N26 propose de souscrire à un crédit depuis son application en Allemagne

N26 propose de souscrire à un crédit depuis son application en Allemagne

N26 n'a pas de bonhomme vert, mais a des idées

Avatar de l'auteur
Kevin Hottot

Publié dans

Société numérique

07/02/2017
29

N26 propose de souscrire à un crédit depuis son application en Allemagne

La néobanque N26 vient d'ajouter une nouvelle corde à son arc. Elle propose désormais des solutions de crédit à ses clients allemands. Une fonctionnalité encore rarement proposée par les établissements de ce genre.

Trouver un service simplifié capable d'assurer les fonctionnalités de base d'une banque, à savoir la gestion de votre compte et la fourniture d'une carte bancaire, est chose très aisée. Désormais de multiples « néobanque » sont disponibles, même sur le marché français.

Mais cela se complique si l'on souhaite faire bénéficier de services complémentaires comme des prêts à la consommation ou bien pour acheter un bien immobilier.  Si du côté des établissements en ligne adossés à une banque « en dur » (telles que Boursorama ou ING Direct) cela ne pose pas de problème, rares sont les néobanques à proposer de tels produits.

Des fonds disponibles en moins d'une heure

C'est une étape qui vient d'être franchie par N26. En effet, ses clients allemands peuvent désormais souscrire simplement à un crédit, dont le montant peut varier entre 1 000 et 25 000 euros, et dont les remboursements peuvent s'échelonner entre 12 et 60 mois. Les taux sont compris entre 2,99 % et 8 % en fonction du profil de l'emprunteur (calculé selon son score Schufa) et du type de projet à financer. 

N26 Crédit

Pour souscrire, tout se passe sur l'application mobile. Le client y répond a quelques questions sur sa solvabilité, et choisit les termes de son emprunt, pendant que N26 en vérifie la faisabilité en temps réel. Une fois un compromis trouvé entre les deux parties, la signature du contrat se fait par visioconférence, comme lors de la souscription. 

« Nous ne vous enverrons jamais de grosses boîtes pleines de papier », assure la néobanque, qui estime que la signature vidéo est suffisante même pour ce type de contrat. Petite subtilité, les fonds sont annoncés comme disponibles « immédiatement ». En pratique, l'argent emprunté est versé sous une heure directement sur le compte N26 du client, prévenu de la disponibilité des fonds via une notification push sur son téléphone. C'est également sur ce compte-là que seront prélevées les mensualités du prêt.

Pour rappel, en France la loi impose que les fonds empruntés dans le cadre d'un prêt à la consommation ne soient versés qu'après expiration d'un délai de rétractation de 7 à 14 jours.

Les banques traditionnelles ont du souci à se faire

Si une telle fonctionnalité devait traverser le Rhin, les banques françaises, y compris celles en ligne, devront fournir quelques efforts pour prendre le train en marche. Aujourd'hui encore, souscrire à un prêt en France s'avère relativement compliqué sur le plan administratif.

Votre conseiller en agence peut vous assurer que votre dossier est parfait avant que celui-ci ne soit refusé pour une raison quelconque, il faut montrer patte blanche avec une foule de documents (relevés de comptes, avis d'imposition, fiches de paie...) et signer puis parapher des contrats de plusieurs dizaines de pages. La situation n'est pas moins compliquée quand l'opération est effectuée en ligne, l'envoi des contrats papier réclamant à lui seul plusieurs jours, retardant d'autant la disponibilité des fonds. 

Si la solution proposée par N26 n'est pas parfaite, la notion de délai de rétractation disparaissant de l'équation avec la livraison immédiate des fonds, elle a néanmoins le charme de bousculer un peu les lignes d'un secteur qui s'était quelque peu endormi ces dernières années. Il reste maintenant à voir comment en réagiront ses acteurs, notamment les plus jeunes, comme Orange Bank, dont le lancement est prévu d'ici peu.

29

Écrit par Kevin Hottot

Tiens, en parlant de ça :

Sommaire de l'article

Introduction

Des fonds disponibles en moins d'une heure

Les banques traditionnelles ont du souci à se faire

Commentaires (29)


Le 07/02/2017 à 08h 53

Le futur est à nos portes&nbsp;<img data-src=" />


Et bientôt, l’appli Surendettement par la Banque de France <img data-src=" />


Le 07/02/2017 à 09h 01

Cohérent comme offre.

Ca va permettre aux sans dents qui se sont saignés pour se payer le dernier iphone d’obtenir un crédit pour manger le reste de l’année.


Le 07/02/2017 à 09h 03

Bon j’ai lu trop vite, j’ai lu neonazi <img data-src=" />





Il reste maintenant à voir comment en réagiront ses acteurs, notamment les plus jeunes, comme Orange Bank, dont le lancement est prévu d’ici peu.



Ouais bon il ne faut pas trop rêver. On parle d’orange la. Sur la partie Sosh, ils viennent seulement de passer à la souscription 100% démat.



Donc je n’attendrais pas trop de révolution de ce coté là.









ActionFighter a écrit :



Et bientôt, l’appli Surendettement par la Banque de France <img data-src=" />





Ouais, c’est un peut ce à quoi je pensais.

ça va ne faire qu’encourager la consommation et le crédit. Bref comme les américains quoi.



Après ça reste personnel, je ne dépense que ce que j’ai. (sauf pour l’achat d’une maison, même la voiture je l’achète cash), et je n’achète pas si j’ai pas d’argent. Mais une simplification administrative ne ferait pas de mal.



Le 07/02/2017 à 09h 03

Aucun intérêt. Ce qu’il faut c’est un accès aux banques suédoises avec des taux négatifs.


gjdass Abonné
Le 07/02/2017 à 09h 19

Je suis sceptique. Autant je suis un adepte de la simplification de certaines choses, autant simplifier l’accès au crédit à ce point là, je suis pas certain que ça soit une excellente idée. Le crédit doit rester quelque chose d’exceptionnel à mon sens. Ça a pour conséquence de “responsabiliser” les emprunteurs. En faisant ce que fait N26, on rend le crédit banal et rapide (ils y gagne quelque chose donc de leur point de vue, c’est logique).


NiCr Abonné
Le 07/02/2017 à 09h 21

Lol


wanou2 Abonné
Le 07/02/2017 à 09h 27

“Aujourd’hui encore, souscrire à un prêt en France s’avère relativement compliqué sur le plan administratif.”<img data-src=" />&nbsp;dans sa propre banque c’est une feuille (le contrat) à signer. Dans un organisme de crédit ou le souscripteur n’est pas encore client c’est une pièce d’identité, un rib, un justificatif de domicile et (parfois) un justificatif de domicile et la feuille à signer (le contrat).C’est des montants faibles dont il est question ici…


le crédit à la consommation est très développé en France. Et heureusement qu’il y a un délai légal de 14 jours de rétractation possible et des mentions légales comme sur les paquets de cigarettes (Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.)



Le crédit à la consommation est l’une des rares activités bancaires où la concurrence est rude entre les 5 ou 6 réseaux bancaires français.


Le 07/02/2017 à 09h 32

File-moi le nom de ta banque alors, parce que les trois dernières où j’ai mis les pieds (que ce soit des banques en dur ou des organismes de crédit à distance) c’était exactement tout le bazar ce que je décris plus haut.



Et encore j’ai pas cité les attestations de la CAF qu’ils réclament pour justifier que tu touches bien des APL… Et ce n’était pas pour des gros montants hein, disons entre 6 000 et 9 500 euros sur 5 ans <img data-src=" />


jpaul Abonné
Le 07/02/2017 à 09h 35

Franchement c’est pas déconnant comme feature. Techniquement et financièrement, ça a dû être un vrai challenge. Pour un crédit conso, les taux sont dans la moyenne haute du marché mais sans être délirants.



C’est plutôt cohérent et bien vu ! Et en cas de gros coup dur, ça reste bien moins cher qu’une carte de crédit revolving.


jpaul Abonné
Le 07/02/2017 à 09h 42







gjdass a écrit :



Je suis sceptique. Autant je suis un adepte de la simplification de certaines choses, autant simplifier l’accès au crédit à ce point là, je suis pas certain que ça soit une excellente idée. Le crédit doit rester quelque chose d’exceptionnel à mon sens. Ça a pour conséquence de “responsabiliser” les emprunteurs. En faisant ce que fait N26, on rend le crédit banal et rapide (ils y gagne quelque chose donc de leur point de vue, c’est logique).





Ou alors, chacun fait ce qu’il veut avec son argent. Tu peux avoir des moyens modestes sans être pauvre, et racheter à crédit de l’électroménager essentiel (frigo, lave linge …) qui vient de cramer, si t’as rien de côté, c’est pas irresponsable de faire un crédit pour ça, et tu seras bien content d’utiliser ce crédit dispo en 1h plutôt que la carte revolving à 19,99%TAEG du magasin.



Etant dans une banque en ligne, trouver un crédit pour ma voiture a été un calvaire, ça m’a pris 3 semaines pour finalement un taux vraiment pas fou. Et pourtant j’ai des revenus plutôt très corrects.



wanou2 Abonné
Le 07/02/2017 à 09h 48







Ellierys a écrit :



File-moi le nom de ta banque alors, parce que les trois dernières où j’ai mis les pieds (que ce soit des banques en dur ou des organismes de crédit à distance) c’était exactement tout le bazar ce que je décris plus haut.



Et encore j’ai pas cité les attestations de la CAF qu’ils réclament pour justifier que tu touches bien des APL… Et ce n’était pas pour des gros montants hein, disons entre 6 000 et 9 500 euros sur 5 ans <img data-src=" />



&nbsp;

Crédit Agricole mais avant j’étais&nbsp;à la&nbsp;Caisse d’Epargne et encore&nbsp;avant à la Banque Populaire, les crédit à la&nbsp;conso&nbsp;j’ai toujours demandé à&nbsp;ma banquière de me préparer le contrat et je venais signer au guichet et&nbsp;dans les jours qui suivant&nbsp;j’avais le montant du mon compte. Et ce mode de fonctionnement c’est dans toutes les banques. Ils ont en permanence les informations dont ils ont besoin.



Il y a presque trois ans j’ai pris un crédit pour une bagnole chez DIAC, on m’a demandé : CNI, justif de domicile,&nbsp;justif fiscal, dernière fiche de paie et un RIB (à peu près ce que&nbsp;demande la schufa) que j’ai envoyé via&nbsp;leur système de chargement de fichiers par internet. Et j’avais l’accord le mercredi (pour une demande le samedi).



gjdass Abonné
Le 07/02/2017 à 09h 52

&gt; Ou alors, chacun fait ce qu’il veut avec son argent.




  Oui c'est certain faut pas me faire dire ce que j'ai pas dit hein ;o) Bon et puis par définition, l'argent d'un crédit, ce n'est pas ton argent, soit dit en passant.        






  &nbsp;&gt; Tu peux avoir des moyens modestes sans être pauvre, et racheter à crédit de l'électroménager essentiel (frigo, lave linge ...) qui vient de cramer, si t'as rien de côté, c'est pas irresponsable de faire un crédit pour ça, et tu seras bien content d'utiliser ce crédit dispo en 1h plutôt que la carte revolving à 19,99%TAEG du magasin.  






&nbsp;Et du coup le délais légal de rétractation/réflexion, on en fait quoi ? Tu présentes un cas particulier sur lequel je suis d'accord c'est vrai. Mais il y a un tas d'autres raisons possibles (et pas toujours nécessaires) pour faire un crédit. On sait bien que même si les gens (fortunés ou non) font ce qu'ils veulent de leur argent, il est question ici de ne pas laisser s'immiscer dans la société cette impression que c'est facile, c'est rapide, et sans conséquences. Un nombre incalculable de personnes se font entrainer dans le surendettement sans même s'en rendre compte, et je trouve que ce genre d'amélioration bancaire est cool mais à double tranchant, c'tout :o) Je crache pas dessus "technologiquement", mais j'ai des réserves sur la partie "morale".

JqckB Abonné
Le 07/02/2017 à 09h 56







wanou2 a écrit :



Il y a presque trois ans j’ai pris un crédit pour une bagnole chez DIAC, on m’a demandé : CNI, justif de domicile,&nbsp;justif fiscal, dernière fiche de paie et un RIB (à peu près ce que&nbsp;demande la schufa) que j’ai envoyé via&nbsp;leur système de chargement de fichiers par internet. Et j’avais l’accord le mercredi (pour une demande le samedi).





À la différence que c’est automatisé chez les allemands, puisque la Schufa les récupère elle même pour y calculer ses scores.



Le 07/02/2017 à 10h 19

Pour le coup je ne voulais pas passer par ma banque actuelle (le taux était bien trop élevé), du coup c’était le bordel pour aller ailleurs :/


Le 07/02/2017 à 10h 21







jpaul a écrit :



Ou alors, chacun fait ce qu’il veut avec son argent. Tu peux avoir des moyens modestes sans être pauvre, et racheter à crédit de l’électroménager essentiel (frigo, lave linge …) qui vient de cramer, si t’as rien de côté, c’est pas irresponsable de faire un crédit pour ça, et tu seras bien content d’utiliser ce crédit dispo en 1h plutôt que la carte revolving à 19,99%TAEG du magasin.







Comme dit plus haut, le souci du crédit, c’est que tu peux rentrer dans une spirale et ne pas t’en sortir. Et de ce que je lis à droite et à gauche et de part des gens que je connais vaguement, ça arrive plus souvent/rapidement qu’on le pense.



Les conséquences ne sont pas toujours directes et visibles, mais les indirectes, elles sont bien là et minent plutôt le cerveau. :)





Après le coup du frigo, si t’as pas d’avance, tu vas chez emmaüs ou sur le bon coin, et tu t’en trouve un qui peut dépanner. :)

Et sinon beaucoup de magasin pratiquent le 3x sans frais. Je trouve que c’est mieux que d’emprunter.





Après c’est des points de vue. C’est vrai que je préfère mettre quelques sous de coté “au cas” ou, que d’emprunter car après tu es redevable.



Le 07/02/2017 à 10h 22







Entoni_ a écrit :



Le futur est à nos portes ports <img data-src=" />







C’est du credit revolver avec cette rapidité ?



wanou2 Abonné
Le 07/02/2017 à 10h 31







JqckB a écrit :



À la différence que c’est automatisé chez les allemands, puisque la Schufa les récupère elle même pour y calculer ses scores.





Oui la schufa… la stasi du capitalisme <img data-src=" />



&nbsp;



Ellierys a écrit :



Pour le coup je ne voulais pas passer par ma banque actuelle (le taux était bien trop élevé), du coup c’était le bordel pour aller ailleurs :/





Il faudra changer de banque alors&nbsp;<img data-src=" />



Le 07/02/2017 à 10h 36

C’est en cours, mais la banque en ligne ou je bouge ne fait pas de crédits. So retour à la case départ <img data-src=" />


fred42 Abonné
Le 07/02/2017 à 10h 53

Ça, c’est du journalisme ! S’appuyer sur son expérience perso et en tirer une loi générale.


Le 07/02/2017 à 11h 41







Ellierys a écrit :



File-moi le nom de ta banque alors, parce que les trois dernières où j’ai mis les pieds (que ce soit des banques en dur ou des organismes de crédit à distance) c’était exactement tout le bazar ce que je décris plus haut.



En Novembre j ai fait un pret automobile chez boursorama pour acheter une voiture, il a fallu 5 minutes pour envoyer les pieces justificatives, le lendemain mon dossier etait accepte et 7 jours apres j avais les fonds sur mon compte.



Pour les prets immobiliers il y a un peu plus de paperasse par contre



oowjee Abonné
Le 07/02/2017 à 12h 27

<img data-src=" />



Tu peux détailler s’il te plait ? (ou juste un lien ^^)


Le 07/02/2017 à 12h 39







PinoTM a écrit :



<img data-src=" />



Tu peux détailler s’il te plait ? (ou juste un lien ^^)









Bon je retrouve plus le lien pour la Suède mais&nbsp;

Au Danemark, un particulier a ainsi fait la une des journaux pour avoir obtenu un crédit à 3 ans à - 0,0172%

&nbsp;&nbsphttp://bfmbusiness.bfmtv.com/entreprise/etre-oblige-de-payer-pour-preter-de-l-ar…



Le 07/02/2017 à 14h 18







v1nce a écrit :



Aucun intérêt. Ce qu’il faut c’est un accès aux banques suédoises avec des taux négatifs.





C’est un crédit, il y a forcément un intérêt <img data-src=" />



/me est déjà loin



wanou2 Abonné
Le 07/02/2017 à 16h 00







Ellierys a écrit :



C’est en cours, mais la banque en ligne ou je bouge ne fait pas de crédits. So retour à la case départ <img data-src=" />





Le mieux c’est encore d’avoir une banque en ligne pour le courant et faire appel aux spécialistes du crédits pour les prêts (ils sont souvent largement meilleurs que les banques). Sinon, les banques régionales (crédit agricole, caisse d’épargne, banque pop, crédit mut, …) offrent souvent la possibilité d’avoir une gestion dite à distance et fonctionne ainsi comme une banque en ligne en faisant un peu le forcing c’est possible d’y passer en restant dans la région.&nbsp;



oowjee Abonné
Le 07/02/2017 à 16h 20

Merci !

En effet c’est fou


Le 07/02/2017 à 21h 38

@astro44 marre de voir ce genre de réaction, N26 a au moins invité l’auteur de la découverte des failles dans ses locaux afin de former ses équipes alors que d’autres se seraient contenter de le poursuivre en justice …

Ils ont réagit et corrigé de manière réactive et ne cherchent pas à étouffer l’affaire :https://n26.com/n26-updates-security-and-customer-service/



Alors oui ils ont des problèmes de sécurité, mais là où d’autres acteurs du secteur se seraient contenter de poursuivre Vincent Haupert, ils l’ont fait participer à l’amélioration de leur sécurité, et surtout, ils sont honnêtes, une caractéristique assez rare de nos jours.