Publié dans Droit

33

Le cinéma et la presse d’information générale critiquent le projet de loi audiovisuel

Le cinéma et la presse d'information générale critiquent le projet de loi audiovisuel

Le ministre de la Culture a présenté ces derniers jours la prochaine loi sur l’audiovisuel, qui doit être officialisée en Conseil des ministres d’ici la fin de l’année. Les différentes organisations du cinéma ont salué l’initiative, tout en torpillant son contenu.

« À travers une méthode autoritaire, ce projet de loi est l’expression d’un État qui renonce à toute ambition culturelle, à la faveur des seuls diffuseurs » explique un communiqué signé du BLIC, BLOC, de l’UP et de l’ARP, quatre organisations représentatives. 

Pour les signataires, le texte « ne répond pas non plus aux enjeux industriels ». Ainsi, « il donne des réponses souvent théoriques à une recherche d’équilibres économiques complexe et qui, sous prétexte de rénovation, briseront les fondations du cinéma en France ». Ils suggèrent tous un report des arbitrages « pour permettre une véritable concertation ». 

Pascal Rogard, délégué général de la SACD, décrit la philosophie du texte. À ses yeux,  il s’agit de « défendre, coûte que coûte, les chaînes de télévision commerciales face à la révolution du numérique et à la concurrence des plateformes ». 

Le texte en gestation envisage l’ouverture de la publicité sur le cinéma, la fin des jours interdits, une baisse des taxes versées aux CNC, la publicité géolocalisée outre une troisième coupure pub à la télévision. 

Sur ce dernier point, voilà une « formidable nouvelle pour Netflix et les plateformes d’ailleurs et triste perspective pour les téléspectateurs et les créateurs qui verront l'intégrité de leurs œuvres altérée », égratigne l’intéressé. 

Même l'Alliance de la presse d'information générale (Apig) est vent debout contre l’avant-projet de loi, lui reprochant d’ouvrir la publicité ciblée sur les postes de TV. Une manière pour les diffuseurs de se tailler la part du lion, au détriment de ces acteurs. 

33

Tiens, en parlant de ça :

dessin satirique de Flock

#Flock : de Game of Shithrones au jeu des sept différences

Moi en retard ??? Non… (Ha si…)

13:37 Flock 11
Des chercheurs en noir et blanc regardent une fiole sur laquelle est écrit "Perlimpimpin" en jaune.

[Édito] Respectez les sciences, bordel !

Demi mole

17:07 NextScience 41
Vitrée brisée

Une faille critique dans le langage Rust, Windows trinque

De la rouille, des fenêtres, une rustine

17:02 SoftSécu 28
next n'a pas de brief le week-end

Le Brief ne travaille pas le week-end.
C'est dur, mais c'est comme ça.
Allez donc dans une forêt lointaine,
Éloignez-vous de ce clavier pour une fois !

33

Fermer

Commentaires (33)




signé du BLIC, BLOC, de l’UP et de l’ARP



on croirait un sketch des inconnus <img data-src=" />



C’est peut être les mêmes qui réclament 3 coupures de pub pendant le film… En fait non, c’est un sketch des inconnus.


Si on résume c’est pas tellement ce qui est mis en œuvre qu’ils critiquent, mais le fait que économiquement ce n’est pas intéressant pour eux mais les diffuseurs…



Avis que si on dit que les diffuseurs devront reverser une taxe/redevance aux CNC & Co sur ces nouvelles ressources, là l’œuvre sera vachement moins altérée par la 3° coupures de pub <img data-src=" />


&nbsp;Moi qui pensait que la baisse du chiffre d’affaires publicitaires de la presse était dû à l’érosion de leur audience…


mais du coup, l’idée de la 3ème coupure pub, c’est le gouvernement qui l’a sortie de son chapeau ? ça a pas été soufflé par un quelconque représentant d’intérêts lors des concertations ? (fussent-elles officieuses ou officielles)


“Le texte en gestation envisage l’ouverture de la publicité sur le cinéma”



Parce qu’on ne se mange pas assez de pub au ciné ???? Non seulement les prix des places ont bien grimpés, mais en plus on nous lobotomise déjà avec 10-15 minutes de pubs de m…de imposée avant la séance.



J’espère qu’on ne parle pas des séances en salle !


Le problème ici est surtout que si on transfert plus de fonds aux diffuseurs en leur demandant de produire des films en échange on risque de se retrouver avec une cinéma de merde.



Ceux qui veulent de la diversité des film au scénario originaux vont vite déchanter <img data-src=" /><img data-src=" />



Le système actuel, loin d’être parfait permet de sortir des films originaux car non soumis a un devoir de diffusion en prime time, j’imagine mal Grave, Un Prophète, 120 Battements Par Minute ou autres produit après ça


ah je n’avais pas compris cela comme des pub dans les cinémas (qu’on se fade déjà avant les films - fun fact : dans le cinéma du patelin de mes parents, c’est des pubs pour des artisans locaux, ce que je trouve pas mal entre 2 pubs pour Haribo™)mais plutôt à la TV en faveur des cinémas (ou des films à l’affiche)








DayWalker a écrit :



“Le texte en gestation envisage l’ouverture de la publicité sur le cinéma”



Parce qu’on ne se mange pas assez de pub au ciné ???? Non seulement les prix des places ont bien grimpés, mais en plus on nous lobotomise déjà avec 10-15 minutes de pubs de m…de imposée avant la séance.



J’espère qu’on ne parle pas des séances en salle !





On parle pub pour les films a la télé





Pascal Rogard, délégué général de la SACD, décrit la philosophie du texte. À ses yeux, il s’agit de « défendre, coûte que coûte, les chaînes de télévision commerciales face à la révolution du numérique et à la concurrence des plateformes ».





<img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" />



Il y a quelques années, ça aurait donné ça :



Pascal Rogard, délégué général de la SACD, décrit la philosophie du texte. À ses yeux, il s’agit de « défendre, coûte que coûte, les chaînes de télévision commerciales le modèle obsolète de l’industrie de la musique et du cinéma face à la révolution du numérique et à la concurrence des plateformes ».


Le cinema se porte bien. La TV beaucoup moins.

Netflix & co font beaucoup plus de tort aux diffuseurs TV qu’au Cinema.



Il est donc légitime d’équilibrer la balance, comme le coup d’interdire la diffusion de film les vendredi/samedi… La chronologie est egalement abusive.



Perso je ne vais que très peu au cinéma par manque de temps / possibilités. Mais ca me manque de moins en moins…


“une troisième coupure pub à la télévision. ”





La pub, c’est grâce à elle que je n’ai plus de TV. MERCI LA PUB !








Nerg34 a écrit :



Le cinema se porte bien. La TV beaucoup moins.

Netflix & co font beaucoup plus de tort aux diffuseurs TV qu’au Cinema.





Netflix, tu paies, tu n’as pas de pub, tu lances quand tu veux.

La TV, tu paies ta redevance, tu regardes des pub a longueur de journée, tu peux pas voir 1 épisode en entier sans perdre 10 minutes…, et obligé d’être devant à l’heure H







Nerg34 a écrit :



Il est donc légitime d’équilibrer la balance, comme le coup d’interdire

la diffusion de film les vendredi/samedi…&nbsp;







&nbsp; Je ne comprend pas le “comme le coup d’interdire la diffusion de film les vendredi/samedi…”, c’est ce qui est en place actuellement à la TV?



Sans compter les saisons et épisodes dans un ordre aléatoire et les séries pas toujours diffusées en entier bien sûr.



Cela dit Netflix voulait essayer la plublicité, je ne sais pas où ils en sont mais j’espère que ça n’arrivera jamais sinon ils pourront mettre la clé sous la porte.


Tu paies et t’as pas de pub, oui, pour ça c’est bien netflix, mais si l’on regarde les exemples magnifiques de l’industrie du cinéma des séries et autres historiquement, on a :





  • Tu paies ton dvd, mais tu es obligé de regarder une pub pour les voleurs de voiture (si vous vous en rappelez, ils sont pas plus affreux que les méchants pirates)…

    =&gt; on s’est aperçus dès le haut débit qu’on pouvait aller plus vite en streamant la série, ensuite, on s’est aperçu avec le très haut débit qu’on pouvait aller plus vite en téléchargeant le film complet le temps d’arriver au menu !

  • Tu paies ton cinéma toujours plus cher, et il y a toujours plus de pubs au début et ils font pas moins d’entrées, pendant ce temps, ils nous expliquent qu’ils frôlent la faillite à cause des pirates

  • Tu paies ton CD, tu le glisses dans ta voiture, ça marche pas à cause d’un DRM, du coup, tu vas le télécharger, en fait c’était plus rapide que d’aller au magasin !



    Personnellement, je note surtout une expertise fantastique dans le fait de me dégoûter d’acheter leurs produits.



    Au final, je suis multi abonné (netflix, ocs, canal), je ne mets plus les pieds dans un cinéma, je ne regarde plus les chaines avec des pubs.

    La 3ème coupure pub, ça me fait bien rire (bien qu’on pourra avoir rangé la table, fait la vaisselle et lancé une lessive aussi avec une coupure pub de plus, c’est surement une oeuvre sociale, ça permet de faire les tâches ménagères) !


J’ai toujours trouvé le message contre le piratage qu’on ne subit que si on ne pirate pas particulièrement ridicule.








Squallinou a écrit :



Je ne comprend pas le “comme le coup d’interdire la diffusion de film les vendredi/samedi…”, c’est ce qui est en place actuellement à la TV?







Pour inciter les gens à se rendre au cinéma, les chaînes de télévision avaient jusqu’à présent l’interdiction de diffuser des films certains jours. À la place, ils diffusaient donc des téléfilms et des séries. Ça pouvait avoir du sens dans les années 80, mais à l’heure où les séries sont désormais bien plus populaires que les films, que les services de SVOD n’avaient pas cette contrainte et que les gens ont désormais de nombreuses autres sources de distraction sans avoir besoin de sortir de chez eux (jeux vidéos, réseaux sociaux…), cette mesure n’avait plus aucun intérêt (et depuis belle lurette).









Okki a écrit :



Pour inciter les gens à se rendre au cinéma, les chaînes de télévision avaient jusqu’à présent l’interdiction de diffuser des films certains jours. À la place, ils diffusaient donc des téléfilms et des séries. Ça pouvait avoir du sens dans les années 80, mais à l’heure où les séries sont désormais bien plus populaires que les films, que les services de SVOD n’avaient pas cette contrainte et que les gens ont désormais de nombreuses autres sources de distraction sans avoir besoin de sortir de chez eux (jeux vidéos, réseaux sociaux…), cette mesure n’avait plus aucun intérêt (et depuis belle lurette).





Merci pour la précision!



je ne suis pas sûr que de pouvoir ajouter une pub supplémentaire ça rééquilibre la chose en leur faveur… Perso tu peux diffuser des films tous les jours de la semaine, si tu commences à coller 3 Pub par film, j’en regarderai pas un… Et j’irai voir au niveau de la VOD.


Je crois qu’il s’agit de publicité pour les films.

Ca devait être pour permettre au chaland de choisir son film, non pas en fonction du nombre de publicités diffusées avant le JT de TF1 mais d’un choix libre et éclairé devant le cinéma (complètement faussé par les bandes annonces diffusées sur les réseaux sociaux).

En plus la TV trichait en faisant des publi-reportages sur tel ou tel film qui va sortir dans les salles le lendemain.


Personnellement pour me faire retourner au cinéma il faudrait y diffuser des séries et pour retourner devant la télévision il faudrait supprimer les pubs entre les films et les émissions. Rien de plus énervant d’avoir un programme de 40 minutes qui dure une heure à cause de trois pub à la con.&nbsp; Et je ne parlerais même pas de ces fameuses émission qui rajoute un genre de flashback après la pub pour pouvoir réussir à en gratter une nouvelle.


Ca me ferait chi de me déplacer au cinéma toutes les semaines pour voir une épisode de 45 minutes&nbsp;<img data-src=" />



&nbsp;On est d’accord qu’il y a bien trop de Pub !!&nbsp; Par contre, sur les chaines privées, c’est un peu logique malgré tout… C’est leur moyen de revenu principal.




Même l’Alliance de la presse d’information générale (Apig) est vent debout contre l’avant-projet de loi, lui reprochant d’ouvrir la publicité ciblée sur les postes de TV. Une manière pour les diffuseurs de se tailler la part du lion, au détriment de ces acteurs.





Comme d’habitude, les mêmes qui défendent à longueur d’année le “marché libre” et “la libre concurrence”, qui osent venir pleurer quand c’est leur tour d’être les PERDANTS de cette concurrence <img data-src=" />








Squallinou a écrit :



Netflix, tu paies, tu n’as pas de pub







La pub sur Netflix n’est pas DANS les séries? Le placement produit (voiture, téléphone…) <img data-src=" />









skankhunt42 a écrit :



Personnellement pour me faire retourner au cinéma il faudrait y diffuser des séries et pour retourner devant la télévision il faudrait supprimer les pubs entre les films et les émissions. Rien de plus énervant d’avoir un programme de 40 minutes qui dure une heure à cause de trois pub à la con.  Et je ne parlerais même pas de ces fameuses émission qui rajoute un genre de flashback après la pub pour pouvoir réussir à en gratter une nouvelle.





Marvel y a diffusé une saison d’Avenger pourtant <img data-src=" />









ProFesseur Onizuka a écrit :



La pub sur Netflix n’est pas DANS les séries? Le placement produit (voiture, téléphone…) <img data-src=" />





Ce sont les maîtres de la pratique :)









ProFesseur Onizuka a écrit :



La pub sur Netflix n’est pas DANS les séries? Le placement produit (voiture, téléphone…) <img data-src=" />





Comme les autres sur le coup, c’est une des pratiques les plus courante du ciné, qui avec Bay peux transformer chaque plan en pub <img data-src=" />









dvr-x a écrit :



Ca me ferait chi de me déplacer au cinéma toutes les semaines pour voir une épisode de 45 minutes.



&nbsp;

Ça pourrais être sous forme de pack avec plusieurs épisodes d’affilé.

&nbsp;





dvr-x a écrit :



Par contre, sur les chaines privées, c’est un peu logique malgré tout… C’est leur moyen de revenu principal.





J’aimerais bien avoir un rapport avec leur dépensent en détail et de voir combien ça pourrais rapporter en rabotant la ou ça va bien et / ou en rémunérant la ou ont doit le faire et ont pourrais aussi s’amuser à comparer ça avec youtube et faire un ratio prix par tête de pipe.



Par exemple mimi machin touche 250.000€ par épisode qui touche 700.000 spectateurs chaque semaines. L’équipe est composée de 20 personnes et t’en a qui touche 2500€ par mois. Chaque mois tu dois donc faire au moins :



( 2 500 x 20&nbsp; + 250 000 x 4 ) x 2 = ( 50 000 + 1 000 000 ) x 2 = 2 millions d’euros arrondis au couteau à beurre.



La diffusion est entrecoupée de 6 x 3&nbsp; spots de pubs à environ 50.000€ l’unité sois 1 million d’euros l’épisode. Avec 4 épisodes par mois tu te retrouve avec 4 millions dans la poche avec la moitié qui part dans la poche de l’actrice.



Si tu baisse son salaire à 25 000€ par mois ça ne coutera à la chaine que :



( 2500 x 20 + 25 000 ) x 2 =&nbsp; ( 50 000 + 25 000 ) x 2 = 150 000 euros



150 000 euros c’est seulement le prix de trois spots publicitaire…









Maintenant regardons un peu ce qui ce passe avec youtube :



T’a deux types qui possèdent une chaine avec 3 millions d’abonnés avec en moyenne 1 000 000 de vue sur chaque vidéos, ça leur rapporte 1000€ à ce diviser par deux via les pubs intégrée. Via un sponsor ou autre il vont peut être réussir à toucher 10 000€ de plus sois 2500€ chacun à la fin du mois. Si tu compare avec mimi truc c’est absolument hallucinant à audience identique.



Du coup t’a quasiment aucune marge de manœuvre, tu peut juste investir dans du matos et du software en tentant un maximum la sponsorisation. Quasiment impossible d’investir dans un vrai studio et encore moins dans du personnel.



&nbsp;

================================================================



J’ai bossé dans le secteur de la pub pour la télévision et aussi sur youtube via ma chaine :

Pub télé :



Tu dois faire une vidéo de 15 secondes qui dois passer à l’échelle nationale, le contrat est filé au bon copaing pour avoir un cash back, une équipe de deux mecs ou l’un passe son temps sur facebook le nez dans la coke et l’autre les yeux dans la weed.



Le mec passe un coup de file et demande un coup de main à sont pote expert en after effect contre un micro bifton pour booster son CV même si officiellement il apparaitra nul part. T’a le mec pour la voix off qui débarque bourré à 16h au lieu de 15h et si l’enregistrement est mauvais c’est toi qui raque à 500€ l’heure.



T’a chié ta bouse qui est à la limite d’une animation flash et tu demande au stagiaire qui bosse sur une machine même pas capable d’afficher 4 onglet sur firefox sans ramer de déposer un master à la boite de prod machin truc pour la diffusion finale.



Pour résumer, une belle bande de parasite !



Chez youtube :



Bien souvent c’est des passionnés qui font ça sur leur temps libre avec une qualité au moins aussi bonne que celle des déchets de la télévision, ça leur rapporte par un radis sauf sur de rares vidéos car ça touche un publique un peu large.



T’est content si t’arrive à capter 30% de tes abonnés et t’est dépendant à fond de la plateforme. Les bloqueurs de pub ont fait beaucoup de mal car ça bloque le domaine entier et avec le nouveaux système de notification les gens ne l’utilise pas car sinon tu est spam non stop sur ton smartphone.



Si tu veut vraiment gagner de l’argent tu sera obligé d’avoir des gros sponsor et d’en faire la pub en te filmant avec et à la fin ta chaine ne deviendra qu’une vaste pub qui va à l’encontre de ta philosophie.







ps : J’ai surement fait des erreurs dans mes calculs mais grosso merdo certains ce goinfre énormément sur le dos des autre qui ne coute quasiment rien et tout ça est répercuté via les pubs.



&nbsp;









boogieplayer a écrit :



on croirait un sketch des inconnus <img data-src=" />



C’est peut être les mêmes qui réclament 3 coupures de pub pendant le film… En fait non, c’est un sketch des inconnus.



3 coupures pub? Si ca se fait, pas de problème, je télécharge le film et je le regarde sans pub… Je n’aurai plus à les subir. Et je ne pense pas que je serai le seul à faire ca.

A force de trop en vouloir, ils finiront par tout perdre…









Patch a écrit :



3 coupures pub? Si ca se fait, pas de problème, je télécharge le film et je le regarde sans pub… Je n’aurai plus à les subir. Et je ne pense pas que je serai le seul à faire ca.

A force de trop en vouloir, ils finiront par tout perdre…







je te confirme :https://www.programme-television.org/news-tv/Bientot-une-troisieme-coupure-pub-p…



Ils cherchent la merde je te le concède <img data-src=" />









Vorphalax a écrit :



Voir Mozinorhttps://www.youtube.com/watch?v=XCFkOYFhzTc







técon <img data-src=" />



3e coupure pub, ça réagit à l’opposition ou ils s’en foutent? Et les films commencent de plus en plus tard.


Pourquoi pas les séries au cinéma, mais on sortirait un peu du principe de la série TV. Et je ne suis pas sûr que beaucoup pensent comme toi et irait souvent au cinéma pour suivre leur série.



Pour la Pub, comme je le dis, oui, il y en a trop. Après, tu ne peux pas comparer ce qui ne l’est pas.



La TV a un taux de pénétration bien plus important que YT encore aujourd’hui. Personnellement je regarde la TV,&nbsp; rarement YT.

&nbsp;

Et si je reviens à ton exemple :&nbsp;Un inédit de mimi Mathy c’est 2 à 6 Millions de téléspectateurs et non 700K. Par contre, ils peuvent te le re-servir en rediff pendant 10 ans, et il peut continuer à rassembler 300-700k à chaque rediff… Tu ne comptes pas non plus les autres Pays : Mimi Mathy s’exporte (lol). A cela tu ajoutes aussi le fait que Mimi Mathy a gagné jusqu’à 250k / épisode. Le “jusqu’à” ca veut dire qu’elle n’a pas touché toujours ca. D’ailleurs j’avais lu qu’elle avait baissé sont cachet pour que la série continue.

Ca reste énorme !! On est d’accord, mais après, c’est une personnalité. Tu l’enlèves de la série et tu mets une inconnue tu divises l’audience par deux. Et puis c’est une actrice quoi qu’on en dise. Je ne connais pas son parcours. Mais quand tu te lances dans le théâtre jeune, tu peux te gaufrer royalement, ne jamais percer, c’est un vrai choix de vie. Commencer par faire des vidéo dans son garage et voir si la mayonnaise prend c’est bien moins risqué…

J’ajouterais qu’il y a de nombreuses chargent qui pèse sur les chaines TV que tu ne prends pas en compte.



Bref, je suis d’accord avec toi sur le fond. Et je pense aussi que certains se gavent au passage !

&nbsp;

Mais le gars qui fait du YT sans compétence spéciale, sur un canal de diffusion propriété d’un grand groupe et qui touche bien moins de monde. Qui plus est, surtout des jeunes qui n’ont pas le même pouvoir d’achat.

Et au vu du nombre de personnes qui se lancent sur ce créneau, parce qu’il y a du monde et pas que des bons, pas que des passionnés !! C’est un peu compréhensible aussi… Et les Pub sur YT, c’est quand même bien moins violent qu’à la TV (heureusement). Et je pense que comme à la TV, il y en a un qui se gave ! Google.

&nbsp;