Capcom : un excellent chiffre d'affaires mais de nombreuses déceptions

Capcom : un excellent chiffre d’affaires mais de nombreuses déceptions

Resident Evil n'est plus à la hauteur

Avatar de l'auteur

Kevin Hottot

Publié dansÉconomie

10/09/2013
25
Capcom : un excellent chiffre d'affaires mais de nombreuses déceptions

Capcom vient de publier ses comptes de résultats pour l'année fiscale s'étant terminée le 31 mars 2013. De nombreuses informations sont à retenir, en particulier les piètres résultats obtenus par certains titres majeurs de l'éditeur, dont Resident Evil 6 et DmC : Devil May Cry.

Resident Evil 6

Resident Evil 6

 

Capcom peut s'enorgueillir d'avoir réussi une de ses meilleures années fiscales depuis dix ans,  En effet, avec un chiffre d'affaires de 94 milliards de yens (soit 708 millions d'euros), en hausse de 14,6 % par rapport à l'an passé, il s'agit du deuxième meilleur résultat depuis 2003. Par contre, le bénéfice net est quant à lui en forte baisse (-55,8 %) par rapport à l'année fiscale 2012 et s'établit à 2,973 milliards de yens, soit 22,4 millions d'euros. 

14 millions de jeux vendus en 12 mois, mais les gros titres ratent leurs objectifs

Si Capcom réalise une excellente année du point de vue de son chiffre d'affaires, paradoxalement ses ventes ne se sont pas aussi bien portées que prévu, ainsi, les plus gros titres de l'éditeur ont manqué leurs objectifs, parfois très largement. Seuls trois jeux ont réussi à franchir le cap du million d'unités vendues : Resident Evil 6, Dragon's Dogma et DmC : Devil May Cry

 

Parmi eux, Resident Evil 6 est sans doute la plus grosse déception commerciale pour Capcom, puisque la firme attendait plus de 7 millions de ventes, mais seulement 4,9 millions d'exemplaires ont trouvé preneur. Le constat est le même pour DmC : Devil May Cry, qui échoue à 1,15 million d'unités alors que son objectif était de 2 millions. Dragon's Dogma, un titre issu d'une nouvelle franchise ne suffira pas à sauver les meubles avec seulement 1,3 million de copies vendues. 

 

Si le constat de cette année n'est pas des plus reluisants, l'année prochaine ne s'annonce pas sous les meilleurs auspices puisque Capcom table sur 13 millions de jeux vendus, soit encore un million de moins que cette année. 

L'avenir passe par les DLC et l'embauche de 1000 développeurs en 10 ans

Après un premier constat sur l'état actuel de ses finances, l'éditeur dévoile sa stratégie pour les années à venir. L'objectif affiché est de réduire la durée du cycle de production des jeux de 3-4 ans à seulement 2,5 ans tout en maintenant l'intérêt des joueurs pour chaque franchise en proposant moult contenus additionnels. 

 

Capcom FY 2013 DLC

 

Selon Capcom, le modèle actuel comporte un cycle de vente trop long, ce qui causerait un désintérêt de la part des joueurs, tandis qu'un raccourcissement des délais de production jumelé à une offre plus importante de DLC permettrait au contraire de renforcer la base de fans d'une franchise.  La firme précise en outre tirer 11,3 % de ses revenus de la vente de contenus additionnels alors que la moyenne sur le marché s'établirait à 27,8 % d'après Capcom, qui se base sur des chiffres d'IDG.

 

Pour parvenir à cette prouesse de proposer plus de contenus plus rapidement aux joueurs, l'éditeur japonais compte renforcer ses équipes de développement, qui passeraient entre 2012 et 2022 de 1455 à 2500 personnes, soit une augmentation d'un peu plus des deux tiers de leurs effectifs. 

 

Enfin, Capcom compte améliorer ses résultats en élargissant toujours plus le champ d'action de ses franchises. La firme illustre son propos avec un exemple des plus significatifs, celui de Monster Hunter. En plus des jeux sur consoles et mobiles, Monster Hunter est présent dans les salles d'arcade, les Pachinko. Sont également proposés de nombreux produits dérivés comme des figurines et des livres, mais également... des concerts philharmoniques et des manèges. Cela sera-t-il suffisant pour que l'éditeur continue sa progression ? Nous le saurons certainement très rapidement.

25
Avatar de l'auteur

Écrit par Kevin Hottot

Tiens, en parlant de ça :

KDE Plasma 6

KDE Plasma 6 a sa première bêta, le tour des nouveautés

Petite révolution tranquille

17:39 Soft 1
Un homme noir regarde la caméra. Sur son visage, des traits blancs suggèrent un traitement algorithmique.

AI Act et reconnaissance faciale : la France interpelée par 45 eurodéputés

Report minoritaire

15:46 DroitSociété 4
Api

La CNIL préconise l’utilisation des API pour le partage de données personnelles entre organismes

I'm API

15:12 SécuSociété 0

Sommaire de l'article

Introduction

14 millions de jeux vendus en 12 mois, mais les gros titres ratent leurs objectifs

L'avenir passe par les DLC et l'embauche de 1000 développeurs en 10 ans

KDE Plasma 6

KDE Plasma 6 a sa première bêta, le tour des nouveautés

Soft 1
Un homme noir regarde la caméra. Sur son visage, des traits blancs suggèrent un traitement algorithmique.

AI Act et reconnaissance faciale : la France interpelée par 45 eurodéputés

DroitSociété 4
Api

La CNIL préconise l’utilisation des API pour le partage de données personnelles entre organismes

SécuSociété 0
Fouet de l’Arcep avec de la fibre

Orange sanctionnée sur la fibre : l’argumentaire de l’opérateur démonté par l’Arcep

DroitWeb 10
Bombes

Israël – Hamas : comment l’IA intensifie les attaques contre Gaza

IA 10

#LeBrief : bande-annonce GTA VI, guerre électronique, Spotify licencie massivement

Poing Dev

Le poing Dev – Round 7

Next 52
Logo de Gaia-X sour la forme d’un arbre, avec la légende : infrastructure de données en forme de réseau

Gaia-X « vit toujours » et « arrive à des étapes très concrètes »

WebSécu 5

Trois consoles portables en quelques semaines

Hard 37
Une tasse estampillée "Keep calm and carry on teaching"

Cyberrésilience : les compromis (provisoires) du trilogue européen

DroitSécu 3

#LeBrief : fuite de tests ADN 23andMe, le milliard pour Android Messages, il y a 30 ans Hubble voyait clair

#Flock a sa propre vision de l’inclusion

Flock 25
Un Sébastien transformé en lapin par Flock pour imiter le Quoi de neuf Docteur des Looney Tunes

Quoi de neuf à la rédac’ #10 : nous contacter et résumé de la semaine

44
Autoportrait Sébastien

[Autoportrait] Sébastien Gavois : tribulations d’un pigiste devenu rédac’ chef

Next 20
Logo de StreetPress

Pourquoi le site du média StreetPress a été momentanément inaccessible

Droit 21
Amazon re:Invent

re:Invent 2023 : Amazon lance son assistant Q et plusieurs services IA, dont la génération d’images

IA 14
Un œil symbolisant l'Union européenne, et les dissensions et problèmes afférents

Le Conseil de l’UE tire un bilan du RGPD, les États membres réclament des « outils pratiques »

Droit 6

19 associations européennes de consommateurs portent plainte contre Meta

DroitSocials 16

#LeBrief : Ariane 6 l’été prochain, Nextcloud rachète Roundcube, désinformation via la pub

Chiffre et formules mathématiques sur un tableau

CVSS 4.0 : dur, dur, d’être un expert !

Sécu 16
Une tête de fusée siglée Starlink.

Starlink accessible à Gaza sous contrôle de l’administration israélienne

Web 35
Fibre optique

G-PON, XGS-PON et 50G-PON : jusqu’à 50 Gb/s en fibre optique

HardWeb 53
Photo d'un immeuble troué de part en part

Règlement sur la cyber-résilience : les instances européennes en passe de conclure un accord

DroitSécu 10
lexique IA parodie

AGI, GPAI, modèles de fondation… de quoi on parle ?

IA 11

#LeBrief : logiciels libres scientifiques, fermeture de compte Google, « fabriquer » des femmes pour l’inclusion

livre dématérialisé

Des chercheurs ont élaboré une technique d’extraction des données d’entrainement de ChatGPT

IAScience 3
Un chien avec des lunettes apprend sur une tablette

Devenir expert en sécurité informatique en 3 clics

Sécu 11
Logo ownCloud

ownCloud : faille béante dans les déploiements conteneurisés utilisant graphapi

Sécu 16
Le SoC Graviton4 d’Amazon AWS posé sur une table

Amazon re:invent : SoC Graviton4 (Arm), instance R8g et Trainium2 pour l’IA

Hard 12
Logo Comcybergend

Guéguerre des polices dans le cyber (OFAC et ComCyberMi)

Sécu 10

#LeBrief : faille 0-day dans Chrome, smartphones à Hong Kong, 25 ans de la Dreamcast

Des billets volent dans les airs.

Mistral AI s’apprête à lever 450 millions d’euros auprès de NVIDIA et a16z

ÉcoIA 0

GTA VI

Rockstar met en ligne le trailer de GTA VI

Soft 34

Russian drone shot by the State Border Guard Service of Ukraine

La guerre électronique serait la plus grande faiblesse de l’Ukraine, et la principale force de la Russie

HardSécu 10

Debout, une femme en pull bleu montre à une autre, assise, quelque chose à son écran d'ordinateur.

Futur de l’IA : les femmes manquent dangereusement à l’appel

IASociété 20

Logo Spotify avec notes de musique

Spotify licencie 1 500 personnes de plus

ÉcoSociété 15

Wikipedia sombre

Wikipedia aura son thème sombre

Web 16

Commentaires (25)


Aloyse57
Il y a 10 ans

Rendre le joueur captif des DLC est une stratégie payante sur 2 points :
1/comme les jeux sont en réseau, si un membre d’une équipe achète le DLC, les autres n’ont guère le choix de se le procurer aussi.
2/pas besoin de trop se fouler pour lancer un jeu. Si la sauce prend, la compagnie sort le DLC#1 qui finalise le jeu initial, sinon, ben ce sont toujours des économies de faites.

Même modèle que les entreprises de logiciels qui sortent une version annuelle boguée à mort pour à la fois attirer utilisateurs et faire chier les pirates.


Yutani
Il y a 10 ans

j’ai bien aimé RE6, certes beaucoup plus (voire trop) facile qu’avant mais l’ambiance était encore là <img data-src=" />
le seul que je n’ai pas fini c’est Resident Evil Zero <img data-src=" />
ça m’apprendra a stocker tout mon matos dans une pièce et deux pièces plus loin *pouf* cut scene et tu passe dans une autre zone et tu te retrouve comme une merde avec quedal en objet de soin et armes <img data-src=" />

(Je l’aurais un jour, je l’aurais ! )


Driss3000
Il y a 10 ans

“Selon Capcom, le modèle actuel comporte un cycle de vente trop long, ce qui causerait un désintérêt de la part des joueurs, tandis qu’un raccourcissement des délais de production jumelé à une offre plus importante de DLC permettrait au contraire de renforcer la base de fans d’une franchise.”

Ahahaha ! J’en peux plus, c’est énorme ! <img data-src=" />

Les DLC sont la pire invention des 30 dernières années. Les joueurs en ont marre d’acheter des jeux en kit. C’est pour cette raison que j’ai boycotté Resident Evil 6. Le pire dans tout ça, comme si ça ne suffisait pas, c’est que Capcom évoque des DLC pour ses jeux avant même la sortie de ces derniers.

En plus, maintenant, Capcom veut diminuer le temps de production de ses jeux ? Pour quoi faire ? Pour sortir un jeu à licence chaque année comme COD ou Assassin’s Creed ?
Donc en gros cela veut dire : “On sort des jeux plus rapidement, au détriment de la qualité des jeux.”


sniperdc
Il y a 10 ans

Qui a faire du TPS / Action / Épouvante, Capcom peut s’inspirer de World War Z pour la trame de fond du prochain Resident Evil.

(ceci n’est pas objectif)


Alucard63
Il y a 10 ans

J’adore le slide.<img data-src=" />


after_burner
Il y a 10 ans

5 millions de ventes jugées insuffisantes pour un jeux, ça me fera tjs halluciner, mais bon ils avait dit que le jeu à mobilisé 600 personnes sur 3ans + le marketing, on a pas le budget mais il doit être assez élevé.

Dommage pour dragon’s dogma, 1.3 M c’est bien mais le jeu aurait pu faire mieux, encore un titre descendu par une certaine presse, à tort, alors que c’est un titre qui est un peu l’antithèse de ce dont on se plaint généralement sur les gros jeux, une belle bande d’imbécile parfois ces sites. <img data-src=" />


Jarodd Abonné
Il y a 10 ans






Driss3000 a écrit :

Les joueurs en ont marre d’acheter des jeux en kit.



Mais ils achètent quand même, il suffit de voir les chiffres de vente. Sinon ça ferait longtemps que les DLC auraient été abandonné.



MasterDav
Il y a 10 ans






Driss3000 a écrit :

Les joueurs en ont marre d’acheter des jeux en kit.


Faux, suffit de voir l’exemple de l’autre rigolo qui va te raconter que les DLC ça sert à nourrir la famille des pauvres dév’ et pouvoir avoir un budget pour faire un supermegatopjeu la prochaine fois <img data-src=" />

Et puis comme le dit Jarodd:


Jarodd a écrit :

Mais ils achètent quand même, il suffit de voir les chiffres de vente. Sinon ça ferait longtemps que les DLC auraient été abandonné.


A nuancer toutefois par le fait que les joueurs n’ont plus trop le choix sur les jeux AAA récents où les gros éditeurs abusent méchamment. <img data-src=" />



Tehar
Il y a 10 ans


Les joueurs en ont marre d’acheter des jeux en kit.


C’est évident qu’ils en ont marre, mais au final, qui boycotte réellement les éditeurs suite à leurs abus? Les +30 ans qui jouent de moins en moins? Capcom s’en tape, leur coeur de métier reste la population 12 - 25 ans, majoritairement subventionnés par les parents, qui sont tiraillés entre boycotter une pratique qu’ils n’acceptent pas (car au lieu d’avoir 2 jeux, tu n’as plus qu’un jeu + ces DLC) et le fait d’être un des rares en cours à ne pas avoir le titre. On sais tous, quand on voit les ventes des capcom, EA, call of duty, ce que les jeunes ont choisi.

C’est certainement ce qui me désole le plus dans les jeux vidéos, c’est qu’une fois que les éditeurs ont compris qu’il existait une forme de dépendance aux produits, ils se sont permis tout et n’importe quoi (dématérialisés égal ou plus cher que le support physique, DLC à outrance, y compris pour des correctifs de bugs, DRM, Mode online obligatoire ou connexion à leurs services) car savent qu’en fait le choix vous ne l’avez pas.

Soit vous achetez ce qu’on vous propose et vous êtes comme tout le monde, soit vous boycottez, et vous serez tres vite sur le bords de la route.


Kamikave
Il y a 10 ans

Les DLC n’ont pas sauvé THQ, mais je dis ça comme ça <img data-src=" />
Après, à eux de ne pas avoir les yeux plus gros que le ventre avec leurs objectifs de ventes ahurissants.


zefling Abonné
Il y a 10 ans






Driss3000 a écrit :

Les DLC sont la pire invention des 30 dernières années. Les joueurs en ont marre d’acheter des jeux en kit.



Les contenus additionnels ça existe sur PC depuis plus de 20 ans… Je crois que l’un des premier que j’ai acheté c’est une extensions pour Diablo ou pour Settlers II.



Reznor26
Il y a 10 ans

Je me rappelle qu’à l’époque de Resident Evil 4 sur NGC, mon plus grand rêve était qu’ils sortent une extension, une aventure secondaire, ou un mode mercenaries plus complet (le rêve : un éditeur de map) etc… enfin bref quelque chose d’autre tellement j’ai adoré ce jeu pendant plusieurs années.

Si le jeu est vraiment bon, et marche bien, une extension bien foutue peut être carrément sympa et nécessiter beaucoup moins de travail qu’un nouvel opus. En fait tout dépend de la valeur ajoutée et du rapport qualité/prix.


Emralegna
Il y a 10 ans

En regardant le trailer du 6 j’ai trouvé ça super ! Mais le jeu… <img data-src=" />


MasterDav
Il y a 10 ans






zefling a écrit :

Les contenus additionnels ça existe sur PC depuis plus de 20 ans… Je crois que l’un des premier que j’ai acheté c’est une extensions pour Diablo ou pour Settlers II.




Reznor26 a écrit :

mon plus grand rêve était qu’ils sortent une extension


Là vous parlez d’extension. Aujourd’hui ce sont des DLC ce qui n’est pas du tout pareil.
Exemple concret, on ne peut pas comparer Mechwarrior 2: Ghost Bear’s Legacy à BF3: Back to Karkand.
D’un côté on a 12 nouvelles missions scénarisées, 14 mechas, et des armes en plus alors que de l’autre on n’a que quelques anciennes maps mises à jour et quelques nouvelles armes, youpi banane.
Bref, les expansions pack avant c’était pour rallonger un jeu (généralement parce qu’il n’y avait pas assez de placer sur le support), aujourd’hui les DLC c’est pour vendre par bouts des jeux qui ont été bridés ou vendus volontairement incomplets.



zefling Abonné
Il y a 10 ans






MasterDav a écrit :

Là vous parlez d’extension. Aujourd’hui ce sont des DLC ce qui n’est pas du tout pareil.
Exemple concret, on ne peut pas comparer Mechwarrior 2: Ghost Bear’s Legacy à BF3: Back to Karkand.
D’un côté on a 12 nouvelles missions scénarisées, 14 mechas, et des armes en plus alors que de l’autre on n’a que quelques anciennes maps mises à jour et quelques nouvelles armes, youpi banane.
Bref, les expansions pack avant c’était pour rallonger un jeu (généralement parce qu’il n’y avait pas assez de placer sur le support), aujourd’hui les DLC c’est pour vendre par bouts des jeux qui ont été bridés ou vendus volontairement incomplets.


Rien ne t’oblige à les acheter. Perso, je vie très bien sans les prendre. Il m’arrive d’acheter des DLC quand c’est des missions en plus ou trucs que je considère que c’est vraiment un ajout. (Bref c’est rare) Pour certains jeux le DLC double le nombre de niveau (voir plus) ou rajouter des histoires annexes conséquente. Bref, comme les extensions d’avants.
Mais changer de skin ou acheter un couteau qui coupe mieux, j’en ai rien à secouer.



Yss
Il y a 10 ans






zefling a écrit :

Les contenus additionnels ça existe sur PC depuis plus de 20 ans… Je crois que l’un des premier que j’ai acheté c’est une extensions pour Diablo ou pour Settlers II.


Oué enfin, il y a une énorme différence entre les extensions qu’on nous servait il y a quelques années et l’abomination que sont les DLC d’aujourd’hui, en particulier en terme de contenu.



yeagermach1
Il y a 10 ans






MasterDav a écrit :

Là vous parlez d’extension. Aujourd’hui ce sont des DLC ce qui n’est pas du tout pareil.
Exemple concret, on ne peut pas comparer Mechwarrior 2: Ghost Bear’s Legacy à BF3: Back to Karkand.
D’un côté on a 12 nouvelles missions scénarisées, 14 mechas, et des armes en plus alors que de l’autre on n’a que quelques anciennes maps mises à jour et quelques nouvelles armes, youpi banane.
Bref, les expansions pack avant c’était pour rallonger un jeu (généralement parce qu’il n’y avait pas assez de placer sur le support), aujourd’hui les DLC c’est pour vendre par bouts des jeux qui ont été bridés ou vendus volontairement incomplets.


ah si comparons ce qui est totalement comparable.

Avant un add-on c’était des maps + des armes pour 30-40 euros. Aujourd’hui un dlc c’est des maps + des armes pour 10-15 euros. Ok il y en a moins et encore. Prenons battlefield 2 special ops, c’etait 8 maps, 10 nouveaux vehicules, 8 armes et deux gadgets pour 30 euros. Aujourd’hui le premium de BF3 c’est 16 (20 si tu inclues le premier dlc offert pour les preco) maps, une vingtaine d’arme, 2-3 gadgets et une dizaine de nouveaux vehicules aussi pour 60 euros (trouvable le jeu de la sortie a 30). Dur l’arnaque …

Y a deux trucs qui ont changé depuis l’ancien (sick) temps :




  • le premier est que les dlcs sont souvent annoncés avant que le jeu sorte donnant l’impression d’un jeu en kit

  • la seconde est qu’avant on avait un gros add-on, maintenant on a plusieurs petits add-ons.



Jarodd Abonné
Il y a 10 ans






MasterDav a écrit :

A nuancer toutefois par le fait que les joueurs n’ont plus trop le choix sur les jeux AAA récents où les gros éditeurs abusent méchamment. <img data-src=" />



On a toujours le choix <img data-src=" />

Et je suis persuadé qu’avec un bon gros boycott massif, les éditeurs si puissants ne tiendraient pas trois mois avant de revoir leur politique. L’actualité est pleine de retournements de veste suite à la pression des consommateurs.



MasterDav
Il y a 10 ans






yeagermach1 a écrit :

Avant un add-on c’était des maps + des armes pour 30-40 euros.


De mémoire j’avais acheté l’extension pour MW2 entre 13 et 14 du prix du jeu, neufs tous les deux.
Par contre je me trompe peut-être, ayant une mémoire de poisson rouge mort.



yeagermach1 a écrit :




  • le premier est que les dlcs sont souvent annoncés avant que le jeu sorte donnant l’impression d’un jeu en kit


    C’est le cas, ces jeux sont en kit, ou pire en pay2win.



    Jarodd a écrit :

    Et je suis persuadé qu’avec un bon gros boycott massif


    Celui qui arrive à fédérer tous les kevins pour leur faire boycotter le dernier CoD ou BF, je lui tape la bise. <img data-src=" />



Tehar
Il y a 10 ans


Y a deux trucs qui ont changé depuis l’ancien (sick) temps :




  • le premier est que les dlcs sont souvent annoncés avant que le jeu sorte donnant l’impression d’un jeu en kit

  • la seconde est qu’avant on avait un gros add-on, maintenant on a plusieurs petits add-ons.


    Pour moi le soucis se trouve surtout sur les patchs correctifs.

    Avant tu avais d’un coté des mises a jour (patch) correctifs de bugs GRATUITES, et de l’autre des extensions, plus ou moins importantes (de 20 a 50 euros)

    Maintenant tu n’as que des DLC. Quand on entend qu’on est pas obligé d’acheter, c’est des conneries. De plus en plus d’éditeurs mettent les patchs correctifs (quetes buggées, équilibrage arme ect) directement dans certaines DLC (spécial textures pack HD par exemple).

    Au final une extension, sous forme de DLC, te reviens aussi cher voir plus, mais surtout on paie désormais les correctifs et ca c’est scandaleux.


yeagermach1
Il y a 10 ans






Tehar a écrit :

Pour moi le soucis se trouve surtout sur les patchs correctifs.

Avant tu avais d’un coté des mises a jour (patch) correctifs de bugs GRATUITES, et de l’autre des extensions, plus ou moins importantes (de 20 a 50 euros)

Maintenant tu n’as que des DLC. Quand on entend qu’on est pas obligé d’acheter, c’est des conneries. De plus en plus d’éditeurs mettent les patchs correctifs (quetes buggées, équilibrage arme ect) directement dans certaines DLC (spécial textures pack HD par exemple).

Au final une extension, sous forme de DLC, te reviens aussi cher voir plus, mais surtout on paie désormais les correctifs et ca c’est scandaleux.


Le seul correctif qu’on aurait payé et dont j’ais entendu parler, c’est le dlc de simcity qui rajoute les dirigeables. Et que dire sinon que cela resoud rien du tout.

Si tu as d’autres exemples, je suis preneur.



Azariel Abonné
Il y a 10 ans

pratique comme idée en fait. Capcom étend le développement des jeux sur 4 ans et les joueurs intelligents continueront d’acheter leurs jeux complets tous les 4 ans (temps que le prix baisse avec tous les dlc inclus)

Les pigeons seront ceux achetant le jeu dès le premier jour, puis chaque dlc sorti 3-6 mois plus tard. On peut meme voir plus loin et se permettre de sauter certains jeux pour acheter le suivant, pour avoir une meilleure évolution (genre fifa qui sort tous les ans, pour changer la liste des joueurs uniquement et deux trois améliorations mineures)


Razorgore
Il y a 10 ans

Moi par principe, je n’achèterai jamais un DLC, ce serait faire croire aux éditeurs que j’aime ce business model !


Groink
Il y a 10 ans

Je me demande si c’est seulement la qualité du jeu qui joue dans les ventes.
Pour moi il y a aussi la durée de vie des consoles en elles-mêmes. La génération actuelle est vieille, quand un nouveau jeu sort on n’a pas l’impression de faire un bond en avant niveau graphique ou gameplay.
C’est effet joue moins dans les premières années de sortie d’un console (le temps que les dev maîtrisent la bête).

Et il y a peut-être en plus une lassitude des suites qui se renouvellent peu. A un moment tu te dis : je vais en acheter 1 sur 2, ou bien j’attends de le trouver en occaz.


flodousse
Il y a 10 ans






Driss3000 a écrit :

Les joueurs en ont marre d’acheter des jeux en kit.



La solution c’est d’attendre que les 50 DLC d’un des jeux que tu veux soient sortis et qu’a la fin tu achètes (a prix casse) un pack avec le jeu et tous les DLC qui sont sortis. Comme ca t’as un jeu plus complet et moins cher, mais il faut juste savoir patienter un peu <img data-src=" /> (ou acheter/jouer a d’autres jeux qui ne sont pas en kit pendant ce temps)