Tariq Krim soumet 10 propositions en faveur du numérique à Axelle Lemaire

Tariq Krim soumet 10 propositions en faveur du numérique à Axelle Lemaire

Père et Lemaire

Avatar de l'auteur

Xavier Berne

Publié dansDroit

10/04/2014
31
Tariq Krim soumet 10 propositions en faveur du numérique à Axelle Lemaire

Deux semaines à peine après avoir remis son rapport « Les développeurs, un atout pour la France » à Fleur Pellerin, Tariq Krim s’est adressé dès hier à Axelle Lemaire, toute nouvelle secrétaire d’État au Numérique, afin de lui souffler dix idées censées « doper le numérique en France ». Petit passage en revue. 

axelle lemaire

 

Axelle Lemaire n’aura pas eu beaucoup de répit. Tout juste nommée au poste de secrétaire d’État chargée du Numérique auprès d’Arnaud Montebourg, ministre de l’Économie, du redressement productif et du numérique, l’intéressée a été publiquement interpellée par Tariq Krim. Dans une tribune publiée hier sur 01Net, le vice-président du Conseil national du numérique, également PDG de Jolicloud, lui a en effet adressé 10 propositions, présentées comme « nouvelles ».

  1. « Mettre rapidement en place un site numérique gouv.fr fédérateur. » Tariq Krim explique que ce nouveau site gouvernemental « concentrerait l’ensemble des informations et liens autour de l’économique numérique en France ». Il contiendrait en outre « un annuaire des aides, des dispositifs, des concours et des appels à projets qui sont le plus souvent éparpillés sur des dizaines de sites ainsi qu’un blog pour que l’ensemble de la communauté soit informé des dernières actualités ». Cette idée n’est pas très éloignée de ce qu’avait déjà proposé le CNNum il y a plusieurs mois, lorsque l’institution plaidait pour des sites officiels plus simples et efficaces.

     

  2. « Nommer un “Monsieur startup” » directement rattaché au cabinet d’Arnaud Montebourg ou d’Axelle Lemaire, et ce afin que les professionnels du secteur disposent d’un interlocuteur clairement identifié à Bercy.

     

  3. « Modifier certaines règles liées au Crédit Impôt Recherche (CIR) et au Crédit Impôt Innovation (CII). » Tariq Krim réclame à la fois une « réduction importante » du délai de paiement de ces crédits d’impôts, ainsi qu’un assouplissement de leurs règles d'attribution. L’intéressé suggère notamment de lever la barrière faisant qu’il est selon lui « quasiment indispensable de pouvoir justifier de diplômes d’ingénieur ou de techniciens ce qui écarte du calcul les développeurs autodidactes et les nouveaux profils techniques des startups par exemple ».  

     

  4. « Un rapprochement du CAC 40 et de l'écosystème numérique. » Tariq Krim dresse ici une piste assez vague, puisqu’il indique que « l’idéal serait de réussir à réunir l’ensemble des patrons du CAC 40 pour les inciter à investir plus largement dans l’écosystème numérique français, à travers des fonds de corporate ventures, des fonds sectoriels ainsi qu’en augmentant le nombre de leurs acquisitions

     

  5. « Promouvoir un programme “French Saas” », en référence aux solutions de cloud computing de type Software-as-a-Service (Saas). Pour aider les entreprises françaises impliquées dans cette filière, le vice-président du CNNum en appelle à l’État, afin que ce dernier utilise en priorité des solutions de ce type au sein même de l’administration - un peu comme il l’avait déjà préconisé dans son rapport sur les développeurs.

     

  6. « Développer un programme ambitieux d’open hardware francais. » Tariq Krim souhaite que l’exécutif s’inspire des initiatives telles que Raspberry et relance « les formations de type bac technique en électronique afin de créer de nouveaux débouchés d’emplois dans le numérique à travers l’électronique ». 

     

  7. « Initier une réflexion sur l’usage des crypto-monnaies ». « Pourquoi ne pas utiliser les monnaies de type Bitcoin, Litecoin,... pour le micropaiement sans friction (don, culture, échange gré à gré) et la création de chambres de compensations (conversion vers l’économie réelle) qui ferait de la France l’un des pays pionniers et leaders du secteur avec de nouvelles opportunités de revenus » se demande Tariq Krim.

     

  8. « Mobiliser les meilleurs talents français du numérique » au travers d’un programme « Code pour la France ». Après avoir étudié les développeurs français et vivement recommandé que la France soit plus reconnaissante envers eux, Tariq Krim propose de créer un équivalent à l'initiative « Code for America », qui réunit aux États-Unis développeurs et représentants des administrations. « Il s'agirait de mobiliser les meilleurs talents numériques pour rendre plus performant le fonctionnement de l’État » fait valoir le vice-président du CNNum.

     

  9. « Lancer des concours pour dynamiser le lancement de projets. » L’idée est de mobiliser des étudiants, des chercheurs, des startups en leur lançant une sorte de défi consistant à résoudre un problème lié au service public, de la même manière qu'aux États-Unis. La fondation Terra Nova avait fait une proposition similaire dans un rapport publié en décembre dernier à propos de la modernisation de l’action publique (voir notre article).

     

  10. « Transformer l’État en terrain d’expérimentation de la “sharing economy” », autrement dit de l’économie du partage. Tariq Krim invite ici l’exécutif à regarder davantage vers les usages que vers les acquisitions. Il cite ainsi en exemple le développement de services de co-voiturage plutôt que l’achat de véhicules.
31
Avatar de l'auteur

Écrit par Xavier Berne

Tiens, en parlant de ça :

#Flock a sa propre vision de l’inclusion

Retour à l’envoyeur

13:39 Flock 15
Un Sébastien transformé en lapin par Flock pour imiter le Quoi de neuf Docteur des Looney Tunes

Quoi de neuf à la rédac’ #10 : nous contacter et résumé de la semaine

On est déjà à la V2 de Next ?

11:55 31
Autoportrait Sébastien

[Autoportrait] Sébastien Gavois : tribulations d’un pigiste devenu rédac’ chef

Me voilà à poil sur Internet

17:18 Next 16

Sommaire de l'article

Introduction

#Flock a sa propre vision de l’inclusion

Flock 15
Un Sébastien transformé en lapin par Flock pour imiter le Quoi de neuf Docteur des Looney Tunes

Quoi de neuf à la rédac’ #10 : nous contacter et résumé de la semaine

31
Autoportrait Sébastien

[Autoportrait] Sébastien Gavois : tribulations d’un pigiste devenu rédac’ chef

Next 16
Logo de StreetPress

Pourquoi le site du média StreetPress a été momentanément inaccessible

Droit 18
Amazon re:Invent

re:Invent 2023 : Amazon lance son assistant Q et plusieurs services IA, dont la génération d’images

IA 10
Un œil symbolisant l'Union européenne, et les dissensions et problèmes afférents

Le Conseil de l’UE tire un bilan du RGPD, les États membres réclament des « outils pratiques »

Droit 4

19 associations européennes de consommateurs portent plainte contre Meta

DroitSocials 16

#LeBrief : Ariane 6 l’été prochain, Nextcloud rachète Roundcube, désinformation via la pub

Chiffre et formules mathématiques sur un tableau

CVSS 4.0 : dur, dur, d’être un expert !

Sécu 14
Une tête de fusée siglée Starlink.

Starlink accessible à Gaza sous contrôle de l’administration israélienne

Web 35
Fibre optique

G-PON, XGS-PON et 50G-PON : jusqu’à 50 Gb/s en fibre optique

HardWeb 52
Photo d'un immeuble troué de part en part

Règlement sur la cyber-résilience : les instances européennes en passe de conclure un accord

DroitSécu 10
lexique IA parodie

AGI, GPAI, modèles de fondation… de quoi on parle ?

IA 10

#LeBrief : logiciels libres scientifiques, fermeture de compte Google, « fabriquer » des femmes pour l’inclusion

livre dématérialisé

Des chercheurs ont élaboré une technique d’extraction des données d’entrainement de ChatGPT

IAScience 3
Un chien avec des lunettes apprend sur une tablette

Devenir expert en sécurité informatique en 3 clics

Sécu 11
Logo ownCloud

ownCloud : faille béante dans les déploiements conteneurisés utilisant graphapi

Sécu 16
Le SoC Graviton4 d’Amazon AWS posé sur une table

Amazon re:invent : SoC Graviton4 (Arm), instance R8g et Trainium2 pour l’IA

Hard 12
Logo Comcybergend

Guéguerre des polices dans le cyber (OFAC et ComCyberMi)

Sécu 10

#LeBrief : faille 0-day dans Chrome, smartphones à Hong Kong, 25 ans de la Dreamcast

Mur d’OVHcloud à Roubaix, avec le logo OVHcloud

OVHcloud Summit 2023 : SecNumCloud, IA et Local Zones

HardWeb 2
algorithmes de la CAF

Transparence, discriminations : les questions soulevées par l’algorithme de la CAF

IASociété 62

Plainte contre l’alternative paiement ou publicité comportementale de Meta

DroitIA 38
Nuage (pour le cloud) avec de la foudre

Économie de la donnée et services de cloud : l’Arcep renforce ses troupes

DroitWeb 0
De vieux ciseaux posés sur une surface en bois

Plus de 60 % des demandes de suppression reçues par Google émanent de Russie

Société 7
Une vieille boussole posée sur un plan en bois

La Commission européenne et Google proposent deux bases de données de fact-checks

DroitWeb 3

#LeBrief : des fichiers Google Drive disparaissent, FreeBSD 14, caméras camouflées, OnePlus 12

Le poing Dev – round 6

Next 151

Produits dangereux sur le web : nouvelles obligations en vue pour les marketplaces

Droit 9
consommation de l'ia

Usages et frugalité : quelle place pour les IA dans la société de demain ?

IA 12

La NASA établit une liaison laser à 16 millions de km, les essais continuent

Science 17
Concept de CPU

Semi-conducteurs : un important accord entre l’Europe et l’Inde

Hard 7

#LeBrief : PS5 Slim en France, Valeo porte plainte contre NVIDIA, pertes publicitaires X/Twitter

next n'a pas de brief le week-end

Le Brief ne travaille pas le week-end.
C'est dur, mais c'est comme ça.
Allez donc dans une forêt lointaine,
Éloignez-vous de ce clavier pour une fois !

Commentaires (31)


Aranud
Il y a 10 ans

Qu’en est t-il de l’OpenBar de Microsoft/France pour ce Monsieur ?
pourquoi innover, ils vont copier …<img data-src=" />


ionutioio Abonné
Il y a 10 ans

J’aime bien les idées du Monsieur! <img data-src=" />


Jarodd Abonné
Il y a 10 ans


« Nommer un “Monsieur startup” » directement rattaché au cabinet d’Arnaud Montebourg ou d’Axelle Lemaire, et ce afin que les professionnels du secteur disposent d’un interlocuteur clairement identifié à Bercy.


Ce n’est pas justement le rôle de la secrétaire d’Etat ?

Sinon je ne trouve pas que ces propositions changeronnt la face du numérique français… Ca ne me semble pas des points essentiels que de faire un énième site gouv.fr, faire un Raspberry dans les lycées, ou parler du bitcoin. N’y avait-il pas mieux dans son rapport remis à Pellerin ?


flamwolf
Il y a 10 ans

D’un côté on multiplie les taxes et les règles restrictives pour protéger “la création” et de l’autre on veut donner de l’argent pour relancer l’économie numérique?
La suppression des taxes sur le stockage, la suppression des 40% de taxes sur la connexion internet, la suppression des dispositifs de contrôle imposés aux FAI, l’abandon des logiciels propriétaires dans les administrations, la fin de la conservation des logs etc… Ce serait pas beaucoup plus simple!!!


trash54
Il y a 10 ans


« Nommer un “Monsieur startup” »


point NVB repéré <img data-src=" />


psn00ps Abonné
Il y a 10 ans

« Initier une réflexion sur l’usage des crypto monnaies ». « Pourquoi ne pas utiliser les monnaies de type Bitcoin, Litecoin,… pour le micropaiement sans friction (don, culture, échange gré à gré) et la création de chambres de compensations (conversion vers l’économie réelle) qui ferait de la France l’un des pays pionniers et leaders du secteur avec de nouvelles opportunités de revenus » se demande Tariq Krim.


Comprendre : comment taxer le gâteau, parce que c’est nous les frères qui rapent tout.
taxe sur la non-valeur ajoutée. <img data-src=" />


anagrys Abonné
Il y a 10 ans

  1. Le site, s’il en ressent le besoin, pourquoi ne le met-il pas en place…?


    1. Ça existe, ce monsieur est une dame actuellement, elle est même secrétaire d’état

    2. Rendre le machin utilisable et utile ? Oui, c’est une bonne idée

    3. Pardon…? On a besoin que des fonctionnaires mettent leurs pattes entre les startups et les grandes entreprises…?

    4. Des ministres ont tenté et on mis plein de millions dans SFR pour faire un “cloud souverain”. Résultat ? Euh… on sait pas, ça n’a rien donné. Mais les millions ont bien disparu et viennent même de se faire racheter.

    5. Je suis pas sûr que Rapsberry soit financé par l’État. On revient au point 1…?

    6. Idée plus intéressante, à creuser

    7. Euh… c’est quoi donc…?

    8. Et si on revoyait le Code des Marchés Publics dans ce qui a trait à l’informatique plutôt ? Ça serait pas mal de commencer à prendre en compte qu’un programme informatique n’est pas un hôpital et a besoin d’agilité pour se construire…

    9. Comme sur d’autres points, je ne vois pas pourquoi des fonctionnaires, fussent-ils très hauts et sortis de l’ENA, devraient mettre leur mufle gluant là dedans…



killer63
Il y a 10 ans

y’a de bonnes idées là dedans

malheureusement pour lui, il ne sera pas écouté

ca ferait entrer la france dans l’ère du 21ème siècle <img data-src=" />


psn00ps Abonné
Il y a 10 ans






anagrys a écrit :




  1. Idée plus intéressante, à creuser


    1. Comme sur d’autres points, je ne vois pas pourquoi des fonctionnaires, fussent-ils très hauts et sortis de l’ENA, devraient mettre leur mufle gluant là dedans…


      J’applique ta solution 10 au point 7.
      Les crypto monnaies fonctionnent. Elles n’ont besoin de rien d’autre.




Mimoza Abonné
Il y a 10 ans

  1. Arrêter le Franglais <img data-src=" />


Akta
Il y a 10 ans

Et pourquoi se limiter au “numérique”?
En France, pleins de personnes ont des idées novatrices (notamment en automobile, en énergie, etc… mais notre CHER état préfère limiter l’accès aux marchés aux grosses entreprises!
J’en veux pour exemple que c’est l’enfer en France pour qui veut (un particulier, une startup) concevoir un véhicule électrique et le faire homologuer…

Si Tesla avait été une entreprise française, elle n’aurait probablement jamais décollé…

Nos élus “dirigeants” devraient aller se balader chez nos voisins européens (notamment l’Allemagne) pour voir ce qu’on peut faire…


anagrys Abonné
Il y a 10 ans






psn00ps a écrit :

J’applique ta solution 10 au point 7.
Les crypto monnaies fonctionnent. Elles n’ont besoin de rien d’autre.


Là, tu marques un point <img data-src=" />



malock
Il y a 10 ans






Jarodd a écrit :

Sinon je ne trouve pas que ces propositions changeronnt la face du numérique français…



Oui, je te rejoins sur ça…
Je suis étonné de voir du “blabla” sur les crypto monnaies, sur un nouveau .gouv (à chaque fois, les précédents ont été annoncé comme fédérateurs….).

Et je ne suis pas sûr de bien percevoir l’objectif du point 9… On créé du concours pour les universitaires, les startups pour apporter des solutions puis après quoi ? On les remercie et le tout est développer en Inde ?



Miles Prower
Il y a 10 ans

6 et 10, miam


yl
Il y a 10 ans


Après avoir étudié les développeurs français et vivement recommandé que la France soit plus reconnaissante envers eux…


Pas besoin de faire de l’ethnologie du développeur pour comprendre que celui qui ne veut pas, en règle générale, plafonner trop vite en salaire a intérêt à ne pas le rester plus de 5 ans (pour aller faire du PPT bullshit, en pratique ca rapporte mieux!)… Amenant certains à planter volontairement des projets ou semer/cacher des bugs jusqu’à ce ça pète pour se refaire un minimum sur les astreintes, je l’ai vu.
<img data-src=" />

De l’optimisation de politique salariale nullissime en qqsorte! <img data-src=" />
Après tout, si le bullshit paye, ca incite à faire de la merde.


math67
Il y a 10 ans

Les bac pro electronique ça existe deja … Après il y a des BTS/dut, master et ingénieur electronique aussi. Et sans parler du Saas où on est pas si mal lotis que ça (avec des leaders dans l’hébergement et dans les logiciels).

Donc bon son blabla c’est bien jolie mais trop d’Etat tue l’Etat. Le problème n’est même pas tellement l’Etat en lui même mais bercy qui est le distributeur de billets du CAC40.
Simplement laisser les gens faire ce qu’ils veulent serait déja un bon début. Mais attention, la compétitivité c’est bien quand ça créé des emplois (emplois et pas travail, notz bien), mais pas quand ça concurence les grosses boites établis. Comprenez si aujourd’hui il y avait plus de 3entreprises par secteurs, montebourg ça le ferait bien chier :p


yl
Il y a 10 ans






Akta a écrit :

Si Tesla avait été une entreprise française, elle n’aurait probablement jamais décollé…



Ah, Tesla a décollé? J’ai loupé un truc alors!

La bagnole électrique, surtout sur un format pas vraiment citadin, c’est juste une fumisterie digne d’une flambée spontanée de Tesla avec les technos de batterie actuelles.

Si le pb des batteries n’est pas réglable, alors reste la pile à combustible à hydrogène. Les allemands vont plutôt dans ce sens et ont raison. Il ne nous reste plus qu’a construire la dizaine de centrale nucléaires en bord de mer pour faire l’électrolyse de l’eau pour devenir leurs rois du pétrole, vu que ces cons reviennent à la houille (participant déjà largement à nos pics de particules).



Misesboy
Il y a 10 ans

J’ai d’autre propositions :
1/ que l’état cesse de s’occuper d’économie
2/ Que l’état baisse les impôts d’au point 10 points de PIB en faisant uniquement des économies (pas d’impôts nouveau)
3/ Que l’état supprime 50% de toute la réglementation. Je suis gentil, 90% des lois et règlements sont non seulement inutile mais nuisible à l’immense majorité des français.
4/ Que l’état garantisse pour une longue durée la stabilité fiscale et réglementaire. l’objectif de tout gouvernement devrait être de TOUT faire pour éviter de créer de nouvelle loi ou règlement.
5/ Que l’état s’occupe réellement de ses fonctions régaliennes, police, justice, armée et leur donne les moyens ainsi que les objectifs dont ces corps ont besoin. La simplification réglementaires sus cité leur facilitera d’ailleurs beaucoup la tâches.

Le numérique et tous les secteurs économique se porteront immédiatement beaucoup mieux


Khorazz
Il y a 10 ans






Misesboy a écrit :

Le numérique et tous les secteurs économique se porteront immédiatement beaucoup mieux

Pas nous…



Anozer
Il y a 10 ans






math67 a écrit :

Les bac pro electronique ça existe deja … Après il y a des BTS/dut, master et ingénieur electronique aussi. Et sans parler du Saas où on est pas si mal lotis que ça (avec des leaders dans l’hébergement et dans les logiciels).



Ils ont supprimé le bac STI électronique. Filière technologique, pas pro. C’est à dire avec beaucoup plus de maths, de physique appliquée et de théorie sur l’électronique. J’ai rarement autant appris dans une formation que celle là…



l3chvck
Il y a 10 ans

L’état lui a donné de l’argent pour pondre ca? <img data-src=" />

Plein de banalités….A la rigueur je le rejoins juste sur le CIR, mais pas pour les même raisons. La trame demandée pour un rapport CIR est complètement désuète et pas adaptée au monde de l’entreprise, et encore plus celles des nouvelles technologies. On demande aux entreprises de pondre des rapports de thésards dans la recherche fondamentale. C’est absolument ridicule. Aucune startup innovante ne travaille de cette façon !


2show7
Il y a 10 ans


Père et Lemaire
(un mariage Homogène) <img data-src=" />


sr17
Il y a 10 ans

Comme d’habitude en France, quand quelqu’un a de bonnes idées, on trouve toujours moyen de le critiquer vertement.

Et bien sûr, des critiques non argumentées ou finalement très peu dans le genre “a quoi bon faire ceci ou cela”.

Mais peut être que tout le monde ici n’est pas capable de saisir leur vraie portée ni l’importance que peut avoir les actions de l’état en matière d’impulsion.

Pour ma part, je trouve nombre de ces propositions excellentes et loin d’être banales.

Après, certains ont raison de dire qu’on serait encore très loin de ce qu’il faudrait faire. Mais si on commence à taper sur la moindre initiative, on est pas sorti de l’auberge.

La première chose à changer en France, c’est sans doute cet espèce de conservatisme des esprits qui fait que rien d’innovant n’est possible.


sr17
Il y a 10 ans






psn00ps a écrit :

« Initier une réflexion sur l’usage des crypto monnaies ». « Pourquoi ne pas utiliser les monnaies de type Bitcoin, Litecoin,… pour le micropaiement sans friction (don, culture, échange gré à gré) et la création de chambres de compensations (conversion vers l’économie réelle) qui ferait de la France l’un des pays pionniers et leaders du secteur avec de nouvelles opportunités de revenus » se demande Tariq Krim.

Comprendre : comment taxer le gâteau, parce que c’est nous les frères qui rapent tout.
taxe sur la non-valeur ajoutée. <img data-src=" />



Pas faux, mais en même temps, n’y aura t’il pas un juste milieu à trouver entre trop de taxes et absence de taxe ?

Préfère t’on les initiatives de pays comme la russie (interdiction) ou les USA (règles dissuasives) ?

Étudier comment la France pourrait tirer avantage économique de ces monnaies par rapport aux autres pays me parait de loin la démarche la plus intelligente.



sr17
Il y a 10 ans






Misesboy a écrit :

J’ai d’autre propositions :
1/ que l’état cesse de s’occuper d’économie
2/ Que l’état baisse les impôts d’au point 10 points de PIB en faisant uniquement des économies (pas d’impôts nouveau)
3/ Que l’état supprime 50% de toute la réglementation. Je suis gentil, 90% des lois et règlements sont non seulement inutile mais nuisible à l’immense majorité des français.
4/ Que l’état garantisse pour une longue durée la stabilité fiscale et réglementaire. l’objectif de tout gouvernement devrait être de TOUT faire pour éviter de créer de nouvelle loi ou règlement.
5/ Que l’état s’occupe réellement de ses fonctions régaliennes, police, justice, armée et leur donne les moyens ainsi que les objectifs dont ces corps ont besoin. La simplification réglementaires sus cité leur facilitera d’ailleurs beaucoup la tâches.

Le numérique et tous les secteurs économique se porteront immédiatement beaucoup mieux



Je suis d’accord sur beaucoup de points et particulièrement sur la suppression de cet immonde maquis réglementaire qui étouffe notre économie.

Mais cela étant dit, il ne faut pas négliger pour autant la puissance que peut avoir une certaine forme de planification étatique bien utilisée.

Le General De Gaulle a su bien utiliser cela en son temps pour faire de la France une des premières économies du monde.

Sans stratégie économique et industrielle, un pays n’a pas d’avenir. Il faut également réaliser que la logique de marché n’est pas une baguette magique : elle a de gros avantages, mais également de sérieuses limites. L’horizon du privé se limite à ce qui est directement rentable pour celui qui investit.

Le tort de la France est sans doute d’avoir abandonné la logique de planification tout autant que d’avoir manqué d’ambition dans les secteurs technologiques.

Et aujourd’hui, nous sommes trop “endommagés” économiquement pour ne compter que sur le seul développement de l’économie de marché.

Nous avons grand besoin de gens comme ce monsieur qui semble avoir des réflexions intelligentes et clairvoyantes sur les enjeux du monde numérique.



psn00ps Abonné
Il y a 10 ans






Anozer a écrit :

Ils ont supprimé le bac STI électronique. Filière technologique, pas pro. C’est à dire avec beaucoup plus de maths, de physique appliquée et de théorie sur l’électronique. J’ai rarement autant appris dans une formation que celle là…


Alors celui qui veut faire de l’électronique va où ? <img data-src=" />



psn00ps Abonné
Il y a 10 ans






sr17 a écrit :

Préfère t’on les initiatives de pays comme la russie (interdiction) ou les USA (règles dissuasives) ?

Étudier comment la France pourrait tirer avantage économique de ces monnaies par rapport aux autres pays me parait de loin la démarche la plus intelligente.

Il y en a un, évidente : pousser l’adoption d’une monnaie, de préférence bloquée en nombre comme le Bitcoin pour éviter le retour de la “planche à billets”.
Ca permettra de supprimer la colossale dette virtuelle que tous les pays du monde ont construite pendant des années.



sr17 a écrit :

Pas faux, mais en même temps, n’y aura t’il pas un juste milieu à trouver entre trop de taxes et absence de taxe ?



C’était le but premier de la TVA, qui est une invention française qui fête aujourd’hui ses 60 ans.
Seulement aujourd’hui il y a la TVA… plus la plétore de taxes rajoutées en 60 ans.
Il faut en supprimer pour faire des économies de gestion, en regrouper.



Misesboy
Il y a 10 ans






sr17 a écrit :

Je suis d’accord sur beaucoup de points et particulièrement sur la suppression de cet immonde maquis réglementaire qui étouffe notre économie.

Mais cela étant dit, il ne faut pas négliger pour autant la puissance que peut avoir une certaine forme de planification étatique bien utilisée.

Oh non il ne faut jamais négliger la capacité destructive de l’état, c’est parce que les français l’on sous estimée que nous sommes dans la situation actuelle

Le General De Gaulle a su bien utiliser cela en son temps pour faire de la France une des premières économies du monde.

le général de Gaulle n’a rien fait, la France était déjà une des plus grande puissance du monde. par contre nous payons aujourd’hui les erreurs du passée et notamment celle d’avoir une économie entièrement dépendante de l’état.

Sans stratégie économique et industrielle, un pays n’a pas d’avenir. Il faut également réaliser que la logique de marché n’est pas une baguette magique : elle a de gros avantages, mais également de sérieuses limites. L’horizon du privé se limite à ce qui est directement rentable pour celui qui investit.
Les soviétiques et les chinois on montré de manière éclatante que les grandes politiques industrielle ne fonctionne pas. Il faut cesser de déifier les politiques, au mieux ils sont indolore pour la société (très rare), au pire ce sont des fossoyeurs. L’état ce n’est pas la solution c’est le problème.

Le tort de la France est sans doute d’avoir abandonné la logique de planification tout autant que d’avoir manqué d’ambition dans les secteurs technologiques.
Bien sur, bien sur ya qu’a instaurer la RDF et tout ira bien…

Et aujourd’hui, nous sommes trop “endommagés” économiquement pour ne compter que sur le seul développement de l’économie de marché. C’est parce que l’état à consciencieusement saboté l’économie de marché que nous sommes dans cette situation. Impôts énorme, réglementation kafkaïenne, manipulation des taux d’intérêt, manipulation de la monnaie, dette hors de contrôle, administration inefficace et pléthorique et j’en passe… Le marcher est un système extrêmemt performant mais il y des limites, à un moment donné, à force de charger la mule elle avance plus…

Nous avons grand besoin de gens comme ce monsieur qui semble avoir des réflexions intelligentes et clairvoyantes sur les enjeux du monde numérique.


Nous avons besoin d’entrepreneurs qui crée de la valeur et que l’état s’occupe de faire en sorte qu’ils puissent œuvrer dans les meilleurs conditions possible et surtout qu’on leur foute la paix. Que l’état s’occupe de la sécurité et de la justice correctement (on en est très loin) et laisse les gens vivre leur vie comme ils l’entendent.



sr17
Il y a 10 ans






psn00ps a écrit :

Il y en a un, évidente : pousser l’adoption d’une monnaie, de préférence bloquée en nombre comme le Bitcoin pour éviter le retour de la “planche à billets”.
Ca permettra de supprimer la colossale dette virtuelle que tous les pays du monde ont construite pendant des années.



Certains pensent qu’au contraire la planche à billet serait la solution.

Mais bon, à ce stade je pense qu’il faut réellement étudier toutes les idées sans préjugé.

Et les cryptomonnaies sont peut être une solution possible.


C’était le but premier de la TVA, qui est une invention française qui fête aujourd’hui ses 60 ans.
Seulement aujourd’hui il y a la TVA… plus la plétore de taxes rajoutées en 60 ans.
Il faut en supprimer pour faire des économies de gestion, en regrouper.


Clairement.

En additionnant tout, les prélèvement sont trop élevés. Donc il faut réduire les prélèvements.

Mais ce n’est pas tout :

Trop de petites taxes saupoudrées un peu partout coûtent très cher en frais de gestion aussi bien au niveau du public qui les administre qu’au niveau du privé qui paye pour les gérer.

A ceux qui pensent qu’il faut rogner sur la santé, la police ou les profs, je répondrait : non.

Regardez tout autour de vous l’argent que l’état gaspille à des choses totalement inutiles. Et vous trouverez quantité d’énormes économies à faire.

Apprenez le prix des choses : par exemple que la construction d’un rond point coute 1.5M d’euros en moyenne, vous comprendrez rapidement ou sont les économies potentielles.

Une grande partie des coûts de fonctionnement viens aussi de la réglementation pléthorique. Tout cela est t’il vraiment utile ? Si nous devons finire ruiné à cause de ça, je pense que la réponse est non.

Le pire, c’est que toutes ces dépenses inutiles ont fini par priver la france de vrais plans d’investissements. Au lieu construire des ronds points, on devrait fibrer la France, ce qui participerait à rendre les campagnes viables sur le plan économiques.



Anozer
Il y a 10 ans






psn00ps a écrit :

Alors celui qui veut faire de l’électronique va où ? <img data-src=" />



Ils ont créé un truc STI 2D je crois, où ils font de l’info, de l’électronique, de l’électrotech’, de la méca, etc. Oui car les mécas et électrotech aussi ont été supprimées. J’en sais pas beaucoup plus, mais aujourd’hui il n’existe plus aucune possibilité de se spécialiser dans ces domaines avant des études sup. Hors bac pro, mais c’pas la même sorte de poursuite d’étude.



2show7
Il y a 10 ans

Rien dit <img data-src=" />