BeeWi : robinet de jardin et diffuseur d'huiles essentielles connectés à 59 euros

BeeWi : robinet de jardin et diffuseur d’huiles essentielles connectés à 59 euros

Mot d'ordre : diversification

Avatar de l'auteur
Sébastien Gavois

Publié dans

Sciences et espace

18/01/2016
35

BeeWi : robinet de jardin et diffuseur d'huiles essentielles connectés à 59 euros

BeeWi étend sa gamme d'objets connectés et se lance dans deux nouveaux secteurs : un robinet d'extérieur pour le jardinage et un diffuseur d'huiles essentielles qui mesure également la qualité de l'air. Dans les deux cas, on peut les gérer depuis son smartphone.

BeeWi propose depuis plusieurs mois maintenant de nombreuses ampoules connectées. Contrairement à des modèles comme les Hue de Philips, il est possible de les piloter directement via Bluetooth, ou bien de passer par un pont (vendu en supplément) afin d'y accéder par Internet. Le fabricant profitait du CES de Las Vegas pour dévoiler de nouveaux produits, qui reprennent le même principe de fonctionnement. 

Robinet et station de mesure de la qualité de l'air connecté

On retrouve tout d'abord un robinet d'eau d'extérieur connecté. Comme son nom l'indique, il est possible de l'ouvrir et de le fermer directement depuis son smartphone. Pour la production, le constructeur nous précise qu'il s'est rapproché de Solem, un spécialiste des produits de jardinage

Ce dernier s'occupe de la coque du produit, tandis que BeeWi gère la partie matérielle. Il n'est pas encore question de mesurer la quantité d'eau utilisée, mais c'est une évolution qui pourrait arriver dans un second temps nous confirme un des représentants du fabricant.

Avec un autre partenaire, BeeWi a mis sur pied un diffuseur d'huiles essentielles (par ionisation) connecté, qui fait également office de capteur de température, d'humidité et de qualité de l'air, un peu dans la même veine que la station météo de Netatmo

Le fabricant souhaite continuer à se diversifier

Les deux nouveaux produits sont annoncés au même prix : 59 euros, une limite que le fabricant souhaite ne pas dépasser autant que possible. Ils arriveront d'ici quelques mois dans le commerce. Dans tous les cas, BeeWi ne compte pas en rester là et d'autres partenariats pourraient voir le jour prochainement afin de proposer de nouveaux objets connectés dans de nombreux domaines.

BeeWiBeeWi
Crédits : Sébastien Gavois (licence : CC by SA 3.0)

35

Écrit par Sébastien Gavois

Tiens, en parlant de ça :

Sommaire de l'article

Introduction

Robinet et station de mesure de la qualité de l'air connecté

Le fabricant souhaite continuer à se diversifier

Commentaires (35)


Le 18/01/2016 à 07h 56

Au début j’ai cru à un super concept, le diffuseur d’huiles essentielles dans un robinet de jardin. Et puis en fait non, ce ne sont que deux valves “intelligentes”.



 Perso je n’accorde pas beaucoup d’intérêt à ces capteurs intelligents. J’ai bien un capteur Nest (parce que c’est mieux que le truc de base qui sonne à 2h du matin pour le fun), mais c’est plus pour le côté détecteur de bonne facture que pour le côté connecté.


C’est tellement dans l’air du temps, utile, écolo, simple, recyclable, fabriqué localement, de qualité, facile à réparer, solide et durable… <img data-src=" />


Le 18/01/2016 à 08h 03







Sebastien a écrit :



BeWii propose depuis plusieurs mois maintenant





Message subliminal. je croyais que c’était Kevin, le fanboy Nintendo <img data-src=" />



<img data-src=" /> (je signale mais la coquille était rigolote)



Le 18/01/2016 à 08h 31







gwado a écrit :



fabriqué localement, de qualité, facile à réparer, solide et durable… <img data-src=" />



source?



ou <img data-src=" /> ?



ps: je connais déjà la réponse.



XXC Abonné
Le 18/01/2016 à 08h 31







MacGuiPro a écrit :



Au début j’ai cru à un super concept, le diffuseur d’huiles essentielles dans un robinet de jardin. Et puis en fait non, ce ne sont que deux valves “intelligentes”.



&nbsp;Perso je n’accorde pas beaucoup d’intérêt à ces capteurs intelligents.



Aucune intelligence. Il y a quelques années, le terme approprié était : telecommandé.



Concernant le diffuseur d’huile d’huiles essentielles, il est rigolo de voir un produit polluant mesurant la qualité de&nbsp; l’air qu’il va polluer. Si il était vraiment intelligent, il ne diffuserait rien.<img data-src=" />



Le 18/01/2016 à 08h 34

&nbsp;Il y a dix ans on commençait déjà à parler dans l’industrie de capteurs “intelligents”. C’était de la domotique pour les centrales nuculéaires à l’époque. Etant du côté des autorités certifieuses, et étant une grosse flemmasse de nature, je préférais une bonne vieille valve sans serveur web intégré. <img data-src=" />


Le 18/01/2016 à 08h 35

Quelqu’un saurait s’il existe des “gadgets connectés” dans le domaine de l’aquariophilie déja?


Le 18/01/2016 à 08h 51

gwado a écrit :

C’est tellement dans l’air du temps, utile, écolo, simple, recyclable, fabriqué localement, de qualité, facile à réparer, solide et durable… <img data-src=" />



+1 <img data-src=" />





Sinon c’est quoi l’utilité d’un robinet de jardin connecté ?

Le truc que toute la famille est susceptible d’utiliser, faudra un smartphone pour chacun ? <img data-src=" />

J’te jure cette société de feignasse qu’on est en train de nous pondre … <img data-src=" />

&nbsp;


Le 18/01/2016 à 08h 55

j’ai mal lu, et… <img data-src=" />


Le 18/01/2016 à 08h 56

le robinet a peu d’avantages sur un robinet programmable si il n’y a pas aussi un capteur d’humidité connecté dans le sol


Le 18/01/2016 à 08h 58







zébulon a écrit :



j’ai mal lu, et… <img data-src=" />









Et j’ai peur de demander ce que tu avais compris <img data-src=" />



Sarcasme. :)



Ça m’attriste de voir ce genre de new (et le fait qu’elle soit relayer aussi) dont l’objet n’a aucune utilité ni aucun intérêt pour personne.

&nbsp;

Hier, il fallait une nouvelle startup de réseau social, aujourd’hui on connecte tout mais dans le seul but de faire du profit et non “d’apporter quelque chose de censé”.

Alors on trouve un objet non connecté, on le barde de capteurs, on obtient des aides publiques, on fait une levée de fonds, on fabrique tout en Asie du sud-est et on vend ça en indiquant qu’il faut absolument s’en procurer un, que c’est révolutionnaire.

C’est la recette parfaite de l’inutile, de la mode et du marketing dont le seul objectif est d’enrichir quelques personnes.

Si ça n’avait pas de conséquences directes sociales et environnementales (entre autres), pourquoi pas, chacun est libre de faire ce qu’il veut. Sauf que tout le monde sait que ce n’est pas le cas !

&nbsp;Mais on fait comme si de rien n’était.

&nbsp;

J’aimerai bien l’avis de NextInpact sur ce genre de sujet. Parce que si on s’arrête à l’info, c’est toujours intéressant mais quand est-il des conséquences ? Est-ce pas plus utile de mettre en avant les objets connectés qui apportent réellement du progrès ?


Le 18/01/2016 à 09h 16







gwado a écrit :



Sarcasme. :)



Ça m’attriste de voir ce genre de new (et le fait qu’elle soit relayer aussi) dont l’objet n’a aucune utilité ni aucun intérêt pour personne.

&nbsp;

Hier, il fallait une nouvelle startup de réseau social, aujourd’hui on connecte tout mais dans le seul but de faire du profit et non “d’apporter quelque chose de censé”.

Alors on trouve un objet non connecté, on le barde de capteurs, on obtient des aides publiques, on fait une levée de fonds, on fabrique tout en Asie du sud-est et on vend ça en indiquant qu’il faut absolument s’en procurer un, que c’est révolutionnaire.

C’est la recette parfaite de l’inutile, de la mode et du marketing dont le seul objectif est d’enrichir quelques personnes.

Si ça n’avait pas de conséquences directes sociales et environnementales (entre autres), pourquoi pas, chacun est libre de faire ce qu’il veut. Sauf que tout le monde sait que ce n’est pas le cas !

&nbsp;Mais on fait comme si de rien n’était.

&nbsp;

J’aimerai bien l’avis de NextInpact sur ce genre de sujet. Parce que si on s’arrête à l’info, c’est toujours intéressant mais quand est-il des conséquences ? Est-ce pas plus utile de mettre en avant les objets connectés qui apportent réellement du progrès ?





Pour un jardin ou des balcons des capteurs dans la terre relié a un arrosage automatique reste une bonne idée



Le 18/01/2016 à 09h 42

un diffuseur d’huile essentiel qui mesure la qualité de l’air. Ils sont comiques!

Dès que tu rajoutes quelque chose dans l’air, et même si c’est à base de produit naturel, tu pollues l’air. Il n’y a pas d’huile essentiel dans l’air normalement.

&nbsp;En tant qu’asthmatique, je peux affirmer que c’est complètement absurde. Si tu veux purifier ton air intérieur, tu aères!


J’ai hâte de voir les plantes connectées arriver sur le marché.


Le 18/01/2016 à 09h 47

Made in China 2.0


Tout à fait ! Il y a beaucoup de choses intéressantes.

&nbsp;

Pour répondre à ta problématique, sache qu’il existe l’arrosoir, c’est très pratique et même plaisant d’être dans son jardin.

Si on part en vacances, il y a les voisins/amis ou des systèmes mécaniques.

&nbsp;

Si la surface est grande c’est qu’on a un golf ou qu’on est horticulteur.



:)


Le 18/01/2016 à 12h 55







gwado a écrit :



Tout à fait ! Il y a beaucoup de choses intéressantes.

&nbsp;

Pour répondre à ta problématique, sache qu’il existe l’arrosoir, c’est très pratique et même plaisant d’être dans son jardin.

Si on part en vacances, il y a les voisins/amis ou des systèmes mécaniques.

&nbsp;

Si la surface est grande c’est qu’on a un golf ou qu’on est horticulteur.



:)





exact&nbsp;L’arrosoir c’est sympa pour le jardin des minipouces&nbsp;de la meme facon il y a le soleil qui peut remplacer une montre. Les escaliers pour remplacer les ascenseurs et le barbecue pour remplacer les plaques de cuisson.



&nbsp;



eb303 Abonné
Le 18/01/2016 à 13h 19







paskal441 a écrit :



Si tu veux purifier ton air intérieur, tu aères!





Mmm, sauf à Paris, où tu fais juste rentrer la pollution de dehors… <img data-src=" /> Ah oui, et sauf chez moi aussi, où tu n’aères pas, tu inondes. <img data-src=" /> (mais bon, ça a l’air de se calmer là… <img data-src=" /> )



Tu dois quand même changer l’eau de ton appartement tous les jours, sinon ça stagne et la légionellose s’installe. <img data-src=" />


Le 18/01/2016 à 13h 33

finalement avec leur robinet connecté et leur diffuseur de parfums ils n’ont fait que copier la nature.



En effet quand tu veux arroser ton jardin tu pisse un coup sur les rosiers et quand tu veux parfumer ton intérieur tu lâche une caisse.



rien de bien nouveau finalement…


Le 18/01/2016 à 13h 37

Eh ben alors, NextInpact, on fait dans le publi-rédactionnel ?

Je ne vais pas mentir, c’est une sacré déception.








SniperZwolf a écrit :



Eh ben alors, NextInpact, on fait dans le publi-rédactionnel ?

Je ne vais pas mentir, c’est une sacré déception.







C’est aussi mon impression depuis quelques mois…



Si on s’arrête à l’idée, ouais, je suis d’accord avec toi.

Si on réfléchit plus loin (désolé), au fait que nous sommes 7 milliards (presque 8), que les ressources sont limitées et que nous sommes nuls en recyclage, ce genre de gadget est inutile.



En revanche, je ne suis pas ok avec tes comparaisons.

L’ascenseur est très utile quand il s’agit de monter un certain nombre d’étages, si on est handicapé physique ou si on a des choses lourdes à porter.

Parce que les escaliers restent une invention géniale !! J’ai vécu au 5° étage sans ascenseur pendant 2 ans, je t’avoue qu’on s’y fait et on n’y pense plus.



Pour la montre, elle ne pollue pas autant qu’un ascenseur et il y a de nombreuses qui sont mécaniques et facilement réparables.



Pour le barbecue ou la plaque de cuisson, je te conseille de manger moins de viande. Il faut 15kg de céréales pour 1kg de bœuf. Manger moins et de la meilleure viande (au barbecue ou avec plaque de cuisson, comme tu veux), ça change déjà la donne. Si on mangeait autant de viande que les américains ou les argentins, on ne pourrait être que 2 milliards sur terre.



Bref, je remets pas en question l’intérêt des gadgets BeeWi, ni des innovations en tant que telles mais leur rapport utilité/conséquences.



Regarde ce que dit BeeWi :

“Les deux nouveaux produits sont annoncés au même prix : 59 euros, une limite que le fabricant souhaite ne pas dépasser autant que possible.”

L’important est le prix ! Ça laisse présager un bel avenir pour celles et ceux qui vont fabriquer leurs produits révolutionnaires/indispensables/innovants/blabla…


ForceRouge Abonné
Le 18/01/2016 à 17h 22







gwado a écrit :



Sarcasme. :)



Ça m’attriste de voir ce genre de new (et le fait qu’elle soit relayer aussi) dont l’objet n’a aucune utilité ni aucun intérêt pour personne.

&nbsp;

Hier, il fallait une nouvelle startup de réseau social, aujourd’hui on connecte tout mais dans le seul but de faire du profit et non “d’apporter quelque chose de censé”.

Alors on trouve un objet non connecté, on le barde de capteurs, on obtient des aides publiques, on fait une levée de fonds, on fabrique tout en Asie du sud-est et on vend ça en indiquant qu’il faut absolument s’en procurer un, que c’est révolutionnaire.

C’est la recette parfaite de l’inutile, de la mode et du marketing dont le seul objectif est d’enrichir quelques personnes.

Si ça n’avait pas de conséquences directes sociales et environnementales (entre autres), pourquoi pas, chacun est libre de faire ce qu’il veut. Sauf que tout le monde sait que ce n’est pas le cas !

&nbsp;Mais on fait comme si de rien n’était.

&nbsp;

J’aimerai bien l’avis de NextInpact sur ce genre de sujet. Parce que si on s’arrête à l’info, c’est toujours intéressant mais quand est-il des conséquences ? Est-ce pas plus utile de mettre en avant les objets connectés qui apportent réellement du progrès ?







Tu sais, aujourd’hui, une usine de 10 personnes peuvent nourrir des dixaines de milliers de personne. Une centrale nucléaire gérée par quelques dixaines de personnes peuvent éclairer des centaines de milliers de foyer. On peut aujourd’hui être nourrit et chauffé pour que dalle.

Tout le reste, c’est du passe-temps pour occuper nos vies.



Nos vies de “riches” occidentaux, oui.



&nbsp;Pour la centrale, tu oublies (je suppose involontairement) les personnes qui vont chercher l’uranium dans les mines, les services qui sont liés à ces activités (construction, hôpitaux, militaires). Inutile de rappeler les sommes astronomiques liées à l’énergie. Il faut sécuriser le Niger pour avoir son uranium. Construire les centrales. Les démanteler coûte tellement cher que ça ne se fera jamais. Et sécuriser les déchets radioactifs pendant des dizaines d’années (des millénaires, normalement, mais bon…).

Oui, la lumière ne vient pas juste en appuyant sur un bouton.



Concernant l’usine à 10 personnes, ce n’est pas voir plus loin que le bout de son nez. Si elles sont 10, c’est qu’elle est certainement automatisée (qui construit les robots ? Et avec quoi ?).&nbsp; Et la matière première vient d’où ? Et qui achemine la production (et la mp aussi) ? Et depuis/vers quelle destination ?



“On peut aujourd’hui être nourrit et chauffé pour que dalle.”

Cette vision est bien l’un des problèmes majeurs. Croire que tout vient quasi gratuitement et sans conséquence.

Ton jambon n’est pas un petit jambon devenu grand et qui s’est emballé tout seul…



:)


Le 18/01/2016 à 18h 01

Comme mes camarades du haut, je trouve qu’il a de plus en plus une drôle d’odeur autour de certains articles. Et ne me dites pas que c’est de l’information quand 90 % des gens s’en battent les c*es de ce genre de produit.

On est clairement dans du marketing (sponsorisé ?) pour créer un marché là où il n’y en a pas.



Bref, passez un pschiit d’huiles essentielles dans la rédac et vérifiez la qualité de l’air au bureau.


Le 19/01/2016 à 03h 02

J’ai contacté la rédaction par e-mail, et ils m’ont assuré que le “native advertising” est contraire à leurs principes (et par conséquent que cet article n’en est pas).


Le 19/01/2016 à 08h 55







gwado a écrit :



Si on s’arrête à l’idée, ouais, je suis d’accord avec toi.

Si on réfléchit plus loin (désolé), au fait que nous sommes 7 milliards (presque 8), que les ressources sont limitées et que nous sommes nuls en recyclage, ce genre de gadget est inutile.



En revanche, je ne suis pas ok avec tes comparaisons.

L’ascenseur est très utile quand il s’agit de monter un certain nombre d’étages, si on est handicapé physique ou si on a des choses lourdes à porter.

Parce que les escaliers restent une invention géniale !! J’ai vécu au 5° étage sans ascenseur pendant 2 ans, je t’avoue qu’on s’y fait et on n’y pense plus.



Pour la montre, elle ne pollue pas autant qu’un ascenseur et il y a de nombreuses qui sont mécaniques et facilement réparables.



Pour le barbecue ou la plaque de cuisson, je te conseille de manger moins de viande. Il faut 15kg de céréales pour 1kg de bœuf. Manger moins et de la meilleure viande (au barbecue ou avec plaque de cuisson, comme tu veux), ça change déjà la donne. Si on mangeait autant de viande que les américains ou les argentins, on ne pourrait être que 2 milliards sur terre.



Bref, je remets pas en question l’intérêt des gadgets BeeWi, ni des innovations en tant que telles mais leur rapport utilité/conséquences.



Regarde ce que dit BeeWi :

“Les deux nouveaux produits sont annoncés au même prix : 59 euros, une limite que le fabricant souhaite ne pas dépasser autant que possible.”

L’important est le prix ! Ça laisse présager un bel avenir pour celles et ceux qui vont fabriquer leurs produits révolutionnaires/indispensables/innovants/blabla…





tu résume bien la situation &nbsp;l’ascenseur est utile si : on est handicapé/ on habite en étage élevé etc.



De la même façon un système d’arrosage connecté est utile si on a une grande surface et des plantes demandant des débits d’eau divers.



Beaucoup d’objet connecté sont un peu gadget mais celui la a une application d’autant que le but premier est d’économiser l’eau.



Barbecue ne signifie pas forcément viande meme si je te l’accorde c’est souvent le cas mais la on s’éloigne du sujet.



Donc pour résumer ma pensée une arroseur connecté est intéressant si les conditions ci dessus sont réunies et si il est relié a des capteurs disant quand on doit arroser afin d’économiser l’eau et favoriser le développement de la plante.



Je suis d’accord.

Malheureusement, on (les entreprises) a tendance à vouloir populariser (rendre banal / “démocratiser”) des produits à utilisation spécifique, professionnelle ou pour cas particuliers, toujours surdimensionnés en fonctionnalités.

Si ça rapporte beaucoup plus (uniquement pour un très petit nombre de personnes), les conséquences sociales/environnementales sont aussi démultipliées (pour tous) !

&nbsp;

Et, si je me trompe pas, NextInpact est un site technologique généraliste, pas dédié aux professionnels (semi-pro) du jardinage.








ForceRouge a écrit :



Une centrale nucléaire gérée par quelques dixaines de personnes peuvent éclairer des centaines de milliers de foyer.







C’est ne rien connaitre à l’industrie. Une centrale nucléaire c’est 1000 à 3000 personnes selon les périodes… Et comme dit plus haut c’est : sans compter le cycle du produit (conception, construction, entretien/fonctionnement, deconstruction), sans compter qu’une centrale ça tourne sur un réseau (bonjour RTE, bonjour ERDF), que ça impacte les organismes publiques, de régulation (sureté nucléaire)…



Bref tu t’es trompé d’un facteur 1000 ce n’est pas grave;..



yvan Abonné
Le 19/01/2016 à 11h 20

C’est utile relié à une station météo et une centrale domotique pour piloter l’irrigation via un système arrosage automatique. Ce que je ne comprend pas c’est que ça existe déjà dans les serres et pour le maraichage donc ce n’est pas trop innovant.


Le 19/01/2016 à 14h 55

centrale domotique, irrigation auto … c’est ça, ça sert me à rien <img data-src=" />


Le 19/01/2016 à 14h 59

Ca peut m’intéresser, je fais pousser quelques herbes aromatiques nécessitant un bon éclairage et une bonne humidification… <img data-src=" />


Le 19/01/2016 à 15h 48







gwado a écrit :



Je suis d’accord.

Malheureusement, on (les entreprises) a tendance à vouloir populariser (rendre banal / “démocratiser”) des produits à utilisation spécifique, professionnelle ou pour cas particuliers, toujours surdimensionnés en fonctionnalités.

Si ça rapporte beaucoup plus (uniquement pour un très petit nombre de personnes), les conséquences sociales/environnementales sont aussi démultipliées (pour tous) !

&nbsp;

Et, si je me trompe pas, NextInpact est un site technologique généraliste, pas dédié aux professionnels (semi-pro) du jardinage.





il est certain qu’il ya une dérive du tout connecté &nbsp;apres ca ne me choque pas d’avoir un article la dessus qui sera vite oublié