Activision : la plainte du dictateur Noriega est « absurde »

Activision : la plainte du dictateur Noriega est « absurde »

Argumentum ad hominem

Avatar de l'auteur
Kevin Hottot

Publié dans

Droit

23/09/2014
62

Activision : la plainte du dictateur Noriega est « absurde »

Il y a quelques semaines, Manuel Noriega, un ancien général panaméen s'étant proclamé chef de l'État en 1983 au Panama, a engagé une procédure judiciaire contre Activision. L'ancien dictateur estime que son image a été utilisée sans son consentement. Une plainte que l'éditeur juge sans fondement, voire complètement ridicule.

Un dictateur soucieux de son image

Dans Call of Duty : Black Ops II, Activision s'est inspiré de l'histoire de Manuel Noriega, un célèbre dictateur panaméen ayant officié entre 1981 et 1989 dans le pays, avec le soutien de la CIA. L'homme a également trempé dans une affaire de trafic de stupéfiants, ce qui lui a valu des relations tendues avec les États-Unis et justement, les scénaristes ont dépeint à deux occasions ces liens plutôt compliqués.

 

Emprisonné au Panama depuis de nombreuses années, l'ancien dictateur a profité de son temps libre pour déposer plainte contre l'éditeur, jugeant que « dans le but d'augmenter la popularité et les revenus générés par Black Ops 2, [Activision Blizzard] a utilisé sans autorisation ni consentement l'image et la ressemblance [de Manuel Noriega] dans Black Ops 2 ».  De plus, Noriega estime que le jeu « le dépeint comme le coupable de nombreux crimes odieux, mais fictionnels » L'objectif étant pour le plaignant d'obtenir des dommages et intérêts à hauteur du préjudice subi.

Activision ne mâche pas ses mots

Le géant américain a répondu de façon virulente aux accusations de Noriega. « Ce qui est étonnant, c'est que Manuel Noriega, un dictateur notoire qui est en prison pour les crimes odieux qu'il a commis, est contrarié parce qu'il a été dépeint comme un ennemi  d'État dans le jeu Call of Duty. Pour faire simple, c'est absurde ». Clame Rudolph Guiliani, l'avocat de l'entreprise, et ancien maire de New-York, dans un communiqué officiel. « Je n'ai pas envie de donner des documents à une personne condamnée pour meurtre et trafic de drogue, comme Manuel Noriega, qui réclame de l'argent à Activision et à sa franchise Call of Duty, parce qu'ils exercent leur droit à la liberté d'expression. L'attaque de Noriega sur les droits de Call of Duty n'est pas une surprise, considérant le fait qu'il est un tyran sans foi ni loi qui a piétiné les droits de son propre peuple ».

 

On s'étonnera du registre de langage employé par l'éditeur qui n'hésite pas à employer des mots très crus, et à ramener le plaignant à son statut de criminel de guerre. Un procédé commode qui permet surtout de décrédibiliser l'attaquant en le jugeant sur ses actes plutôt que de parler du fond de la procédure. 

 

Sur le fond justement, l'éditeur se défend en expliquant que les œuvres vidéoludiques sont protégées par le premier amendement de la constitution des États-Unis, qui sacralise le principe de liberté d'expression. L'éditeur estime en outre que Noriega tente de censurer « une description créative de son rôle dans des faits historiques d'intérêt public », un type d'œuvre assez régulièrement produit. Activision cite d'ailleurs dans sa réponse à la plainte de Noriega des dizaines de films comme Forrest Gump, Inglorious Basterds ou Che, dépeignant tous des personnages historiques dans des fictions.

 

L'affaire s'annonce donc plutôt compliquée pour les deux parties. Quoi qu'il en soit, Activision semble avoir voulu jouer cartes sur table, puisque l'ensemble des documents fournis à la justice par l'éditeur sont librement accessibles à cette adresse.

62

Écrit par Kevin Hottot

Tiens, en parlant de ça :

Sommaire de l'article

Introduction

Un dictateur soucieux de son image

Activision ne mâche pas ses mots

Le brief de ce matin n'est pas encore là

Partez acheter vos croissants
Et faites chauffer votre bouilloire,
Le brief arrive dans un instant,
Tout frais du matin, gardez espoir.

Commentaires (62)


Le 23/09/2014 à 12h 06

Vu les relations entre les USA et le Panama, Activision se sent pousser des ailes et sait très bien qu’il a son gouvernement derrière lui, en gros ils en ont rien à péter <img data-src=" />


Le 23/09/2014 à 12h 11

C’est vrai qu’il y a un préjudice dans la mesure où ce jeu pourrait nuire à sa future réinsertion #droitàloubli <img data-src=" />


Le 23/09/2014 à 12h 20



« Ce qui est étonnant, c’est que Manuel Noriega, un dictateur notoire qui est en prison pour les crimes odieux qu’il a commis, est contrarié parce qu’il a été dépeint comme un ennemi d’État dans le jeu Call of Duty. Pour faire simple, c’est absurde ». Clame Rudolph Guiliani, l’avocat de l’entreprise, et ancien maire de New-York



Comment dépeindre Guiliani ? <img data-src=" />


decamerone Abonné
Le 23/09/2014 à 12h 28

Je sais pas, mais même pour Giuliani c’est complètement HS.


Le 23/09/2014 à 12h 31

Si un développeur américain crée un jeu de fiction où l’ennemi est l’Amérique, peut-il également se réfugier derrière le 1er Amendement ? <img data-src=" />


Le 23/09/2014 à 12h 34







BunnyT a écrit :



Si un développeur américain crée un jeu de fiction où l’ennemi est l’Amérique, peut-il également se réfugier derrière le 1er Amendement ? <img data-src=" />





Oui.



Inny Abonné
Le 23/09/2014 à 12h 35







BunnyT a écrit :



Si un développeur américain crée un jeu de fiction où l’ennemi est l’Amérique, peut-il également se réfugier derrière le 1er Amendement ? <img data-src=" />





Non, là ce serait du terrorisme. <img data-src=" />



Le 23/09/2014 à 12h 36







BunnyT a écrit :



Si un développeur américain crée un jeu de fiction où l’ennemi est l’Amérique, peut-il également se réfugier derrière le 1er Amendement ? <img data-src=" />







Il peut s’y réfugier, ça veut pas dire qu’on viendra pas l’y déloger <img data-src=" />



Le 23/09/2014 à 12h 38







Inny a écrit :



Non, là ce serait du terrorisme. <img data-src=" />





Et ainsi il pourra produire une suite “Guantanamo Ops” ou “Modern Guantanamo” selon l’année.



Le 23/09/2014 à 12h 45

Le mec est pas tout blanc, et il fait manifestement ça pour tenter de récupérer du fric… mais bon, sur le principe, je trouve ça très limite de la part d’Activision. Être condamné pour un crime, aussi moche soit-il, ne supprime pas pour autant tous les droits de la personne…


Le 23/09/2014 à 12h 48







Nnexxus a écrit :



Le mec est pas tout blanc, et il fait manifestement ça pour tenter de récupérer du fric… mais bon, sur le principe, je trouve ça très limite de la part d’Activision. Être condamné pour un crime, aussi moche soit-il, ne supprime pas pour autant tous les droits de la personne…







Va donc dire ça sur cette news la



Le 23/09/2014 à 13h 02







Nnexxus a écrit :



Le mec est pas tout blanc, et il fait manifestement ça pour tenter de récupérer du fric… mais bon, sur le principe, je trouve ça très limite de la part d’Activision. Être condamné pour un crime, aussi moche soit-il, ne supprime pas pour autant tous les droits de la personne…







Pourtant dans certains cas ont devraient, la pire punition pour certains c’est de se faire oublier. Rien qu’à avoir Sarko qui il y a deux ans à dit «Une page se tourne pour moi. Je ne serai pas candidat aux législatives, ni aux élections à venir.»

Et deux après, on le revoit à la télé.

<img data-src=" />



Total respect à Activision, cette merveilleuse boîte qui a le bon goût de planquer tous ses bénéfices dans des paradis fiscaux pour ne payer aucune taxe et qui vient donner ensuite des leçons de justice <img data-src=" />


Le 23/09/2014 à 13h 07

Désolé par avance, petit commentaire rien à voir avec la news en elle même. Dans la description de Kevin, j’avais pas fait gaffe “Passionné par le Dogecoin, le financement participatif. Ne se déplace jamais sans son poney” wtf ? <img data-src=" />



Anoss sort de ce corps hein !!! <img data-src=" />


Le 23/09/2014 à 13h 15







Alameda a écrit :



Pourtant dans certains cas ont devraient, la pire punition pour certains c’est de se faire oublier. Rien qu’à avoir Sarko qui il y a deux ans à dit «Une page se tourne pour moi. Je ne serai pas candidat aux législatives, ni aux élections à venir.»

Et deux après, on le revoit à la télé.

<img data-src=" />







Bah justement, pour recadrer avec la niouze, ça me ferait bizarre de voir un clone de Sarko débarquer dans un jeu vidéo sans qu’il ait donné son autorisation…



Quoique, s’il joue le rôle du grand méchant dictateur, ça pourrait être marrant <img data-src=" />



Le 23/09/2014 à 13h 16

Il y a du moche des deux côtés, combat de requins.


Le 23/09/2014 à 13h 16

Une justice indépendante doit voir la demande de manière neutre: ce n’est pas parce qu’une personne est condamnée pour des faits qu’on doit attenter à son image en imaginant d’autres crimes.

Certains rétorqueront que son image n’est pas très propre, mais ce n’est pas le sujet.

Le joueur lambda ne peut séparer fiction de réalité si la plainte de ce dictateur est fondée (à savoir que certains faits sont à tord associés à lui dans le jeu)



Dans ce cas tous les éditeurs de jeu pourraient s’appuyer sur cet amendement pour transformer Kennedy en assassin, Hitler en victime et Obama en immigré clandestin. Trop facile. (oui, je sais, j’ai exagéré mes exemples)



Si Acti gagne des sous grace à son image en la déformant, pourquoi n’en profiterait-il pas?


john san Abonné
Le 23/09/2014 à 13h 26







Nnexxus a écrit :



Le mec est pas tout blanc, et il fait manifestement ça pour tenter de récupérer du fric… mais bon, sur le principe, je trouve ça très limite de la part d’Activision. Être condamné pour un crime, aussi moche soit-il, ne supprime pas pour autant tous les droits de la personne…







Des fois, j’avoue, je ne comprends pas notre société. Le gars est en prison car il a été reconnu comme un criminel, et pas juste pour un vol à l’arraché hein.



Le fait de faire de la prison retire un certain nombre de droits justement, c’est d’ailleurs l’un des principes de la prison, en plus de mettre la société à l’abri d’un criminel.



En l’occurrence, je ne vois pas de quel droit tu parles pour ce type. Du coup, selon toi, il pourra porter plainte contre l’éditeur de manuels d’histoire de son pays ainsi que les historiens, si ceux-ci décrivent ce qu’il a fait?? Parce qu’il a des droits?



On finira un jour par mettre les honnêtes gens en prison pour les protéger des gentils criminels… <img data-src=" />



john san Abonné
Le 23/09/2014 à 13h 31







dematbreizh a écrit :



[…]Le joueur lambda ne peut séparer fiction de réalité si la plainte de ce dictateur est fondée (à savoir que certains faits sont à tord associés à lui dans le jeu)



Dans ce cas tous les éditeurs de jeu pourraient s’appuyer sur cet amendement pour transformer Kennedy en assassin, Hitler en victime et Obama en immigré clandestin. Trop facile. (oui, je sais, j’ai exagéré mes exemples)

[…]







C’est de la fiction, de même qu les romans, films, et d’autres médias.



Ceci dit, c’est un débat intéressant: peut-on tout accepter sous couvert de créer de la fiction, ou faut-il s’auto-censurer pour faire plaisir aux démagogues notoires…



Le 23/09/2014 à 13h 31







john san a écrit :



En l’occurrence, je ne vois pas de quel droit tu parles pour ce type. Du coup, selon toi, il pourra porter plainte contre l’éditeur de manuels d’histoire de son pays ainsi que les historiens, si ceux-ci décrivent ce qu’il a fait?? Parce qu’il a des droits?



On finira un jour par mettre les honnêtes gens en prison pour les protéger des gentils criminels… <img data-src=" />





Personne n’a jamais dit ça.







john san a écrit :



faut-il s’auto-censurer pour faire plaisir aux démagogues notoires…





Merci d’avoir répondu pour nous, du coup plus besoin de débat ;)



Le 23/09/2014 à 13h 32







HCoverd a écrit :



Anoss sort de ce corps hein !!! <img data-src=" />





J’vois pas le rapport avec mister “Ma Caille” <img data-src=" />



Le 23/09/2014 à 13h 45

Les descendants d’Hitler ont touché quelque chose pour Wolfenstein 3D? Sinon mais que fait la Sacem? <img data-src=" />


Le 23/09/2014 à 13h 46







john san a écrit :



Ceci dit, c’est un débat intéressant: peut-on tout accepter sous couvert de créer de la fiction, ou faut-il s’auto-censurer pour faire plaisir aux démagogues notoires…





Pas de sexe et pas d’américains désignés en ennemis dans un contexte réaliste.

Ces deux auto-censures existent déjà pour les blockbusters.



Le 23/09/2014 à 13h 58







Gab& a écrit :



C’est vrai qu’il y a un préjudice dans la mesure où ce jeu pourrait nuire à sa future réinsertion #droitàloubli <img data-src=" />





<img data-src=" />



Le 23/09/2014 à 14h 02







Nnexxus a écrit :



Bah justement, pour recadrer avec la niouze, ça me ferait bizarre de voir un clone de Sarko débarquer dans un jeu vidéo sans qu’il ait donné son autorisation…



Quoique, s’il joue le rôle du grand méchant dictateur, ça pourrait être marrant <img data-src=" />







  • Call of money 2 : seduce rich granny OPS

  • Call of duty : modern escape justice



Le 23/09/2014 à 14h 21

Dwarf fortress a du soucis a se faire maintenant.


Le 23/09/2014 à 14h 22







uzak a écrit :





  • Call of money 2 : seduce rich granny OPS



    • Call of duty : modern escape justice





      On vit déjà de belles fictions depuis 3 ans alors pourquoi pas des jeux?

      2012 Hollande Wars: A New Hope (Election de François Hollande et arrêt de la politique de Sarkozy)

      2013 Hollande Wars: UMP Strikes back (Copé et Fillon se battent en duel pour l’UMP)

      2014 Hollande Wars: Return Of The Sarko (Sarkozy annonce son grand retour)




Le 23/09/2014 à 15h 01







john san a écrit :



En l’occurrence, je ne vois pas de quel droit tu parles pour ce type. Du coup, selon toi, il pourra porter plainte contre l’éditeur de manuels d’histoire de son pays ainsi que les historiens, si ceux-ci décrivent ce qu’il a fait?? Parce qu’il a des droits?







Selon moi, il y a deux possibilités :




  • soit on parle d’une oeuvre à caractère historique, authentique. Dans ce cas-là, l’auteur n’a pas besoin d’une quelconque autorisation mais il doit s’en tenir uniquement aux faits. S’il prête des actions à quelqu’un sans preuve, c’est de la diffamation.

  • soit on parle d’une oeuvre de fiction, et dans ce cas ne pas avoir l’accord de quelqu’un dont on utilise l’image, c’est s’exposer à des poursuites. Après, pour une personne publique, je comprendrais tout à fait qu’un juge décide que l’oeuvre ne pose pas problème. Mais ça n’a rien d’automatique, il faut apprécier au cas par cas.



    Si quelqu’un s’amusait à faire un jeu (ou un film, ou un bouquin) dont TU es explicitement un des personnages, et que cette oeuvre te présente sous un jour très défavorable, tu ne pourrais que te taire et subir ? Ca ne me paraît pas très sain. Si c’est une parodie potache, why not, si c’est un jeu AAA dont l’éditeur compte bien tirer un fric monstre, c’est franchement limite.





Le 23/09/2014 à 15h 31







john san a écrit :



Des fois, j’avoue, je ne comprends pas notre société. Le gars est en prison car il a été reconnu comme un criminel, et pas juste pour un vol à l’arraché hein.



Le fait de faire de la prison retire un certain nombre de droits justement, c’est d’ailleurs l’un des principes de la prison, en plus de mettre la société à l’abri d’un criminel.





Le seul droit qu’enlève la prison c’est la liberté de mouvement, point. Aucun autre.





john san a écrit :



En l’occurrence, je ne vois pas de quel droit tu parles pour ce type. Du coup, selon toi, il pourra porter plainte contre l’éditeur de manuels d’histoire de son pays ainsi que les historiens, si ceux-ci décrivent ce qu’il a fait?? Parce qu’il a des droits?





S’ils se trompent, oui. S’ils ne décrivent pas objectivement la situation, oui. S’ils rajoutent des faits inventés, oui.

Je doute que Call Of respecte au pied de la lettre la réalité historique :p





john san a écrit :



On finira un jour par mettre les honnêtes gens en prison pour les protéger des gentils criminels… <img data-src=" />





Toujours la même rengaine…



Le 23/09/2014 à 16h 16







tass_ a écrit :



Le seul droit qu’enlève la prison c’est la liberté de mouvement, point. Aucun autre.







<img data-src=" />



Merci, je peux aller me coucher maintenant.



Le 23/09/2014 à 16h 22







TimTeam a écrit :



<img data-src=" />



Merci, je peux aller me coucher maintenant.





Vas y dis moi quel autre droit ça enlève ?



john san Abonné
Le 23/09/2014 à 16h 31







tass_ a écrit :



Le seul droit qu’enlève la prison c’est la liberté de mouvement, point. Aucun autre.







Au bah merde alors, un détenu a le droit de vote? A le droit de se présenter comme candidat? On m’aurait menti?



Ceci dit, j’avais déjà lu que les prisons en France c’est un peu les vacances, on a une salle de sport tout équipée, on a la console de jeu et la TV, on a son téléphone portable pour papoter avec ses potes et on peut même continuer à gérer ses petites affaires de l’extérieur.



Où est la vérité, où est la fiction…



Le 23/09/2014 à 16h 38







john san a écrit :



Au bah merde alors, un détenu a le droit de vote? A le droit de se présenter comme candidat? On m’aurait menti?





Bien sûr qu’un détenu a le droit de vote…. Pourquoi donc il ne l’aurait pas ?

Se présenter comme candidat je sais pas… mais sûrement.





john san a écrit :



Ceci dit, j’avais déjà lu que les prisons en France c’est un peu les vacances, on a une salle de sport tout équipée, on a la console de jeu et la TV, on a son téléphone portable pour papoter avec ses potes et on peut même continuer à gérer ses petites affaires de l’extérieur.



Où est la vérité, où est la fiction…





La vérité c’est 200% d’occupation carcérale, 4 dans une cellule pour 2, et tu peux avoir la TV oui, mais va falloir raquer un max.



john san Abonné
Le 23/09/2014 à 16h 46







tass_ a écrit :



Bien sûr qu’un détenu a le droit de vote…. Pourquoi donc il ne l’aurait pas ?

Se présenter comme candidat je sais pas… mais sûrement.







Apparemment c’est au cas par cas:

http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F1227.xhtml



Le 23/09/2014 à 16h 50







john san a écrit :



Apparemment c’est au cas par cas:

http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F1227.xhtml





Oui il a le droit de voter sauf si un tribunal lui a indiqué le contraire.



C’est donc bien que ce n’est pas la prison qui retire le droit de vote, mais une décision du tribunal.



Donc sauf dit explicitement lors du procès, un détenu peut voter.



Le 23/09/2014 à 17h 42

Tant que cela nuit à activision, je soutiens. Peu importe de qui cela vient,

le plus important c’est que ça fasse chier activision. Cette boîte est une souillure qui doit disparaître. Toute action qui y contribue est louable.


Le 23/09/2014 à 18h 43







tass_ a écrit :



Le seul droit qu’enlève la prison c’est la liberté de mouvement, point. Aucun autre.





La liberté sexuelle aussi. <img data-src=" />



Bah… au-delà du troll, c’est relativement inhumain finalement comme peine. <img data-src=" />



Le 23/09/2014 à 19h 29







tass_ a écrit :



Bien sûr qu’un détenu a le droit de vote…. Pourquoi donc il ne l’aurait pas ?

Se présenter comme candidat je sais pas… mais sûrement.



La vérité c’est 200% d’occupation carcérale, 4 dans une cellule pour 2, et tu peux avoir la TV oui, mais va falloir raquer un max.







A priori un détenu devrait pouvoir se présenter à une élection municipale.



A priori un détenu devrait pouvoir se présenter à une élection sénatoriale.



A priori un détenu devrait pouvoir se présenter à une élection pour devenir député.



Le 23/09/2014 à 19h 50







Ellierys a écrit :



J’vois pas le rapport avec mister “Ma Caille” <img data-src=" />





Avoue, tu es inscrit sur ThePoneyProject.org <img data-src=" />



Le 24/09/2014 à 03h 48







Nnexxus a écrit :



Le mec est pas tout blanc, et il fait manifestement ça pour tenter de récupérer du fric… mais bon, sur le principe, je trouve ça très limite de la part d’Activision. Être condamné pour un crime, aussi moche soit-il, ne supprime pas pour autant tous les droits de la personne…





Tout à fait !



D’autant que comme tout politicien, c’est une belle ordure qui se sert de la mort des autres pour se faire sa pub.



Et si, effectivement, un jeu relatait les crimes contre l’humanité des administrations Bush, Blair et j’en passe sur les crapules ? Sans doute y aurait-il une levée de boucliers pour crier au scandale et au retrait du jeu voire menaces de procès avec accusation d’apologie au terrorisme ?



Pourtant, le terrorisme d’état existe bien, lui, et rarement puni. Faut demander à la famille du président Salvador Allende ce qu’elle en pense…



Le 24/09/2014 à 07h 33







john san a écrit :



Apparemment c’est au cas par cas:

http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F1227.xhtml





Il fut un temps pas si lointain, où une certaine logique voulait que celui qui avait enfreint les lois de la société était exclu de la société en question, et donc qu’il perdait l’ensemble des droits du citoyen. Cela faisait partie d’une certaine “dissuasion” au niveau du citoyen lambda, pour l’inciter à rester dans le droit chemin. A l’expérience, cette dissuasion n’a jamais empêché les criminels de sévir, mais à l’inverse, le laxisme actuel et la “protection” dont bénéficient lesdits criminels inciterait plutôt le citoyen lambda à passer du côté obscur… En précisant bien que cela ne concerne pas l’ensemble des citoyens, mais essentiellement ceux qui sont “à la marge”, et sont déjà à 2 doigts de “glisser”. Et c’est donc bien cela dont nos sociétés vont devoir se prémunir, en corrigeant le tir d’un arsenal de lois devenues inefficaces en étant trop à l’écoute de “bonnes âmes” qui sont soit trop idéalistes, soit avec des arrières pensées inavouables..



Le 24/09/2014 à 07h 55







dgfu6578 a écrit :



Il fut un temps pas si lointain, où une certaine logique voulait que celui qui avait enfreint les lois de la société était exclu de la société en question, et donc qu’il perdait l’ensemble des droits du citoyen. Cela faisait partie d’une certaine “dissuasion” au niveau du citoyen lambda, pour l’inciter à rester dans le droit chemin. A l’expérience, cette dissuasion n’a jamais empêché les criminels de sévir, mais à l’inverse, le laxisme actuel et la “protection” dont bénéficient lesdits criminels inciterait plutôt le citoyen lambda à passer du côté obscur… En précisant bien que cela ne concerne pas l’ensemble des citoyens, mais essentiellement ceux qui sont “à la marge”, et sont déjà à 2 doigts de “glisser”. Et c’est donc bien cela dont nos sociétés vont devoir se prémunir, en corrigeant le tir d’un arsenal de lois devenues inefficaces en étant trop à l’écoute de “bonnes âmes” qui sont soit trop idéalistes, soit avec des arrières pensées inavouables..





T’as des preuves que de plus en plus de citoyens glisseraient dans l’illégalité ?

Non parce que les statistiques sur la délinquance et le crime en France sont toutes en baisse depuis des décennies à part peut être le cambriolage…



Donc bon énoncer des poncifs c’est beau, mais encore faudrait pouvoir les prouver…



Le 24/09/2014 à 08h 22







dgfu6578 a écrit :



Il fut un temps pas si lointain, où une certaine logique voulait que celui qui avait enfreint les lois de la société était exclu de la société en question, et donc qu’il perdait l’ensemble des droits du citoyen.







Ca me paraît être un excellent moyen de réduire au silence des opposants un peu trop virulents… Quand on enfreint la loi on est puni proportionnellement au dommage causé, cela peut conduire effectivement à se faire supprimer quelques libertés (dont la liberté de mouvement en prison…), mais de là à empêcher les gens de voter ou de tenter d’accéder à la vie politique pour essayer de changer les choses… ça me semble une arme totalement disproportionnée si elle tombe dans de mauvaises mains (exemple pris totalement au hasard : si le FN se retrouve au pouvoir dans quelques années…).



Le 24/09/2014 à 09h 05







tass_ a écrit :



Le seul droit qu’enlève la prison c’est la liberté de mouvement, point. Aucun autre.







Au hasard : le droit de vote…pour certains

et pour les prisonniers américains, le droit au port d’arme !!!



Le 24/09/2014 à 09h 12







slave1802 a écrit :



Au hasard : le droit de vote…pour certains

et pour les prisonniers américains, le droit au port d’arme !!!





1 : Non cf plus haut : si le droit de vote est enlevé c’est une décision du tribunal, décision en plus de la peine de prison. C’est donc que ce n’est pas forcément lié.

2 : On est en France.



Le 24/09/2014 à 09h 48







tass_ a écrit :



1 : Non cf plus haut : si le droit de vote est enlevé c’est une décision du tribunal, décision en plus de la peine de prison. C’est donc que ce n’est pas forcément lié.

2 : On est en France.









  1. De la même façon que la privation du droit de se déplacer a été décidé par un juge. Certains condamnés peuvent se mouvoir relativement librement avec un bracelet électronique, donc même se droit là ne peut être considéré comme supprimé si on coupe les cheveux en quatre comme toi.



  2. C’est valable aussi en France : retrait du permis de port d’arme si vous avez été condamné à une peine d’emprisonnement avec ou sans sursis supérieure à 3 mois.



  3. Au dernières nouvelles l’ananas grêlé est toujours détenu au Panama…



Le 24/09/2014 à 09h 52







slave1802 a écrit :





  1. De la même façon que la privation du droit de se déplacer a été décidé par un juge. Certains condamnés peuvent se mouvoir relativement librement avec un bracelet électronique, donc même se droit là ne peut être considéré comme supprimé si on coupe les cheveux en quatre comme toi.





    Sauf que la question de départ c’était : “le fait d’être en prison enlève t il des droits autre que la liberté de mouvement ?” et non le fait d’être condamné.



    Tu es donc hors sujet.





    slave1802 a écrit :



  2. C’est valable aussi en France : retrait du permis de port d’arme si vous avez été condamné à une peine d’emprisonnement avec ou sans sursis supérieure à 3 mois.





    Donc c’est bien dit à part : ce n’est pas le fait même d’être en prison : c’est écrit à part.





    slave1802 a écrit :



  3. Au dernières nouvelles l’ananas grêlé est toujours détenu au Panama…





    Et ? Je répond à machin qui se dit que les prisonniers en France n’ont plus le droit de vote…



    Si t’apprenais à lire ?



Le 24/09/2014 à 13h 28







tass_ a écrit :



Sauf que la question de départ c’était : “le fait d’être en prison enlève t il des droits autre que la liberté de mouvement ?” et non le fait d’être condamné.

Tu es donc hors sujet.







Pour tout autre coupeur de cheveux en quatre que toi, le fait d’être en prison est quasiment synonyme d’être condamné…





tass_ a écrit :



Donc c’est bien dit à part : ce n’est pas le fait même d’être en prison : c’est écrit à part.







Que ce soit dit à part ou pas, le résultat est le même : tu n’as pas le droit de détenir une arme quand tu es en prison. Faut vraiment être borné pour ne pas le reconnaitre







tass_ a écrit :



Et ? Je répond à machin qui se dit que les prisonniers en France n’ont plus le droit de vote…



Si t’apprenais à lire ?







Tu commente sous un article parlant explicitement de Noriéga, ça serait bien que tu les lises les articles avant de s’emporter et de traiter tes contradicteurs d’illettrés…

ce qui est un comble quand pas plus tard que la semaine dernière, tu me traitais de collégien…



Le 24/09/2014 à 14h 03







slave1802 a écrit :



Pour tout autre coupeur de cheveux en quatre que toi, le fait d’être en prison est quasiment synonyme d’être condamné…





Et ? Le problème est dans l’autre sens : on peut très bien être condamné à ne plus avoir le droit de vote sans être condamné à la prison.

C’est un peu comme si tu me disais que souvent l’accusé écopait amende dans le jugement donc la prison coûte de l’argent aux prisonniers….

Les deux condamnations; prison et interdiction de vote, sont distinctes et non liées.

La logique et toi ça fait deux non ? A, !A A & B, A |B, tout ça t’as du mal hein ?







slave1802 a écrit :



Que ce soit dit à part ou pas, le résultat est le même : tu n’as pas le droit de détenir une arme quand tu es en prison. Faut vraiment être borné pour ne pas le reconnaitre





Justement le fait que ce soit dit à part change tout : ce n’est pas la prison en elle même, mais bien une condamnation à part.







slave1802 a écrit :



Tu commente sous un article parlant explicitement de Noriéga, ça serait bien que tu les lises les articles avant de s’emporter et de traiter tes contradicteurs d’illettrés…





Sans blague et ? Je répète : je répond à une question précise qui n’a qu’un rapport lointain avec la news… Tes problèmes de lecture s’arrangent pas…





slave1802 a écrit :



ce qui est un comble quand pas plus tard que la semaine dernière, tu me traitais de collégien…





Ca montre bien que les bases lecture / écriture ont du mal à être acquises au collège… Allez retourne bosser t’as du boulot.



Le 24/09/2014 à 14h 11







tass_ a écrit :



Et ? Le problème est dans l’autre sens : on peut très bien être condamné à ne plus avoir le droit de vote sans être condamné à la prison.

C’est un peu comme si tu me disais que souvent l’accusé écopait amende dans le jugement donc la prison coûte de l’argent aux prisonniers….

Les deux condamnations; prison et interdiction de vote, sont distinctes et non liées.

La logique et toi ça fait deux non ? A, !A A & B, A |B, tout ça t’as du mal hein ?





Justement le fait que ce soit dit à part change tout : ce n’est pas la prison en elle même, mais bien une condamnation à part.





Sans blague et ? Je répète : je répond à une question précise qui n’a qu’un rapport lointain avec la news… Tes problèmes de lecture s’arrangent pas…



Ca montre bien que les bases lecture / écriture ont du mal à être acquises au collège… Allez retourne bosser t’as du boulot.









On va raisonner pas l’absurde alors : Si les prisonniers ne perdent pas leur permis de port d’arme alors les prisonniers ont le droit de conserver leurs armes sur eux. <img data-src=" />



Trouves moi un seul exemple de ça !



Je récapitule lentement :

Tu affirmes que les prisonniers ne perdre qu’un seul droit.

On t’en sort deux supplémentaires

Mais non, ce n’est pas de vrai droit puisse que tu as forcément raison.

Toutes tes argumentations ne reposent que sur un seul postulat : “J’ai raison parce que j’ai raison”



Pour te paraphraser : retournes voir ta maitresse, un élève de maternelle ne devrait pas rester seul devant internet !




Le 24/09/2014 à 14h 17







slave1802 a écrit :



On va raisonner pas l’absurde alors : Si les prisonniers ne perdent pas leur permis de port d’arme alors les prisonniers ont le droit de conserver leurs armes sur eux. <img data-src=" />



Trouves moi un seul exemple de ça !



Je récapitule lentement :

Tu affirmes que les prisonniers ne perdre qu’un seul droit.

On t’en sort deux supplémentaires





Le droti de vote -&gt; vous aviez tort (cf les sources qu’on a c/c avec je sais plus qui, on peut même se faire élire en étant prisonnier).

Le port d’arme… moui allez si tu veux. Mais désolé quand on parle “droit civique” le port d’arme est pas vraiment ce qui vient à l’esprit.



Donc désolé oui la liberté de mouvement c’est le seul droit retiré automatiquement en prison.







slave1802 a écrit :



Mais non, ce n’est pas de vrai droit puisse que tu as forcément raison.

Toutes tes argumentations ne reposent que sur un seul postulat : “J’ai raison parce que j’ai raison”





Sachant qu’on a été les seuls à sourcer, t’as vraiment aucune honte pour dire un truc pareil…



Le 24/09/2014 à 14h 30

Chaque français qui travaille a le droit de toucher un salaire minimum dont le taux est fixé par décret, ça s’appelle le SMIC.

Les prisonniers n’ont pas droit au SMIC.



Chaque salarié français a droit à cinq semaines de congés payés

Les prisonniers salarié n’y ont pas droit.



Chaque français est en droit de vivre et habiter avec son mari ou femme.

Les prisonniers mariés n’ont pas le droit.



On peut encore trouver des dizaines d’exemples mais rien n’y fera car TU as raison.


Le 24/09/2014 à 15h 04







slave1802 a écrit :



Chaque français qui travaille a le droit de toucher un salaire minimum dont le taux est fixé par décret, ça s’appelle le SMIC.

Les prisonniers n’ont pas droit au SMIC.





Ils ont le droit au SMR, qui est un salaire minimum fixé par décret.

http://www.lemonde.fr/societe/article/2012/09/11/travail-en-prison-comment-ca-ma… Et ça ne fait pas partie des droits civiques.





slave1802 a écrit :



Chaque salarié français a droit à cinq semaines de congés payés

Les prisonniers salarié n’y ont pas droit.





On parle de code du travail là, pas de droits civiques… T’es à côté de la plaque.





slave1802 a écrit :



Chaque français est en droit de vivre et habiter avec son mari ou femme.

Les prisonniers mariés n’ont pas le droit.

.





Ca fait partie la privation de liberté dont je parle depuis le début.





slave1802 a écrit :



On peut encore trouver des dizaines d’exemples mais rien n’y fera car TU as raison.





Continue alors, parce que là sur 3 arguments on a :




  • 1 faux et hors-sujet

  • 2 hors-sujet

  • 3 faisant partie de celui cité par mes soins.



    J’attend toujours…



Le 24/09/2014 à 17h 47







tass_ a écrit :



Le seul droit qu’enlève la prison c’est la liberté de mouvement, point. Aucun autre.







C’est bien ce que tu as écrit ? <img data-src=" /> J’ai beau zoomé au maximum je ne vois pas le mot “civique”, ni le mot “jugement” ni rien du tout d’ailleurs. C’est juste une affirmation péremptoire qui ne repose sur rien, ça te vexe, tant pis, fallait pas écrire une connerie <img data-src=" />!



Maintenant tu as le droit de faire un caprice… même si c’est pas civique. <img data-src=" />



Le 25/09/2014 à 07h 36







slave1802 a écrit :



C’est bien ce que tu as écrit ? <img data-src=" /> J’ai beau zoomé au maximum je ne vois pas le mot “civique”, ni le mot “jugement” ni rien du tout d’ailleurs. C’est juste une affirmation péremptoire qui ne repose sur rien, ça te vexe, tant pis, fallait pas écrire une connerie <img data-src=" />!



Maintenant tu as le droit de faire un caprice… même si c’est pas civique. <img data-src=" />





Tu sais généralement un message est à replacer dans son contexte, et le contexte parlait des droits civiques.



Bref pas d’autres exemples ? Le port d’arme c’est tout ce que t’as trouvé ? Wow.



Le 25/09/2014 à 09h 54







tass_ a écrit :



Tu sais généralement un message est à replacer dans son contexte, et le contexte parlait des droits civiques.



Bref pas d’autres exemples ? Le port d’arme c’est tout ce que t’as trouvé ? Wow.







Le contexte parlait du droit à l’image d’un dictateur emprisonné, personne à part toi n’y a vu un droit civique…



Le 25/09/2014 à 11h 30







slave1802 a écrit :



Le contexte parlait du droit à l’image d’un dictateur emprisonné, personne à part toi n’y a vu un droit civique…









slave1802 a écrit :



Le contexte parlait du droit à l’image d’un dictateur emprisonné, personne à part toi n’y a vu un droit civique…





ha bon le fait de pouvoir saisir la justice pour faire valoir ses droits n’est pas un droit civique ?

<img data-src=" />



Le 25/09/2014 à 13h 59







tass_ a écrit :



ha bon le fait de pouvoir saisir la justice pour faire valoir ses droits n’est pas un droit civique ?

<img data-src=" />







Le droit à l’image est un droit civique ???



Tu as un problème de concentration ou c’est juste pour emmerder que tu réponds à chaque fois à une question qu’on t’a pas posé ?



Si tu t’étais donné la peine de lire l’article tu serais moins ridicule. Tiens j’ai pitié de toi, je te recopie le chapeau :



Il y a quelques semaines, Manuel Noriega, un ancien général panaméen s’étant proclamé chef de l’État en 1983 au Panama, a engagé une procédure judiciaire contre Activision. L’ancien dictateur estime que son image a été utilisée sans son consentement.

.

S’il a réussi a engagé une procédure judiciaire, alors ses droits civique n’ont pas été bafoués et le seul droit dont parle l’article et la majorité des commentateurs est le droit à l’image.



Nul doute que tu vas quand même réussir à trouver un biais pour te persuader que tu as raison…



Le 25/09/2014 à 14h 17







slave1802 a écrit :



Le droit à l’image est un droit civique ???



Tu as un problème de concentration ou c’est juste pour emmerder que tu réponds à chaque fois à une question qu’on t’a pas posé ?



Si tu t’étais donné la peine de lire l’article tu serais moins ridicule. Tiens j’ai pitié de toi, je te recopie le chapeau :



Il y a quelques semaines, Manuel Noriega, un ancien général panaméen s’étant proclamé chef de l’État en 1983 au Panama, a engagé une procédure judiciaire contre Activision. L’ancien dictateur estime que son image a été utilisée sans son consentement.

.

S’il a réussi a engagé une procédure judiciaire, alors ses droits civique n’ont pas été bafoués et le seul droit dont parle l’article et la majorité des commentateurs est le droit à l’image.



Nul doute que tu vas quand même réussir à trouver un biais pour te persuader que tu as raison…







Sauf que si tu lisais les commentaires tu verrais que le débat porte sur la possibilité ou non de pouvoir entamer une action en justice quand tu es emprisonné. Et non sur le fait qu’il ait un droit à l’image ou non…



Mais bon pour ça faudrait lire mes commentaires + ceux des autres… Je conçois que c’est trop de boulot pour toi.





ps: Mais si tu veux qu’on parle du droit à l’image : ben non la prison n’enlève pas le droit à l’image… Encore perdu.



Le 25/09/2014 à 17h 21







tass_ a écrit :



Nul doute que tu vas quand même réussir à trouver un biais pour te persuader que tu as raison…







Encore gagné !



Le 26/09/2014 à 08h 29







slave1802 a écrit :



Encore gagné !





Donc pour toi remettre les choses dans son contexte c’est trouver un biais ?



Oui je vois, tant qu’on n’est pas d’accord avec toi c’est qu’on trouve des biais…



Essaie deux secondes de te remettre en question, tu verras ça aide.



Le 26/09/2014 à 08h 35







tass_ a écrit :



Donc pour toi remettre les choses dans son contexte c’est trouver un biais ?



Oui je vois, tant qu’on n’est pas d’accord avec toi c’est qu’on trouve des biais…



Essaie deux secondes de te remettre en question, tu verras ça aide.







Encore gagné…