En Australie, un site bloqué, 250 000 surbloqués

En Australie, un site bloqué, 250 000 surbloqués

A+B par l'exemple

Avatar de l'auteur
Marc Rees

Publié dans

Droit

07/06/2013
36

En Australie, un site bloqué, 250 000 surbloqués

L’Australian Securities & Investments Commission (ASIC) vient de décrocher la médaille d'argent du surblocage. Lors d’une audition devant le Sénat australien, le régulateur financier a admis avoir surbloqué accidentellement 250 000 sites alors qu’elle n’en ciblait qu’un. Un nouvel exemple des dangers de cette réponse technique aux problèmes juridiques.

En mars 2013, l’ASIC affirmait avoir fait bloquer des sites de fraudeurs (scam), dans un communiqué laconique. Aucune URL donnée, pas plus de données chiffrées. Par quel miracle ? La section 313 du Telecommunications Act autorise les autorités à solliciter des FAI ce genre de mesure proactive (voir cet article de Delimiter). Il suffit que l’agence fédérale ou locale justifie d'une nécessité liée à « l’application du droit pénal et des lois imposant des sanctions pécuniaires ». Et hop !


Comme le mentionnne crikey.com.au, l’ASIC a donné mardi de précieux détails aux sénateurs sur l’usage de cette section 313. Ces précisions sont résumées dans ce document (PDF) qui accompagne la vidéo de l’audition (extrait)  :

 

 

Lors de cet échange, le régulateur s'est ainsi expliqué sur le récent surblocage du site de la Melbourne Free University. Alors que l'agence tentait d’empêcher l’accès à de scams, « nous n'étions pas informée que l’adresse IP était également partagée par d’autres sites ». Dans un autre dossier, et toujours pour les mêmes causes, ce régulateur a admis que 1 200 autres sites avaient déjà été surbloqués. La mesure avait provoqué notamment la colère des Verts australiens.

 

Mais ce n’est pas tout. Les joyeux compteurs de l’ASIC s’affolent pour cet autre cas du mois de mars où elle admet que 250 000 sites cette fois ont été injustement impactés ! Pour tenter d’arrondir les angles, le représentant de l’ASIC a joué la dilution : sur ces 250 000, « nous pensons que moins de 1 000 sites (moins de 0,4 %) ont pu être temporairement affectés », les 99,6% restants ne contentant pas de contenu concret ». Pour caresser la fibre nationale, il souligne qu’aucun de ces sites n’était un .au, l’extension australienne.

L'ASIC a-t-elle examiné chacun des 250 000 sites bloqués ?

Mais qui sont exactement les 249 000 autres sites sans contenu ? L’Asic évoque des sites montés seulement pour vendre un nom de domaine, comme si ces opérations commerciales étaient de seconde zone, nécessitant moins de protection.

 

Ces explications sont déjà torpillées par la branche australienne de l’Electronic Frontier Foundation : « L’ASIC a-t-elle examiné chacun des 250 000 sites pour déterminer s’ils contiennent des « contenus substantiels » ? Comment définit-elle cette expression ? Croit-elle que 1000 sites actifs sont un niveau acceptable de dommages collatéraux ? » En outre, le fait qu’aucun n’utilise un domaine .au ne signifie pas qu’ils ne sont pas opérés par une entité australienne, à l’image du site de Melbournefreeuniversity.org, ou qu’ils ne sont pas des sites auxquels les Australiens souhaitent accéder.


Si l’EFF salue la volonté de l’ASIC de rendre désormais un peu plus de comptes ou de se rapprocher avec les opérateurs pour mieux aiguiser ses demandes, l’organisation réclame l’arrêt immédiat de cette procédure « jusqu’à ce que l’ASIC apprenne comment le système d’adressage fonctionne. » À tout le moins, elle sollicite l’intervention préalable du juge avant toute demande de blocage.

Le précédent américain, le record argentin

En février 2011, les services des douanes américaines avaient tenté de bloquer plusieurs noms de domaine liés dans le cadre d'une enquête contre de la pédopornographie en ligne. Mal ficelée, l'opération avait finalement abouti au blocage de 84 000 sites innocents, tous accusés de ce crime via une redirection vers une bannière explicative.

 

Toutes proportions gardées, ces deux cas sont encore loin de l'exemple argentin de l'été 2011. Cette fois, ce sont un million de sites hébergés par Blogger qui avaient été torpillés. Après divulgation de documents militaires et politiques, la justice avait exigé le blocage de l'adresse 216.239.32.2. Une adresse alors liée à plus d'un million de blogs hébergés sur Blogger.

 

Ces points noirs du blocage ont été signalés de long en large par de nombreux rapports, tel celui intitulé « Filtrage d’Internet - Equilibrer les réponses à la cybercriminalité dans une société démocratique » (rapport), la note de Christophe Espern un des co-fondateurs de La Quadrature du Net, ou l'étude d'impact de la Fédération française des télécoms (FFT).

36

Écrit par Marc Rees

Tiens, en parlant de ça :

Sommaire de l'article

Introduction

L'ASIC a-t-elle examiné chacun des 250 000 sites bloqués ?

next n'a pas de brief le week-end

Le Brief ne travaille pas le week-end.
C'est dur, mais c'est comme ça.
Allez donc dans une forêt lointaine,
Éloignez-vous de ce clavier pour une fois !

Commentaires (36)


Le 07/06/2013 à 09h 37

Automatisme quand tu nous tiens !!!


Le 07/06/2013 à 09h 41

Le problème en Australie est que la liste de blocage imposée aux FAI est conçue en dehors de tout processus démocratique et fait l’objet de clauses de confidentialité qui empêchent toute analyse citoyenne à postériori.



Le 07/06/2013 à 09h 43



les 99,6% restants ne contentant pas de contenu concret





je n’ai pas trop compris le sens là.



c’est vrai que je ne parle pas australien couramment …


Le 07/06/2013 à 09h 46

  • Monsieur le 1er ministre!



    • qu’y a-t-il?

    • l’internet français est tombé!!

    • comment ça?

    • on accède plus à aucun site!

    • poufff encore un coup de Pascal Noir (nom au hasard, toute ressemblance avec une personne existante un peu crétine serait pur hasard) qui a demandé de bloquer un site et voilà le résultat.



Le 07/06/2013 à 09h 50

Faudrait qu’internet fonctionne avec une liste blanche. <img data-src=" />


Le 07/06/2013 à 09h 51

Si ils pouvaient bloquer l’ip 91.203.185.1 (si je me trompes pas <img data-src=" />)


Le 07/06/2013 à 09h 51



« L’ASIC a-t-elle examiné chacun des 250 000 sites pour déterminer s’ils contiennent des « contenus substantiels » ? Comment définit-elle cette expression ? Croit-elle que 1000 sites actifs sont un niveau acceptable de dommages collatéraux ? »



Voilà les seules vraies questions.

Les seules. GG l’EFF


Le 07/06/2013 à 09h 58

INpactés ! (Tout fou le camp :-))


linkin623 Abonné
Le 07/06/2013 à 10h 10







FunnyD a écrit :



Si ils pouvaient bloquer l’ip 91.203.185.1 (si je me trompes pas <img data-src=" />)





<img data-src=" />



Le 07/06/2013 à 10h 15

M’a fait rire la réflexion sur .au, en imaginant la prochaine:

« Chef, j’ai trouvé plusieurs site en .au avec du contenu à bloquer




  • Prévenez les FAI de bloquer .au »


C’est vraiment des idiots en Australie, ça fait des années que leur système de blocage et de blackliste est mauvais, avec des soucis de surblocage et de blocage de sites tout à fait légaux (genre un site de dentiste). Encore un pays dirigé par des tocards comme un peu partout.


Le 07/06/2013 à 10h 47

J’ai glissé chef ….. <img data-src=" />


Le 07/06/2013 à 11h 12







FunnyD a écrit :



Si ils pouvaient bloquer l’ip 91.203.185.1 (si je me trompes pas <img data-src=" />)





Mais comment feraient les d’jeunes pour dialoguer en SMS dans ce cas?<img data-src=" />



Le 07/06/2013 à 11h 16

C’est marrant qu’ils s’auto ridiculisent :)

Quelle bande de gros noobs quand même.

Ils ne sont même pas capablé d’appréhender correctement le fonctionnement du système.











FunnyD a écrit :



Si ils pouvaient bloquer l’ip 91.203.185.1 (si je me trompes pas <img data-src=" />)









<img data-src=" />



Le 07/06/2013 à 11h 16

.

euhhh.. c’est quoi du “surblocage” ?

Bloqué, je vois, mais….



Le 07/06/2013 à 11h 17







FunnyD a écrit :



Si ils pouvaient bloquer l’ip 91.203.185.1 (si je me trompes pas <img data-src=" />)







Pitié ! On aurait certains nuisibles genre e*o en continu sur toutes les niouzes de PCI si cela arrivait !



<img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" />







Crysalide a écrit :



C’est vraiment des idiots en Australie, ça fait des années que leur système de blocage et de blackliste est mauvais, avec des soucis de surblocage et de blocage de sites tout à fait légaux (genre un site de dentiste). Encore un pays dirigé par des tocards comme un peu partout.







TOUT système de blocage et de blacklist appliqué à ce niveau-là est per se mauvais.



Si un site cause problème, il y a la justice, et un coup de fil à l’hébergeur pour commencer…



Le 07/06/2013 à 11h 20









jma64 a écrit :



.

euhhh.. c’est quoi du “surblocage” ?

Bloqué, je vois, mais….







Surblocage, exemple pratique : tu veux bloquer un post d’un INpactien qui fout la merde, t’as tous les posts du topic qui partent avec.



Le 07/06/2013 à 11h 26

Une perte en chiffre d’affaire pour les sites australiens avec un nombre contenant plus de 9 zero dedans.


Le 07/06/2013 à 11h 30







Commentaire_supprime a écrit :



Pitié ! On aurait certains nuisibles genre e*o en continu sur toutes les niouzes de PCI si cela arrivait !



<img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" />







<img data-src=" /> Oui, mais je vcrois qu’on l’a fait fuir, il ne répond plus à mes messages, à moins qu’il ne m’ait filtré <img data-src=" />



Azra3l a écrit :



Mais comment feraient les d’jeunes pour dialoguer en SMS dans ce cas?<img data-src=" />





Ben avec leures téléphones <img data-src=" />



Le 07/06/2013 à 11h 35







FunnyD a écrit :



<img data-src=" /> Oui, mais je vcrois qu’on l’a fait fuir, il ne répond plus à mes messages, à moins qu’il ne m’ait filtré <img data-src=" />

Ben avec leures téléphones <img data-src=" />







Mince faudra que je fasse attention à mes formulations la prochaine fois. Ce coup-ci ce fut trop<img data-src=" /> facile



Le 07/06/2013 à 11h 36







FunnyD a écrit :



<img data-src=" /> Oui, mais je vcrois qu’on l’a fait fuir, il ne répond plus à mes messages, à moins qu’il ne m’ait filtré <img data-src=" />







A mon avis, les modos l’ont purement et simplement ban sur la niouze en question…



…il lui reste toujours Skyrock pour s’exciter avec des attardés à son niveau.



<img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" />



Le 07/06/2013 à 11h 39







jma64 a écrit :



.

euhhh.. c’est quoi du “surblocage” ?

Bloqué, je vois, mais….





Fais un effort pour comprendre.



Le 07/06/2013 à 11h 53







kof2006 a écrit :



Une perte en chiffre d’affaire pour les sites australiens avec un nombre contenant plus de 9 zero dedans.





0.00000000001 ? <img data-src=" />



Le 07/06/2013 à 12h 04







FunnyD a écrit :



Si ils pouvaient bloquer l’ip 91.203.185.1 (si je me trompes pas <img data-src=" />)







“ns4.skyrock.net”, hélas ça ne sera pas suffisant a mon avis vue le nom <img data-src=" />



Le 07/06/2013 à 12h 14







FunnyD a écrit :



Si ils pouvaient bloquer l’ip 91.203.185.1 (si je me trompes pas <img data-src=" />)







En voilà une bonne idée ! <img data-src=" />



On peux ajouter celles-ci également:





  • 85.159.236.252

  • 85.159.236.253

  • 85.159.236.254

  • 85.159.232.81

  • 85.159.232.82

  • 85.159.232.83

  • 193.107.240.1

  • 193.107.240.2

  • 193.107.240.3

  • 193.107.240.4

  • 82.138.81.211







    <img data-src=" />



Le 07/06/2013 à 12h 51

250 000 surbloqués pour un site visé.

Y’a des gens, on est content qu’ils aient choisi le métier qu’ils ont, plutôt que de faire tireur d’élite, chirurgien, aiguilleur du ciel ou juge.


Le 07/06/2013 à 14h 07







ragoutoutou a écrit :



Le problème en Australie est que la liste de blocage imposée aux FAI est conçue en dehors de tout processus démocratique et fait l’objet de clauses de confidentialité qui empêchent toute analyse citoyenne à postériori.





Parce que des blocages démocratiques et citoyens sont plus enviable ? <img data-src=" />



Le 07/06/2013 à 14h 46







Wiistiti a écrit :



Parce que des blocages démocratiques et citoyens sont plus enviable ? <img data-src=" />







vaut quand meme mieux un blocage decide par jugement plutôt qu’une haute autorité qui ferait sa petite liste noire dans son coin, tu crois pas ?



Le 07/06/2013 à 14h 47







NonMais a écrit :





  • Monsieur le 1er ministre!



    • qu’y a-t-il?

    • l’internet français est tombé!!

    • comment ça?

    • on accède plus à aucun site!

    • poufff encore un coup de Pascal Noir (nom au hasard, toute ressemblance avec une personne existante un peu crétine serait pur hasard) qui a demandé de bloquer un site et voilà le résultat.







      _Ah ? Bon ok, pas de soucis alors. De toutes façons c’était un repère de terroristes et de pédophiles. Il a bien fait ce cher Pascal, il faudra que je le félicite ce soir au club.




Le 07/06/2013 à 16h 06







leZilou a écrit :



250 000 surbloqués pour un site visé.

Y’a des gens, on est content qu’ils aient choisi le métier qu’ils ont, plutôt que de faire tireur d’élite, chirurgien, aiguilleur du ciel ou juge.





Pour un certain sens de l’humour c’est fin, bravo <img data-src=" />



Sinon ca reste l’Australie (Bodybulder, surf et kangourou)



Le 07/06/2013 à 16h 13







saf04 a écrit :



vaut quand meme mieux un blocage decide par jugement plutôt qu’une haute autorité qui ferait sa petite liste noire dans son coin, tu crois pas ?





Il y en a juste une plus acceptable que l’autre, et je ne suis pas certain que ce soit une très bonne chose de rendre acceptable une même saloperie.



Le 07/06/2013 à 16h 26







Wiistiti a écrit :



Il y en a juste une plus acceptable que l’autre, et je ne suis pas certain que ce soit une très bonne chose de rendre acceptable une même saloperie.







Pour ma part, c’est simple : aucun blocage.



S’il y a un problème, c’est à la source qu’il doit être résolu. Et cela, dans le respect de la procédure judiciaire.



Le blocage, c’est une forme de censure qui n’avoue pas sa nature. Et ça, c’est niet.



Jarodd Abonné
Le 07/06/2013 à 20h 17







Commentaire_supprime a écrit :



Surblocage, exemple pratique : tu veux bloquer un post d’un INpactien qui fout la merde, t’as tous les posts du topic qui partent avec.







C’est régulièrement sur les actus à troll : on a un kéké dans les 5 premiers posts, et la sword fait le reste sur les 30 pages suivantes <img data-src=" />



Mais là on n’en parle pas messieurs de PCI, hein ! <img data-src=" />



<img data-src=" />



Le 08/06/2013 à 03h 15







leZilou a écrit :



250 000 surbloqués pour un site visé.

Y’a des gens, on est content qu’ils aient choisi le métier qu’ils ont, plutôt que de faire tireur d’élite, chirurgien, aiguilleur du ciel ou juge.







+1!



Le 08/06/2013 à 03h 18







Fuinril a écrit :



_Ah ? Bon ok, pas de soucis alors. De toutes façons c’était un repère de terroristes et de pédophiles. Il a bien fait ce cher Pascal, il faudra que je le félicite ce soir au club.





repAIre, pas ‘repère’.



un repAIre, c’est une cachette, un lieu de rassemblement, de bandits ou de terroriste, par exemple.

un ‘repère’, c’est un point ou un détail qui permet de se ‘repérér’, c’est–à-dire de voir où l’on est.



Winderly Abonné
Le 08/06/2013 à 09h 54







picatrix a écrit :



les 99,6% restants ne contentant pas de contenu concret







je n’ai pas trop compris le sens là.



c’est vrai que je ne parle pas australien couramment …




  • 1