Netflix en 4K sur PC : comment en profiter ?

1. Prendre de l'aspirine

Netflix en 4K sur PC : comment en profiter ?

Netflix en 4K sur PC : comment en profiter ?

Abonnez-vous pour tout dévorer et ne rien manquer.

Déjà abonné ? Se connecter

Abonnez-vous

Il y a quelques années, accéder à un contenu numérique en ligne était compliqué du fait des DRM. Une situation qui s'est en partie apaisée depuis. Mais pas dans toutes les situations. Ainsi, afficher de la 4K sur un PC pour un service tel que Netflix nécessite par exemple de respecter de nombreux critères techniques.

Cela fait maintenant quelques années que Netflix propose certains de ses contenus en 4K. Facilement accessibles via des appareils tiers sous Android TV ou iOS par exemple, ce n'est pas forcément le cas sur PC. Car il faut remplir de nombreux critères pour y avoir droit à l'Ultra Haute Définition, les ayants droit ne validant que de rares dispositifs.

C'est ce qui a un temps expliqué l'absence de 1080p sur les services de VOD accessibles via un navigateur. Pourtant, cela n'a pourtant jamais empêché les fuites et publications sur des sites de partage pirate. Mais un système de sécurité n'est-il pas là avant tout pour apporter la paix à celui qui en fait l'usage (et la richesse à celui qui le vend), même quand il est inutile ?

Quoi qu'il en soit, voici un petit guide listant les étapes à suivre pour que Netflix fonctionne en 4K sur votre machine.

Disposer d'un écran 4K compatible

Première étape : vous devez avoir un écran capable d'afficher une définition 4K à 60 Hz. Cela peut être un moniteur ou une TV, sans distinction. Seule obligation, elle doit gérer la norme de protection des flux HDCP 2.2. C'est le cas de la grande majorité des appareils équipés d'un port HDMI 2.x, à vérifier sur la fiche technique du constructeur.

Mais elles ne sont pas toujours très claires et détaillées, surtout que certaines sorties vidéo peuvent être concernées et pas d'autres par exemple. Dès lors, comment savoir si votre écran est adapté ? Il existe une petite application fournie par Cyberlink pour cela : Ultra HD Blu-ray Advisor (téléchargement après inscription).

Il testera les différents composants de votre machine vous indiquant si la chaîne HDCP 2.2 est respectée, de la carte graphique à l'écran. En cas d'erreur, cela veut dire qu'un de ces éléments pose souci, que ce soit le support HDCP 2.2 de votre écran ou un pilote incompatible. D'autres conseils pourront également vous être prodigués par cet outil.

CyberLink Ultra HD Blu-ray AdvisorCyberLink Ultra HD Blu-ray AdvisorCyberLink Ultra HD Blu-ray Advisor
Le résultat pour un système incompatible, puis un autre compatible avec Netflix 4K via HDCP 2.2

Avoir le bon abonnement et une connexion internet suffisante

L'une des exigences de Netflix vis-à-vis de la 4K est que l'utilisateur soit abonné à son offre la plus chère, actuellement proposée à 15,99 euros par mois et donnant accès à quatre flux vidéo en plus de l'Ultra HD.

Ensuite, il faut disposer d'une connexion internet dont le débit est supérieur à 25 Mb/s. Pour vous en assurer, la société met à disposition un test en ligne plutôt simple à prendre en main : 

Pensez également à modifier vos paramètres de lecture pour le niveau de qualité Auto ou Élevé.

Windows 10 et deux applications, sinon rien

Autre contrainte forte : seul Windows 10 est supporté, dans sa version Fall Creators Update au minimum (Build 16299 ou plus). Pour connaître votre version de Windows, tapez winver dans le menu Démarrer.

L'application Netflix du Microsoft Store peut être utilisée, ou un navigateur. Edge est supporté ainsi que sa version basée sur Chromium, le service de SVoD et ses partenaires exigeant le DRM PlayReady 3.0 de Microsoft. Un choix qui a d'autres implications, notamment du côté de la carte graphique comme nous le verrons plus loin.

Dans tous les cas, oubliez d'avance le support de la 4K sous Chrome ou Firefox et donc Linux, limités à du 720p.

Pack de codecs HEVC nécessaire

Il y a un critère qui est souvent absent des fiches d'information de Netflix sur le support de la 4K sur PC, bien qu'il soit obligatoire depuis quelque temps : l'installation d'un pack de codecs.

En effet, Microsoft a séparé le support du HEVC dans une application spécifique de sa boutique applicative, nécessitant de l'installer pour afficher des contenus en 4K sur Netflix. Pourtant, ni l'application ni le site ne préviennent l'utilisateur si elle est absente. Le logo Ultra HD 4K ne sera tout simplement pas affiché à côté des contenus proposés dans cette définition.

Attention, certains faux packs payants se donnant l'apparence de l'officiel sont affichés dans le Microsoft Store, le géant américain n'étant pas spécialement le roi du ménage face à de tels abus qui peuvent tromper l'utilisateur. Ce pack de codecs est bien entendu gratuit, mais assez mal mis en avant. Utilisez donc plutôt le lien ci-dessous :

Gare à votre choix de carte graphique

Pour être fonctionnel, le DRM PlayReady 3.0 de Microsoft doit être géré par votre carte graphique et ses pilotes. Et comme l'on pouvait s'y attendre, ce n'est pas toujours très simple.

Chez Intel, qui a été le premier à supporter la 4K sur Netflix dès fin 2016, il faut utiliser au moins d'un processeur Core de 7e génération (Kaby Lake) et des derniers pilotes en date. 

Chez NVIDIA, les choses sont aussi claires depuis un moment. La société dispose d'une fiche sur son site de support détaillant les conditions à respecter : un GPU de la génération Pascal (GTX 1050 ou plus) avec au moins 3 Go de mémoire, et un pilote plus récent que les 387.96, les 387.98 ayant été publiés fin 2017

C'est finalement chez AMD que le support a été le plus tardif. En effet, la compatibilité avec PlayReady 3.0 avait été évoquée lors du lancement des APU Ryzen de seconde génération début 2018, devant arriver peu de temps après. Mais il aura fallu attendre la version 18.5.1 des pilotes pour un support... par les Radeon RX 400/500 (Polaris).

Navi et les Radeon RX 5000 sont concernées depuis les pilotes 19.8.1 publiés peu après leur lancement. Rien n'a été publiquement annoncé pour les APU ou les cartes exploitant une solution graphique de la génération Vega, AMD ne proposant aucune page sur le sujet sur son site. Nous avons néanmoins conduit des tests afin de confirmer que les APU Ryzen supportent bien Netflix en 4K. Ce n'est par contre toujours pas le cas des Radeon Vega 56, 64 et VII.

Comment savoir si la 4K fonctionne sur Netflix sur ma machine ?

On aurait apprécié que, face à la multitude de critères que l'utilisateur doit remplir, Netflix prenne la peine de mettre un test en ligne ou dans son application officielle, permettant de voir ceux qui sont remplis ou non et indiquer facilement si la 4K est supportée ou pas. Mais ce n'est malheureusement pas le cas.

Il faut donc s'en tenir à une solution empirique et se rendre sur la fiche d'un contenu récent, disponible en 4K. Si tous les critères sont remplis, un logo « Ultra HD 4K » apparaîtra à côté du titre. Sinon... c'est qu'il vous manque quelque chose. Vous n'avez alors plus qu'à vérifier chaque critère pour vous assurer que tout fonctionne.

Notez qu'un petit raccourci vous permet de voir de nombreuses informations techniques lors de la lecture d'un contenu Netflix, dont sa définition et son débit : Ctrl+Alt+Maj+D.

Netflix 4K Ultra HD Atmos

Commentaires (81)


Merci pour cette article.



Je ne suis pas prêt d’avoir Netflix en 4K





  • Je n’ai pas de téléviseur 4K (ça commence mal) 

  • Je n’ai pas la fibre et loin du NRA (pas de VDSL)

  • Mon PC multimédia est sous GNU/Linux




La seul contrainte technique réelle que je vois c’est l’installation du codec h265. Tout le reste c’est de la limitation artificielle pour raison de DRM ou de choix de déploiement.



Parce qu’en soit je ne vois pas ce qui empèche de lire du h265 dans Firefox sur un écran 1440p.


Une belle arnaque Netflix. On se demande bien pourquoi l’illégale est bien plus intéressant x)








Syrius Märx a écrit :



La seul contrainte technique réelle que je vois c’est l’installation du codec h265. Tout le reste c’est de la limitation artificielle pour raison de DRM ou de choix de déploiement.



Parce qu’en soit je ne vois pas ce qui empèche de lire du h265 dans Firefox sur un écran 1440p.





Oui et non, pour du H265 4k, le décodage software peut être a la peine ce qui peut justifier une génération minimale de composant hard (VPU) capable de faire du décodage hard.



Vu leur succès, je crois qu’au contraire, vu comme c’est simple et bien foutu, on comprend bien que tout le monde y passe.


Heureusement que j’ai une PS4 Pro …



Ma Fury ne doit surement pas avoir la dernière norme HDCP et n’est pas prise en charge pour le dernier pack de DRM … vraiment n’importe quoi.




Mais un système de sécurité n’est-il pas là avant tout pour apporter la paix à celui qui en fait l’usage (et la richesse à celui qui le vend), même quand il est inutile ?



Les DRM ne sont pas un « système de sécurité » mais un système de gestion des droits. En plus de poser une question rhétorique subjective fort maladroite puisque si c’est inutile, cela n’apporte rien d’un côté et c’est coûteux de l’autre.


Vous pouvez aussi juste chercher “Test Pattern” dans Netflix pour avoir les video de test qui affichent leur resolution, bitrate, … ( https://www.netflix.com/fr/title/80018499 )

Il y avait aussi celle ci&nbsphttps://www.netflix.com/title/80080515


Bien, mon PC sous Windows c’est Firefox Only. Rien d’autre ne passera par internet.

Pour le codec, j’installe toujours un ensemble de codec pack pour être tranquille. Tout passe en lecture, encodage, décodage.

Pour l’écran, c’est tout bon depuis 3 ans.

Nvidia Forever, c’est bon aussi



Non vraiment, j’attend le déploiement de la fibre et si possible que Netflix utilise enfin le codec AV1 bien plus performant et qui prend 30% de bande passante en moins pour la même qualité.

C’est le codec qui change tout.


Ou bien, vous savez… N’utilisez pas netflix, cela subventionne indirectement les DRM.



 “noncooperation with evil is as much a moral obligation as is cooperation with good”  (Martin Luther King)[1]





wackyseb a écrit :



le codec AV1 bien plus performant et qui prend 30%

de bande passante en moins pour la même qualité.

C’est le codec qui change tout. 



Autant j’aime AV1, autant ce n’est pas aussi flagrant que cela en termes de gain. Ce serait plus proche de quelques % (citation requise). Mais il est vraiment important d’arrêter d’utiliser des codecs propriétaires!









Patmanak a écrit :



Oui et non, pour du H265 4k, le décodage software peut être a la peine ce qui peut justifier une génération minimale de composant hard (VPU) capable de faire du décodage hard.





Et il en va de même avec le h264 (même si moins gourmand j’en conviens)

Certes un décodage matériel est appréciable mais un CPU moderne peu faire l’affaire.



Ce que je veux dire, c’est qu’il est normal de prévenir que certaines conditions sont recommandées pour profiter pleinement de l’expérience de la même manière qu’une config matérielle pour un jeu vidéo. Néanmoins ça ne devrait pas empêcher de pouvoir le faire avec plein d’autre config tout aussi viable.



On peut faire tout ça, ou bien simplement pirater.



Perso je suis abonné à Netflix et bloqué en 720p. Ça me suffit, mais bon…


y-a pas mal de ‘contraintes’, je trouve !

(combien pourront en profiter) <img data-src=" />


En gros, c’est comme avec les DVD, on fout des bâtons dans les roues de ceux qui paient pour avoir légalement accès au contenu (cfr. avertissement anti-piratage impossible à passer sur les DVD)


C’est impressionnant toutes ces contraintes alors que sur Youtube je peux visionner de la 4K avec :




  • Un firefox

  • Une GTX 770



    Merci les DRM, vraiment. :(


Et avoir des yeux biologiques.


Et encore c’est pas grand chose comparé à la lecture de BD UHD sur PC.

Il faut absoluement :




  • Un W10 à jour

  • Un écran 4K + le bon cable HDMI

  • Un intel de génération &gt; 7 (même avec une Nvidia Geforce &gt;1000 qui gère très bien le HCP 2.2)

    et ne pas passer le cable HDMI par la sortie de la carte graphique

  • Posséder un lecteur BD UHD (très rare sur PC d’en trouver un … à peu près correct)

  • Payer l’application Dolby Atmos W10 pour pouvoir faire faire passer le son HD vers l’ampli

  • Payer une license Cyberlink 17

    Heuresement que le rip est possible…



    A côté Netflix ne demande que :

  • un écran 4K

  • une Nvidia Shied (la seule a proposer du passthrough audio complet)


Sur Linux, je dispose du 1080p car limité par l’écran. Sinon, a priori, je pourrais avoir du 4K (avec l’abonnement qui va bien).



Réalisé via Kodi et une petite extension (merci Castagnait).








ErGo_404 a écrit :



Vu leur succès, je crois qu’au contraire, vu comme c’est simple et bien foutu, on comprend bien que tout le monde y passe.





L’appli & le design, oui.

Mais cet article montre que la 4K ce sera pas pour beaucoup de gens.



Par contre, n’importe quel VLC va te lire&nbsp; (si tant est que le matériel de décodage le supporte) d’un film piraté en 4K.



C’est un choix de Netflix (ou, je pense plutôt, des producteurs qui laissent netflix pousser leurs films)&nbsp; mais pour moi c’est vraiment le genre de truc qui incite au piratage même quand on paie netflix par ailleurs :-/



J’ajouterai par rapport à l’article que pour profiter du HDR avec l’app Netflix sur PC il faut activer l’option dans le panneau de config W10. Une fois qu’on a fini de voir du contenu HDR, il faut désactiver l’option pour ne pas voir le reste du contenu de manière “délavé”. Le Switch n’est pas automatique ! (Ou alors j’ai mal raté une option)

De plus, mettre l’écaran en YBCR 4.2.2. peut être nécessaire.

Bref pas trop pour madame Michu tout ça


Je sais que c’est une croyance courante mais : il n’y a pas besoin d’un câble HDMI spécique. Un câble HDMI est un câble HDMI. Hors d’un niveau de qualité suffisant pour tenir un certain débit sur de longue distance, il ne faut rien de spécifique (même si certaines certifications existent pour rassurer ceux qui ont trop d’argent à dépenser dans un câble <img data-src=" />). Et ce n’est pas de lire un BD 4K qui fait atteindre facilement les limites.


J’avoue que je ne m’y connais pas trop en câble HDMI, à l’époque j’avais surtout regardé pour le jeu. On m’avait dit que du 4k HDR à 60Hz n’était pas possible en HDMI 1.4 et qu’il fallait au moins le 2.0 (ou sacrifier le HDR). Mais je confonds peut-être le port et le câble.


En HDMI 1.4, je ne sais pas pour le HDR ?

&nbsp;Mais c’est sûr qu’il faut sacrifier le 60Hz en UHD/4K.



C’est énervant tous ces adaptateurs/câbles HDMI 4K (mais pas clairement indiqués comme 4K/30Hz, grrrrrr!)



Et pour revenir à l’article.

Merci, ça me conforte dans l’idée qu’ils ne veulent pas mon argent de Linuxien, … pas grave.


En HDMI 2.0 et en mettant tes paramètres d’images en YBCR 422 tu n’a pas besoin de sacrifier le 60Hz en 4K HDR. Mais c’est vrai que c’est pas super bien expliqué (et tous les jeux ne supportent pas bien cette option)


Oui il faut du HDMI 2.0 pour de la 4K à 60 Hz de manière classique (NVIDIA permet de le faire avec de l’HDMI 1.4 en jouant sur la gestion des couleurs, mais c’est un cas spécifique) :



 &nbsp;       



https://www.nextinpact.com/news/88288-nvidia-propose-4k-60-hz-via-hdmi-1-4.htm&nbsp;



&nbsp;Dans tous les cas, ça n’a rien à voir avec le câble. Il faut juste que la carte graphique et donc le port qui y est rattaché (et celui de l’écran forcément) supportent la nouvelle norme.


C’est assez impressionnant ce déploiement de moyens pour lire bêtement une vidéo. Je voudrais devenir consommateur de Netflix en 4k, je pense que j’investirais dans une simple fire tv 4K.


La seule bonne question à se poser c’est l’intérêt réel du 4K qui dans tous les cas sera fortement compressé pour s’adapter au débit internet (tout le monde n’a pas la fibre) et finalement pas meilleur que du FHD non ultra compressé. Le tout regardé sur une TV d’une soixantaine de pouces regardée à une distance normale (c’est à dire pas collé à un mètre de l’écran).



Je suis équipé d’une TV 58” UHD non choisie pour sa définition mais pour la qualité de sa dalle LCD (ça devient difficile de trouver des bonnes TV FHD).

J’ai donc eu l’occasion de comparer une image FHD issue d’un bon BR (qualité originale) et une image en 4K issue de vidéos de test de très bonne qualité à très haut bitrate.

Visionné à une distance “normale” (environ 3 mètres) c’est très loin d’être renversant.

J’ai eu l’occasion de montrer ça à des amis ne possédant pas de TV 4K et je n’ai jamais entendu des trucs du style “Waouh, c’est trop beau, vite je fonce m’acheter une TV 4K”… <img data-src=" />



Et puis ne pas oublier qu’un nanar, qu’il soit en FHD, en 4K ou plus, ça reste un nanar… <img data-src=" />



Bref, c’est beau le marketing… <img data-src=" />





Concernant Netflix j’ai un abonnement (non 4K) et je trouve que le rapport qualité/prix de ce service est très correct, cela dit je reconnais que je ne passe pas ma vie à visionner des films ou séries.



Et moi je ne peux pas passer au 4K car je ne pourrais plus lire mes Blu-Ray en 3D.&nbsp;<img data-src=" />




OB a écrit :



C’est un choix de Netflix (ou, je pense plutôt, des producteurs qui laissent netflix pousser leurs films)&nbsp; mais pour moi c’est vraiment le genre de truc qui incite au piratage même quand on paie netflix par ailleurs :-/





Tiens d’ailleurs je me demande:

Si je paie netflix (l’abo) , et que a coté de ça j’utilise une autre source (streaming, …) pour regarder une série netflix , en théorie je suis pas dans l’illégalité, si ?



La raison que je verrais de faire ca, c’est :

* Avoir accès au 4k sans les contraintes artifcielles sus-mentionnées

* Pouvoir embarquer le film en version offline (en france, autorisé et financé par la copie privée)








gavroche69 a écrit :



… Le tout regardé sur une TV d’une soixantaine de pouces regardée à une distance normale (c’est à dire pas collé à un mètre de l’écran)…



Je reconnais que c’est un peu HS par rapport au sujet de la new (4K sur PC) mais ça ne fait que confirmer le peu d’intérêt de la 4K sur des écrans généralement assez petits. <img data-src=" />



Je suppose que la majorité des gens utilise netflix :




  • directement sur leur TV

  • depuis leur console de jeu

  • via un chromecast

  • depuis une box style roku/nvidia shield ou même box internet en France.



    Bref que des situations où la 4K fonctionne parfaitement (mais pas forcément le HDR selon les supports).


+1

Mais en général ce n’est pas le passage à la 4K qui fait une différence, mais le passage au HDR. Et là dessus Netflix diffuse certaines séries dans ce format.



Stranger Things en HDR sur une TV Oled est sublime vu les effets réguliers de noir et de néons.


Je pense que tu es dans l’illégalité quand même parce que :




  • Les contraintes sont imposées dans le contrat que tu as signé avec Netflix pour la fourniture, elles sont logicielles mais ça ne veut pas dire qu’elles sont artificielles. Elles sont là pour faire respecter les droits des producteurs/distributeurs qui ne veulent pas que leur oeuvre soit facilement copiée.

  • L’exception pour la copie privée ne concerne, j’imagine, que les médias physiques que tu achètes, dans le cas d’un abonnement Netflix tu n’achètes rien, tu loues un accès à un service.



    EDIT : je ne suis pas juriste et je pense que ça se voit. Mais je pense que c’est un raisonnement simpliste de croire qu’on ne risque rien parce qu’on a un abonnement Netflix. Et même de penser que c’est moral, finalement, car les producteurs sont peut-être rémunérés en fonction des statistiques de visionnage. Si tu regardes ta série ailleurs, ils ne savent pas que tu l’a regardée, les producteurs ne sont pas autant rémunérés.


Comme ErGo_404, je pense que ça reste illégal.

&nbsp;

Je vais peut-être (encore!) dire une connerie, mais il me semble même que télécharger un DVD/BR que tu possède est également illégal. Même si tu ne le partage pas (donc pas en P2P).

C’est recopier toi-même ton propre DVD/BR (sans contourner les mesures de protection !) qui est légal&nbsp; <img data-src=" />



J’ai été abonné OCS pendant quelques mois, quand le “html5” avait été annoncé.

Mais on ne m’y reprendra pas.

&nbsp;Pas tant qu’il ne me permettrons pas officiellement de regarder d’une façon standard (sans installer une appli à la c, ou donner accès à internet à un appareil dans lequel je n’ai pas confiance (TV, Chroncast, etc…)) une qualité correcte par rapport à l’époque et à mon matériel.


Je suis d’accord, le HDR est lui un vrai plus et est très nettement perceptible puisque là ce n’est pas une question de distance de visionnage.

Sur ma TV qui gère le HDR mais qui est loin d’être une championne en terme de pic de luminosité (c’est pas du très haut de gamme) je reconnais que les quelques vidéos de test que j’ai en HDR sont assez impressionnantes.




Le résultat pour un système incompatible, puis un autre compatible avec Netflix 4K via HDCP 2.2



Euh, la troisième image est identique à la 2nde ?


Non, c’est surtout que les vidéos Netflix sont très fortement compressées.

Pour rappel, en conditions recommandées de visualisation (36° d’angle de vue), un être humain moyen arrive à ses limites avec du “11k”.

https://web.archive.org/web/20161231143720/http://www.homecinemaguru.com/can-we-see-4kuhd-on-a-normal-sized-screen-you-betcha/



Mais un film muet de 2 heures en UHD-1 à 60 images par séconde et 12 bits par couleur (Dolby Vision) non compréssé ferait déjà 12×3/8×3840×2160×60×3600 = 16.1 To ! (Ou 18 Gb/s pour du direct.)


Casser le mesures technique de protection dans ce cas de figure est quand même illégal, mais considéré comme un cas de force majeure - tu serais considéré comme irresponsable :

https://www.lesnumeriques.com/loisirs/proces-anti-drm-classement-suite-n5522.htm…








BlueTemplar a écrit :



Non, c’est surtout que les vidéos Netflix sont très fortement compressées.

Pour rappel, en conditions recommandées de visualisation (36° d’angle de vue), un être humain moyen arrive à ses limites avec du “11k”.

https://web.archive.org/web/20161231143720/http://www.homecinemaguru.com/can-we-see-4kuhd-on-a-normal-sized-screen-you-betcha/





Fait confiance à ton cerveau !



Netflix ne supporte pas les écran HD 144 mhz et plus de toute façon. Si je veut regarder netflix sur mon PC, je doit baisser le taux de mon écran sinon j’ai une image de neige qui apparait.&nbsp; Quand je regarde netflix, je le regarde sur ma TV de toute facon mais je trouve qui se complique les choses pour le rien








ErGo_404 a écrit :



Je pense que tu es dans l’illégalité quand même parce que :




  • Les contraintes sont imposées dans le contrat que tu as signé avec Netflix pour la fourniture, elles sont logicielles mais ça ne veut pas dire qu’elles sont artificielles. Elles sont là pour faire respecter les droits des producteurs/distributeurs qui ne veulent pas que leur oeuvre soit facilement copiée.

  • L’exception pour la copie privée ne concerne, j’imagine, que les médias physiques que tu achètes, dans le cas d’un abonnement Netflix tu n’achètes rien, tu loues un accès à un service.&nbsp;



    &nbsp;

    Je viens de relire la loi : Ils parlent de vidéogrammes et de phonogrammes, pas de disques ou de cassettes.

    Il me semble que l’exception de copie privée (spécifique à la France) n’est pas “optionnelle” : Quelque soit ce qu’indique le contrat, les clauses qui contredisent le droit français sont nulles & non avenue.









    ErGo_404 a écrit :



    Et même de penser que c’est moral, finalement, car les producteurs sont peut-être rémunérés en fonction des statistiques de visionnage. Si tu regardes ta série ailleurs, ils ne savent pas que tu l’a regardée, les producteurs ne sont pas autant rémunérés.





    Ca aussi c’est pas le problème du client netflix.

    Ca marche dans l’autre sens : Je peux aussi lancer un film ou une série en binge-watch et me casser : Dans ce cas ça comptera + 1 pour le producteur, alors que j’étais pas devant…







    Bon, après ma question était plutôt réthorique vu qu’en France tu ne risque rien pour simplement regarder un truc piraté quel qu’en soit la source (*).

    Ce qui est répréhensible c’est de partager&nbsp; , et “pire encore” de se faire de l’oseille grâce à ce partage.

    &nbsp;

    Même le cassage de DRM ça n’a pas l’air d’émouvoir les juges, à défaut des AD:

    https://www.lesnumeriques.com/loisirs/proces-anti-drm-classement-suite-n5522.htm…

    &nbsp;

    En tous cas moi je n’ai aucun cas de conscience.

    &nbsp;

    &nbsp;

    (*) il me semble que c’est différent si le piratage a comme support un

    élément matériel , comme un boitier KODI par ex, que tu as payé

    spécifiquement pour pirater , en le sachant pertinemment).



?


D’où tiens-tu cela ?

https://www.maitre-eolas.fr/post/2009/02/20/1321-les-droits-d-auteur-pour-les-nu… *





[…]

Les dealers d’oranges qui téléchargent des baguettes de pain



Pour bannir toute confusion, il faut oublier le mot propriété, ou plus exactement se souvenir que ce mot ne vient pas seul. Une œuvre de l’esprit est par nature immatérielle. De ce fait, elle ne peut être volée à son auteur, même si on lui dérobe le support sur lequel cette œuvre est matérialisée (qui constitue bien un vol, mais du support, pas de l’œuvre). L’atteinte au droit d’auteur n’équivaut pas à voler une baguette de pain (argument d’Eddy Mitchell en 2006), ni à dealer de la drogue (argument Besson) ni à distribuer des oranges (argument Lefèbvre). Ça ne veut pas dire que c’est légal, mais c’est autre chose.



Les droits d’auteur et les droits voisins sont protégés pénalement : toute reproduction ou représentation d’une œuvre sans l’autorisation de son auteur est un délit spécifique : la contrefaçon (punie de trois ans de prison et 300.000 euros d’amende).



Télécharger un film au format DivX peut être un acte de contrefaçon si l’auteur n’a pas autorisé cette forme de diffusion (sinon, c’est parfaitement légal : la technologie DivX n’est pas illégale en soi), car il y a reproduction de l’œuvre (une copie est crée sur votre disque dur) et représentation de l’œuvre (chaque fois que vous la regardez, vous commettez un acte de contrefaçon : art. L.335-3 du code de la propriété intellectuelle, mais en pratique, c’est impossible à établir, alors que la reproduction l’est plus facilement). De même, regarder une œuvre protégée (par la loi s’entend) en streaming est une représentation, donc une contrefaçon. Proposer une telle œuvre en streaming suppose d’en avoir une copie sur un serveur : reproduction non autorisée, donc contrefaçon. Utiliser une chanson pour illustrer un clip diffusé en straming sur le site d’un parti politique est une reproduction de l’œuvre, donc une contrefaçon […]





*Il est de retouuuuur ! <img data-src=" />








OB a écrit :



Je viens de relire la loi : Ils parlent de vidéogrammes et de phonogrammes, pas de disques ou de cassettes.

Il me semble que l’exception de copie privée (spécifique à la France) n’est pas “optionnelle” : Quelque soit ce qu’indique le contrat, les clauses qui contredisent le droit français sont nulles & non avenue.







Le hic, c’est que pour invoquer l’exception de copie privée, la source doit être licite. Si tu es abonné Netflix et que tu télécharges depuis Netflix en contournant le DRM, tu es dans la légalité en France (copie privée + force majeure). Si tu es abonné Netflix et que tu télécharges depuis une source illicite, tu es dans l’illégalité (contrefaçon).



Pour ce qui est des poursuites, c’est plus compliqué <img data-src=" />.









BlueTemplar a écrit :



?





Ce qui est vrai pour une image fixe l’est moins pour une succession d’images qui donne l’impression d’un mouvement. Le cerveau va faire en sorte de corriger l’imprécision de ces images.

&nbsp;

D’ailleurs, les salles de cinéma sont très très majoritairement équipées en projecteur 2k (un poil au dessus de la HD) et sauf à faire preuve d’observation fine personne ne voit que l’image est d’une résolution assez faible.



Par curiosité, j’ai été voir dans un catalogue et pour les petits écrans (entre 4 et 10 mètres) les 34 des projo proposé sont encore en 2K.









wackyseb a écrit :



Bien, mon PC sous Windows c’est Firefox Only. Rien d’autre ne passera par internet.

Pour le codec, j’installe toujours un ensemble de codec pack pour être tranquille. Tout passe en lecture, encodage, décodage.

Pour l’écran, c’est tout bon depuis 3 ans.

Nvidia Forever, c’est bon aussi



Non vraiment, j’attend le déploiement de la fibre et si possible que Netflix utilise enfin le codec AV1 bien plus performant et qui prend 30% de bande passante en moins pour la même qualité.

C’est le codec qui change tout.





Et qui est supporté nativement par Firefox (et Chrome ?).









wanou2 a écrit :



…D’ailleurs, les salles de cinéma sont très très majoritairement équipées en projecteur 2k (un poil au dessus de la HD) et sauf à faire preuve d’observation fine personne ne voit que l’image est d’une résolution assez faible…



Un gérant de salle de ciné équipée en 4K avait dit sur un forum que très peu de spectateurs (essentiellement ceux placés assez près de l’écran dans les premiers rangs) faisaient la différence entre une projection en 2K et une en 4K. <img data-src=" />



Je suis aussi d’accord que le cinéma c’est pas du photoshop, c’est quand même entre 24 et 60 images/seconde, donc c’est plus du ressenti que du réellement perçu.

La très haute définition d’une image peut être très utile pour certaines activités telle la retouche d’image, dans le domaine du cinéma (ou TV) ça me semble nettement moins utile.



C’est en tous cas ce que j’ai pu constater avec ma TV et niveau qualité d’image je suis plutôt considéré comme un maniaque par bien des potes… <img data-src=" />









Quiproquo a écrit :



Le hic, c’est que pour invoquer l’exception de copie privée, la source doit être licite. Si tu es abonné Netflix et que tu télécharges depuis Netflix en contournant le DRM, tu es dans la légalité en France (copie privée + force majeure). Si tu es abonné Netflix et que tu télécharges depuis une source illicite, tu es dans l’illégalité (contrefaçon).





+1 pour toi : Je viens de relirehttps://www.droit-technologie.org/actualites/le-regime-de-lexception-de-la-copie… et effectivement il y a une jurisprudence (pas une loi) sur le sujet.

&nbsp;



Oui, mais les conditions au cinéma sont différentes d’une TV, qui sont différentes d’un ordinateur, qui sont différentes d’un ordiphone. Mais ici on parle bien d’abord de TV (et un peu d’ordinateurs).



Et si les recherches des japonais semblent être basées sur des images fixes, je m’attendrais à ce qu’il s’agisse d’une limite haute pour la TV (qui a des scènes fixes ou très proches du fixe parfois…)


Ça fait toujours “plaisir” d’être complètement ignoré…








BlueTemplar a écrit :



Oui, mais les conditions au cinéma sont différentes d’une TV, qui sont différentes d’un ordinateur, qui sont différentes d’un ordiphone. Mais ici on parle bien d’abord de TV (et un peu d’ordinateurs).



Et si les recherches des japonais semblent être basées sur des images fixes, je m’attendrais à ce qu’il s’agisse d’une limite haute pour la TV (qui a des scènes fixes ou très proches du fixe parfois…)





Non, les conditions cinéma et télé sont assez proches. Elles sont même plus difficiles en cinéma car l’obscurité de la salle accentue la perception et donc la possibilité de voir des défauts. La résolution sur un téléphone est beaucoup plus importante car la lecture est une activité qui nécessite une résolution assez importante. Sur un ordinateur c’est différent selon l’activité car si l’utilisateur est graphiste ou joueur, l’acuité visuelle y étant forte dans ces activités, il faudra une résolution élevée par contre pour un utilisateur passif de youtube un écran FHD sera très suffisant (encore une fois si on se concentre sur la recherche de défaut on les verra).









BlueTemplar a écrit :



Ça fait toujours “plaisir” d’être complètement ignoré…





Alors en fait j’avais rédigé une longue réponse et j’ai été interrompu avant de finir. Quand je suis revenu…. le site s’était rechargé et le message était perdu :-/ Et j’avoue que j’ai eu la flemme de tout retaper :-(



C’était pas volontaire , et j’essayerais ce soir de refaire la réponse :-)

&nbsp;



Si elles sont proches, alors des recherches sur le sujet devraient montrer des résultats avec une limite proche de “11k” pour des films tendant vers des images fixes ?

(Mais voir ci-dessous…)



La question de se concentrer ou pas sur la recherche de défauts est un bon argument - malheureusement c’est le genre de question qui semble être trop personnelle pour pouvoir être étudiée - et qui donc ne peut être soulevée pour parler de ce que devrait être un standard technique ?

(cf Linky et électrosensibilité, mais sans les problèmes liés à la “qualité de vie”.)



Je n’ai jamais évoqué la lecture ?









gavroche69 a écrit :



Un gérant de salle de ciné équipée en 4K avait dit sur un forum que très peu de spectateurs (essentiellement ceux placés assez près de l’écran dans les premiers rangs) faisaient la différence entre une projection en 2K et une en 4K. <img data-src=" />





Je rappelle que la plupart des films projetés ne sont PAS d’origine en 4K.

https://4kmedia.org/real-or-fake-4k/

Et comparer une étude scientifique aux dires de quelqu’un dont on n’a aucune idée de la méthodologie, ce n’est pas très sérieux…



Hah, c’est marrant, c’est exactement ce qui m’est arrivé en rédigeant mon premier commentaire ! <img data-src=" />

NextINpact déçois sur ce coup-là… :/








boko99 a écrit :



Et encore c’est pas grand chose comparé à la lecture de BD UHD sur PC.

Il faut absoluement :




  • Un W10 à jour

  • Un écran 4K + le bon cable HDMI

  • Un intel de génération &gt; 7 (même avec une Nvidia Geforce &gt;1000 qui gère très bien le HCP 2.2)

    et ne pas passer le cable HDMI par la sortie de la carte graphique

  • Posséder un lecteur BD UHD (très rare sur PC d’en trouver un … à peu près correct)

  • Payer l’application Dolby Atmos W10 pour pouvoir faire faire passer le son HD vers l’ampli

  • Payer une license Cyberlink 17

    Heuresement que le rip est possible…



    A côté Netflix ne demande que :

  • un écran 4K

  • une Nvidia Shied (la seule a proposer du passthrough audio complet)





    Voilà…

    &nbsp;

    On l’avait remarqué pour les BR:

    CPUs spécifiques nécessaires, que toute la chaine soit compatible HDCP 2.0 du CPU donc, jusqu’au périphérique d’affichage (lecteur BR, cables, CG) pour le matériel.

    Pour le software, Windows10, Cyberlink et surtout un bon gros blob binaire java qui tape sur un serveur de clés très régulièrement (me souviens plus de la fréquence).

    Un vrai cauchemar.



    Et quand le serveur de clés ne sera plus opérationnel ?

    &nbsp;

    Pour vouloir de la qualité sans être raccordé au haut débit avec des BR et les rares services de location qui meurent encore plus, c’est mission impossible.

    A coté de ça la tyrannie de la facilité qu’amène Netflix et cie en font leur succès. LE succès des consoles et TV connectées ne m’étonne pas du tout.



    Par contre 4k constant aux heures de pointe, pardon, je n’y crois pas du tout, si ce n’est les SVOD ce seront les FAI qui brideront.



Ah merci pour le lien vers “Télécharger le pack de codecs HEVC sur le Microsoft Store” !

Sur le Microsoft Store, lorsque je cherche HEVC, j’ai le droit à “Extensions vidéo HEVC”, proposé par Microsoft himself, à 0,99€ !

Bien que bon au final je suppose que ça ne m’est pas utile pour Youtube ou autre :)


L’atteinte au droit d’auteur n’équivaut pas à voler une baguette de pain

(argument d’Eddy Mitchell en 2006) ni à dealer de la drogue (argument Besson) ni à distribuer

des oranges (argument Lefèbvre). Ça ne veut pas dire que c’est légal, mais c’est autre chose.



bref…on invente des ‘délits’, pour pouvoir les punir après-coup ! <img data-src=" />


Quand j’ai voulu regarder un BR 4Kavec un logiciel propriétaire, ça fonctionnait pas, j’ai un écran HDMI 1.4 et donc pas la bonne version de HDCP, alors qu’avec DVDFab, bizarrement ça marche nickel…



Du coup j’ai rippé ma centaines de blurays sur mon DD externe de 2To, y compris l’intégral de Game of Thrones, c’est tellement cool de tout avoir dans la poche. <img data-src=" />


Si tu n’as pas un processeur Intel, les bluray UHD c’est mort sur pc…



J’ai un écran uhd 60hz HDMI 2.0), mais je suis branché en display port et donc Netflix reste en Fhd. Faudrait que je teste en HDMI, histoire de voir si c’est ça le souci.



Mais c’est clair que ça emmerde juste les gens honnêtes, pas de soucis pour lire un fichier UHD HDR obtenu par un moyen “détourné”.


dvdfab, mais c’est l’ex anyDVD ? Le logo me dit quelque chose.

Oui, c’est ce qui s’est passé, ne serait-ce que si tu veux streamer dans ton réseau un BR avec ses centaines de fichiers ce n’est pas possible.

&nbsp;Pis ça bench bien les CPU <img data-src=" />








ElMarcassin a écrit :



Si tu n’as pas un processeur Intel, les bluray UHD c’est mort sur pc…



J’ai un écran uhd 60hz HDMI 2.0), mais je suis branché en display port et donc Netflix reste en Fhd. Faudrait que je teste en HDMI, histoire de voir si c’est ça le souci.



Mais c’est clair que ça emmerde juste les gens honnêtes, pas de soucis pour lire un fichier UHD HDR obtenu par un moyen “détourné”.





Surtout que mon écran principal est un écran 1080p 144Hz branché en DVI . <img data-src=" />

Je ne savais pas qu’il y avait autant d’emmerde sur Netflix, ça m’encourage encore moins à m’abonner.



&nbsp;





Xanatos a écrit :



dvdfab, mais c’est l’ex anyDVD ? Le logo me dit quelque chose.

Oui, c’est ce qui s’est passé, ne serait-ce que si tu veux streamer dans ton réseau un BR avec ses centaines de fichiers ce n’est pas possible.

&nbsp;Pis ça bench bien les CPU <img data-src=" />





Je crois que DVDFab a racheté AnyDVD. J’ai payé DVDFab Passkey pour lire les&nbsp; BR sur Windows + MakeMKV, c’est super. <img data-src=" />



T’as pas de problème avec des BR récents ?

J’utilise Bluray Ripper mais les dernières générations de Bluray soit l’image est déformée soit le film dure 2 fois plus longtemps avec un son pourri (comme s’il était ralenti).


DVDFab rippe bien les BR, j’ai utilisé ce logiciel pour tous les&nbsp; disque de l’intégral de GoT sans aucun souci.


dire que “un écran FHD sera très suffisant”, ça ne veut rien dire en soi.

Il faut tenir compte de la taille et du recul.

Et un écran FHD de 13 pouces (ultraportable), c’est vraiment très bon (180 DPI)


Pour que l’oeil perçoivent l’intérêt des 180 dpi il faut être à environ 40 cm de l’écran


Dans ces eaux là

et avec un pc portable, c’est le cas.



&nbsp;


Pourtant l’article semble implicitement dire le contraire - une carte graphique appropriée serait suffisante ?

Et tous les Ryzen ont aussi le même genre de https://www.alexrad.me/discourse/why-rosyna-cant-take-a-movie-screenshot.html” target=”_blank” rel=“nofollow”>portes dérobées que les Intel, pourquoi ne sont-ils pas compatibles ?


Ah oui, c’est mort avec ma 970, cela me fait doucement rire. Pas grave pour le moment&nbsp; j’ai pas d’écran 4k, puis après je ferai autrement ^^&nbsp;


Oui, j’ai suivi toutes les recommendations de l’article, mais rien à faire. Peut être que mon écran, bien qu’en HDMI 2.0 (mais branché en DP) n’est pas HDCP 2.2, va savoir.



Ceci dit, je regarde plutôt sur ma tv, donc ce n’est pas très grave, c’est juste étrange ces limitations.



Pour la compatibilité processeur, je parlais bien des blu rays uhd 4k, pas de Netflix. Pour les décoder, il faut obligatoirement un processeur Intel, à cause du SGX, intégré à leurs processeurs. Si tu vas sur le site de PowerDVD, ils le confirment bien. C’est dommage, masi tant pis pour eux.


Faux, ce tableau est probablèment basé sur une “légende optométrique” basée sur l’approximation d’une vision humaine limitée à une résolution angulaire de 1 minute d’arc, alors qu’en réalité, comme cité dans l’article que j’ai cité, il s’agit d’une vision dégradée atteinte vers 60-70 ans (être humain moyen moderne, pas forcement en bonne santé, avec lunettes si nécessaire).

(Preuve : 49.48 pixels / degré*, ce qui est encore pire, arrondis ?? Les japonais trouvent que la limite est atteinte vers 310 pixels/degré !)



*Il est aussi possible que ce tableau soit basé sur des essais avec des documents imprimés (ce qui serait du coup en partie hors-sujet), mais comme il ne cite pas ses sources…

EDIT : Ah, non, il semblerait qu’il s’agisse d’une autre approximation : 76 dpi pour 1m, quel en est l’origine ?


Grr, satanée limite d’édition !

Il semblerait en effet qu’il s’agisse d’une approximation basée sur une résolution limitée à 300 ppp pour un document papier en conditions “normales”(?) d’utilisation ?


Si j’utilise ta matrice c’est 52 cm au lieu de 40 cm.



Et pour reprendre la discussion avec wanou2, pour un écran de cinéma de 24mx10m (100 pouces) on est à 100% à 4m de distance en FullHD (ce qui correspond sans doute à la distance du premier rang).


Désolé de spammer, mais encore une fois, limites d’édition…

Donc, je n’arrive pas à trouver d’autres sources pour le 310 pixels/degré que l’auteur de l’article, ce qui est fâcheux…

Le papier auquel il réfère semble utiliser 60 cycles/degré, ce qui semble inclure Nyquist pour du 120 pixels/degré au final ? (Mais comme je ne comprends pas le japonais…)



Mais là aussi, ça semble correspondre au point d’inflexion de la courbe de “sensation de réalité”, plutôt que d’une limite ?

Comment caractériser au mieux la limite à partir de laquelle l’asymptote est considérée comme ayant été atteinte en pratique ?

Pas évident tout ça, peut-être qu’il vaut mieux à en rester à la courbe et ne pas essayer de simplifier plus ?



Et puis, comme déjà évoqué, il y a d’autres facteurs…

https://nabpilot.org/some-thoughts-on-the-prospects-of-8k-ultra-hdtv/

(Paragraphe “Isn’t 8K a waste of time except at very close viewing distances?”.)


Comment tu arrives à 52 cm ?


1920

1080

13

distance 0.52m

résultat 100,xx%








jeje07bis a écrit :



Dans ces eaux là

et avec un pc portable, c’est le cas.



Personnellement je préfère regarder un film FHD (de bonne qualité) sur une TV 60” que le même film en 4K sur un écran 13”…

D’autre part il convient aussi de voir la qualité des vidéos les plus regardées et/ou les plus téléchargées, généralement ça ne vole pas très haut.



Par curiosité j’ai téléchargé un film complet en 4K sur Youtube (codec VP9) où on en trouve quelques uns, sur ma TV c’est très nettement moins bon qu’un ripe de BR FHD en qualité originale, c’est limite une qualité digne du ripe d’un bon DVD…

Le film en question dure environ 85 minutes et ne pèse que 6,8 Go, ça montre bien qu’il n’y a pas de miracle…

Moralité, quel que soit le codec, une vidéo de qualité ça occupe de la place sur un disque ou ça demande du très haut débit en streaming.



Pour info une vidéo UHD de très bonne qualité à très haut bitrate (entre 80 et 100 mb/s) en H265 ça pèse 724 Mo pour une durée de une minute et 23 secondes.



Que ce soit en FHD ou en UHD, cette qualité plus que moyenne est sûrement ce qui est le plus regardé par les “vidéosvore”. <img data-src=" />



Oui, c’est un 100% basé sur une mauvaise approximation, cf mes commentaires précédents.


“Personnellement je préfère regarder un film FHD (de bonne qualité) sur une TV 60” que le même film en 4K sur un écran 13”…”



Je ne parle pas seulement de films, mais aussi d’utilisation pc.

&nbsp;


Pour un usage PC où on est généralement très près de l’écran il est évident qu’une haute définition (et donc une bonne résolution à taille d’écran identique) prend tout son sens.



D’ailleurs c’est dingue le nombre de sites spécialisés où la définition d’une image (nombre de pixels qui la composent) et qui est invariable est confondue avec la résolution (nombre de pixels par pouce) qui elle varie forcément en fonction de la taille de l’écran.

Qu’on soit sur un écran de 13” ou sur un écran de 60”, la définition ne change pas contrairement à la résolution qui sera inversement proportionnelle à la taille de l’écran.



Parler d’une résolution FHD ou UHD n’a donc aucun sens…


exact ! <img data-src=" />


<img data-src=" /> Tu es un robot ?


Fermer