Des députés veulent interdire Twitter dans l’Hémicycle

Des députés veulent interdire Twitter dans l’Hémicycle

Règlement de comptes (Twitter)

Avatar de l'auteur
Xavier Berne

Publié dans

Droit

06/02/2013
41

Des députés veulent interdire Twitter dans l’Hémicycle

Accusé lundi par le député de l’opposition Philippe Gosselin de polluer les débats au sein de l’Hémicycle, le réseau social Twitter continue de susciter la polémique chez certains parlementaires. Même si le président de l'Assemblée nationale a refusé de couper le Wi-Fi ou de faire usage d'un brouilleur d'ondes, plusieurs élus viennent d'annoncer qu'il souhaitaient que l'utilisation de Twitter soit interdite. 

assemblée

 

Hier soir, le député UMP Hervé Mariton a estimé que le Wi-Fi, installé depuis l’année dernière au Palais Bourbon, pourrait être désactivé dans l'Hémicycle. « Pourquoi pas » a-t-il ainsi déclaré selon l’AFP. D’après lui, l’utilisation d’Internet via ce réseau sans-fil distrairait les parlementaires. « Vous ne pouvez pas à la fois suivre attentivement le débat et passer votre temps à envoyer des vannes et à regarder ce qu'on dit de vous ».

Brouillages

Néanmoins, désactiver le Wi-Fi n’empêcherait pas pour autant les députés de surfer sur le Web, par exemple depuis leurs téléphones portables. Un brouilleur d’ondes existe toutefois, comme nous l’a confirmé ce matin le cabinet du président de l’Assemblée nationale. Seulement, Claude Bartolone « ne l’active pas ». Pourquoi ? Parce que les appareils potentiellement privés de connexion au réseau s’avèrent être « de nouveaux supports de communication », et « peuvent être une source d’information » que le président de l’Assemblée nationale ne souhaite pas couper.

 

L’intéressé a d’ailleurs affirmé ce matin dans une interview à I-Télé qu'il n'y aurait ni désactivation du Wi-Fi, ni d'usage de ce brouilleur. « Je n'utiliserai pas le brouilleur, je n'empêcherai pas la communication électronique » a ainsi déclaré Claude Bartolone, comme le rapporte encore une fois l’AFP. Selon le président de l’Assemblée nationale, « il n'y aura pas d'interdiction du Wi-Fi parce qu'aujourd'hui les méthodes de communication électronique font partie de la vie, mais je veux qu'il y ait une règle du jeu » a-t-il précisé. D’après lui, « il ne peut pas y avoir de propos, qui sont insupportables, d'un parlementaire sur un autre ».

 

Pour rappel, Claude Bartolone a indiqué lundi qu’un groupe de travail avait récemment été mis en place en conférence des présidents, afin de se pencher sur les habitudes de travail des députés, y compris celles ayant trait aux réseaux sociaux.

Deux députés UMP veulent une modification du règlement de l’Assemblée nationale

Plusieurs députés de l’opposition ont toutefois saisi l’occasion pour demander une modification des règles en vigueur au sein de l’Hémicycle. C’est par exemple le cas de Gérald Darmanin, qui a annoncé hier sur Twitter qu’étant donné « les dommages de Twitter pour le travail des députés », il cesserait de tweeter en séance et qu’il proposerait dès aujourd’hui une modification du règlement de l’Assemblée nationale. Sa démarche a été rejointe par Guillaume Larrivé, pour qui « la sérénité des débats » nécessite une interdiction de Twitter au sein de l’Hémicycle. 

 

Nous ne manquerons pas de revenir sur la proposition de ces élus, une fois que celle-ci sera publiée.

41

Écrit par Xavier Berne

Tiens, en parlant de ça :

Sommaire de l'article

Introduction

Brouillages

Commentaires (41)


Le 06/02/2013 à 15h 57



et bah pauvre France .. quand on voit le niveau ….. a croire que vous les députés vous êtes tous des “branleurs” ?



( et je pèse mes mots)


Le 06/02/2013 à 15h 58

Interdire, interdire, interdire ! Avec le mot “taxer”, certains n’ont que ça à la bouche.


sebtx Abonné
Le 06/02/2013 à 15h 59

Les économies qui pourraient être faites si on en supprimait les 34 et qu’on leur sucrait quelques avantages…



Ca ne changerait pas grand chose au niveau de ce qui y est voté de toutes façons…


Le 06/02/2013 à 15h 59

Et ceux qui twittent (sur le sujet discuté en séance), eux, on ne peut pas leur reprocher d’être des godillots.


Le 06/02/2013 à 16h 00

mais ou sont les parents des députés?

non parce que ça me fait penser au debat sur les portables à l’école <img data-src=" />


Le 06/02/2013 à 16h 00

Ainsi que le téléphone portable et faire une demande que l’assemblé doit comporter un minimum de 150 personnes, sinon c’est des sanctions sur le salaire.


John Shaft Abonné
Le 06/02/2013 à 16h 02







Consultant a écrit :



mais ou sont les parents des députés?

non parce que ça me fait penser au debat sur les portables à l’école <img data-src=" />







<img data-src=" />



Wait. C’est exactement ça en fait ! <img data-src=" />



yvan Abonné
Le 06/02/2013 à 16h 04



« Vous ne pouvez pas à la fois suivre attentivement le débat et passer votre temps à envoyer des vannes et à regarder ce qu’on dit de vous ».



C’est vrai que ça vole tellement haut, il est nécessaire d’avoir une attention de 100% à l’assemblée nationale <img data-src=" />


Le 06/02/2013 à 16h 05







Consultant a écrit :



mais ou sont les parents des députés?

non parce que ça me fait penser au debat sur les portables à l’école <img data-src=" />









John Shaft a écrit :



<img data-src=" />



Wait. C’est exactement ça en fait ! <img data-src=" />





+1…

Bel exemple pour ceux qui passent leur vie sur PCInpact Facebook (<img data-src=" />) quand ils sont au taff







yvan a écrit :



C’est vrai que ça vole tellement haut, il est nécessaire d’avoir une attention de 100% à l’assemblée nationale <img data-src=" />





Rigole pas… en plein débat sur le mariage, ils en reviennent encore et toujours sur la PMA qui n’a pas de rapport direct… c’est dire si le déficit d’attention est violent (/angélisme)



Romain_Ph Abonné
Le 06/02/2013 à 16h 08

Que les députés commencent déjà par bien faire leurs travail… à ne pas utiliser de plus en plus de cabinets de conseils privés (http://www.mediapart.fr/journal/france/160113/les-deputes-commencent-recourir-de… ) , à être présents aux séances, à ne plus cumuler les mandats, etc …



Je pense qu’il y a d’autres priorités que twitter… mais bon venant de l’ump…


Le 06/02/2013 à 16h 09







John Shaft a écrit :



<img data-src=" />



Wait. C’est exactement ça en fait ! <img data-src=" />







je pense que je vais leur faire un courrier pour le fun .. quand on est mal élévé (car c’est bien là la base du problème) et que l’on est censé acter des “choses” comme la “loi” sur les téléphones portables à l’école la moindre des choses c’est d’être exemplaire…



ET oui le Et est gros ;) je ne parle pas du coût caché de ce “débat” comme si ils n’avient que ça à faire …pathétique …ah non politique



<img data-src=" />



Le 06/02/2013 à 16h 10

Je trouve la position du Sieur Bartolone très raisonnable.

C’est vrai que c’est pas malin de balancer sur une autre député via Twitter. C’est pas vraiment mature comme comportement. (Vu que l’assemblée ressemble déjà à une cours de maternelle…)


Le 06/02/2013 à 16h 11

Il faut dire qu’avec internet, et avec les gens qui suivent les débats sur touitteur, les mensonges un peu trop gros peuvent être démentis un peu trop rapidement, avant même qu’on ait oublié ce que le type a raconté…



C’est très embêtant, ça empêche l’obstruction qui ne ressemble pas de trop à de l’obstruction…


Le 06/02/2013 à 16h 13







trevisev a écrit :



Interdire, interdire, interdire ! Avec le mot “taxer”, certains n’ont que ça à la bouche.





+1

On est à l’AN là, pas dans une classe de 3e! Y peuvent pas se controler un peu, et prendre conscience qu’ils ne sont pas dans une cour de récréation?

Et dire que ce sont eux, de gauche comme de droite, qui sont censés représenté “l’élite” de nos régions et voter nos lois. Ça promet .. <img data-src=" />



Le 06/02/2013 à 16h 14

combien a coûter le brouilleur qui sert a rein . rien <img data-src=" />


Le 06/02/2013 à 16h 16







loindemoi a écrit :



combien a coûter le brouilleur qui sert a rein . rien <img data-src=" />





Il a déjà servi. C’est juste le président actuel qui ne s’en sert pas et il ne serra pas président à vie.



Par contre je pense que le Wifi a coûté beaucoup plus cher, ça serait très c de ne pas l’utiliser. Sans compter que ça limiterai la capacité des spectateurs à communiquer avec l’extérieur.



hellmut Abonné
Le 06/02/2013 à 16h 24







Khalev a écrit :



Je trouve la position du Sieur Bartolone très raisonnable.

C’est vrai que c’est pas malin de balancer sur une autre député via Twitter. C’est pas vraiment mature comme comportement. (Vu que l’assemblée ressemble déjà à une cours de maternelle…)





Ben Bartolone veut réguler le contenu, non le contenant. <img data-src=" />



Le 06/02/2013 à 16h 33

plus tard, je veux être député!





non mais entre cumul de salaire, 3x plus de voix que de députés dans la salle, font pas leur boulots, c’est vraiment n’importe quoi.



mais c’est comme la copie privée, ils font la loi alors on peut rien dire!


Le 06/02/2013 à 16h 42

Même si les avantages des députés peuvent parfois être un peu généraux. Je lis beaucoup d’avis populistes et même mensongers.



Concernant la blocage de twitter ou de l’accès au WiFi, je suis très satisfait de la réponse du président Bartolone qui a bien compris que le réseau sans fil n’est qu’un moyen de communication et que les échanges des députés sur Twitter ne sont pas très choquants. Les dérapages sont assez rares et ça permet à TOUS de pouvoir suivre les échanges publiquement.



Pourquoi se plaindre et relayer des idées extrêmes sur des députés qui font pour certains en tout cas leur métier sans compter les heures !


Le 06/02/2013 à 16h 42

il faudrait leur interdire l’accès au net et brouiller les tel portables.



<img data-src=" />



Désolé mais vous n’êtes pas payer pour glander sur le net !!!!!!


Le 06/02/2013 à 16h 50







Consultant a écrit :



et bah pauvre France .. quand on voit le niveau ….. a croire que vous les députés vous êtes tous des “branleurs” ?



( et je pèse mes mots)







Regarde le Petit Journal d’hier, le mot “branleur” prendra toute sa forme <img data-src=" />



Le 06/02/2013 à 16h 50







hellmut a écrit :



Ben Bartolone veut réguler le contenu, non le contenant. <img data-src=" />





Oui c’est quelque chose qui est interdit dans le règlement de l’assemblée, c’est pas pour que ça soit détourné par twitter.



Je préfère qu’on les oblige à se retenir sur Twitter, et qu’ils puissent continuer à utiliser leur téléphone/tablette pour se tenir au courant que leur couper toute forme de communication moderne avec l’extérieur.



L’idée c’est quand même qu’ils puissent débattre “sereinement” (bon ok c’est un peu raté).



Le 06/02/2013 à 16h 54







nemesis93_75 a écrit :



Regarde le Petit Journal d’hier, le mot “branleur” prendra toute sa forme <img data-src=" />







slt stromtrooper <img data-src=" />



ca marche tu peux m’envoyer un lien que je regarde une fois à la maison stp ?



merci



Le 06/02/2013 à 16h 59







Consultant a écrit :



slt stromtrooper <img data-src=" />



ca marche tu peux m’envoyer un lien que je regarde une fois à la maison stp ?



merci









http://www.canalplus.fr/c-divertissement/pid3351-c-le-petit-journal.html?kwid=go…



A partir de 12:39 <img data-src=" />



Le 06/02/2013 à 16h 59

C’est triste de voir qu’un réseau social et quelques jeux smartphones suffisent à mettre à mal nos institutions. Sans être plus noble, je trouve que la méthode de Poutine faisant picoler Sarkozy avait quand même plus de classe.

Blague à part, plutôt qu’interdire twitter, vaudrait mieux leur interdire directement les objets électroniques, histoire qu’ils ne switchent pas sur angry birds…


Le 06/02/2013 à 17h 07







nemesis93_75 a écrit :



http://www.canalplus.fr/c-divertissement/pid3351-c-le-petit-journal.html?kwid=go…



A partir de 12:39 <img data-src=" />







Rien a voir avec le sujet précis mais le début de ta vidéo fait peur .. surtout le nombre de vues sur Youtube ..



Winderly Abonné
Le 06/02/2013 à 17h 12







Consultant a écrit :



mais ou sont les parents des députés?

non parce que ça me fait penser au debat sur les portables à l’école <img data-src=" />





Je vois pas de contradiction.

Tout ça ressemble à une école, c’est à s’y méprendre.



Le 06/02/2013 à 17h 41

Twitter au bureau = licenciement

Twitter en étant ministre ou député = nada


Le 06/02/2013 à 18h 44







Naneday a écrit :



Twitter au bureau = licenciement

Twitter en étant ministre ou député = nada





bienvenu dans un pays où “les hommes naissent libres et égaux en droit” <img data-src=" />



La moindre des politesse c’est de ne pas faire ses trucs persos au bureau, bon ben là c’est pareil <img data-src=" />


Le 06/02/2013 à 19h 22







Naneday a écrit :



Twitter au bureau = licenciement





Pardon ? Certainement pas dans toutes les sociétés.







Onovanburace a écrit :



C’est triste de voir qu’un réseau social et quelques jeux smartphones suffisent à mettre à mal nos institutions. Sans être plus noble, je trouve que la méthode de Poutine faisant picoler Sarkozy avait quand même plus de classe.





En même temps les circonstances étaient exceptionnelles puisque l’opposition cherchait à faire obstruction : parler le plus longtemps possible, quitte à ne rien dire. Pendant ce temps-là le PS devait se taire afin de ne pas faire traîner les choses encore plus et les députés écrivaient donc sur Twitter ce qu’ils auraient voulu dire. A tort sans doute mais enfin ce n’est pas systématique.



Ensuite, concernant les “jeux vidéo” à l’Assemblée, je comprends qu’on se moque mais soyons honnêtes : qui irait religieusement écouter un type qui est uniquement là pour occuper le temps de parole et faire trainer les choses ? Dans ce cas-ci tu prends un bon bouquin, ou un jeu, ou des mots croisés, ou tu écluses des dossiers en retard ; il n’y a vraiment rien d’autre à faire. Ce n’est d’ailleurs pas spécifique à ce débat : sur d’autres sujets, tu sais déjà ce que l’orateur va dire.



Il y a parfois de vraies discussions en séance, des députés qui soulèvent des points intéressants et qui aboutissent à des modifications de la loi. Mais souvent le vrai boulot d’un député ne se fait pas en séance mais en amont (bosser les dossiers, rencontrer toutes les parties, participer aux commissions, rédiger des rapports, proposer des lois ou des amendements, etc), et les séances elles-même tendent à relever d’une joute oratoire un peu surannée et sans grand intérêt sur le fond.



Le 06/02/2013 à 20h 31

c’est quand meme un pays la france, ou y a de joyeux andouilles qui créent un joyeux bordel pour diriger des pauvres gars qui ne font que payer des impots comme des crétins. (droite et gauche confondues , ce sont les memes)


Le 06/02/2013 à 20h 34







chaton51 a écrit :



c’est quand meme un pays la france, ou y a de joyeux andouilles qui créent un joyeux bordel pour diriger des pauvres gars qui ne font que payer des impots comme des crétins. (droite et gauche confondues , ce sont les memes)





puis tu voyages un peu et tu découvres qu’il y a peu de pays qui sortent de ta description (ce qui n’est pas pas spécialement rassurant non plus)



Le 06/02/2013 à 20h 58

Bah non, faut pas couper le wifi, mais faut mettre un sas pour bloquer les sites NSFW.

Encore un faux problème avec une solution a la con torchable en 5 minutes, leur temps ne vaut donc pas mieux que ca ?


Le 06/02/2013 à 21h 24

Attention ils veulent interdire twitter, pour éviter que l’on puisse photographier son voisin en train de jouer au scrabble et de rien foutre.



http://www.lepoint.fr/politique/mariage-gay-scrabble-a-l-assemblee-polemique-com…



Tout ca c’est avec notre travail et l’impots qu’ils se financent pour rien foutre. Licenciement sec, ils rendent le fric qu’ils ont volé et les pensions qu’ils vont gagner et 3 mois au bagne comme sanction.



Le 06/02/2013 à 22h 24







Elwyns a écrit :



Rien a voir avec le sujet précis mais le début de ta vidéo fait peur .. surtout le nombre de vues sur Youtube ..







Après si tu avais suivi la conversation avec Consultant, c’était juste par rapport au mot branleur…



Il m’a demandé un lien pour regarder la vidéo, je lui ai filé et je sais bien que le sujet en particulier n’a rien a voir…



Le 06/02/2013 à 22h 24







Naneday a écrit :



Twitter au bureau = licenciement

Twitter en étant ministre ou député = nada







Chez moi, je tweet, je facebook, je vais sur IRC sans soucis… Du moment que le travail est fait derrière <img data-src=" />



tazvld Abonné
Le 06/02/2013 à 23h 15

Ha, on peut toujours les soutenir et ouvrir quelqueq chan IRC qu’il puissent discuter entre eux. Et pour les adepte de twitter, on peut même surement leur coder un bot qui leur transmet les derniers twitte et permet d’en envoyer.


Le 07/02/2013 à 01h 14

L’UMP perd la guerre médiatique sur le réseaux sociaux alors ils flippent.


Le 07/02/2013 à 01h 17







Naneday a écrit :



Twitter au bureau = licenciement

Twitter en étant ministre ou député = nada





À même temps les députés sont un peu sensés nous représenter, alors pas plus mal qu’ils communiquent publiquement, avant on ne les voyais que pendant les élections ceux-là.



Ce qui gêne l’UMP c’est que maintenant les conneries qu’ils ont balancés dans l’hémicycle font le lol buzz, genre la proposition de nommer les enfants du nom de l’officier d’état civil.



Le 07/02/2013 à 07h 34

Oh ben non leur supprimé pas Twitter ou autres réseaux sociaux, il n’y avait que ça qui les tiennent éveillés au sein de l’hémicycle <img data-src=" />



Bon ben tanpis à défaut de “Twitté” il vont #Dormir_un _peu …<img data-src=" />



Allez, bon échange à tous <img data-src=" />