognon <img data-src=" />





Certaines sont plus franches, et prennent le pognon avant, mais bizaremment, elles sont mal vues… <img data-src=" />



de nos jour, c’est “mâle” vu d’être ………………………………………… , et pourtant !


Fermer