Administration et réseaux sociaux : comment gérer le décès d'un proche

Administration et réseaux sociaux : comment gérer le décès d’un proche

On fait un T@lc avec un membre de l'équipe ?

Avatar de l'auteur
Sébastien Gavois

Publié dans

Internet

19/09/2012
31

Administration et réseaux sociaux : comment gérer le décès d'un proche

Les réseaux sociaux occupent de plus en plus de place dans notre vie et amassent quantité de données personnelles. À l'occasion d'une question parlementaire posée à Aurélie Filippetti, nous avons décidé de faire le point sur la manière de gérer le décès d'un proche vis à vis de l'administration et de services tels que Facebook, Google+ et Twitter. Si dans la majorité des cas l'accès aux données personnelles n'est pas autorisé, l'un d'entre eux le permet, mais sous de très strictes conditions.

C'est une question qui revient souvent sur le devant de la scène : comment gérer le ou les comptes sur les réseaux sociaux d'une personne récemment décédée. C'est d'ailleurs la question qu'a posée M. Pierre Morel-A-L'Huissier (UMP) à la ministre de la culture et de la communication, lui demande « de bien vouloir lui indiquer le devenir de ces informations [NDLR : les données personnelles sur internet les réseaux sociaux] suite au décès d'un internaute ».

 

Dans la majorité des cas, il existe un formulaire qui permet de déclarer la mort d'une personne afin de fermer son compte. Le plus souvent vous ne pourrez pas accéder aux données personnelles, et il vous sera demandé de prouver le décès avant que le compte ne soit clôturé.

L'administration propose des solutions numériques... en partie

Sachez que, dans le cas des services publics, il faudra dans tous les cas passer par la mairie pour la déclaration de décès. Pour autant, l'administration exploite le numérique pour vous aider dans ces démarches. Ainsi, l'année dernière un guide a été mis en ligne vous permettant de savoir quoi faire, et quels sont les organismes à contacter.

 

service public declarer dece

 

De plus, il est possible depuis peu de remplir une déclaration en ligne afin de prévenir certains organismes de protection sociale. Ceux-ci sont actuellement une douzaine et l'on y retrouve, par exemple, la Caisse d'Assurance Retraite de la Santé au Travail (CARSAT) ou la Caisse d'Allocation Familiales (CAF). Celui-ci doit être utilisé dans les deux mois suivant le décès.

Facebook : un compte de commémoration uniquement pour les anciens amis

Facebook a mis en place un formulaire dédié permettant de signaler le profil d'une personne décédée. Il faudra alors donner quelques renseignement sur la personne concernée et fournir une preuve de son décès telle qu'une notice nécrologique ou un article de presse.

 

facebook fermeture compte deces

 

Deux choix s'offrent alors à vous : supprimer la totalité des données ou bien transformer son profil en un compte de commémoration. Dans ce second cas, seuls les amis déjà confirmés peuvent accéder au journal et y laisser un message. Celui-ci n'apparaîtra pas dans les recherches ou les suggestions et les membres de  la famille proche pourront ensuite en demander le retrait s'ils le jugent nécessaire.

 

De plus, Facebook précise que « nous protégeons également la mémoire du défunt en ne fournissant plus d'informations d'accès à quiconque », inutile donc de demander le login et le mot de passe, cela vous sera refusé.

Google : vous pouvez accéder, sous conditions, au compte Gmail

Google ne donne pas beaucoup d'informations sur le sujet et ne détaille la procédure que pour un seul de ses services : Gmail. Dans ce cas le géant du web précise que « si l'un de vos proches est décédé et que vous avez besoin d'accéder à sa messagerie, il se peut, dans de rares cas, que nous soyons en mesure de communiquer le contenu du compte Gmail à un représentant autorisé de l'utilisateur ».

 

La procédure à suivre est détaillée ici, mais rien n'est précisé concernant la clôture d'un compte Google (et donc Google+ par extension). Nous avons interrogé la société qui nous précise que la procédure pour son réseau social est exactement la même.

Twitter : mail, fax ou courrier pour signaler un décès, mais pas de formulaire en ligne

Comme Facebook, Twitter propose de fermer le compte d'un utilisateur, mais aussi de récupérer ses messages publics. La société précise en effet que « nous ne pouvons pas donner accès au compte ou partager les informations à caractère non public du compte ».

 

twitter compte deces fermeture

 

Pour cela, il faudra envoyer votre demande par mail, par fax ou bien par courrier en suivant la procédure détaillée sur cette page.

Le numérique et le décès d'un proche : cela va bien au-delà des réseaux sociaux

Cette question ne se limite pour autant pas aux seuls réseaux sociaux. En effet, une identité numérique s'étend aussi à de nombreux sites, services et forums en tous genre, qui ne peuvent le plus souvent être avertis du décès d'un utilisateur, et donc gérer les données dont ils disposent. Une procédure plus générique pourrait donc être la bienvenue, même si certains pourraient craindre d'être « effacés » par erreur comme cela s'est déjà produit, notamment en juin dernier.

 

On notera d'ailleurs que, le plus souvent, aucun formulaire de contestation n'est proposé. Rétablir une erreur sera donc comme souvent relativement compliqué.

 

La question de l'accès aux mails, aux biens numériques (n'est-ce pas Bruce Willis ?) mais aussi aux données locales, stockées dans une machine personnelle ou familiale peut aussi se poser. Malheureusement, cela fait entrer en jeu de nombreuses questions relatives au respect de la vie privée, le testament numérique n'étant pas encore une pratique très répandue.

31

Écrit par Sébastien Gavois

Tiens, en parlant de ça :

Sommaire de l'article

Introduction

L'administration propose des solutions numériques... en partie

Facebook : un compte de commémoration uniquement pour les anciens amis

Google : vous pouvez accéder, sous conditions, au compte Gmail

Twitter : mail, fax ou courrier pour signaler un décès, mais pas de formulaire en ligne

Le numérique et le décès d'un proche : cela va bien au-delà des réseaux sociaux

Le brief de ce matin n'est pas encore là

Partez acheter vos croissants
Et faites chauffer votre bouilloire,
Le brief arrive dans un instant,
Tout frais du matin, gardez espoir.

Commentaires (31)


Le 19/09/2012 à 15h 20

Plan B : dans le cas d’une célébrité, laisser le compte actif et continuer à parler depuis l’au-delà par l’intermédiaire d’un proche. <img data-src=" />


Le 19/09/2012 à 15h 28

Plan C: Castodrama

Plan D: Le plan D

Plan E: On laisse le compte pourrir et tomber dans le garbage collector du site <img data-src=" />


Le 19/09/2012 à 15h 29

Bonjour l’actu qui met le moral à zero en fin de journée…<img data-src=" />


David_L Abonné
Le 19/09/2012 à 15h 30







LeJediGris a écrit :



Bonjour l’actu qui met le moral à zero en fin de journée…<img data-src=" />





En début de journée ça serait mieux ? <img data-src=" /> Puis un troll te dirait que c’est un bel hommage à la conférence HTC <img data-src=" />



Le 19/09/2012 à 15h 30

Et sinon, pour signaler la mort d’un INpactien, faut s’adresser où ?



C’ets pour transmettre une liste de trolls personnes décédées afin que leurs comptes soient désactivés…



<img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" />


Le 19/09/2012 à 15h 33







David_L a écrit :



En début de journée ça serait mieux ? <img data-src=" /> Puis un troll te dirait que c’est un bel hommage à la conférence HTC <img data-src=" />







HTC bouge encore ? <img data-src=" />



Le 19/09/2012 à 15h 33







Commentaire_supprime a écrit :



Et sinon, pour signaler la mort d’un INpactien, faut s’adresser où ?



C’ets pour transmettre une liste de trolls personnes décédées afin que leurs comptes soient désactivés…



<img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" />







<img data-src=" /> Seuls les non premiums ont le droit de décéder… <img data-src=" />



Le 19/09/2012 à 15h 40







domFreedom a écrit :



<img data-src=" /> Seuls les non premiums ont le droit de décéder… <img data-src=" />







edit: non rien



Le 19/09/2012 à 15h 53







domFreedom a écrit :



<img data-src=" /> Seuls les non premiums ont le droit de décéder… <img data-src=" />







Seul Chuck Norris décide si quelqu’un a le droit de décéder



Le 19/09/2012 à 16h 00

Je veux une borne Wifi sur ma tombe, comme ça les gens viendront me voir.. <img data-src=" />


linkin623 Abonné
Le 19/09/2012 à 16h 07







tAran a écrit :



Je veux une borne Wifi sur ma tombe, comme ça les gens viendront me voir.. <img data-src=" />





J’irai seeder sur vos tombes !



Le 19/09/2012 à 16h 10

bon, suffit que je trouve des victimes maintenant que je sais comment faire fermer un fb :http://imageshack.us/a/img833/8518/newspaperwj.jpg



(juste le premier résult google, mais il y a l’idée:



http://www.fodey.com/generators/newspaper/snippet.asp)


Le 19/09/2012 à 16h 16







linkin623 a écrit :



J’irai seeder sur vos tombes !









J’irai crasher sur vos tombes <img data-src=" />



Le 19/09/2012 à 16h 19

Moi je lancerais bien notre ami Marc sur le problème juridique des comptes online, (ainsi que des contenus numériques achetés), tant du point de vue du mariage que de l’héritage.



En effet :




  • pour ce qui est des achats (musique, films, etc..), pour les gens qui sont sous un régime matrimonial de la communauté il ne devrait pas y avoir de distinction entre les époux, sur la notion de propriété de ces fichiers. Idem en cas de succession (et là je +1 avec Bruce Willis).



  • pour ce qui est des comptes dans les réseaux sociaux, nous sommes considérés par la loi française comme auteurs de nos écrits (voire comme “propriétaires” par certains networks US, cf twitter) =&gt; donc nos ayant-droits (dans la succession notariale) devraient pouvoir continuer à y avoir accès après notre décès, en interdire la publication, etc.. Et surtout, eux seuls ! Pas le premier quidam qui envoit par mail une copie de rubrique nécro..


Le 19/09/2012 à 16h 37

Et PCInpact gère comment le problème?

Vous avez déjà été confronté à ce problème?

Est-ce que vous supprimer le compte de la personne, l’ensemble de ses messages, vous donnez accès au compte aux proches?



Je pense bien que des demandes comment ça n’arrive quasiment jamais mais dans le cas d’un membre de l’équipe?


Le 19/09/2012 à 16h 41



Merci pour cette info PCI. Maintenant je peux mourir l’esprit tranquille.



















Le + tard possible.


Le 19/09/2012 à 16h 49

linkedin a une option aussi pour cela.

Ils repondent vite et poliment. Après cela met quelques semaines/mois pendant lequel la personne apparait ou disparait suivant les moments.


SebGF Abonné
Le 19/09/2012 à 17h 18



Il faudra alors donner quelques renseignement sur la personne concernée et fournir une preuve de son décès telle qu’une notice nécrologique ou un article de presse.





Amener le cadavre dans les locaux ça passe ? <img data-src=" />


Ami-Kuns Abonné
Le 19/09/2012 à 18h 05







SebGF a écrit :



Amener le cadavre dans les locaux ça passe ? <img data-src=" />







Un œil ou une des mains devrait suffire.



Le 19/09/2012 à 19h 11







linkin623 a écrit :



J’irai seeder sur vos tombes !









asmrct a écrit :



J’irai crasher sur vos tombes <img data-src=" />





Excellent <img data-src=" />

Viendez, ma connexion vous sera toujours ouverte <img data-src=" />



Le 19/09/2012 à 19h 36







asmrct a écrit :



J’irai crasher sur vos tombes <img data-src=" />





Merci, on avait compris la référence.



Le 19/09/2012 à 20h 33



Il faudra alors donner quelques renseignement sur la personne concernée et fournir une preuve de son décès telle qu’une notice nécrologique ou un article de presse.





et si pour une raison X, Y ou Z la famille ne souhaite pas faire publier de notice dans la presse ils font comment? Un certificat de decés devrait etre sufisant.



Dans tout les cas la solution la plus simple à tout les niveau reste de retrouver par tout moyen possible les logins et recuper ce que l’on souhaite avant de fermer le compte. A moins que le défunt ne soit du genre parano c’est souvent possible.


Le 19/09/2012 à 21h 02







Coldcat a écrit :



linkedin a une option aussi pour cela.

Ils repondent vite et poliment. Après cela met quelques semaines/mois pendant lequel la personne apparait ou disparait suivant les moments.







Linkedin, des ânes…



J’ai changé de mail en changeant de boite. Impossible de faire supprimer ma page linkedin et j’ai franchement la flemme de les foutre devant un juge pour ça… C’est con car mes données ne sont pas à jour. Pour toute réponse, on m’a dit de faire une autre page, ça ferait surcharge. Super…



En gros, plus ils ont de pages, plus ils peuvent se vanter d’avoir du monde, donc supprimer des pages, ce n’est pas dans leur intérêt



Le 19/09/2012 à 21h 09

&gt;Deux choix s’offrent alors à vous : supprimer la totalité

&gt;des données ou bien transformer son profil en un compte de commémoration.



LOL



Un internaute à déjà prouvé que Facebook n’efface jamais vraiment les données.



(il avait supprimé son compte puis quelques mois plus tard recréer exactement le même compte et avait retrouvé toutes ses infos … <img data-src=" />)


Dude76 Abonné
Le 19/09/2012 à 23h 07

Mon petit-cousin (21 ans) est décédé en juin.

Je viens de me “décider” à contacter facebook et twitter.

Pas facile, je n’ai aucun compte chez eux…


Le 20/09/2012 à 03h 29

J’ai dû le faire pour le profil facebook de ma soeur dernièrement et ils répondent assez vite effectivement..


Le 20/09/2012 à 08h 38







ed a écrit :



Merci, on avait compris la référence.







Sauf que tu as lu trop vite, râleur, il y a là aussi un jeu de mot <img data-src=" />



Le 20/09/2012 à 08h 41







asmrct a écrit :



Sauf que tu as lu trop vite, râleur, il y a là aussi un jeu de mot <img data-src=" />





ah, putaing je l’avais pas vu ! <img data-src=" />



Le 20/09/2012 à 08h 42







David_L a écrit :



En début de journée ça serait mieux ? <img data-src=" /> Puis un troll te dirait que c’est un bel hommage à la conférence HTC <img data-src=" />





Oui ?!?

Ah, non en fait <img data-src=" />



Le 20/09/2012 à 13h 19

C’est sûr, quand un proche décède, on a que ça à penser, de la déclarer a FaceBootk, Twitter, pourquoi pas PCI… <img data-src=" />