Un collectif d’artistes se mobilise sur Internet pour la licence globale

Un collectif d’artistes se mobilise sur Internet pour la licence globale

Deuxième couche sur l'Acte 2

Avatar de l'auteur
Xavier Berne

Publié dans

Droit

16/07/2013
52

Un collectif d’artistes se mobilise sur Internet pour la licence globale

Plusieurs organisations représentant des artistes viennent de lancer une pétition en ligne, afin que le public puisse s'associer à leurs positions, notamment s'agissant de la licence globale. En effet, alors que cette solution n'a pas obtenu les faveurs du rapport Lescure, le collectif « Alliance Culturelle Public Artistes » (SPEDIDAM, SAMUP, etc.) espère pouvoir influencer l'exécutif au travers de cette campagne en ligne.

pétition licence acte2

 

En mai dernier, Jean-Paul Bazin, directeur général gérant de la Société de perception et de distribution des droits des artistes-interprètes (SPEDIDAM) nous avait fait part de sa déception quant aux propositions du rapport Lescure, qu’il jugeait « défavorables aux artistes-interprètes », et plus particulièrement de celle s’agissant de la légalisation des échanges non marchands. Pour le représentant de cette société de gestion collective, ardent défenseur de la licence globale depuis plusieurs années, la mission sur l’Acte 2 de l’exception culturelle manquait le coche en écartant une telle option. « Il n’y a pas de solution de remplacement, et pendant ce temps là, l’argent ne rentre pas » expliquait-il à PC INpact. Il faisait alors valoir pourquoi il portait sa préférence sur la licence globale : « Ma philosophie c’est d’encadrer, comme en 1985 avec la rémunération pour copie privée, un phénomène qu’on ne pourra pas arrêter et de manière à ce que tout le monde y trouve son compte ».

 

Deux mois plus tard, les propositions du rapport Lescure ont suscité des réactions de part et d’autre, certains députés remettant par exemple la licence globale sur le devant de la scène. La Hadopi elle-même s’est saisi du sujet à la fin du mois de juin.

 

Sauf que le gouvernement ne semble pas vraiment séduit par la légalisation des échanges non marchands. Le ministère de la Culture l’a d’ailleurs annoncé officiellement la semaine dernière : « la réponse graduée, sous sa forme aménagée résultant du nouveau décret [supprimant la peine de coupure de l’accès à Internet, ndlr], sera transférée au CSA et l’Hadopi sera supprimée ». Si l'éventuel lancement d’une mission sur les échanges non marchand a pu circuler le mois dernier, c’est le silence radio depuis. L’idée d’une éventuelle licence globale ou contribution créative apparaît ainsi comme bien éloignée des projets de l’exécutif.

Le collectif Alliance Culturelle Public Artistes lance une pétition en ligne

Pour peser un peu plus dans le débat précédent un éventuel projet de loi transposant les propositions du rapport Lescure, le collectif « Alliance Culturelle Public Artistes » (ACPA) vient de lancer une pétition en ligne. Différentes organisations représentant les intérêts des artistes sollicitent ainsi le soutien des internautes : la SPEDIDAM, le SAMUP (Syndicat des artistes-interprètes et enseignants de la musique et de la danse) ou bien encore l’APRDAI (Association pour le respect des droits des artistes-interprètes). « Le rapport Lescure de mai 2013 constitue l'une des plus graves attaques contre les droits des artistes interprètes depuis leur reconnaissance en France par la loi du 3 juillet 1985 » clament ainsi ces organisations. Elles y voient « une véritable stratégie d'expropriation et de pillage des droits des artistes interprètes ».

 

Parmi les motifs d’insatisfaction du collectif, la mise à l’écart d’une forme de licence globale. Pourtant, l’ACPA fait valoir que « l'instauration d'une telle licence permettrait de mettre un terme aux errements répressifs encouragés par l'industrie du disque, qui ont conduit à la loi Société de l'Information [loi DADVSI de 2006, ndlr], excessive et inapplicable, et aux deux lois Hadopi qui ont fait perdurer des modèles archaïques de sanction contre les internautes ». Sans dresser les contours d’une telle solution, le collectif assure qu’une licence globale « contribuerait également à la rémunération des artistes et au financement de la culture ».

Une solution dans l’intérêt des artistes et du public selon l’ACPA

L’objectif est le suivant : que les internautes appuient les idées ainsi défendues par ces organisations d’artistes. « C'est également l'intérêt du public, qui doit conserver ses espaces de liberté sans être pris en otage entre quelques offres commerciales qui tentent de dicter leurs lois au marché et des multinationales qui s'efforcent fébrilement, après une décennie d'erreurs stratégiques coûteuses, de confisquer les droits des artistes dans l'espoir d'améliorer leur chiffre d'affaires » plaide le collectif pour rallier un maximum de soutiens. Pour l’heure, la pétition n’a recueilli qu’une soixantaine de signatures.

 

On notera enfin qu’un projet de réforme du droit d’auteur élaboré par des internautes, soutenu notamment par le collectif Savoirs Com1, vient quant à lui d’obtenir un soutien suffisant pour être envoyé sous forme papier aux députés. Comme nous l’évoquions ce week-end, il s’agit d’un texte synthétisant différentes mesures telles que la dépénalisation des échanges non lucratifs ou la contribution créative.

52

Écrit par Xavier Berne

Tiens, en parlant de ça :

Sommaire de l'article

Introduction

Le collectif Alliance Culturelle Public Artistes lance une pétition en ligne

Une solution dans l’intérêt des artistes et du public selon l’ACPA

Le brief de ce matin n'est pas encore là

Partez acheter vos croissants
Et faites chauffer votre bouilloire,
Le brief arrive dans un instant,
Tout frais du matin, gardez espoir.

Commentaires (52)


Le 16/07/2013 à 12h 15

Y’a vraiment des internautes qui vont signer ? <img data-src=" />


Le 16/07/2013 à 12h 21

Mettez vos photos dans un coffre, pas sur le net <img data-src=" />


Le 16/07/2013 à 12h 23
Le 16/07/2013 à 12h 23







Ghostounet43 a écrit :



Y’a vraiment des internautes qui vont signer ? <img data-src=" />







Oh, y’a certainement quelques sado-masos dans le lot… :)



Enfin, c’est marrant, mais les artistes, on ne les pas trop entendu gueuler quand les tarifs de la taxe copie privée ont été relevés à un niveau impensable ? C’est comme les cheminots, ça défend le service public uniquement quand ça les arrange… :)



Le 16/07/2013 à 12h 24







Jet a écrit :



Money Money Money







“Money” de Pinkfloyd irai bien aussi <img data-src=" />



Le 16/07/2013 à 12h 24







Jet a écrit :



Money Money Money







Malheureusement, ce contenu musical UMG est indisponible en Allemagne, car la GEMA n’a pas accordé les droits de publication musicaux correspondants.





Youhouu, vive les proxy au boulot et l’internet cloisonné \o/



Le 16/07/2013 à 12h 26

Comme dans la vie en général et dans ce cas particulier, toujours compter sur soi - même. Ma license globale je l’ai depuis 3 ans et elle rémunère une boite asiatique pour 20 euros par mois. <img data-src=" />


vince120 Abonné
Le 16/07/2013 à 12h 47

La licence globale, on la paye déjà !



C’est d’ailleurs grâce à elle que (par exemple, j’ai pas de chiffres pour d’autres années) sur l’année 2009, 105.000 intermittents du spectacle ont été indemnisés pour près de 1,3 milliard, tandis que leur seules cotisations ne couvraient que 223 millions d’euros (chiffres confirmés par l’UNEDIC)



En gros, les non intermitants du spectacle ont versé en 2009 un chouilla plus d’un milliard d’euros pour les intermitants du spectacle, 4 fois plus que la copie privée (qui est déjà très chère, dixit l’ufc ;)), plus d’un tiers du budget de la culture la même année (2,8Milliard), si ça c’est pas de la licence globale (soutient à la création/exception culturelle/etc…), c’est quoi ?


Le 16/07/2013 à 12h 49







vince120 a écrit :



La licence globale, on la paye déjà !



C’est d’ailleurs grâce à elle que (par exemple, j’ai pas de chiffres pour d’autres années) sur l’année 2009, 105.000 intermittents du spectacle ont été indemnisés pour près de 1,3 milliard, tandis que leur seules cotisations ne couvraient que 223 millions d’euros (chiffres confirmés par l’UNEDIC)



En gros, les non intermitants du spectacle ont versé en 2009 un chouilla plus d’un milliard d’euros pour les intermitants du spectacle, 4 fois plus que la copie privée (qui est déjà très chère, dixit l’ufc ;)), plus d’un tiers du budget de la culture la même année (2,8Milliard), si ça c’est pas de la licence globale (soutient à la création/exception culturelle/etc…), c’est quoi ?



FEED ME MORE



Le 16/07/2013 à 12h 54

Raââh le discours gerbant



« l’instauration d’une telle licence permettrait de mettre un terme aux errements répressifs encouragés par l’industrie du disque, qui ont conduit à la loi Société de l’Information [loi DADVSI de 2006, ndlr], excessive et inapplicable, et aux deux lois Hadopi qui ont fait perdurer des modèles archaïques de sanction contre les internautes »



C’est pas les mêmes qui défendaient bec et ongles des propos exactement inverses il n’y a pas si longtemps ?

L’instauration d’une telle licence te permettra surtout de t’en coller plein les poches, espèce d’escroc.



“Une solution pour les artistes”, les artistes du détournement public oui.


Des artistes en mal de talent et qui ne vendent rien. Du coup, ils esperent avec la licence globale vivre au crochet de ceux qui reussissent et ont du talent.

Un grand classique


Le 16/07/2013 à 13h 10

Perso je préfère ce genre de discours que celui des majors et autres.


Le 16/07/2013 à 13h 14







AlphaBeta a écrit :



Des artistes en mal de talent et qui ne vendent rien. Du coup, ils esperent avec la licence globale vivre au crochet de ceux qui reussissent et ont du talent.

Un grand classique





Un grand classique de la caricature excessive aussi <img data-src=" />



Le 16/07/2013 à 13h 15







AlphaBeta a écrit :



Des artistes en mal de talent et qui ne vendent rien. Du coup, ils esperent avec la licence globale vivre au crochet de ceux qui reussissent et ont du talent.

Un grand classique





Je pense qu’il faudrait instaurer une taxe pour augmenter les revenus des artistes populaires.

Après tout, une partie de l’argent obtenu par leur travail va être utilisé par leur producteur pour financer le lancement d’artistes dont certains sont en mal de talent.

Ce n’est pas normal qu’un artiste A 100x populaire que B (et ayant donc plus de talent que B), ne soit payé que 100x plus que B. Pourquoi cette règle arbitraire d’un revenu directement proportionnel à la popularité ?

Je propose qu’on paie des taxes pour que l’artiste A soit payé 10000x plus que l’artiste B.

Et si tu n’es pas d’accord avec ça, c’est forcément que tu veux que certains puissent vivre au crochet de ceux qui réussissent et ont du talent.



Le 16/07/2013 à 13h 17







vince120 a écrit :



La licence globale, on la paye déjà !



C’est d’ailleurs grâce à elle que (par exemple, j’ai pas de chiffres pour d’autres années) sur l’année 2009, 105.000 intermittents du spectacle ont été indemnisés pour près de 1,3 milliard, tandis que leur seules cotisations ne couvraient que 223 millions d’euros (chiffres confirmés par l’UNEDIC)







<img data-src=" />



Le 16/07/2013 à 13h 17

Le discours de la SPEDIDAM est dans la continuité, je ne vois pas pourquoi certains continuent à faire l’amalgame avec l’industrie du disque, puisqu’ils restent droits dans leurs bottes, et que ce discours de longue date est ma foi assez juste et légitime.



Après, sans tête d’affiche face à l’industrie qui est toujours prompte à sortir des noms ronflants, difficile d’espérer un soutien massif et/ou populaire.


Le 16/07/2013 à 13h 23







Ghostounet43 a écrit :



“Money” de Pinkfloyd irai bien aussi <img data-src=" />







okkkaaaaaayyy te voila servi <img data-src=" />



Money by pinkfloyd



Le 16/07/2013 à 13h 23







Jet a écrit :



okkkaaaaaayyy te voila servi <img data-src=" />



Money by pinkfloyd







<img data-src=" /> <img data-src=" />



Le 16/07/2013 à 13h 28







Ghostounet43 a écrit :



<img data-src=" /> <img data-src=" />







Bon va falloir que j’arrête sinon une escouade du GIGN à la solde de la SACEM va débarquer chez moi <img data-src=" />



Le 16/07/2013 à 13h 37







Salocin a écrit :



Le discours de la SPEDIDAM est dans la continuité, je ne vois pas pourquoi certains continuent à faire l’amalgame avec l’industrie du disque, puisqu’ils restent droits dans leurs bottes, et que ce discours de longue date est ma foi assez juste et légitime.



Après, sans tête d’affiche face à l’industrie qui est toujours prompte à sortir des noms ronflants, difficile d’espérer un soutien massif et/ou populaire.





Je t’assure que cet amalgame n’a pas été fait sciemment.

S’il fallait vraiment donner un pourquoi : peut être à cause du ras-le-bol de ce milieu mafieux, un peu par facilité aussi, enfin et surtout par ignorance.



Toutes mes confuses.



Le 16/07/2013 à 13h 45







Ghostounet43 a écrit :



Y’a vraiment des internautes qui vont signer ? <img data-src=" />







Bah oui, pourquoi ? La license globale serait dans l’intérêt des internautes. A moins que tu préfères continuer à payer des albums immatériels à des prix indécents ? Ou encore te mettre dans l’illégalité pour écouter de la musique ? Personnellement je préférerais payer quelques euros par mois et écouter ou télécharger tout ce qui me tente, l’esprit tranquille.




Le 16/07/2013 à 13h 48







Ghostounet43 a écrit :



“Money” de Pinkfloyd irai bien aussi <img data-src=" />









ou bien même en bleu et bien gras



Le 16/07/2013 à 13h 52







Nnexxus a écrit :



Bah oui, pourquoi ? La license globale serait dans l’intérêt des internautes. A moins que tu préfères continuer à payer des albums immatériels à des prix indécents ? Ou encore te mettre dans l’illégalité pour écouter de la musique ? Personnellement je préférerais payer quelques euros par mois et écouter ou télécharger tout ce qui me tente, l’esprit tranquille.







Je sens une couille derrière ce système de licence globale. (facon de parler hein je suis pas allez taté <img data-src=" /> )



Le 16/07/2013 à 13h 53

On paye déjà assez de TAX€S !


Le 16/07/2013 à 13h 55







Ghostounet43 a écrit :



Je sens une couille derrière ce système de licence globale.





J’ai exactement la même impression.



Pire, j’ai fait un cauchemar éveillé : j’ai imaginé l’instant d’une seconde que ça se concrétisait sous forme de taxe (façon copie privée ou sur les abonnement internet) sans pour autant remettre en cause le commerce actuel.



choukky Abonné
Le 16/07/2013 à 14h 25







Taomon a écrit :



Oh, y’a certainement quelques sado-masos dans le lot… :)



Enfin, c’est marrant, mais les artistes, on ne les pas trop entendu gueuler quand les tarifs de la taxe copie privée ont été relevés à un niveau impensable ? C’est comme les cheminots, ça défend le service public uniquement quand ça les arrange… :)









vince120 a écrit :



La licence globale, on la paye déjà !



C’est d’ailleurs grâce à elle que (par exemple, j’ai pas de chiffres pour d’autres années) sur l’année 2009, 105.000 intermittents du spectacle ont été indemnisés pour près de 1,3 milliard, tandis que leur seules cotisations ne couvraient que 223 millions d’euros (chiffres confirmés par l’UNEDIC)



En gros, les non intermitants du spectacle ont versé en 2009 un chouilla plus d’un milliard d’euros pour les intermitants du spectacle, 4 fois plus que la copie privée (qui est déjà très chère, dixit l’ufc ;)), plus d’un tiers du budget de la culture la même année (2,8Milliard), si ça c’est pas de la licence globale (soutient à la création/exception culturelle/etc…), c’est quoi ?





Comme il a été déjà dit : Le pognon a été déjà pris de nos poche.

J’attends la petite dernière qui devrait être indolore d’après Fillipetti.

Les geignards qui son restés silencieux pendant cette époque hadopiesque n’ont qu’a se démerder seul.

<img data-src=" />



Le 16/07/2013 à 14h 46

Si ils ont besoin d’argent qu’ils aillent réclamer leur dû à la SACEM, elle nous pompe suffisament comme ça aux noms

des sois disants ayants-droits


Le 16/07/2013 à 15h 09







Salocin a écrit :



Le discours de la SPEDIDAM est dans la continuité, je ne vois pas pourquoi certains continuent à faire l’amalgame avec l’industrie du disque, puisqu’ils restent droits dans leurs bottes, et que ce discours de longue date est ma foi assez juste et légitime.



Après, sans tête d’affiche face à l’industrie qui est toujours prompte à sortir des noms ronflants, difficile d’espérer un soutien massif et/ou populaire.





+1, j’ai lu et relu l’article et j’avoue ne pas avoir compris la réaction de certains icitte…



La SPEDIDAM est bien un des seuls organismes qui défend réellement les artistes (exemple ici )



Maintenant faut pas se leurrer.. vu ce que gagne les artistes via les plateformes de streaming, ça risque d’être encore pire avec une licence globale, surtout si la perception est reversée à la fois pour l’audio et la vidéo..



Le 16/07/2013 à 15h 10







Nnexxus a écrit :



Bah oui, pourquoi ? La license globale serait dans l’intérêt des internautes.





La licence globale (obligatoire bien entendu) serait la pire chose pour les internautes.



Taxe ajoutée aux abonnements qui pourra être augmentée à chaque demande des lobbies.

5€ pour la musique.

5€ pour les films, séries.

5€ pour les BDs.

5€ pour les photos…. liste non exhaustive.



Alors non merci !



Le 16/07/2013 à 15h 14







En_transit a écrit :



La licence globale (obligatoire bien entendu) serait la pire chose pour les internautes.



Taxe ajoutée aux abonnements qui pourra être augmentée à chaque demande des lobbies.

5€ pour la musique.

5€ pour les films, séries.

5€ pour les BDs.

5€ pour les photos…. liste non exhaustive.



Alors non merci !







10€/mois pour récupérer films et musiques (raisonnablement hein, pas comme un bourrin), ça me coûtera à peine plus cher que de donner mes sous aux suédois <img data-src=" />



Sous que d’ailleurs je préférerais donner à ceux qui produisent directement les contenus, chose que je fais très volontiers par ailleurs avec pas mal de petits groupes que j’ai sincèrement envie de soutenir.



Le 16/07/2013 à 15h 14

De toute façon on y aura droit de par le fait que les dvd à 26 euros n’ont aucune nature à se vendre et que donc les maisons d’édition n’auront jamais plus que l’état pour continuer de gaver leurs actionnaires …



C’est la seule façon de faire disparaître cette question des débats en cela qu’avec un prix fixe payé par l’impôt et donc ceux qui le peuvent, les familles nombreuses pourront espérer accéder à la culture.

En plus cela permettra de mettre les mafias là où elles n’auraient jamais dû cesser d’être, dans l’ombre des couloirs de nos gouvernants.



Il est parfaitement anormal que l’on ai cherché à mettre nos vies privées en débats pour des questions de royal tees : Hadopi n’aurait jamais du exister et mettre des gamins seuls avec une demande de justification de téléchargement improbables dans les mains, en face d’une porte fenêtre de leur 16ième étage … C’est seulement de la mise en danger d’autrui pour du pognon. c’est parfaitement abject. <img data-src=" />



Les ayants-biens sont une perversité et un abus de bien social permanent tout autant qu’une insulte à la culture française. Qu’ils se démerdent avec leur homologues étatiques pour assumer la fermeture de services hospitalier à l’heure de la redevance télé. Internet ne peut avoir de péages, il ne peut participer que de l’impôt pour l’égale et libre accès à l’information et à la culture.


Le 16/07/2013 à 15h 51







En_transit a écrit :



La licence globale (obligatoire bien entendu) serait la pire chose pour les internautes.



Taxe ajoutée aux abonnements qui pourra être augmentée à chaque demande des lobbies.

5€ pour la musique.

5€ pour les films, séries.

5€ pour les BDs.

5€ pour les photos…. liste non exhaustive.



Alors non merci !





En théorie, le prix de la taxe se baserait sur les dépenses moyennes des consommateurs pour les prix dont il est question.

En d’autres termes, si tu paies 5€ pour la musique, c’est que grâce à internet, tu fais une économie de 5€ sur la musique (la taxe ne fait que compenser la “perte”).



Donc, avec une licence globale, tu ne dépenses pas un sous de plus, et en plus, tu as un accès illimité alors qu’avant ton accès était limité par ton budget.



Bon, évidemment, les ayant-droits vont tout faire pour que la taxe ne soit pas calculée de cette façon, mais “théoriquement”, c’est totalement vrai que de dire que la licence globale est très profitable pour les internautes.



Le 16/07/2013 à 16h 00







yvest75 a écrit :



La licence globale (ou autre approche taxe) ça se résume à :




  1. Prélèvement uniforme indépendant des contenus écoutés/consultés/lus, etc

    Ensuite pour la redistribution soit :

    a) mesures d’audience et de consultations précises : approche nécessairement la plus Orwellienne possible (pour éviter les consultations simulées par exemple)

    ou B) revenus des taxes redistribués sous forme de “subventions à la création”, c’est à dire mise en place du ministère omnipotent de la culture gardien du bien et du bon goût.

    Sans parler de praticité de la mise en place, et encore plus au dessus d’une infrastructure de piratage…

    http://iiscn.wordpress.com/2011/07/03/licence-globale/





    Tu oublies des tas d’autres possibilités:




  • découplage des revenus et de l’audience numérique: la distribution est basée uniquement sur la popularité des concerts (éventuellement même pondérée par le prix des place (edit: pour faire court, hein, mon exemple ne marche que pour la musique, et encore …) )

  • vote des auditeurs





  • Sinon, niveau “ministère omnipotent de la culture gardien du bien et du bon goût”, c’est déjà le cas avec certains médias (chaines publiques) ou avec la recherche.

    Bizarrement, ces organismes sont loin d’être les moins indépendants (quand tu compares avec les chaines privées ou les études financées par le privé !).

    Penser que n’importe quoi qui est géré par l’État finit en dictature communiste, c’est très très naïf.



Le 16/07/2013 à 16h 14



Un collectif d’artistes se mobilise sur Internet pour la licence globale





TROP TARD ! J’AI APPRIS À ME PASSER D’EUX !


Mihashi Abonné
Le 16/07/2013 à 17h 25



« Ma philosophie c’est d’encadrer, comme en 1985 avec la rémunération pour copie privée »



Si c’est pour payer et au final ne pas avoir, en pratique, la possibilité d’utiliser un droit que je devrais avoir, non merci <img data-src=" />



Ça va finir comme ce que préconise un député : on paye une licence globale, mais on a pas le droit de télécharger…


Le 16/07/2013 à 20h 22

Un article sur PCI en 2009

RMS et le mécénat global :

http://www.pcinpact.com/news/49779-mecenat-global-richard-stallman-muguet2.htm.


Le 16/07/2013 à 20h 45







jenkins1963 a écrit :



Un article sur PCI en 2009

RMS et le mécénat global :

http://www.pcinpact.com/news/49779-mecenat-global-richard-stallman-muguet2.htm.





attention au “.” final dans ton lien, ca fait sortir une belle erreur iis <img data-src=" />



Winderly Abonné
Le 16/07/2013 à 21h 07



le collectif « Alliance Culturelle Public Artistes »

aurait peut être mieux fait de se réveiller quelques années plus tôt ?


Le 16/07/2013 à 21h 24







Winderly a écrit :



aurait peut être mieux fait de se réveiller quelques années plus tôt ?









<img data-src=" />



C’est ce que j’avais pensé Samedi, ensuite, je n’ai rien mis.



Les auteurs de S-F, s’étaient manifestés lors du premier vote Hadopi, on ne les a plus entendu, même après les NSA ou Wikileaks. Comme les mentalités changent quand on devient AD. Malgré que certains s’insurgent, aujourd’hui, cité partout pourtant, sans doute réservé pour demain (pas vu sur Numerama non plus)



Le 16/07/2013 à 21h 30

un ex-membre du groupe Radiohead qui retire ses chanson de Spootify


Le 16/07/2013 à 23h 15







Koxinga22 a écrit :



attention au “.” final dans ton lien, ca fait sortir une belle erreur iis <img data-src=" />







Désolé pour le “.” qui n’a pu s’insérer que par incantation magique car il n’était probablement pas présent dans l’adresse copiée dans la barre éponyme.



Sinon, c’est pas tout à fait une erreur IIS mais vraisemblablement ASP.NET ; PCI utilise NGINX



bash-4.2$ lynx -head -dump http://www.pcinpact.com

HTTP/1.1 200 OK

Server: cloudflare-nginx

Date: Tue, 16 Jul 2013 22:53:50 GMT

Content-Type: text/html; charset=utf-8

Connection: close

Cache-Control: no-cache

Pragma: no-cache

Expires: -1

Vary: Accept-Encoding

X-AspNetMvc-Version: 4.0

X-AspNet-Version: 4.0.30319

Set-Cookie: pindex_viewtrophy=0; expires=Thu, 17-Jul-2014 00:54:23 GMT; path=/

X-Powered-By: ASP.NET

Set-Cookie: __cfduid=dbc629ceeca10d07c5a61a4d58744d4b71374015230; expires=Mon, 2

3-Dec-2019 23:50:00 GMT; path=/; domain=.pcinpact.com

CF-RAY: 8f2455564f9049d



Le 17/07/2013 à 07h 35







jenkins1963 a écrit :



Désolé pour le “.” qui n’a pu s’insérer que par incantation magique car il n’était probablement pas présent dans l’adresse copiée dans la barre éponyme.



Sinon, c’est pas tout à fait une erreur IIS mais vraisemblablement ASP.NET ; PCI utilise NGINX



bash-4.2$ lynx -head -dump http://www.pcinpact.com

HTTP/1.1 200 OK

Server: cloudflare-nginx

Date: Tue, 16 Jul 2013 22:53:50 GMT

Content-Type: text/html; charset=utf-8

Connection: close

Cache-Control: no-cache

Pragma: no-cache

Expires: -1

Vary: Accept-Encoding

X-AspNetMvc-Version: 4.0

X-AspNet-Version: 4.0.30319

Set-Cookie: pindex_viewtrophy=0; expires=Thu, 17-Jul-2014 00:54:23 GMT; path=/

X-Powered-By: ASP.NET

Set-Cookie: __cfduid=dbc629ceeca10d07c5a61a4d58744d4b71374015230; expires=Mon, 2

3-Dec-2019 23:50:00 GMT; path=/; domain=.pcinpact.com

CF-RAY: 8f2455564f9049d







Honte à moi pour ce raccourci <img data-src=" />

L’habitude d’utiliser iis pour faire des webapp <img data-src=" />

Edit : Bien sur, GG à toi pour veiller au grain <img data-src=" />



Le 17/07/2013 à 08h 43







Nnexxus a écrit :



Bah oui, pourquoi ? La license globale serait dans l’intérêt des internautes. A moins que tu préfères continuer à payer des albums immatériels à des prix indécents ? Ou encore te mettre dans l’illégalité pour écouter de la musique ? Personnellement je préférerais payer quelques euros par mois et écouter ou télécharger tout ce qui me tente, l’esprit tranquille.





+1







Bulldozer a écrit :



On paye déjà assez de TAX€S !





bah continue de payer et En Plus de te faire réprimer







Ghostounet43 a écrit :



Y’a vraiment des internautes qui vont signer ? <img data-src=" />









Taomon a écrit :



Oh, y’a certainement quelques sado-masos dans le lot… :)

Enfin, c’est marrant, mais les artistes, on ne les pas trop entendu gueuler quand les tarifs de la taxe copie privée ont été relevés à un niveau impensable ? C’est comme les cheminots, ça défend le service public uniquement quand ça les arrange… :)





Vous préférez garder le système actuel qui est de + en + répressif???









Anna Lefeuk a écrit :



Comme dans la vie en général et dans ce cas particulier, toujours compter sur soi - même. Ma license globale je l’ai depuis 3 ans et elle rémunère une boite asiatique pour 20 euros par mois. <img data-src=" />





Mentalité d’égocentrique, c’est pas comme ça que la solution viendra.







« Il n’y a pas de solution de remplacement, et pendant ce temps là, l’argent ne rentre pas » expliquait-il à PC INpact. Il faisait alors valoir pourquoi il portait sa préférence sur la licence globale : « Ma philosophie c’est d’encadrer, comme en 1985 avec la rémunération pour copie privée, un phénomène qu’on ne pourra pas arrêter et de manière à ce que tout le monde y trouve son compte ».



Franchement je ne vois pas ce que les commentateurs voient à y redire…..<img data-src=" /><img data-src=" />



Merci de m’éclairer.







Koxinga22 a écrit :



Raââh le discours gerbant

C’est pas les mêmes qui défendaient bec et ongles des propos exactement inverses il n’y a pas si longtemps ?

L’instauration d’une telle licence te permettra surtout de t’en coller plein les poches, espèce d’escroc.

“Une solution pour les artistes”, les artistes du détournement public oui.





Et donc comme ils ont changé d’avis tu es encore contre leur avis?<img data-src=" />







Moi pas comprendre vous<img data-src=" />



Le 17/07/2013 à 08h 49







Salocin a écrit :



Le discours de la SPEDIDAM est dans la continuité, je ne vois pas pourquoi certains continuent à faire l’amalgame avec l’industrie du disque, puisqu’ils restent droits dans leurs bottes, et que ce discours de longue date est ma foi assez juste et légitime.



Après, sans tête d’affiche face à l’industrie qui est toujours prompte à sortir des noms ronflants, difficile d’espérer un soutien massif et/ou populaire.









tAran a écrit :



+1, j’ai lu et relu l’article et j’avoue ne pas avoir compris la réaction de certains icitte…



La SPEDIDAM est bien un des seuls organismes qui défend réellement les artistes (exemple ici )



Maintenant faut pas se leurrer.. vu ce que gagne les artistes via les plateformes de streaming, ça risque d’être encore pire avec une licence globale, surtout si la perception est reversée à la fois pour l’audio et la vidéo..







J’ai surtout l’impression qu’on a un mur qui refuse toute proposition si ça vient “du monde de la musique”, sans différencier les majors et les artistes.

Là je lis une pétition par les artistes pour sortir de ce système de m<img data-src=" />e et avoir enfin une solution dont j’ai déjà entendu parlé en bien dans les commentaires auparavant, et il y en a encore qui crient au scandale… c’est qui les mazos alors?<img data-src=" />



Le 17/07/2013 à 08h 54

mais nom de Chuck N., lisez la pétition au lieu de raler!





En effet, en prétendant garantir une « rémunération » pour les artistes interprètes, le rapport garantit en réalité la cession des droits des artistes aux producteurs, s’oppose à la gestion collective de ses droits par la SPEDIDAM – alors que 32 000 associés lui ont confié cette gestion - et fait intervenir la société de gestion uniquement comme seul prestataire de service des producteurs et sous leur contrôle, pour percevoir ce qu’ils accepteront, le cas échéant, de concéder aux artistes interprètes





Ce n’est pas une pétition pour la licence mais contre le rapport lescure!





Non, le rapport Lescure ne doit pas être l’occasion d’un pillage du droit des artistes interprètes par l’industrie musicale et audiovisuelle.


Le 17/07/2013 à 09h 09







dematbreizh a écrit :



bah continue de payer et En Plus de te faire réprimer



Vous préférez garder le système actuel qui est de + en + répressif???





Ce n’est ps tant ce que l’on veut qui sera fait.

Ils vont mettre la taxe en place ET continuer le répressif. Pourquoi se gêner ?









dematbreizh a écrit :



Et donc comme ils ont changé d’avis tu es encore contre leur avis?<img data-src=" />



Moi pas comprendre vous<img data-src=" />





Je ne m’exprimait pas pour ou contre la licence mais contre le retournement de veste, une méthode détestable.

De toutes façon, j’avais confondu la spedidam avec les ayants droits (post #20)



Le 17/07/2013 à 11h 04







dematbreizh a écrit :



J’ai surtout l’impression qu’on a un mur qui refuse toute proposition si ça vient “du monde de la musique”, sans différencier les majors et les artistes.





Ça, fallait y penser avant d’opposer les artistes à leur public ^^



Le 17/07/2013 à 13h 43







vince120 a écrit :



La licence globale, on la paye déjà !



C’est d’ailleurs grâce à elle que (par exemple, j’ai pas de chiffres pour d’autres années) sur l’année 2009, 105.000 intermittents du spectacle ont été indemnisés pour près de 1,3 milliard, tandis que leur seules cotisations ne couvraient que 223 millions d’euros (chiffres confirmés par l’UNEDIC)



En gros, les non intermitants du spectacle ont versé en 2009 un chouilla plus d’un milliard d’euros pour les intermitants du spectacle, 4 fois plus que la copie privée (qui est déjà très chère, dixit l’ufc ;)), plus d’un tiers du budget de la culture la même année (2,8Milliard), si ça c’est pas de la licence globale (soutient à la création/exception culturelle/etc…), c’est quoi ?







C’est complément idiot comme affirmation. Oui les chômeurs indemnisés coûtent. Tu pourrais prendre n’importe quelle partie des chômeurs, ce sera toujours le cas (les intérimaires, les salariés ne parvenant pas à enchaîner des CDD…).

La culture en France représente plusieurs centaines de milliers d’emplois permanents. Aujourd’hui, le secteur culturel en France représente plus que l’industrie de l’automobile (en salarié et en valeur).

Et surtout, mélanger une taxe (la copie privée) et un droit social (l’assurance chômage) n’a aucun sens.



vince120 Abonné
Le 17/07/2013 à 13h 52







polymorphe a écrit :



C’est complément idiot comme affirmation. Oui les chômeurs indemnisés coûtent. Tu pourrais prendre n’importe quelle partie des chômeurs, ce sera toujours le cas (les intérimaires, les salariés ne parvenant pas à enchaîner des CDD…).

La culture en France représente plusieurs centaines de milliers d’emplois permanents. Aujourd’hui, le secteur culturel en France représente plus que l’industrie de l’automobile (en salarié et en valeur).

Et surtout, mélanger une taxe (la copie privée) et un droit social (l’assurance chômage) n’a aucun sens.





C’est une caisse particulière, à laquelle cotisent les intermittants, qui ne bénéficie qu’aux intermittents et au final, c’est la caisse générale qui paye le gap alors qu’elle ne touche aucune cotisation d’intermittents.

La solution “rapide” serait de laisser le choix aux intermittants du spectacle (par voie de référendum au sein des adhérents à la caisse par exemple) de soit se démerder tous seuls avec leur caisse séparée et mettre la main à la poche pour sortir les cotisations manquantes (soit en gros multiplier par 6 la cotisation actuelle), soit rentrer dans le régime général (et cotiser pour le régime général, et être indemnisé sur les mêmes critères que n’importe qui dans le régime général).



Le problème, ce n’est pas que les chômeurs coûtent (prétendre le contraire serait en effet idiot et ce n’est pas ce que j’ai dit). Le problème vient en fait du fonctionnement d’un régime (celui des intermittents) qui n’est pas rentable et qui, au lieu de se réformer, va pomper les thunes pour combler son déficit ailleurs…



Le 17/07/2013 à 18h 02

Tu parles d’un sujet que tu ne comprends pas. Les annexes au règlement général de l’Unedic (les intermittents, mais également les interimaires et d’autres professions qui subissent des conditions de précarité spécifiques) font partie d’une même caisse, l’Unedic. Il n’y a pas de caisse spécifique aux intermittents ou aux intermaires.

Les conditions d’indemnisations sont spécifiques parce que les conditions d’emplois le sont.

Les salariés intermittents cotisent également bien souvent au régime général lorsqu’ils font d’autres activités. Par ailleurs, il y a déjà des cotisations majorées pour ces professions.



Bref, je ne vais pas m’étaler car ce n’est pas le sujet de l’article . Il demeure que le chômage n’est pas rentable, ça c’est certain, mais dans la culture, depuis 2000, il y a une croissance de l’emploi de 5% par an. C’est l’un des secteurs les plus dynamiques depuis 10 ans en France.

L’emploi permanent généré par l’activité des intermittents serait également à prendre en compte si on voulait calculer un pseudo déficit.

Si tu es si intérréssé par le sujet, il y a un rapport assez complet de l’Assemblée Nationale qui est paru il y a quelques mois (cf.http://www.assemblee-nationale.fr/14/rap-info/i0941.asp)