L'entrée du Conseil d'ÉtatCC-BY-2.0 xiquinhosilva

La taca-taca-taca-tac-tactique du gendarme

Blocage de TikTok : mesure informelle, état d’urgence et « circonstances exceptionnelles »

L'entrée du Conseil d'ÉtatCC-BY-2.0 xiquinhosilva

Abonnez-vous pour tout dévorer et ne rien manquer.

Déjà abonné ? Se connecter

Abonnez-vous

Le gouvernement, conscient que le blocage peut être contourné par le recours au VPN, a décidé de ne pas « suspendre l’accès aux VPN » pour ne pas pénaliser les télétravailleurs. Et si Viginum a bel et bien constaté des « manœuvres informationnelles », c'est sur X.com et Facebook, pas TikTok.

Le Conseil d’État examinait ce mardi 21 mai les référés-liberté déposés par la Ligue des droits de l’homme (LDH), la Quadrature du Net, le Mouvement des jeunes Kanak en France (MJKF) et trois Néo-Calédoniens, contre la décision, prise par le gouvernement le 14 mai, de bloquer le réseau social TikTok en Nouvelle-Calédonie.

Un réseau très utilisé par la jeunesse de l’archipel, confirme à Libération à la sortie de l’audience Romuald Pidjot, secrétaire général adjoint de l’Union calédonienne présent dans le public qui, membre de la direction du Front de libération nationale kanak et socialiste (FLNKS), s’alarme d’une atteinte à « une liberté fondamentale, sur des justifications qui sont assez légères ».

Pour justifier sa « décision informelle », parce que non formalisée dans un acte, rapporte Mediapart, et qui « ne comprend pas de date de fin », souligne Actu-Juridique, le gouvernement a invoqué la théorie dite des « circonstances exceptionnelles » plutôt que le régime de l’état d’urgence.

Le cabinet du premier ministre avait en effet expliqué à Numerama que TikTok avait été bloqué « en raison des ingérences et de la manipulation dont fait l’objet la plateforme dont la maison-mère est chinoise. L’application est utilisée en tant que support de diffusion de désinformation sur les réseaux sociaux, alimentée par des pays étrangers, et relayée par les émeutiers ».

Or, et comme l'avait décrypté le juriste Nicolas Hervieu à Mediapart, ce montage juridique « semblait particulièrement périlleux », l’article 11 de la loi de 1955 régissant l’état d’urgence permettant certes de suspendre « tout service de communication au public en ligne », mais seulement en cas de provocation « à la commission d’actes de terrorisme » ou d’« apologie du terrorisme », alors qu'aucune accusation de terrorisme n’avait été portée jusqu’à présent dans le cadre de la crise en Nouvelle-Calédonie :

« De l’avis de toutes les parties – avocats et avocates, représentante du gouvernement et président de la séance –, la plus haute juridiction administrative était confrontée à une situation "inédite", selon le terme utilisé par tous, à plusieurs titres. »

Me Vincent Brengarth, avocat de requérants néo-calédoniens, a ainsi évoqué un dossier « d’une exceptionnelle gravité car, pour la première, fois, on interdit un réseau social ». Me Marion Ogier, avocate de la Ligue des droits de l’homme (LDH), une « mesure inédite, en tout cas qui n’a jamais été utilisée dans les démocraties occidentales ». Me Elsa Marcel, avocate du Mouvement des jeunes Kanak en France (MJKF), qui s’était joint au recours de la LDH, a de son côté avancé que « les seuls pays à avoir interdit TikTok sont l’Afghanistan, la Somalie et l’Inde ».

Une théorie des « circonstances exceptionnelles » datant de 1918

Créée par une jurisprudence du Conseil d’État datant de 1918, la théorie dite des « circonstances exceptionnelles » permet aux autorités, résume Mediapart, « de s’affranchir de la loi et de prendre des mesures en temps normal illégales, lorsqu’une crise exceptionnelle l’exige ».

« À charge pour le juge administratif de contrôler les mesures prises », précise Libé : « en clair, en faisant jouer cette jurisprudence, l’exécutif superpose deux régimes d’exception… et les "circonstances exceptionnelles" permettent de faire ce que l’état d’urgence n’autorise pas ». « En rajoutant de l’exceptionnel à l’exceptionnel, on court-circuite le travail du législateur », déplore Marion Ogier.

Cette jurisprudence avait déjà été invoquée par le gouvernement dans le décret du 16 mars 2020 qui instituait le premier confinement de l’épidémie de covid, « alors que le régime d’état d’urgence sanitaire n’avait pas été créé », souligne Mediapart :

« Cette possibilité de bloquer un moyen de communication a été introduite à l’article 11 de la loi de 1955 par une loi du 20 novembre 2015, adoptée peu après les attentats du 13-Novembre, pour mettre à jour ce régime. »

Or, les députés avaient alors estimé « que ça allait trop loin, et limité cette possibilité au terrorisme », ce qui, a plaidé Marion Ogier, « court-circuite le travail du législateur mais également celui du Conseil constitutionnel, qui avait été amené à se prononcer sur cette réforme de 2015 ».

« Nous aurions pu interdire les VPN, mais ne l’avons pas fait »

Aurélie Bretonneau, secrétaire générale adjointe du gouvernement a reconnu « une situation inédite », relève Mediapart, défendant l’« urgence à ne pas faire disparaître cette mesure de blocage », au motif que TikTok aurait une « place particulière en termes de quantité de vidéos violentes », précisant que « Snapchat, par exemple, a été beaucoup moins investi par les émeutiers ».

Elle évoque, précise Libération, une décision du Conseil d’État prise pendant la sortie d’état d’urgence sanitaire, en juillet 2021 : « La circonstance qu’un régime législatif ait été institué pour gérer une telle crise [sanitaire] ne fait pas obstacle à ce que le Premier ministre prenne les mesures appropriées […] dans le cas où le régime institué ne permet pas de répondre à une situation d’urgence ». Ce que Libé résume ainsi : « si les mesures de l’état d’urgence ne suffisent pas, Matignon peut en prendre d’autres ».

Le gouvernement aurait décidé de bloquer TikTok, résument Actu-Juridique et Libération, parce qu'il est « massivement employé par les fauteurs de trouble », en raison de l’adéquation entre le profil des émeutiers et celui des utilisateurs, qui appartiennent à la même tranche d’âge, et parce que l’algorithme de TikTok « favorise plus que les autres la diffusion des vidéos virales », ce qui « rendait très difficile la modération » des contenus par les services de la plateforme.

Le gouvernement reconnaît en outre que le blocage « peut être contourné par le recours au VPN et qu’il n’y aurait donc pas d’urgence », comme l'a expliqué Aurélie Bretonneau :

« Ce n’est pas une faiblesse intrinsèque, il aurait été possible de suspendre l’accès aux VPN, nous avons décidé de ne pas le faire, car il a d’autres usages, notamment il permet de télétravailler. Simplement, le passage par le VPN ralentit suffisamment l’utilisation de TikTok pour rendre la mesure efficace. »

« Preuve que cette interdiction décidée par Paris n’a pas fonctionné, des vidéos et des "live" tournés en Calédonie, pour évoquer les émeutes, continuent de circuler sur TikTok », rapporte cela dit La 1ère, à qui une collégienne de 14 ans explique avoir téléchargé un VPN : « J’étais l’une des dernières à ne pas l’avoir fait. Ils m’ont donné quelques conseils. Et j’ai réussi assez facilement ».

La 1ère précise en outre qu'un blocage des VPN était d'autant plus inenvisageable que « depuis le début des violences, la plupart des Calédoniens travaillent à domicile. Bloquer les VPN aurait donc paralysé un peu plus l’économie et les communications du pays ».

Le manque d’éléments factuels concernant la diffusion de vidéos violentes ou appelant à la violence sur TikTok a par ailleurs été reconnu par Aurélie Bretonneau, qui a proposé de fournir des « captures d’écran » de contenus.

« Une proposition acceptée, en fin de séance, par son président Rémy Schwartz, qui a donné vingt-quatre heures au gouvernement pour apporter des éléments supplémentaires », relève Mediapart :

« Après le versement à la procédure de ces "captures d’écran", les requérants pourront y répondre par écrit. Le Conseil d’État se prononcera ensuite quelques jours plus tard. Lors de son audition par la commission des lois de l’Assemblée nationale, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a assuré que sa décision devrait être rendue en fin de semaine. »

Des « manœuvres informationnelles » sur... X.com et Facebook

« Je ne peux pas démontrer combien d’émeutes n’ont pas eu lieu en raison du blocage de TikTok, personne ne soutient que ça va suffire à mettre un terme aux violences, c’est un élément parmi d’autres du retour au calme », a plaidé Aurélie Bretonneau.

Et ce, alors que c'est sur Facebook et X/Twitter que l'agence Viginum a identifié des « manœuvres informelles d’origine azerbaïdjanaise » de désinformation, relève BFMTech.

L'agence en charge de la lutte contre les ingérences étrangères y a en effet constaté une diffusion « massive et coordonnée de contenus manifestement inexacts ou trompeurs » accusant la police française de tuer des manifestants indépendantistes en Nouvelle-Calédonie.

On y voit notamment un photomontage opposant un individu décrit comme un « policier français » semblant viser avec un fusil le corps d'un indépendantiste tué par balles en Nouvelle-Calédonie. Le tout accompagné d'un message rajoutant de l'huile sur le feu : « La police française est meurtrière, les meurtres d'Algériens continuent », de hashtags appelant à la fin du colonialisme français et au boycott des Jeux olympiques de Paris 2024.

Viginum précise que plusieurs des comptes utilisés pour relayer et amplifier de fausses informations sur la situation en Nouvelle-Calédonie avaient déjà été à l'origine de publications appelant au boycott des Jeux Olympiques de Paris 2024, ou à les discréditer, notamment avec des vidéos et photos de violences urbaines ciblant la police française.

Article MàJ à 13h05 avec la mention de l'article de La 1ère.

Commentaires (38)


Franchement, je ne vois ce qu'on peut faire à part attendre la fin du monde...

- il faut 50 fois (au pif) plus de temps à démontrer un fake qu'à le produire
- si on laisse les fake news, c'est le bordel, si on supprime les fake news, ça cri à la censure
- la justice arrive toujours trop tard, une fois que la fête est fini
- beaucoup préfèrent s'offusquer de buzz relayer par de fausses infos, que d'aller chercher 30s un début de vérité
- notre démocratie ne permet pas d'attaquer à armes égales les ingérences étrangères assez rapidement
- les jeunes (et même moins jeunes) ne font plus la différence entre un journaliste et un tiktokeur
- beaucoup de parents ont tout simplement arrêtés d'éduquer leurs enfants
- les forces de l'ordre ne sont plus respecté / respectable (dans quel ordre, je ne sais pas: oeuf-poule)
- les politiciens sont hors sol, issu de milieu bourgeois, et parlent en notre nom sans avoir vécu de vie normal
- en j'en passe...

Donc au final, c'est quoi la solution? Les extrêmes se délectent du bordel ambiant, mais serait probablement incapable de faire mieux.
Il faudrait une prise de conscience de la population, mais celle ci n'est que dans la contradiction et la critique négative de chaque action. Centre VS extrêmes, mais ensuite, extrême gauche VS extrême droite, puis capitaliste, communiste, pro euro, anti euro, aide social, partage, méritocratie, valeur travail... Chacun regarde son petit nombril sans penser au bien commun. Tout le monde essaie de gratter au maximum en chiant sur son voisin, ce qui fait bien les affaires de l'aristocratie au passage.

Bref... A part prendre du popcorn calé dans son canapé en se disant "c'est la vie..." Je ne vois pas vraiment ce qu'il est possible de faire.
Le fatalisme et le cynisme sont indispensables à la survie de nos jours, je te rejoint (avec un verre de Brandy en plus pour contempler la fin du monde).

D'ailleurs, Elon Musk l'a bien compris et s'est dit que, à voir la fin du monde, autant avoir une belle vue depuis Mars.
Modifié le 22/05/2024 à 13h16

Historique des modifications :

Posté le 22/05/2024 à 13h15


Le fatalisme et le cynisme sont indispensables à la survie de nos jours, je te rejoint (avec un verre de Brandy en plus pour contempler la fin du monde)

eglyn

Le fatalisme et le cynisme sont indispensables à la survie de nos jours, je te rejoint (avec un verre de Brandy en plus pour contempler la fin du monde).

D'ailleurs, Elon Musk l'a bien compris et s'est dit que, à voir la fin du monde, autant avoir une belle vue depuis Mars.
Pour Musk, sur Mars oui mais sous kétamine et avec un gros joint au lieu du Brandy 😂
Tu sais que tu es complètement hors sujet ?
Tu réagis aux faux prétextes du gouvernement rapportés par Numérama justifiant à ce moment là par le fait que la plateforme était chinoise et le fait qu'il y avait de l'ingérence et de la désinformation étrangères.

C'étaient des faux prétextes parce que ce ne sont finalement pas ceux qui ont été donnés par la représentante du gouvernement devant le Conseil d'État qui n'a parlé que de vidéos violentes qui deviennent facilement virales et d'appel à la violence sans en avoir apporté la preuve. De plus, Viginum qui est un service de l'État a rapporté des ingérences étrangères sur Facebook et X mais pas sur TikTok.

Donc, évitons de tomber dans le panneau et comprenons bien que la mesure de blocage en invoquant des circonstances exceptionnelles non prouvées est sans précédent. De plus, elle a été prise de manière informelle, c'est-à-dire sans un texte officiel du gouvernement. C'est scandaleux quand il s'agit de supprimer un droit fondamental comme le droit à la liberté d'expression et celui de l'accès à l'information. Le minimum est de faire un acte officiel expliquant la décision.
Je suis prêt à parier que la théorie des circonstances exceptionnelle a été évoquée seulement après les recours devant le Conseil d'État afin d'essayer de sauver cette décision.

fred42

Tu sais que tu es complètement hors sujet ?
Tu réagis aux faux prétextes du gouvernement rapportés par Numérama justifiant à ce moment là par le fait que la plateforme était chinoise et le fait qu'il y avait de l'ingérence et de la désinformation étrangères.

C'étaient des faux prétextes parce que ce ne sont finalement pas ceux qui ont été donnés par la représentante du gouvernement devant le Conseil d'État qui n'a parlé que de vidéos violentes qui deviennent facilement virales et d'appel à la violence sans en avoir apporté la preuve. De plus, Viginum qui est un service de l'État a rapporté des ingérences étrangères sur Facebook et X mais pas sur TikTok.

Donc, évitons de tomber dans le panneau et comprenons bien que la mesure de blocage en invoquant des circonstances exceptionnelles non prouvées est sans précédent. De plus, elle a été prise de manière informelle, c'est-à-dire sans un texte officiel du gouvernement. C'est scandaleux quand il s'agit de supprimer un droit fondamental comme le droit à la liberté d'expression et celui de l'accès à l'information. Le minimum est de faire un acte officiel expliquant la décision.
Je suis prêt à parier que la théorie des circonstances exceptionnelle a été évoquée seulement après les recours devant le Conseil d'État afin d'essayer de sauver cette décision.
Je réagis aux faux prétextes? pas du tout, je suis juste dépité de là où va l'humanité. Tu noteras que je n'ai même pas parler de la Chine dans mon commentaire. (même si je n'en pense pas moins, autant que les USA, mais c'est un autre sujet).

C'est le bordel, les gens s'entretuent, tout passe par des échanges de micro vidéos sorties du contexte, voir des fake news construites de rien, échangées principalement sur tiktok (dans le cas présent), que les gens prennent pour argent comptant...

Je ne suis pas macroniste, mais je trouve que c'est déjà un bon point de départ de bloquer tiktok pour éviter d'autres morts inutiles.

Le but d'une fake news, c'est de créer du buzz pour faire réagir. L'algo de tiktok, c'est du n'importe quoi, pourvu que tu regardes. Donc même si c'était involontaire et que la Chine n'y était pour "rien", c'est à mon sens, déjà une bonne chose de bloquer tiktok.
Et quand on sait que la Chine interdit tiktok pour sa propre population... faut pas être un génie pour comprendre l'objectif de tiktok dans le reste du monde.

Pour jouer avec les mots, je pourrais même te dire qu'on prend simplement exemple sur la Chine, qui montre la bonne voie, d'interdire tiktok.

Si tu veux t’offusquer de mes propos, dit nous plutôt comment tu réglerais la situation?

ForceRouge

Je réagis aux faux prétextes? pas du tout, je suis juste dépité de là où va l'humanité. Tu noteras que je n'ai même pas parler de la Chine dans mon commentaire. (même si je n'en pense pas moins, autant que les USA, mais c'est un autre sujet).

C'est le bordel, les gens s'entretuent, tout passe par des échanges de micro vidéos sorties du contexte, voir des fake news construites de rien, échangées principalement sur tiktok (dans le cas présent), que les gens prennent pour argent comptant...

Je ne suis pas macroniste, mais je trouve que c'est déjà un bon point de départ de bloquer tiktok pour éviter d'autres morts inutiles.

Le but d'une fake news, c'est de créer du buzz pour faire réagir. L'algo de tiktok, c'est du n'importe quoi, pourvu que tu regardes. Donc même si c'était involontaire et que la Chine n'y était pour "rien", c'est à mon sens, déjà une bonne chose de bloquer tiktok.
Et quand on sait que la Chine interdit tiktok pour sa propre population... faut pas être un génie pour comprendre l'objectif de tiktok dans le reste du monde.

Pour jouer avec les mots, je pourrais même te dire qu'on prend simplement exemple sur la Chine, qui montre la bonne voie, d'interdire tiktok.

Si tu veux t’offusquer de mes propos, dit nous plutôt comment tu réglerais la situation?
Tu continues dans le hors sujet. Le sujet, ce n'est pas comment tu règles la situation mais la décision de blocage de TikTok par le gouvernement sur un coin de table.

Tu continues à croire le gouvernement disant que TikTok était le problème et tu parles de vidéo sorties du contexte (je pense que là-bas, le contexte est très bien connu) ou encore des fake news.

Mais bon, comme le sujet est important, je vais te répondre.

C'est le gouvernement qui a créé cette situation en faisant n'importe quoi depuis le dernier référendum de 2021 en plein COVID et en ne respectant pas les accords de Nouméa : ils ont bloqué la discussion entre les parties en forçant le référendum pour des raisons de basse politique (Macron voulait arriver à la présidentielle de 2022 avec un référendum rejetant l'indépendance). Ils n'ont pas rétabli les conditions de la discussion. Ils ont braqué les Kanaks en nommant des loyalistes d'abord au secrétariat d'état à l'outremer puis en tant que rapporteur de la loi sur le collège électoral qu'ils ont aussi fait passer en force, cette fois pour qu'elle arrive avant les européennes. Avoir rattaché l'outremer à l'intérieur est aussi une connerie sans nom, surtout avec Darmanin à sa tête.
En Nouvelle Calédonie, la coutume est importante (il y a un sénat coutumier), il faut laisser le temps à la palabre. Tous les spécialistes le disent. Ils n'ont écouté personne !

Alors, ils ont foutu une merde pas possible, qu'ils la règlent eux-même mais en changeant de méthode !

Mais je crains que le déplacement de Macron surtout accompagné des ministres de l'intérieur et des armées (l'ancien ministre des Outre-mer qui était à la manœuvre pour le référendum de 2021) ne donne rien d'utile. 48 h d'avion pour maximum 24 h sur place, c'est un peu con alors quele problème ne se réglera que sur la durée. Il veut manifestement s'appuyer sur des hauts fonctionnaires pour la mission qu'il va installer, on va voir ce que ça va donner. Mais il faut d'ores et déjà supprimer son ultimatum de fin juin pour la réunion du congrès et arriver à un consensus avec toutes les parties. S'il faut refaire un référendum pour cela, pourquoi pas.
Aujourd'hui, les Kanaks n'ont aucune perspective et se sont senti floués, ce n'est pas étonnant qu'il y ait de la violence surtout quand on connaît l'histoire récente. Il faut leur redonner une perspective.
Ils sont arriver à casser en un peu plus de 2 ans ce qui avait été construit en 10 ans (1989 à 1998) puis avait tenu 23 ans (jusqu'à décembre 2021). C'est terrifiant.

fred42

Tu continues dans le hors sujet. Le sujet, ce n'est pas comment tu règles la situation mais la décision de blocage de TikTok par le gouvernement sur un coin de table.

Tu continues à croire le gouvernement disant que TikTok était le problème et tu parles de vidéo sorties du contexte (je pense que là-bas, le contexte est très bien connu) ou encore des fake news.

Mais bon, comme le sujet est important, je vais te répondre.

C'est le gouvernement qui a créé cette situation en faisant n'importe quoi depuis le dernier référendum de 2021 en plein COVID et en ne respectant pas les accords de Nouméa : ils ont bloqué la discussion entre les parties en forçant le référendum pour des raisons de basse politique (Macron voulait arriver à la présidentielle de 2022 avec un référendum rejetant l'indépendance). Ils n'ont pas rétabli les conditions de la discussion. Ils ont braqué les Kanaks en nommant des loyalistes d'abord au secrétariat d'état à l'outremer puis en tant que rapporteur de la loi sur le collège électoral qu'ils ont aussi fait passer en force, cette fois pour qu'elle arrive avant les européennes. Avoir rattaché l'outremer à l'intérieur est aussi une connerie sans nom, surtout avec Darmanin à sa tête.
En Nouvelle Calédonie, la coutume est importante (il y a un sénat coutumier), il faut laisser le temps à la palabre. Tous les spécialistes le disent. Ils n'ont écouté personne !

Alors, ils ont foutu une merde pas possible, qu'ils la règlent eux-même mais en changeant de méthode !

Mais je crains que le déplacement de Macron surtout accompagné des ministres de l'intérieur et des armées (l'ancien ministre des Outre-mer qui était à la manœuvre pour le référendum de 2021) ne donne rien d'utile. 48 h d'avion pour maximum 24 h sur place, c'est un peu con alors quele problème ne se réglera que sur la durée. Il veut manifestement s'appuyer sur des hauts fonctionnaires pour la mission qu'il va installer, on va voir ce que ça va donner. Mais il faut d'ores et déjà supprimer son ultimatum de fin juin pour la réunion du congrès et arriver à un consensus avec toutes les parties. S'il faut refaire un référendum pour cela, pourquoi pas.
Aujourd'hui, les Kanaks n'ont aucune perspective et se sont senti floués, ce n'est pas étonnant qu'il y ait de la violence surtout quand on connaît l'histoire récente. Il faut leur redonner une perspective.
Ils sont arriver à casser en un peu plus de 2 ans ce qui avait été construit en 10 ans (1989 à 1998) puis avait tenu 23 ans (jusqu'à décembre 2021). C'est terrifiant.
Ton message est l'exemple parfait qui illustre mon premier message.

Tout le monde à raison, tout le monde à tord. Il faudrait ceci, faudrait cela, un referundum par ci, machin qui se sent floué par là. Une bonne dose de réseau social par dessus.

Tout est bien géré par du soft power depuis longtemps dans les deux camps. Si la France est très bonne dans ce rôle, la Chine l'est encore plus. A la fin, c'est: qui aura la main sur l'archipel. La France ou la Chine?
Il n'y a rien qu'on puisse faire, ce n'est pas à notre niveau que ça se décide.

Et puis sincèrement, tu crois qu'il se passera quoi si la France laisse l'indépendance à la nouvelle Calédonie? Ce petit territoire perdu dans le Pacifique sans armée pour se défendre.

Réponse: La même chose qu'au Mali avec la Russie.
Les chinois n'ont aucun soucis à massacrer des populations (Ouïghour). Pour récupérer et gérer la quasi totalité du Nickel mondial, ils n'auront juste aucune pitié pour la population.

ForceRouge

Ton message est l'exemple parfait qui illustre mon premier message.

Tout le monde à raison, tout le monde à tord. Il faudrait ceci, faudrait cela, un referundum par ci, machin qui se sent floué par là. Une bonne dose de réseau social par dessus.

Tout est bien géré par du soft power depuis longtemps dans les deux camps. Si la France est très bonne dans ce rôle, la Chine l'est encore plus. A la fin, c'est: qui aura la main sur l'archipel. La France ou la Chine?
Il n'y a rien qu'on puisse faire, ce n'est pas à notre niveau que ça se décide.

Et puis sincèrement, tu crois qu'il se passera quoi si la France laisse l'indépendance à la nouvelle Calédonie? Ce petit territoire perdu dans le Pacifique sans armée pour se défendre.

Réponse: La même chose qu'au Mali avec la Russie.
Les chinois n'ont aucun soucis à massacrer des populations (Ouïghour). Pour récupérer et gérer la quasi totalité du Nickel mondial, ils n'auront juste aucune pitié pour la population.
Tu m'as convaincu, je te dis. C'est de la faute des méchants chinois à moins que ça soit l’Azerbaïdjan ? Je n'arrive plus à suivre.

Renseigne toi vraiment sur le sujet de la Nouvelle Calédonie, mais pas sur les RS ni chez ces incapables du gouvernement.

Quant à l'indépendance, je doute fortement qu'elle ait lieu un jour, la tendance n'est pas dans ce sens. Mais, ce qui est sûr, c'est qu'aujourd'hui c'est le bordel créé par Macron qui se croit plus intelligent et plus fin que les autres.
Modifié le 22/05/2024 à 19h12

Historique des modifications :

Posté le 22/05/2024 à 19h07


Tu m'as convaincu, je te dis. C'est de la faute des méchants chinois à moins que ça soit l’Azerbaïdjan ? Je n'arrive plus à suivre.

Renseigne toi vraiment sur le sujet de la Nouvelle Calédonie, mais pas sur les RS ni chez ces incapables du gouvernement.

Quand à l'indépendance, je doute fortement qu'elle ait lieu un jour, la tendance n'est pas dans ce sens. Mais, ce qui est sûr, c'est qu'aujourd'hui c'est le bordel créé par Macron qui se croit plus intelligent et plus fin que les autres.

fred42

Tu sais que tu es complètement hors sujet ?
Tu réagis aux faux prétextes du gouvernement rapportés par Numérama justifiant à ce moment là par le fait que la plateforme était chinoise et le fait qu'il y avait de l'ingérence et de la désinformation étrangères.

C'étaient des faux prétextes parce que ce ne sont finalement pas ceux qui ont été donnés par la représentante du gouvernement devant le Conseil d'État qui n'a parlé que de vidéos violentes qui deviennent facilement virales et d'appel à la violence sans en avoir apporté la preuve. De plus, Viginum qui est un service de l'État a rapporté des ingérences étrangères sur Facebook et X mais pas sur TikTok.

Donc, évitons de tomber dans le panneau et comprenons bien que la mesure de blocage en invoquant des circonstances exceptionnelles non prouvées est sans précédent. De plus, elle a été prise de manière informelle, c'est-à-dire sans un texte officiel du gouvernement. C'est scandaleux quand il s'agit de supprimer un droit fondamental comme le droit à la liberté d'expression et celui de l'accès à l'information. Le minimum est de faire un acte officiel expliquant la décision.
Je suis prêt à parier que la théorie des circonstances exceptionnelle a été évoquée seulement après les recours devant le Conseil d'État afin d'essayer de sauver cette décision.
C'est de l'information tiktok ?

fred42

Tu sais que tu es complètement hors sujet ?
Tu réagis aux faux prétextes du gouvernement rapportés par Numérama justifiant à ce moment là par le fait que la plateforme était chinoise et le fait qu'il y avait de l'ingérence et de la désinformation étrangères.

C'étaient des faux prétextes parce que ce ne sont finalement pas ceux qui ont été donnés par la représentante du gouvernement devant le Conseil d'État qui n'a parlé que de vidéos violentes qui deviennent facilement virales et d'appel à la violence sans en avoir apporté la preuve. De plus, Viginum qui est un service de l'État a rapporté des ingérences étrangères sur Facebook et X mais pas sur TikTok.

Donc, évitons de tomber dans le panneau et comprenons bien que la mesure de blocage en invoquant des circonstances exceptionnelles non prouvées est sans précédent. De plus, elle a été prise de manière informelle, c'est-à-dire sans un texte officiel du gouvernement. C'est scandaleux quand il s'agit de supprimer un droit fondamental comme le droit à la liberté d'expression et celui de l'accès à l'information. Le minimum est de faire un acte officiel expliquant la décision.
Je suis prêt à parier que la théorie des circonstances exceptionnelle a été évoquée seulement après les recours devant le Conseil d'État afin d'essayer de sauver cette décision.
Je suis prêt à parier que la théorie des circonstances exceptionnelle a été évoquée seulement après les recours devant le Conseil d'État afin d'essayer de sauver cette décision.


Je ne croyais pas si bien dire.
Le gouvernement a "patché" comme le dit Marc Rees le texte sur Vie Publique qui expliquait que TikTok était bloqué en vertu de la loi sur l'état d'urgence et le fameux article 11 (qui ne donnait ce droit au ministre de l'intérieur que dans des cas particuliers liés au terrorisme).

Cette citation sur X de la version du 21 mai de la page de vie publique est à archiver bien précieusement pour le jugement sur le fond. Elle prouve que le gouvernement a agit illégalement en invoquant un article de loi qui n'est pas applicable à la Nouvelle Calédonie et non pas en vertu des circonstances exceptionnelles comme il l'a dit ultérieurement quand tout le monde a dit que l'article n'était pas applicable.

Donc, les différents requérants (LQdN, LDH, etc.) , faites bien constater par commissaire de justice (anciennement huissier) que la version de vie publique citée le 21 mai par Raphael Grably @GrablyR invoquait l'article 11 de la loi sur l'état d'urgence pour le blocage de TikTok.

Nous avons la preuve que le gouvernement ment et a fait mentir sa représentante devant le Conseil d'État. C'est grave ! Messieurs Attal et Darmanin : démissionnez donc au plus vite s'il vous reste un peu d'honneur.

Modifié le 26/05/2024 à 09h53

Historique des modifications :

Posté le 26/05/2024 à 00h39


Je suis prêt à parier que la théorie des circonstances exceptionnelle a été évoquée seulement après les recours devant le Conseil d'État afin d'essayer de sauver cette décision.


Je ne croyais pas si bien dire.
Le gouvernement a "patché" comme le dit Marc Rees le texte sur Vie Publique qui expliquait que TikTok était bloqué en vertu de la loi sur l'état d'urgence et le fameux article 11 (qui ne donnait ce droit au ministre de l'intérieur que dans des cas particuliers liés au terrorisme).

Cette citation sur X de la version du 21 mai de la page de vie publique est à archiver bien précieusement pour le jugement sur le fond. Elle prouve que le gouvernement a agit illégalement en invoquant un article de loi qui n'est pas applicable à la Nouvelle Calédonie et non pas en vertu des circonstances exceptionnelles comme il l'a dit ultérieurement quand tout le monde a dit que l'article n'était pas applicable.

Donc, les différents requérants (LQdN, LDH, etc.) , faite bien constater par commissaire de justice (anciennement huissier) que la version de vie publique citée le 21 mai par Raphael Grably @GrablyR invoquait l'article 11 de la loi sur l'état d'urgence pour le blocage de TikTok.

Nous avons la preuve que le gouvernement ment et a fait mentir sa représentante devant le Conseil d'État. C'est grave ! Messieurs Attal et Darmanin : démissionnez donc au plus vite s'il vous reste un peu d'honneur.

Donc en fait tu n'es même pas conscient que "nous" sommes à l'origine du chaos et de la haine suscitée, que ce n'était pas une fatalité, si on n'allait pas s'ingérer violemment, meurtrièrement même, dans les affaires des autres, et que peut-être que les "extrêmes" (les vrais, pas les faux opposants dont se sert l'euro-atlantisme pour se maintenir au pouvoir) sortiraient la France des alliances mortifères et des guerres froides et chaudes pour nous faire retrouver la quiétude d'une défense tout azimut et d'un non alignement, d'une place singulière entre 2 blocs du Conseil de sécurité de l'ONU.

Se plonger dans la guerre, forcément ça fait monter la tension, la haine, la peur, tout ce qu'il y a de négatif. Et en plus en croyant qu'on a raison et que l'autre à tort et ne devrait pas avoir le droit à la parole (ce que tout belligérant fait, au passage), histoire de bien continuer à s'enfoncer dans la spirale fatale.

TroudhuK

Donc en fait tu n'es même pas conscient que "nous" sommes à l'origine du chaos et de la haine suscitée, que ce n'était pas une fatalité, si on n'allait pas s'ingérer violemment, meurtrièrement même, dans les affaires des autres, et que peut-être que les "extrêmes" (les vrais, pas les faux opposants dont se sert l'euro-atlantisme pour se maintenir au pouvoir) sortiraient la France des alliances mortifères et des guerres froides et chaudes pour nous faire retrouver la quiétude d'une défense tout azimut et d'un non alignement, d'une place singulière entre 2 blocs du Conseil de sécurité de l'ONU.

Se plonger dans la guerre, forcément ça fait monter la tension, la haine, la peur, tout ce qu'il y a de négatif. Et en plus en croyant qu'on a raison et que l'autre à tort et ne devrait pas avoir le droit à la parole (ce que tout belligérant fait, au passage), histoire de bien continuer à s'enfoncer dans la spirale fatale.
Pour toi, c'est quand le début de l'Histoire du monde?

A quel moment tu figes les frontières? l'Empire Romain? l'époque de la Mésopotamie? parce qu'absolument partout dans le monde, c'est conquête et reconquête par toutes les civilisations. Donc il suffit de déplacer ton curseur temporel pour donner raison à A ou B à un moment donné.

Revenir sur un événement qui a eu lieu il y a 150ans... un moment, il faut peut-être penser à tourner la page. Je ne sais même pas comment s'appelaient mes ascendants de cette époque là, ni s'ils étaient médecins ou tueurs en série. En en vérité, j'en ai absolument rien à foutre.

Juste pour la blague, j'étais gaulois avant que mon territoire soit envahis par les francs. J'aimerais bien un référendum pour savoir si les francs doivent rendre le territoire qu'il m'ont volé et qu'on refasse une belle Gaule libre et indépendante!

Donc oui, il y a 150 ans, au moment du façonnement du "monde moderne", des enfoirés de français ont colonisé une île à l'autre bout du globe. Bon bah c'est comme ça, ça fait partie de l'histoire de la NC.

Je vais te poser les mêmes questions qu'aux autres, qui n'apportent jamais de réponse évidement.
Au delà de tes bonnes paroles du "bien, c'est bien" et le "mal, c'est mal":
- C'est quoi l'objectif parfait pour toi avec la NC?
- Qu'est ce que tu ferais pour y arriver?

ForceRouge

Pour toi, c'est quand le début de l'Histoire du monde?

A quel moment tu figes les frontières? l'Empire Romain? l'époque de la Mésopotamie? parce qu'absolument partout dans le monde, c'est conquête et reconquête par toutes les civilisations. Donc il suffit de déplacer ton curseur temporel pour donner raison à A ou B à un moment donné.

Revenir sur un événement qui a eu lieu il y a 150ans... un moment, il faut peut-être penser à tourner la page. Je ne sais même pas comment s'appelaient mes ascendants de cette époque là, ni s'ils étaient médecins ou tueurs en série. En en vérité, j'en ai absolument rien à foutre.

Juste pour la blague, j'étais gaulois avant que mon territoire soit envahis par les francs. J'aimerais bien un référendum pour savoir si les francs doivent rendre le territoire qu'il m'ont volé et qu'on refasse une belle Gaule libre et indépendante!

Donc oui, il y a 150 ans, au moment du façonnement du "monde moderne", des enfoirés de français ont colonisé une île à l'autre bout du globe. Bon bah c'est comme ça, ça fait partie de l'histoire de la NC.

Je vais te poser les mêmes questions qu'aux autres, qui n'apportent jamais de réponse évidement.
Au delà de tes bonnes paroles du "bien, c'est bien" et le "mal, c'est mal":
- C'est quoi l'objectif parfait pour toi avec la NC?
- Qu'est ce que tu ferais pour y arriver?
Je ne pensais absolument pas à la Nouvelle-Calédonie. Ça peut paraître étonnant vu que c'est le sujet de l'article mais je répondais à ton commentaire qui est général et apocalyptique.

La NC n'est plus une question interne, c'est devenu, comme partout dans le monde, le théâtre d'une guerre mondiale larvée que nous avons initié et dont nous payons naturellement les conséquences car "nos" adversaires (pas les miens), heureusement, ne se laissent pas tous faire. Le "nous" bien sûr, ce sont les États-Unis et ses vassaux, dont la France n'était pas censé faire partie mais nos oligarques en ont décidé autrement en choisissant des présidents de la République atlantistes.
Même si tiktok est utilisé pour de l'influence (sans avoir à diffuser du contenu faux, l'algorithme controlé par tiktok peut favoriser tel ou tel type de contenu et ça c'est très difficile à vérifier) son bloquage dans ce contexte est malvenu et mal justifié.
Un moment donné, il faut décider. Comme c'est trop tard, on ne fait rien? Je pense que le gvnt chinois doit bien rire de notre pacifisme.

ForceRouge

Un moment donné, il faut décider. Comme c'est trop tard, on ne fait rien? Je pense que le gvnt chinois doit bien rire de notre pacifisme.
C'est surtout que de réagir à chaud comme ça, c'est un peu tomber dans le piège tendu et ça n'aura pas beaucoup d'effet positif. Ça donne l'impression (et c'est probablement plus qu'une impression, c'est même l'objectif déclaré) que le but n'est pas vraiment d'empêcher l'influence chinoise mais d'empêcher les émeutiers de communiquer.

Effectivement les chinois rient et exploitent notre naïveté et ce ne sont pas les seuls loin de là.

Je ne pense pas que des reacs bêtes et méchants comme Darmanin soient en mesure de gérer ce type de situation. Macron a peu d'expérience et est très mal entouré.
Modifié le 22/05/2024 à 14h42

Historique des modifications :

Posté le 22/05/2024 à 14h31


C'est surtout que de réagir à chaud comme ça, c'est un peu tomber dans le piège tendu et ça n'aura pas beaucoup d'effet positif. Ça donne l'impression (et c'est probablement plus qu'une impression, c'est même l'objectif déclaré) que le but n'est pas vraiment d'empêcher l'influence chinoise mais d'empêcher les émeutiers de communiquer.

Effectivement les chinois rient et exploitent notre naïveté et ce ne sont pas les seuls loin de là.

ForceRouge

Un moment donné, il faut décider. Comme c'est trop tard, on ne fait rien? Je pense que le gvnt chinois doit bien rire de notre pacifisme.
Je suis complètement pour une régulation de TikTok, voire un bannissement au vu des problèmes qu'il pose (il y a un super rapport du sénat sur le sujet).

Mais pas comme ça, pas aussi rapidement et pas pour ces raisons !
Ici on a un gouvernement qui bloque un réseau social sur un coup de tête, sans même faire l'effort de rédiger un décret, sous prétexte qu'il diffuserait des fakes news (ce qui ne m'étonnerait pas, honnêtement, de TikTok) alors qu'ils ne sont pas capable de donner des preuves comme quoi il y a réellement de la propagation de fake news sur TikTok dans le contexte de la Nouvelle-Calédonie et sans aucune action préalable (contacter TikTok, signaler des messages)
Le strict minimum quand tu décide d'un truc comme ça, c'est de te justifier, d'avoir des preuves de ce que tu avances et d'avoir essayé toutes les méthodes possibles avant de sortir le bazooka.

Sinon tu te retrouves à envahir un pays parce que tu soupçonnais que potentiellement éventuellement ils pourraient un jour avoir des armes de destructions massives :D

Donc :
- Pour un débat démocratique sur la régulation (voire l'interdiction) de TikTok et consorts, de manière réfléchie et avec de bonnes raisons et un bon argumentaire.
- Contre une interdiction sur un coup de tête de l'exécutif de manière non justifiée (ou justifiée de manière bancale), non graduée et probablement illégale.

CharlesP.

Je suis complètement pour une régulation de TikTok, voire un bannissement au vu des problèmes qu'il pose (il y a un super rapport du sénat sur le sujet).

Mais pas comme ça, pas aussi rapidement et pas pour ces raisons !
Ici on a un gouvernement qui bloque un réseau social sur un coup de tête, sans même faire l'effort de rédiger un décret, sous prétexte qu'il diffuserait des fakes news (ce qui ne m'étonnerait pas, honnêtement, de TikTok) alors qu'ils ne sont pas capable de donner des preuves comme quoi il y a réellement de la propagation de fake news sur TikTok dans le contexte de la Nouvelle-Calédonie et sans aucune action préalable (contacter TikTok, signaler des messages)
Le strict minimum quand tu décide d'un truc comme ça, c'est de te justifier, d'avoir des preuves de ce que tu avances et d'avoir essayé toutes les méthodes possibles avant de sortir le bazooka.

Sinon tu te retrouves à envahir un pays parce que tu soupçonnais que potentiellement éventuellement ils pourraient un jour avoir des armes de destructions massives :D

Donc :
- Pour un débat démocratique sur la régulation (voire l'interdiction) de TikTok et consorts, de manière réfléchie et avec de bonnes raisons et un bon argumentaire.
- Contre une interdiction sur un coup de tête de l'exécutif de manière non justifiée (ou justifiée de manière bancale), non graduée et probablement illégale.
Même réponse qu'au dessus. Y a des gens actuellement qui meurent à cause des émeutes, en partie à cause de réactions suite à des messages véhiculées par tiktok.

Met toi juste à la place des gens qui sont déjà remontés, donc qui ont une faculté réduite de discernement, tu les abreuves de vidéos et de messages (vrais, complètement fake, ou vrai mais sorti du contexte) qui attisent encore plus la flamme. Il se passe quoi au final?

Pour le problème présent, ta solution, c'est de ne rien faire sous prétexte qu'il fallait le faire avant?

ForceRouge

Même réponse qu'au dessus. Y a des gens actuellement qui meurent à cause des émeutes, en partie à cause de réactions suite à des messages véhiculées par tiktok.

Met toi juste à la place des gens qui sont déjà remontés, donc qui ont une faculté réduite de discernement, tu les abreuves de vidéos et de messages (vrais, complètement fake, ou vrai mais sorti du contexte) qui attisent encore plus la flamme. Il se passe quoi au final?

Pour le problème présent, ta solution, c'est de ne rien faire sous prétexte qu'il fallait le faire avant?
Encore une fois : est-ce que bloquer est une bonne solution, et est-ce que c'est Tiktok qu'il fallait attaquer en premier ?
Si c'est pour les ingérences étrangères, c'était pas Tiktok qu'il fallait bloquer, mais X ou Facebook, à priori, et d'après la Viginum.
Si c'est pour la violence, alors il fallait le dire et surtout il était possible de faire autre chose, comme par exemple exiger de Tiktok qu'il fasse son travail de modération, par exemple.

potn

Encore une fois : est-ce que bloquer est une bonne solution, et est-ce que c'est Tiktok qu'il fallait attaquer en premier ?
Si c'est pour les ingérences étrangères, c'était pas Tiktok qu'il fallait bloquer, mais X ou Facebook, à priori, et d'après la Viginum.
Si c'est pour la violence, alors il fallait le dire et surtout il était possible de faire autre chose, comme par exemple exiger de Tiktok qu'il fasse son travail de modération, par exemple.
Ta solution concrète, c'est de poser des question...

On est en plein dans mon premier commentaire. Il n'y a rien d'autre à faire que d'attendre que tout le monde s'entretue.

Il semblerait que ce soit tiktok qui soit utilisé et non Facebook/Twitter. A quoi bon bloquer les deux RS qui ne sont pas utilisé?

ForceRouge

Ta solution concrète, c'est de poser des question...

On est en plein dans mon premier commentaire. Il n'y a rien d'autre à faire que d'attendre que tout le monde s'entretue.

Il semblerait que ce soit tiktok qui soit utilisé et non Facebook/Twitter. A quoi bon bloquer les deux RS qui ne sont pas utilisé?
Ma réponse concrète, c'est avant tout de réfléchir avant d'agir, ce qui semble ne pas avoir été le cas ici, si j'ai bien compris. Ensuite, c'est de faire les choses dans les règles de l'art, ce sui semble aussi ne pas avoir été fait ici.
Il semblerait que ce soit tiktok qui soit utilisé et non Facebook/Twitter. A quoi bon bloquer les deux RS qui ne sont pas utilisé?


Tiktok est utilisé pour quoi ? FB et X ne sont pas utilisés pour quoi ? Les 3 sont "utilisés" en Nouvelle Calédonie, mais pas pour la même chose.

potn

Ma réponse concrète, c'est avant tout de réfléchir avant d'agir, ce qui semble ne pas avoir été le cas ici, si j'ai bien compris. Ensuite, c'est de faire les choses dans les règles de l'art, ce sui semble aussi ne pas avoir été fait ici.
Il semblerait que ce soit tiktok qui soit utilisé et non Facebook/Twitter. A quoi bon bloquer les deux RS qui ne sont pas utilisé?


Tiktok est utilisé pour quoi ? FB et X ne sont pas utilisés pour quoi ? Les 3 sont "utilisés" en Nouvelle Calédonie, mais pas pour la même chose.
Ta réponse concrète, c'est de voyager dans le passé. Désolé, mais ça n'est pas possible.

ForceRouge

Même réponse qu'au dessus. Y a des gens actuellement qui meurent à cause des émeutes, en partie à cause de réactions suite à des messages véhiculées par tiktok.

Met toi juste à la place des gens qui sont déjà remontés, donc qui ont une faculté réduite de discernement, tu les abreuves de vidéos et de messages (vrais, complètement fake, ou vrai mais sorti du contexte) qui attisent encore plus la flamme. Il se passe quoi au final?

Pour le problème présent, ta solution, c'est de ne rien faire sous prétexte qu'il fallait le faire avant?
Y a des gens actuellement qui meurent à cause des émeutes, en partie à cause de réactions suite à des messages véhiculées par tiktok.


Ce n'est pas à cause de TikTok que les gens sont morts.

Je vais recopier une partie d'un de mes commentaires sur les morts :
Pour rappel, parmi les 6 morts, il y a 3 Kanaks tués par des particuliers qui ont fait usage d’armes, 2 gendarmes (dont un par un tir ami accidentel) et un homme alcoolisé qui est allé chercher 2 fusils pour tirer contre un barrage de manifestants indépendantistes après avoir reçu des pierres (vu comme c'est décrit, ça ne ressemble cependant pas à de la légitime défense).


Je doute que les 3 premiers morts soient dus à des vidéos vues par des Caldoches sur TikTok. Ce sont plutôt les jeunes Kanaks qui sont visés par le blocage de TikTok.

Pour le premier gendarme, il s'est fait tirer dessus alors qu'il avait enlevé son casque pour parler à des "anciens". C'est un meurtre mais est-ce de la faute de TikTok ? Le second, c'est un accident.
Le dernier, c'est surtout sa connerie (alcool puis aller chercher des armes) qui l'a tué, désolé.

fred42

Y a des gens actuellement qui meurent à cause des émeutes, en partie à cause de réactions suite à des messages véhiculées par tiktok.


Ce n'est pas à cause de TikTok que les gens sont morts.

Je vais recopier une partie d'un de mes commentaires sur les morts :
Pour rappel, parmi les 6 morts, il y a 3 Kanaks tués par des particuliers qui ont fait usage d’armes, 2 gendarmes (dont un par un tir ami accidentel) et un homme alcoolisé qui est allé chercher 2 fusils pour tirer contre un barrage de manifestants indépendantistes après avoir reçu des pierres (vu comme c'est décrit, ça ne ressemble cependant pas à de la légitime défense).


Je doute que les 3 premiers morts soient dus à des vidéos vues par des Caldoches sur TikTok. Ce sont plutôt les jeunes Kanaks qui sont visés par le blocage de TikTok.

Pour le premier gendarme, il s'est fait tirer dessus alors qu'il avait enlevé son casque pour parler à des "anciens". C'est un meurtre mais est-ce de la faute de TikTok ? Le second, c'est un accident.
Le dernier, c'est surtout sa connerie (alcool puis aller chercher des armes) qui l'a tué, désolé.
Ce n'est pas à cause de TikTok que les gens sont morts.


Indirectement, peut-être, parce que c'est le media non modéré qui véhicule tout un tas d'information fausse ou semi-vrai afin d'attiser le feu.

ForceRouge

Ce n'est pas à cause de TikTok que les gens sont morts.


Indirectement, peut-être, parce que c'est le media non modéré qui véhicule tout un tas d'information fausse ou semi-vrai afin d'attiser le feu.
Tu m'as convaincu avec ton "peut-être" !



Ou pas ! :D

fred42

Tu m'as convaincu avec ton "peut-être" !



Ou pas ! :D
Je pense que tu vis dans un monde de bisounours, où chacun est capable de discerner ce qui est bien de ce qui ne l'est pas.

Malheureusement, ce n'est pas le cas. Tiktok, c'est l'un des bras armée du soft power chinois. T'es au courant que Tiktok est interdit en Chine?
Fait juste un pas en arrière et pose toi les bonnes questions. L’éléphant dans le corridor que tu n'arrives pas à voir.

ForceRouge

Je pense que tu vis dans un monde de bisounours, où chacun est capable de discerner ce qui est bien de ce qui ne l'est pas.

Malheureusement, ce n'est pas le cas. Tiktok, c'est l'un des bras armée du soft power chinois. T'es au courant que Tiktok est interdit en Chine?
Fait juste un pas en arrière et pose toi les bonnes questions. L’éléphant dans le corridor que tu n'arrives pas à voir.
En Chine, il y a la version chinoise de TikTok de ByteDance : Douyin. C'est juste adapté pour la censure chinoise habituelle.

fred42

En Chine, il y a la version chinoise de TikTok de ByteDance : Douyin. C'est juste adapté pour la censure chinoise habituelle.
Douyin n'a rien a voir avec Tiktok.

ForceRouge

Douyin n'a rien a voir avec Tiktok.
C'est cela, oui.

Comme je le disais, il y a des différences entre autre pour tout ce qui est censure et c'est adapté à la Chine, mais ça reste proche.

fred42

C'est cela, oui.

Comme je le disais, il y a des différences entre autre pour tout ce qui est censure et c'est adapté à la Chine, mais ça reste proche.
Donc dans le sujet qui nous intéresse, tu vois toujours pas l'éléphant dans le corridor?

Tu parles de Douyin, équivalent proche de Tiktok, complètement censuré et contrôlé par le gouvernement, pour défendre la liberté d'expression?

Donc dans ce conflit en Nouvelle Calédonie, si au lieu de la France, y avait la Chine avec Douyin, la liberté d'expression serait respecté? T'es bien sûre de tes arguments là?

Douyin, les seules vidéos qui passent sont celles qui ne sont pas politisées, celle qui vont dans le sens du gouvernement, ou celles qui sont de la propagande pure et simple.

ForceRouge

Donc dans le sujet qui nous intéresse, tu vois toujours pas l'éléphant dans le corridor?

Tu parles de Douyin, équivalent proche de Tiktok, complètement censuré et contrôlé par le gouvernement, pour défendre la liberté d'expression?

Donc dans ce conflit en Nouvelle Calédonie, si au lieu de la France, y avait la Chine avec Douyin, la liberté d'expression serait respecté? T'es bien sûre de tes arguments là?

Douyin, les seules vidéos qui passent sont celles qui ne sont pas politisées, celle qui vont dans le sens du gouvernement, ou celles qui sont de la propagande pure et simple.

Il n'empêche quand on dit "Y a des gens actuellement qui meurent [...] à cause de réactions suite à des messages véhiculées par tiktok.", la moindre des choses est de donner une preuve, ne serait-ce qu'une capture d'écran d'un de ces messages. Or, le gouvernement n'en a pas donné.
Je ne dis pas que TikTok n'a rien propagé, mais quand on est dans un État de droit, la preuve, même minuscule, c'est la moindre des choses quand on accuse quelqu'un. Surtout pour le gouvernement.

Ensuite, un autre minimum c'est de le faire de façon formelle et non pas planqué dans un coin. Un décret, une ordonnance, ou quoique ce soit d'autre, mais pas juste une annonce.

Et puis, peut-être suivre les recommandations de ses propres services, qui ont des preuves que ça arrive surtout sur X et Facebook. Donc, on sais que ça arrive sur X et Facebook, on ne banni pas, on suppose sans preuves que ça arrive chez TikTok, on censure.

Le débat que vous avez là sur TikTok est nécessaire, mais c'est pas le sujet. Si on régule TikTok ou qu'on le banni définitivement, c'est par la loi et un vote que ça doit se faire, pas sous prétexte et sur un coup de tête.

CharlesP.

Il n'empêche quand on dit "Y a des gens actuellement qui meurent [...] à cause de réactions suite à des messages véhiculées par tiktok.", la moindre des choses est de donner une preuve, ne serait-ce qu'une capture d'écran d'un de ces messages. Or, le gouvernement n'en a pas donné.
Je ne dis pas que TikTok n'a rien propagé, mais quand on est dans un État de droit, la preuve, même minuscule, c'est la moindre des choses quand on accuse quelqu'un. Surtout pour le gouvernement.

Ensuite, un autre minimum c'est de le faire de façon formelle et non pas planqué dans un coin. Un décret, une ordonnance, ou quoique ce soit d'autre, mais pas juste une annonce.

Et puis, peut-être suivre les recommandations de ses propres services, qui ont des preuves que ça arrive surtout sur X et Facebook. Donc, on sais que ça arrive sur X et Facebook, on ne banni pas, on suppose sans preuves que ça arrive chez TikTok, on censure.

Le débat que vous avez là sur TikTok est nécessaire, mais c'est pas le sujet. Si on régule TikTok ou qu'on le banni définitivement, c'est par la loi et un vote que ça doit se faire, pas sous prétexte et sur un coup de tête.
Le principal RS qui est utilisé, le cas présent, dans ce conflit, immédiatement, tout de suite, pour partager des messages cherchant à attiser le feu, ce n'est ni Facebook, ni Twitter. Donc tu m'expliques à quoi ça servirait de bloquer Facebook et Twitter?

Ensuite, tu veux des preuves de quoi? que l'application Tiktok tue des gens?
Tu fais semblant de pas comprendre j'ai l'impression. L'algo de l'application te montre ce que tu veux voir. Donc des gens déjà chaud, tu leur montres en boucle des messages, dont certain faux ou sorti du contexte, qui vont dans le sens de la violence. A part rendre la situation encore plus chaude, amenant à plus de violence, ça ne sert à rien.

Et venir crier à la censure de la liberté d'expression. Rien n'empêche d'échanger sur Twitter ou Facebook à coté, qui même s'ils ne sont pas parfait, ont au moins le mérite d'être modéré et de ne pas te pousser uniquement les messages de haine.

ForceRouge

Le principal RS qui est utilisé, le cas présent, dans ce conflit, immédiatement, tout de suite, pour partager des messages cherchant à attiser le feu, ce n'est ni Facebook, ni Twitter. Donc tu m'expliques à quoi ça servirait de bloquer Facebook et Twitter?

Ensuite, tu veux des preuves de quoi? que l'application Tiktok tue des gens?
Tu fais semblant de pas comprendre j'ai l'impression. L'algo de l'application te montre ce que tu veux voir. Donc des gens déjà chaud, tu leur montres en boucle des messages, dont certain faux ou sorti du contexte, qui vont dans le sens de la violence. A part rendre la situation encore plus chaude, amenant à plus de violence, ça ne sert à rien.

Et venir crier à la censure de la liberté d'expression. Rien n'empêche d'échanger sur Twitter ou Facebook à coté, qui même s'ils ne sont pas parfait, ont au moins le mérite d'être modéré et de ne pas te pousser uniquement les messages de haine.
Le principal RS qui est utilisé, le cas présent, dans ce conflit, immédiatement, tout de suite, pour partager des messages cherchant à attiser le feu, ce n'est ni Facebook, ni Twitter.

Ce n'est pas ce que dit Viginum, serais-tu donc mieux renseigné qu'une agence de l'État ?
Ensuite, tu veux des preuves de quoi? que l'application Tiktok tue des gens?

Ah bah oui, pourquoi pas. Je sais que l'algorithme est toxique, ça c'est pas un problème, mais j'aimerais bien des preuves comme quoi TikTok a joué un rôle dans ces émeutes-là en particulier.
Et venir crier à la censure de la liberté d'expression. Rien n'empêche d'échanger sur Twitter ou Facebook à coté, qui même s'ils ne sont pas parfait, ont au moins le mérite d'être modéré et de ne pas te pousser uniquement les messages de haine.

"C'est pas de la censure, tu peux toujours aller parler dans un autre pays"
Dans un État de droit, quand tu enfreint un droit ou limite une liberté (quoiqu'on en dise, interdire un réseau social, même le plus toxique de tous, c'est une limite de la liberté d'expression, justifiée, mais quand-même une limite) tu dois justifier de tes raison, c'est la base.
Modifié le 23/05/2024 à 13h46

Historique des modifications :

Posté le 23/05/2024 à 13h44


Le principal RS qui est utilisé, le cas présent, dans ce conflit, immédiatement, tout de suite, pour partager des messages cherchant à attiser le feu, ce n'est ni Facebook, ni Twitter.


Ce n'est pas ce que dit Viginum, serais-tu donc mieux renseigné qu'une agence de l'État ?
Ensuite, tu veux des preuves de quoi? que l'application Tiktok tue des gens?


Ah bah oui, pourquoi pas. Je sais que l'algorithme est toxique, ça c'est pas un problème, mais j'aimerais bien des preuves comme quoi TikTok a joué un rôle dans ces émeutes-là en particulier.
Et venir crier à la censure de la liberté d'expression. Rien n'empêche d'échanger sur Twitter ou Facebook à coté, qui même s'ils ne sont pas parfait, ont au moins le mérite d'être modéré et de ne pas te pousser uniquement les messages de haine.


"C'est pas de la censure, tu peux toujours aller parler dans un autre pays"

Posté le 23/05/2024 à 13h44


Le principal RS qui est utilisé, le cas présent, dans ce conflit, immédiatement, tout de suite, pour partager des messages cherchant à attiser le feu, ce n'est ni Facebook, ni Twitter.

Ce n'est pas ce que dit Viginum, serais-tu donc mieux renseigné qu'une agence de l'État ?
Ensuite, tu veux des preuves de quoi? que l'application Tiktok tue des gens?

Ah bah oui, pourquoi pas. Je sais que l'algorithme est toxique, ça c'est pas un problème, mais j'aimerais bien des preuves comme quoi TikTok a joué un rôle dans ces émeutes-là en particulier.
Et venir crier à la censure de la liberté d'expression. Rien n'empêche d'échanger sur Twitter ou Facebook à coté, qui même s'ils ne sont pas parfait, ont au moins le mérite d'être modéré et de ne pas te pousser uniquement les messages de haine.

"C'est pas de la censure, tu peux toujours aller parler dans un autre pays"

CharlesP.

Le principal RS qui est utilisé, le cas présent, dans ce conflit, immédiatement, tout de suite, pour partager des messages cherchant à attiser le feu, ce n'est ni Facebook, ni Twitter.

Ce n'est pas ce que dit Viginum, serais-tu donc mieux renseigné qu'une agence de l'État ?
Ensuite, tu veux des preuves de quoi? que l'application Tiktok tue des gens?

Ah bah oui, pourquoi pas. Je sais que l'algorithme est toxique, ça c'est pas un problème, mais j'aimerais bien des preuves comme quoi TikTok a joué un rôle dans ces émeutes-là en particulier.
Et venir crier à la censure de la liberté d'expression. Rien n'empêche d'échanger sur Twitter ou Facebook à coté, qui même s'ils ne sont pas parfait, ont au moins le mérite d'être modéré et de ne pas te pousser uniquement les messages de haine.

"C'est pas de la censure, tu peux toujours aller parler dans un autre pays"
Dans un État de droit, quand tu enfreint un droit ou limite une liberté (quoiqu'on en dise, interdire un réseau social, même le plus toxique de tous, c'est une limite de la liberté d'expression, justifiée, mais quand-même une limite) tu dois justifier de tes raison, c'est la base.
Encore une belle illustration de mon tout premier commentaire de cette news.

Aucune solution, juste des "j'aimerais bien tout savoir avant de prendre une décision", "qu'est ce qui te prouve que", "il faut trouver les sources". Au final, rien ne bouge. Et après la bataille, on dira qu'il aurai fallu faire ceci ou cela. Que un tel va être jugé blabla. Mais ca sera trop tard, comme d'habitude.

L'Histoire est une succession de petite étape, à plus ou moins long terme. Personne n'a LA vérité.

Il y a tellement de tenants (visibles et invisibles) dans cette histoire que tu ne pourras jamais faire la part complète des choses, c'est pas "le bien contre le mal", aucune décision ne sera LA solution.

Une bonne solution à court terme sera une mauvaise solution à long terme, et inversement.

Et une solution pour atteindre quel objectif?
- l'indépendance de la NC?
- redonner l'ile aux Kanak?
- virer les enfants et petits enfants des colonisateurs?
- virer ceux issue de l'immigration?
- que les violences cesse au plus vite?
- de limiter le nombre de mort?
- de limiter la baisse du PIB local?
- que le droit de liberté d'expression ne soit pas enfreint?
- que Macron saute?
- que LFI ou le RN passe?
- que la métropole garde la main sur cet archipel?
- que l'exploitation du Nickel revienne aux habitants?
- d'empêcher que la Chine en prenne le contrôle?
- que les habitants vivent heureux?
- faire un mix d'un peu tout au dessus? à combien de pourcent de chaque catégorie?
- à quel échéance?

Chacun, pour atteindre l'objectif qu'il pense être le bon, ou le meilleur pour ses intérêts persos, aura sa solution ultime.

Pour moi, l'objectif principal lors de crise, c'est le court terme. Les décisions long terme ne se prennent pas en temps de crise. Chaque étape avant l'autre.
Ici, c'est de préserver ce qu'il y a de plus cher, la vie d'êtres humains, c'est apolitique, et sans la vie, aucune décision ensuite n'a d'importance. Donc faire des débats à l'AN et au Sénat, c'est bien beau, mais ca n'empêche pas ceux qui sont à l'autre bout de la planète de se foutre sur la gueule.

Attal, que tu l'aimes ou pas, il a un cabinet qui le conseil et s'assure d'avoir les informations les plus fiable possible, provenant des différents services français. Donc quand il dit qu'il y a de l'ingérence, t'as le droit de remettre en cause ce qu'il dit, mais c'est à toi d'amener des preuves de ce que tu dis.

Pour le reste, sur le plus long terme, on est tous esclave de quelqu'un, de gré ou de force, toi et moi compris, et je pense que la France est loin d'être le pire des colons. Maintenant, si la NC doit retrouver son indépendance, je n'ai aucun problème avec ça non plus. Mais ça serait juste dommage que ça finisse comme pour le Mali.

ForceRouge

Encore une belle illustration de mon tout premier commentaire de cette news.

Aucune solution, juste des "j'aimerais bien tout savoir avant de prendre une décision", "qu'est ce qui te prouve que", "il faut trouver les sources". Au final, rien ne bouge. Et après la bataille, on dira qu'il aurai fallu faire ceci ou cela. Que un tel va être jugé blabla. Mais ca sera trop tard, comme d'habitude.

L'Histoire est une succession de petite étape, à plus ou moins long terme. Personne n'a LA vérité.

Il y a tellement de tenants (visibles et invisibles) dans cette histoire que tu ne pourras jamais faire la part complète des choses, c'est pas "le bien contre le mal", aucune décision ne sera LA solution.

Une bonne solution à court terme sera une mauvaise solution à long terme, et inversement.

Et une solution pour atteindre quel objectif?
- l'indépendance de la NC?
- redonner l'ile aux Kanak?
- virer les enfants et petits enfants des colonisateurs?
- virer ceux issue de l'immigration?
- que les violences cesse au plus vite?
- de limiter le nombre de mort?
- de limiter la baisse du PIB local?
- que le droit de liberté d'expression ne soit pas enfreint?
- que Macron saute?
- que LFI ou le RN passe?
- que la métropole garde la main sur cet archipel?
- que l'exploitation du Nickel revienne aux habitants?
- d'empêcher que la Chine en prenne le contrôle?
- que les habitants vivent heureux?
- faire un mix d'un peu tout au dessus? à combien de pourcent de chaque catégorie?
- à quel échéance?

Chacun, pour atteindre l'objectif qu'il pense être le bon, ou le meilleur pour ses intérêts persos, aura sa solution ultime.

Pour moi, l'objectif principal lors de crise, c'est le court terme. Les décisions long terme ne se prennent pas en temps de crise. Chaque étape avant l'autre.
Ici, c'est de préserver ce qu'il y a de plus cher, la vie d'êtres humains, c'est apolitique, et sans la vie, aucune décision ensuite n'a d'importance. Donc faire des débats à l'AN et au Sénat, c'est bien beau, mais ca n'empêche pas ceux qui sont à l'autre bout de la planète de se foutre sur la gueule.

Attal, que tu l'aimes ou pas, il a un cabinet qui le conseil et s'assure d'avoir les informations les plus fiable possible, provenant des différents services français. Donc quand il dit qu'il y a de l'ingérence, t'as le droit de remettre en cause ce qu'il dit, mais c'est à toi d'amener des preuves de ce que tu dis.

Pour le reste, sur le plus long terme, on est tous esclave de quelqu'un, de gré ou de force, toi et moi compris, et je pense que la France est loin d'être le pire des colons. Maintenant, si la NC doit retrouver son indépendance, je n'ai aucun problème avec ça non plus. Mais ça serait juste dommage que ça finisse comme pour le Mali.
J'ai l'impression qu'éviter les crises n'est pas envisageable.
Marc Rees sur X a publié les captures d'écrans du gouvernement censées justifier le blocage de TikTok.
Comme lui, je trouve que c'est un peu léger pour justifier de bloquer TikTok et surtout que TikTok, ce genre d'images devant se retrouver un peu partout. Certaines sont tout simplement des informations, du journalisme.
Modifié le 22/05/2024 à 18h24

Historique des modifications :

Posté le 22/05/2024 à 18h23


Marc Rees sur X a publié les captures d'écrans du gouvernement censées justifier le blocage de TikTok.
Comme lui, je trouve que c'est un peu léger pour justifier de bloquer TikTok et surtout que TikTok, ce genre d'images devant se retrouver un peu partout. Certaines sont tout simplement des informations, du journalisme.

Il n'y a que moi que cela choque qu'un opérateur télécom accepte de procéder à un blocage sur si peu d'élément? Leur service juridique n'a pas répondu au gouvernement que c'était léger ??
De mémoire, les blocages de sites de torrents & Co sont passés par un juge, avec une motivation de la décision.

C'est possible d'attaquer l'opérateur pour ce bloquage?
Étant donné qu'il n'y a aucun texte qui oblige l'operateur à bloquer (pas de décret, pas d'ordonnance, rien, juste le discours d'Attal) je dirais que l'hébergeur vient de perdre son statut de "mere conduit" (le droit europeen dit que si tu est juste un "tuyau" qui ne modère pas, t'es pas responsable de ce qui passe au travers, mais si tu modères ou censure tu est responsable de tout ce qui passe par toi) et est donc désormais responsable de tout le trafic internet qui passe par lui. Donc attaquable.

Mais en l'occurrence je ne suis pas convaincu que ce soit judicieux, c'est le gouvernement a la manœuvre, donc c'est logique que ce soit lui qui soit attaqué par les associations de défense des droits.
Fermer