Chrome : fin de support pour d’anciens Linux, OS X et Windows

Des décisions à prendre

Chrome : fin de support pour d’anciens Linux, OS X et Windows

Chrome : fin de support pour d’anciens Linux, OS X et Windows

Google avait prévenu que le mois d’avril 2016 serait marqué par l’arrêt sur Chrome du support de plusieurs anciens systèmes d’exploitation. C’est notamment le cas de Windows XP et d’OS X Snow Leopard, deux produits qui ne peuvent pas toujours être facilement remplacés.

Initialement, Google avait prévu d’arrêter le support de certains systèmes pour Chrome à compter d’avril 2015. À cette date, les utilisateurs n’étaient manifestement pas encore prêts d’après les propres chiffres de l’éditeur. Il avait donc été décidé que la date butoir serait repoussée d’un an. Après tout, la fin de support pour Windows XP chez Microsoft n’était alors intervenue qu’à peine un an plus tôt. Quand on sait que certains marchés – à commencer par la Chine – ont encore un tiers de machines sur le vieux système, ce type de décision invite à la réflexion.

La date avait glissé d’un an pour laisser aux utilisateurs le temps de se préparer. Un an plus tard, Windows 10 est évidemment entré en piste et les parts de marché des vieux systèmes ont continué à descendre. La situation n’est pas radicalement différente, mais il faudra s’y faire : cette fois, le support de Chrome s’arrête pour de bon sur Windows XP, Vista, OS X Snow Leopard (10.6), Lion (10.7) et Mountain Lion (10.8).

Deux Windows, trois OS X et de nombreux Linux

Même si ce sont bien entendu d’anciennes versions de Windows et d’OS X qui ne sont plus mises à jour par leurs éditeurs respectifs, il existe encore un grand nombre de machines cumulant ces cinq systèmes. Sur les Mac par exemple, Snow Leopard est le dernier système exploitable par nombre de machines embarquant les premières séries de processeurs Intel basés sur l’architecture Core. De même, Windows XP convenait à d’anciens PC qui aujourd’hui manqueraient de puissance pour un Windows plus récent.

Et si beaucoup pensent sans doute que ces vieilles machines feraient tout aussi bien de basculer sur Linux, Google avait aussi une mauvaise nouvelle, et pas des moindres : non seulement Ubuntu 12.04 et Debian 7 ne sont plus supportés, mais Google se débarrasse du même coup de toutes les distributions 32 bits. Là, il y aura des décisions à prendre, même si les utilisateurs de ces systèmes peuvent toujours se tourner vers la base libre Chromium. Cependant, puisque l’on parle de Chrome, ce sont potentiellement les services de Google qui les ont décidés à installer ce navigateur.

Le choix se réduit comme peau de chagrin

Techniquement, qu’est-ce que cela signifie pour les utilisateurs ? Que Chrome ne sera plus mis à jour. Tous ceux qui suivent un tant soit peu l’actualité informatique savent que tous les logiciels ont des failles de sécurité. Les correctifs doivent être appliqués aussi rapidement que possible, la révélation des brèches conduisant souvent à leur exploitation par des pirates. Sans support et donc sans correctifs, les utilisateurs se retrouvent avec un navigateur ouvert aux quatre vents. En outre, ce dernier est en première ligne et ses brèches pourraient être exploitées directement par des sites web malveillants.

Si Chrome n’est plus mis à jour et que vous ne pouvez pas changer de système d’exploitation dans l’immédiat (opération trop lourde, frais matériels, etc.), il est impératif de basculer sur un autre navigateur. Si vous appréciez Chrome mais n’utilisez pas les services de Google, Chromium est une bonne solution. Si vous préférez trouver des équivalents, notamment pour tout ce qui touche à la synchronisation entre appareils, vous pourrez vous tourner vers Firefox, Mozilla gardant encore la politique la plus souple dans ce domaine. Idem pour Opera, qui prend toujours en charge Windows XP, mais qui fait par contre l'impasse sur Snow Leopard.

Une simple question de coûts

Enfin, si certains se demandent la raison qui pousse Google à arrêter ces supports, rappelons que l’éditeur avait simplement argué que leurs éditeurs respectifs avaient eux aussi arrêté de les supporter. Ce qui en fait n’est pas tout à fait vrai : Vista dispose encore d’un support étendu, qui court jusqu’en avril 2017, comme indiqué sur le site officiel de Microsoft. Outre ce cas spécifique, on peut estimer que Google est dans son bon droit. D’autant que stopper cet entretien soulage forcément les ingénieurs qui étaient affectés à cette tâche, pour les réorienter sur des plateformes plus modernes.

Commentaires (52)


J’ai bien fait de garder sous le coude une install du dernier vrai navigateur: Netscape. <img data-src=" />

Pas de problème de compatibilité ! <img data-src=" />


“rappelons que l’éditeur avait simplement argué que leurs éditeurs respectifs avaient eux aussi arrêté de les supporter.”

Debian 7 est en LTS jusque 2018… savent pas compter chez Google.

&nbsp;


alex.d. a écrit :

“rappelons que l’éditeur avait simplement argué que leurs éditeurs respectifs avaient eux aussi arrêté de les supporter.”

Debian 7 est en LTS jusque 2018… savent pas compter chez Google.

&nbsp;



Et Ubuntu 12.04 LTS a son EOL en avril 2017…


LTS n’assure pas la mise à jour de tous les paquets, juste une collection.

De plus Wheezy est bien la “old stable” du moment.


Avec une rolling release, le problème ne se pose pas. Sinon il y a toujours elinks.


Mon petit doigt me dit que cela ne concerne qu’OSX et Windows. Sur le lien qui pointe vers l’annonce de l’arrêt du support de ces distribs Linux il est question des “versions les moins utilisées”.


La version stable est égalemement dans ce cas : la sécurité de certains paquets n’est pas géré, par exemple khtml ou QtWebkit.



C’est exactement pareil pour LTS, sauf qu’il y a un peu plus de paquets.



On peut d’ailleurs vérifier les paquets sans mises à jour de sécurité avec la commande check-support-status (paquet debian-security-support).


Commande très utile, je ne connaissais pas, merci.


Après, avec linux il y a’non supporté’ et ‘non compatible’. Même avec un ancien linux on peut lancer des programmes recents (chroot, docker).

Reste le probleme des systemes toujours en 32bit. Qui selon moi n’en est pas vraiment un: si un processeur ne possède pas les instructions 64 bit, il y a de grandes chances qui ne soit pas assez performant pour faire tourner chrome… (et pi avec 4 Go de RAM max, tu peux pas faire tourner chrome&nbsp;<img data-src=" />)


Pour Ubuntu 12.04, ils auraient pu attendre 23 mois histoire que l’on passe sur 16.04 sereinement.

Mais bon, comme Chrome n’était là qu’en tant que second navigateur occasionnel, je l’ai remplacé par Chromium il y a 1 ou 2 mois quand j’ai vu leur annonce.

En plus, j’ai du mal à comprendre pourquoi ils ont des versions différentes suivant les versions d’Ubuntu.


Normal en même temps.&nbsp; Bon vista c’est rude car il a encore 1 an de support étendu.

Quand à XP il est temps qu’il meurt cet OS, il n’a plus aucune raison d’être si ce n’est sur les machines métiers mais là il n’y a pas besoin de navigateur :o


Je savais même pas que Chrome existait pour GNU/Linux.


On parle bien de support, pas de compatibilité.

Changement de paradigme :

-Quand le support est assuré c’est “on fera tout pour qu’il tourne comme prévu sur votre OS”. (le cas particulier est quand ça ne tourne pas, c’est censé être exceptionnel)

-Quand le support n’est plus assuré c’est “on s’en fou si ça tourne plus, mais si vous avez de la chance, ça tournera encore … Un peu … Jusqu’à se que …” &nbsp;(le cas particulier est quand ça tourne, c’est “exceptionnel”)



Mention spéciale a Linux qui peut se permettre d’avoir des backport permettant un support de la part du mainteneur de la distro, sans que le logiciel ne soit encore supporté par l’éditeur. (on va bidouiller l’OS pour le rendre compatible au lieu de rendre compatible le logiciel).








mrdoug a écrit :



Quand à XP il est temps qu’il meurt cet OS, il n’a plus aucune raison d’être si ce n’est sur les machines métiers mais là il n’y a pas besoin de navigateur :o



On est d’accord.

Il y a qques années (2013-2014),

http://blog.wordbank.com/2013/03/11/ie6-china/

c’était justement&nbsp; le vieux IE6 et l horreur des ActiveX qui forçaient bcp d organisations, notamment en Chine, à conserver XP: en gros des vielles appli web métiers ou de “online banking” qui ne fonctionnent qu’avec IE6. Cela fait froid ds le dos de penser qu on puisse consulter ses services bancaires avec IE6…

Mais cela semble avoir évolué depuis:&nbsp;https://developer.microsoft.com/en-us/microsoft-edge/ie6countdown/#

ie6 représente “plus que” 3.5% des navigateurs en Chine (vs &lt; 1% ds tous les autres pays)









mrdoug a écrit :



Quand à XP il est temps qu’il meurt cet OS, il n’a plus aucune raison d’être si ce n’est sur les machines métiers mais là il n’y a pas besoin de navigateur :o



Elles demandent d’avoir une vielle version de IE mais sans connexion internet ;)



Les LTS sont destinées aux serveurs, pas aux machines utilisateurs qui devraient être sur la dernière LTS en rolling release. Pourquoi vouloir utiliser Chrome sur ces machines là ? Ca n’a pas de sens !&nbsp;



Si tu fais du développement pour ces serveurs, alors apprends à avoir 2 environnements, un utilisateur et un autre serveur. Ca se fait facilement avec des chroots, docker ou juste ssh vers un de ces serveurs qui font tourner une vieille LTS.&nbsp; &nbsp;&nbsp;



Ensuite, je trouve que l’excuse de la sécurité et d’utiliser un vieux navigateur plus mis à jour quand son OS n’est lui même plus mis à jour est un peu hypocrite…


C’est Canonical qui supporte Ubuntu, pas Google. Si Canonical changeait sa LTS sur 10 ans, tu crois que Google se sentirait obligé à changer son release cycle?&nbsp;&nbsp;

Tu as juste 2 ans de retard et n’est pas passé à 14.04. Le monde entier est passé dessus et peut de monde veut vraiment supporter 12.04 (à part ceux qui font des sous avec comme Canonical…).








Obidoub a écrit :



LTS n’assure pas la mise à jour de tous les paquets, juste une collection.

De plus Wheezy est bien la “old stable” du moment.



De là à assurer qu’il n’y a plus de support de la part de l’éditeur, c’est un peu fort quand même.

M’en fiche, je ne suis pas concerné, je suis en sid sur amd64 (et avec chromium et pas chrome), mais cette mauvaise foi de la part de Google m’a quand même fait bondir.

&nbsp;









Orphis a écrit :



Les LTS sont destinées aux serveurs, pas aux machines utilisateurs qui devraient être sur la dernière LTS en rolling release. Pourquoi vouloir utiliser Chrome sur ces machines là ? Ca n’a pas de sens !





De quelles LTS parles-tu ?

Je t’assure que Ubuntu 12.04 est une LTS qui est disponible pour les postes de travail :



À la différence des précédentes versions soutenues à long terme, elle sera maintenue pendant une durée prolongée à 5 ans (jusqu’en avril 2017) autant sur les postes de travail que sur les serveurs. Ubuntu 12.04 LTS est disponible en version finale depuis le 26 avril 2012.





Garder entre 4 et 5 ans une version est loin d’être une aberration : c’est pénible de faire une mise à jour tous les 2 ans. Et dans le monde pro, c’est même indispensable de ne pas changer de version tous les 2 ans.



Sur ton premier point, Google fait effectivement ce qu’il veut, mais ce n’est pas très cohérent. Supporter un logiciel moins que la durée de vie de la LTS qui reste raisonnable (5 ans) et qui était annoncé depuis le début, c’est idiot, surtout quand on arrête juste avant la sortie de la nouvelle LTS qui va être utilisée par ceux qui sont encore en 12.04. Comme je le disais, supporter cette LTS encore 2 à 3 mois était une solution raisonnable et qui ne devait pas coûter trop cher. La seule chose qu’ils ont gagné, c’est que j’ai remplacé Chrome par Chromium.



Sur la seconde partie, Je t’ai déjà un peu répondu par avance dans ma réponse précédente.



Il faudrait arrêter de raconter n’importe quoi. Tu n’as pas compris à quoi correspondait une LTS. C’est fait pour éviter de mettre à jour trop souvent. Une durée de 4 à 5 ans est une très bonne durée, surtout dans le monde professionnel qui recherche la stabilité. Il faut arrête de croire qu’il est urgent d’avoir les derniers trucs à la mode tout de suite (y compris les derniers bugs, une version nouvelle étant généralement moins aboutie qu’une version sortie il y a 1 ou 2 ans). C’est pour cela que je passerai à la 16.04 dans 3 mois minimum.

Je n’ai pas 2 ans de retard, je n’en ai juste rien à faire de me payer tous les 2 ans une version qui est moins stable pendant plusieurs mois.

Il faudrait arrêter cette mode d’avoir tout le temps le dernier truc sorti aussi bien au niveau logiciel que matériel. Ça n’apporte rien de significatif la plupart du temps et ça ne vaut pas les emmerdes liés à la jeunesse des logiciels.


Google se debarasse de toutes les distros 32 bits ?

Pas grave, de toutes facons il faut plus de 4Go de RAM pour faire tourner ce barda….








Drepanocytose a écrit :



Google se debarasse de toutes les distros 32 bits ?

Pas grave, de toutes facons il faut plus de 4Go de RAM pour faire tourner ce barda….





t’a oublier le&nbsp;<img data-src=" /> , on est pas vendredi <img data-src=" />



Il y a Chrome dans les téls android, donc Linux.

Ce n’est pas du Java <img data-src=" />


Votre article est faux : Windows Vista est toujours supporté








benhuriet a écrit :



Votre article est faux : Windows Vista est toujours supporté





C’est pas ce que dit Google (dans le deuxième paragraphe, première phrase).



La stabilité à long terme est requise pour les serveurs, pas les workstations. C’est pas parce que tu peux utiliser 12.04 en workstation que tu devrais, le système recommandé par Ubuntu est la dernière LTS, pas l’avant dernière dans ces cas là. Si tu as un bug dans un logiciel dans 12.04, la réponse sera très souvent “deal with it” ou “upgrade to 14.04”. La notion de LTS veut dire que tu auras un système équivalent pendant 5 ans, sans regression et que certains bugs génants seront corrigés, mais pas tous.&nbsp;

&nbsp;

Changer sa workstation tous les 2 ans, c’est raisonnable, surtout avec toutes les technologies qui existent pour avoir un environnement moderne et toujours cibler les systèmes plus anciens.&nbsp;&nbsp;

Changer son serveur tous les 2 ans, c’est pas vraiment stable et c’est pour ces cas là que les LTS existent.


Enfin surtout sous linux avec quelques click on peut mettre a jour tout le systeme (sur toute les distributions “récentes”) et passer ainsi de Ubuntu 10.04 a 12.04 puis 14.04 et enfin 16.04. C’est qu’une question de temps/volonté. Et il n’y a pas de risque de perte de logiciels qui ne tourneront pas ou je ne sais quel espion installé dans la nouvelle version … Dans le pire des cas on pourrait le désactivé car on a accès a tout.








benhuriet a écrit :



Votre article est faux : Windows Vista est toujours supporté



&nbsp;



Lire l’article avant de dire qu’il est faux est&nbsp;souvent une bonne idée.





Ce qui en fait n’est pas tout à fait vrai&nbsp;: Vista dispose encore d’un support étendu, qui court jusqu’en avril 2017, comme indiqué sur le site officiel de Microsoft.

&nbsp;



Je suis utilisateur et je n’installe que des LTS. J’ai pas que ça à foutre d’installer un OS quand on est capable de faire des mises à jour sur l’existant. De plus je n’ai pas plus que ça besoin des dernières nouveautés…


Tellement raisonnable qu’ensuite je suis appelés à l’aide par les gens qui ne comprennent pas pourquoi leurs scripts et programmes habituels ne marchent plus.



Typique:

«Bah oui, le comportement de cet utilitaire a changé, ton script qui l’utilise tombe dans un cas d’erreur nouveau.»


Tu peux me montrer une recommandation d’Ubuntu conseillant de passer en 14.04 quand on est en 12.04 pour les stations de travail ?

Quand je lis ici :



Du côté des postes de travail, Ubuntu 14.04 LTS sera davantage une version de maintenance.



et plus bas dans la page, les changements et mises à jours effectués, je pense que tu bluffes. En tout cas, je n’ai pas trouvé cette recommandation.



Ce serait en plus en contradiction avec le fait que 12.04 est justement la première LTS pour poste de travail qui a une durée de vie de 5 ans au lieu de 2 ans auparavant. C’est bien fait pour pouvoir sauter une LTS sur 2. Et je pense que les admins de parc en entreprise les remercient.



Mais bon, comme tu n’apportes aucun argument à chacun de tes messages, je vais avoir du mal à prendre tes contributions au sérieux.


Dans ce cas, tu n’as pas besoin des nouveautés de Chrome non plus ! Tant mieux si tu n’es pas impacté par les changements actuels.








Orphis a écrit :



Dans ce cas, tu n’as pas besoin des nouveautés de Chrome non plus ! Tant mieux si tu n’es pas impacté par les changements actuels.





on ne parle pas vraiment de nouveautés mais plutôt de failles de sécurité, là <img data-src=" />



Parce que tu n’as pas de séparation entre la workstation avec l’éditeur et l’environnement de développement ou des bons outils en place dans le projet pour que ces outils soient isolés et utilisés automatiquement en place de la version installée sur le système.&nbsp;&nbsp;

Je suis ingénieur build et je gère ce genre de problématique qui n’en est plus une à nos jours.&nbsp;


Je travaille avec les ingénieurs de Canonical régulièrement pour mon application client et leur recommendation est de cibler la dernière LTS (en étant raisonnable, on va pas demander en mai à tout le monde d’abandonner 14.04 non plus…). Très peu de monde utilise la précédente sur des workstations, tout simplement.


et les mises à jour de sécurité alors?


Tous les mots comptaient dans ma phrase: Quand je dis ton script, il s’agit bien de script que les gens ont écrit pour eux-même pour automatiser leur travail.



&nbsp;(Par contre, ce que je n’ai pas dit c’est qu’on m’appelle à l’aide non parce que&nbsp; c’est mon travail en propre, mais parce qu’un œil extérieur est parfois plus à même de trouver ce qui ne marche plus que l’auteur du script lui-même).


Chtrome me sert pour Youtube (bizarrement sous firefox ca marche moins bien <img data-src=" /> ) et c’ est le seul moyen que j’ ai trouvé pour faire fonctionner netflix sur GNU/Linux ( :pastaper) ,sinon firefox , et midori pour dépanner


<img data-src=" />qu’ils arretent de victimiser les utilisateurs de Windows XP, cela fait des années que je l’utilise il marche très bien!


msdos 6.0 fonctionnait aussi très bien. D’ailleurs, je ne l’ai quitté que quand windows 98 est apparu. Pourtant je ne me vois pas retourner dessus. Bash est beaucoup mieux.








corsebou a écrit :



<img data-src=" />qu’ils arretent de victimiser les utilisateurs de Windows XP, cela fait des années que je l’utilise il marche très bien!





bah faudra penser à changer un jour, surtout si tu as un pc de date de 2008 - 2009 ou plus

Ça fait 7 ans que j’ai laché XP, aucun regret….



On ne peut pas rester non plus éternellement avec les “vieilleries”. Je viens de ressortir ma clef USB Mandriva Flash datant de 2009 (que j’avais oubliée). Je vois mal comment réactualiser la bête sachant que cette clef ne fait que 4 Go et que Mandriva a disparu. Donc très probable formatage pour m’en servir comme clef USB classique. Tout cela pour appuyer le fait qu’il faut accepter d’évoluer.


l’article a été modifié suite à mon commentaire


Ça n’a rien à voir !

Là, tu parles en tant que développeur d’application, et on te conseille de viser la dernière LTS. C’est logique.



Par contre à un utilisateur, ils ne conseillent pas d’abandonner une LTS quand la suivante sort, en tout cas pas sans une bonne raison. De toute façon, sur une LTS, après un certain temps, je n’attends plus que des mises à jour de sécurité, ce que Google a décidé de ne plus faire avant l’apparition même de la 16.04.


Spafo, c’est ce qu’il me bouffe au taff sur les 6Go dont je dispose. (et bien entendu, pas le choix)



“oui mais t’as de la RAM faut l’utiliser”



Certes, mais j’aimerais pouvoir utiliser AUTRE CHOSE en parallèle d’un truc qui croit que le hardware et l’OS lui sont entièrement dédiés et dévoués.








benhuriet a écrit :



l’article a été modifié suite à mon commentaire





Dans mes souvenirs, il était déjà comme ça&nbsp;lors de ma première lecture avant le premier commentaire posté.



Bref, peu importe&nbsp;:)&nbsp;



Je n’ai pas parlé de linux, j’ai parlé de GNU/Linux. Je ne peux pas être plus clair.


Je n’avais pas vu.

Chrome existe pour les Linux desktop en paquetages deb et rpm, et il a des repos.








psn00ps a écrit :



Je n’avais pas vu.

Chrome existe pour les Linux desktop en paquetages deb et rpm, et il a des repos.





Ouais c’est ce qui m’étonne. Je suis toujours tombé sur des paquets chromium-browser.



normal.

les distros ne vont pas mettre du code fermé qu’elles ne peuvent gérer (légal/patch/philosophie) même s’il est gratuit.

https://www.google.com/linuxrepositories/


Alors je te contredis, il y a un moulon de distributions truffées dès l’origine de logiciel propriétaire (ou privateur, pour faire plaisir à Richard “toe-eater” Stallman).

Que ce soient des blobs binaires de chez Nvidia/ATInet autres ou des applications à la Skype, Steam et ce genre de joyeusetés, on est très loin de l’idéal de la FSF.

Personnellement ça ne me dérange pas, tant qu’il est toujours possible de s’en débarrasser ou de monter son système à la paluche depuis une base propre.


Fermer