Apple vs EU : le bras de fer

En Europe, iOS 17.4 enterre les applications web

C'est la faute du DMA !

Avatar de l'auteur
Vincent Hermann

Publié dans

DroitLogiciel

16/02/2024 6 minutes
49

Apple vs EU : le bras de fer

Apple a annoncé de nombreux changements pour les développeurs sur iOS 17.4, sous pression du DMA européen. Mais les critiques ne sont pas près de s’arrêter : non seulement les conditions d’utilisation peuvent nettement alourdir la facture, mais Apple supprime au passage la possibilité d’installer des web apps en Europe.

Apple n’en finit plus de provoquer des débats depuis l’annonce des changements prévus pour iOS 17.4 en Europe. Il y a des points positifs, comme la possibilité de proposer des boutiques alternatives d’applications, une communication plus libre sur les tarifs ou encore l’autorisation de proposer des navigateurs avec leur propre moteur.

Seulement voilà, si les premières annonces allaient dans le bon sens, l’ensemble a provoqué une grande soupe à la grimace. D’abord sur la question financière. En dépit d’une commission plus faible sur les achats, une application qui dépasserait le million de téléchargements et générant des gains se verrait frappée d’une nouvelle redevance.

Ensuite, Apple a confirmé que ces changements ne seraient valables que pour l’Europe. Dans le cas d’un éditeur qui voudrait lancer son navigateur avec son propre moteur, le reste du monde devrait rester sur la version classique. Une situation qu’a dénoncée Mozilla, expliquant qu’il était trop coûteux de maintenir deux versions en parallèle.

De nombreuses autres sociétés ont exprimé leur mécontentement. Comme on s’en doutait, Epic Games et Spotify ont fustigé ces conditions. Jugées trop complexes, elles montrent « la mauvaise foi » d’Apple pour Epic et rendent leur exploitation presque impossible, selon ces entreprises.

Et la situation ne va pas s’améliorer.

Plus de web apps en Europe avec iOS 17.4

La prochaine version du système mobile, actuellement en bêta 3, ne fait pas qu’ajouter des possibilités. Elle en retire une, et pas des moindres : les applications web (aussi appelées PWA, pour Progressive Web Apps).

Les web apps ont mis du temps à être reconnues par Apple, qui ne jurait que par les applications natives. Une web app est pour rappel une page web installée sur l’écran d’accueil. À la différence d’une simple page web dans Safari, elle dispose d’une barre de navigation simplifiée. Lors de l’installation, on peut lui choisir un nom et une icône. Les notifications sont également prises en charge.

Surtout, la web app a un fonctionnement indépendant de Safari. Comme l’explique Apple, une web app « ne partage pas d’historique de navigation, de cookies, de données de site web, ni de réglages. Votre navigation reste ainsi séparée, similaire à l’utilisation d’un profil Safari. Ce que vous faites dans une app web reste dans l’app web ».

Or, cette fonction n’existe plus dans iOS 17.4. Sur la première bêta, on pouvait encore penser qu’il s’agissait d’une simple absence et qu’elle allait revenir. La deuxième bêta a introduit de sérieux doutes. Désormais, la situation est claire : Apple l’explique elle-même sur son portail pour les développeurs.

Trop complexe, trop de travail

Voyant qu’un nombre croissant d’observateurs se posaient la question, Apple a finalement ajouté le sujet dans sa FAQ : « Pourquoi les utilisateurs de l’UE n’ont-ils pas accès aux applications web de l’écran d’accueil ? ».

Apple rappelle que l’installation et l’utilisation des web apps sur iOS repose sur une intégration particulière, afin que la sécurité et la vie privée soient préservées. Ces applications fonctionnent de manière isolée, y compris pour leur stockage d’informations.

« Sans ce type d'isolation et d'application, des applications web malveillantes pourraient lire les données d'autres applications web et récupérer leurs autorisations pour accéder à l'appareil photo, au microphone ou à la localisation d'un utilisateur sans son consentement. Les navigateurs pourraient également installer des applications web sur le système sans que l'utilisateur en soit conscient et sans son consentement », explique Apple.

Mais alors, pourquoi ne pas proposer un cadre dans lequel les navigateurs fournissant leur propre moteur pourraient faire la même chose ?

Trop compliqué, selon l’entreprise : « Pour résoudre les problèmes complexes de sécurité et de confidentialité associés aux applications web utilisant d'autres moteurs de navigateur, il aurait fallu créer une architecture d'intégration entièrement nouvelle qui n'existe pas actuellement dans iOS et qui n'était pas réalisable compte tenu des autres exigences du DMA et de la très faible adoption par les utilisateurs des applications web de l'écran d'accueil ».

« C'est pourquoi, pour répondre aux exigences du DMA, nous avons dû supprimer la fonctionnalité des applications web de l'écran d'accueil dans l'UE », ajoute Apple, lançant une nouvelle pique contre le règlement européen, qui s’appliquera dès le 7 mars.

Peu de conséquences ? Pas pour tout le monde

Si l’on en croit Apple, ce changement ne concernera qu’un très faible nombre de personnes au sein de l’Union. Après tout, une application web peut dans tous les cas s’ouvrir comme une page dans le navigateur par défaut. En fait, ce n’est pas toujours le cas.

D’une part, on perd les notifications. Bien pratique quand on ne souhaite pas installer la lourde application native d’un service que l’on peut utiliser en web app (Twitter est un bon exemple). D’autre part, certains services ne peuvent plus du tout fonctionner sans ce mécanisme. C’est le cas de GeForce Now et de Xbox Cloud Gaming.

Bien sûr, NVIDIA et Microsoft peuvent maintenant proposer des applications natives en Europe en utilisant le nouveau système fourni par iOS 17.4. Pas certain cependant que les deux entreprises soient ravies de ce changement, à quelques semaines de l’entrée en vigueur du DMA. D'autant que Phil Spencer, grand patron de la branche Xbox chez Microsoft, a récemment indiqué à The Verge que la société ne voyait pas comment monétiser une telle application sur iOS.

Nous les avons interrogées sur le sujet et mettrons cette actualité à jour quand nous aurons leur réponse.

Il n’est pas certain non plus que la Commission européenne apprécie ce revirement. Elle doit toujours s’exprimer sur l’ampleur des changements proposés par Apple. La seule réaction officielle vient de Thierry Breton, commissaire européen au marché européen. Il avait prévenu, fin janvier : « À partir du 7 mars, nous évaluerons les propositions des entreprises, en tenant compte des commentaires de tiers. Si les solutions proposées ne sont pas suffisantes, nous n’hésiterons pas à prendre des mesures énergiques ».

Écrit par Vincent Hermann

Tiens, en parlant de ça :

Sommaire de l'article

Introduction

Plus de web apps en Europe avec iOS 17.4

Trop complexe, trop de travail

Peu de conséquences ? Pas pour tout le monde

Fermer

Commentaires (49)


En gros Apple veut se faire rémunérer pour les magasin et applis tierces et supprime une fonctionnalité qui peut être sympa (ex : jeu en streaming) pour pousser les acteurs comme Xbox à payer 50cts sur chaque appli installée.
C’est moche et ensuite ils font leur pleureuse.
J’aime bien iPhone car ça tiens longtemps et que c’est fiable, je m’en fous un peu de webapps, mais je trouve ça moche quand même.
Difficile d'être plus ouvertement hostile aux consommateurs/utilisateurs pour rien d'autre que protéger une rente.
Modifié le 16/02/2024 à 17h19

Historique des modifications :

Posté le 16/02/2024 à 17h19


Difficile d'être plus ouvertement hostile aux consommateurs/utilisateurs pour très clairement juste protéger une rente.

Ils sont pas hostiles ! T'as du choix, tu peux passer par Apple, et financer les 30% de commission, ou passer par Apple+un intermédiaire bancaire et financer les 27% de commission+la commission du prestataire bancaire. :roll:

Moi, j'ai choisi de pas passer par Apple.

MisterDams

Ils sont pas hostiles ! T'as du choix, tu peux passer par Apple, et financer les 30% de commission, ou passer par Apple+un intermédiaire bancaire et financer les 27% de commission+la commission du prestataire bancaire. :roll:

Moi, j'ai choisi de pas passer par Apple.
Tu peux aussi passer par un store autre que celui d'Apple (le tien par exemple) et un intermédiaire bancaire autre qu'Apple et ne payer que 0,5 € par an et par app pour un utilisateur après le premier million d'app.
Ça devrait être nettement plus rentable, même si les 0,5 € sont discutables.

fred42

Tu peux aussi passer par un store autre que celui d'Apple (le tien par exemple) et un intermédiaire bancaire autre qu'Apple et ne payer que 0,5 € par an et par app pour un utilisateur après le premier million d'app.
Ça devrait être nettement plus rentable, même si les 0,5 € sont discutables.
Avec 25 000 alertes de sécurité pour l'utilisateur dès qu'il voudra accorder une autorisation ou faire un paiement, un process de validation des Apps qui sera certainement pas du tout prioritaire pour ralentir les publications et MàJ... et sûrement d'autres petites surprises qu'on nous réserve certainement.

Tiens, pourquoi ne pas aussi créer un dossier dédié sur le Springboard ? Un dossier par Store approuvé, voire carrément un dossier "Applications tierces non sécurisées par Apple" pour rassembler toutes ces apps. Mais c'est par pure pédagogie : il faudrait pas que l'utilisateur puisse confondre une App sécurisée et les vilains malwares autres.

Puis vu qu'on est susceptible de prêter son smartphone, ça serait bien qu'on demande une validation FaceID à chaque exécution, histoire de confirmer qu'on fait bien une démarche volontaire en quittant l'environnement bisounoursOS pour des éditeurs aïeOS qui veulent absolument aspirer nos données personnelles et accéder à notre micro. C'est pour la sécurité et la vie privée, hein.

MisterDams

Avec 25 000 alertes de sécurité pour l'utilisateur dès qu'il voudra accorder une autorisation ou faire un paiement, un process de validation des Apps qui sera certainement pas du tout prioritaire pour ralentir les publications et MàJ... et sûrement d'autres petites surprises qu'on nous réserve certainement.

Tiens, pourquoi ne pas aussi créer un dossier dédié sur le Springboard ? Un dossier par Store approuvé, voire carrément un dossier "Applications tierces non sécurisées par Apple" pour rassembler toutes ces apps. Mais c'est par pure pédagogie : il faudrait pas que l'utilisateur puisse confondre une App sécurisée et les vilains malwares autres.

Puis vu qu'on est susceptible de prêter son smartphone, ça serait bien qu'on demande une validation FaceID à chaque exécution, histoire de confirmer qu'on fait bien une démarche volontaire en quittant l'environnement bisounoursOS pour des éditeurs aïeOS qui veulent absolument aspirer nos données personnelles et accéder à notre micro. C'est pour la sécurité et la vie privée, hein.
On va voir ce qu'ils font en réalité en laissant de côté les fantasmes. Et les concurrents diront à la Commission ce qui est abusif. Ensuite Breton sévira.

fred42

On va voir ce qu'ils font en réalité en laissant de côté les fantasmes. Et les concurrents diront à la Commission ce qui est abusif. Ensuite Breton sévira.
Reste qu'au delà du fantasme, c'est exactement le même raisonnement.

Je pense qu'Apple sait très bien qu'une partie de ces règles ne tiendra pas dans le temps. Mais c'est ce qu'ils veulent : du temps. Si ça tient assez longtemps, les stores alternatifs feront un flop (trop compliqué pour les uns, pas rentable pour les autres) et plus personne ne cherchera à y aller.

D'ailleurs, le limiter à l'Europe est aussi une stratégie en ce sens : quel éditeur US ou Chinois ira s'embêter à suivre des règles supplémentaires pour économiser quelques milliers d'euros sur le seul marché européen ? Pas d'éditeur US ou Chinois = des stores vides = des gens désintéressés = un flop.

MisterDams

Reste qu'au delà du fantasme, c'est exactement le même raisonnement.

Je pense qu'Apple sait très bien qu'une partie de ces règles ne tiendra pas dans le temps. Mais c'est ce qu'ils veulent : du temps. Si ça tient assez longtemps, les stores alternatifs feront un flop (trop compliqué pour les uns, pas rentable pour les autres) et plus personne ne cherchera à y aller.

D'ailleurs, le limiter à l'Europe est aussi une stratégie en ce sens : quel éditeur US ou Chinois ira s'embêter à suivre des règles supplémentaires pour économiser quelques milliers d'euros sur le seul marché européen ? Pas d'éditeur US ou Chinois = des stores vides = des gens désintéressés = un flop.
D'ailleurs, le limiter à l'Union européenne est aussi une stratégie en ce sens : quel éditeur US ou Chinois ira s'embêter à suivre des règles supplémentaires pour économiser quelques milliers d'euros sur le seul marché européen ? Pas d'éditeur US ou Chinois = des stores vides = des gens désintéressés = un flop.


C'est clairement tout à fait l'attrition leur stratégie : cantonner le respect de la réglementation au sol européen.

Sauf que… l'Union européenne fait la même chose que les États-unis et affirme l'extra-territorialité de ses lois, tant qu'elles concernent des citoyens européens. Le RGPD l'a bien rappelé.
Ce qui pourrait donc permettre à l'Union européenne de tout de même sanctionner Apple au motif qu'un citoyen européen utilisant un téléphone dit intelligent acheté à l'autre bout du monde subirait l'autre fonctionnement… en violation des règlements européens !
Modifié le 19/02/2024 à 19h37

Historique des modifications :

Posté le 19/02/2024 à 19h36


D'ailleurs, le limiter à l'Europe est aussi une stratégie en ce sens : quel éditeur US ou Chinois ira s'embêter à suivre des règles supplémentaires pour économiser quelques milliers d'euros sur le seul marché européen ? Pas d'éditeur US ou Chinois = des stores vides = des gens désintéressés = un flop.


C'est clairement tout à fait l'attrition leur stratégie : cantonner le respect de la réglementation sur le seul européen.

Sauf que… l'Europe fait la même chose que les États-unis et affirme l'extra-territorialité de ses lois, tant qu'elles concernent des citoyens européens. Le RGPD l'a bien rappelé.
Ce qui pourrait donc permettre à l'Europe de tout de même sanctionner Apple au motif qu'un citoyen européen utilisant un téléphone dit intelligent acheté à l'autre bout du monde subirait l'autre fonctionnement… en violation des règlements européens !

Posté le 19/02/2024 à 19h36


D'ailleurs, le limiter à l'Europe est aussi une stratégie en ce sens : quel éditeur US ou Chinois ira s'embêter à suivre des règles supplémentaires pour économiser quelques milliers d'euros sur le seul marché européen ? Pas d'éditeur US ou Chinois = des stores vides = des gens désintéressés = un flop.


C'est clairement tout à fait l'attrition leur stratégie : cantonner le respect de la réglementation au sol européen.

Sauf que… l'Europe fait la même chose que les États-unis et affirme l'extra-territorialité de ses lois, tant qu'elles concernent des citoyens européens. Le RGPD l'a bien rappelé.
Ce qui pourrait donc permettre à l'Europe de tout de même sanctionner Apple au motif qu'un citoyen européen utilisant un téléphone dit intelligent acheté à l'autre bout du monde subirait l'autre fonctionnement… en violation des règlements européens !

Apple rappelle que l’installation et l’utilisation des web apps sur iOS repose sur une intégration particulière, afin que la sécurité et la vie privée soient préservées.

Comme d'hab, c'est pour la sécurité et la vie privée. C'est un peu le 42 d'Apple : la réponse ultime à la grande question sur la vie, l'univers et le reste.
Mince... ça change tout, je vais devoir continuer à ne pas acheter leur matos, comme prévu...
C'est quoi qui retient les utilisateurs d'iPhone ? Le syndrome de Stockholm ?
La facilité d'utilisation, la durée de mise à jour logicielle, la sécurité plus forte, le côté élitiste des produits et des utilisateurs d'iPhone ajouteront probablement d'autres points.

fred42

La facilité d'utilisation, la durée de mise à jour logicielle, la sécurité plus forte, le côté élitiste des produits et des utilisateurs d'iPhone ajouteront probablement d'autres points.
La durée de mise à jour, ce n'est plus un argument depuis quelques temps déjà. Que ce soit OnePlus, Samsung ou bien d'autres, la durée de mises à jour est à présent de 5 ans, exactement comme Apple.

Côté Google Pixel, c'est même 7 ans, avec un téléphone maintenu jusqu'en 2030 pour le Pixel 8.

Dadkill

La durée de mise à jour, ce n'est plus un argument depuis quelques temps déjà. Que ce soit OnePlus, Samsung ou bien d'autres, la durée de mises à jour est à présent de 5 ans, exactement comme Apple.

Côté Google Pixel, c'est même 7 ans, avec un téléphone maintenu jusqu'en 2030 pour le Pixel 8.
Apple ça va être plus sûr du 7 ans, voir un peu plus.
J’avais un iPhone 8 qui avait été mis à jour 7 ans, et la ça viens de finir récemment.
Et il reste encore les mises à jour de sécurité dessus. C’est imbattable par android pour le moment.
J'aimerai bien voir des sondages sur le taux de population qui ont la moindre conscience de ces sujets d'écosystèmes captifs, qui sont pas le privilège d'une seule société (la prison dorée d'Apple, les tentacules de Google, le rapport qualité/prix "bizarrement" imbattable d'Amazon Prime, l'environnement ultra-relié de Microsoft 365/Azure...) et qui vont façonner le monde pendant au moins la décennie à venir.

A mon avis, c'est dérisoire.
Modifié le 16/02/2024 à 18h06

Historique des modifications :

Posté le 16/02/2024 à 18h05


J'aimerai bien voir des sondages sur le taux de population qui ont la moindre conscience de ces sujets d'écosystèmes captifs, qui sont pas le privilège d'une seule société (la prison dorée d'Apple, les tentacules de Google, le rapport qualité/prix absolument imbattable d'Amazon Prime, l'environnement ultra-relié de Microsoft 365/Azure...) et qui vont façonner le monde pendant au moins la décennie à venir.

A mon avis, c'est dérisoire.

MisterDams

J'aimerai bien voir des sondages sur le taux de population qui ont la moindre conscience de ces sujets d'écosystèmes captifs, qui sont pas le privilège d'une seule société (la prison dorée d'Apple, les tentacules de Google, le rapport qualité/prix "bizarrement" imbattable d'Amazon Prime, l'environnement ultra-relié de Microsoft 365/Azure...) et qui vont façonner le monde pendant au moins la décennie à venir.

A mon avis, c'est dérisoire.
Oui, je me rends bien compte que la plupart des d'utilisateurs d'iPhone ne se rendent pas compte qu'Apple les méprise.
Juste qu'il n'y a rien qui m'attire chez les autres :D (a part peut être les pixel) et aussi la flemme et pas les sous de changer mon apple Watch et mon iPad en même temps
Modifié le 16/02/2024 à 18h08

Historique des modifications :

Posté le 16/02/2024 à 18h07


Juste qu'il n'y a rien qui m'attire chez les autres :D (a part peut être les pixel) et aussi la flemme et pas les sous de changer mon apple Watch et mon iPad en même temps

FFManiac

Juste qu'il n'y a rien qui m'attire chez les autres :D (a part peut être les pixel) et aussi la flemme et pas les sous de changer mon apple Watch et mon iPad en même temps
Belle illustration de l'écosystème hardware captif :bravo:
Même en trouvant un "peut-être" côté Android, la décision est écartée de suite parce qu'il faut "tout racheter" et que l'opération devient impossible. Prochaine étape, commander un AirTag, puis actualiser le commentaire pour le rajouter à la liste des trucs à re-payer :D

MisterDams

Belle illustration de l'écosystème hardware captif :bravo:
Même en trouvant un "peut-être" côté Android, la décision est écartée de suite parce qu'il faut "tout racheter" et que l'opération devient impossible. Prochaine étape, commander un AirTag, puis actualiser le commentaire pour le rajouter à la liste des trucs à re-payer :D
L'écosystème android et lui aussi finalement fermé si tu le regarde dans ce sens, si tu passe d'un téléphone android à un iphone, bah ta montre ne fonctionnera plus pareil etc, donc tu dois aussi tout racheter.

FFManiac

L'écosystème android et lui aussi finalement fermé si tu le regarde dans ce sens, si tu passe d'un téléphone android à un iphone, bah ta montre ne fonctionnera plus pareil etc, donc tu dois aussi tout racheter.
Ça dépend des marques. Une Galaxy Watch garde une partie de ses fonctionnalités sur iOS, et il y a des montres non basées sur wearOS qui marchent avec les deux OS. Et surtout je peux passer d'un Sony à un Asus, alors qu'iOS laisse le choix entre Apple et Apple.

En revanche, plus le temps passe sans qu'on dise rien à Apple, et plus les constructeurs reproduisent le modèle, par exemple certaines fonctions sont limitées aux marques identiques de façon purement arbitraire. C'est le cas des Galaxy Watch sur certaines fonctions de santé, qu'il faut forcer en bidouillant pour les avoir sur des smartphones non Samsung. C'est bien pour ça que ça m'énerve au delà de juste "pas acheter un iPhone".

FFManiac

Juste qu'il n'y a rien qui m'attire chez les autres :D (a part peut être les pixel) et aussi la flemme et pas les sous de changer mon apple Watch et mon iPad en même temps
Pour donner un peu de crédit à ce que je racontes, mes derniers smartphones:
HTC Desire, HTC One S, iPhone 4S, 5s, 6, Galaxy S9, SE 2020, 13 mini, Pixel 6A.
Et on peut ajouter mes téléphones pro et ceux de ma femme, du Galaxy S5 mini, Xperia X, Pixel 3a.

Je ne suis ni pro Apple, ni pro Google, j'ai suivi l'évolution des deux mondes en alternance Android / iOS.

ndlr: à ce moment de la rédaction de mon message, je viens d'effacer un 3615 MyLife, je vais faire plus court.

Sincèrement, si t'es prêt à perdre quelques habitudes/confort sur iOS, mais en reprendre d'autre avec Android, je t'invites à vraiment considérer les Pixel gamme A. Pour moi, c'est ce qui se rapproche le plus d'un iPhone suivant mes critères, et avec un rapport Q/P imbattable.
- minimum 5 ans de mises à jour de sécurité
- Le tarif: en ce moment, t'as le Pixel 7A à 220€ chez Orange en ramenant n'importe quel dumbphone qui traine
- Pas de bloatware ou appli en double comme chez Samsung & Co
- Les permissions sont au niveau de ce que propose iOS. Chaque appli demande si elle peut accéder au micro, la position (non / GPS / environ), les photos (aucune / tout / certaine), etc...

Je suis actuellement sur un Pixel 6A et il y a peu de chance que je retourne sur iOS tant qu'Apple vendra ses iPhone 4 fois le prix d'un Pixel A... Et c'est sans compter iCloud qui coute une blinde, qui sollicite pour te faire prendre un abo, et qui fonctionne bien qu'avec un Mac. Là, j'ai un Microsoft 365 famille 6 x 1To à 55€ les 15 mois (promo en cours et qui tombe souvent sur Amazon).
Les photos sont sync automatiquement, et pas dans un format chelou (une photo noire et blanc, c'est pas une photo couleur avec un filtre NB comme chez Apple).
J'ai des AirPods pro, et l'écouteur gauche déconne (après que les deux coté aient déjà fait un aller retour en garantie). Il était hors de question de remettre 250€ dans des écouteurs non fiable.

Je focus surtout sur le tarif, mais y a pas que ça. Je vais pas réécrire mon gros pavé que j'ai effacé, je m'arrête là. Pour résumé, j'ai vraiment été agréablement surpris du Pixel 6A, et mon prochain sera très probablement un autre Pixel série A.
Je préfère poser de suite que je suis utilisateur d'un téléphone sous une variante d'AOSP (android open surce project). Maintenant si on ne me laissait que comme choix un téléphone sous android de Google ou un iPhone, j'opterai malgré tout pour un iPhone tant android est intrusif et farci jusqu'à la gueule de publicités. Récemment j'ai configuré le smartphone d'une amie et... :vomi1:

Raromatai

Je préfère poser de suite que je suis utilisateur d'un téléphone sous une variante d'AOSP (android open surce project). Maintenant si on ne me laissait que comme choix un téléphone sous android de Google ou un iPhone, j'opterai malgré tout pour un iPhone tant android est intrusif et farci jusqu'à la gueule de publicités. Récemment j'ai configuré le smartphone d'une amie et... :vomi1:
Des pubs dans le système ? Je n'ai jamais vu ça. Pourtant, à la maison on a 5 téléphones android.

alex.d.

Des pubs dans le système ? Je n'ai jamais vu ça. Pourtant, à la maison on a 5 téléphones android.
Alors je ne sais que vous répondre... Je ne pense pas avoir rêver en passant de longs moments à désactiver toutes les options de publicités ciblées cochées d'office, avec tous les messages cherchant à m'en dissuader et tout en sachant que de toute façon je ne maîtrise rien des données envoyées à la fois à Google et à la fois au constructeur du téléphone (une mention spéciale aux envois immédiat sortants sur le réseau dès que l'on quitte le mode avion).

Raromatai

Alors je ne sais que vous répondre... Je ne pense pas avoir rêver en passant de longs moments à désactiver toutes les options de publicités ciblées cochées d'office, avec tous les messages cherchant à m'en dissuader et tout en sachant que de toute façon je ne maîtrise rien des données envoyées à la fois à Google et à la fois au constructeur du téléphone (une mention spéciale aux envois immédiat sortants sur le réseau dès que l'on quitte le mode avion).
J'imagine que ça devait être dans des applis tierce, pre-installées par le constructeur ? C'était quel constructeur ?

alex.d.

J'imagine que ça devait être dans des applis tierce, pre-installées par le constructeur ? C'était quel constructeur ?
Xiaomi (oui, je sais... je rappelle que ce n'était pas mon téléphone :oops:) mais - bien que ce soit plus lointain - je n'ai peu eu de très bons souvenirs de mes Samsung, en particulier à cause des envois de données intempestives entre autre à chaque sortie de mode avion).
Une partie des soucis est clairement liée à Xiaomi, j'en conviens bien volontiers, mais c'était bien imbriqué dans l'OS.

Raromatai

Xiaomi (oui, je sais... je rappelle que ce n'était pas mon téléphone :oops:) mais - bien que ce soit plus lointain - je n'ai peu eu de très bons souvenirs de mes Samsung, en particulier à cause des envois de données intempestives entre autre à chaque sortie de mode avion).
Une partie des soucis est clairement liée à Xiaomi, j'en conviens bien volontiers, mais c'était bien imbriqué dans l'OS.
J'ecris ce message sur un Xiaomi. Zéro pub. Mais j'ai l'habitude de dégager les bloatwares constructeur et d'utiliser les applis standard (chrome et pas le browser xiaomi, etc.)

Raromatai

Xiaomi (oui, je sais... je rappelle que ce n'était pas mon téléphone :oops:) mais - bien que ce soit plus lointain - je n'ai peu eu de très bons souvenirs de mes Samsung, en particulier à cause des envois de données intempestives entre autre à chaque sortie de mode avion).
Une partie des soucis est clairement liée à Xiaomi, j'en conviens bien volontiers, mais c'était bien imbriqué dans l'OS.
Je crois avoir lu que les Xiaomi sont des téléphones très bavarre avec de nombreuses requêtes vers la Chine
Modifié le 17/02/2024 à 12h50

Historique des modifications :

Posté le 17/02/2024 à 12h49


Je crois avoir lu que les Xiaomi sont des téléphones très Navarre avec de nombreuses requêtes vers la Chine

Perso j’en ai rien à faire des stores alternatifs, des WPA, et de tout ce qui va être mis en place. Donc aucun raison de sortir de l’écosystème App’e

woodcutter

Perso j’en ai rien à faire des stores alternatifs, des WPA, et de tout ce qui va être mis en place. Donc aucun raison de sortir de l’écosystème App’e
Ceux qui sont à 100% sur Apple sont pourtant ceux qui gagneraient le plus à une plateforme plus ouverte et compétitive.

Même s'ils continuent d'utiliser les mêmes applis et services, ça serait à de meilleurs prix et conditions simplement dû à la concurrence, et avec un rythme d'innovation supérieur.

Un peu comme si Microsoft avait pu dans les années 2000 empêcher l'installation d'autre chose que IE sur Windows et ainsi empêcher l'arrivée de Firefox et Chrome. Ça aurait été un désastre et le Web aurait eu un tout autre visage.

Ça aurait probablement empêché par la suite l'iPhone d'exister avec son navigateur web innovant car le web aurait dépendu de technos propriétaires Microsoft.
Modifié le 16/02/2024 à 23h20

Historique des modifications :

Posté le 16/02/2024 à 23h11


Ceux qui sont à 100% sur Apple sont pourtant ceux qui gagneraient le plus à un écosystème plus ouvert et compétitif.

Même s'ils continuent d'utiliser les mêmes applis et services, ça sera à de meilleurs prix et conditions simplement dû à la concurrence, et avec un rythme d'innovation supérieur.

Posté le 16/02/2024 à 23h14


Ceux qui sont à 100% sur Apple sont pourtant ceux qui gagneraient le plus à un écosystème plus ouvert et compétitif.

Même s'ils continuent d'utiliser les mêmes applis et services, ça sera à de meilleurs prix et conditions simplement dû à la concurrence, et avec un rythme d'innovation supérieur.

Un peu comme si Microsoft avait pu dans les années 2000 empêcher l'installation d'autre chose que IE et ainsi empêcher l'arrivée de Firefox et Chrome. Ça aurait été un désastre et le Web aurait eu un tout autre visage.

Ça aurait probablement empêché par la suite l'iPhone d'exister avec son navigateur web innovateur car le web aurait dépendu de technos propriétaires Microsoft.

Posté le 16/02/2024 à 23h15


Ceux qui sont à 100% sur Apple sont pourtant ceux qui gagneraient le plus à un écosystème plus ouvert et compétitif.

Même s'ils continuent d'utiliser les mêmes applis et services, ça serait à de meilleurs prix et conditions simplement dû à la concurrence, et avec un rythme d'innovation supérieur.

Un peu comme si Microsoft avait pu dans les années 2000 empêcher l'installation d'autre chose que IE et ainsi empêcher l'arrivée de Firefox et Chrome. Ça aurait été un désastre et le Web aurait eu un tout autre visage.

Ça aurait probablement empêché par la suite l'iPhone d'exister avec son navigateur web innovateur car le web aurait dépendu de technos propriétaires Microsoft.

Posté le 16/02/2024 à 23h17


Ceux qui sont à 100% sur Apple sont pourtant ceux qui gagneraient le plus à un écosystème plus ouvert et compétitif.

Même s'ils continuent d'utiliser les mêmes applis et services, ça serait à de meilleurs prix et conditions simplement dû à la concurrence, et avec un rythme d'innovation supérieur.

Un peu comme si Microsoft avait pu dans les années 2000 empêcher l'installation d'autre chose que IE sur Windows et ainsi empêcher l'arrivée de Firefox et Chrome. Ça aurait été un désastre et le Web aurait eu un tout autre visage.

Ça aurait probablement empêché par la suite l'iPhone d'exister avec son navigateur web innovateur car le web aurait dépendu de technos propriétaires Microsoft.

Posté le 16/02/2024 à 23h19


Ceux qui sont à 100% sur Apple sont pourtant ceux qui gagneraient le plus à une plateforme plus ouverte et compétitive.

Même s'ils continuent d'utiliser les mêmes applis et services, ça serait à de meilleurs prix et conditions simplement dû à la concurrence, et avec un rythme d'innovation supérieur.

Un peu comme si Microsoft avait pu dans les années 2000 empêcher l'installation d'autre chose que IE sur Windows et ainsi empêcher l'arrivée de Firefox et Chrome. Ça aurait été un désastre et le Web aurait eu un tout autre visage.

Ça aurait probablement empêché par la suite l'iPhone d'exister avec son navigateur web innovateur car le web aurait dépendu de technos propriétaires Microsoft.

wagaf

Ceux qui sont à 100% sur Apple sont pourtant ceux qui gagneraient le plus à une plateforme plus ouverte et compétitive.

Même s'ils continuent d'utiliser les mêmes applis et services, ça serait à de meilleurs prix et conditions simplement dû à la concurrence, et avec un rythme d'innovation supérieur.

Un peu comme si Microsoft avait pu dans les années 2000 empêcher l'installation d'autre chose que IE sur Windows et ainsi empêcher l'arrivée de Firefox et Chrome. Ça aurait été un désastre et le Web aurait eu un tout autre visage.

Ça aurait probablement empêché par la suite l'iPhone d'exister avec son navigateur web innovant car le web aurait dépendu de technos propriétaires Microsoft.
Alors j'y vais de ma confession.
J'utilise un iPhone depuis le 3Gs, donc une grosse décennie et 1/2

Je vais peut-être surprendre du monde, mais je n'ai AUCUN besoin d'un store alternatif.
Mon tel n'est pas blindé d'applis, je ne suis pas un téléchargeur compulsif, j'ai ce dont j'ai besoin.
Les applis dont j'ai besoin, je les ai toujours trouvées sur l'app store Apple.

Au début, mes abonnements presse étaient dans le news stand et j'etais abonné par le truchement d'Apple.
Depuis, ces éditeurs ont publié leurs applis perso, et gèrent leur abonnement sur leur système propre.
A priori ça fonctionne bien, leur permet de générer du revenu sans payer de redevance à qui que ce soit ni contrevenir aux règles de la market place qu'est l'AppStore.
La seule "contrainte" est que je dois passer par leur site Web pour gérer/renouveler mon abonnement, et je peux le faire depuis mon tel/tablette sans souci.

Si le côté "captif" d'Apple finit par me courir sur le système, je changerai de crèmerie.
J'irai me faire capturer ailleurs (parce qu'il ne faut pas rêver non plus)

C'est râlant à la fin d'entendre des complaintes sur l'eco système bâti par untel ou un autre et qui ne convient pas à ceux qui n'en ont inventé aucun mais profitent de ceux qui existent.

Si on veut imposer sa loi, le point de départ est d'être déjà chez soi.
Si quelqu'un (prestataire de service ou utilisateur) n'est pas content, il va voir ailleurs.
Apple fera la tronche aussi si les utilisateurs se barrent parce qu'ils ne trouvent plus leur bonheur sur leur store.

Pareil pour les web-app.
On utilise une fonctionnalité apportée par le navigateur qui, elle, repose sur l'architecture système qui l'héberge.
Maintenant, dans une certaine mesure, on est dans une situation où las utilisateurs ou éditeurs de programmes iraient se plaindre à l'UE pour forcer INTEL à revoir l'architecture de leurs procs parce qu'un truc qu'ils font fonctionner sur les processeurs AMD n'est pas transposable/utilisable tel quel chez ceux qui utilisent un proc Intel.

Gldump92

Alors j'y vais de ma confession.
J'utilise un iPhone depuis le 3Gs, donc une grosse décennie et 1/2

Je vais peut-être surprendre du monde, mais je n'ai AUCUN besoin d'un store alternatif.
Mon tel n'est pas blindé d'applis, je ne suis pas un téléchargeur compulsif, j'ai ce dont j'ai besoin.
Les applis dont j'ai besoin, je les ai toujours trouvées sur l'app store Apple.

Au début, mes abonnements presse étaient dans le news stand et j'etais abonné par le truchement d'Apple.
Depuis, ces éditeurs ont publié leurs applis perso, et gèrent leur abonnement sur leur système propre.
A priori ça fonctionne bien, leur permet de générer du revenu sans payer de redevance à qui que ce soit ni contrevenir aux règles de la market place qu'est l'AppStore.
La seule "contrainte" est que je dois passer par leur site Web pour gérer/renouveler mon abonnement, et je peux le faire depuis mon tel/tablette sans souci.

Si le côté "captif" d'Apple finit par me courir sur le système, je changerai de crèmerie.
J'irai me faire capturer ailleurs (parce qu'il ne faut pas rêver non plus)

C'est râlant à la fin d'entendre des complaintes sur l'eco système bâti par untel ou un autre et qui ne convient pas à ceux qui n'en ont inventé aucun mais profitent de ceux qui existent.

Si on veut imposer sa loi, le point de départ est d'être déjà chez soi.
Si quelqu'un (prestataire de service ou utilisateur) n'est pas content, il va voir ailleurs.
Apple fera la tronche aussi si les utilisateurs se barrent parce qu'ils ne trouvent plus leur bonheur sur leur store.

Pareil pour les web-app.
On utilise une fonctionnalité apportée par le navigateur qui, elle, repose sur l'architecture système qui l'héberge.
Maintenant, dans une certaine mesure, on est dans une situation où las utilisateurs ou éditeurs de programmes iraient se plaindre à l'UE pour forcer INTEL à revoir l'architecture de leurs procs parce qu'un truc qu'ils font fonctionner sur les processeurs AMD n'est pas transposable/utilisable tel quel chez ceux qui utilisent un proc Intel.
Tu n'as probablement pas bien lu mon commentaire : c'est justement ceux qui utilisent les services Apple à 100% qui gagneraient le plus, c'est mécanique.
"Apple fera la tronche aussi si les utilisateurs se barrent"... bah non, ils ne se barreront pas car ils ne peuvent pas, ils sont captifs, c'est conçu pour.

Si quelqu'un (prestataire de service ou utilisateur) n'est pas content, il va voir ailleurs.


Pareil, ils ne peuvent pas. Ce n'est pas un marché libre. C'est un marché captif, et la marge d'Apple sur l'App Store (78%) indiquerait à n'importe quel économiste qu'il y a clairement un soucis.
C'est râlant à la fin d'entendre des complaintes sur l'eco système bâti par untel ou un autre et qui ne convient pas à ceux qui n'en ont inventé aucun mais profitent de ceux qui existent.


La Loi est légitime pour réguler tous les secteurs d'activité et protéger les consommateurs même quand c'est Apple. Par ailleurs Apple n'a pas vraiment innové dans les 15 dernières années. À la tête d'Apple il n'y a plus d'innovateurs depuis longtemps. C'est des financiers qui exploitent leur position au maximum.
Si on veut imposer sa loi, le point de départ est d'être déjà chez soi.


Nos états sont légitimes pour imposer notre Loi à Apple. Sinon autant militer directement pour un système néo-féodal (on y est en fait déjà plus ou moins) dans lequel les "états" sont des entreprises comme Apple qui perçoivent leur dime et imposent leur loi, avec des Serfs heureux de servir leur seigneur.

Très bon article sur le sujet

Modifié le 19/02/2024 à 19h28

Historique des modifications :

Posté le 19/02/2024 à 19h06


Tu n'as probablement pas bien lu mon commentaire.

C'est justement ceux qui utilisent les services Apple à 100% sont ceux qui gagneraient le plus, c'est mécanique.

"Apple fera la tronche aussi si les utilisateurs se barrent"... bah non, ils ne se barreront pas car ils ne peuvent pas, ils sont captifs, c'est conçu pour.

Si quelqu'un (prestataire de service ou utilisateur) n'est pas content, il va voir ailleurs.

Pareil, ils ne peuvent pas. Ce n'est pas un marché libre. C'est un marché captif, et la marge d'Apple sur l'App Store (78%) indiquerait à n'importe quel économiste qu'il y a clairement un soucis.

Ça permet justement à Apple de ne pas trop innover et d'exploiter leur position au maximum.

C'est râlant à la fin d'entendre des complaintes sur l'eco système bâti par untel ou un autre et qui ne convient pas à ceux qui n'en ont inventé aucun mais profitent de ceux qui existent.

La Loi est légitime pour réguler tous les secteurs d'activité et protéger les consommateurs même quand c'est Apple. Par ailleurs Apple n'a pas vraiment innové dans les 15 dernières années. À la tête d'Apple il n'y a plus d'innovateurs depuis longtemps. C'est des financiers qui exploitent leur position au maximum.

Si on veut imposer sa loi, le point de départ est d'être déjà chez soi.


Autant militer directement pour un système néo-féodal (on y est en fait déjà plus ou moins) dans lequel les "états" sont des entreprises comme Apple qui perçoivent leur dime et imposent leur loi, avec des Serfs heureux de leur seigneur.

Posté le 19/02/2024 à 19h06


Tu n'as probablement pas bien lu mon commentaire.

C'est justement ceux qui utilisent les services Apple à 100% sont ceux qui gagneraient le plus, c'est mécanique.

"Apple fera la tronche aussi si les utilisateurs se barrent"... bah non, ils ne se barreront pas car ils ne peuvent pas, ils sont captifs, c'est conçu pour.

Si quelqu'un (prestataire de service ou utilisateur) n'est pas content, il va voir ailleurs.

Pareil, ils ne peuvent pas. Ce n'est pas un marché libre. C'est un marché captif, et la marge d'Apple sur l'App Store (78%) indiquerait à n'importe quel économiste qu'il y a clairement un soucis.

Ça permet justement à Apple de ne pas trop innover et d'exploiter leur position au maximum.

C'est râlant à la fin d'entendre des complaintes sur l'eco système bâti par untel ou un autre et qui ne convient pas à ceux qui n'en ont inventé aucun mais profitent de ceux qui existent.

La Loi est légitime pour réguler tous les secteurs d'activité et protéger les consommateurs même quand c'est Apple. Par ailleurs Apple n'a pas vraiment innové dans les 15 dernières années. À la tête d'Apple il n'y a plus d'innovateurs depuis longtemps. C'est des financiers qui exploitent leur position au maximum.

Si on veut imposer sa loi, le point de départ est d'être déjà chez soi.


Nos états sont légitimes pour imposer notre Loi à Apple. Sinon autant militer directement pour un système néo-féodal (on y est en fait déjà plus ou moins) dans lequel les "états" sont des entreprises comme Apple qui perçoivent leur dime et imposent leur loi, avec des Serfs heureux de servir leur seigneur.

Posté le 19/02/2024 à 19h07


Tu n'as probablement pas bien lu mon commentaire.

C'est justement ceux qui utilisent les services Apple à 100% sont ceux qui gagneraient le plus, c'est mécanique.

"Apple fera la tronche aussi si les utilisateurs se barrent"... bah non, ils ne se barreront pas car ils ne peuvent pas, ils sont captifs, c'est conçu pour.

Si quelqu'un (prestataire de service ou utilisateur) n'est pas content, il va voir ailleurs.

Pareil, ils ne peuvent pas. Ce n'est pas un marché libre. C'est un marché captif, et la marge d'Apple sur l'App Store (78%) indiquerait à n'importe quel économiste qu'il y a clairement un soucis.

Ça permet justement à Apple de ne pas trop innover et d'exploiter leur position au maximum.

C'est râlant à la fin d'entendre des complaintes sur l'eco système bâti par untel ou un autre et qui ne convient pas à ceux qui n'en ont inventé aucun mais profitent de ceux qui existent.

La Loi est légitime pour réguler tous les secteurs d'activité et protéger les consommateurs même quand c'est Apple. Par ailleurs Apple n'a pas vraiment innové dans les 15 dernières années. À la tête d'Apple il n'y a plus d'innovateurs depuis longtemps. C'est des financiers qui exploitent leur position au maximum.

Si on veut imposer sa loi, le point de départ est d'être déjà chez soi.


Nos états sont légitimes pour imposer notre Loi à Apple. Sinon autant militer directement pour un système néo-féodal (on y est en fait déjà plus ou moins) dans lequel les "états" sont des entreprises comme Apple qui perçoivent leur dime et imposent leur loi, avec des Serfs heureux de servir leur seigneur.

Posté le 19/02/2024 à 19h09


Tu n'as probablement pas bien lu mon commentaire : c'est justement ceux qui utilisent les services Apple à 100% sont ceux qui gagneraient le plus, c'est mécanique.

"Apple fera la tronche aussi si les utilisateurs se barrent"... bah non, ils ne se barreront pas car ils ne peuvent pas, ils sont captifs, c'est conçu pour.

Si quelqu'un (prestataire de service ou utilisateur) n'est pas content, il va voir ailleurs.

Pareil, ils ne peuvent pas. Ce n'est pas un marché libre. C'est un marché captif, et la marge d'Apple sur l'App Store (78%) indiquerait à n'importe quel économiste qu'il y a clairement un soucis.

C'est râlant à la fin d'entendre des complaintes sur l'eco système bâti par untel ou un autre et qui ne convient pas à ceux qui n'en ont inventé aucun mais profitent de ceux qui existent.

La Loi est légitime pour réguler tous les secteurs d'activité et protéger les consommateurs même quand c'est Apple. Par ailleurs Apple n'a pas vraiment innové dans les 15 dernières années. À la tête d'Apple il n'y a plus d'innovateurs depuis longtemps. C'est des financiers qui exploitent leur position au maximum.

Si on veut imposer sa loi, le point de départ est d'être déjà chez soi.


Nos états sont légitimes pour imposer notre Loi à Apple. Sinon autant militer directement pour un système néo-féodal (on y est en fait déjà plus ou moins) dans lequel les "états" sont des entreprises comme Apple qui perçoivent leur dime et imposent leur loi, avec des Serfs heureux de servir leur seigneur.


Posté le 19/02/2024 à 19h21


Tu n'as probablement pas bien lu mon commentaire : c'est justement ceux qui utilisent les services Apple à 100% sont ceux qui gagneraient le plus, c'est mécanique.

"Apple fera la tronche aussi si les utilisateurs se barrent"... bah non, ils ne se barreront pas car ils ne peuvent pas, ils sont captifs, c'est conçu pour.

Si quelqu'un (prestataire de service ou utilisateur) n'est pas content, il va voir ailleurs.

Pareil, ils ne peuvent pas. Ce n'est pas un marché libre. C'est un marché captif, et la marge d'Apple sur l'App Store (78%) indiquerait à n'importe quel économiste qu'il y a clairement un soucis.

C'est râlant à la fin d'entendre des complaintes sur l'eco système bâti par untel ou un autre et qui ne convient pas à ceux qui n'en ont inventé aucun mais profitent de ceux qui existent.

La Loi est légitime pour réguler tous les secteurs d'activité et protéger les consommateurs même quand c'est Apple. Par ailleurs Apple n'a pas vraiment innové dans les 15 dernières années. À la tête d'Apple il n'y a plus d'innovateurs depuis longtemps. C'est des financiers qui exploitent leur position au maximum.

Si on veut imposer sa loi, le point de départ est d'être déjà chez soi.


Nos états sont légitimes pour imposer notre Loi à Apple. Sinon autant militer directement pour un système néo-féodal (on y est en fait déjà plus ou moins) dans lequel les "états" sont des entreprises comme Apple qui perçoivent leur dime et imposent leur loi, avec des Serfs heureux de servir leur seigneur.


https://doctorow.medium.com/the-cult-of-mac-fefa9b331808

Posté le 19/02/2024 à 19h22


Tu n'as probablement pas bien lu mon commentaire : c'est justement ceux qui utilisent les services Apple à 100% sont ceux qui gagneraient le plus, c'est mécanique.

"Apple fera la tronche aussi si les utilisateurs se barrent"... bah non, ils ne se barreront pas car ils ne peuvent pas, ils sont captifs, c'est conçu pour.

Si quelqu'un (prestataire de service ou utilisateur) n'est pas content, il va voir ailleurs.

Pareil, ils ne peuvent pas. Ce n'est pas un marché libre. C'est un marché captif, et la marge d'Apple sur l'App Store (78%) indiquerait à n'importe quel économiste qu'il y a clairement un soucis.

C'est râlant à la fin d'entendre des complaintes sur l'eco système bâti par untel ou un autre et qui ne convient pas à ceux qui n'en ont inventé aucun mais profitent de ceux qui existent.

La Loi est légitime pour réguler tous les secteurs d'activité et protéger les consommateurs même quand c'est Apple. Par ailleurs Apple n'a pas vraiment innové dans les 15 dernières années. À la tête d'Apple il n'y a plus d'innovateurs depuis longtemps. C'est des financiers qui exploitent leur position au maximum.

Si on veut imposer sa loi, le point de départ est d'être déjà chez soi.


Nos états sont légitimes pour imposer notre Loi à Apple. Sinon autant militer directement pour un système néo-féodal (on y est en fait déjà plus ou moins) dans lequel les "états" sont des entreprises comme Apple qui perçoivent leur dime et imposent leur loi, avec des Serfs heureux de servir leur seigneur.

Très bon article sur le sujet: https://doctorow.medium.com/the-cult-of-mac-fefa9b331808

Posté le 19/02/2024 à 19h22


Tu n'as probablement pas bien lu mon commentaire : c'est justement ceux qui utilisent les services Apple à 100% sont ceux qui gagneraient le plus, c'est mécanique.

"Apple fera la tronche aussi si les utilisateurs se barrent"... bah non, ils ne se barreront pas car ils ne peuvent pas, ils sont captifs, c'est conçu pour.

Si quelqu'un (prestataire de service ou utilisateur) n'est pas content, il va voir ailleurs.

Pareil, ils ne peuvent pas. Ce n'est pas un marché libre. C'est un marché captif, et la marge d'Apple sur l'App Store (78%) indiquerait à n'importe quel économiste qu'il y a clairement un soucis.

C'est râlant à la fin d'entendre des complaintes sur l'eco système bâti par untel ou un autre et qui ne convient pas à ceux qui n'en ont inventé aucun mais profitent de ceux qui existent.

La Loi est légitime pour réguler tous les secteurs d'activité et protéger les consommateurs même quand c'est Apple. Par ailleurs Apple n'a pas vraiment innové dans les 15 dernières années. À la tête d'Apple il n'y a plus d'innovateurs depuis longtemps. C'est des financiers qui exploitent leur position au maximum.

Si on veut imposer sa loi, le point de départ est d'être déjà chez soi.


Nos états sont légitimes pour imposer notre Loi à Apple. Sinon autant militer directement pour un système néo-féodal (on y est en fait déjà plus ou moins) dans lequel les "états" sont des entreprises comme Apple qui perçoivent leur dime et imposent leur loi, avec des Serfs heureux de servir leur seigneur.

Très bon article sur le sujet: https://doctorow.medium.com/the-cult-of-mac-fefa9b331808

Posté le 19/02/2024 à 19h22


Tu n'as probablement pas bien lu mon commentaire : c'est justement ceux qui utilisent les services Apple à 100% sont ceux qui gagneraient le plus, c'est mécanique.

"Apple fera la tronche aussi si les utilisateurs se barrent"... bah non, ils ne se barreront pas car ils ne peuvent pas, ils sont captifs, c'est conçu pour.

Si quelqu'un (prestataire de service ou utilisateur) n'est pas content, il va voir ailleurs.


Pareil, ils ne peuvent pas. Ce n'est pas un marché libre. C'est un marché captif, et la marge d'Apple sur l'App Store (78%) indiquerait à n'importe quel économiste qu'il y a clairement un soucis.
C'est râlant à la fin d'entendre des complaintes sur l'eco système bâti par untel ou un autre et qui ne convient pas à ceux qui n'en ont inventé aucun mais profitent de ceux qui existent.


La Loi est légitime pour réguler tous les secteurs d'activité et protéger les consommateurs même quand c'est Apple. Par ailleurs Apple n'a pas vraiment innové dans les 15 dernières années. À la tête d'Apple il n'y a plus d'innovateurs depuis longtemps. C'est des financiers qui exploitent leur position au maximum.
Si on veut imposer sa loi, le point de départ est d'être déjà chez soi.


Nos états sont légitimes pour imposer notre Loi à Apple. Sinon autant militer directement pour un système néo-féodal (on y est en fait déjà plus ou moins) dans lequel les "états" sont des entreprises comme Apple qui perçoivent leur dime et imposent leur loi, avec des Serfs heureux de servir leur seigneur.

Très bon article sur le sujet

Posté le 19/02/2024 à 19h24


Tu n'as probablement pas bien lu mon commentaire : c'est justement ceux qui utilisent les services Apple à 100% sont ceux qui gagneraient le plus, c'est mécanique.

"Apple fera la tronche aussi si les utilisateurs se barrent"... bah non, ils ne se barreront pas car ils ne peuvent pas, ils sont captifs, c'est conçu pour.

Si quelqu'un (prestataire de service ou utilisateur) n'est pas content, il va voir ailleurs.


Pareil, ils ne peuvent pas. Ce n'est pas un marché libre. C'est un marché captif, et la marge d'Apple sur l'App Store (78%) indiquerait à n'importe quel économiste qu'il y a clairement un soucis.
C'est râlant à la fin d'entendre des complaintes sur l'eco système bâti par untel ou un autre et qui ne convient pas à ceux qui n'en ont inventé aucun mais profitent de ceux qui existent.


La Loi est légitime pour réguler tous les secteurs d'activité et protéger les consommateurs même quand c'est Apple. Par ailleurs Apple n'a pas vraiment innové dans les 15 dernières années. À la tête d'Apple il n'y a plus d'innovateurs depuis longtemps. C'est des financiers qui exploitent leur position au maximum.
Si on veut imposer sa loi, le point de départ est d'être déjà chez soi.


Nos états sont légitimes pour imposer notre Loi à Apple. Sinon autant militer directement pour un système néo-féodal (on y est en fait déjà plus ou moins) dans lequel les "états" sont des entreprises comme Apple qui perçoivent leur dime et imposent leur loi, avec des Serfs heureux de servir leur seigneur.

Très bon article sur le sujet

C'est la faute du DMA !


Ils disent un tout petit peu plus que cela, mais vraiment pas assez pour prouver leurs dires.

Il suffit qu'ils considèrent chaque web App comme une nouvelle appli et qu'ils lui créent un contexte isolé du Browser utilisé comme pour n'importe quelle app et leurs craintes seront vaines. En gros, le code du browser est unique mais les données et autorisations sont différentes pour chaque web app.
Dire qu'à ses débuts, l'iPhone v1 n'était pas supposé avoir d'AppStore et devait dépendre uniquement d'applications web... Jusqu'à l'apparition de Cydia.

https://www.servicesmobiles.fr/la-vision-originale-de-steve-jobs-pour-liphone-les-progressive-web-app-47747
J’allais le dire. Apple doit ÉNORMÉMENT aux modeurs. Rien que le menu apparaissant en glissant depuis un coin de l’écran, ce truc a d’abord été implémenté par les modeurs, puis repris par Apple si je ne me trompe pas.
Je ne comprends pas un truc, en fait... Est-ce le DMA qui interdit à l'utilisateur d'avoir un navigateur avec un moteur de rendu de son choix d'un côté et des applications web limitées au moteur d'Apple ? Sur Android, si je ne m'abuse, c'est ainsi que ça fonctionne : j'ai mon Firefox avec Gecko, mais une application web va utiliser le [moteur de rendu du] navigateur du système.
Ça ne me paraît pas délirant comme solution alternative (mais je n'ai pas de connaissance approfondie du DMA, j'admets).

Bon, après, même si c'est une solution possible, elle n'empêcherait pas la mauvaise foi d'Apple...
Bon, après, même si c'est une solution possible, elle n'empêcherait pas la mauvaise foi d'Apple...


C’est juste de ça dont il s’agit. iOS est un système très bien sandboxé. N’importe quel développeur d’appli iOS sait qu’une appli ne peut pas faire n’importe quoi ni accéder aux données des autres applications. Apple joue juste au plus con avec l’UE car ce serait une catastrophe pour eux que ce soit une réussite enviée par le reste du monde.
J'avais creusé dans l’article précédent. Le DMA impose de pouvoir utiliser un autre moteur web dans les applis si tu le veux.
Mais les web app, c'est encore différent d'une appli avec un moteur web.

Ici, le problème d'après Apple, c'est qu'un utilisateur d'un autre browser pourrait installer depuis ce browser une web app et donc, il y aurait un lanceur qui lancerait la web app "sur" ce browser.

Et d'après Apple, ce serait un PB de sécurité et de vie privée, ce qui n'est pas démontré.
Apple fait comme souvent son caca nerveux de petit garçon ! Les excuses de sécurité on avait eu les mêmes pour le "copié collé" fut un temps !

Pour le PWA... bah perso je ne l'utilise pas mais bcp de sites ont misé dessus. Je ne pense pas que ce soit une fonctionnalité importante dans la génération de revenu ou de visites mais c'était quand même fort pratique !

Tout cela changera dans quelques MAJ.



Et c'est toujours fatiguant de lire les mêmes commentaires nous reprochant d'acheter une marque Apple/Google/Xbox/Sony/EquipeDeFoot/Sportif en pensant que sa propre came est meilleur et plus respectueuse du client.
Je ne sais pas exactement de quoi tu parles pour le copier coller ? Est-ce que tu parles de l’abus de certaines app pour espionner le clipboard ?

rm

Je ne sais pas exactement de quoi tu parles pour le copier coller ? Est-ce que tu parles de l’abus de certaines app pour espionner le clipboard ?
A une époque d'iOS, à ses débuts en 2007, ils n'avaient pas implémenté le copié/collé et encore moins inter-app et l'excuse était la même, ce n'est arrivé qu'en 2009.

FraGG

A une époque d'iOS, à ses débuts en 2007, ils n'avaient pas implémenté le copié/collé et encore moins inter-app et l'excuse était la même, ce n'est arrivé qu'en 2009.
Ah oui ok. C’est drôle justement manifestement plusieurs années après ils se sont aperçus que certains développeurs d’application se servaient du presse-papiers pour espionner les utilisateurs. Ils ont donc implémenté le copier coller mais suffisamment mal pour créer une faille mettant en jeu la vie privée des utilisateurs 😅
Modifié le 18/02/2024 à 23h51

Historique des modifications :

Posté le 18/02/2024 à 20h42


Ah oui ok. C’est drôle justement manifestement plusieurs années après ils se sont aperçus que certains développeurs d’application se servaient du presse-papiers pour espionner les utilisateurs. Ils ont donc implémenté le copier coller mais suffisamment mal pour créer une faille mettant en jeu la vie privée des utilisateurs 😅

Je crois bien que la seule web app que j’utilise c’est un raccourci vers Next, sur mon iPad. Comme il s’ouvre dans une fenêtre dédiée, je suppose qu’il y a une web app derrière. Ce n’est qu’un confort d’accès rapide à un site consulté de manière régulière. Il n’y a pas dans ce cas de Next de fonctionnalité ni de présentation particulières.

Les apparences sont en effet contre Apple dans cette histoire. Cette décision dans le contexte des pressions de la DMA a tout l’air d’une réaction capricieuse sous le fard d’une justification liée à la perte de sécurité induite par l’ouverture imposée. « Ok on ouvre, vous avez gagné, mais voyez où ça nous mène ». Étant donné le faible usage rapporté de cette fonctionnalité chez les utilisateurs iOS ça ne leur coûte pas très cher, la balance entre mauvais buzz et communication « nous veillons à votre sécurité » étant considérée sans doute comme favorable. Apple a de toute manière eu jusqu’à présent préférence pour les app. L’ouverture des web app aux notifications et navigateurs tiers sur iOS n’a d’ailleurs pas plus d’un an si je ne me trompe pas.
C'est un vrai problème dans le monde pro : beaucoup de nos devs spécifiques étaient installés en webapp sur les devices de flottes entreprises.

Exemple SAP a décommissionné il y'a un an son SAP Fiori Client qui était une app native (iOS / android) permettant d'accéder au portail d'appli web "Fiori".

La raison est que les navigateurs mobiles étaient assez matures pour gérer correctement le scan de code barre autres fonctions des mobiles; la solution simple a été de tout migrer en PWA.
Là en gros c'est mort sur iOS, à peine un an après !
Oui, je pense que l'impact va être plus important dans les applications d'entreprises où le développement d'applications natives a été remplacé par du développement web afin d'éviter d'avoir des ressources dédiées Android/iOS (on utilise les même équipes qui développent déjà les autres applications métiers non mobile)

Si cela se confirme, cela ne fera que pousser ces entreprises à rester uniquement sur Android.

Spitfire90

Oui, je pense que l'impact va être plus important dans les applications d'entreprises où le développement d'applications natives a été remplacé par du développement web afin d'éviter d'avoir des ressources dédiées Android/iOS (on utilise les même équipes qui développent déjà les autres applications métiers non mobile)

Si cela se confirme, cela ne fera que pousser ces entreprises à rester uniquement sur Android.
Ouais enfin le site devrait toujours marcher le bon côté de la WebApp c'est l'icone et l'affichage qui faisait plus application ( l'historique et les cookies non partagé bla bla bla... )

Mais de ne plus pouvoir installer en PWA n'empêchera pas d'utiliser les fonctionalités si je ne me trompe pas.

Au pire c'est un raccourcis vers le site web, et ça on peut ajouter n'importe-quelle page sur l'écran d'accueil.

Mais oui je suis d'accord, globalement c'est emmerdant pour les entreprises et c'est ridicule de la part d'Apple, mais dans quelques mois ça sera surement de retour.

FraGG

Ouais enfin le site devrait toujours marcher le bon côté de la WebApp c'est l'icone et l'affichage qui faisait plus application ( l'historique et les cookies non partagé bla bla bla... )

Mais de ne plus pouvoir installer en PWA n'empêchera pas d'utiliser les fonctionalités si je ne me trompe pas.

Au pire c'est un raccourcis vers le site web, et ça on peut ajouter n'importe-quelle page sur l'écran d'accueil.

Mais oui je suis d'accord, globalement c'est emmerdant pour les entreprises et c'est ridicule de la part d'Apple, mais dans quelques mois ça sera surement de retour.
Mais de ne plus pouvoir installer en PWA n'empêchera pas d'utiliser les fonctionalités si je ne me trompe pas.
Au pire c'est un raccourcis vers le site web, et ça on peut ajouter n'importe-quelle page sur l'écran d'accueil.


Sur certains périphériques y'a que l'appli métier de dispo, si tu dois remplacer l'appli métier par un raccourci web, tu ouvres également le navigateur web, c'est pas l'idée du siècle...

fofo9012

Mais de ne plus pouvoir installer en PWA n'empêchera pas d'utiliser les fonctionalités si je ne me trompe pas.
Au pire c'est un raccourcis vers le site web, et ça on peut ajouter n'importe-quelle page sur l'écran d'accueil.


Sur certains périphériques y'a que l'appli métier de dispo, si tu dois remplacer l'appli métier par un raccourci web, tu ouvres également le navigateur web, c'est pas l'idée du siècle...
Ok bien vu ! Après j'imagine qu'il est possible de mettre des restrictions d'accès sur ces devices.
En parlant de PWA, NextInpact avait une PWA.
Elle fonctionne toujours grâce a la redirection de nextinpact.com vers next.ink.
Mais maintenant que Next.ink est passé en version définitive, vous allez faire une PWA Next.ink directement ?