PLF 2017 : vers un coup de pouce fiscal pour le chauffage intelligent ?

PLF 2017 : vers un coup de pouce fiscal pour le chauffage intelligent ?

Samsung sur la rampe ?

Avatar de l'auteur

Marc Rees

Publié dansDroit

19/10/2016
51
PLF 2017 : vers un coup de pouce fiscal pour le chauffage intelligent ?

Plusieurs députés écologistes veulent profiter de la rampe de la loi de finances pour 2017 afin d’apporter un coup de pouce fiscal à l’acquisition d’appareils de chauffage dits « intelligents ». 

Cécile Duflot, Laurence Abeille, Isabelle Attard ou encore Sergio Coronado ont ainsi déposé un amendement pour faire entrer dans l’assiette du crédit d’impôt sur la transition énergétique, les nouvelles solutions de chauffage.

Pour mémoire, ce levier fiscal est réservé à une liste limitative de matériaux et équipements. Il profite aux contribuables domiciliés en France qui, dans leur habitation principale, font réaliser des travaux en faveur de la qualité environnementale par une entreprise RGE (Reconnue Garante de l’Environnement). Ils bénéficient alors d’un crédit d’impôt de 30 % plafonné à 8 000 euros pour une personne seule, 16 000 euros pour un couple, montant majoré de 400 euros par personne à charge.

Dans leur amendement (doublé ici), ces députés veulent faire entrer dans la fameuse liste, « l’acquisition d’appareils de chauffage intelligents fonctionnant par calculs informatiques en ligne ». Ils citent un exemple dans le marbre de la loi en gestation à savoir celui des « chaudières ou radiateurs numériques connectés à internet et utilisant des microprocesseurs comme source de chaleur ».

Des calculs au profit d'organismes tiers, du chauffage pour l'occupant

En guise d’explications, ils rappellent que des entreprises ou start-ups « développent et proposent effectivement cette solution de chauffage durable. Reliés à Internet, ces appareils équipés de microprocesseurs réalisent, lorsque leur utilisateur le demande, des calculs pour le compte de divers organismes tiers dont les calculs sont externalisés ». À cette occasion, « la puissance de chaleur résultant de ces calculs profite ainsi aux occupants des lieux équipés de radiateurs numériques plutôt que de générer une chaleur trop importante dans un Datacenter ou en un même lieu en engendrant de surcroît une surconsommation liée à la nécessaire ventilation ou alimentation de mécanismes de refroidissement ».

Un cas concret

Ils ont en tête un cas concret déployé par la Régie immobilière de la ville de Paris (RIVP) qui, associée avec Qarnot Computing, a mis en place des radiateurs chauffés grâce à des processeurs de calcul. Selon le site officiel, ces radiateurs utilisent comme source de chaleur « non pas les traditionnelles résistances électriques, mais des processeurs de calcul ». Avantages ? « Totalement silencieux, le dispositif reçoit via internet les instructions de calcul. Les processeurs exécutent ensuite les calculs ce qui génère gratuitement et efficacement de la chaleur dans l’habitation. Un écran tactile vient compléter le système en permettant de réguler manuellement la puissance de calculs en fonction de la température souhaitée. »

« Les habitants de ces logements ne paient plus de facture électrique de chauffage. L’acquisition de ces équipements a été encouragée par l’ADEME pour le bailleur, mais les particuliers ne connaissent encore aucune mesure incitative pour y recourir » déplorent les parlementaires. Ils espèrent ainsi qu’avec cette aide fiscale, ce type de solutions se répandra dans les foyers.

 

51
Avatar de l'auteur

Écrit par Marc Rees

Tiens, en parlant de ça :

#Flock a sa propre vision de l’inclusion

Retour à l’envoyeur

13:39 Flock 17
Un Sébastien transformé en lapin par Flock pour imiter le Quoi de neuf Docteur des Looney Tunes

Quoi de neuf à la rédac’ #10 : nous contacter et résumé de la semaine

On est déjà à la V2 de Next ?

11:55 35
Autoportrait Sébastien

[Autoportrait] Sébastien Gavois : tribulations d’un pigiste devenu rédac’ chef

Me voilà à poil sur Internet

17:18 Next 16

Sommaire de l'article

Introduction

Des calculs au profit d'organismes tiers, du chauffage pour l'occupant

Un cas concret

#Flock a sa propre vision de l’inclusion

Flock 17
Un Sébastien transformé en lapin par Flock pour imiter le Quoi de neuf Docteur des Looney Tunes

Quoi de neuf à la rédac’ #10 : nous contacter et résumé de la semaine

35
Autoportrait Sébastien

[Autoportrait] Sébastien Gavois : tribulations d’un pigiste devenu rédac’ chef

Next 16
Logo de StreetPress

Pourquoi le site du média StreetPress a été momentanément inaccessible

Droit 18
Amazon re:Invent

re:Invent 2023 : Amazon lance son assistant Q et plusieurs services IA, dont la génération d’images

IA 10
Un œil symbolisant l'Union européenne, et les dissensions et problèmes afférents

Le Conseil de l’UE tire un bilan du RGPD, les États membres réclament des « outils pratiques »

Droit 4

19 associations européennes de consommateurs portent plainte contre Meta

DroitSocials 16

#LeBrief : Ariane 6 l’été prochain, Nextcloud rachète Roundcube, désinformation via la pub

Chiffre et formules mathématiques sur un tableau

CVSS 4.0 : dur, dur, d’être un expert !

Sécu 16
Une tête de fusée siglée Starlink.

Starlink accessible à Gaza sous contrôle de l’administration israélienne

Web 35
Fibre optique

G-PON, XGS-PON et 50G-PON : jusqu’à 50 Gb/s en fibre optique

HardWeb 52
Photo d'un immeuble troué de part en part

Règlement sur la cyber-résilience : les instances européennes en passe de conclure un accord

DroitSécu 10
lexique IA parodie

AGI, GPAI, modèles de fondation… de quoi on parle ?

IA 10

#LeBrief : logiciels libres scientifiques, fermeture de compte Google, « fabriquer » des femmes pour l’inclusion

livre dématérialisé

Des chercheurs ont élaboré une technique d’extraction des données d’entrainement de ChatGPT

IAScience 3
Un chien avec des lunettes apprend sur une tablette

Devenir expert en sécurité informatique en 3 clics

Sécu 11
Logo ownCloud

ownCloud : faille béante dans les déploiements conteneurisés utilisant graphapi

Sécu 16
Le SoC Graviton4 d’Amazon AWS posé sur une table

Amazon re:invent : SoC Graviton4 (Arm), instance R8g et Trainium2 pour l’IA

Hard 12
Logo Comcybergend

Guéguerre des polices dans le cyber (OFAC et ComCyberMi)

Sécu 10

#LeBrief : faille 0-day dans Chrome, smartphones à Hong Kong, 25 ans de la Dreamcast

Mur d’OVHcloud à Roubaix, avec le logo OVHcloud

OVHcloud Summit 2023 : SecNumCloud, IA et Local Zones

HardWeb 2
algorithmes de la CAF

Transparence, discriminations : les questions soulevées par l’algorithme de la CAF

IASociété 62

Plainte contre l’alternative paiement ou publicité comportementale de Meta

DroitIA 39
Nuage (pour le cloud) avec de la foudre

Économie de la donnée et services de cloud : l’Arcep renforce ses troupes

DroitWeb 0
De vieux ciseaux posés sur une surface en bois

Plus de 60 % des demandes de suppression reçues par Google émanent de Russie

Société 7
Une vieille boussole posée sur un plan en bois

La Commission européenne et Google proposent deux bases de données de fact-checks

DroitWeb 3

#LeBrief : des fichiers Google Drive disparaissent, FreeBSD 14, caméras camouflées, OnePlus 12

Le brief de ce matin n'est pas encore là

Partez acheter vos croissants
Et faites chauffer votre bouilloire,
Le brief arrive dans un instant,
Tout frais du matin, gardez espoir.

Commentaires (51)


Ami-Kuns Abonné
Il y a 7 ans

Sur le principe, c’est pas bête et intelligent. Faudra voir la sécurisation pour que les calculs ne soit pas détourné au profit de mauvaise personnes.


Sheepux Abonné
Il y a 7 ans

Est ce que l’on peut espérer la même durée de vie ? Je n’ai pas changé mon radiateur électrique en 10 ans.


anonyme_8ce6f4774d9018fb0696aa6b7572a96b
Il y a 7 ans

T’es au courant que depuis plusieurs années, la tendance est à fabriquer des microprocesseurs de moins en moins gourmands en énergie avec un rendement toujours meilleur, et donc une perte en chaleur qui diminue ? Pour ma part, je considère que c’est une proposition stupide (de la part de Duflot, on n’est jamais déçu) et intrusive.


gogoal
Il y a 7 ans

Est-ce que ça veut dire coupure de ligne téléphonique -> coupure de chauffage ? Ou bien y a une gestion des calculs en décentralisé et ce système ne bouffe pas de la bande passante en permanence ?


Ami-Kuns Abonné
Il y a 7 ans

Je parler du coté aide au calcul, pour la chaleur faudrait juger après des testes à petit échelle.


L3G0
Il y a 7 ans

T’es au courant que les datacenter sont toujours refroidis à coup de clim malgré la baisse des TDP des processeurs ? En plus là il s’agit de processeurs de calcul qui tournent à fond pas d’un processeur de pc portable qui doit faire tourner firefox.


L3G0
Il y a 7 ans

J’imagine qu’en cas de coupure on doit pouvoir envoyer des paquets de données à traiter qui sont stockés et renvoyés une fois traités sans que ça se fasse forcément en direct de bout en bout.


gogoal
Il y a 7 ans

+1
Et genre, les centres de recherche ont arrêté d’augmenter leur puissance de calcul, ça ne sert plus à rien on n’a plus besoin de faire de simulation <img data-src=" />

Plus sérieusement, des processeurs plus petits et moins gourmand en énergié, ça veut dire une plus grosse puissance de calcul par radiateur. Et personnellement, je serai prêt à continuer à payer mon électricité et mettre à disposition ces puissances de calcul pour les projets des ong, du libre ou des projets comme SETI avec ce crédit d’impôt juste à l’achat…


SrBelial
Il y a 7 ans

mouais … on pourrait tout autant se chauffer en minant du bitcoin, j’imagine qu’avec 5 ou 6 radiateurs à 4Th/s on peut bien espérer en plus en tirer un petit quelque chose <img data-src=" />


AnoNyMeuh
Il y a 7 ans

ça pourrait aussi être étendu aux chauffe eau (cumulus) : puissance bien plus stable dans le temps et fonctionne 365 jours par an.
J’imagine bien les gars de météo France : “désolé chef, il faut qu’on attende 22h30 que les chauffe eau se déclenchent pour faire la simulation que vous nous avez demandé”.
&nbsp;
&nbsp;L’idée est marrante en tout cas. Quand j’avais vu passer le concept il y a quelques années je voyais ça comme un truc d’ultra méga geek, mais qu’un gouvernement arrive à pondre une loi autour de ça, chapeau ! (smili troll j’avoue :)


Tarjan Abonné
Il y a 7 ans






gogoal a écrit :

+1
Et genre, les centres de recherche ont arrêté d’augmenter leur puissance de calcul, ça ne sert plus à rien on n’a plus besoin de faire de simulation <img data-src=" />

Non par contre les calculs hivernaux seront encouragés. Je vois bien une usine à gaz avec incitation fiscale variable selon la température extérieure afin de ne pas encourager l’usage de la clim. Ils vont bien pourvoir nous pondre ça nos champions! <img data-src=" />



greenchris Abonné
Il y a 7 ans






moby59 a écrit :

ça pourrait aussi être étendu aux chauffe eau (cumulus) : puissance bien plus stable dans le temps et fonctionne 365 jours par an.
J’imagine bien les gars de météo France : “désolé chef, il faut qu’on attende 22h30 que les chauffe eau se déclenchent pour faire la simulation que vous nous avez demandé”.
&nbsp;
&nbsp;L’idée est marrante en tout cas. Quand j’avais vu passer le concept il y a quelques années je voyais ça comme un truc d’ultra méga geek, mais qu’un gouvernement arrive à pondre une loi autour de ça, chapeau ! (smili troll j’avoue :)


Gros +10
On a besoin d’eau chaude toute l’année, contrairement au chauffage. On pourrait imaginer un cumulus avec un emplacement pour le centre de calcul qui apporterait 100, 200 ou 500 W en permanence, payé par le demandeur de calculs.



AhLeBatord Abonné
Il y a 7 ans

Si tu mines du bitcoin, tu devras payer l’électricité… Le truc que Carnot Computing propose, c’est de chauffer des bâtiments GRATUITEMENT.

Ce serait pas possible d’avoir des chauffages comme ça un peu partout sur la planète pour décentraliser internet pour de bon?


Ami-Kuns Abonné
Il y a 7 ans






AhLeBatord a écrit :

Si tu mines du bitcoin, tu devras payer l’électricité… Le truc que Carnot Computing propose, c’est de chauffer des bâtiments GRATUITEMENT.

Ce serait pas possible d’avoir des chauffages comme ça un peu partout sur la planète pour décentraliser internet pour de bon?



C’est toujours possible, faut que les dirigeant de la planète en est envie, et cela et plus difficile.



Patch Abonné
Il y a 7 ans






moby59 a écrit :

ça pourrait aussi être étendu aux chauffe eau (cumulus) : puissance bien plus stable dans le temps et fonctionne 365 jours par an.
J’imagine bien les gars de météo France : “désolé chef, il faut qu’on attende 22h30 que les chauffe eau se déclenchent pour faire la simulation que vous nous avez demandé”.

Il y a des calculs qui ne sont pas forcément pressés à la minute non plus.
Je pense notamment à SETI@home ou Folding@home…



Ami-Kuns Abonné
Il y a 7 ans

On parle de logement privées, si cela fait réalisé des économies conséquente et aide la science, faudrait l’étendre à tout les biens publics de l’État( au sens large).
Mais les chauffagistes devront ce mette à la page.


AhLeBatord Abonné
Il y a 7 ans

Du coup, c’est probablement dangereux ces appareils qui produisent de la chaleur et de l’information, on va peut-être les interdire au lieu d’encourager leur dissémination.


thomgamer
Il y a 7 ans

Oui mais là on parle d’achats et de crédit d’impôts, Qarnot a fait un projet “gratuit” pour démontrer que c’est possible. Mais dans les faits tu devras acheter ton radiateur et le faire poser auprès d’un partenaire RGE. On va pas te faire un crédit d’impôts + te payer ton chauffage.

&nbsp;Ensuite quid de la bande-passante utilisée ? Je trouve l’idée sympa, après c’est un peu une boîte noire. Un appareil connecté à mon réseau j’aime bien savoir ce qu’il fait (bon dans le cas précis je le connecterai au réseau invité). Puis ça nécessite d’avoir le wifi dispo partout où il y aura un chauffage ou un prise RJ45.

J’aime bien l’idée, après j’aimerai bien voir en condition réelle ce que ça donne.


tiaw
Il y a 7 ans

Ca tombe bien, j’ai un chauffage avec water cooling


yvan Abonné
Il y a 7 ans

Vu l’emploi massif des GPUs pour le calcul parallèle je pense que tu as une marge confortable avant que ça ne chauffe plus.

On ne parle pas d’hébergement de serveurs web sur des risc optimisés là mais de fermes de calcul distribué. Je ne sais pas ce que ça donne en pratique mais sur le principe c’est tout à fait pertinent au contraire.


yvan Abonné
Il y a 7 ans

On peut supposer, ne serai-ce que pour des raisons de confidentialité des données vis à vis des clients de la boite de calcul, que ça passe par des liaisons dédiées.
Apporter une fibre et un répartiteur cpl dans une barre d’immeuble c’est pas hors de prix si dedans tu as quelques centaines de serveurs de calcul.


Brodie
Il y a 7 ans

Arrêtez de rêver. Personne ici de va connecter son chauffe-eau à son PC.
Ça fonctionnerait éventuellement pour les data center en attendant que la technologie améliore la performance énergétique des processeurs.
Je crois que toute cette perte énergétique est temporaire.

Encore une idée de Duflot, quoi.


ArchangeBlandin Abonné
Il y a 7 ans

Un avenir où il y a plus de puissance de calcul l’hiver…

C’est de toute façon mieux que des radiateurs à résistance, l’usage de cette puissance sert à quelque chose !

Il faut voir ce qu’il y a à payer pour celui qui profite de la chaleur et celui qui profite du calcul, mais je vois mal les gens payer plus que pour leurs radiateurs non calculants.

De toute façon, je suis au chauffage central alors je ne vais pas essayer… A moins que l’on fasse une salle serveur dans la chaufferie et que ça fournisse aussi l’eau chaude (en plus, c’est tout l’année l’eau chaude) ?
Il faudrait que quelqu’un conçoive un truc du genre.


Ami-Kuns Abonné
Il y a 7 ans

L’idée en soi et pas mauvaise, mais faudra voir sur pièce.


gogoal
Il y a 7 ans

Et sinon, peut-on envisager pour les longues soirées d’hiver d’utiliser un de ces radiateurs comme GPU ? Voir les mettre tous en SLI <img data-src=" />

<img data-src=" />


Ami-Kuns Abonné
Il y a 7 ans

Pourquoi pas, via une option payante pour financer les organismes ayant peu de moyens.<img data-src=" />
Mais pour le coup, des élus passeront derrière pour inventé une taxe, sans parler de la TVA.<img data-src=" />


Vilainkrauko Abonné
Il y a 7 ans

Mis de coté ce que je pense ce cette mesure, elle sera inefficace chez moi : je ne chauffe presque jamais mon appart …
(Mis a part quand la température extérieure flirt avec les 0 degré !).


PS : Par contre il y aurait pas moyen de remplacer le processeur par une carte graphique (Ultra puissante De la mort qui tue bien sur <img data-src=" />) ? Je pourrait jouer a mon jeu favori avec de super graphiques …
&nbsp;


Altair31
Il y a 7 ans

Outre la baisse de la puissance de calcul en été, l’intérêt est aussi pour moi limité par les mêmes questions de vie privée que les thermostats “intelligents”.
On confierait donc l’information de notre présence (ou non) à des entreprises.
Personnellement, même si j’essaie de luter contre le réchauffement climatique à mon niveau, c’est pas le genre d’objet que je mettrais chez moi.


picatrix
Il y a 7 ans

Donc si le radiateur se fait hacker par un virus, le type n’aura plus de chauffage et va se choper un rhume.
En gros un virus n’aura jamais si bien porté son nom.
&nbsp;
“m’en parle pas, hier je me suis pris un trojan, j’arrête pas d’éternuer”.


fabcool
Il y a 7 ans

”…mais les particuliers ne connaissent encore aucune mesure incitative pour y recourir”

C’est normal même qarnot a dit qu’ils ne visaient pas les particuliers…
Même pour un geek impossible d’en avoir…

Sauf à être une école, un gymnase , une cantine, ou un bailleur…
C’est bien dommage difficile de faire marcher donc ce bouche à Oreille…&nbsp;
c’est une mauvaise stratégie de Qarnot je trouve…


lanoux Abonné
Il y a 7 ans






Vilainkrauko a écrit :

Mis de coté ce que je pense ce cette mesure, elle sera inefficace chez moi : je ne chauffe presque jamais mon appart …
(Mis a part quand la température extérieure flirt avec les 0 degré !).


bun flirt avec une nana et tu verras que comme par magie ton apparte va découvrir les joies du radiateur…même quand la température extérieur est au dessus de 0



the_mei
Il y a 7 ans






fabcool a écrit :

“…mais les particuliers ne connaissent encore aucune mesure incitative pour y recourir”

C’est normal même qarnot a dit qu’ils ne visaient pas les particuliers…
Même pour un geek impossible d’en avoir…

Sauf à être une école, un gymnase , une cantine, ou un bailleur…
C’est bien dommage difficile de faire marcher donc ce bouche à Oreille…&nbsp;
c’est une mauvaise stratégie de Qarnot je trouve…


Cad que ça doit être bien plus facile de concevoir une installation centralisé dans des chaufferies énormes conçu pour fioul + citerne, pour chauffer même s’il le faut avec 10-25kW que pour un particulier.

D’autant que quand tu vois qu’avec 6000kWh de gaz tu peux chauffer une maison 100m² en RT2012, le système est caduque vu que ça représente par grand chose pour une machine de calcul.



SrBelial
Il y a 7 ans

Allez hop, des pentium et des celerons pour tous !
Avec ça, personne n’aura froid !

<img data-src=" />

et pour remplacer les cheminées et inserts : des Galaxy Note 7 ! Samsung a du stock à refourguer <img data-src=" />


atomusk
Il y a 7 ans

le “souci” de ne pas le changer pendant 10 ans, c’est que la puissance de calcul du CPU (à choisir ça serait sans doute du GPU d’ailleurs j’imagine <img data-src=" />) serait ridicule par rapport aux “radiateurs” modernes <img data-src=" />

une nouvelle version de l’obsolescence programmée <img data-src=" />

Ca serait fun qu’on puisse mettre son propre GPU dans le “radiateur” … bon en été mon “chauffage” fonctionnera quand même, mais bon <img data-src=" />


v1nce
Il y a 7 ans

Il faudrait qu’il passe à un modèle tout gratuit (ou presque)

radiateur &nbsp; ? gratuit (dans un datacenter il faut acheter des lames)&nbsp;
chauffage ? gratuit (dans un datacenter il faut payer l’électricité)&nbsp;
&nbsp;
dépenses supplémentaires par rapport à un datacenter ?
interconnexion, R & D, assistance, maintenance, sécurité des données

économie par rapport à un datacenter ?
redondance (alimentation….), climatisation, foncier ( personnel ?)

Mais pour rentabiliser le truc il faudrait que cela fonctionne 365j/an donc plutôt sur un chauffe-eau.

Resterait à payer l’installation par un chauffagiste + tech réseau.
Celle-ci pourrait être prise en charge par le crédit d’impôt.

A l’occasion de l’installation une nouvelle ligne fibre serait créée. Et il serait possible de profiter d’une partie de la bande passante pour un prix modique (5 euros &nbsp;pour 100mb download et upload?)&nbsp;
&nbsp;


v1nce
Il y a 7 ans

Je vois pas le rapport avec la vie privée. Tu laisses chauffer tout le temps même quand tu es absent et basta.
Il faut forcément que le datacenter fonctionne alors plutôt que de chauffer très fort (pour rien) localement autant qu’il chauffe intelligemment un peu partout. Donc pour moi pas (moins de) mauvaise conscience à avoir à laisser le chauffage ouvert. Ou alors il faut commencer dès à prséent : si je regarde cette vidéo de chats tromignons je vais tuer un ours polaire
&nbsp;


Sheepux Abonné
Il y a 7 ans

C’est bien tout cela le sens de ma question. La durée de vie de l’utilité d’un tel truc sera limité à 6ans tout au plus, 10 ans ce sera obsolete. Un radiateur électrique classique s’utilisé… bien plus longtemps je pense.


L3G0
Il y a 7 ans

Tout dépend de qui finance le radiateur au départ. Pour le changement un radiateur électrique ça se change en 1min ici pareil juste à brancher un câble réseau et on est bon.


Sheepux Abonné
Il y a 7 ans

Certe, mais du coup si on renouvelle “gratuitement” tout les ( allez on va dire au pif) 6 ans le radiateur “cloud”, j’espère que la filière recyclage est bonne sur ce type d’appareil… hors le circuit de recyclage actuel pour les PC ce n’est pas toujours joyeux. Car on est dans un circuit d’obsoléscence (pas programmé) mais “rapide”.


Altair31
Il y a 7 ans






v1nce a écrit :

Je vois pas le rapport avec la vie privée. Tu laisses chauffer tout le temps même quand tu es absent et basta.


Si ton but est réellement de faire des économies d’énergie, tu devrais baisser le chauffage (de quelques degrés) quand tu es absent et le remonter à la température souhaitée quand tu es présent (ou un peu avant si tu as un thermostat intelligent).
Si tu laisse tourner à fond 24h/24, soit tu vas vite laisser tes fenêtres ouvertes en plein hiver soit tu va avoir froid lors des hivers rudes.



v1nce a écrit :

Il faut forcément que le datacenter fonctionne alors plutôt que de chauffer très fort (pour rien) localement autant qu’il chauffe intelligemment un peu partout. Donc pour moi pas (moins de) mauvaise conscience à avoir à laisser le chauffage ouvert. Ou alors il faut commencer dès à prséent : si je regarde cette vidéo de chats tromignons je vais tuer un ours polaire


Là on ne parle pas de data center mais plutôt de calcul réparti. Je pense pas qu’un fournisseur de service puisse expliquer à ses clients que le téléchargement de la vidéo s’est interrompue parce que quelqu’un a éteint son chauffage.
Les data centers, je les verrais plutôt refroidis avec de l’eau qui part ensuite dans des radiateurs en fonte chez les particuliers ! Mais encore une fois, ça ne marcherait qu’en hiver.



L3G0
Il y a 7 ans

Partant du principe que, de toute façon, ces solutions ne font que remplacer des solutions qui existent déjà ailleurs sous forme de gros data center, j’imagine que ces soucis liés au recyclage, remplacement plus ou moins rapide des matériels… resteront ni plus ni moins les mêmes qu’actuellement.


Sheepux Abonné
Il y a 7 ans

En effet, mais je pense que le coté “radiateur individuel” créé des couts écologiques (transport) qui ne sont pas comparable avec un Datacenter qui gère/recycle en masse.


v1nce
Il y a 7 ans






Altair31 a écrit :

Si ton but est réellement de faire des économies d’énergie, tu devrais baisser le chauffage (de quelques degrés) quand tu es absent et le remonter à la température souhaitée quand tu es présent (ou un peu avant si tu as un thermostat intelligent).
Si tu laisse tourner à fond 24h/24, soit tu vas vite laisser tes fenêtres ouvertes en plein hiver soit tu va avoir froid lors des hivers rudes.


Là on ne parle pas de data center mais plutôt de calcul réparti. Je pense pas qu’un fournisseur de service puisse expliquer à ses clients que le téléchargement de la vidéo s’est interrompue parce que quelqu’un a éteint son chauffage.
Les data centers, je les verrais plutôt refroidis avec de l’eau qui part ensuite dans des radiateurs en fonte chez les particuliers ! Mais encore une fois, ça ne marcherait qu’en hiver.


Si ton problème c’est la possibilité de déterminer ta présence/absence en fonction du chauffage, la solution c’est de chauffer quand tu es absent comme tu aurais chauffé si tu étais présent. Cela ne veut pas dire qu’on chauffe toujours “à fond”.
Comme le calcul réparti devra se faire (et consommer de l’énergie pour s’exécuter) autant consommer cette énergie en laissant chauffer toute la journée.
L’économie ne vient pas de la modification du comportement de l’utilisateur mais de l’utilisation de l’énergie auparavant gaspillée (doublement : sous forme de chaleur + de climatisation pour diminuer cette chaleur) par les data center.



v1nce
Il y a 7 ans

Dans ce cas là il faut comparer avec les coûts (transport) d’un radiateur en supermarché.


loser Abonné
Il y a 7 ans


Les habitants de ces logements ne paient plus de facture électrique de chauffage. L’acquisition de ces équipements a été encouragée par l’ADEME pour le bailleur, mais les particuliers ne connaissent encore aucune mesure incitative pour y recourir


Ne pas payer son chauffage, c’est pas incitatif? Ou comment se contredire en 2 phrases, en espérant que ça passera inaperçu, tout ça pour gratter de la subvention…


marsokod Abonné
Il y a 7 ans

Les coûts logistiques d’une solution chez les particuliers sont énormes en comparaison d’un datacenter. Une meilleure solution consisterait à multiplier les mini-datacenter auprès de gros clients potentiels pour du chauffage : hôpitaux, maisons de retraites, piscines. Les coûts logistiques seront certes plus importants qu’un opérateur comme OVH ou Amazon - et OVH chauffe déjà le quartier autour de chez eux - mais à partir d’une certaine taille critique, cela sera rentable. Et en plus il n’y aura pas à gérer l’intermittence. Cela dit, de tels projets existent déjà dans de nombreux endroits.
Le tout distribué n’est pas forcément la panacée.


AnoNyMeuh
Il y a 7 ans

Il y a plein de solutions qui pourraient être viables.




  • Déjà d’un point de vue communication, il peut y avoir un VPN entre chez toi et le prestataire qui vend d u temps de calcul et la confidentialité c’est réglé.

  • Côté bande passante, je vois plus ça comme du calcul type SETI & compagnie : on te fournir un bloc, ton radiateur calcule, quand il a fini il rend sa copie. Bande passante ridicule

  • pour la pérennité du concept on peut imaginer une base (le radiateur en alu, la connectique, interface, support mural…) qui représente le gros de l’installation et ensuite un petit module qui vient se clipser et qui contient le CPU du moment. Tous les X années le prestataire t’envoie un nouveau CPU

  • On peut imaginer aussi des déclinaisons hydrauliques : remplacement de ta chaudière à gaz par une chaudière électrique à base de CPU, qui chauffe de l’eau, qui circule dans les radiateurs. Toutes les échelles sont possibles (particulier/immeuble/…)

  • Idem pour les cumulus électriques. Aujourd’hui on a des chauffe eau à résistance stéatite, cad qu’il y a une couche entre la résistance électrique et l’eau du ballon. On peut donc sortir la résistance sans vider l’eau. On peut imaginer un coeur de CPU/GPU là dedans plutôt qu’une résistance électrique.

  • Pour le financement, le truc bien serait quelque chose du genre ça te paye 90% de tes frais électriques (et que la partie “CPU” soit financée par le prestaraire. Histoire de ne pas chauffer pour rien (vu que ça te coûtera toujours un peu). C’est con de chauffer une maison à 25°C et d’ouvrir les fenêtres juste parce que ça rapporterait un peu d’argent. Par conte si par exemple à l’install tu payes le prix d’un cumulus normal, genre 500 euros + l’install et que le prestataire paye la partie “CPU” et qu’ensuite ça te coûte 1-2 centime le kWh pour chauffer ton eau, ça serait cool ! (Idem pour des radiateurs).

  • On peut aussi imaginer une version plus “création de réseau” avec un CPU dispo 24h/24, dans un chauffe-eau en en se basant sur le fait qu’on ne chauffe pas forcément en heures creuses mais en permettant au prestataire de dimensionner un peu comme il veut son offre de puissance. Genre forte demande de calculs, hop on chauffe l’eau de 90% des gens là maintenant tout de suite, on peut même monter au dessus de la température de base, style 70°C plutôt que 55°C et demain comme il y aura moins de demande les gens auront encore de l’eau chaude de la veille….

    Mode rêve OFF.

    Bon sinon c’est plus simple que tout le monde installe des panneaux solaires sur son toit et consomme sa propre énergie, mais on aime bien faire compliqué alors pourquoi pas ? :)


cesame
Il y a 7 ans

C’est rigolo le truc de Carnot Computing…
Grosso-modo tu as des radiateurs faits à base de CUDA.
C’est cool l’hiver, tu es chauffé gratuitement mais quid de l’été ? On arrête toutes les simulations ? On achète une clim ? <img data-src=" />


popolski
Il y a 7 ans

Comment voulez-vous que le commerce marche ?
Changez votre radiateur pour remonter l’économie <img data-src=" />


popolski
Il y a 7 ans






picatrix a écrit :

Donc si le radiateur se fait hacker par un virus, le type n’aura plus de chauffage et va se choper un rhume.
En gros un virus n’aura jamais si bien porté son nom.
 
“m’en parle pas, hier je me suis pris un trojan, j’arrête pas d’éternuer”.


“ le type n’aura plus de chauffage” il aura une vie russe



atomusk
Il y a 7 ans

Tu prends pas de douches ? <img data-src=" />

Ok, il est clair que le rendement l’été sera ridicule <img data-src=" />