Liseuse Kindle Oasis : meilleure prise en main et autonomie, à partir de 289,99 euros

Liseuse Kindle Oasis : meilleure prise en main et autonomie, à partir de 289,99 euros

Un étui qui cache une seconde batterie

Avatar de l'auteur
Sébastien Gavois

Publié dans

Société numérique

13/04/2016
65

Liseuse Kindle Oasis : meilleure prise en main et autonomie, à partir de 289,99 euros

Amazon propose une nouvelle liseuse : la Kindle Oasis. Son design asymétrique est pensé pour la tenir facilement d'une seule main et elle est livrée avec un étui intégrant une seconde batterie. Des changements intéressants, mais certains risquent d'être rapidement refroidis vu son prix de 289,99 euros.

Évoquée brièvement la semaine dernière par Jeff Bezos, le patron d'Amazon, la nouvelle liseuse Kindle est désormais officielle. Baptisée Oasis, elle est plus fine et plus légère que toutes les autres Kindle, et elle est livrée avec un étui comportant une batterie supplémentaire permettant d'augmenter son autonomie.

Toujours un écran de 6 pouces, mais avec une intégration asymétrique

Le nouveau Kindle Oasis conserve le traditionnel écran de 6 pouces que l'on retrouve sur quasiment toute la gamme de liseuses d'Amazon. Il affiche une résolution de 300 ppp et dispose d'un éclairage, comme les Kindle Paperwhite et Voyage. À l'instar de ce dernier, l'Oasis intègre également des boutons pour changer facilement de page.

Ses dimensions sont de 143 x 122 x 3,4 x 8,5 mm, contre respectivement 168 x 117 x 9,1 mm pour la Paperwhite et 162 x 115 x 7,6 mm pour la Voyage. Le poids sans l'étui est de 131 grammes, contre 238 grammes avec, ce qui place l'Oasis largement au-dessus des autres liseuses Amazon dans cette configuration (entre 180 et 205 grammes pour les Kindle, Kindle Paperwhite et Voyage).

Son design est assez particulier puisqu'il s'agit de la première liseuse asymétrique (sur l'axe vertical) du constructeur. L'écran n'est effectivement pas au centre du châssis et un des bords des côtés est donc plus grand que l'autre :

Kindle OasisKindle Oasis

D'après le fabricant, cela devrait permettre de mieux la prendre en main, car une majorité des utilisateurs tient la liseuse d'une seule main. Bien évidemment, elle convient aussi bien aux droitiers qu'aux gauchers puisqu'il suffit de la retourner pour la saisir dans un sens ou dans l'autre (l'affichage sur l'écran s'adapte automatiquement).

Deux batteries : une sur la tablette, l'autre sur l'étui en cuir

C'est également la première liseuse d'Amazon à être livrée avec un étui de chargement en cuir. Ce dernier intègre une seconde batterie qui rechargera la liseuse lorsque vous êtes en voyage « pour une autonomie combinée pouvant durer plusieurs mois » annonce le fabricant, contre plusieurs semaines « seulement » pour la liseuse seule. Amazon n'a donc pas suivi la piste de Bookeen qui propose un étui solaire pour recharger sa tablette Cybook.

L'addition est par contre relativement salée puisque l'Oasis est proposée en précommande à 289,99 euros en Wi-Fi et 349,99 euros avec Wi-Fi et 3G, avec une disponibilité annoncée pour le 27 avril. C'est donc 100 euros de plus que le Kindle Voyage et 150 euros de plus que le Paperwhite avec « offres spéciales » (publicités).

65

Écrit par Sébastien Gavois

Tiens, en parlant de ça :

Sommaire de l'article

Introduction

Toujours un écran de 6 pouces, mais avec une intégration asymétrique

Deux batteries : une sur la tablette, l'autre sur l'étui en cuir

next n'a pas de brief le week-end

Le Brief ne travaille pas le week-end.
C'est dur, mais c'est comme ça.
Allez donc dans une forêt lointaine,
Éloignez-vous de ce clavier pour une fois !

Commentaires (65)


Le 13/04/2016 à 15h 32

Les ebooks, c’est vraiment pas pratique. Il faut:




  1. acheter le livre de poche

  2. le scanner page par page

  3. le trandformer en ebook

  4. le copier sur sa liseuse



     


Le 13/04/2016 à 15h 32

et toujours pas de support du format epub…


Jarodd Abonné
Le 13/04/2016 à 15h 33

Pour un smartphone je comprendrais l’intérêt, mais pour une liseuse… <img data-src=" />

Au lieu de la charger un fois par mois, on la chargera tous les deux mois ? Génial, 200€ de plus pour économiser 6 charges par an…


Ami-Kuns Abonné
Le 13/04/2016 à 15h 37







philoxera a écrit :



Les ebooks, c’est vraiment pratique. Il faut:




  1. acheter le livre de poche

  2. le scanner page par page

  3. le trandformer en ebook

  4. le copier sur sa liseuse après l’avoir trouvé.







    <img data-src=" />



Inny Abonné
Le 13/04/2016 à 15h 38

Ça fait cher le bouquin. <img data-src=" />


Le 13/04/2016 à 15h 44

hallucinant le prix pour un truc qui coût 10 € à fabriquer. quelle arnaque.


Le 13/04/2016 à 15h 44

En fait, l’autonomie de l’Oasis + Cover est de 8 semaines.

L’autonomie de la Kindle Paperwhite 2 fut de… 8 semaines.



Il faudra la charger aussi souvent que les modèles de l’an passé (sachant que la génération actuelle — Voyage et PW3 — a connu une baisse dans l’autonomie annoncée).



L’autonomie est donc inchangée. Le prix en revanche est presque multiplié par trois (mais pour le prix on a une couverture, sinon certains pourraient croire que ce serait une mauvaise affaire <img data-src=" />)


tazvld Abonné
Le 13/04/2016 à 15h 49

Ca picote un peu le prix. En soit, la batterie supplémentaire, je ne sais pas si c’est vraiment si pertinent que ça lorsque l’on vois l’autonomie actuelle des liseuses.



Personnellement, j’ai vu les énormes avancées des écran e-ink couleur sur une Pebble Time sans rafraîchissement, j’attends personnellement plus de ce coté là.



Sinon, en général, c’est plus du coté “logiciel” et du contenu que ça pèche. Par exemple, ça pourrait être “cool” d’avoir une solution adapté pour récupérer et afficher hors ligne (pour lire dans le metro) des actualités provenant de site de news ou de blog. Mais même un simple lecteur de flux RSS adapté et hors ligne.









philoxera a écrit :



Les ebooks, c’est vraiment pas pratique. Il faut:




  1. acheter le livre de poche

  2. le scanner page par page

  3. le trandformer en ebook

  4. le copier sur sa liseuse





    Je crois avoir vu un site russe qui proposaient quelque chose de ressemblant et te dispensait même d’acheter le livre de poche, écolo donc.



Le 13/04/2016 à 15h 50

je trouve le design sympa, ca m’arrive trop souvent de tourner une page en glissant.



Mais bon le prix est fumé. Pis c’est Kindle donc c’est non directe.


Le 13/04/2016 à 15h 53

Pour le format ePub natif, c’est pas un problème à mon sens dès que l’on a Calibre sous la main.


Le 13/04/2016 à 15h 55

Ma Kobo Glo HD fera encore l’affaire quelques années, pour la moitié du prix !


Le 13/04/2016 à 16h 11

J’ai toujours pas craqué mon slip concernant les liseuses et je suis très bien avec mes livres papier de vieux schnock.



En revanche il y a bien un domaine où les liseuses m’intéressent beaucoup c’est les BD/comics/graphic novels : est-ce possible d’en lire confortablement avec ce genre de matériel ?



Disons que je ne suis pas contre un peu de bidouille mais il faut vraiment que le résultat en vaille la peine.


Le 13/04/2016 à 16h 14

Confortablement, pas vraiment.

Je me suis acheté une Nexus 7 dédié à cet usage. Beaucoup plus confortable et en plus t’as la couleur.


Le 13/04/2016 à 16h 16

Les BD, tu peux sereinement oublier.

Après, si tes comics sont faits de petites planches, tu peux espérer un rendu correct — mais sans doute pas enthousiasmant. Même les liseuses de plus grandes diagonales sont peu adaptées (les 9,7” ont une résolution moindre que les 6”, comprenne qui pourra ; la réactivité est faible ; le contraste encore plus et c’est d’autant pire que les plus grandes liseuses n’ont pas d’éclairage intégré qui blanchit un peu artificiellement la page).



Les liseuses sont vraiment adaptées au texte redimensionnable et à rien d’autre. Vouloir aller au-delà, c’est courir un gros risque d’être déçu.


Le 13/04/2016 à 16h 16

Je vois pas ce qu’elle pourrait réellement m’apporter, par rapport à mon actuelle Kobo (qui, elle, lit les ePub soit dit en passant). Ou par rapport à une Kindle comme la PaperWhite pour rester dans le même créneau que la Kobo.

L’autonomie de plusieurs semaines est tout bonnement suffisante.

Le poids de la cover en + est assez rédhibitoire

Le format asymétrique, mouais, peut-être que c’est mieux, mais est-ce que ça vaut réellement ce prix ?


Le 13/04/2016 à 16h 18







doesnotcompute a écrit :



Confortablement, pas vraiment.

Je me suis acheté une Nexus 7 dédié à cet usage. Beaucoup plus confortable et en plus t’as la couleur.











Borée a écrit :



Les BD, tu peux sereinement oublier.

Après, si tes comics sont faits de petites planches, tu peux espérer un rendu correct — mais sans doute pas enthousiasmant. Même les liseuses de plus grandes diagonales sont peu adaptées (les 9,7” ont une résolution moindre que les 6”, comprenne qui pourra ; la réactivité est faible ; le contraste encore plus et c’est d’autant pire que les plus grandes liseuses n’ont pas d’éclairage intégré qui blanchit un peu artificiellement la page).



Les liseuses sont vraiment adaptées au texte redimensionnable et à rien d’autre. Vouloir aller au-delà, c’est courir un gros risque d’être déçu.







Merci pour vos réponses. Je passe mon chemin (pour l’instant). <img data-src=" />



Le 13/04/2016 à 16h 31

en tout cas les manga sur les écrans HD des liseuses ça passe nickel, le format n’est pas si différent et la résolution et contraste largement assez bon, sur ma Glo HD tout du moins.


Mouaih, pas convaincu du tout. Je tiens ma liseuse 99% du temps à deux mains donc visiblement je ne fais pas partie de la majorité dont ils parlent. Me taper un poids plus élevé juste pour recharger ma liseuse tous les deux mois au lieu de tous les mois ? Non merci. Et puis bon, sans epub c’est sans moi.









seboquoi a écrit :



Merci pour vos réponses. Je passe mon chemin (pour l’instant). <img data-src=" />







T’as tort pour les bouquins, moi aussi j’étais sceptique avant et depuis deux ans que j’ai ma liseuse je ne m’en passerais plus. Gain de place et de poids dans les valises, plus besoin de choisir à l’avance ce que je vais vouloir lire vu que j’ai toujours tous mes livres avec moi, éclairage pour lire dans la pénombre, même encombrement qu’un livre de poche dans les transports… Je ne vois que des avantages.



Pour les Kindle, rajouter : convertir l’epub&nbsp;format ouvert et reconnu par tous en mobi, format fermé et propriétaire d’Amazon&nbsp;

Action imposée et principalement destinée à enfermer les possesseurs de&nbsp;liseuses dans son store.

&nbsp;


durthu Abonné
Le 13/04/2016 à 16h 47

Je serai un peu moins expéditif.



La pocketbook inkpad de 8 pouces pourrait être interressante.

Elle est assez grande, la résolution est pas trop mauvaise 1600*1200, elle a un éclairage pour la nuit.

Elle reste malgré tout assez chère (enivron 200€) et difficile à trouver.


Le 13/04/2016 à 16h 53

J’ai une H2O, qui a la même résolution et même un écran plus grand, et je ne trouve pas que cela passe nickel. C’est très petit, les textes manquent de définition et de micro-contraste. C’est loin, je trouve, de l’expérience papier. D’ailleurs tu noteras que seboquoi et moi-même ne mentionnons pas les manga, mais les BD (format A4) et les comics (que je connais sous la forme de planches au découpage plus petit que les manga, ce qui explique qu’ils passent parfois mieux sur les écrans de liseuses – et encore…).



Après, chacun son expérience. Je ne récuse pas la tienne. C’est aussi pourquoi j’ai terminé mon message en parlant de “gros risque d’être déçu”, et pas de la certitude de l’être ou de ne pas l’être. Les liseuses à écran eInk, c’est très particulier et vraiment à prendre avec des pincettes.


Le 13/04/2016 à 17h 02

Oui, ça a l’air de toute façon assez bancal. Et j’ai d’ailleurs remarqué que la inkpad ne prenait pas en charge les format CBZ notamment.



D’ailleurs si j’ai bien compris y’a pas vraiment de store digne de ce nom pour les BD et autre planches dessinées, encore un autre frein.









Borée a écrit :



J’ai une H2O, qui a la même résolution et même un écran plus grand, et je ne trouve pas que cela passe nickel. C’est très petit, les textes manquent de définition et de micro-contraste. C’est loin, je trouve, de l’expérience papier. D’ailleurs tu noteras que seboquoi et moi-même ne mentionnons pas les manga, mais les BD (format A4) et les comics (que je connais sous la forme de planches au découpage plus petit que les manga, ce qui explique qu’ils passent parfois mieux sur les écrans de liseuses – et encore…).







Vrai que c’est pas vraiment pour les manga me concernant.



A ce propos les BD ont parfois des formats un peu barbares qui s’éloignent de l’A4, bref on est pas sortis de l’auberge et c’est pas demain la veille que je lirai Sandman sur une liseuse. <img data-src=" />






Le 13/04/2016 à 17h 04

Oui mais que veux-tu, j’aime qu’ils encombrent mes poches, qu’ils traînent par terre, j’aime aussi les marque-page et me creuser la tête pour mes choix de lecture avant les vacances. Bref j’aime qu’ils m’ennuient. <img data-src=" />



Mais je reconnais totalement les qualités des liseuses et j’en aurai surement une un jour.


Le 13/04/2016 à 17h 05







durthu a écrit :



Je serai un peu moins expéditif.



La pocketbook inkpad de 8 pouces pourrait être interressante.

Elle est assez grande, la résolution est pas trop mauvaise 1600*1200, elle a un éclairage pour la nuit.

Elle reste malgré tout assez chère (enivron 200€) et difficile à trouver.





J’ai hésité à la mentionner. C’est une des liseuses les plus intéressantes pour ce type d’usage. Mes réticences à la recommander ou même la suggérer sont, outre la disponibilité :&nbsp;

— nombreux bugs reportés sur le forum de mobileread (peut-être corrigés pour la plupart, à voir)

— écran d’ancienne génération (sorti il y a 4 ou 5 ans) : moins contrasté, moins réactif, plus de rémanence

— autonomie deux fois plus faible qu’une liseuse traditionnelle&nbsp;

— poids majoré (350 g vs 170…200 pour les modèles 6 pouces)



Et si la personne souhaite également lire des romans, les pocketbook n’ont pas de bon dictionnaire français (de mémoire, un vieux littré incomplet, mais c’est à vérifier).



numerid Abonné
Le 13/04/2016 à 17h 17

La mienne aussi qui est d’une autre marque et qui fonctionne bien depuis 2012 et n’a pas la Wifi (ce que je trouve pratique).


Le 13/04/2016 à 17h 19

Tu compares au papier de nos chers imprimeur FR qui est souvent mieux que celui des JAP forcement la qualité n’est pas du tout la même.

Par je n’ai pas de problème pour les texte, le contraste passe a peu près avec le retroeclairage un poil plus haut que pour les livres, mon plus gros problème reste les planches en double pages, ou la normalement on prends plein les yeux et la on se retrouve avec un truc très moyen.



Je recommande pas de lire les manga très bien dessiné / détaille, ceux qu’on regarde bien plus qu’on le les lis.

Par contre les mangas type “histoire” passe quand même sans problème.



Bon par contre la vente en manga demat pas vraiment la gloire encore mais on progresse, très peu d’éditeurs sont encore vraiment dans le coup. Pika fait l’effort de nous sortir les Titans en chapitre, bon pas de problème de qualité avec celui la <img data-src=" />&nbsp;


numerid Abonné
Le 13/04/2016 à 17h 19

J’ai les deux et je commence à comprendre ceux qui achètent le livre en version papier et en version électronique.

Mais pour lire Proust, à moins d’avoir des yeux de lynx, la liseuse est carrément l’outil !


Le 13/04/2016 à 17h 27

Je confesse n’avoir jamais vu de manga en provenance directe de l’archipel :) Ils impriment sur du papier toilette ?


inextenza Abonné
Le 13/04/2016 à 17h 27







kheelan a écrit :



Pour le format ePub natif, c’est pas un problème à mon sens dès que l’on a Calibre sous la main.





Évidemment, mais tu sais bien que l’évocation de “ePub Kindle” est un declencheur habituel de trolls…

&nbsp;

Par contre, c’est clair que le positionnement tarifaire est juste incompréhensible!









inextenza a écrit :



Évidemment, mais tu sais bien que l’évocation de “ePub Kindle” est un declencheur habituel de trolls…





Troll ?

C’est pas parce qu’un mec a sorti un logiciel génial qui permet d’outrepasser une limitation totalement ridicule d’Amazon que c’est un troll de dire qu’il n’est pas question de cautionner ca une seule seconde.



Et puis franchement, je doute que même 10% des possesseurs de Kindle aient même jamais entendu parler de Calibre.



A voir au niveau de l’ergonomie de leur design asymetrique, sinon.

Y a–il un brevet dessus ? Si c’est non (ce dont je doute) et que c’est une réelle avancée (ce dont je doute encore plus), les autres grands du marché le copieraient facilement. Et les chinois encore bien plus facilement.



Le 13/04/2016 à 17h 33

j’avais fait importer les gon a l’époque j’ai été assez deçu du papier mais c’est ce qu’on dit, après jamais été JAP et fait le tour des magasins pour vérifier.


Le 13/04/2016 à 17h 53

j’étais de ton avis (j’ai une Nexus 7), puis j’ai utilisé le kindle de ma mere… et m’en suis acheté un dans la foulée.

Pour un lecteur relativement assidu, le confort de lecture sur une liseuse est incomparable face à n’importe quel tablette. Lire sur tablette, ça défonce les yeux.



Le logiciel Kindle est infiniment plus agréable à utiliser tablette evidemment, mais le confort de lecture l’emporte sur le reste (lire en plein jour, lire sans recharger, lire sans s’abimer les yeux et voir trouble apres…)


Le 13/04/2016 à 18h 25

marrant mais c’est l’inverse.. en fait j’utilise mon Kindle pour :

* Les libres professionnels

* certains livres vendus à des prix astronomiques en format papier

* les dictionnaires


Le 13/04/2016 à 19h 23

Oui. ^^ Car au japon, c’est “jetable”. C’est pas fait pour être collectionné, pour ça il y a des éditions “deluxe”.



Perso, j’ai une Paperwhite première gen, je ne reviendrais pas en arrière. Et je précise que je lis beaucoup beaucoup. (j’achète plus que les BD maintenant).



Mais la pour le coup, Amazon a complétement fumé. Je trouvais déjà la Voyage cher mais alors là, c’est le pompon !


Le 13/04/2016 à 19h 49

<img data-src=" />


Le 13/04/2016 à 20h 22

Avec Calibre, c’est vraiment pas un soucis au final. Mais ça serait bien effectivement que nativement ça soit géré.


Le 13/04/2016 à 20h 30

La plupart des possesseur de liseuses dans mon entourage utilisent Calibre, j’ai été étonné car je n’étais pas à l’initiative.

En fait c’est Google qui a fait le travail, essaye “epub Kindle”. Dès le premier lien, on te propose d’installer ce super logiciel.



Après Amazon essaye de protéger son bout de gras et ça n’éloigne pas tant que ça les gens car justement Calibre a l’avantage de pouvoir gérer aussi sa bibliothèque.


durthu Abonné
Le 13/04/2016 à 21h 19

Je suis possesseur d’une sony PRS-T1. J’en suis assez content pour mon usage (uniquement en déplacement, à domicile je garde mes livres).

J’étais assez intéressé par ce modèle plus grand mais tout comme toi, les nombreuses critiques, le prix et l’ancienneté du produit m’ont rebuté.

Le seul point de critique que je ne comprends pas, c’est quand tu parles d’écran réactif. Sur une liseuse, je me fiche de la réactivité de l’écran. La majorité du temps, ce qui est affiché est fixe.



J’aimerai que les constructeurs nous sortent au moins un grand modèle (au moins 8 pouces) de qualité.


Le 13/04/2016 à 22h 58

La réactivité se mesure en effet sur ce qui n’est pas fixe : changement de pages, apparition d’un menu/popup, actions de l’utilisateur. Si la réactivité de ta liseuse t’indiffère (et moi aussi, dans une certaine mesure du moins), c’est que tu t’es fait une raison, et qu’au regard des avantages que procure la liseuse et son écran passif, tu lui pardonnes ses lenteurs. Mais pour quelqu’un comme seboquoi qui n’a encore jamais eu de liseuse et qui s’interroge sur la pertinence d’un achat, le choc risque d’être un peu plus rude. Il y a des consommateurs qui ne s’y font pas, et qui ne parviennent pas à comprendre que l’on puisse utiliser ces gadgets aux écrans archaïques et aux performances dignes d’une télécommande (je n’exagère même pas, le processeur&nbsp;Freescale i.MX6 SoloLite est commun aux liseuses et à certaines Logitech Harmony).

&nbsp;

Essaie simplement d’imaginer un smartphone, un ordinateur, une liseuse… dont la latence entre le clic et le résultat se situe entre une demi seconde et une seconde : il y a peu de chance qu’il soit adopté. Introduit un flash noir entre deux états de l’écran : le rejet est presque garanti. Ajoute encore un tactile parfois a-réactif, et c’est la totale. La liseuse est sauvée en partie parce qu’on ne lui demande pas beaucoup, en grande partie aussi parce que l’écran employé est le seul qui trouve grâce aux yeux de beaucoup de lecteurs. Une technologie concurrente mais plus vive pourrait vite valoir à eInk un aller simple au cimetière des entreprises désuètes.

&nbsp;

Sur une des vidéos de l’Oasis consultée aujourd’hui, on peut encore voir le démonstrateur devoir appuyer à deux reprises sur un menu pour que quelque chose se passe. Ce phénomène est commun sur les liseuses. On s’y fait, certes… Mais comme tout le monde on préfère que le progrès se fasse dans le bon sens. Le choix d’une liseuse de plus grande taille marque presque systématiquement un retour vers le passé sur un ou plusieurs critères qualitatifs (contraste, finesse, réactivité, rémanence, mise à distance du flash de rafraîchissement, éclairage, blancheur du fond, noirceur des caractères).



Et comme toi, je serais assez intéressé par une liseuse de plus grande taille dont la qualité d’écran et les fonctionnalités coïncident avec celles des liseuses de poche, pourtant loin de la perfection, mais malgré tout au pinacle de la technologie eInk. Même si je ne suis pas certain de franchir le pas (pour des raisons de taille et de poids — et de prix peut-être aussi — car passé 200 grammes un objet pourtant léger au départ va sembler assez lourd lorsqu’il est tenu ne serait-ce qu’une heure). Ma Kobo H2O est déjà un peu limite, alors qu’elle n’ajoute que 0,8 pouces à la diagonale de base.


Le 13/04/2016 à 23h 02

Perso j’ai une Kobo Aura HD sur laquelle je viens de mettre Android cet aprem.

Du coup j’ai même plus besoin de stocker mes mangas en cbr ou autre, je lance une appli Android pour lire en ligne et basta, dans la jardin au soleil.


Le 13/04/2016 à 23h 46

Chez moi c’est pocketbook (tea) touch lux 3 et je l’adore. Achetée 99€, supporte tous un tas de formats, même si je n’y ai mis que des epub pour le moment. Amazon et ses kindles et leur format proprio, non merci.


Le 14/04/2016 à 07h 07

j’ai toujours mon vieux Kindle acheté en 2010 non tactile et j’en suis bien content, meme si je ne lis plus trop dessus (saleté de smartphone !) et mise a part le rétro éclairage et le manque du tactile j’ai du mal a voir un intérêt pour cette liseuse.

J’ai aussi du mal a lire dessus car j’ai l’impression de ne pas savoir ou j’en suis dans un livre et je perd très vite le fil de ce que je lis.


Le 14/04/2016 à 07h 10

Un smartphone android ou un Iphone coute $200 a produire donc bon :)


Le 14/04/2016 à 07h 28

Je connaissait pas, apparement c’est leur meilleur modèle que tu as.

Kobo et Amazon restent leaders pour la qualité de lecture et la quantité de livres (les Kobo lisent les ePub)

http://www.lesnumeriques.com/liseuse/guide-achat-meilleures-liseuses-electroniqu…


damaki Abonné
Le 14/04/2016 à 07h 51

Pour les comics par contre, une nexus 9 passe très bien. La résolution de l’écran aide aussi beaucoup.

A noter que pour les comics, faut coller le nez au tel, mais c’est totalement jouable avec une phablet de résolution décente.


tazvld Abonné
Le 14/04/2016 à 08h 11







AmonituX a écrit :



Tu compares au papier de nos chers imprimeur FR qui est souvent mieux que celui des JAP forcement la qualité n’est pas du tout la même.

Par je n’ai pas de problème pour les texte, le contraste passe a peu près avec le retroeclairage un poil plus haut que pour les livres, mon plus gros problème reste les planches en double pages, ou la normalement on prends plein les yeux et la on se retrouve avec un truc très moyen.



Je recommande pas de lire les manga très bien dessiné / détaille, ceux qu’on regarde bien plus qu’on le les lis.

Par contre les mangas type “histoire” passe quand même sans problème.



Bon par contre la vente en manga demat pas vraiment la gloire encore mais on progresse, très peu d’éditeurs sont encore vraiment dans le coup. Pika fait l’effort de nous sortir les Titans en chapitre, bon pas de problème de qualité avec celui la <img data-src=" />





Pour les manga, en effet, il faut distinguer ceux qui font les ombrages à l’encre de chine (peint, avec beaucoup de relief) et ceux qui font les ombrage avec les trames (les ombres avec des points quadrillés. Je trouve que ça donne du dynamisme au dessin). Autant les écran e-ink actuel noir et blanc utilisé sur les liseuses sont très mal adapté pour afficher des gradients de gris, surtout qu’ils ont tendance à conserver des artéfact d’une page à l’autre qui deviennent très visibles dans ces conditions (comme une sur-impression de la page précédente si l’écran ne s’est pas rafraichi), autant pour du noir ou blanc, ces écrans sont très convaincant et donc fonctionne plutôt bien pour les mangas avec ombrage à la trame (pour peut qu’ils aient été bien scannés).



Mais dans l’usage, pour l’instant, je déconseille les liseuses pour lire principalement des mangas et autres. C’est avant tout pour afficher du texte qu’elle arrivera à mettre en page (que j’oppose à des pages formatés comme dans un PDF).



J’avais commencé avec une kindle pas tactile, très basique qui été en promo pour moins de 40€ que j’ai acheté juste pour essayer et j’ai été personnellement convaincu pour mon usage, j’ai pu enfin me remettre à la lecture.



Le 14/04/2016 à 08h 30







eXa a écrit :



Kobo et Amazon restent leaders pour la qualité de lecture et la quantité de livres (les Kobo lisent les ePub)





Kobo, ça c’est internationalisé depuis le temps ou ça reste franco-français-fnac ? Parce que bon pour ceux qui lisent l’anglais le catalogue Amazon était largement meilleur que celui de la Fnac.



zormuf Abonné
Le 14/04/2016 à 09h 29

Kobo est une societe canadienne qui appartient a Rakuten, un groupe japonais.



Tu peux tout a fait acheter directement sur store canadien https://store.kobobooks.com/). Le store japonais est a part (il y a beaucoup de mangas mais… en japonais).



Je n’ai pas de liseuse Kobo (j’ai une Sony) donc je n’ai pour ma part jamais teste si le contenu est automatiquement associe a ton compte en France et donc les livres automatiquement telecharges. Tu peux sans doute tester avec un livre gratuit pour voir.



Mais leur catalogue en anglais est tout a fait respectable!


Le 14/04/2016 à 09h 46







Drepanocytose a écrit :



Troll ?

C’est pas parce qu’un mec a sorti un logiciel génial qui permet d’outrepasser une limitation totalement ridicule d’Amazon que c’est un troll de dire qu’il n’est pas question de cautionner ca une seule seconde.&nbsp;



Et puis franchement, je doute que même 10% des possesseurs de Kindle aient même jamais entendu parler de Calibre.





C’est forcément un troll. Tu as une Kobo, grand bien te fasse, mais imaginons un instant que tu sois honnête et que tu ne pirate pas du tout les livres. Donc tu les achètes sur la plateforme maison. Avec DRM. Donc pas réellement de l’Epub non plus.



Pardon ? Tu achètes chez le bon faiseur sans DRM ? Donc là tu fais partie des gens qui utilisent un gestionnaire de bouquin, donc Calibre vu que c’est la référence.



Ceux qui ne savent pas que Calibre existe se foutent des formats, ils achètent chez Amazon, chez la Fnac, chez le marchand prévu pour, et c’est marre.



C’est donc un faux problème. Donc un troll. J’ai un Kindle, j’ai Calibre, je ne me suis strictement jamais posé de question sur les formats vu que c’est son boulot. Et j’ai même le truc intégré pour hacker les protections, histoire que les (nombreux) bouquins que j’achète puissent intégrer la bibliothèque Calibre. Hop.



Le 14/04/2016 à 10h 03

Kindle. LOL.


warfie Abonné
Le 14/04/2016 à 10h 22

Tu vois le papier journal ? Bah c’est pareil. Définition plus ou moins grossière des pixels, papier qui se déchire dès que tu le plies par inadvertance…



Après je parle là d’un exemplaire d’un hebdomadaire (environ 200 à 300 pages je sais plus). Quand on imprime beaucoup et souvent l’équivalent d’un magazine jetable, on va pas faire dans la qualité papier.



Aucune idée de la qualité des mangas tel qu’on a en France.


Le 14/04/2016 à 11h 02

Le papier journal, le texte du papier journal plus précisement, explose en résolution le texte d’une liseuse 300ppp. Et explose donc celle d’une liseuse de grande taille, où la définition est souvent de 160ppp.



Une macrophotographie peut aisément trancher le débat. Beaucoup croient que le papier, c’est 200 à 300ppp. C’est vrai pour les impressions couleurs en quadrichromie. C’est sans doute vrai encore pour les illustrations noir et blanc où le tramage dégrade la résolution réelle. En revanche pour l’impression d’un texte seul, monochromatique, la définition est extrêmement fine.

Et là, les liseuses sont plutôt loin derrière. L’affichage d’une police fine, avec empattements et autres fioritures typographiques, passe souvent très mal. D’où le succès des polices dédiées telle Caecilia ou Litterata, assez grossières (dans un sens non péjoratif) mais adaptées au manque de définition et de contraste des écrans.








Chamaloxxx a écrit :



C’est forcément un troll. Tu as une Kobo, grand bien te fasse, mais imaginons un instant que tu sois honnête et que tu ne pirate pas du tout les livres. Donc tu les achètes sur la plateforme maison. Avec DRM. Donc pas réellement de l’Epub non plus.





C’est une blague ?

Je ne lis que des bouquins du domaine public, souvent anciens voire très anciens, et beaucoup de litterature antique (je laisse les poars merdiques et la SF anglosaxonne à ceux qui aiment ca), ils sont tous trouvables bien plus facilement en epub qu’en n’importe quel format.

Et il est evidemment hors de question que je les achète.



Le 14/04/2016 à 11h 52

Je poursuis mes propos sur la résolution supérieure d’un papier journal sur une liseuse haute résolution par une illustration photographique.

Je compare ici un numéro du quotidien Le Monde à ma liseuse Kobo H2O (résolution 1430×1080 sur 6,8 pouces). J’ai utilisé sur la liseuse une police similaire, et tenté de faire coïncider la taille (illustration 1 pour comparaison directe). J’a réalisé ensuite une macrophotographie d’un extrait de la liseuse (illustration du milieu) suivi d’une macro d’un extrait du journal (illustration du bas), en utilisant le même facteur d’agrandissement pour chacun des deux clichés. Les extraits ont été redécoupés, sans redimensionnement. Enregistrés en JPEG qualité 100 (le PNG reste trop volumineux pour l’hébergeur)



http://img15.hostingpics.net/pics/973307journalvsliseuseHR.jpg



On voit très bien les fibres et les impuretés du papier journal. L’encre manque de densité, la liseuse présente des caractères plus sombres. Sur l’illustration du haut (liseuse et journal pris en photo simultanément et côte à côte), on peut voir que la liseuse présente un fond un peu plus clair. Donc encre plus sombre et fond plus clair : contraste supérieur pour ma liseuse à écran de génération Carta.&nbsp;

Par contre, pour la définition des caractères, c’est sans appel. Le texte est crénelé, pixelisé sur la liseuse. On peut comparer les accents, c’est vraiment cruel pour l’électronique (même si en conditions réelles, la définition est suffisante et les marches d’escaliers n’apparaissent pas). En tous cas Warfie, je ne pense pas que tu puisses maintenir que le papier journal offre une « définition plus ou moins grossière des pixels » :)


inextenza Abonné
Le 14/04/2016 à 13h 21

Et donc?



Comment organises-tu tes livres, hum?



Ce n’est pas compliqué: j’ai un Kindle Touch depuis sa sortie américaine, et je n’ai JAMAIS été contraint par quoique ce soit, ni par un quelconque format.

Mieux: j’envoie de temps en temps un livre sur le Kindle de ma copine ou ma mère (là, pour le coup, pas du tout geek) par mail à partir de Calibre, à l’adresse @kindle.com de la liseuse.



Dire que Amazon bride quoique ce soit est au mieux une ignorance, au pire, un troll. Juste par monomanie du ePub (alors que convertir un ePub en MOBI ou AZW demande zéro connaissance)








inextenza a écrit :



Et donc?



Comment organises-tu tes livres, hum?





J’ai Calibre pour gérer ma biblio (les tags, et tout), mais pour les mettre dans le Kobo, je fais juste un copier coller.



En même temps avoir 600 bouquins sur le kobo je ne trouve pas ca pratique, parce que le gestionnaire de “collections” sur le Kobo n’est pas super du tout (seulement 5 bouqins par page), et que je ne lis pas 30 livres en même temps.









inextenza a écrit :



Et donc?

Dire que Amazon bride quoique ce soit est au mieux une ignorance, au pire, un troll. Juste par monomanie du ePub (alors que convertir un ePub en MOBI ou AZW demande zéro connaissance)





Quand je bidouille mes epubs (oui, ca m’arrive), je le fais directement sur me etaxml en ouvrant le fichier comme un zip.

C’est ca, l’avantage d’un format ouvert.



warfie Abonné
Le 14/04/2016 à 14h 03

Merci pour les précisions.



Les mangas étant en noir et blanc, le papier que j’ai eu entre les mains laissait voir des points de couleur noir pour les fonds noirs. Après, savoir si ça vient du papier ou d’autre chose, je ne sais pas.



Possesseur d’une liseuse et de vrais livres, je te rejoins sur la problématique des polices. N’étant pas un collectionneur mais un “liseur”, ça me touche assez peu, de même que le débat pour/contre “le vrai livre, le vrai papier”.



J’utilise l’un ou l’autre selon les circonstances pour leur aspect pratique et certainement symbolique (par association d’idées) : le livre quand je suis chez moi pépère dans un canapé ou un lit, la liseuse en voyage car moins fragile et plus compacte (et plus pratique en randonnée =&gt; tu mets tes guides en ebook et c’est partie, tu passes de 300/600g de bouquin à 160g de liseuse).


warfie Abonné
Le 14/04/2016 à 14h 11

Je me suis aperçu de ton 2ème poste plus tard. Du coup je réponds en 2 posts <img data-src=" />



Le pixel du papier n’est pas à blamer donc, ne connaissant pas tout le processus d’impression, je suppose que l’effet “point noir” d’un magazine japonais (Shonen Jump) vient d’ailleurs (défaut que l’on retrouve sur certains mangas publiés en France aussi).


warfie Abonné
Le 14/04/2016 à 14h 25







Chamaloxxx a écrit :



C’est forcément un troll. Tu as une Kobo, grand bien te fasse, mais imaginons un instant que tu sois honnête et que tu ne pirate pas du tout les livres. Donc tu les achètes sur la plateforme maison. Avec DRM. Donc pas réellement de l’Epub non plus.



Pardon ? Tu achètes chez le bon faiseur sans DRM ? Donc là tu fais partie des gens qui utilisent un gestionnaire de bouquin, donc Calibre vu que c’est la référence.



Ceux qui ne savent pas que Calibre existe se foutent des formats, ils achètent chez Amazon, chez la Fnac, chez le marchand prévu pour, et c’est marre.



C’est donc un faux problème. Donc un troll. J’ai un Kindle, j’ai Calibre, je ne me suis strictement jamais posé de question sur les formats vu que c’est son boulot. Et j’ai même le truc intégré pour hacker les protections, histoire que les (nombreux) bouquins que j’achète puissent intégrer la bibliothèque Calibre. Hop.





Le problème des formats et des DRM se posera lorsque les éditeurs feront fonctionner la justice à marche forcée.



Pour l’instant Calibre permet de passer outre plein de problématique :

Suppression de DRM pour pouvoir disposer pleinement de son achat (contraire à la loi)

Conversion de format pour pouvoir lire un livre sans être dépendant d’un objet technique (Il s’agit d’une logique commerciale non centrée sur l’utilisateur)

Quid d’un distributeur qui décide de supprimer un livre de toutes ses liseuses sous prétexte que c’est contraire à sa politique (Amazon l’a fait) ?



J’ai acheté une Kobo pour sa capacité à gérer plusieurs formats et ainsi avoir un choix plus large dans les ebook disponibles.

&nbsp;

Quelque soit ta liseuse, tu achètes non pas un fichier numérique contenant le livre mais un droit d’usage. On retrouve tous les problèmes du MP3 avec l’ebook.



Le 14/04/2016 à 14h 36







warfie a écrit :



Le problème des formats et des DRM se posera lorsque les éditeurs feront fonctionner la justice à marche forcée.



Pour l’instant Calibre permet de passer outre plein de problématique :

Suppression de DRM pour pouvoir disposer pleinement de son achat (contraire à la loi)

Conversion de format pour pouvoir lire un livre sans être dépendant d’un objet technique (Il s’agit d’une logique commerciale non centrée sur l’utilisateur)

Quid d’un distributeur qui décide de supprimer un livre de toutes ses liseuses sous prétexte que c’est contraire à sa politique (Amazon l’a fait) ?



J’ai acheté une Kobo pour sa capacité à gérer plusieurs formats et ainsi avoir un choix plus large dans les ebook disponibles.

&nbsp;

Quelque soit ta liseuse, tu achètes non pas un fichier numérique contenant le livre mais un droit d’usage. On retrouve tous les problèmes du MP3 avec l’ebook.



Nope, Amazon a, au pire, retirer de la vente mais ceux qui l’avaient sur leur Kindle avaient toujours le livre dispo. Pour le reste… Ben comme pour les jeux/cd/suport film au final, ils pourront toujours barder de DRM et protection certains arriveront toujours à les faire sauter. De l’autre coté&nbsp;la bibliothèque est&nbsp;quand meme vachement plus conséquente que sur les autres stores.



Le 14/04/2016 à 14h 50

Amazon avait supprimé à distance toutes les copies du 1984 d’Orwell que le store avait commercialisé sans en avoir les droits. C’est une affaire assez emblématique, même si face au tollé Jeff Bezos lui même avait affirmé que la société ne referait jamais une telle opération (en effet, il n’y a pas eu de deuxième occurence).

Mais techniquement, c’est possible, et cela a déjà été réalisé.


Amabaka Abonné
Le 14/04/2016 à 21h 49

Je tiens à préciser qu’Amazon a sorti un outils qui permet de convertir les epub au format mobi (lu par le kindle).

http://www.amazon.com/gp/feature.html?docId=1000765211

Ils ne sont pas tout à fait ouvert et n’encouragent pas l’epub, mais ils ne cherchent pas non plus à bloquer activement les autres sources.


Le 15/04/2016 à 16h 50







Drepanocytose a écrit :



C’est une blague ?

Je ne lis que des bouquins du domaine public, souvent anciens voire très anciens, et beaucoup de litterature antique (je laisse les poars merdiques et la SF anglosaxonne à ceux qui aiment ca), ils sont tous trouvables bien plus facilement en epub qu’en n’importe quel format.

Et il est evidemment hors de question que je les achète.





Oui et ? Tu as un Kindle : soit tu les trouve à la main, et tu utilises de toute façon Calibre car c’est encore le meilleur moyen de les ranger/gérer, soit tu les récupères gratos chez Amazon.



Et le grand public, car on ne parle pas des geeks, va en général se fournir chez Amazon dont le catalogue gratos est quand même assez conséquent.



Bref, c’est un faux problème. Je viens de lire que les vrais hommes éditent le .Epub directement, mais QUI FAIT CA dans le grand public ? Sans déconner ?



Le 15/04/2016 à 16h 55







Borée a écrit :



Amazon avait supprimé à distance toutes les copies du 1984 d’Orwell que le store avait commercialisé sans en avoir les droits. C’est une affaire assez emblématique, même si face au tollé Jeff Bezos lui même avait affirmé que la société ne referait jamais une telle opération (en effet, il n’y a pas eu de deuxième occurence).

Mais techniquement, c’est possible, et cela a déjà été réalisé.





Voui. Encore un avantage d’utiliser Calibre d’ailleurs&nbsp;<img data-src=" />

. Tu achètes le bouquin, il est cracké directement à l’import, c’est transparent, et tu l’a définitivement.



Ce qui est rigolo c’est que pour la zik ça arrive tous les jours et tout le monde s’en cogne. J’ai un abonnement Spotify avec des morceaux qui vont qui viennent en fonction de l’humeur des artistes et des maisons de disque. Mais là ça va, c’est cool.&nbsp;Ce qui me conforte dans l’idée que le piratage n’est pas terminé.&nbsp;