MegaUpload : la Nouvelle-Zélande reconnait des surveillances illégales

MegaUpload : la Nouvelle-Zélande reconnait des surveillances illégales

Une nouvelle clé

Avatar de l'auteur
Xavier Berne

Publié dans

Droit

24/09/2012
30

MegaUpload : la Nouvelle-Zélande reconnait des surveillances illégales

Le Premier ministre néo-zélandais vient de reconnaître que les services de renseignements de son pays ont espionné illégalement les communications de plusieurs personnes dans l’affaire MegaUpload. Une enquête a été ouverte.

john key

John Key en conférence de presse, via 3News.

 

C’est par un communiqué officiel publié aujourd’hui que John Key, le Premier ministre néo-zélandais, a annoncé avoir ordonné une enquête sur les services de renseignements de son pays. Ces derniers l’ont informé le 17 septembre dernier avoir agit illégalement dans le cadre de l’affaire ayant conduit à l’arrestation du fondateur de MegaUpload, Kim Dotcom.

 

Il apparaît ainsi que le Bureau de la sécurité des communications du gouvernement (GSCB) « a acquis dans certains cas des communications sans mandat légal », indique le communiqué. Il est précisé que les services de renseignements néo-zélandais « ont agi illégalement en aidant la police à localiser certains individus sous le coup de mandats d'arrêt émis dans cette affaire ». Même si aucun nom n’est expressément mentionné, l’avocat de Kim Dotcom, Greg Towers, a confirmé au New Zealand Herald que le fondateur de MegaUpload était bel et bien concerné, de même que son numéro deux, Bram van der Kolk.

 

Après avoir eu cette information, le Premier ministre a saisi l’Inspection générale du renseignement et de la sécurité, afin de déterminer les circonstances exactes de ces actes illégaux. L’agence gouvernementale devra aussi émettre des recommandations afin que cela ne se reproduise plus. « J'attends de nos agences de renseignements qu’elles opèrent toujours dans la légalité. De leurs actions dépendent la confiance du public » a déclaré John Key.

 

Le Premier ministre précise également que le Parquet néo-zélandais a d’ores et déjà transmis une note à ce sujet à la cour en charge de l’affaire MegaUpload. Kim Dotcom s’est félicité sur Twitter de cette annonce : « Je me réjouis de l'enquête décidée par @JohnKeyPM au sujet d’actes illégaux commis par le GCSB. Étendez s'il vous plaît cette enquête de manière à couvrir l’affaire Mega dans son intégralité ». Rappelons que l’audience d’extradition du fondateur de MegaUpload, initialement prévue pour le mois d’août, a finalement été repoussée à mars 2013.

30

Écrit par Xavier Berne

Tiens, en parlant de ça :

Sommaire de l'article

Introduction

Le brief de ce matin n'est pas encore là

Partez acheter vos croissants
Et faites chauffer votre bouilloire,
Le brief arrive dans un instant,
Tout frais du matin, gardez espoir.

Commentaires (30)


John Key est en train d’ouvrir la porte à un recours précieux pour Kim Dotcom. <img data-src=" />



Edit : J’avais pas vu le sous-titre <img data-src=" />


Le 24/09/2012 à 07h 53

Cela va finir en vice de forme.

Et bien fait pour eux, car la loi est la même pour tous. J’espère que cela calmera les ardeurs des américains car ils ont du faire pression sur la Nouvelle-Zelande.


Le 24/09/2012 à 07h 53

Il a de bonne chances s’en tirer pour vice de forme on dirait… C’est les US qui l’auraient mauvaise dans ce cas là :p



Edit: BBQ d’une seconde ! :(


Inny Abonné
Le 24/09/2012 à 07h 57

Ca la fout mal pour un pays de découvrir que ses propres services secrets bossent pour les USA. <img data-src=" />


Le 24/09/2012 à 07h 58







ActionFighter a écrit :



John Key est en train d’ouvrir la porte à un recours précieux pour Kim Dotcom. <img data-src=" />



Edit : J’avais pas vu le sous-titre <img data-src=" />





C’est surtout qu’ils vont réussir si ça continue à faire capoter le fameux procès, parce que là entre les mandats douteux et les écoutes téléphoniques illégales, pour juste un site d’échanges de fichiers (légaux et illégaux), ça commence à faire un peu bcp….



tazvld Abonné
Le 24/09/2012 à 08h 10

A voir si Kim pourra porter plainte en retour et demander quelques indemnisations…. Avec cette histoire il pourrait même s’enrichir.


Le 24/09/2012 à 08h 12

Bref :



<img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" />



Il y en a tellement de bourdes dans cette affaire qu’on va finir par croire que c’est fait exprès…



Au passage, quand les majors ont voulu, dans les années 1980 il me semble, faire payer les chaînes de télévision pour la diffusion des clips vidéos de leurs artistes, jusqu’alors offerts gratos à titre de promo, les chaînes kiwi ont dit niet et elles n”ont plus rien diffusé. Les majors ont dû faire machine arrière pour ne pas être absentes des chaînes de télévision néo-zélandaises…



Là, c’est la même histoire qui recommence…


Le 24/09/2012 à 08h 25







Commentaire_supprime a écrit :



Il y en a tellement de bourdes dans cette affaire qu’on va finir par croire que c’est fait exprès…





+1000



Le 24/09/2012 à 08h 27

“Le Premier ministre néo-zélandais vient de reconnaître que les services de renseignements de son pays ont espionné illégalement les communications de plusieurs personnes dans l’affaire MegaUpload.”



Ils ont fait une connerie mais au moins ils savent le reconnaître, ça change de nos UMPosteurS…


yvan Abonné
Le 24/09/2012 à 08h 32







exactitudedotcom a écrit :



Je croyais que la NZ était le pays le plus respectueux des libertés publiques…..comme quoi dès qu’il s’agit de répondre aux sollicitations du FBI, tout s’envole (cf la suède).









Inny a écrit :



Ca la fout mal pour un pays de découvrir que ses propres services secrets bossent pour les USA. <img data-src=" />





Ben en fait si tu considères l’influence des libertariens là bas absolument pas, c’est plutôt une sorte de Chili sous Pinochet en termes de rapport à ce qui remet en cause les très riches, notamment américains.



La nouvelle Zélande c’est beau mais c’est peuplé de crétins…



Le 24/09/2012 à 08h 45

Je ne doute pas que malgré les pschiits en pagaille, les USA arrivent à leurs fins…








yvan a écrit :



La nouvelle Zélande c’est beau mais c’est peuplé de crétins…





Ça, c’est valable partout<img data-src=" />



yvan Abonné
Le 24/09/2012 à 08h 54







Anikam a écrit :



Ça, c’est valable partout<img data-src=" />





Plus ou moins quand même, la seule manière respectable d’abandonner le souverainisme c’est par idéal internationaliste, sinon c’est de la stupidité. A noter d’ailleurs que l’amérique du sud a beaucoup plus appris sur le sujet des services secrets US que le reste du monde et a callé au pouvoir plein d’anciens révolutionnaires taulards voire terroristes. Comme quoi ce n’est pas irréversible.



Le 24/09/2012 à 09h 00

“Here we go now ! Going Crazy ! Going Faster ! Mother Fucker !” <img data-src=" />

J’adore cette chanson de DotCom !


Le 24/09/2012 à 09h 42

allez qu’on relache king dotcom .. je suis pas forcément un grand fan, mais j’aime pas l’arbitraire non plus.


yvan Abonné
Le 24/09/2012 à 09h 46







exactitudedotcom a écrit :



alors les francais sont vraiment des crétins aussi….





Ben à bien des égards c’est en cours oui, l’OTAN ronge petit à petit. Pas que j’adorais les militaires et industriels français, dans l’absolu même je suis très contre, mais clairement être inféodé à ces culs bénits d’américains ça fait pas très envie. De deux maux je préfère le moins pire.



yvan Abonné
Le 24/09/2012 à 09h 47







chaton51 a écrit :



allez qu’on relache king dotcom donkey kong .. je suis pas forcément un grand fan, mais j’aime pas l’arbitraire non plus.





<img data-src=" />



(désolé)



Le 24/09/2012 à 11h 07

Ce serais marrant que Wikileaks sortent des détails inconnus sur l’affaire Dotcom non? xD


Le 24/09/2012 à 11h 44

Arrestation illégale, surveillance illégale ; Seraient-ils en train de sortir tous les cadavres du placard avant de remettre les dossiers aux avocats de Dotcom ? <img data-src=" />


Le 24/09/2012 à 12h 12

tiens un des martyrs de services. Si il va en prison, il ira surement avec des copains à lui des services de renseignements kiwis.


Le 24/09/2012 à 15h 31

Allez un dernier petit pas, une invalidation pour viceS de procédures et un retour de MU en grande pompe.



Le FBI ridiculisé ça serai le pied. <img data-src=" />


Le 24/09/2012 à 15h 43







ol1v1er a écrit :



Allez un dernier petit pas, une invalidation pour viceS de procédures et un retour de MU en grande pompe.



Le FBI ridiculisé ça serai le pied. <img data-src=" />





dans la même forme qu’auparavant ? impossible ou alors cette fois ce sera une procédure bien propre au moindre fait avéré de notice & take down non suivi. (avec le foutage de gueule en circonstance agravante.)



J’ose espérer que DotCom n’est pas bête à ce point…



Le 24/09/2012 à 16h 52



Allez un dernier petit pas, une invalidation pour viceS de procédures et un retour de MU en grande pompe.



Le FBI ridiculisé ça serai le pied.





Ben ca risque de pas être facile. Comme je l’ai deja dis auparavant, le but du FBI (et en sous main des majors était surtout de mettre fin aux activités et aux projets futurs de MU, qui devaient être vraiment menaçants pour l’industrie culturelle. Sur ce point le but est atteint, MU est loin de pouvoir revenir, et en ce qui concerne megabox and co, mémé pas en rêve. Peut être même que le fait que cette affaire capote n’est pas plus mal pour le DOJ, qui n’aura pas a statuer sur la légalité de MU avant un moment. UN peu comme DSK,si le but était d’anéantir sa carrière politique (certains diront de l’éloigner de la présidentielle française, perso je n’écarte pas non plus sa place de directeur du FMI comme “cible”), ben on peut dire que le but est pleinement atteint. C’est pareil pour Kim Dotcom



Déjà, avant d’envisager quoi que ce soit, il faudrait que Kim récupère suffisamment de cash. Même si la procédure neo zelandaise était abandonnée demain, il faudrait encore plusieurs mois pour que les banques débloquent les avoirs de kim dotcom comme ceux de mega inc, d’autant plus que l’ordre vient de la justice US et non NZ. Et vu qu’un refus d’extradition ne vaut pas nullité de la procédure us, c’est pas gagné.



Ensuite, la justice NZ ne peut faire qu’une chose: refuser d’extrader kim dotcom. Elle ne peut pas le blanchir ni mettre fin à la procédure initiée aux US, Donc, Dotcom deviendrait de fait un “fugitif” qui risque l’arrestation si il venait à sortir du pays. De même qu’il pourrait être visé par une procédure directement en NZ



Dans tout les cas, absolument personne ne voudra travailler avec lui, vu la haute probabilité d’être poursuivi à son tour aux USA. Et pour un service de la trempe de MU, difficile de n’avoir que de petits hébergeurs dans des pays “exotiques”


Le 24/09/2012 à 17h 03







yvan a écrit :



<img data-src=" />



(désolé)







pas faux non plus



Le 24/09/2012 à 17h 05







lionnel a écrit :



Ben ca risque de pas être facile. Comme je l’ai deja dis auparavant, le but du FBI (et en sous main des majors était surtout de mettre fin aux activités et aux projets futurs de MU, qui devaient être vraiment menaçants pour l’industrie culturelle.









tu aurais pu t’arreter là tout le monde aurait compris qui gouverne réellement et comment les politiques de tout bord aiment baisser leur froc pour quelques pieces !



tout le monde a compris ou je dois remplacer certains mots par d’autres plus crus ?



yvan Abonné
Le 24/09/2012 à 22h 09







lionnel a écrit :



Ben ca risque de pas être facile. Comme je l’ai deja dis auparavant, le but du FBI (et en sous main des majors était surtout de mettre fin aux activités et aux projets futurs de MU, qui devaient être vraiment menaçants pour l’industrie culturelle. Sur ce point le but est atteint, MU est loin de pouvoir revenir, et en ce qui concerne megabox and co, mémé pas en rêve. Peut être même que le fait que cette affaire capote n’est pas plus mal pour le DOJ, qui n’aura pas a statuer sur la légalité de MU avant un moment. UN peu comme DSK,si le but était d’anéantir sa carrière politique (certains diront de l’éloigner de la présidentielle française, perso je n’écarte pas non plus sa place de directeur du FMI comme “cible”), ben on peut dire que le but est pleinement atteint. C’est pareil pour Kim Dotcom



Déjà, avant d’envisager quoi que ce soit, il faudrait que Kim récupère suffisamment de cash. Même si la procédure neo zelandaise était abandonnée demain, il faudrait encore plusieurs mois pour que les banques débloquent les avoirs de kim dotcom comme ceux de mega inc, d’autant plus que l’ordre vient de la justice US et non NZ. Et vu qu’un refus d’extradition ne vaut pas nullité de la procédure us, c’est pas gagné.



Ensuite, la justice NZ ne peut faire qu’une chose: refuser d’extrader kim dotcom. Elle ne peut pas le blanchir ni mettre fin à la procédure initiée aux US, Donc, Dotcom deviendrait de fait un “fugitif” qui risque l’arrestation si il venait à sortir du pays. De même qu’il pourrait être visé par une procédure directement en NZ



Dans tout les cas, absolument personne ne voudra travailler avec lui, vu la haute probabilité d’être poursuivi à son tour aux USA. Et pour un service de la trempe de MU, difficile de n’avoir que de petits hébergeurs dans des pays “exotiques”





L’actualité est en train de te donner super tort tu sais <img data-src=" />



Le 25/09/2012 à 01h 23

Quelle que soit l’issue du procès l’opération est une réussite totale pour les US qui ont 1) fait cesser les operations de MegaUpload qui ne reviendra jamais comme avant même s’ils gagnent, et 2) ils envoient un signal au monde disant que quiconque allant a l’encontre de leurs intérêts sera menacé où qu’il soit dans le monde. Même chose pour Assange.


Le 25/09/2012 à 07h 15







Resman a écrit :



Quelle que soit l’issue du procès l’opération est une réussite totale pour les US qui ont 1) fait cesser les operations de MegaUpload qui ne reviendra jamais comme avant même s’ils gagnent, et 2) ils envoient un signal au monde disant que quiconque allant a l’encontre de leurs intérêts sera menacé où qu’il soit dans le monde. Même chose pour Assange.









  1. Pas sûr. Certes, pour le projet Megabox, on n’en connaît que la version de monsieur Dotcom, qui n’est pas d’une grande fiabilité à ce sujet. Projet qui peut n’être qu’un grand enfumage, autre spécialité du monsieur… Par contre, sa capacité à rebondir après les pires merdes légales (genre aller en taule pour délit d’initié), elle est avérée. Et il pourra faire un come-back retentissant une fois les merdes légales aplanies.



  2. Vu comme ils vont se vautrer, le signal, ça sera surtout “on est des charlots, même si on vous attaque, vous n’avez pas grand chose à craindre tellement nous sommes nuls”. Cela risque plutôt d’être contre-productif…