Publié dans Sciences et espace

22

21 États européens votent contre le Wi-Fi (ITS-G) pour les voitures connectées

21 États européens votent contre le Wi-Fi (ITS-G) pour les voitures connectées

Pour rappel, deux normes s'opposent actuellement :

  • ITS-G5 (ou Intelligent Transport System - G5 pour 5,9 GHz), dérivée du Wi-Fi
  • C-V2X (Cellular Vehicle-to-Everything), basée sur les réseaux 4G puis 5G des opérateurs.

En avril, le Parlement européen suivait une proposition de la Commission européenne en votant pour l'ITS-G et donc au détriment de C-V2X. Mais les pays membres de l’Union européenne ont voté contre à une très large majorité : 21 sur 28, comme le rapporte Reuters.

C'est notamment le cas de l'Allemagne, de la France et de l'Italie qui ont toutes les trois un important secteur automobile avec plusieurs marques vendues en Europe. 

« Nous allons donc continuer à travailler avec les États membres pour répondre à leurs préoccupations et trouver une solution appropriée », affirme Violeta Bulc, la commissaire européenne aux Transports.

22

Tiens, en parlant de ça :

La Section 702 de la loi sur la surveillance du renseignement étranger (Foreign Intelligence Surveillance Act – FISA)

Aux USA, la surveillance des communications d’étrangers sans mandat (FISA) fait débat

Aller FISSA au Sénat

15:40 DroitSécu 2
logo apple en devanture de boutique

Apple autorise puis supprime un émulateur Game Boy sur iOS

Quel est ce phoque ?

14:09 Soft 15
Logo d'Android 14

Android 15 bêta : Wallet par défaut, sécurité des réseaux mobiles et Wi-Fi, bugs sur le NFC

Ce n’est PAS une révolution

11:15 Soft 6
Le brief de ce matin n'est pas encore là

Partez acheter vos croissants
Et faites chauffer votre bouilloire,
Le brief arrive dans un instant,
Tout frais du matin, gardez espoir.

22

Fermer

Commentaires (22)


Sans connaitre du tout le sujet, je me dis que les opérateurs de téléphonie doivent également faire pression. Parce que vu comme c’est présenté, ils sont indispensables pour le C-V2X et totalement inutile pour l’ITS-G5.


Il y a aussi une certaine logique économique des états: outre valorisé les investissements des opérateurs mobile dans la 4G et la 5G, il y a aussi (peut être) la volonté de ne pas avoir à déployé des bornes wifi le long des routes alors que le réseau mobile le sera notamment en France via l’accord sur les licences.


Après avoir lu l’article réaliser auparavant sur le sujet, il me semble que le C-V2X est une solution plus intéressante sur le long terme par sa flexibilité et sont évolutivité, d’autant plus que la possibilité d’y intégrer l’ITS-G5 existe.


mouaih

 

en mode “comptoir” j’ai quand même un doute, pour moi il faut 2 protocoles :




  • un “longue distance” qui permet d’anticiper les bouchons à 200 bornes sur le trajet programmé

  • un “courte portée” permettant aux véhicules de se mettre d’accord, se signaler immédiatement le sanglier qui déboule et que les voitures suivant celle qui “détecte” anticipent mieux, ou pour permettre les “trains” de véhicules, ou …

     

    la 4/5g pour la longue portée c’est parfait, mais si je comprend bien du coup là on se retrouve “forcé” en 4/5g pour la courte portée aussi ?

     

    c’est dommage, si pour une quelconque raison on perd le réseau (un bon gros tunnel avec une antenne en panne ?) les véhicules ne peuvent même plus échanger même s’ils sont en vue directe ?


La norme C-V2X permet la communication direct entre véhicules. L’avantage c’est qu’elle permet une communication entre véhicules, avec l’infrastructure (bornes au bords des routes) et avec internet (d’où des usages plus variés). Alors que la norme ITS-G5 ne permet que la communication entre véhicule et avec l’infrastructure.



Dans des pays avec beaucoup de routes (typiquement les pays avec des grandes surfaces) c’est très couteux faire un bornage dense.


j’entends bien pour les bornes

à mon sens (réflexion de comptoir je le rappelle ;)) il faudrait qu’il y ait un système de communication directe, sans borne quelconque, un peu comme si les véhicules eux-mêmes faisaient un réseau maillé



s’il faut des bornes dédiées je suis contre, sauf pour des éléments statiques spécifiques (par exemple si il y a un pont, une borne statique pourrait fournir toutes les infos (je pense à la hauteur max typiquement, y’en a probablement d’autres)

ou pour des chantiers mobiles



bref un système qui ne dépendrait pas d’un central (que ce soit un opérateur télécom ou une infra d’autoroute) pour fournir un minimum d’info supplémentaires que des capteurs ne pourraient pas détecter


Le truc c’est que la 5G sera déployée de toute façon alors que le ITS-G5 c’est un autre réseau déployé que pour ça, donc oui les opérateurs ont sûrement insisté, mais c’est assez logique. Qui aurait déployé le réseau G5 pour les voitures, à quel prix, quelles zones blanches ?








fry a écrit :



j’entends bien pour les bornes

à mon sens (réflexion de comptoir je le rappelle ;)) il faudrait qu’il y ait un système de communication directe, sans borne quelconque, un peu comme si les véhicules eux-mêmes faisaient un réseau maillé



s’il faut des bornes dédiées je suis contre, sauf pour des éléments statiques spécifiques (par exemple si il y a un pont, une borne statique pourrait fournir toutes les infos (je pense à la hauteur max typiquement, y’en a probablement d’autres)

ou pour des chantiers mobiles



bref un système qui ne dépendrait pas d’un central (que ce soit un opérateur télécom ou une infra d’autoroute) pour fournir un minimum d’info supplémentaires que des capteurs ne pourraient pas détecter



 

Je suis d’accord avec toi… le jour ou il y aura des millions de voitures connectées. A l’heure actuelle c’est loin d’être le cas, les voitures connectées sont trop peu nombreuses.



Les bornes c’est pas des super points d’accès wifi c’est vraiment sur des zones réduites et pour des usages particuliers. Il y a une intervention des hommes en jaunes sur l’autoroute, la borne du camion envoi un signal comme quoi il y a du monde sur la route. Une intervention des pompiers est en cours dans telle rue, la borne des pompiers envoie l’information que la rue est bloquée. Le camion de ramassage des ordures est à telles coordonnées, la borne envoie l’information et le GPS des voitures du quartiers incite à contourner cette petite rue étroite. La borne du feu tricolore indique que le feu va passer au rouge dans 11 secondes, les voitures autonomes ralentissent par anticipation.



Par contre, l’accès au réseau, ça permet d’anticiper d’être prévenu d’un bouchon 200 km plus loin et de prendre un itinéraire bis par exemple. Ce qui est indispensable aujourd’hui en l’absence d’un maillage satisfaisant et je pense à plus long termes également car il n’est pas rare en campagne de faire 30 km sans croiser personnes ou de rouler seul sur l’autoroute sans voir beaucoup de voiture. Une des faiblesse du maillage par véhicule c’est la contrainte de la géographie.

 



absolument

 

je ne pensais pas au maillage pour le bouchon à 200 bornes, pour ça il faut autre chose c’est certain, mais que ce soit 4/5/6g, satellite, ou quantique m’importe peu, la 4/5g est pas mal présente en France (Europe ?) autant l’utiliser

 

par contre si c’est le seul moyen pour échanger avec les véhicules qui sont à 20m devant dans un tunnel c’est pas top, c’est là qu’il y a un manque selon moi



et de ce que je comprend (je peux me tromper) le vote vient de refuser la possibilité du maillage inter-véhicules :/


Une possibilité de maillage inter-véhicule pose un problème de sécurité. Un véhicule “hacké” peu propager une mauvaise information.



Alors que des bornes peuvent plus facilement authentifier et valider les infos avant de les publier.








fry a écrit :



absolument

 

je ne pensais pas au maillage pour le bouchon à 200 bornes, pour ça il faut autre chose c’est certain, mais que ce soit 4/5/6g, satellite, ou quantique m’importe peu, la 4/5g est pas mal présente en France (Europe ?) autant l’utiliser

 

par contre si c’est le seul moyen pour échanger avec les véhicules qui sont à 20m devant dans un tunnel c’est pas top, c’est là qu’il y a un manque selon moi



et de ce que je comprend (je peux me tromper) le vote vient de refuser la possibilité du maillage inter-véhicules :/



 



Non. La technologie C-2VX permet le maillage entre voiture ET la connexion à des bornes ET la connexion à un réseau.



dans ce cas j’ai rien dit, je pensais que le maillage passait par la 4/5g, donc pas de lien direct entre les équipements proches physiquement



un peu comme certains jeux steam, qui, même quand on joue en local, ont la latence des serveurs steam …

du coup si steam ou web hs, même pas de jeu en local :s


Ca me fait pensé au “problème des généraux byzantins” qui est à l’origine de la blockchain.


J’imagine qu’il y aura un abo pour connecter sa voiture ?








tazvld a écrit :



Ca me fait pensé au “problème des généraux byzantins” qui est à l’origine de la blockchain.







Ou encore mieux. <img data-src=" />









fry a écrit :



bref un système qui ne dépendrait pas d’un central (que ce soit un opérateur télécom ou une infra d’autoroute) pour fournir un minimum d’info supplémentaires que des capteurs ne pourraient pas détecter







(je te rejoins au comptoir)

Il faut absolument que les véhicules autonomes ne dépendent d’aucune connexion dans leur fonctionnement. Les informations qui peuvent être échangées avec d’autres véhicules, avec des bornes sur l’infra ou une connexion internet ne servent qu’à l’interface avec les humains (commander une course, facturer cette course) et à leur confort.

Les informations sur la circulation en temps réel permettent d’optimiser les itinéraires, et si un véhicule qui précède celui dans lequel je suis doit faire un freinage d’urgence et prévient mon véhicule, il anticipera son freinage ou une manœuvre d’évitement et je serai moins secoué, mais s’il n’y a pas de lien, mon véhicule doit détecter l’obstacle, analyser la situation et réagir, de façon autonome



La qualité de l’article en français n’est pas la même. <img data-src=" />


amen

tout à fait d’accord, la partie “en ligne” n’est là que pour l’optimisation et le confort (pas envie que le ping de google influe sur le freinage d’urgence …)








l@uren7 a écrit :



Une possibilité de maillage inter-véhicule pose un problème de sécurité. Un véhicule “hacké” peu propager une mauvaise information.



Alors que des bornes peuvent plus facilement authentifier et valider les infos avant de les publier.





Et si tu hackes la borne ?

Le problème est le même.



Je trouve que l’info la plus importante ne concerne pas le sujet de l’article (je n’ai pas d’avis et ne maitrise pas le sujet), mais la forme. En gros, il y est indiqué que le parlement européen vote un truc et que les pays s’en tamponnent…


Sauf erreur de ma part, le principe législatif de l’Europe veut que :




  • La Commission propose, c’est elle qui est à l’initiative législative.

  • Le Parlement (députés Européens) et le Conseil de l’UE (composé de ministres des Etats membres selon leur compétence sur le sujet voté, représentants les gouvernements nationaux) votent chacun de leur côté.



    Il faut voir le Parlement et le Conseil de l’UE comme l’Assemblée et le Sénat en France.



    A noter qu’en principe, un texte ne peut être adopté sans que le Parlement et le Conseil de l’UE ne soient d’accord.








Z-os a écrit :



La qualité de l’article en français n’est pas la même. <img data-src=" />





Ça ne m’a pas frappé.

Tu peux l’améliorer si tu veux.