Comment le gouvernement va imposer la facturation électronique

Comment le gouvernement va imposer la facturation électronique

Une mesure de bonne facture

Avatar de l'auteur
Xavier Berne

Publié dans

Droit

30/06/2014
43

Comment le gouvernement va imposer la facturation électronique

Le gouvernement a publié vendredi l’ordonnance visant à généraliser progressivement, à partir de 2017, la facturation dématérialisée pour les services de l’État, des collectivités territoriales et des établissements publics. À compter du 1er janvier 2020, toutes les entreprises fournissant des biens ou des services à ces administrations devront donc en passer obligatoirement par le format électronique.

carte de crédit argent

 

Mercredi dernier, Michel Sapin a présenté en Conseil des ministres une ordonnance censée permettre à la France d’économiser 375 millions d’euros par an. Comment ? En dématérialisant systématiquement à partir de 2017 les factures reçues (puis payées) à la fois par l’État, les collectivités territoriales et les établissements publics. De très nombreuses administrations seront donc concernées : des différents ministères aux départements, communes et régions, en passant par les universités ou même la SNCF.

 

Actuellement, les 95 millions de factures reçues chaque année par l'État, les collectivités territoriales et les établissements publics s’avèrent « transmises, dans leur grande majorité, sous format papier », nous apprend un rapport annexé à la fameuse ordonnance, qui a été publiée vendredi au Journal Officiel. Et pour cause. Depuis le 1er janvier 2012, seul l'État est obligé d'accepter les factures émises par ses fournisseurs dans un format électronique. Ainsi, sur les 4 millions de factures reçues annuellement par ses services, « seules 34 000 » le sont dans un tel format. Autrement dit, les fournisseurs, les collectivités territoriales et les établissements publics n’ont aucune contrainte particulière en la matière.

Un portail unique pour les factures, un décret viendra encore préciser le dispositif

Du coup, l’ordonnance préparée par le gouvernement va imposer un double mouvement. À partir du 1er janvier 2017, l’État, les collectivités territoriales et les établissements publics seront tous tenus d’accepter les factures dématérialisées. De leur côté, les entreprises seront progressivement obligées de les émettre dans un tel format, selon le calendrier suivant :

  • Au 1er janvier 2017 pour les grandes entreprises et les fournisseurs publics,
  • Au 1er janvier 2018 pour les entreprises de taille intermédiaire,
  • Au 1er janvier 2019 pour les petites et moyennes entreprises,
  • Au 1er janvier 2020 pour les microentreprises.

Même si un décret en Conseil d'État devra encore venir fixer les modalités d'application de cette ordonnance, il est prévu que l’État mette gratuitement à disposition de ses fournisseurs une solution mutualisée dénommée « portail de facturation », laquelle doit permettre « le dépôt, la réception et la transmission des factures sous forme électronique ». Suite à l’annonce en Conseil des ministres, l’exécutif affirmait la semaine dernière que le portail en question existait déjà.

Un bénéfice de 710 millions d’euros attendu en année pleine

Le rapport annexé à l’ordonnance ne cesse de vanter les mérites de l’évolution qui s’annonce. Ce saut en avant est ainsi présenté comme une mesure de simplification « essentielle », tant pour l’administration que pour les entreprises. « La dématérialisation de ces échanges est en effet de nature à alléger la charge administrative pesant sur les entreprises, tout en facilitant les travaux des pouvoirs publics » est-il ainsi écrit. Des gains devraient plus précisément se faire sentir au niveau de la « rapidité dans l'envoi et le traitement de la facture, l'automatisation de la saisie, l'archivage électronique et la traçabilité des flux ».

 

Autrement dit, les 710 millions d’euros de bénéfices attendus par année pleine (375 millions pour l’administration, 335 millions pour les fournisseurs) se feront tant sur des économies (de papier, de frais d’envoi...) que sur des gains d’efficacité dans le traitement des dossiers. Le rapport sur la facturation électronique indique au passage que la dématérialisation offrira de nouveaux services aux entreprises, « telle la possibilité de suivi en ligne de l'état de traitement des factures émises ».

43

Écrit par Xavier Berne

Tiens, en parlant de ça :

Sommaire de l'article

Introduction

Un portail unique pour les factures, un décret viendra encore préciser le dispositif

Un bénéfice de 710 millions d’euros attendu en année pleine

Commentaires (43)


Le 30/06/2014 à 09h 13

Avec l’argent économisé sur la facture numérique, il faudra investir pour limiter la fracture numérique.


Le 30/06/2014 à 09h 16

Yay encore du boulo pour les consultants <img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" />


On voit ca arriver gros comme un camion :

-Projet usine à gaz vendu par de gros institutionnels (IBM, Microsoft, Cap Gemini, atos)

-4 ans de retard et abandon de la plateforme initiale pour 3 reboots

-Surcout estimé de 500%

-solution mise en oeuvre ineficace, chronophage et couteuse pour les fournisseurs

-Aucune economie realisée tant en couts de fonctionnements qu’en fonctionnaires impliqués. Pire on va en recruter d’autres pour compenser le desastre.



Qui prend les paris ?


NiCr Abonné
Le 30/06/2014 à 09h 20







AlphaBeta a écrit :



Qui prend les paris ?







http://www.arjel.fr/ <img data-src=" />



durthu Abonné
Le 30/06/2014 à 09h 24

Ont ils pris en compte les investissements nécessaires à l’archivage et la gestion de ses factures ?



D’ailleurs, est ce qu’un Inpactien connaitrait un logiciel (si possible libre et multiplateforme) pour gérer l’archivage et permettant de scanner des factures, docs persos ?


Le 30/06/2014 à 09h 39







AlphaBeta a écrit :



On voit ca arriver gros comme un camion :



-Projet usine à gaz vendu par de gros institutionnels (IBM, Microsoft, Cap Gemini, atos)





Vive le consulting … et les travers qui vont avec <img data-src=" />





AlphaBeta a écrit :



-4 ans de retard et abandon de la plateforme initiale pour 3 reboots

-Surcout estimé de 500%

-solution mise en oeuvre ineficace, chronophage et couteuse pour les fournisseurs

-Aucune economie realisée tant en couts de fonctionnements qu’en fonctionnaires impliqués. Pire on va en recruter d’autres pour compenser le desastre.





Vision pessimiste mais qui retranscrit bien la réalité de certains projets.

Dommage de condamner un projet en avance sur la base de ceux qui ont échoués … verre à moitié plein ou à moitié vide ?



Qui prend les paris ?[/quote]



je prend le paris. La demat fiscal à plusieurs avantages:




  1. Ecologiquement on sauvera quelques arbres en plus mais on perdra sur la conso electrique des serveurs qui vont devoir stocker les e-factures. Mais je pense que le gain est plus important pour les e-factures, faut bien de l’energie pour abattre les arbres et les transformer …

  2. Gain en espace de stockage physique :-), le stockage à un cout et on le réduit par ce biais, le gain sera faible … mais 1 + 1 +1 … au final c’est déjà ça de pris.

  3. Accéder aux factures partout à travers le monde

  4. C’est déjà le cas, beaucoup de factures sont scannées et envoyés par mail pour un gain de temps et de ré-activité. Après la légitimité c’est une autre histoire.



    En revanche le gros point sur lequel je me questionne, c’est la sécurité et la volatilité des données …





luxian Abonné
Le 30/06/2014 à 09h 40







durthu a écrit :



Ont ils pris en compte les investissements nécessaires à l’archivage et la gestion de ses factures ?



D’ailleurs, est ce qu’un Inpactien connaitrait un logiciel (si possible libre et multiplateforme) pour gérer l’archivage et permettant de scanner des factures, docs persos ?







+1 pour la solution logiciel libre toute faite.

D’ailleurs mon expert comptable m’avait posé la question en septembre pour ses autres clients et je cherche encore (enfin je ne fais pas que ça).



Ma solution pour le moment (mais ça dépend des possibilités du scanner) :





  • Paramétrer l’imprimante pour qu’elle dépose dans un répertoire réseau le fichier PDF numérisé

  • Si ton expert comptable est chiantun peu exigeant, tu paramètres ton PDF pour ne faire pas plus de 150dpi et limiter la taille du fichier résultat, paramétrer aussi pour créer un PDF de plusieurs pages à chaque fois car tu as des factures sur plusieurs pages (ou alors tu peux numériser en 1 fichier la facture et la facturette de CB)

  • Renommer le fichier pour le classer

  • En profiter pour faire tes saisies à la main dans ton outil de comptabilité

  • Ensuite, libre à toi de t’assurer que ce répertoire “partagé” par ton PC est en réalité une Box-cloud que tu partages en partie avec ton expert comptable (donc il a accès à une Box-cloud dédiée et les deux Box ont un répertoire partagé en commun) <img data-src=" />









    L’imprimante / scanner HP m276nw, ou la 275n, pour les employer ainsi, marche très bien pour cela (dépôt de fichier sur clé USB / répertoire réseau partagé via samba/SMB / envoir par courriel).



    Dans tous les cas, tu devras faire des saisies à la main … et il est inutile d’espérer un logiciel PARFAIT / TOUT FAIT (au moins sous GPL).

    En effet, même s’il y avait un OCR, il faudrait qu’il soit suffisament intelligent pour savoir comprendre toutes les mises en formes - les plus stupides les unes que les autres - et aller chercher les bonnes informations là ou elles se trouvent à ta place (numéro de facture, montant TTC, montant HT, montant TVA, nom fournisseur etc etc …).





Le 30/06/2014 à 09h 44







Yenorin a écrit :



Avec l’argent économisé sur la facture numérique, il faudra investir pour limiter la fracture numérique.







Ou en profiter pour éponger les dettes de l’état français et ne pas repousser cette échéance à plus tard ou aux n générations à venir ?



durthu Abonné
Le 30/06/2014 à 09h 47







luxian a écrit :



+1 pour la solution logiciel libre toute faite.

D’ailleurs mon expert comptable m’avait posé la question en septembre pour ses autres clients et je cherche encore (enfin je ne fais pas que ça).







J’avais vu un logiciel assez simple dans linux france magazine mais je me souviens plus du nom. Par contre, il n’y avait pas de système d’OCR mais je crois qu’un système de tag était disponible.



Je posais juste la question pour un usage personnel. Je voudrais pouvoir archiver mes documents et les retrouver rapidement lorsque j’ai besoin d’en faire une copie.



Le 30/06/2014 à 09h 56







akyo a écrit :



je prend le paris. La demat fiscal à plusieurs avantages:




  1. Ecologiquement on sauvera quelques arbres en plus mais on perdra sur la conso electrique des serveurs qui vont devoir stocker les e-factures. Mais je pense que le gain est plus important pour les e-factures, faut bien de l’energie pour abattre les arbres et les transformer …

  2. Gain en espace de stockage physique :-), le stockage à un cout et on le réduit par ce biais, le gain sera faible … mais 1 + 1 +1 … au final c’est déjà ça de pris.

  3. Accéder aux factures partout à travers le monde

  4. C’est déjà le cas, beaucoup de factures sont scannées et envoyés par mail pour un gain de temps et de ré-activité. Après la légitimité c’est une autre histoire.



    En revanche le gros point sur lequel je me questionne, c’est la sécurité et la volatilité des données …







    Il y a aussi la plus grande vitesse de traitement (on économise au moins le transfert de la poste), largement moins d’erreur de saisies.



    Pour moi c’était de toute façon un passage obligé, et de nombreux fournisseurs sont déjà obligés de passer à la dématérialisation de facture d’une manière ou d’une autre (et bossant sur des projets de démat de grand groupes, j’en sais quelque chose <img data-src=" /> ).



    Mais oui, le projets de démat se traduisent rarement par des baisse de personnel, mais en général, on remplace les personnes qui font de la saisie (travail rébarbatif, grosse source d’erreur, peu valorisant), par des comptables qui gérent les factures au jour le jour (travail de suivi, correction/demande d’avoir, largement plus valorisant).





    Et la boite gagne un meilleur suivi des raisons de retard de traitement de facture <img data-src=" />



Le 30/06/2014 à 10h 01







atomusk a écrit :



Il y a aussi la plus grande vitesse de traitement (on économise au moins le transfert de la poste), largement moins d’erreur de saisies.



Pour moi c’était de toute façon un passage obligé, et de nombreux fournisseurs sont déjà obligés de passer à la dématérialisation de facture d’une manière ou d’une autre (et bossant sur des projets de démat de grand groupes, j’en sais quelque chose <img data-src=" /> ).



Mais oui, le projets de démat se traduisent rarement par des baisse de personnel, mais en général, on remplace les personnes qui font de la saisie (travail rébarbatif, grosse source d’erreur, peu valorisant), par des comptables qui gérent les factures au jour le jour (travail de suivi, correction/demande d’avoir, largement plus valorisant).





Et la boite gagne un meilleur suivi des raisons de retard de traitement de facture <img data-src=" />







Super on est au moins 2 à prendre le pari <img data-src=" />



Je me sens moins seul ;-)

même si la question était rhétorique.



Le 30/06/2014 à 10h 01







luxian a écrit :



+1 pour la solution logiciel libre toute faite.

D’ailleurs mon expert comptable m’avait posé la question en septembre pour ses autres clients et je cherche encore (enfin je ne fais pas que ça).



Ma solution pour le moment (mais ça dépend des possibilités du scanner) :





  • Paramétrer l’imprimante pour qu’elle dépose dans un répertoire réseau le fichier PDF numérisé

  • Si ton expert comptable est chiantun peu exigeant, tu paramètres ton PDF pour ne faire pas plus de 150dpi et limiter la taille du fichier résultat, paramétrer aussi pour créer un PDF de plusieurs pages à chaque fois car tu as des factures sur plusieurs pages (ou alors tu peux numériser en 1 fichier la facture et la facturette de CB)

  • Renommer le fichier pour le classer

  • En profiter pour faire tes saisies à la main dans ton outil de comptabilité

  • Ensuite, libre à toi de t’assurer que ce répertoire “partagé” par ton PC est en réalité une Box-cloud que tu partages en partie avec ton expert comptable (donc il a accès à une Box-cloud dédiée et les deux Box ont un répertoire partagé en commun) <img data-src=" />









    L’imprimante / scanner HP m276nw, ou la 275n, pour les employer ainsi, marche très bien pour cela (dépôt de fichier sur clé USB / répertoire réseau partagé via samba/SMB / envoir par courriel).



    Dans tous les cas, tu devras faire des saisies à la main … et il est inutile d’espérer un logiciel PARFAIT / TOUT FAIT (au moins sous GPL).

    En effet, même s’il y avait un OCR, il faudrait qu’il soit suffisament intelligent pour savoir comprendre toutes les mises en formes - les plus stupides les unes que les autres - et aller chercher les bonnes informations là ou elles se trouvent à ta place (numéro de facture, montant TTC, montant HT, montant TVA, nom fournisseur etc etc …).







    Perso je suis en plein dedans mais pas avec du libre ^^.

    Ça marche plutôt pas mal le logiciel reconnait la facture (montant date fournisseur etc…) on a entre 50% et 80% de reconnaissance.

    Puis une fois la reconnaissance effectué il y a un Workflow qui se met en place pour la validation de la facture puis l’archivage.

    Le gros avantage c’est la recherche de facture plus besoin d’aller aux archives on peut retrouver une facture de n’importe quelle poste en moins de 1min chrono en main.



Soriatane Abonné
Le 30/06/2014 à 10h 02

Sans passer le scanner, quand on sait que la majorité des factures sont produites sur un ordinateur, il faut juste utiliser la fonction exporter en PDF au lieu de faire imprimer (ou créer une imprimante PDF virtuelle). Ras le bol des PDF qui ne sont que des impressions scannées (et où l’on ne peux pas faire de CTRL + F)



Apache OpenOffice et LibreOffice le font depuis des lustres, il faut juste créer le modèle de facture.

MS Office le fait depuis la version 2010.



Pour les logiciels plus spécialisés en comptabilité, je serais surpris que cette fonctionnalité n’existe pas en 2014. Dans ce cas espérons que cette ordonnance va stimuler les éditeurs à intégrer cette fonctionnalité dans leur logiciel.


Le 30/06/2014 à 10h 08







Frenchix a écrit :



Perso je suis en plein dedans mais pas avec du libre ^^.

Ça marche plutôt pas mal le logiciel reconnait la facture (montant date fournisseur etc…) on a entre 50% et 80% de reconnaissance.

Puis une fois la reconnaissance effectué il y a un Workflow qui se met en place pour la validation de la facture puis l’archivage.

Le gros avantage c’est la recherche de facture plus besoin d’aller aux archives on peut retrouver une facture de n’importe quelle poste en moins de 1min chrono en main.







Moi je bosse avec du Readsoft (je bosse sur l’intégration dans SAP). Il semble que c’est similaire (et clairement pas libre <img data-src=" />).



Il y a un outil de scan dans lequel tu préenregistre les différents design de tes factures de fournisseur, et il essaye de faire de la reco. Il semble que ça marche pas trop mal.



Le 30/06/2014 à 10h 10







Soriatane a écrit :



Sans passer le scanner, quand on sait que la majorité des factures sont produites sur un ordinateur, il faut juste utiliser la fonction exporter en PDF au lieu de faire imprimer (ou créer une imprimante PDF virtuelle). Ras le bol des PDF qui ne sont que des impressions scannées (et où l’on ne peux pas faire de CTRL + F)



Apache OpenOffice et LibreOffice le font depuis des lustres, il faut juste créer le modèle de facture.

MS Office le fait depuis la version 2010.



Pour les logiciels plus spécialisés en comptabilité, je serais surpris que cette fonctionnalité n’existe pas en 2014. Dans ce cas espérons que cette ordonnance va stimuler les éditeurs à intégrer cette fonctionnalité dans leur logiciel.







Si c’était du PDF “généré” ça serait facile <img data-src=" />

Le problème reste que la plus-part des factures arrivent encore sur Papier …



Le 30/06/2014 à 10h 19

Les fichiers *.pdf, seront réimprimés … c’est ça le truc<img data-src=" />


Le 30/06/2014 à 10h 28

Dans un monde merveilleux j’aurais dit que c’est une bonne décision et que cela va être grandement bénéfique en cout & vitesse de traitement mais vu que là on parle de l’état je pense que AlphaBeta et largement plus proche de la réalité <img data-src=" />


Le 30/06/2014 à 10h 30







yoda_testeur a écrit :



Les fichiers *.pdf, seront réimprimés … c’est ça le truc<img data-src=" />







Réimprimés envoyé par la poste à la bonne administration PUIS rescanné.



durthu Abonné
Le 30/06/2014 à 10h 30







Soriatane a écrit :



Sans passer le scanner, quand on sait que la majorité des factures sont produites sur un ordinateur, il faut juste utiliser la fonction exporter en PDF au lieu de faire imprimer (ou créer une imprimante PDF virtuelle). Ras le bol des PDF qui ne sont que des impressions scannées (et où l’on ne peux pas faire de CTRL + F)



Apache OpenOffice et LibreOffice le font depuis des lustres, il faut juste créer le modèle de facture.

MS Office le fait depuis la version 2010.



Pour les logiciels plus spécialisés en comptabilité, je serais surpris que cette fonctionnalité n’existe pas en 2014. Dans ce cas espérons que cette ordonnance va stimuler les éditeurs à intégrer cette fonctionnalité dans leur logiciel.







C’est ce que je fais quand je veux conserver un document. Je ne m’amuse pas à l’imprimer et ensuite le scanner. Comme tu le soulignes, la fonction recherche (Ctrl+F) est utilisable dans ce cas.



Il faut que je retrouve l’article mais un développeur cherchait grâce à un OCR à réaliser un PDF à partir d’un document papier. Ce fichier PDF comportait deux “couches”, une avec les images et une avec le texte permettant de faire des recherches.



Le 30/06/2014 à 10h 37







durthu a écrit :



Il faut que je retrouve l’article mais un développeur cherchait grâce à un OCR à réaliser un PDF à partir d’un document papier. Ce fichier PDF comportait deux “couches”, une avec les images et une avec le texte permettant de faire des recherches.







La plupart des bonnes imprimantes/scanners le font ! <img data-src=" />



Le 30/06/2014 à 10h 38







durthu a écrit :



Ont ils pris en compte les investissements nécessaires à l’archivage et la gestion de ses factures ?



D’ailleurs, est ce qu’un Inpactien connaitrait un logiciel (si possible libre et multiplateforme) pour gérer l’archivage et permettant de scanner des factures, docs persos ?







Tu peux regarder là:

https://linuxfr.org/wiki/projets_libres_linuxfr#gestion-%C3%89lectronique-de-doc…



Le 30/06/2014 à 10h 52







durthu a écrit :



D’ailleurs, est ce qu’un Inpactien connaitrait un logiciel (si possible libre et multiplateforme) pour gérer l’archivage et permettant de scanner des factures, docs persos ?







Evernote ? <img data-src=" /><img data-src=" /><img data-src=" />



crazytiti Abonné
Le 30/06/2014 à 11h 02

Il y a un truc qui me choc :

ils prévoient d’économiser 375 millions sur un traitement de 95 million de factures.

ça fait une économie de 4€ par facture <img data-src=" />.

J’aimerais connaitre le coût complet de traitement d’une facture… <img data-src=" />


Le 30/06/2014 à 11h 32







AlphaBeta a écrit :



On voit ca arriver gros comme un camion :

-Projet usine à gaz vendu par de gros institutionnels (IBM, Microsoft, Cap Gemini, atos)

-4 ans de retard et abandon de la plateforme initiale pour 3 reboots

-Surcout estimé de 500%

-solution mise en oeuvre ineficace, chronophage et couteuse pour les fournisseurs

-Aucune economie realisée tant en couts de fonctionnements qu’en fonctionnaires impliqués. Pire on va en recruter d’autres pour compenser le desastre.



Qui prend les paris ?







Ouf, c’est la faute à des acteurs du privé <img data-src=" />



Le 30/06/2014 à 11h 38







Soriatane a écrit :



Sans passer le scanner, quand on sait que la majorité des factures sont produites sur un ordinateur, il faut juste utiliser la fonction exporter en PDF au lieu de faire imprimer (ou créer une imprimante PDF virtuelle). Ras le bol des PDF qui ne sont que des impressions scannées (et où l’on ne peux pas faire de CTRL + F)



Apache OpenOffice et LibreOffice le font depuis des lustres, il faut juste créer le modèle de facture.

MS Office le fait depuis la version 2010.



Pour les logiciels plus spécialisés en comptabilité, je serais surpris que cette fonctionnalité n’existe pas en 2014. Dans ce cas espérons que cette ordonnance va stimuler les éditeurs à intégrer cette fonctionnalité dans leur logiciel.





Après pour les logiciels sans support natif il y a aussi pdfcreator qui fait ça très bien… #pasdexcuse <img data-src=" />



Le 30/06/2014 à 11h 56







AlphaBeta a écrit :



On voit ca arriver gros comme un camion :

-Projet usine à gaz vendu par de gros institutionnels (IBM, Microsoft, Cap Gemini, atos)

-4 ans de retard et abandon de la plateforme initiale pour 3 reboots

-Surcout estimé de 500%

-solution mise en oeuvre ineficace, chronophage et couteuse pour les fournisseurs

-Aucune economie realisée tant en couts de fonctionnements qu’en fonctionnaires impliqués. Pire on va en recruter d’autres pour compenser le desastre.



Qui prend les paris ?





https://www.youtube.com/watch?v=NHk1lTpyxyI



Le 30/06/2014 à 13h 08

À terme, l’OCR pour l’archivage devrait disparaître au profit de sorties directes d’ERP en PDF/A et de l’EDI.

L’interopérabilité en EDI est très simple à mettre en oeuvre car c’est normalisé, même si pour l’instant ça ne concerne que quelques grands secteurs.



Maintenant on en n’est vraiment qu’aux balbutiements de la facturation électronique (pour ne citer que ce type de document). Il n’y a plus à espérer que les grands éditeurs jouent le jeu (on peut toujours rêver).


Le 30/06/2014 à 14h 03

Je fais mes factures en LaTeX et les envoie en PDF, c’est bon ? <img data-src=" />








fwak a écrit :



Ouf, c’est la faute à des acteurs du privé <img data-src=" />







Le privé te donnera tout ce que tu veux .. et ce que tu ne veux pas…. à partir du moment où ca va lui rapporter <img data-src=" />

C’est quand le public se laisse “corrompre” (pardon Lobyisé <img data-src=" />) soit par facilité, interet ou simplement incompetence qu’on rentre dans ce cercle infernal !




Le 30/06/2014 à 14h 12







durthu a écrit :



Ont ils pris en compte les investissements nécessaires à l’archivage et la gestion de ses factures ?



D’ailleurs, est ce qu’un Inpactien connaitrait un logiciel (si possible libre et multiplateforme) pour gérer l’archivage et permettant de scanner des factures, docs persos ?





Il me semble que les pièces comptables doivent déja toutes êtres disponibles sous forme électronique depuis le 1er Janvier 2014. Pour la gestion je me contente d’un scan Pdf stocké sur HD et clé USB depuis que j’ai créé ma boite et c’est sous cette format que je les transmet à mon comptable, je les renomme juste avec les informations vitales (date, objet, référence). Pas vraiment besoin d’un soft spécifique, sauf si tu multiplies les clients. Le seul investissement est une imprimante/scan dont pratiquement tout pro est déja équipé de toute façon, ainsi qu’un disque dédié pour sauvegarde.



Le 30/06/2014 à 14h 18

Je sens qu’avec le talent de l’état français, ça promet de finir en monstrueuse usine à gaz ou tout le monde va perdre du temps et de l’argent.


durthu Abonné
Le 30/06/2014 à 14h 35







brichmarsa a écrit :



Il me semble que les pièces comptables doivent déja toutes êtres disponibles sous forme électronique depuis le 1er Janvier 2014. Pour la gestion je me contente d’un scan Pdf stocké sur HD et clé USB depuis que j’ai créé ma boite et c’est sous cette format que je les transmet à mon comptable, je les renomme juste avec les informations vitales (date, objet, référence). Pas vraiment besoin d’un soft spécifique, sauf si tu multiplies les clients. Le seul investissement est une imprimante/scan dont pratiquement tout pro est déja équipé de toute façon, ainsi qu’un disque dédié pour sauvegarde.







C’est uniquement dans un but et pour un usage personnel. Je souhaite juste numériser mes documents (fiche de paie, facture, papier des impots, sécu, assurances EDF, internet, …). Cela me permettrait ensuite de les retrouver facilement afin d’en faire une copie et d’avoir une sauvegarde de ces papiers en cas d’incendie, inondation, …



Le 30/06/2014 à 15h 03

Il ne faut pas avoir été “riposte-graduétisé” pour pouvoir envoyer la facture <img data-src=" />


Le 30/06/2014 à 15h 04







durthu a écrit :



C’est uniquement dans un but et pour un usage personnel. Je souhaite juste numériser mes documents (fiche de paie, facture, papier des impots, sécu, assurances EDF, internet, …). Cela me permettrait ensuite de les retrouver facilement afin d’en faire une copie et d’avoir une sauvegarde de ces papiers en cas d’incendie, inondation, …





Effectivement, si tu multiplies les documents un soft devient nécessaire. Il y a un moment de ça j’ai discuté avec un gars qui m’avait dit avoir développé quelque chose comme ça et l’avoir revendu à un éditeur. Son soft détectait, nommait et classait les documents sous réserve d’en avoir déjà scanné et renseigné un premier du même type, ça doit donc exister quelque part. Si tu trouves, fait signe car je n’en suis pas encore à classer mes documents perso, mais si un soft est là pour me faciliter la tache, pourquoi pas ;)



Patch Abonné
Le 30/06/2014 à 15h 18







crazytiti a écrit :



Il y a un truc qui me choc :

ils prévoient d’économiser 375 millions sur un traitement de 95 million de factures.

ça fait une économie de 4€ par facture <img data-src=" />.

J’aimerais connaitre le coût complet de traitement d’une facture… <img data-src=" />



les factures passent la plupart du temps par plusieurs département (d’abord le service/département qui a demandé la prestation ou le produit, puis le département comptable), ce n’est pas forcément déconnant comme réduction de coût…



luxian Abonné
Le 30/06/2014 à 15h 25







durthu a écrit :



J’avais vu un logiciel assez simple dans linux france magazine mais je me souviens plus du nom.





Et bien quand tu trouveras, je suis preneur.







Frenchix a écrit :



Perso je suis en plein dedans mais pas avec du libre ^^.





Même question, lequel stp ? … pour mon inculture.







Frenchix a écrit :



il y a un Workflow qui se met en place pour la validation de la facture puis l’archivage.

Le gros avantage c’est la recherche de facture plus besoin d’aller aux archives on peut retrouver une facture de n’importe quelle poste en moins de 1min chrono en main.





Le workflow n’est pas un luxe en effet …



Mais en ce qui concerne la - seule - recherche de facture, un bonne procédure de classement dans un répertoire partagé (la procédure faisant déplacer le facture.pdf d’un répertoire à un autre en fonction de son état … pour faire workflow <img data-src=" />) , bien appliquée (donc simple / rapide car applicable par les plus cons … et surtout par les plus paresseux … donc les … petits chefs ) , permet de s’y retrouver aussi bien. …. enfin je parle pour les petites structures.



Parfois, 5 clics dans Explorer vont plus vite qu’un outil dédié :)



Soriatane Abonné
Le 30/06/2014 à 18h 45







durthu a écrit :



Il faut que je retrouve l’article mais un développeur cherchait grâce à un OCR à réaliser un PDF à partir d’un document papier. Ce fichier PDF comportait deux “couches”, une avec les images et une avec le texte permettant de faire des recherches.





Oui, cela existe, j’ai vu des thèses avec ce système.



Z-os Abonné
Le 30/06/2014 à 19h 39







AlphaBeta a écrit :



On voit ca arriver gros comme un camion :

-Projet usine à gaz vendu par de gros institutionnels (IBM, Microsoft, Cap Gemini, atos)

-4 ans de retard et abandon de la plateforme initiale pour 3 reboots

-Surcout estimé de 500%

-solution mise en oeuvre ineficace, chronophage et couteuse pour les fournisseurs

-Aucune economie realisée tant en couts de fonctionnements qu’en fonctionnaires impliqués. Pire on va en recruter d’autres pour compenser le desastre.



Qui prend les paris ?





Moi, moi. Et j’ajoute




  • Pertes irréversibles de données avec à la clef procès contre l’Etat.

  • grèves à répétition à l’imprimerie nationale de Choisy le roi.



durthu Abonné
Le 30/06/2014 à 19h 48







luxian a écrit :



Et bien quand tu trouveras, je suis preneur.







J’ai retrouvé le nom dans le numéro mars/avril 2013. C’est Paperwork



Le 01/07/2014 à 06h 45

En virant Sapin l’économie serait de 150 000€ par an minimum ……<img data-src=" />


Le 01/07/2014 à 07h 37

à partir de 2017…..



d’ici là le vent aura encore pas mal tourné


Le 01/07/2014 à 10h 24







Rokin a écrit :



Dans un monde merveilleux j’aurais dit que c’est une bonne décision et que cela va être grandement bénéfique en cout & vitesse de traitement mais vu que là on parle de l’état je pense que AlphaBeta et largement plus proche de la réalité <img data-src=" />







Tellement vrai <img data-src=" />



HS : J’ai voulu regarder paperwork et j’ai une alerte sur le certtificat de linuxfr.org.

Ca vous le fait aussi? je dis ca parce que j’ai bidouillé Firefox <img data-src=" />



Le 02/07/2014 à 09h 59







luxian a écrit :



Et bien quand tu trouveras, je suis preneur.





Même question, lequel stp ? … pour mon inculture.





Le workflow n’est pas un luxe en effet …



Mais en ce qui concerne la - seule - recherche de facture, un bonne procédure de classement dans un répertoire partagé (la procédure faisant déplacer le facture.pdf d’un répertoire à un autre en fonction de son état … pour faire workflow <img data-src=" />) , bien appliquée (donc simple / rapide car applicable par les plus cons … et surtout par les plus paresseux … donc les … petits chefs ) , permet de s’y retrouver aussi bien. …. enfin je parle pour les petites structures.



Parfois, 5 clics dans Explorer vont plus vite qu’un outil dédié :)







On travaille avec la solution de chez Canon : Therefore



Tu as tout dis c’est bien pour les petites structures :) surtout qu’avec ta solution tu es vite limité en fonctionnalité (envoi de mail de retard etc etc…).