Orange continue de voir ses résultats régresser mais voit des améliorations

Orange continue de voir ses résultats régresser mais voit des améliorations

Mais il faut les chercher

Avatar de l'auteur
Nil Sanyas

Publié dans

Économie

29/04/2014
23

Orange continue de voir ses résultats régresser mais voit des améliorations

L'opérateur historique français continue d'afficher une baisse de ses résultats financiers. La faute en grande partie aux chutes des prix qui font rage dans plusieurs pays, notamment en France. Quelques bonnes nouvelles sont toutefois au rendez-vous. Sosh continue de cartonner, tout comme la fibre optique, qui bat un nouveau record de recrutements. Son nombre de clients mobile hors M2M est de plus en progression, signe d'un rebond dans ce marché. Il s'agit de plus du meilleur premier trimestre depuis quatre ans en matière de recrutements de clients mobiles.

Orange Q1 2014

Un chiffre d'affaires en forte baisse

D'un point de vue financier, de nombreuses barrières ont été brisées par Orange lors de ce trimestre, mais pas dans le bon sens. Son chiffre d'affaires mondial est ainsi passé sous les 10 milliards d'euros (9,804 milliards précisément), en baisse de 4,6 %. La France n'est pas en reste avec un CA de 4,810 milliards d'euros (-5,1 %), dont 1,948 milliard d'euros (-9,7 %) pour ses services mobiles, néanmoins, cette baisse était supérieure lors des précédents trimestres, signe d'une amélioration. Mais le revenu moyen par abonné dans le mobile s'enfonce toujours un peu plus avec une nouvelle baisse de 10,4 % (voir plus bas). Quant à ses services fixes, ils limitent les dégâts avec 2,620 milliards d'euros, en légère baisse de 1,6 %. Si la téléphonie fixe continue de s'effondrer (-11,7 %), les services aux opérateurs, eux, progressent plus que sensiblement (+3,6 %) tandis que son chiffre d'affaires en haut débit fixe continue sa route (+0,6 %).

 

Notons de plus que pour la première fois, la région Afrique et Moyen-Orient passe la barre du milliard d'euros de chiffre d'affaires, représentant ainsi plus de 10 % des résultats d'Orange, soit plus que l'Espagne et la Pologne, deux pays majeurs pour l'opérateur. Il faut dire que l'Afrique et le Moyen-Orient ont enregistré une croissance de 5,7 % en un an, tandis que quasi tous les autres territoires du globe sont en baisse. Rajoutons que ses investissements se sont élevés à 1,161 milliard d’euros lors de ce trimestre, soit un taux d’investissement de 11,8 % du chiffre d’affaires.

14 000 nouveaux clients mobiles, dont 192 000 en M2M...

Du côté des clients en France, comme vous pouvez le voir dans le tableau ci-dessus, il n'y a pas de quoi sauter au plafond. Après un très bon dernier trimestre 2013, le début d'année 2014 repart avec un nombre de nouveaux abonnés forfaits à peine supérieur aux pertes des clients prépayés. Le bilan n'en reste pas moins positif avec 14 000 clients supplémentaires au total en France, ce qui reste bien mieux que les 615 000 clients perdus début 2012 et les 361 000 clients évaporés lors des trois premiers mois de l'année 2013.

 

Orange Q1 2014

 

Il est toutefois important de noter que parmi les 281 000 nouveaux abonnés (forfaits), le marché Machine to Machine (M2M), qui permet à des appareils de communiquer entre eux grâce à des forfaits mobiles, a représenté une part majeure de cette croissance. Le M2M cumule ainsi 1,952 million d'abonnements, dont 192 000 nouveaux lors du premier trimestre. Hors M2M, Orange n'a ainsi affiché qu'une croissance de 86 000 clients, ce qui n'est pas non plus exceptionnel.

Le revenu moyen par client mobile continue de souffrir

Concernant l'ARPU, c'est-à-dire le revenu moyen par client, il ne cesse de diminuer, pour le malheur de ses financiers. Désormais, au 31 mars 2014, il n'est désormais que de 289 euros sur une base annuelle et pour les clients mobiles français uniquement. Cet ARPU était de 295 euros au 31 décembre dernier. Il s'agit du plus bas niveau depuis de très longues années pour l'opérateur.

 

Dans les détails, ce revenu moyen annuel est de 364 euros parmi les abonnés (forfaits), soit tout de même une baisse de 10 euros en 3 mois. Il s'agit là encore du plus faible résultat depuis très longtemps. Quant aux clients prépayés, ils ne rapportent en moyenne que 70 euros par an, soit 5 euros de moins par rapport à fin 2013. Sur une base mensuelle, tous ces chiffres signifient qu'en moyenne, un client mobile génère à peine plus de 24 euros, dont un peu plus de 30 euros pour les abonnés et un tout petit moins de 6 euros par mois pour les clients prépayés. Une misère concernant ces derniers, sachant qu'ils représentent tout de même encore 22 % de la clientèle mobile d'Orange France.

Quelques rayons de lumière

Bonnes nouvelles néanmoins, Sosh continue sa très belle progression, avec désormais 2,065 millions de clients, dont 211 000 de plus début 2014 et près d'un million supplémentaire en un an. Une performance copiée par son offre Open, qui a lui aussi passé une barre symbolique, avec 5,163 millions d'abonnés, dont 383 000 de plus en trois mois et 1,725 million supplémentaires en un an.

 

Autre nouvelle positive, Orange indique qu'il couvre désormais 58 % de la population en 4G/LTE, alors que l'opérateur revendiquait une couverture de 55 % aux dernières nouvelles. Cela lui permet ainsi de cumuler 1,4 million de clients dits 4G.

La fibre cartonne, l'ADSL régresse

Concernant le marché fixe (internet), le bilan est très différent du marché mobile pour Orange. En France, il compte donc 10,139 millions de clients haut débit, soit une légère progression de 31 000 abonnés en trois mois. Signe que l'opérateur historique vit bien une transformation de sa clientèle, son nombre d'abonnés ADSL diminue, avec 9,729 millions de clients, soit une perte de 20 000. Une diminution qui n'est pas si étonnante dès lors que ce marché a très peu progressé ces derniers trimestres, avec notamment à peine 15 000 clients supplémentaires lors des six premiers mois de l'année 2013.

 

Orange FTTH Q1 2014

 

A contrario, la fibre optique est en très grande forme. Comme le tableau ci-dessus le montre parfaitement, la croissance est plus que jamais au rendez-vous, avec 47 000 abonnés FTTH supplémentaires début 2014, pour un total de 365 000 clients. Un très bon résultat, d'autant que sur douze mois, la croissance est de quasi 160 000 abonnés. À ce rythme, Orange pourrait même atteindre plus de 50 000 clients fibre de plus par trimestre, soit plus de 200 000 par an.

 

Sans surprise, Orange est donc de loin l'opérateur numéro un en France en matière de fibre optique jusqu'à l'abonné, alors que SFR revendiquait près de 200 000 clients fin 2013 et que Free reste muet sur ce point. Il faut dire que contrairement à ses concurrents, la société dirigée par Stéphane Richard branche chaque jour de nombreux territoires en FTTH. Rien que lors du premier trimestre, 171 000 foyers ont été rajoutés, ceci « malgré des conditions météorologiques défavorables » indique-t-on. Au total, Orange compte donc 2,744 millions de foyers raccordables à la fibre optique (vertical), soit 877 000 de plus en un an.

Encore 80 000 clients bas débit

Notez que du côté des autres types de clients internet, Orange comptabilise 44 000 abonnés à des offres de type satellite ou autres. Quant aux abonnés bas débit, ils ne sont plus que 80 000, soit le niveau le plus bas de l'histoire de l'opérateur. Cela représente une baisse de 5000 clients bas débit en trois mois, et de 22 000 en un an. À ce rythme, il faudra donc encore près de quatre ans pour que le bas débit disparaisse totalement.

 

Concernant le revenu moyen par abonné (ARPU) en haut débit, il diminue aussi, mais à un rythme incomparable à celui du mobile, puisqu'il est aujourd'hui de 33,6 euros par mois, soit 20 centimes de moins que fin 2013 et 90 centimes de moins que début 2013.

Près de 240 millions de clients dans le monde

Enfin, voici le bilan des clients d'Orange en France :

  • Clients mobiles : 26,950 millions (+14 000 en trois mois)
    • Forfaits : 21,064 millions (+281 000)
      • dont M2M : 1,952 million (+192 000)
    • Prépayé : 5,886 millions (-267 000)
    • VoIP : 8,766 millions
    • IPTV+satellite : 5,709 millions
  • Clients haut débit : 10,139 millions (+31 000)
    • ADSL : 9,729 millions (-20 000)
    • FTTH : 365 000 (+47 000)
    • Satellite : 44 000 (+4 000)
  • Open : 36 % des clients fixes abonnés (27 % il y a un an)

 

Orange Q1 2014

La France représente moins de 50 % du chiffre d'affaires mondial d'Orange

 

Et le bilan des clients d'Orange dans le monde :

  • Nombre de clients total (mobiles et fixes) : 239,4 millions (+4,2 %)
  • Mobile : 181,7 millions de clients (+5,8 %)
    • dont 62,6 millions d'abonnés (forfaits)
    • dont 119,1 millions de clients prépayés
    • dont Afrique et Moyen-Orient : 91,3 millions (+11,4 %)
  • Fixe : 41,965 millions de clients
    • dont 15,6 millions en haut débit (+4,1 %)
      • dont 15,080 millions en ADSL
      • dont 430 000 en FTTH (85 % en France)
    • VoIP : 10,790 millions (dont 81 % en France)
    • IPTV+satellite : 6,644 millions (dont 86 % en France)
23

Écrit par Nil Sanyas

Tiens, en parlant de ça :

Sommaire de l'article

Introduction

Un chiffre d'affaires en forte baisse

14 000 nouveaux clients mobiles, dont 192 000 en M2M...

Le revenu moyen par client mobile continue de souffrir

Quelques rayons de lumière

La fibre cartonne, l'ADSL régresse

Encore 80 000 clients bas débit

Près de 240 millions de clients dans le monde

Commentaires (23)


Le 29/04/2014 à 15h 49

Moi j’aimerais bien me rajouter en client fibre mais elle est à 200m de chez moi <img data-src=" />




Sans surprise, Orange est donc de loin l’opérateur numéro un en France en matière de fibre optique jusqu’à l’abonné, alors que SFR revendiquait près de 200 000 clients fin 2013 et que Free reste muet sur ce point. Il faut dire que contrairement à ses concurrents, la société dirigée par Stéphane Richard branche chaque jour de nombreux territoires en FTTH.



Même si la fibre jusqu’à l’abonné est installée surtout par Orange ou SFR, n’existe-t-il pas, dans les zones moyennement denses, une desserte des autres opérateurs (qui ne souhaitent pas investir matériellement) pour permettre de diversifier les offres commerciales disponibles ?


Le 29/04/2014 à 15h 57

Le basculement ADSL vs Fibre est en train de de faire.

Depuis octobre 2013 tous les NRA Orange sont compatibles VDSL2


Le 29/04/2014 à 16h 01







joma74fr a écrit :



Même si la fibre jusqu’à l’abonné est installée surtout par Orange ou SFR, n’existe-t-il pas, dans les zones moyennement denses, une desserte des autres opérateurs (qui ne souhaitent pas investir matériellement) pour permettre de diversifier les offres commerciales disponibles ?









tu veux pas non plus que Orange t’installe la fibre pour que tu puisses t’abonner chez Free, non?



Le 29/04/2014 à 16h 02

demande a ILIAD d’installer la fibre ….


Le 29/04/2014 à 16h 05







joma74fr a écrit :



Même si la fibre jusqu’à l’abonné est installée surtout par Orange ou SFR, n’existe-t-il pas, dans les zones moyennement denses, une desserte des autres opérateurs (qui ne souhaitent pas investir matériellement) pour permettre de diversifier les offres commerciales disponibles ?







Un accès au réseau fibre Orange par les autres opérateurs ?

Ce n’est pas encore à l’ordre du jour il me semble…



En revanche, ce que je sais, c’est que lorsque les opérateurs installent la fibre, il en mettent une pour eux, et une autre pour un autre opérateur… Est-ce légal ? En prévision ? Aucune idée…









alexjo74 a écrit :



tu veux pas non plus que Orange t’installe la fibre pour que tu puisses t’abonner chez Free, non?









curuba a écrit :



Un accès au réseau fibre Orange par les autres opérateurs ?

Ce n’est pas encore à l’ordre du jour il me semble…



En revanche, ce que je sais, c’est que lorsque les opérateurs installent la fibre, il en mettent une pour eux, et une autre pour un autre opérateur… Est-ce légal ? En prévision ? Aucune idée…







Dans les zones les moins denses, il n’y aura jamais plus de 1 ou 2 fibres dans les rues et d’après ce que j’avais compris, l’Arcep avait prévu une procédure d’abonnement un peu semblable à ce qui se pratique pour le cuivre et les abonnements DSL.



coket Abonné
Le 29/04/2014 à 16h 20

Je crois que 18 mois après l’installation fibre par un FAI, tu peux choisir celui que tu veux… vu ça quelque part mais je ne sais plus où… Je suppose qu’une compensation pour le FAI ayant installé est prévue, un peu comme la location de la boucle locale.


Jarodd Abonné
Le 29/04/2014 à 16h 32



Sans surprise, Orange est donc de loin l’opérateur numéro un en France en matière de fibre optique jusqu’à l’abonné, alors que SFR revendiquait près de 200 000 clients fin 2013 et que Free reste muet sur ce point.





Et Orange va bientôt en avoir un client fibre de plus. Free ne s’intéresse qu’au mobile, marre d’attendre. J’ai beau être fidèle, faire 50 en descendant et 200 en ascendant, ça mérite une infidélité <img data-src=" />


Le 29/04/2014 à 16h 56







coket a écrit :



Je crois que 18 mois après l’installation fibre par un FAI, tu peux choisir celui que tu veux… vu ça quelque part mais je ne sais plus où… Je suppose qu’une compensation pour le FAI ayant installé est prévue, un peu comme la location de la boucle locale.





Encore une fois, on peut choisir…à condition que le FAI veuille venir! et donc y installe son matos!



Le 29/04/2014 à 17h 51







coket a écrit :



Je crois que 18 mois après l’installation fibre par un FAI, tu peux choisir celui que tu veux… vu ça quelque part mais je ne sais plus où… Je suppose qu’une compensation pour le FAI ayant installé est prévue, un peu comme la location de la boucle locale.







Ou la la, y a du lourd ! <img data-src=" />



SebGF Abonné
Le 29/04/2014 à 18h 13







coket a écrit :



Je crois que 18 mois après l’installation fibre par un FAI, tu peux choisir celui que tu veux… vu ça quelque part mais je ne sais plus où… Je suppose qu’une compensation pour le FAI ayant installé est prévue, un peu comme la location de la boucle locale.







De ce que j’avais regardé quand je m’étais renseigné sur le sujet, l’opérateur qui fibre un immeuble installe également un point de mutualisation.

Comme ça, les autres opérateurs qui déploient horizontalement peuvent se raccorder à celui-ci ensuite et le client pourra avoir accès aux différents réseaux qui ont déployé dans sa zone.



Par contre il me semble que ça n’est éligible que pour les opérateurs qui exploitent la même techno fibre (GPON pour la majorité, P2P pour Free), mais je ne suis pas sur non plus.



Le 29/04/2014 à 18h 20

Une base client qui augmente, un EBITDA qui se maintient… c’est plutôt pas mal dans le contexte <img data-src=" />



Le 29/04/2014 à 18h 27

Et en janvier 2016, hop plus d’itinérance 2G. La partie de rigolade va pouvoir commencer ! <img data-src=" />


Jarodd Abonné
Le 29/04/2014 à 18h 32

D’ici là BT aura vendu son réseau à Free <img data-src=" />



Enfin Niel l’espère très très fort <img data-src=" />


Le 29/04/2014 à 18h 39

C’est surtout Free qui est à vendre.


patos Abonné
Le 29/04/2014 à 18h 53







Enyths a écrit :



Moi j’aimerais bien me rajouter en client fibre mais elle est à 200m de chez moi <img data-src=" />





Pareil, mais j’ai un peu moins de 50m <img data-src=" />



Le 29/04/2014 à 19h 45







coket a écrit :



Je crois que 18 mois après l’installation fibre par un FAI, tu peux choisir celui que tu veux… vu ça quelque part mais je ne sais plus où… Je suppose qu’une compensation pour le FAI ayant installé est prévue, un peu comme la location de la boucle locale.





C’est 3 mois pas 18 mois



Larsene_IT Abonné
Le 30/04/2014 à 07h 37

A mon boulot, l’accès fibre est liée au prestataire ayant installé la fibre (chez nous Alsace Connexia) qui la loue ensuite au FAI. Bon, il s’agit d’une fibre pro, dans mon cas, mais aucun autre prestataire ne semble vouloir la reprendre à son compte en augmentant nos débit (j’aimerais bien un petit 100Mo) car le tarif d’Alsace Connexia semble bien trop onéreux …



C’est pas ma spécialité, mais si vous avez des pistes pour un prestataire moins cher ou avec un meilleur débit (on paie env. 1000€/mois :-| en 20Mo GTR-4H)


Dans le guide de l’Arcep (page 14) il y a cette réponse :



Les habitants de mon immeuble pourront-ils avoir immédiatement accès aux services de l’ensemble des opérateurs ?



La mutualisation du réseau FttH installé dans l’immeuble permet à l’ensemble des opérateurs d’utiliser ce réseau pour desservir les habitants de l’immeuble. Cependant, pour accéder aux services d’un opérateur donné, il faut que celui-ci ait raccordé son réseau horizontal dans la rue au réseau de votre immeuble.

Le raccordement des différents opérateurs aux réseaux des immeubles se fait de manière progressive. N’hésitez pas à vous renseigner auprès des différents opérateurs pour savoir si vous pouvez bénéficier de leurs offres de services FttH.



Donc, si j’en crois ce guide, il existe une mutualisation obligatoire du réseau vertical dans la colonne montante de l’immeuble. Mais il n’existe pas encore de mutualisation obligatoire du réseau horizontal dans la rue. Pas de trace non plus, d’un délai d’abonnement avant de pouvoir changer de fournisseur de services telecom, Pour souscrire un abonnement, il faut que le fournisseur dispose d’une fibre optique dans la rue, au pied de l’habitation.



Il existe peut-être quelques rares accords de mutualisation du réseau horizontal dans la rue entre opérateurs telecom, dans des endroits difficiles à fibrer, mais c’est sûrement anecdotique.


Le 30/04/2014 à 13h 02

A l’origine Orange est une marque Britannique, je suis donc surpris de ne pas voir les chiffres de la filiale anglaise comme gros contributeur.








Oryzon a écrit :



A l’origine Orange est une marque Britannique, je suis donc surpris de ne pas voir les chiffres de la filiale anglaise comme gros contributeur.





Orange UK n’existe plus depuis 2009 ayant fusionné à 50% avec T-Mobile (groupe Deutsche Telekom). La co-entreprise s’appelle EE (Everything Everywhere).









Oryzon a écrit :



A l’origine Orange est une marque Britannique, je suis donc surpris de ne pas voir les chiffres de la filiale anglaise comme gros contributeur.





Dans le communique de presse complet (page 13 du pdf) sur la page orange.com (lien au début de l’article de NextINpact) :



31 mars 2014 EE Royaume-uni

Services mobiles

Nombre de clients* (millions) : 24,576




  • dont clients bénéficiant d’un forfait (millions) : 14,473

    ARPU total (£/mois, sur la base du chiffre d’affaires trimestriel) : 18,7

    Services fixes

    Nombre de clients haut débit (000s) : 745



    * Hors clients des MVNO.

    Les bases-clients d’EE sont consolidées à 50% dans les bases-clients du Groupe Orange.