Utomik : un catalogue de 410 jeux, accessible pour 5,99 euros par mois

Utomik : un catalogue de 410 jeux, accessible pour 5,99 euros par mois

Le cloud gaming c'est tellement 2016

Avatar de l'auteur
Kevin Hottot

Publié dans

Société numérique

04/01/2017
49

Utomik : un catalogue de 410 jeux, accessible pour 5,99 euros par mois

Les services proposant d'accéder à un catalogue complet de jeux moyennant un abonnement mensuel se multiplient, aussi bien sur PC que sur le marché des consoles. Un nouvel acteur tente de se faire une place sur ce marche : Utomik. 

Utomik est une jeune pousse américaine qui tente de se faire une place sur le secteur encore balbutiant des offres de jeux vidéo à la demande par abonnement. Quelques géants comme Electronic Arts, NVIDIA ou Sony s'y sont déjà engouffrés, mais la start-up a quelques atouts dans sa manche.

Pas de cloud gaming, mais la promesse d'un démarrage rapide

Contrairement au PlayStation Now de Sony ou au GeForce Now de NVIDIA, dont l'abonnement s'appuie sur une solution à base de cloud gaming, Utomik propose au contraire de mettre à contribution toute la puissance disponible sur la machine du client.

Les titres sont en effet installés localement sur le disque dur de l'utilisateur, comme pour Steam, et les performances dépendent donc entièrement de la puissance de calcul disponible sur la machine. Une idée qui n'est pas sans rappeler ce que proposait des sociétés comme Metaboli.

Utomik Interface

La jeune pousse promet toutefois que l'attente avant de lancer un nouveau jeu est « divisée jusqu'à 100 fois ». Derrière cette promesse se cache une solution plutôt simple, que les adeptes de Battle.net connaissent déjà très bien. Le client Utomik télécharge d'abord les composants essentiels des titres et permet de les lancer dès lors qu'une fraction suffisante des fichiers est disponible sur la machine. Le client continue ensuite à rapatrier les fichiers manquants pendant la partie.

Il est à noter que la quantité de données requise avant de lancer le jeu dépend de la vitesse de connexion de l'utilisateur. Si la connexion est lente, le client attendra d'avoir davantage de données localement avant de lancer le jeu, au contraire, si le débit est important, quelques centaines de mégaoctets sufiront à lancer un jeu "Triple A". La taille du téléchargement requis semble d'ailleurs évoluer en fonction du débit immédiat.

Lors de nos essais, pour Darksiders la quantité est passée de près de 700 Mo a moins de 550 Mo. Lancer un titre comme Commandos 2 nous aura également réclamé moins d'une minute sur une connexion fibre à environ 100 Mbps, après 120 Mo téléchargés sur 1,2 Go au total.

Un catalogue épais, mais qui manque de titres récents

Côté catalogue, Utomik revendique 410 titres présents, dont 23 ont été ajoutés au mois de décembre. S'il y a là de quoi occuper de très longues soirées d'hiver, l'offre reste néanmoins assez parcellaire. N'espérez ainsi pas trouver le moindre titre récent, ni même de grosses productions, à moins que leur lancement remonte à quelques années, il s'agit dans l'ensemble de produits appartenant au fond de catalogue des éditeurs.

Parmi les titres les plus joués sur la plateforme, on retrouve ainsi Commandos 2 (2001), Darksiders (2010), Deponia (2012), Red Faction Armageddon (2011), The Walking Dead par Telltale (2012) ou Unreal Tournament (1998). Utomik précise avoir conclu des accords avec 24 éditeurs différents, dont Codemasters, Epic Games, Paradox Interactive et SEGA, et vouloir faire grossir son catalogue chaque mois. 

La société mise toutefois sur un tarif attractif pour attirer les foules. Pour l'instant, le service est en bêta ouverte et n'est donc facturé que 5,99 euros par mois, avec la possibilité de l'essayer gratuitement pendant 14 jours. Par la suite, la note passera à 9,99 euros. 

Un tarif attractif face à la concurrence du cloud gaming

À titre de comparaison, un abonnement GeForce Now vous coûtera 9,99 euros par mois, avec 3 mois gratuits. Par contre, seulement 65 jeux PC sont inclus dans l'abonnement et il est indispensable de d'abord vous procurer une console Shield Android TV, à environ 200 euros pour en profiter. Il s'agit d'ailleurs de cloud gaming, une connexion à internet très rapide et stable est donc nécessaire.

PlayStation Now est par contre directement disponible sur PC, avec un tarif de 16,99 euros par mois, pour nos voisins belges, britanniques et néerlandais uniquement. Le catalogue compte 300 jeux, mais là encore, il est question de cloud gaming, et donc de prérequis importants en termes d'accès à Internet, avec une « vitesse de connexion minimum recommandée de 5 Mo/s » selon Sony.

Il ne reste enfin qu'Electronic Arts qui propose un service à peu près équivalent avec Origin Acces, proposé en France à 3,99 euros par mois ou 24,99 euros par an. Le catalogue est par contre bien plus réduit, avec seulement 30 titres.

On notera tout de même la présence de jeux récents, tels que Star Wars Battlefront, Unravel ou Mirror's Edge Catalyst dans la liste. Autre regret, seuls des produits signés EA sont disponibles, ce alors que l'éditeur propose également ceux d'éditeurs tiers dans sa boutique, ce qui réduit nettement le champ des possibles.

49

Écrit par Kevin Hottot

Tiens, en parlant de ça :

Sommaire de l'article

Introduction

Pas de cloud gaming, mais la promesse d'un démarrage rapide

Un catalogue épais, mais qui manque de titres récents

Un tarif attractif face à la concurrence du cloud gaming

Commentaires (49)


Le 04/01/2017 à 08h 18

Bref, on retrouve toujours et encore les mêmes titres, des vieilleries.

Pour rappel on trouve beaucoup de ces jeux à 2 ou 3 € sur Steam. Si on compte qu’on ne jouera pas à plus d’un ou deux jeux par mois, autant les acheter, au moins on les possède “pour toujours”.


Le 04/01/2017 à 08h 20

Bref, une plateforme de rétro gaming <img data-src=" />


Le 04/01/2017 à 08h 20

Le chargement partiel pour lancer un jeu est plutôt un gadget pour moi. Même avec un adsl simple, tu lances le matin et quand tu reviens du boulot/école, c’est fini dans 99% des cas. De plus vu les titres, c’est du niveau humble bundle mais pour plus cher et avec drm évidemment. Bonne chance à eux mais je reste dubitatif.


Le 04/01/2017 à 08h 23

Comment autant de projets semblables arrivent à trouver du financement ?&nbsp;<img data-src=" />


Cyrraud Abonné
Le 04/01/2017 à 08h 27

Metaboli… Je viens de faire un bond de 15 ans en arrière…


Le 04/01/2017 à 08h 27

Origin Access dont vous parlez dans la news, c’est different de EA Access de la xbox?



C’est le seul abo que j’ai actuellement, 4€ / mois pour un acces à pas mal de jeu EA je trouvais ca raisonable.

D’ailleurs une idée de l’arrivée de FIFA 2017 dessus?


Le 04/01/2017 à 08h 39

ca me fais vachement penser a un truc que j’utilisais dans les années 2000 je crois que ca s’appellais metagbauli un truc comme ca


Le 04/01/2017 à 08h 41



Une idée qui n’est pas sans rappeler ce que proposait des sociétés comme Metaboli.



<img data-src=" />


Le 04/01/2017 à 08h 52

Mouais, je ne vois pas l’intérêt versus un Steam.


Le 04/01/2017 à 08h 54

Les investisseurs misent sur leur cheval en espérant qu’il sera celui qui sortira du lot et deviendra le prochain steam.

J’aime bien l’idée de l’installation partielle, combien de fois je me suis dit que je jouerai bien à un jeu mais impossible parce que faut 1h pour le télécharger ? Après ça va devenir de plus en plus gadget avec les connexions qui deviennent de plus en plus rapide. Et c’est bien le seul intérêt du service à mes yeux, comme déjà dit dans les commentaires on peut déjà acheter pas mal de ces jeux pour pas cher sur Steam.


Ouais… je suis pas convaincu…. peut-être pour les adeptes du rétro gaming…

Sinon, le petit problème qu’il va y avoir à moyen terme, c’est que pas mal de gamers vont finir par s’apercevoir qu’ils ont acheté plein de jeux pas chers (sur différentes plateformes, pour profiter des soldes/promos)… mais qu’ils n’ont pas le temps d’y jouer…

Perso, c’est mon cas… vu la concurrence sur les prix (un jeux sympa est souvent dispo en super promo moins d’un an après sa sortie), j’ai acheté plein de jeux à prix soldé… que j’ai même pas eu le temps de lancer.

C’est juste addictif (et très con) puisque une journée ne comprend toujours que 24 heures…


Le 04/01/2017 à 09h 10

Origin Access c’est l’équivalent PC de EA Access, avec un catalogue un peu différent. L’abonnement à l’un ne donne pas accès à l’autre.


Le 04/01/2017 à 09h 12

“Want to see all games? Start your Free 14 days”





Comment Ils espèrent signer des gens, si tu peux même pas voir la liste des jeux sans passer par la phase, “je m’inscrit et je vous donne pleins d’informations sur moi”



Rien que pour ça j’ai même pas envie d’essayer.


Le 04/01/2017 à 09h 20

On mise sur des projets, où l’on sait que pour être rentable à la fin, il faudra un nombre minime d’acteur. Et on parie que notre poulain sera soit, un des membres de tête, soit se fera acheter à prix d’or par d’autre pour continuer à “gonfler” leur &nbsp;potentiel. On en est toujours au “Casino pour spéculateur” et non pas à de l’investissement.



Et pendant ce temps, dans l’économie “réelle”, des boites ont du mal à avoir des avances de trésorerie (ou à se faire racheter quand la maison mère a coulée), même avec des carnets de commande plein&nbsp;<img data-src=" />

&nbsp;<img data-src=" />


Le 04/01/2017 à 09h 22

De quoi une boite mal geré qui est pas rentable avec une chaine de production a 100 % ? Le probleme est ailleurs …


Le 04/01/2017 à 09h 25

Ce ne sont pas les mêmes acteurs qui peuvent financer les startups à leur démarrage, et les entreprises déjà installées depuis longtemps.

C’est pas du tout le même métier.


Le 04/01/2017 à 09h 30

Ben pas forcément.



Cas “rare”, regarde les chantiers de Saint Nazaire ?



Mais plus courrant, t’as beau bien géré, c’est tes créanciers qui retardent leurs payements même s’ils sont solvables =&gt; ca te mange ta marge de trésorerie, t’as plu de quoi acheter tes matières premières car elles ont un cout important (genre certain métaux) etc…. C’est pas nouveau mais avant, tu trouvais le financement pour boucler, chacun y trouvant sont compte (le préteur gagnant un peut d’intérêt). Mais plus maintenant…..


kikoo26 Abonné
Le 04/01/2017 à 09h 32







BTCKnight a écrit :



Ouais… je suis pas convaincu…. peut-être pour les adeptes du rétro gaming…

Sinon, le petit problème qu’il va y avoir à moyen terme, c’est que pas mal de gamers vont finir par s’apercevoir qu’ils ont acheté plein de jeux pas chers (sur différentes plateformes, pour profiter des soldes/promos)… mais qu’ils n’ont pas le temps d’y jouer…

Perso, c’est mon cas… vu la concurrence sur les prix (un jeux sympa est souvent dispo en super promo moins d’un an après sa sortie), j’ai acheté plein de jeux à prix soldé… que j’ai même pas eu le temps de lancer.

C’est juste addictif (et très con) puisque une journée ne comprend toujours que 24 heures…







Idem, ma librairie Steam est déjà trop remplie, et ma librairie Humble Bundle est encore pire (ayant la flemme d’importer les trop nombreuses clés dans Steam). Du coup, j’ai arrêté d’acheter des jeux intéressants en soldes il y a quelques temps si je vais pas y jouer dans les jours suivants.



Mais peut être que la solution c’est justement des services comme Utomik : au lieu de se ruiner à acheter 500 jeux au cas où on aurait le temps d’y jouer un jour, autant payer un service de location comme ça qui te propose d’emblée les 500 jeux, et auquel tu peux jouer le moment venu. Et quand tu joues pas, tu suspens l’abonnement.



Le 04/01/2017 à 09h 32







Natsume a écrit :



Ce ne sont pas les mêmes acteurs qui peuvent financer les startups à leur démarrage, et les entreprises déjà installées depuis longtemps.



C'est pas du tout le même métier.








Certains investisseurs oui. Mais pour d'autres, c'est comme une hydre, c'est pas la même tête mais ce sont bien au final les mêmes (des banques par l'intermédiaire de leur fond d'investissement, ou d'autres schéma du genre.).


Le 04/01/2017 à 09h 33

Bof quoi, pas cher mais très limité.



&nbsp;Un peu le même problème que les services de VOD: un catalogue peu fourni et différent selon les offres, qui t’obliges à cumuler plusieurs abonnements si tu veux tout voir (ou dans ce cas jouer à des titres récents).



Et le fait de télécharger qu’une partie des jeux n’est pas nouveau (ma xbox one le fait), mais quand tu as une connexion pourrie et que les derniers jeux font entre 20 et 50 go, ben tu attends quand même…


Le 04/01/2017 à 09h 45

perso j’étais bien satisfait des services de metaboli.

ça permettait de jouer quand on voulais au jeu qu’on avais envie de jouer dommage que ça n’ai pas super bien marché.

&nbsp;

&nbsp;


Le 04/01/2017 à 09h 48







-L3M- a écrit :



“Want to see all games? Start your Free 14 days”





Comment Ils espèrent signer des gens, si tu peux même pas voir la liste des jeux sans passer par la phase, “je m’inscrit et je vous donne pleins d’informations sur moi”



Rien que pour ça j’ai même pas envie d’essayer.







+1, très étrange comme pratique commerciale…. “Abonnez vous, on a plein de jeux….. mais on vous dit pas lesquels !”







Spullwind a écrit :



Et le fait de télécharger qu’une partie des jeux n’est pas nouveau (ma xbox one le fait), mais quand tu as une connexion pourrie et que les derniers jeux font entre 20 et 50 go, ben tu attends quand même…







M’en parle pas, il m’a fallu 5 jours pour dl dishonored 2 (33Go le bestiau…)



SebGF Abonné
Le 04/01/2017 à 10h 03

Pourtant Netflix fait pareil et pourtant tout le monde le vénère.



Perso les sites à abonnement où tu ne sais pas ce qu’il y a dessus, c’est sans moi également. Je suis pas fan des magasins sans vitrines qui demandent ta CB pour rentrer.


kikoo26 Abonné
Le 04/01/2017 à 10h 06







Fuinril a écrit :



+1, très étrange comme pratique commerciale…. “Abonnez vous, on a plein de jeux….. mais on vous dit pas lesquels !”







C’est pas étrange, c’est malheureusement très répandu pour les trucs en locations. Netflix par exemple, impossible de voir quoi que ce soit avant de payer.

EDIT : grillé par SebGF. Pour Netflix, j’ai quand même craqué, parce que c’est quand même pratique, et je préfère passer par du légal quand je peux. Par contre ce qui me fait vraiment peur, c’est des sites de vente en ligne (j’entends par là du style amazon, pas un truc avec abonnement pour louer du contenu) qui oblige la création de compte. J’ai déjà vu, et je pense que c’est à fuir comme la peste.



J’ai fait une recherche pour voir s’il y avait une liste consultable, mais rien trouvé. Quelqu’un se dévoue pour créer un compte puis recopier les 410 titres ? <img data-src=" />



Le 04/01/2017 à 10h 12

Bah l’avantage de netflix c’est que vu la base d’utilisateurs il y en aura toujours un pour actualiser le catalogue quelque part sur le web….



N’empêche que je trouve ça bizarre : c’est le principe des “box cadeaux”, tu payes sans savoir ce que tu vas avoir. Sauf que dans 99% des cas tu payes une fois et plus jamais par la suite (étrangement)…. Du coup c’est plutôt un mauvais calcul je pense….


wanou2 Abonné
Le 04/01/2017 à 10h 14

Pour moi qui ne suis qu’un joueur occasionnel (quelques jours par mois) je me dis que c’est pas mal. J’ai un choix large de jeux (même si ce n’est pas les plus récents mais je n’ai pas de machine pour ça) pour un prix modique.


Le 04/01/2017 à 10h 25

Ca ne veut pas dire grand chose. Moi aussi je ne joue plus beaucoup, si un jeu à une durée de vie de 12h, il me faudra plus d’un mois pour le finir, voir plus si je suis vraiment occupé.



A 10€ par mois, je risque de me retrouver déficitaire par rapport au jeu neuf ou en promo relativement rapidement, surtout que j’aime les jeux style Factorio ou Rimworld : durée de vie gigantesque…


wanou2 Abonné
Le 04/01/2017 à 10h 35







CryoGen a écrit :



Ca ne veut pas dire grand chose. Moi aussi je ne joue plus beaucoup, si un jeu à une durée de vie de 12h, il me faudra plus d’un mois pour le finir, voir plus si je suis vraiment occupé.



A 10€ par mois, je risque de me retrouver déficitaire par rapport au jeu neuf ou en promo relativement rapidement, surtout que j’aime les jeux style Factorio ou Rimworld : durée de vie gigantesque…



&nbsp;



C’est pour ça que je dis “pour moi”.&nbsp;Je suis plus du genre&nbsp;à picorer du jeux je joue 1 ou 2 heures, je ne m’investit plus dans les jeux comme je pouvais le faire avant.



Le 04/01/2017 à 10h 53

Après si t’as un adsl digne de la préhistoire tu oublies vite le cloud gaming. Ou bien même l’internet tout court.



<img data-src=" />


Le 04/01/2017 à 10h 59

Oui…



Et malgré ça - comme vous l’avez bien souligné - il y a un vrai manque de financement pour les boites déjà installées.


Le 04/01/2017 à 11h 01

Il font la même chose chez Orange, 9.90 pour plus de 350 jeux ou 29.90 pour plus de 700 jeux.



Mais c’est pareil, il y a beaucoup de vieux jeux, peu de choix dans les jeux un peu plus récents et il manque tout ce qui est vraiment récent.



Donc ce n’est pas intéressant du tout.


Arcy Abonné
Le 04/01/2017 à 11h 18

Ca semble surtout être un attrape-nigaud puisque pour voir tout les jeux, il faut … démarrer un abonnement (gratuit ou payant).



Mais rien que pour Hell Yeah, a mérite d’être testé (et non je le ferai pas, je l’ai déjà sur Steam :p).







airfab a écrit :



Il font la même chose chez Orange, 9.90 pour plus de 350 jeux ou 29.90 pour plus de 700 jeux.



Mais c’est pareil, il y a beaucoup de vieux jeux, peu de choix dans les jeux un peu plus récents et il manque tout ce qui est vraiment récent.



Donc ce n’est pas intéressant du tout.



C’est Métaboli ça (en marque blanche).



EDIT : autant pour moi, il y a apparemment un autre prestataire à coté.



Le 04/01/2017 à 11h 41







Arcy a écrit :



Ca semble surtout être un attrape-nigaud puisque pour voir tout les jeux, il faut … démarrer un abonnement (gratuit ou payant).



Mais rien que pour Hell Yeah, a mérite d’être testé (et non je le ferai pas, je l’ai déjà sur Steam :p).

C’est Métaboli ça (en marque blanche).



EDIT : autant pour moi, il y a apparemment un autre prestataire à coté.







Au temps





(juste my 2 cents pour lancer un énième débat inutile là dessus <img data-src=" />)



Le 04/01/2017 à 11h 48







PtaH a écrit :



Au temps





(juste my 2 cents pour lancer un énième débat inutile là dessus <img data-src=" />)





Ça me rappelle une de mes discussions avec David <img data-src=" />



Le 04/01/2017 à 11h 57







kikoo26 a écrit :



C’est pas étrange, c’est malheureusement très répandu pour les trucs en locations. Netflix par exemple, impossible de voir quoi que ce soit avant de payer.





Faux, tu as un mois gratuit donc tu peux voir le catalogue sans payer.



Le 04/01/2017 à 11h 59







airfab a écrit :



Ça me rappelle une de mes discussions avec David <img data-src=" />









Une seule? <img data-src=" /><img data-src=" />



Le 04/01/2017 à 12h 32







PtaH a écrit :



Au temps





(juste my 2 cents pour lancer un énième débat inutile là dessus <img data-src=" />)





Un classique, c’est du patrimoine Inpactien ça monsieur&nbsp;<img data-src=" />



kikoo26 Abonné
Le 04/01/2017 à 13h 26







Ulfr Sarr a écrit :



Faux, tu as un mois gratuit donc tu peux voir le catalogue sans payer.





Ah oui, j’ai pas assez réfléchi en tapant, mea culpa. Mais comme tu donnes ton numéro de CB à l’inscription, faut pas oublier de couper l’abonnement.



Et pour chipoter, si tu as déjà testé Netflix une fois, arrêté pour X raisons (au hasard, quasi aucun sous-titres en anglais et très peu de VO à l’époque de l’ouverture en France), il faut payer pour retourner voir le catalogue <img data-src=" /> (ou changer de CB).



Quiproquo Abonné
Le 04/01/2017 à 13h 44

120€ par an ça commence à être un budget conséquent pour jouer à des jeux de plus d’un an.


SebGF Abonné
Le 04/01/2017 à 14h 21

Tu payes en donnant tes données personnelles qu’ils vont monétiser et exploiter.



Rien n’est gratuit…









Quiproquo a écrit :



120€ par an ça commence à être un budget conséquent pour jouer à des jeux de plus d’un an.







Bof, c’est le prix de 2 ou 3 jeux “AAA” à leur sortie.



Quiproquo Abonné
Le 04/01/2017 à 15h 03







SebGF a écrit :



Bof, c’est le prix de 2 ou 3 jeux “AAA” à leur sortie.





Voire un seul, avec ses DLC.



Moi qui n’achète pas les jeux au prix de sortie (je ne suis pas pressé, et ça me permet de changer moins souvent de matos), et qui serait donc potentiellement intéressé par un catalogue fourni mais sans jeu récent, c’est au dessus de mon budget annuel actuel.



Le 04/01/2017 à 15h 08







SebGF a écrit :



Tu payes en donnant tes données personnelles qu’ils vont monétiser et exploiter.





Comme pontentiellement n’importe quelle entité privée chez qui tu prends un abonnement, une carte de fidélité, un crédit, une assurance, une carte bleue, tu achètes quelque chose que tu te fais livrer, etc…



Faut arrêter avec cette rengaine du “rien n’est gratuit”… On le sait, c’est partout pareil. Netflix est gratuit le premier mois dans le sens où tu n’as pas d’argent en moins sur ton compte et basta.



De toute façon, si tu veux tellement protéger tes données personnelles, tu n’as même pas pris d’abonnement Internet, hein, on ne sait pas ce que ton FAI va bien pouvoir faire de tes données personnelles&nbsp;<img data-src=" /> &nbsp;&nbsp;



Le 04/01/2017 à 17h 42

j ai pas encore eu le temps d installé mon catalogue de jeux sous linux itch.io et steam j ai enlevé ,je joue avec freecad en se moment



https://beta.framalibre.org/?q=taxonomy/term/37 lutris, il faut que je teste, framalibre il on besoin de monde

http://wiki.dotslashplay.it/en/start play.it

http://alternativeto.net/software/steam/


SebGF Abonné
Le 04/01/2017 à 18h 41

Inutile de grimper sur les grands poneys, je ne faisais que rappeler qu’il s’agit d’offres faussement gratuites.



Et de manière générale, le modèle commercial à base d’opacité totale couplée au “viens amène ta CB et je te montre” me révulse et répugne au plus haut point.


Le 04/01/2017 à 22h 55

Non mais attend tu peux pas t’attendre a ce que les personnes qui commentent ait lu ne serait-ce que 30% de l’article


Le 04/01/2017 à 23h 18

en bref c’est de la SVOD du jeu, maintenant tout est SVOD désormais : le jeux, la musique, les films et séries, les documentaires, la SVOD c’est l’avenir


kikoo26 Abonné
Le 05/01/2017 à 08h 46







griffondor a écrit :



en bref c’est de la SVOD du jeu, maintenant tout est SVOD désormais : le jeux, la musique, les films et séries, les documentaires, la SVOD c’est l’avenir







Le modèle marche plutôt bien pour la musique, pour les séries grâce à Netflix on a franchit la barre du “potable” (ça reste à améliorer), donc pourquoi pas le jeu ?



En fait, le seul problème que j’y vois, c’est les cas de fin de contrat entre ayant droits et celui qui propose l’abonnement. Ça arrive de temps en temps sur Steam et les jeux disparaissent de la vente, mais ceux qui ont acheté peuvent sans problème re-télécharger et y jouer, alors que dans l’abonnement, fini tu peux plus télécharger le jeu (et plus jouer pour les services de cloud gaming).



Le 05/01/2017 à 18h 04

Vu ce qu’il se passe du côté des livres (avec YouBoox : catalogue très réduit et qui se vide de temps à autre après des ruptures de contrat avec les éditeurs, vieux bouquins ou trucs sortis d’on ne sait où, nombreux scans présentés comme “ebooks”) … ben ça donne pas trop envie de se lancer dans la SVOD.

<img data-src=" />



Il n’empêche que par rapport à nVidia et autres, le fait qu’il n’y ait pas besoin de connexion fibre et autre matériel supplémentaire pour se lancer rend le bousin plus intéressant.


kikoo26 Abonné
Le 08/01/2017 à 13h 59

Je suis entrain de regarder de près leur site, et la FAQ parle des ruptures de contrat : après expiration du contrat, le jeu disparait du service, et n’est donc plus téléchargeable, ni jouable (même si déjà installé, c’est écrit clairement).



Du coup, gros point noir par rapport à Steam, puisque chez eux, le jeu est téléchargeable et jouable, il ne peut juste plus être acheté.