Logiciels : 207 millions d’euros dépensés par l’État en 2013

Logiciels : 207 millions d’euros dépensés par l’État en 2013

Les chevaliers du logiciel

Avatar de l'auteur

Xavier Berne

Publié dansSociété numérique

01/10/2014
96
Logiciels : 207 millions d’euros dépensés par l’État en 2013

L’année dernière, l’État a dépensé 207 millions d’euros pour des logiciels, soit 101 millions d’euros de moins que deux ans plus tôt ! C’est en tout cas ce qui ressort d’une évaluation interne à l’administration, et qui doit donc être prise avec précaution.

Réitérant son initiative de l’année dernière, la députée écologiste Isabelle Attard a demandé il y a quelques mois à tous les membres du gouvernement Valls de dévoiler les dépenses annuelles de leurs ministères en logiciels, libres comme propriétaires. L’élue souhaitait ainsi avoir une meilleure idée de l’argent public consacré aux différents programmes informatiques (Windows, Photoshop, Office,...). Cette requête était également l’occasion de voir de quelle manière les administrations respectaient la circulaire dite « Ayrault » sur l’usage du libre, puisque celle-ci place les solutions libres et propriétaires sur un même pied d’égalité depuis septembre 2012.  

 

Cette semaine, c’est le ministère de l’Écologie qui a répondu à la députée Attard. Mais mauvaise surprise : aucun chiffre n’est révélé par Ségolène Royal. L’année dernière, ses services avaient déjà été très vagues et imprécis en affirmant dépenser « environ six millions d'euros par an en logiciels propriétaires (licences et support) » depuis 2008, alors que l’élue écologiste réclamait un détail précis par année et par type de logiciel...

Une diminution de près d'un tiers en deux ans

Plutôt que d’évoquer le seul cas du ministère de l’Écologie, sa responsable a en fait présenté une réponse concernant l’État dans son ensemble, c’est-à-dire tous ministères confondus. Le ministère de la Réforme de l’État s’en était déjà tiré grâce à une telle pirouette en 2013. Ces nouveaux chiffres, issus d’une évaluation interne, portent sur « les logiciels acquis par l'État, administrations centrales et déconcentrées, sur la période 2008-2013 » (voir notre tableau ci-dessous).

dépenses logicielles état 2013
Crédits : Tableau Next INpact

Que retenir ? On observe une forte diminution entre les derniers chiffres divulgués (qui s’arrêtaient à l’année 2011) et les années suivantes. De 308 millions d’euros de dépensés en 2011, on est en effet passé à 207 millions d’euros l’année dernière. Soit une diminution colossale de plus de 100 millions d’euros en deux ans. L’année 2011 fut cependant une année « faste », puisqu’elle constitue un pic exceptionnel sur la période 2008-2013. Si l’on compare avec 2008, on constate en fait une baisse plus relative, de l’ordre de 13 % environ.

 

Ces chiffres doivent cependant être pris avec la plus grande précaution. Il ne s’agit en effet que d’une évaluation, et non de quelque chose de certain. L’exécutif ne le cache d’ailleurs pas, puisqu’il fait état « d'importants obstacles méthodologiques et pratiques » à la valorisation des dépenses logicielles : difficulté d’isoler les coûts des solutions, sachant que celles-ci peuvent être incluses dans d’autres dépenses (lors d'un achat d'ordinateur par exemple), voire dans des contrats comprenant d’autres prestations, etc.

L'élaboration d'un « tableau de bord » dédié a débutée au début de l'année

Mais si le ministère de l’Écologie reste muet sur ses propres chiffres, c’est probablement parce que « le suivi et l'évaluation de la mise en oeuvre de la circulaire relative à l'usage du logiciel libre dans l'administration font l'objet de travaux interministériels visant à mesurer, en volume et en valeur, l'évolution de l'usage des logiciels libres et propriétaires, grâce à un ensemble d'indicateurs rassemblés dans un tableau de bord ministériel et interministériel ». On apprend ainsi que l’administration a commencé à élaborer ce tableau de bord « au cours du premier semestre 2014 », mais que celui-ci n’est pas encore terminé. « La finalisation de cet outil nécessite encore des travaux sur la seconde partie de l'année » se justifie l’exécutif, tout en laissant entendre que tout pourrait être prêt d'ici 2015.

 

Une « première campagne de collecte de données, effectuée auprès de l'ensemble des ministères », a pour l'heure permis de mettre en exergue différents « constats » :

  • « Neuf postes de travail sur dix disposent d'au moins un de ses composants majeurs (système d'exploitation, suite bureautique) en version libre.
  • Environ deux tiers des serveurs de production fonctionnent avec un système d'exploitation libre. Sur ce plan, la proportion varie beaucoup d'un ministère à l'autre, d'un cinquième pour le moins équipé de cette manière à neuf dixièmes pour celui où la pratique est la plus répandue.
  • Enfin, environ un tiers des instances de base de données utilise un système de gestion de base de données libres. »
96
Avatar de l'auteur

Écrit par Xavier Berne

Tiens, en parlant de ça :

Un mélange entre une réunion d’Anonymous et de tête d’ampoules, pour le meilleur et le pire

652e édition des LIDD : Liens Intelligents Du Dimanche

Et bonne nuit les petits

00:04 Next 8
dessin de Flock

#Flock distribue des mandales tous azimuts

13:40 Flock 14
Un Sébastien transformé en lapin par Flock pour imiter le Quoi de neuf Docteur des Looney Tunes

Quoi de neuf à la rédac’ #11 et résumé de la semaine

11:47 Next 40

Sommaire de l'article

Introduction

Une diminution de près d'un tiers en deux ans

L'élaboration d'un « tableau de bord » dédié a débutée au début de l'année

Un mélange entre une réunion d’Anonymous et de tête d’ampoules, pour le meilleur et le pire

652e édition des LIDD : Liens Intelligents Du Dimanche

Next 8
dessin de Flock

#Flock distribue des mandales tous azimuts

Flock 14
Un Sébastien transformé en lapin par Flock pour imiter le Quoi de neuf Docteur des Looney Tunes

Quoi de neuf à la rédac’ #11 et résumé de la semaine

Next 40
Carte graphique AMD GeForce

Cartes graphiques : 30 ans d’évolution des GPU

Hard 23

Google lance son opération de communications Gemini pour rivaliser avec OpenAI

IA 6
Ecran bleu de Windows

Linux : le composant systemd se dote d’un écran bleu de la mort

Soft 40
Une petite fille en train d'apprendre à programmer et hacker logiciels et appareils électroniques

Un roman graphique explique les logiciels libres aux enfants

SoftSociété 21
Nouveautés pour Messenger

Meta lance (enfin) le chiffrement de bout en bout de Messenger, entre autres

Socials 5

#LeBrief : cloud européen, OSIRIS-REx a frôlée la catastrophe, CPU AMD Ryzen 8040

Windows en 2024 : beaucoup d’IA, mais pas forcément un « 12 »

Soft 21
Einstein avec des qubits en arrière plan

Informatique quantique, qubits : avez-vous les bases ?

HardScience 9
Notifications iPhone

Surveillance des notifications : un sénateur américain demande la fin du secret

DroitSécu 17

En ligne, les promos foireuses restent d’actualité

DroitWeb 19

#LeBrief : modalité des amendes RGPD, cyberattaque agricole, hallucinations d’Amazon Q, 25 ans d’ISS

Logo Twitch

Citant des « coûts prohibitifs », Twitch quitte la Corée du Sud

ÉcoWeb 29
Formation aux cryptomonnaies par Binance à Pôle Emploi

Binance fait son marketing pendant des formations sur la blockchain destinées aux chômeurs

Éco 10
Consommation électrique du CERN

L’empreinte écologique CERN en 2022 : 1 215 GWh, 184 173 teqCO₂, 3 234 Ml…

Science 8
station électrique pour voitures

Voitures électriques : dans la jungle, terrible jungle, des bornes de recharge publiques

Société 78

#LeBrief : intelligence artificielle à tous les étages, fichier biométrique EURODAC

KDE Plasma 6

KDE Plasma 6 a sa première bêta, le tour des nouveautés

Soft 13
Un homme noir regarde la caméra. Sur son visage, des traits blancs suggèrent un traitement algorithmique.

AI Act et reconnaissance faciale : la France interpelée par 45 eurodéputés

DroitSociété 4
Api

La CNIL préconise l’utilisation des API pour le partage de données personnelles entre organismes

SécuSociété 3
Fouet de l’Arcep avec de la fibre

Orange sanctionnée sur la fibre : l’argumentaire de l’opérateur démonté par l’Arcep

DroitWeb 25
Bombes

Israël – Hamas : comment l’IA intensifie les attaques contre Gaza

IA 22

#LeBrief : bande-annonce GTA VI, guerre électronique, Spotify licencie massivement

Poing Dev

Le poing Dev – Round 7

Next 103
Logo de Gaia-X sour la forme d’un arbre, avec la légende : infrastructure de données en forme de réseau

Gaia-X « vit toujours » et « arrive à des étapes très concrètes »

WebSécu 7

Trois consoles portables en quelques semaines

Hard 37
Une tasse estampillée "Keep calm and carry on teaching"

Cyberrésilience : les compromis (provisoires) du trilogue européen

DroitSécu 3

#LeBrief : fuite de tests ADN 23andMe, le milliard pour Android Messages, il y a 30 ans Hubble voyait clair

next n'a pas de brief le week-end

Le Brief ne travaille pas le week-end.
C'est dur, mais c'est comme ça.
Allez donc dans une forêt lointaine,
Éloignez-vous de ce clavier pour une fois !

Commentaires (96)


Larsene_IT Abonné
Le 01/10/2014 à 06h35

Très bien…. Il est hors de question que mes impôts continuent à payer Office, alors que Libre Office fait très bien son job. De même, un poste bureautique sous Windows… pas grand intérêt !


Tifeing
Le 01/10/2014 à 06h37

On réduit le salaire des ministres et des parlementaires actuels à 2.000€/mois jusqu’en mai 2017: paf, 175 millions d’économies, et il n’y a pas plus simple!

Alors qu’ils ne viennent pas se plaindre que ça coûte trop cher <img data-src=" />


HarmattanBlow
Le 01/10/2014 à 06h40

40€ par fonctionnaire donc. Ça reste très raisonnable.






Larsene_IT a écrit :

Très bien…. Il est hors de question que mes impôts continuent à payer Office, alors que Libre Office fait très bien son job. De même, un poste bureautique sous Windows… pas grand intérêt !


Mais LibreOffice demande plus de support du fait de son ergonomie d’huître.



Moloson
Le 01/10/2014 à 06h41






Larsene_IT a écrit :

Très bien…. Il est hors de question que mes impôts continuent à payer Office, alors que Libre Office fait très bien son job!


Utilisant tout les jours libreoffice sous Fedora, je peux te dire qu’il est quand même moins stable qu’Office ( même si ça s’améliore). Car quand il te plante et que la fonction de recouvrement de fichier te fait n’importe quoi ( ou qui te restaure une version plus ancienne que la dernière sauvegarde que tu as fait) tu crises facilement.



Debcool
Le 01/10/2014 à 06h46


Mais mauvaise surprise : aucun chiffre n’est révélé par Ségolène Royal.

Quelque chose à cacher, madame?


Une « première campagne de collecte de données, effectuée auprès de l’ensemble des ministères », a pour l’heure permis de mettre en exergue différents « constats » :



 « Neuf postes de travail sur dix disposent d'au moins un de ses composants majeurs (système d'exploitation, suite bureautique) en version libre.   
Environ deux tiers des serveurs de production fonctionnent avec un système d'exploitation libre. Sur ce plan, la proportion varie beaucoup d'un ministère à l'autre, d'un cinquième pour le moins équipé de cette manière à neuf dixièmes pour celui où la pratique est la plus répandue.
Enfin, environ un tiers des instances de base de données utilise un système de gestion de base de données libres. »



C’est bien, ça avance…


tazvld Abonné
Le 01/10/2014 à 06h50






Larsene_IT a écrit :

Très bien…. Il est hors de question que mes impôts continuent à payer Office, alors que Libre Office fait très bien son job. De même, un poste bureautique sous Windows… pas grand intérêt !


Tout d’abord, je rejoins les 2 précédents commentaire, libre office est au niveau d’un MS office 95 buggué (et sans correcteur grammatical).

Mais sinon, Diminuer les dépenses logiciel car on utilise des logiciel libre est complètement con. Justement, il faudrait que là ou l’état dépensait 50€ dans une licence MS office (je pense bien qu’il y avait un tarif préférenciel), que ces 50€ soit reversé dans le développement et le support de la suite Libre Office et des logiciels libres en général. Le gain serait vertueux pour tout le monde.



octopilami Abonné
Le 01/10/2014 à 06h57






Tifeing a écrit :

On réduit le salaire des ministres et des parlementaires actuels à 2.000€/mois jusqu’en mai 2017: paf, 175 millions d’économies, et il n’y a pas plus simple!

Alors qu’ils ne viennent pas se plaindre que ça coûte trop cher <img data-src=" />



Plus tu baisses le salaire des élus, plus il y a de corruption. Donc si tu baisses trop tu augmentes les coûts au final. Mais on doit pouvoir trouver un juste mileu <img data-src=" />






Adakite
Le 01/10/2014 à 07h03






tazvld a écrit :

Tout d’abord, je rejoins les 2 précédents commentaire, libre office est au niveau d’un MS office 95 buggué (et sans correcteur grammatical).

Mais sinon, Diminuer les dépenses logiciel car on utilise des logiciel libre est complètement con. Justement, il faudrait que là ou l’état dépensait 50€ dans une licence MS office (je pense bien qu’il y avait un tarif préférenciel), que ces 50€ soit reversé dans le développement et le support de la suite Libre Office et des logiciels libres en général. Le gain serait vertueux pour tout le monde.




+1000



Debcool
Le 01/10/2014 à 07h03






Moloson a écrit :

Utilisant tout les jours libreoffice sous Fedora, je peux te dire qu’il est quand même moins stable qu’Office ( même si ça s’améliore). Car quand il te plante et que la fonction de recouvrement de fichier te fait n’importe quoi ( ou qui te restaure une version plus ancienne que la dernière sauvegarde que tu as fait) tu crises facilement.


Certainement pas plus qu’âufils. Lorsqu’ un soft plante et qu’un fichier est dégradé ou perdu, peu importe son nom ou son origine.
Cependant, lorsque cela arrive avec un soft payé trop chèrs pour ce que c’est, ça devient beaucoup plus rageant…

Et dire que j’ai payé pour cette Mer…


Je me souviens encore des “soucis” rencontrés en 2000 chez les clients avec le produits “top du top du top…” qui coûtait un bras, qui plantait très régulièrement et, surtout, nécessitait (mandatory) d’être installé (quand ça s’installait…) sur un “OS” qui n’était certainement pas de meilleur facture… enfin si, côté factures, là pas d’ problèmes. Quand on ajoutait le coût du support, c’était les directeurs financier qui appréciaient le plus…


Mais LibreOffice demande plus de support du fait de son ergonomie d’huître.

???



sbaconnais
Le 01/10/2014 à 07h04






chrisemail a écrit :

Plus tu baisses le salaire des élus, plus il y a de corruption. Donc si tu baisses trop tu augmentes les coûts au final. Mais on doit pouvoir trouver un juste mileu <img data-src=" />



J’ai jamais compris cet argument. Comme si l’honneur et l’honnêteté avaient un prix …

Désolé mais pour moi, un mec dont la droiture a un prix n’a rien à faire dans un gouvernement.



Debcool
Le 01/10/2014 à 07h06


Tout d’abord, je rejoins les 2 précédents commentaire, libre office est au niveau d’un MS office 95 buggué (et sans correcteur grammatical).

Là, je suis d’accord! “MS office 95 buggué”

(et sans correcteur grammatical)

???


anonyme_8d84edb4e8e6a032349cd894ed2eb097
Le 01/10/2014 à 07h08






Tifeing a écrit :

On réduit le salaire des ministres et des parlementaires actuels à 2.000€/mois jusqu’en mai 2017: paf, 175 millions d’économies, et il n’y a pas plus simple!

Alors qu’ils ne viennent pas se plaindre que ça coûte trop cher <img data-src=" />


Je te trouves bien généreux. Etant donné qu’ils sont responsables de la situation qui perdure depuis des décennies, un simple SMIC leur ferai toucher du doigt les difficultés des français les plus modestes. <img data-src=" />



Ami-Kuns Abonné
Le 01/10/2014 à 07h16






Tifeing a écrit :

On réduit le salaire des ministres et des parlementaires actuels à 2.000€/mois jusqu’en mai 2017: paf, 175 millions d’économies, et il n’y a pas plus simple!

Alors qu’ils ne viennent pas se plaindre que ça coûte trop cher <img data-src=" />


Faut pas pousser, ils seront plus corruptible et plus facilement influençable, l’économie serait au niveau du Sénat et l’Assemblée National:
Suppression Sénat : on économise déjà <img data-src=" />7228288 en salaires et avantages, sans compter les sommes distribuer par eux. Et sa permettra de dispatcher les fonctionnaire à leur service ailleurs.
Les députés , un par département env 105 qui resteront sur 577.
Env 126189360 d’économisé en salaires et avantages, sans compter les sommes distribuer par eux. Et sa permettra de dispatcher les fonctionnaire à leur service ailleurs.

Une bonne partie des lois étant des transposition Européenne, pas besoin qu’ils soit plus de 800 élus pour du copier coller.



Commentaire_supprime
Le 01/10/2014 à 07h23

Du côté des économies, là où je travaille, on passe de MSO 2003 à Libre Office. Pour ce qu’on fait avec, ça ne change rien sur le terrain.


Groultok
Le 01/10/2014 à 07h27






sbaconnais a écrit :

J’ai jamais compris cet argument. Comme si l’honneur et l’honnêteté avaient un prix …

Désolé mais pour moi, un mec dont la droiture a un prix n’a rien à faire dans un gouvernement.



Tu donnes la réponse, toi peut etre que tu ne serais pas tenté par un virement sur ton compte, mais pour d’autres, c’est bien différent !
Mais je suis d’accord avec toi, surtout que la plupart des ministres/députés ont beaucoup moins de dépenses fixes qu’un pauvre lampin (logement/véhicule/téléphone de fonction…) Du coup, v’la les économies qu’ils se font !


Quoi qu’il en soit, dans les établissements publics à caractère industriel (epic), on tourne sous windows seven et office. Mais on voit de plus en plus de gens installer une distribution linux et utiliser LaTex pour le traitement de texte.

Mais pour passer au tout libre, je note deux problèmes :




  • une grosse partie de la population “informatisée” est habitué à windows/office et n’a jamais mis les mains dans un autre truc, et comme on n’aime pas le changement bah…

  • dans les epics, un paquet de machines ne tournent qu’avec des logiciels qui fonctionnent sous windows… (et pas que seven, on a encore des trucs sous xp)

    Je pense qu’une des premieres choses à faire, c’est de changer les OS dans les écoles, si tu apprends aux gamins à utiliser linux, meme s’ils ont windows chez eux, ça sera plus simple de les faire migrer quand ils seront travailleurs.



domFreedom
Le 01/10/2014 à 07h28

Et oué : chez wam avec nos tarifs Select :
Office 2013 standard : 44,83€
Windows 7 ou 8.1 Single License : 125,00€ (52,51€ en màj)

Le pire, c’est que c’est pas utilisé pour vraiment tafer, mais juste pour ouvrir les .docx des copains/copines… <img data-src=" />


Bobmoutarde
Le 01/10/2014 à 07h29






sbaconnais a écrit :

[quote:5180839:chrisemail]

Plus tu baisses le salaire des élus, plus il y a de corruption. Donc si tu baisses trop tu augmentes les coûts au final. Mais on doit pouvoir trouver un juste mileu <img data-src=" />



J’ai jamais compris cet argument. Comme si l’honneur et l’honnêteté avaient un prix …

Désolé mais pour moi, un mec dont la droiture a un prix n’a rien à faire dans un gouvernement.[/quote]

De toute façon, à partir du moment où t’es au gouvernement t’es déjà plus catégorisé comme “honnête” !
Ce qu’il faut se dire, c’est que pour atteindre un bon poste, il te faut des contacts et faire des choses pour ces contacts (une faveur en retour d’un coup de pouce, d’un budget, financement de campagne etc..)

Donc oui, indirectement t’es corruptible. Parce que sans eux, tu ne serais jamais là où tu es à ce moment là. Ils savent très bien te le rappeler une fois que tu es en place, du coup tu continues de favoriser/aider ces gens et ainsi de suite (sinon ça balance que tu as attribué le marché de l’immobilier à machin, tu as fait de fausse facture, tu as couvert untel etc…)



Moebius13100
Le 01/10/2014 à 07h29

Solution : On passe tout le monde sous OSX <img data-src=" />


NonMais
Le 01/10/2014 à 07h41

Oui quitte à payer x€ par poste, autant ne pas les mettre dans une licence logiciel qui nourrit des firmes US mais les mettre à payer du support exécuté par du personnel français : tu crées de l’emploi en France sans dépenser un € de plus.

Quand tu vois les entreprises US qui s’entraident, ce ne serait qu’un juste retour. (Ex: tu es une filiale FR d’une grosse boite US… ton transporteur sera FedEx même si ce n’est pas forcément ce qui t’irait le mieux… car FedEx c’est …. US)


domFreedom
Le 01/10/2014 à 07h44






Moebius13100 a écrit :

Solution : On passe tout le monde sous OSX <img data-src=" />



Même pas ! <img data-src=" />
La 1ère chose qu’on me demande, dès que que je fournis un MB, c’est Office Mac direct ! Raf de LibreOffice ou des applis Apple… <img data-src=" />



anonyme_d8bf48d365493f7153edf603043bc64d
Le 01/10/2014 à 07h45

Je ne vois pas où est le problème franchement.

Je préfère bosser sur Windows que sous Linux ou Mac OS pour diverses raisons.
Pareil pour Photoshop, j’ai jamais rien trouvé de comparable et gratuit.
Concernant Libre Office, Writer ça va bien mais Calc, c’est relou quand tu dois gérer des gros fichiers qui s’appellent les uns les autres.

Ce n’est pas parce qu’ils travaillent pour l’Etat que les fonctionnaires doivent bosser avec une machine à ecrire, un crayon et un pigeon voyageur.

C’est loin d’être le poste de dépenses de l’Etat où il y a le plus d’efforts à faire honnêtement…


hansi Abonné
Le 01/10/2014 à 07h47

C’est toujours aussi lamentable de voir des gestionnaires de pays incapables de présenter un simple audit détaillé de leur propre infrastucture, avec les coûts associés en achats et maintenance.


anonyme_a6c552c5fb4282d70e634ed16d39416a
Le 01/10/2014 à 07h49






tazvld a écrit :

il faudrait que là ou l’état dépensait 50€ dans une licence MS office (je pense bien qu’il y avait un tarif préférenciel)


C’est quand même un peu plus. Même pour une version std.



anonyme_7c80fa87db5724a208e948ab1ba01f54
Le 01/10/2014 à 08h05






Depardieu92 a écrit :

Mais je suis d’accord avec toi, surtout que la plupart des ministres/députés ont beaucoup moins de dépenses fixes qu’un pauvre lampin (logement/véhicule/téléphone de fonction…) Du coup, v’la les économies qu’ils se font !



T’as oublié le cumul des mandats aussi et souvent c’est es gens qui ont déjà des revenus très confortable (cabinet d’avocats, notaires etc…)

Pour ci qui est le Libre Office, c’est quand même suffisant pour la majorité des usages (rédiger une lettre, un rapport etc…



digital-jedi
Le 01/10/2014 à 08h08






hansi a écrit :

C’est toujours aussi lamentable de voir des gestionnaires de pays incapables de présenter un simple audit détaillé de leur propre infrastucture, avec les coûts associés en achats et maintenance.


Bah il doit y avoir un paquet de fonctionnaires qui achètent quelques licences en + sur le budget pour des besoins familiaux (PC à la maison), donc ils vont rester vague sur les dépenses logicielles.



Baldurien Abonné
Le 01/10/2014 à 08h09

C’est peut-être bien de passer au libre, je ne sais pas (j’aime mon Windows 7 personnellement, après les logiciels qu’il y a dessus, à voir. J’aime pas les window manager sous Linux [de toute façon y a que la console de vrai :P]).

Mais quand est-il de la veille technologique ? Je veux quand on sait que dans pas mal de coins ils sont sur des vieilles versions de Windows (Xp!), Firefox (genre la 14, quand on est en 32…), etc… ça doit être encore plus fun avec Linux.


Debcool
Le 01/10/2014 à 08h10






Moebius13100 a écrit :

Solution : On passe tout le monde sous OSX <img data-src=" />


<img data-src=" />

Concernant les “zélus”, quelques idées:




  • Age requis de minimum 40ans pour les régions, villes, villages…

  • Age requis de minimum 50ans sénat, parlement, président.

  • Age maximum 65 ans –&gt; retraite

  • Salaires fixe sur base du niveau du poste. (2000€ /mois villes…, 3000€ /mois parlements…, 4000€ premier sinistre et 5000€ président, le tout en brut!)

  • Pas d’avantage en nature! On ne vit pas sur le compte du bon con…

  • On paye ses taxes, impôts… comme tous le monde.

  • Retraite calculée comme pour tous les citoyens.

  • On n’engage pas à tour de bras des secrétaires qui se tapent le boulot à la place de l’élus.

  • Obligation de résultats sur les projets!

  • Rééligibilité pour un mandas uniquement possibles sur base de réalisations concrètes et qui ont été bénéfiques aux citoyens.

  • Expérience professionnel dans le domaine (par ex: être médecin pour le ministère de la santé)

  • Avoir fait preuve, sur la durée, d’un investissement personnel dans l’aide aux citoyens hors mandats (dans la pratique, pas dans les mots…).

  • Candidature proposée par les citoyens sur base de leurs reconnaissance des actes posés par le futur élus.

  • référendum sur base de plusieurs propositions (minimum 3 dans l’idéal) pour un sujet donné. Le citoyen choisit, l’élus exécute!


    Bref, les citoyens octroient les postes aux méritants sur base de leurs investissements personnel et de leur mérites.

    Cela ressemblera plus à un conseil des sages et ça aura certainement plus le profile d’une démocratie…



caesar
Le 01/10/2014 à 08h12






Debcool a écrit :

Quelque chose à cacher, madame?


C’est bien, ça avance…



Elle a fait passer des licences Dreamweaver sur la pomme de l’état pour refaire son site perso <img data-src=" />



Moebius13100
Le 01/10/2014 à 08h13






Debcool a écrit :

<img data-src=" />

Concernant les “zélus”, quelques idées:




  • Age requis de minimum 40ans pour les régions, villes, villages…

  • Age requis de minimum 50ans sénat, parlement, président.

  • Age maximum 65 ans –&gt; retraite

  • Salaires fixe sur base du niveau du poste. (2000€ /mois villes…, 3000€ /mois parlements…, 4000€ premier sinistre et 5000€ président, le tout en brut!)

  • Pas d’avantage en nature! On ne vit pas sur le compte du bon con…

  • On paye ses taxes, impôts… comme tous le monde.

  • Retraite calculée comme pour tous les citoyens.

  • On n’engage pas à tour de bras des secrétaires qui se tapent le boulot à la place de l’élus.

  • Obligation de résultats sur les projets!

  • Rééligibilité pour un mandas uniquement possibles sur base de réalisations concrètes et qui ont été bénéfiques aux citoyens.

  • Expérience professionnel dans le domaine (par ex: être médecin pour le ministère de la santé)

  • Avoir fait preuve, sur la durée, d’un investissement personnel dans l’aide aux citoyens hors mandats (dans la pratique, pas dans les mots…).

  • Candidature proposée par les citoyens sur base de leurs reconnaissance des actes posés par le futur élus.

  • référendum sur base de plusieurs propositions (minimum 3 dans l’idéal) pour un sujet donné. Le citoyen choisit, l’élus exécute!


    Bref, les citoyens octroient les postes aux méritants sur base de leurs investissements personnel et de leur mérites.

    Cela ressemblera plus à un conseil des sages et ça aura certainement plus le profile d’une démocratie…



    Et là d’un coup tu te réveils et tu bondis de ton lit <img data-src=" />

    Cela dit c’est un peu HS par rapport à OSX <img data-src=" />



Debcool
Le 01/10/2014 à 08h14






caesar a écrit :

Elle a fait passer des licences Dreamweaver sur la pomme de l’état pour refaire son site perso <img data-src=" />


<img data-src=" />



DownThemAll
Le 01/10/2014 à 08h17






domFreedom a écrit :

Et oué : chez wam avec nos tarifs Select :
Office 2013 standard : 44,83€
Windows 7 ou 8.1 Single License : 125,00€ (52,51€ en màj)

Le pire, c’est que c’est pas utilisé pour vraiment tafer, mais juste pour ouvrir les .docx des copains/copines… <img data-src=" />



Qu’est ce que c’est wam?

Travaillant dans le milieu associatif, on a pu avoir via adb-solidatech 50 licences office 2013 (standard) pour 18€ HT/unité. Pareil pour les Windows 7 Pro pour une vingtaine d’euros. Du coup si on peut encore en avoir moins cher je dis pas non <img data-src=" />



caesar
Le 01/10/2014 à 08h18






Debcool a écrit :

<img data-src=" />

Concernant les “zélus”, quelques idées:




  • Age requis de minimum 40ans pour les régions, villes, villages…

  • Age requis de minimum 50ans sénat, parlement, président.

  • Age maximum 65 ans –&gt; retraite

  • Salaires fixe sur base du niveau du poste. (2000€ /mois villes…, 3000€ /mois parlements…, 4000€ premier sinistre et 5000€ président, le tout en brut!)

  • Pas d’avantage en nature! On ne vit pas sur le compte du bon con…

  • On paye ses taxes, impôts… comme tous le monde.

  • Retraite calculée comme pour tous les citoyens.

  • On n’engage pas à tour de bras des secrétaires qui se tapent le boulot à la place de l’élus.

  • Obligation de résultats sur les projets!

  • Rééligibilité pour un mandas uniquement possibles sur base de réalisations concrètes et qui ont été bénéfiques aux citoyens.

  • Expérience professionnel dans le domaine (par ex: être médecin pour le ministère de la santé)

  • Avoir fait preuve, sur la durée, d’un investissement personnel dans l’aide aux citoyens hors mandats (dans la pratique, pas dans les mots…).

  • Candidature proposée par les citoyens sur base de leurs reconnaissance des actes posés par le futur élus.

  • référendum sur base de plusieurs propositions (minimum 3 dans l’idéal) pour un sujet donné. Le citoyen choisit, l’élus exécute!


    Bref, les citoyens octroient les postes aux méritants sur base de leurs investissements personnel et de leur mérites.

    Cela ressemblera plus à un conseil des sages et ça aura certainement plus le profile d’une démocratie…



    Et Qui décide du mérite dans ta méritocratie ? (Parce que certains elus pourraient de sortir une liste longue comme leur bras)

    Parce que citoyen c’est large, tu fais un referendum pour chaque décision citoyenne ? Ou y a des élus citoyen pour voté pour les élus ? ^^”



    Debcool a écrit :

    <img data-src=" />


    http://img.clubic.com/02419578-photo-le-site-desirs-d-avenir-de-segolene-royal.j…



tazvld Abonné
Le 01/10/2014 à 08h20






Debcool a écrit :

Là, je suis d’accord! “MS office 95 buggué”

???



Ho, niveau hergonomie, c’est comme le menu démarrer de windows, l’interface entre 95 et 2003 n’a presque pas changer. Cependant 2003 permettait de faire plein de truc que l’on ne pouvais pas faire avant.
Mais par exemple sous OOo, tu n’as le choix que dans une palette de couleur limité, nul et chiante à modifier. Je n’ai pas réessayé dernièrement sur libre office, mais dans calc le nombre de mise en forme conditionnelle était limité. Faire un tableau avec une ligne sur 2 “grisée” est chiant et necessite de faire une mise en forme conditionnelle. Dans writer, le style (il n’y en a qu’un) par défaut est nul et il n’y en a pas d’autre… Le passage d’un style à un autre est assez compliqué pour un novice.
Pourtant de mon coté, je me suis arrêté à MS office 2007, c’est a dire un truc qui a plus de 7ans !!!! C’est une éternité quand dans le monde logiciel.
Oui, d’aussi loin que je me souvienne, word avait déjà un correcteur grammatical qui corrigeait déjà assez bien une bonne partie des erreurs de français courantes. Sous LibreOffice/OOo j’ai bien cru voir des débuts de correcteurs grammaticals, mais vrai très minime.

Il faut vraiment



YesWeekEnd a écrit :

C’est quand même un peu plus. Même pour une version std.


Vu l’importance du marché, je pense bien que l’état s’était arrangé pour avoir un prix sur les licences.



Paladin_Fr
Le 01/10/2014 à 08h20

Pour info c’est pas qu’on dépense mieux, c’est qu’on dépense pas et du coup on fait sans, ou plutôt on fait pas, plus ou plus lentement.

Exemple (sans rentrer dans les détails) on a besoin d’une licence flottante supplémentaire pour un logiciel pro car on en a qu’une pour 4 et ça nous ralentit. Pas de sous. Du coup on fait sans. Et on fait moins vite

edit : autre détail, un logiciel libre n’est pas forcément gratuit pour un usage professionel


Debcool
Le 01/10/2014 à 08h21






Moebius13100 a écrit :

Et là d’un coup tu te réveils et tu bondis de ton lit <img data-src=" />


Exactement!



anonyme_a6c552c5fb4282d70e634ed16d39416a
Le 01/10/2014 à 08h33






tazvld a écrit :

Vu l’importance du marché, je pense bien que l’état s’était arrangé pour avoir un prix sur les licences.


Je ne dis pas le contraire.



anonyme_a6c552c5fb4282d70e634ed16d39416a
Le 01/10/2014 à 08h36

Pour ceux qui donnent leurs tarifs préférentiels, assurez-vous de vos accords de confidentialité <img data-src=" />


yvan Abonné
Le 01/10/2014 à 08h38






chrisemail a écrit :

Plus tu baisses le salaire des élus,


Source?

Comment expliquer alors que la part nord et ouest de la France ait des niveaux de corruptions largement moindre que la part sud est alors que les élus touchent grosso modo les mêmes salaires sur le territoire?

Comment expliquer la corruption dans les dom toms alors que les fonctionnaires y sont engraissés comme nulle part ailleurs?

La corruption c’est une question de morale personnelle et de rapport au bien commun et à la collectivité uniquement.



dematbreizh Abonné
Le 01/10/2014 à 08h40






tazvld a écrit :

Sous LibreOffice/OOo j’ai bien cru voir des débuts de correcteurs grammaticals


Effectivement c’est pas au point ^^ (humouuur)



quegorosoit
Le 01/10/2014 à 08h40

Chez nous on a libre-office, open-office et office du fait des demandes des utilisateurs et d’une seule et unique installation pour des milliers de postes, donc quand un mec super haut placé veut un truc cela se retrouve rapidement partout.

De toutes manières on perd énormément d’argent dans tellement de domaines, c’est juste une goutte d’eau.


Debcool
Le 01/10/2014 à 08h43

Je ne dis pas que c’est la solution, je donne juste des idées. Il faut en débattre et voir ce que l’on peut en tirer.


Et Qui décide du mérite dans ta méritocratie ?


Les citoyens… qui d’autre? Si ce sont les élus ont reste dans le modèle actuel, à l’évidence.


(Parce que certains elus pourraient de sortir une liste longue comme leur bras)


Pas compris ce que tu veux dire.


Parce que citoyen c’est large, tu fais un referendum pour chaque décision citoyenne ? Ou y a des élus citoyen pour voté pour les élus ? ^^”

Les citoyens ce sont les citoyens.

Je ne dis pas que tous les gens doivent voter tous les jours sur tous les sujets.

Ton idée de citoyens élus peux-être une partie de solution; Sous conditions.
Par ex:




  • Pas de rémunération. On investit une part de son temps pour tous, pas pour soit et les petits copins…

    Encore une fois ce ne sont que des idées, je ne dis pas avoir LA solution, elle n’existe pas de toute façon. Je dis juste que ce sont des pistes à investiguer afin de voir si on peut améliorer les choses ne fût-ce que quelque peu.


Debcool
Le 01/10/2014 à 08h46






caesar a écrit :

http://img.clubic.com/02419578-photo-le-site-desirs-d-avenir-de-segolene-royal.j…


“Désir d’avenir” <img data-src=" /> Y’a dix ou quinze ans, je dis pas mais dans l’avenir ma pauvre ségo…<img data-src=" />



yvan Abonné
Le 01/10/2014 à 08h54

Tiens un paladin du libre <img data-src=" />





Debcool a écrit :

Certainement pas plus qu’âufils. Lorsqu’ un soft plante et qu’un fichier est dégradé ou perdu, peu importe son nom ou son origine.
Cependant, lorsque cela arrive avec un soft payé trop chèrs pour ce que c’est, ça devient beaucoup plus rageant…


Office a des fonctionnalités d’autosave bien plus avancées et plante moins souvent que ooo (sous windows). Les entreprises (ni les administrations) ne payeraient pas pour office si un équivalent qualitatif gratuit existait…



Debcool a écrit :

Je me souviens encore des “soucis” rencontrés en 2000 chez les clients avec le produits “top du top du top…”


Il y a quinze ans effectivement windows était moins stable qu’aujourd’hui. Linux il y a 15 ans était qualifiable de grosse merde instable (xfree86 power) et antiergonomique pour un usage desktop. Et encore quand les composants du desktop permettaient de faire marcher linux.
Il faut juste regarder l’état du marché en 2014 en fait… Libre office a progressé mais pas encore assez, le coût de formation/assistance juste sur la partie macro de calc sont assez rédhibitoires, sans compter les moindres perfs sur les tableaux gros/complexes ou les tableaux croisés dynamiques.



Debcool a écrit :

???


Libre office a une correction orthographique mais pas grammaticale.

Le seul (immense) plus de open office c’est le serveur open office qui permet de générer des documents bureautiques depuis les progiciels, pour a peu près tout le reste c’est moins bien que MSoffice, les bonnes intentions ne suffisent pas.



carbier Abonné
Le 01/10/2014 à 08h59

Si vraiment on veut comparer le cout du libre et du propriétaire, il faudrait tout prendre en compte:




  • Cout de la licence

  • Cout du suivi

  • Cout de formation

  • Estimation du cout ou du gain en productivité (si on mets 2h à faire un travail avec un logiciel contre 1h avec un autre, cela représente un cout aussi)
    etc.

    Pour l’instant ces tableaux de chiffres bruts ne veulent rien dire, même si ils sont remplis correctement… alors de la à en tirer des conclusions…


Debcool
Le 01/10/2014 à 09h02






Baldurien a écrit :

C’est peut-être bien de passer au libre, je ne sais pas (j’aime mon Windows 7 personnellement, après les logiciels qu’il y a dessus, à voir. J’aime pas les window manager sous Linux [de toute façon y a que la console de vrai :P]).

Mais quand est-il de la veille technologique ? Je veux quand on sait que dans pas mal de coins ils sont sur des vieilles versions de Windows (Xp!), Firefox (genre la 14, quand on est en 32…), etc… ça doit être encore plus fun avec Linux.


Le point de départ concernait les coûts en général pas uniquement les softs choisi (ou impôsé), maintenant, chacun ses préférences. Le débat c’est mieux/moins bien sur base de critères tels que “jaime/j’aime pas” n’a pas de sens. Le choix devrait se faire, dans un premier temps, sur une expérience concrète (comparaisons avancées des différentes solutions avant le choix) ensuite on y ajoute la variable du coût. Enfin, on fait un choix motivé.

+1 pour la console <img data-src=" />

Sur la dernière partie, c’est au contraire un des gros avantages du Libre. Si un XP sait tourner sur une machine, une distro Libre prolongera la durée d’utilisation de la machine avec des soft plus récents. On parle bien de PC de travail standard (utilisation basique type bureautique).



yvan Abonné
Le 01/10/2014 à 09h05






amikuns a écrit :

Suppression Sénat : on économise déjà <img data-src=" />7228288 en salaires et avantages, sans compter les sommes distribuer par eux. Et sa permettra de dispatcher les fonctionnaire à leur service ailleurs.


Si on s’en tient à la qualité des débats et du travail législatif vaudrait mieux garder le sénat et virer l’assemblée nationale.
Et sinon les attachés parlementaires etc. sont de droit privé, pas des fonctionnaires.



amikuns a écrit :

Les députés , un par département env 105 qui resteront sur 577.


Dans un département comme la creuse ok, mais sinon le lien à la population même dans les villes moyennes il deviendrait impossible pour les députés.



amikuns a écrit :

Une bonne partie des lois étant des transposition Européenne, pas besoin qu’ils soit plus de 800 élus pour du copier coller.


La question de l’assemblée nationale et de la fonction présidentielle se pose à ce niveau.
Du coup garder le sénat, émanation des collectivités locales n’en a que plus de sens.
Par contre ça veut dire que l’origine de nos lois ne viennent plus d’un système démocratique… oh wait <img data-src=" /><img data-src=" />



Ami-Kuns Abonné
Le 01/10/2014 à 09h08






yvan a écrit :

Si on s’en tient à la qualité des débats et du travail législatif vaudrait mieux garder le sénat et virer l’assemblée nationale.
Et sinon les attachés parlementaires etc. sont de droit privé, pas des fonctionnaires.


Dans un département comme la creuse ok, mais sinon le lien à la population même dans les villes moyennes il deviendrait impossible pour les députés.


La question de l’assemblée nationale et de la fonction présidentielle se pose à ce niveau.
Du coup garder le sénat, émanation des collectivités locales n’en a que plus de sens.
Par contre ça veut dire que l’origine de nos lois ne viennent plus d’un système démocratique… oh wait <img data-src=" /><img data-src=" />


Les forces de l’ordre aux dernières nouvelles sont fonctionnaires.Il y a en 75 fonctionnaires aux sénat, pour l’AN env 1 351 fonctionnaires si ne me trompe pas.
Faux, ils viennent de nos élus européens.



Baldurien Abonné
Le 01/10/2014 à 09h11






Debcool a écrit :

Le point de départ concernait les coûts en général pas uniquement les softs choisi (ou impôsé), maintenant, chacun ses préférences. Le débat c’est mieux/moins bien sur base de critères tels que “jaime/j’aime pas” n’a pas de sens. Le choix devrait se faire, dans un premier temps, sur une expérience concrète (comparaisons avancées des différentes solutions avant le choix) ensuite on y ajoute la variable du coût. Enfin, on fait un choix motivé




Debcool a écrit :

+1 pour la console <img data-src=" />


La console graphique (gnome terminal, etc) ne sert que parce copier/coller, c’est plus fastidieux en mode “pure” console :P


Debcool a écrit :

Sur la dernière partie, c’est au contraire un des gros avantages du Libre. Si un XP sait tourner sur une machine, une distro Libre prolongera la durée d’utilisation de la machine avec des soft plus récents. On parle bien de PC de travail standard (utilisation basique type bureautique).


Je ne pensais pas ça par rapport aux performances, mais plutôt à la sécurité.

Et je ne pense pas déconnant de mettre à jour le hardware, surtout si ça permet d’en augmenter les perfs, et d’en diminuer la consommation (n’oublions pas que les PC restent allumés le soir dans trop d’endroits :P)



Patch Abonné
Le 01/10/2014 à 09h12






quegorosoit a écrit :

Chez nous on a libre-office, open-office et office du fait des demandes des utilisateurs et d’une seule et unique installation pour des milliers de postes, donc quand un mec super haut placé veut un truc cela se retrouve rapidement partout.

De toutes manières on perd énormément d’argent dans tellement de domaines, c’est juste une goutte d’eau.

ce n’est pas possible de faire des installations au coup par coup?
heureusement qu’on ne fait pas ca ici, sinon on serait obligé de gérer 3 ou 4 images différentes (chacune totalement incompatible avec les autres point de vue logiciel), ca serait un gros bordel (sans compter le temps perdu pour le collègue qui s’en occupe) <img data-src=" />



Giwd Abonné
Le 01/10/2014 à 09h13

Libreoffice propose la correction orthographique et grammaticale par l’extension grammalecte http://www.dicollecte.org/


Larsene_IT Abonné
Le 01/10/2014 à 09h14






Moloson a écrit :

Utilisant tout les jours libreoffice sous Fedora, je peux te dire qu’il est quand même moins stable qu’Office ( même si ça s’améliore). Car quand il te plante et que la fonction de recouvrement de fichier te fait n’importe quoi ( ou qui te restaure une version plus ancienne que la dernière sauvegarde que tu as fait) tu crises facilement.


J’ai mis en place Libre Office au boulot, et pas de souci rencontré particulier. Mais sous Windows… Pour ce qui est des versions, ce sont nos NAS qui gèrent, donc pas de souci de ce côté là (le stockage de documents sur les postes de travail étant interdit).&nbsp;



Larsene_IT Abonné
Le 01/10/2014 à 09h15






HarmattanBlow a écrit :

40€ par fonctionnaire donc. Ça reste très raisonnable.


Mais LibreOffice demande plus de support du fait de son ergonomie d’huître.


Je trouve pas l’ergonomie gênante. De toute façon, une secrétaire se doit de connaître la plupart des raccourcis clavier, non ?!



yvan Abonné
Le 01/10/2014 à 09h18






hansi a écrit :

C’est toujours aussi lamentable de voir des gestionnaires de pays incapables de présenter un simple audit détaillé de leur propre infrastucture, avec les coûts associés en achats et maintenance.


Oui et non, le rôle premier de la fonction publique est de servir, pas d’optimiser le détail des coûts et des licences.
Les normes comptables publiques n’ont pas forcément le niveau de détail permettant de séparer le logiciel et le matériel (tant que c’est de l’investissement), le libre du propriétaire (tant que c’est du logiciel).
Tout simplement parce que le droit des marchés français fait qu’on exprime un besoin sans présumer de la solution qui y sera apportée. Si quelqu’un vient avec du libre office sur xen app te vendre sa solution bureautique tu le qualifies comment par ex? libre, pas libre?
Ou un presta qui te file deux machines avec trois windows et un linux virtualisés sur proxmox pour faire marcher sa solution et pousser les Mises à jour via la mise à jour d’une machine virtuelle tu calcules comment le cout matériel, logiciel, le fait que ce soit libre ou non?
Encore pire sur des solutions SAS, ça impliquerait que les comptables se préoccupent de l’infra du cloud pour déterminer si ils paient des licences libres ou proprio…

C’est surtout que ce sont des questions d’idéologues, les DSI ont plus à faire à se préoccuper que ça marche que du type de composants pour faire marcher. Un encouragement à utiliser le libre à couverture fonctionnelle égale comme avait fait l’ancien gouvernement me semble déjà amplement efficace. (et très limite au niveau équité des marchés publics).



Larsene_IT Abonné
Le 01/10/2014 à 09h20






tazvld a écrit :

Tout d’abord, je rejoins les 2 précédents commentaire, libre office est au niveau d’un MS office 95 buggué (et sans correcteur grammatical).


Oui, mais non :https://languagetool.org/fr/
Et J’utilise également Office 2007 au boulot, je trouve pas l’ergonomie infaillible non plus…

&nbsp;


tazvld a écrit :

Mais sinon, Diminuer les dépenses logiciel car on utilise des logiciel libre est complètement con. Justement, il faudrait que là ou l’état dépensait 50€ dans une licence MS office (je pense bien qu’il y avait un tarif préférenciel), que ces 50€ soit reversé dans le développement et le support de la suite Libre Office et des logiciels libres en général. Le gain serait vertueux pour tout le monde.

ça, +1000, mais déjà, combien de particuliers (français) ont donné pour soutenir le développement de Libre Office ? Les français ont généralement une mentalité de merde à ce sujet : à Londres, bcp de musées fonctionnent sur la base d’une contribution libre. Et bien, ceux qui ne donnent rien, sont les français.



yvan Abonné
Le 01/10/2014 à 09h21






Koubiacz a écrit :

T’as oublié le cumul des mandats aussi et souvent c’est es gens qui ont déjà des revenus très confortable (cabinet d’avocats, notaires etc…)

Pour ci qui est le Libre Office, c’est quand même suffisant pour la majorité des usages (rédiger une lettre, un rapport etc…


Notepad suffit la plupart du temps en fait.



yvan Abonné
Le 01/10/2014 à 09h23






digital-jedi a écrit :

Bah il doit y avoir un paquet de fonctionnaires qui achètent quelques licences en + sur le budget pour des besoins familiaux (PC à la maison), donc ils vont rester vague sur les dépenses logicielles.


Ce sont des licences achetées en volume généralement et installées par les DSI via GPO ou virtualisation applicative. Chaque fonctionnaire n’a pas sa petite carte bleue pour meubler chez lui en douce quand le ministère des finances ne regarde pas <img data-src=" />

PMU style sérieux <img data-src=" />



yvan Abonné
Le 01/10/2014 à 09h27






Debcool a écrit :

<img data-src=" />

Concernant les “zélus”, quelques idées:
<img data-src=" /><img data-src=" />


En fait les gens ne sont pas censés voter pour des gens corrompus, immoraux et stupides. le problème est là.

Quand des estrosi, des morano, des le pen ou des ségo peuvent être élus c’est le peuple qui est mauvais, pas le système.



yvan Abonné
Le 01/10/2014 à 09h31






amikuns a écrit :

Les forces de l’ordre aux dernières nouvelles sont fonctionnaires.Il y a en 75 fonctionnaires aux sénat, pour l’AN env 1 351 fonctionnaires si ne me trompe pas.


Oui mais bon, l’armée et la police protègent les personnalités, rien à voir avec la qualité de celles ci et le boulot des archives de l’assemblée par exemple existerait même si l’assemblée n’existait plus.

Je ne sais pas d’où tu sors ton chiffre mais il est faux (voir lien ci dessous). Et ça fait du monde certes mais il faudrait regarder plusdans le détailqui fait quoi avant de balancer des généralités.


amikuns a écrit :

Faux, ils viennent de nos élus européens.


Le parlement européen n’est pas un organe législatif <img data-src=" /> les organes législatifs européen (commission et conseil) ne sont pas élus (pas élus pour ça en tous cas).



kamuisuki
Le 01/10/2014 à 09h32






Tifeing a écrit :

On réduit le salaire des ministres et des parlementaires actuels à 2.000€/mois jusqu’en mai 2017: paf, 175 millions d’économies, et il n’y a pas plus simple!

Alors qu’ils ne viennent pas se plaindre que ça coûte trop cher <img data-src=" />


Et plus personne voudra faire ce metier pour 2000 € par mois.



bibikl
Le 01/10/2014 à 09h41

Je bosse dans une administration et je peux vous assurer que le les licences crosoft représente que dalle.
les couts logiciels faramineux viennent des logiciels de gestion spécifiques aux administrations.
Il y a que 2 ou 3 éditeurs qui proposent les softs en question et ils s’entendent bien sur les prix avec des contrats de maintenance obligatoires a plus de 100k € par an / logiciels.
Microsoft tout produits confondu doit même pas représenter 10% du budget logiciel.
Alors office ou libreoffice s’est pas ça qui va faire significativement baisser les impôts.


Ami-Kuns Abonné
Le 01/10/2014 à 09h41






yvan a écrit :

Oui mais bon, l’armée et la police protègent les personnalités, rien à voir avec la qualité de celles ci et le boulot des archives de l’assemblée par exemple existerait même si l’assemblée n’existait plus.

Je ne sais pas d’où tu sors ton chiffre mais il est faux (voir lien ci dessous). Et ça fait du monde certes mais il faudrait regarder plusdans le détailqui fait quoi avant de balancer des généralités.

Le parlement européen n’est pas un organe législatif <img data-src=" /> les organes législatifs européen (commission et conseil) ne sont pas élus (pas élus pour ça en tous cas).


Quel chiffre?



tazvld Abonné
Le 01/10/2014 à 09h42






Larsene_IT a écrit :

Oui, mais non :https://languagetool.org/fr/
Et J’utilise également Office 2007 au boulot, je trouve pas l’ergonomie infaillible non plus…


Oui, MS Office n’est pas parfais, loin de là. Mais ergonomiquement, il est bien en avance face à ses concurrents.
Avec les applis web qui se développent très vite et où l’ergonomie est primordiale, les applications local ont vraiment intérêt à proposer quelque chose de convainquant.



Larsene_IT a écrit :

&nbsp;
ça, +1000, mais déjà, combien de particuliers (français) ont donné pour soutenir le développement de Libre Office ? Les français ont généralement une mentalité de merde à ce sujet : à Londres, bcp de musées fonctionnent sur la base d’une contribution libre. Et bien, ceux qui ne donnent rien, sont les français.



Oui et non. Disons que nous n’avons pas l’habitude de donner lorsque c’est gratuit. On nous a habituer à nous tenir par la main et à bien payer. l’exemple du “pourboire” est vraiment parlant. Le service est déjà compris intégralement dans le prix de la consommation, le serveur est donc déjà entièrement payé, les pourboires servent à remercier un serveurs exceptionnelle. C’est pour ça aussi que les visites guider sont généralement payant…

De plus, je pense que c’est aussi un problème de sémantique. En anglais ils disent “free” soit “libre”, nous on utilise vraiment un mot spécifique pour désigner la gratuité, qui dériver de “à titre gracieux” donc sans attente de retour.
Est ce que tu ne ressens pas une différence de sens entre “entrée gratuite” et “entrée libre” ?



kamuisuki
Le 01/10/2014 à 09h43






Debcool a écrit :

<img data-src=" />

Concernant les “zélus”, quelques idées:




  • Age requis de minimum 40ans pour les régions, villes, villages…

  • Age requis de minimum 50ans sénat, parlement, président.

  • Age maximum 65 ans –&gt; retraite

  • Salaires fixe sur base du niveau du poste. (2000€ /mois villes…, 3000€ /mois parlements…, 4000€ premier sinistre et 5000€ président, le tout en brut!)

  • Pas d’avantage en nature! On ne vit pas sur le compte du bon con…

  • On paye ses taxes, impôts… comme tous le monde.

  • Retraite calculée comme pour tous les citoyens.

  • On n’engage pas à tour de bras des secrétaires qui se tapent le boulot à la place de l’élus.

  • Obligation de résultats sur les projets!

  • Rééligibilité pour un mandas uniquement possibles sur base de réalisations concrètes et qui ont été bénéfiques aux citoyens.

  • Expérience professionnel dans le domaine (par ex: être médecin pour le ministère de la santé)

  • Avoir fait preuve, sur la durée, d’un investissement personnel dans l’aide aux citoyens hors mandats (dans la pratique, pas dans les mots…).

  • Candidature proposée par les citoyens sur base de leurs reconnaissance des actes posés par le futur élus.

  • référendum sur base de plusieurs propositions (minimum 3 dans l’idéal) pour un sujet donné. Le citoyen choisit, l’élus exécute!


    Bref, les citoyens octroient les postes aux méritants sur base de leurs investissements personnel et de leur mérites.

    Cela ressemblera plus à un conseil des sages et ça aura certainement plus le profile d’une démocratie…



    Donc en gros tu va proposer des boulots avec des responsabilités enormes, sans avantage , donc ça interessera pas grand monde.. les gens preferent en général les boulots plan plan rentrer chez eux à heure fixe, et passer le soir en famille..



Debcool
Le 01/10/2014 à 09h48






yvan a écrit :

Tiens un paladin du libre <img data-src=" />

Office a des fonctionnalités d’autosave bien plus avancées et plante moins souvent que ooo (sous windows). Les entreprises (ni les administrations) ne payeraient pas pour office si un équivalent qualitatif gratuit existait…


De la liberté en générale… <img data-src=" />

Je ne parle pas d’ooo, je parle de LibreOffice; Pas la même chose.

Pourtant les exemples ne manques pas. Il y à des tas d’entreprises et autres administrations qui on fait ce choix et je n’ai pas souvenir d’avoir lu ou entendu une perte de productivité ou autre soucis majeurs bien au contraire. Sinon, comment expliquer que la ville de Münich (par exemple) à fait la transition et n’est pas revenue en arrière? Comme ce fût le cas avec vista… <img data-src=" />


Il y a quinze ans effectivement windows était moins stable qu’aujourd’hui. Linux il y a 15 ans était qualifiable de grosse merde instable (xfree86 power) et antiergonomique pour un usage desktop. Et encore quand les composants du desktop permettaient de faire marcher linux.
Il faut juste regarder l’état du marché en 2014 en fait… Libre office a progressé mais pas encore assez, le coût de formation/assistance juste sur la partie macro de calc sont assez rédhibitoires, sans compter les moindres perfs sur les tableaux gros/complexes ou les tableaux croisés dynamiques.

J’ai pris l’exemple de 2000 parce que c’est celui qui m’est venu à l’esprit en premier. Ça a du me marquer…<img data-src=" />

Il y a certainement des trucs plus performant/avancé sous ôfils pour certains usages particuliers, je n’en doute pas. De là à dire que d’autre solutions ne sont pas viable…

Je pense qu’une des choses qui freine le plus l’utilisateur est son comportement du “refus du changements”. Quelques soit l’outils, il faut bien apprendre à l’utiliser; Ça demande des efforts. Beaucoup se bloque dès que quelque chose “n’est pas comme dans…” et ne vont pas plus loin.

Maintenant, sur les coûts je suis d’accord; Certains ne se gènent pas pour en profiter un max. Cependant, n’est ce pas comme cela que micromachin et autres (centre de formations “pro”, …) ont fait et font encore de la tune? Beaucoup de tune…

Il ne faut pas oublier non plus que le marché actuel, si il est toujours plutôt dans le proprio au niveau bureautique, graphisme, video et jeux, il est déjà en mutations avancées depuis un moment.


Libre office a une correction orthographique mais pas grammaticale.


Tu as raison, je me suis aperçu de mon erreur mais j’ai pas réussis à éditer mon post pour la corriger.


Le seul (immense) plus de open office c’est le serveur open office qui permet de générer des documents bureautiques depuis les progiciels, pour a peu près tout le reste c’est moins bien que MSoffice, les bonnes intentions ne suffisent pas.


Mouai… tu veux la guerre ou quoi?!! <img data-src=" />

Malheureusement on ne pourra jamais faire une comparaison des deux au “même” état d’avancement pour tirer cette histoire au clair.
Ceci dit quant je vois la vitesse à laquelle les solutions proprio dans beaucoup de domaines se sont faites rattraper, dépasser et larguer; Ça va plus mettre longtemps…<img data-src=" />

En gros, le proprio ça roule vite mais pas longtemps; Le Libre, ça met du temps mais c’est inarrêtable…

<img data-src=" />



Ami-Kuns Abonné
Le 01/10/2014 à 09h57






yvan a écrit :

Oui mais bon, l’armée et la police protègent les personnalités, rien à voir avec la qualité de celles ci et le boulot des archives de l’assemblée par exemple existerait même si l’assemblée n’existait plus.

Je ne sais pas d’où tu sors ton chiffre mais il est faux (voir lien ci dessous). Et ça fait du monde certes mais il faudrait regarder plusdans le détailqui fait quoi avant de balancer des généralités.

Le parlement européen n’est pas un organe législatif <img data-src=" /> les organes législatifs européen (commission et conseil) ne sont pas élus (pas élus pour ça en tous cas).


Oups, plus possible d’édité, suit allez trop vite, les 75 sont ceux qui travail juste dans les serres du Sénat :
http://www.bfmtv.com/politique/les-fonctionnaires-du-senat-bien-lotis-836636.htm…

Le sénat emploi 1880 agent recruté sur concours :
http://emploi-public.publidia.fr/actualites/fonction-publique-parlementaire-recr…

Pour les emplois au service de l’Etat ont devrait arrêter les concours, et n’embaucher qu’en CDI (sauf fonctions régaliennes) , la masse d’employées serait plus facile à gérer.

Et tronçonner les agences de l’Etat qui servent à rien, et les comités fantômes.
http://www.europe1.fr/economie/le-gouvernement-chasse-les-agences-fantomes-21095…



yvan Abonné
Le 01/10/2014 à 10h04






amikuns a écrit :

Pour les emplois au service de l’Etat ont devrait arrêter les concours, et n’embaucher qu’en CDI (sauf fonctions régaliennes) , la masse d’employées serait plus facile à gérer.


Ca couterait plus cher (un fonctionnaire catégorie C est un smicard en gros) et poserait des problèmes de loyauté (déjà que…) et de clientélisme dans les recrutements.
C’est une solution pratiquée dans le monde anglo saxon, en suisse etc. les résultats ne sont pas démentiellement meilleurs (voire franchement pires) en termes de service rendu.

Les fonctions annexes (artisanat, services) sous traitables le sont déjà largement. Après je ne dis pas que des petits ilots de corruption comme la politique de haut niveau gèrent au mieux mais si c’était juste une question de statut le problème aurait été réglé de longue date, genre sous Giscard <img data-src=" />



Debcool
Le 01/10/2014 à 10h08






kamuisuki a écrit :

Donc en gros tu va proposer des boulots avec des responsabilités enormes, sans avantage , donc ça interessera pas grand monde..


D’abord, je ne propose rien, j’ émets des idées.
Sinon, t’as tout compris. Ne changeons rien, tout est bien comme ça. Puis c’est comme ci nous avions été éduqué dans un système ou l’argent est le leitmotiv…


les gens preferent en général les boulots plan plan rentrer chez eux à heure fixe, et passer le soir en famille..

C’est bien, tu a mis le doigt sur le coeur du problème. Reste plus qu’à proposer des solutions et à en débattre.


Larsene_IT a écrit :


ça, +1000, mais déjà, combien de particuliers (français) ont donné pour soutenir le développement de Libre Office ? Les français ont généralement une mentalité de merde à ce sujet : à Londres, bcp de musées fonctionnent sur la base d’une contribution libre. Et bien, ceux qui ne donnent rien, sont les français.


Malheureusement, il n’y a pas que les Français… <img data-src=" />



the true mask
Le 01/10/2014 à 10h10






Tifeing a écrit :

On réduit le salaire des ministres et des parlementaires actuels à 2.000€/mois jusqu’en mai 2017: paf, 175 millions d’économies, et il n’y a pas plus simple!

Alors qu’ils ne viennent pas se plaindre que ça coûte trop cher <img data-src=" />



Ce sont surtout les sénateurs qui servent à que dalle dans “votre” pays

Je mettrai “notre” quand je retournerai définitivement <img data-src=" />



the true mask
Le 01/10/2014 à 10h13






amikuns a écrit :

Faut pas pousser, ils seront plus corruptible et plus facilement influençable, l’économie serait au niveau du Sénat et l’Assemblée National:



Si c’est vrai , on prend vraiment les électeurs pour des c*ns.
Les politiques ne feraient donc rien par conviction ? <img data-src=" />

Mais pkoi je fais semblant de m’étonner <img data-src=" />



the true mask
Le 01/10/2014 à 10h15






Moebius13100 a écrit :

Solution : On passe tout le monde sous OSX <img data-src=" />




Tout à fait, au moins c’est gratuit ^^



Moebius13100
Le 01/10/2014 à 10h16






the true mask a écrit :

Tout à fait, au moins c’est gratuit ^^



Et puis c’est la classe quand même, déjà on a tout de suite plus envie d’allumer l’ordi le matin pour bosser <img data-src=" />



yvan Abonné
Le 01/10/2014 à 10h16






Debcool a écrit :

Sinon, comment expliquer que la ville de Münich (par exemple) à fait la transition et n’est pas revenue en arrière?


Parce qu’ils ont engagé tellement d’argent, au point de développer leur propre distribution, qu’un retour en arrière est impossible? Parce qu’ils sont à une telle échelle que la bureautique n’est qu’un micro élément de leur SI articulé autour d’une GED et de progiciels?
Ce n’est pas impossible dans l’absolu, comme passer d’outlook à thunderbird, c’est juste moins bien.
Les idéologues à l’oeuvre à munich chiffrent les économies en licences mais absolument pas le delta de productivité donc impossible de s’en service comme exemple.
Sur des structures plus petites, où les secrétariats utilisent la suite office pour bosser et pas juste pour éditer les sorties de leurs logiciels libre ou open office ne sont pas encore au niveau.



Debcool a écrit :

Je pense qu’une des choses qui freine le plus l’utilisateur est son comportement du “refus du changements”. Quelques soit l’outils, il faut bien apprendre à l’utiliser; Ça demande des efforts. Beaucoup se bloque dès que quelque chose “n’est pas comme dans…” et ne vont pas plus loin.


Oui, le problème c’est la réalité donc <img data-src=" /> on est d’accord, je suis plutôt partisan du libre sinon dans l’absolu, j’ai du installer mon premier linux en 1996… pour constater que c’était pas au niveau, même en apprenant toutes les commandes unix utiles à un usage quotidien.


Debcool a écrit :

Il ne faut pas oublier non plus que le marché actuel, si il est toujours plutôt dans le proprio au niveau bureautique, graphisme, video et jeux, il est déjà en mutations avancées depuis un moment.

En gros, le proprio ça roule vite mais pas longtemps; Le Libre, ça met du temps mais c’est inarrêtable…

<img data-src=" />



En fait hors web l’informatique est propriétaire. Qu’il s’agisse du matériel ou des progiciels complexes.
Ce qui pousse le libre c’est que les technologies web envahissent un peu tout effectivement, maintenant de là à dire que les grosses boutiques comme Oracle, microsoft, SAP ou adobe vont devoir passer au libre c’est… enthousiaste ;)



yvan Abonné
Le 01/10/2014 à 10h18






amikuns a écrit :

Quel chiffre?


le nb de fonctionnaires au sénat.



the true mask
Le 01/10/2014 à 10h18






Moebius13100 a écrit :

Et puis c’est la classe quand même, déjà on a tout de suite plus envie d’allumer l’ordi le matin pour bosser <img data-src=" />



Et surtout on fera moins la gueule le matin au bureau. <img data-src=" />



Moebius13100
Le 01/10/2014 à 10h22






the true mask a écrit :

Et surtout on fera moins la gueule le matin au bureau. <img data-src=" />



Exactement, et plus sérieusement si le matos est plus cher à l’achat, les licences sont moins chers, l’ergonomie du bouzin plus sympa et avec le partenariat IBM le suivi logiciel entreprise devrait se développer.

Et dire que je suis toujours sur XP au boulot <img data-src=" />



Debcool
Le 01/10/2014 à 10h45






yvan a écrit :

Parce qu’ils ont engagé tellement d’argent, au point de développer leur propre distribution, qu’un retour en arrière est impossible? Parce qu’ils sont à une telle échelle que la bureautique n’est qu’un micro élément de leur SI articulé autour d’une GED et de progiciels?
Ce n’est pas impossible dans l’absolu, comme passer d’outlook à thunderbird, c’est juste moins bien.
Les idéologues à l’oeuvre à munich chiffrent les économies en licences mais absolument pas le delta de productivité donc impossible de s’en service comme exemple.
Sur des structures plus petites, où les secrétariats utilisent la suite office pour bosser et pas juste pour éditer les sorties de leurs logiciels libre ou open office ne sont pas encore au niveau.


Oui, le problème c’est la réalité donc <img data-src=" /> on est d’accord, je suis plutôt partisan du libre sinon dans l’absolu, j’ai du installer mon premier linux en 1996… pour constater que c’était pas au niveau, même en apprenant toutes les commandes unix utiles à un usage quotidien.


En fait hors web l’informatique est propriétaire. Qu’il s’agisse du matériel ou des progiciels complexes.
Ce qui pousse le libre c’est que les technologies web envahissent un peu tout effectivement, maintenant de là à dire que les grosses boutiques comme Oracle, microsoft, SAP ou adobe vont devoir passer au libre c’est… enthousiaste ;)


Ok, je te répond mais je suis crevé là <img data-src=" /> Et pis, Borderland2 est installer sur ma Debian! Donc, je —&gt; au plus vite <img data-src=" />

Comme je l’ai indiqué, Münich n’était qu’un exemple, il y a d’autre. Je sais plus qu’elle ville de France est aussi très investie dans le Libre…? Me semble avoir lu un truc la dessus ici même.

Outlook, tu rigoles là. J’ai voulu mettre la main dessus il y a deux trois jours (pour la première foi depuis des années)… My Gosh <img data-src=" />
Si c’est ça c’est de l’ergonomie… va falloir changer les concepteurs. Un vrais foutoir cette appli.

C’est clair, il y a dix ans c’était plus cafardeux mais bon, ils étaient trois les gars du Libre à l’époque… si t’ajoute la barbe qui se prenait dans le clavier, c’est sur que c’était lent côté développement <img data-src=" />

Par contre, quand je vois la gueule de la GUI et des softs sur ma Debian, je suis très heureux d’avoir quitté ce monde là depuis 8 ans.

Par contre, je ne suis pas mais alors pas du tout du tout d’accord avec toi sur la fin.
Là ce serait trop long à détailler donc un lien où tu pourras découvrir de nombreux aspects du Libre dont on entend peu/pas parler au niveau grand publique http://www.phoronix.com/scan.php?page=home
Va falloir creuser parce qu’il y en a des articles à lire… Enjoy!

Bon là, je le dis plus je —&gt; Manger –&gt; Borderland2 <img data-src=" />



digital-jedi
Le 01/10/2014 à 13h10






yvan a écrit :

Ce sont des licences achetées en volume généralement et installées par les DSI via GPO ou virtualisation applicative. Chaque fonctionnaire n’a pas sa petite carte bleue pour meubler chez lui en douce quand le ministère des finances ne regarde pas <img data-src=" />


Je pensais aux mairies et régions plutôt qu’aux ministères. Pas sûr qu’ils y aient des liens DSI via GPO pour le millier d’entités fonctionnariats.



yvan Abonné
Le 01/10/2014 à 13h43






digital-jedi a écrit :

Je pensais aux mairies et régions plutôt qu’aux ministères. Pas sûr qu’ils y aient des liens DSI via GPO pour le millier d’entités fonctionnariats.


Je pense qu’à partir de quelques centaines de licences tu as intérêt commercialement à gérer directement avec Microsoft plutôt qu’acheter des OEM avec les machines.
Je n’ai pas de chiffres là dessus mais j’ai vu des mairies avec autour de 300 postes clients (25000 habitants) en AD + licence volume donc je présume que ça concerne quand même énormément de collectivités.

Après si les élus valident des achats sans vérifier, si la population ne contrôle pas ses élus et si les fonctionnaires sont véreux de base effectivement ça arrive certainement.
De là à énoncer ça comme une généralité, surtout quand on parle des fonctionnaires de l’état, et indiquer ça comme un élément majeur du recours à microsoft il y a un peu un gouffre.



renaud07
Le 01/10/2014 à 14h59

Sinon, C’est si simple d’installer du piraté <img data-src=" />

Bizarre que ça ne leur ai pas effleuré l’esprit…


Gilbert_Gosseyn Abonné
Le 01/10/2014 à 15h12






HarmattanBlow a écrit :

40€ par fonctionnaire donc. Ça reste très raisonnable.


Mais LibreOffice demande plus de support du fait de son ergonomie d’huître.


Non. C’est plutôt les crashs de MSO qui nous posent problème. Et le nombre de plugins à rajouter (jamais les mêmes !) dans les dits MSO pour rattraper des fonctionnalités que le LibreOffice MiMo a de base …



quegorosoit
Le 01/10/2014 à 15h28






Patch a écrit :

ce n’est pas possible de faire des installations au coup par coup?
heureusement qu’on ne fait pas ca ici, sinon on serait obligé de gérer 3 ou 4 images différentes (chacune totalement incompatible avec les autres point de vue logiciel), ca serait un gros bordel (sans compter le temps perdu pour le collègue qui s’en occupe) <img data-src=" />



Possible oui, mais ça demanderait à des gens de bosser plus, du coup pas possible.

Et puis ça fait plus de tickets donc plus de “boulot” comptabilisé.



Patch Abonné
Le 01/10/2014 à 17h47






quegorosoit a écrit :

Possible oui, mais ça demanderait à des gens de bosser plus, du coup pas possible.

Et puis ça fait plus de tickets donc plus de “boulot” comptabilisé.

donc pour tenter d’économiser un peu de temps de travail, on force un gaspillage monstre…



Debcool
Le 02/10/2014 à 07h56






yvan a écrit :

Tiens un paladin du libre <img data-src=" />

Libre office a une correction orthographique mais pas grammaticale.


Et bien ce n’est plus vrai. <img data-src=" />

Je viens de faire une mise à jour vers la version 1.4.3-2 (version du package Debian) et son installation suggère d’installer “libreoffice-grammarcheck” (méta-package).
3 langues sont déjà disponible (ru, hu, en), le reste vas suivre. <img data-src=" />

Ce qui démontre (une fois de plus) qu’en informatique, ce qui était vrais hier ne l’est plus forcément aujourd’hui et vice-versa <img data-src=" />



jmc_plus
Le 02/10/2014 à 09h00






sbaconnais a écrit :

[quote:5180839:chrisemail]

Plus tu baisses le salaire des élus, plus il y a de corruption. Donc si tu baisses trop tu augmentes les coûts au final. Mais on doit pouvoir trouver un juste mileu <img data-src=" />



J’ai jamais compris cet argument. Comme si l’honneur et l’honnêteté avaient un prix …

Désolé mais pour moi, un mec dont la droiture a un prix n’a rien à faire dans un gouvernement.[/quote]

Sans compter que l’histoire n’a jamais prouvé que ceux qui empochaient le plus étaient plus honnêtes pour autant, ça serait plutôt le contraire. L’argent appelle l’argent !



quegorosoit
Le 02/10/2014 à 17h34






Patch a écrit :

donc pour tenter d’économiser un peu de temps de travail, on force un gaspillage monstre…



Ouaip, mais un gaspillage de l’état pour du temps de travail de fonctionnaires, donc forcément les fonctionnaires ne vont pas bosser plus vu que personne ne bosse plus, et faire bouger les choses est de risquer une perte d’avancement.

Bref, c’est pas mal verrouillé.



Patch Abonné
Le 02/10/2014 à 17h40






Debcool a écrit :

Et bien ce n’est plus vrai. <img data-src=" />

Je viens de faire une mise à jour vers la version 1.4.3-2 (version du package Debian) et son installation suggère d’installer “libreoffice-grammarcheck” (méta-package).
3 langues sont déjà disponible (ru, hu, en), le reste vas suivre. <img data-src=" />

Ce qui démontre (une fois de plus) qu’en informatique, ce qui était vrais hier ne l’est plus forcément aujourd’hui et vice-versa <img data-src=" />

ce qui était vrai aujourd’hui ne l’est plus forcément hier? <img data-src=" />



quegorosoit a écrit :

Ouaip, mais un gaspillage de l’état pour du temps de travail de fonctionnaires, donc forcément les fonctionnaires ne vont pas bosser plus vu que personne ne bosse plus, et faire bouger les choses est de risquer une perte d’avancement.

Bref, c’est pas mal verrouillé.

ou qu’il manque une personne pour l’informatique.



Patch Abonné
Le 02/10/2014 à 17h56






quegorosoit a écrit :

Ouaip, mais un gaspillage de l’état pour du temps de travail de fonctionnaires, donc forcément les fonctionnaires ne vont pas bosser plus vu que personne ne bosse plus, et faire bouger les choses est de risquer une perte d’avancement.

Bref, c’est pas mal verrouillé.

(suite, j’ai pas édité à temps <img data-src=" />)
ici il manque clairement une personne en plus… j’ai 2 casquettes (je fais à la fois support informatique (mail + tél) pour tous les établissements pénitentiaires d’IDF (hors administration centrale) + la direction interrégionale et en même temps je suis gestionnaire du parc info & télécom fixe de la direction), je suis souvent absent du support (souvent = 95% de mon temps de travail effectif depuis plus d’un mois) à cause de ma 2eme casquette, et ca se ressent pas mal (surtout qu’en ce moment on est 2 à bien connaitre le métier, et qu’on forme 2 autres personnes sur le tas (qui viennent heureusement de la pénitentaire, ils ont au moins les bases métier et environnement))… il nous faudrait une 5eme personne (surtout que la charge de travail du support va encore augmenter à partir de semaine prochaine), mais il a été décidé en haut lieu que 4 personnes étaient suffisantes!



yvan Abonné
Le 03/10/2014 à 08h12






Debcool a écrit :

Et bien ce n’est plus vrai. <img data-src=" />

Je viens de faire une mise à jour vers la version 1.4.3-2 (version du package Debian) et son installation suggère d’installer “libreoffice-grammarcheck” (méta-package).
3 langues sont déjà disponible (ru, hu, en), le reste vas suivre. <img data-src=" />

Ce qui démontre (une fois de plus) qu’en informatique, ce qui était vrais hier ne l’est plus forcément aujourd’hui et vice-versa <img data-src=" />


Oui d’autres ont parlé de cette extension. Le truc c’est que entre être disponible et bien marcher en production en environnement pro il se passe quelques années généralement. Comme dit avant, libre office/ooo progresse mais reste bien en deçà.



yvan Abonné
Le 03/10/2014 à 08h17






Gilbert_Gosseyn a écrit :

Et le nombre de plugins à rajouter (jamais les mêmes !) dans les dits MSO pour rattraper des fonctionnalités que le LibreOffice MiMo a de base …


Lesquelles?

Et sinon office a d’énormes limites pour gérer de gros plannings avec outlook, pour gérer la recherche de contacts dans différentes sources etc. (surtout comparé aux solutions de google) mais de là à dire avoir des pb de stabilité faut pas exagérer, surtout par rapport à libre office…



Debcool
Le 04/10/2014 à 09h08






Patch a écrit :

ce qui était vrai aujourd’hui ne l’est plus forcément hier? <img data-src=" />


<img data-src=" />



yvan a écrit :

Oui d’autres ont parlé de cette extension. Le truc c’est que entre être disponible et bien marcher en production en environnement pro il se passe quelques années généralement. Comme dit avant, libre office/ooo progresse mais reste bien en deçà.


Ok, ok…

Dis donc, t’es en mode croisade pro-sosoft ou quoi???
“Yvan le terrible; Défenceur d’ Ôfils le magnifique” <img data-src=" />



quegorosoit
Le 04/10/2014 à 10h44






Patch a écrit :

(suite, j’ai pas édité à temps <img data-src=" />)
ici il manque clairement une personne en plus… j’ai 2 casquettes (je fais à la fois support informatique (mail + tél) pour tous les établissements pénitentiaires d’IDF (hors administration centrale) + la direction interrégionale et en même temps je suis gestionnaire du parc info & télécom fixe de la direction), je suis souvent absent du support (souvent = 95% de mon temps de travail effectif depuis plus d’un mois) à cause de ma 2eme casquette, et ca se ressent pas mal (surtout qu’en ce moment on est 2 à bien connaitre le métier, et qu’on forme 2 autres personnes sur le tas (qui viennent heureusement de la pénitentaire, ils ont au moins les bases métier et environnement))… il nous faudrait une 5eme personne (surtout que la charge de travail du support va encore augmenter à partir de semaine prochaine), mais il a été décidé en haut lieu que 4 personnes étaient suffisantes!



Je comprend mieux <img data-src=" />

Disons que vous avez surtout deux personnes mal placées, ce qui cause un manquement de personnel dans un boulot ou les chefs ont placé suffisamment de personnel par rapport aux etp.

Dans notre cellule on est 50% de connaisseurs, qui ont 50% de leur taf à expliquer à l’autre moitié “comment faire”.
Sauf que la culture de l’armée étant dans la “fiche de tâche” et les tâches étant aussi nombreuses que les décimales dans pi on se retrouve à avoir un boulot d’accompagnement sans fin et une incompréhension du personnel face aux “nooonnnn !!!” quand il tente d’utiliser une de ces fiche de tâche.
C’est comme si la médecine venait d’être inventée et que les mec bossant dessus fonctionnait par fiche de tâche, avec des qi de demi-poule.

Tu as de la chance de ne pas avoir en plus des “ordres contraires”, avec ta première tâche devenant prioritaire sur la seconde et vice-versa en fonction des appels téléphoniques de “gens avec de gros kiki”, du coup il est impossible de faire quoi que ce soit et les clients se plaignent et tu te fais pourrir xD.

Au moins ça occupe !! et si jamais tu finis par étrangler un con avec sa tâche pourrit tu n’auras pas trop à aller loin et en plus ton taff te logera <img data-src=" />.



Patch Abonné
Le 04/10/2014 à 11h44






quegorosoit a écrit :

Je comprend mieux <img data-src=" />

Disons que vous avez surtout deux personnes mal placées, ce qui cause un manquement de personnel dans un boulot ou les chefs ont placé suffisamment de personnel par rapport aux etp.

même avec 4 personnes formées c’est pas assez, il faudrait vraiment une 5eme personne!



quegorosoit a écrit :

Dans notre cellule on est 50% de connaisseurs, qui ont 50% de leur taf à expliquer à l’autre moitié “comment faire”.
Sauf que la culture de l’armée étant dans la “fiche de tâche” et les tâches étant aussi nombreuses que les décimales dans pi on se retrouve à avoir un boulot d’accompagnement sans fin et une incompréhension du personnel face aux “nooonnnn !!!” quand il tente d’utiliser une de ces fiche de tâche.
C’est comme si la médecine venait d’être inventée et que les mec bossant dessus fonctionnait par fiche de tâche, avec des qi de demi-poule.

ah oui vous avez la totale <img data-src=" />



quegorosoit a écrit :

Tu as de la chance de ne pas avoir en plus des “ordres contraires”, avec ta première tâche devenant prioritaire sur la seconde et vice-versa en fonction des appels téléphoniques de “gens avec de gros kiki”, du coup il est impossible de faire quoi que ce soit et les clients se plaignent et tu te fais pourrir xD.

ah si, les ordres contraires j’en ai parfois. mais quand ca arrive, ma réponse est “X m’a dit l’inverse, démerde toi avec lui, le temps que vous finissiez d’en débattre j’avance sur autre chose” <img data-src=" />
j’ai suffisamment de trucs en retard, dont certains que j’avais promis aux gens depuis plus d’un mois (mais où je n’arrive pas à avoir le temps nécessaire pour m’en occuper) pour avoir besoin de les attendre…
ensuite les clients ce n’est pas moi qui m’en occupe, je suis adjoint tech, pas surveillant pénitentiaire <img data-src=" /> (et les collègues me connaissent, ils savent que si je peux agir de suite je le fais, si je les fais patienter c’est qu’autre chose me bloque)



quegorosoit a écrit :

Au moins ça occupe !! et si jamais tu finis par étrangler un con avec sa tâche pourrit tu n’auras pas trop à aller loin et en plus ton taff te logera <img data-src=" />.

en effet la prison est à 500m de ma direction, j’ai pas beaucoup de route à faire <img data-src=" />



quegorosoit
Le 04/10/2014 à 12h48






Patch a écrit :

ah si, les ordres contraires j’en ai parfois. mais quand ca arrive, ma réponse est “X m’a dit l’inverse, démerde toi avec lui, le temps que vous finissiez d’en débattre j’avance sur autre chose” <img data-src=" />
j’ai suffisamment de trucs en retard, dont certains que j’avais promis aux gens depuis plus d’un mois (mais où je n’arrive pas à avoir le temps nécessaire pour m’en occuper) pour avoir besoin de les attendre…



Ah en effet, bon ^^ on a quelques années de retard sur certains projet mais c’est normal dans l’armée xD.

Je n’ai pas le droit de répondre ça aux clients … question de moi=esclave et eux=dieux



Patch Abonné
Le 04/10/2014 à 13h48






quegorosoit a écrit :

Ah en effet, bon ^^ on a quelques années de retard sur certains projet mais c’est normal dans l’armée xD.

Je n’ai pas le droit de répondre ça aux clients … question de moi=esclave et eux=dieux

ah j’ai l’avantage d’avoir un poste avec pas d’autonomie, je gère comme je veux, la plupart du temps mes chefs ne me donnent que les directives principales (style pasde MSOffice installé sauf autorisation du chef DSI ou obligation liée à un des logiciels installés (certains réclament absolument Word & Excel, et pour ces logiciels les suites bureautiques concurrentes n’existent pas…)) et ensuite je me démerde au mieux avec ce que j’ai <img data-src=" />



yvan Abonné
Le 06/10/2014 à 11h48






Debcool a écrit :

Dis donc, t’es en mode croisade pro-sosoft ou quoi???
“Yvan le terrible; Défenceur d’ Ôfils le magnifique” <img data-src=" />


Non pas trop, mais je suis attaché à une certaine objectivité et sur ce sujet je pratique les deux, office en pro et libre office à la maison donc je vois bien les différences qualitative.
Il y a une certaine tendance à se monter la tête en cercle clos chez les libristes. Ce qui n’est d’ailleurs pas une attitude qui aide le libre à progresser.



Debcool
Le 07/10/2014 à 09h00






yvan a écrit :

Non pas trop, mais je suis attaché à une certaine objectivité et sur ce sujet je pratique les deux, office en pro et libre office à la maison donc je vois bien les différences qualitative.
Il y a une certaine tendance à se monter la tête en cercle clos chez les libristes. Ce qui n’est d’ailleurs pas une attitude qui aide le libre à progresser.


C’est vrai, tu as raison. La guèguerre Libre vs Privateur est une perte de temps et d’énergie; Ça ne fait pas avancer le schmilblic. Ceci dit, là,&nbsp; je te taquinais&nbsp;<img data-src=" />
&nbsp;
Ce qu’il faut retenir, je pense, c’est que plein de gens ont fait un choix (prise de risque =&gt; engagement) qu’il soit privé et/ou professionnel.
&nbsp;“Je préfère utiliser un logiciel incomplet qui ne possèdent pas (encore)&nbsp; le dernier truc top du top à un logiciel privateur dont on ne sait même pas ce qu’il fait exactement.” R. Stallman (la citation est approximative, me souviens plus des mots exact)

Je suis totalement d’accord avec ce principe, d’autres aussi et je pense que toi aussi.

La “révolution” est en marche… et c’est bien.

Sur ce, vive le Libre, vive ôffice (<img data-src=" />) et vive la France!

A+
Debcool