Publié dans Sciences et espace

26

Une panne de courant dans une usine Samsung interrompt une partie de la production

Une panne de courant dans une usine Samsung interrompt une partie de la production

L’année n’a pas débuté sous les meilleurs auspices pour le fabricant : une panne de courant d’une minute a suffi à arrêter une partie de la production de son usine de Hwaseong en Corée du Sud.

L’étendue des dégâts n’est pas connue. Selon une source de Reuters, cette panne pourrait coûter des millions de dollars. Nos confrères rappellent qu’une coupure de 30 minutes sur l’usine de Pyeongtaek en 2018 avait causé la perte de plus de 43 millions de dollars. 

L’été dernier, une panne de courant de 13 minutes avait eu des conséquences pendant des semaines sur la production de NAND de WD et Toshiba. Il avait en effet fallu attendre un mois et demi pour que « la quasi-totalité des équipements des usines soit de retour à la normale ».

26

Tiens, en parlant de ça :

dessin satirique de Flock

#Flock : de Game of Shithrones au jeu des sept différences

Moi en retard ??? Non… (Ha si…)

13:37 Flock 11
Des chercheurs en noir et blanc regardent une fiole sur laquelle est écrit "Perlimpimpin" en jaune.

[Édito] Respectez les sciences, bordel !

Demi mole

17:07 NextScience 39
Vitrée brisée

Une faille critique dans le langage Rust, Windows trinque

De la rouille, des fenêtres, une rustine

17:02 SoftSécu 28
next n'a pas de brief le week-end

Le Brief ne travaille pas le week-end.
C'est dur, mais c'est comme ça.
Allez donc dans une forêt lointaine,
Éloignez-vous de ce clavier pour une fois !

26

Fermer

Commentaires (26)


Ils n’ont pas d’onduleurs ? <img data-src=" />


onduleurs qui devraient faire la taille d’une petite centrale thermique <img data-src=" />

(j’extrapole en imaginant la taille de l’usine en fonction des pertes engendrées)


Tu crois vraiment que l’on peut mettre toute une usine sur onduleurs ?








fred42 a écrit :



Tu crois vraiment que l’on peut mettre toute une usine sur onduleurs ?





toute sans doute pas mais pour 43 millions de dollars de perte pour 30 minutes de coupure de courant je pense qu’on peut faire un effort pour mettre beaucoup de chose sur onduleurs ou assimilé



reste que son poste devait être un troll (d’où le smiley)



Oui, c’était un petit trait d’ironie <img data-src=" />








fred42 a écrit :



Tu crois vraiment que l’on peut mettre toute une usine sur onduleurs ?





Toute, non.

Mais au moins les systèmes essentiels permettant d’éviter des pertes importantes.



Dans la grande distribution, de nombreux magasins sont équipés de systèmes de secours qui aliment frigos et congélos en cas de panne, mais cessent d’alimenter les éclairages, escalators, chauffages, etc…



Soit c’est un enfant qui a mis les doigts dans la prise, soit le mouvement de grève français a fini par les toucher et ils ont décidé d’être solidaire du mouvement .








lionking03 a écrit :



toute sans doute pas mais pour 43 millions de dollars de perte pour 30 minutes de coupure de courant je pense qu’on peut faire un effort pour mettre beaucoup de chose sur onduleurs ou assimilé



reste que son poste devait être un troll (d’où le smiley)









js2082 a écrit :



Toute, non.

Mais au moins les systèmes essentiels permettant d’éviter des pertes importantes.



Dans la grande distribution, de nombreux magasins sont équipés de systèmes de secours qui aliment frigos et congélos en cas de panne, mais cessent d’alimenter les éclairages, escalators, chauffages, etc…



Pas toute l’usine, mais 95% des équipements hors chauffage/éclairage, donc. Une paille.



Je pense que tout est déjà sur onduleur…


Et ce n’est pas parce que tu as des onduleurs qu’ils fonctionnent tous. Idem pour tes groupes électrogènes.



Exemple vécu :

Test onduleur : test OK niveau IT mais un onduleur qui crâme lors de la reprise, ce qui revient à couper une des arrivées électriques.

Le weekend suivant, vol de cable de cuivre sur les deux arrivées (sont efficace ces gens). La moitié du DC sans courant quelques secondes le temps que le groupe démarre… avec ce que ça implique.


Pour y bosser dans l’industrie, je peux vous dire qu’onduler toute une usine d’assemblage c’est utopique. Ça coûterait encore plus cher à l’année que les pertes causées par une coupure, qui elle survient moins d’une fois par an en moyenne.

Et dans une chaîne de production, il suffit d’un seul élément en panne pour que toute la chaîne s’arrête, avant et après l’élément fautif.

On ondule l’informatique pour enregistrer l’état des machines au moment de la coupure, conserver le fonctionnement administratif et le téléphone de l’usine ; mais les machines elles-mêmes, on oublie. Pas rentable.


effectivement, les contrôleurs ont dû apprécier (ce moment où tu tires à pile ou face dans ta tête avant de savoir si tout va redécoller correctement…) <img data-src=" />



Pour le coup, je ne parlais vraiment que de la taille (ou de la quantité) qu’il faudrait déployer pour qu’une usine de taille significative continue d’être alimentée en cas de coupure <img data-src=" />



edit : on notera que toute la discussion part initialement d’une simple vanne








js2082 a écrit :



Toute, non. Mais au moins les systèmes essentiels permettant d’éviter des pertes importantes. Dans la grande distribution, de nombreux magasins sont équipés de systèmes de secours qui aliment frigos et congélos en cas de panne, mais cessent d’alimenter les éclairages, escalators, chauffages, etc…





Hier j’ai visionné une vidéo de 30 minutes sur une usine de fabrication de batterie pour iphone, c’est absolument hallucinant. Environ 99% de l’usine est automatisé et la cadence est absolument infernale. Au doigt mouillé je dirais qu’environ 80% de la prod est faite par des machines “custom” qui sont unique.



Si t’a quelque machines qui chient dans la colle car plus de courant non seulement tu est obligés de couper l’ensemble de la prod mais tu devra mettre la quasi totalité de ce que tu à produis à la poubelle, car c’est pas safe de relancer en milieu de prod. Si une machine est endommagée t’a quelques mecs dans le mondes qui sont capable de la réparer.

&nbsp;





lionking03 a écrit :



toute sans doute pas mais pour 43 millions de dollars de perte pour 30 minutes de coupure de courant je pense qu’on peut faire un effort pour mettre beaucoup de chose sur onduleurs ou assimilé reste que son poste devait être un troll (d’où le smiley)





C’est ça qui est énervant “avec la presse”… Un chiffre sortit du chapeau qui ne veut absolument rien dire avec très peu de détail. Une panne de 30 minutes coute peut être seulement 200k de produits brut mais ça deviens vite 2 millions une fois finis au prix de revente et peut être 20 millions au prix final. Et si t’est ensuite coincé pendant deux semaine, c’est donc deux semaines de perte supplémentaire.



&nbsp;









skankhunt42 a écrit :



&nbsp;

C’est ça qui est énervant “avec la presse”… Un chiffre sortit du chapeau qui ne veut absolument rien dire avec très peu de détail. Une panne de 30 minutes coute peut être seulement 200k de produits brut mais ça deviens vite 2 millions une fois finis au prix de revente et peut être 20 millions au prix final. Et si t’est ensuite coincé pendant deux semaine, c’est donc deux semaines de perte supplémentaire.



&nbsp;





Le vrai problème n’est-il pas au final la consommation/production à outrance ?

Produire pour jeter, bonjour le bilan carbone…



Quelqu’un sait ce qu’ils fabriquent dans cette usine Samsung ?


“Some DRAM and NAND flash chip production lines”

Selon Reuters …



Une spéculation&nbsp;augmentation du prix des ssd à prévoir ?








MeGusta a écrit :



Le vrai problème n’est-il pas au final la consommation / production à outrance ?





Le vrai problème c’est surtout le besoin de travailler pour vivre ce qui pousse à la consommation et donc à la production à outrance. Personnellement je pense qu’on est bien assez évolué comme ça et que l’ont pourrais vivre sans problème pendant plus de 200 ans à ce niveau, ce qui ferait baisser drastiquement la population, consommation, production et donc pollution.




  • Bon, sinon, René, on trouve quoi cette année pour relancer les prix à la hausse ? L’incendie dans la corbeille à papier, c’est déjà fait.



    • Bouge pas, je vais débrancher l’onduleur du poste de Patrick, ça devrait faire l’affaire.

    • Cool ! Je prépare les médias. Vas-y, c’est bon, tu peux y aller !



Je veux bien cette vidéo stp ! <img data-src=" />


La finalité est la même, mais je dirais plutôt que besoin de travailler pour vivre pousse à la production à outrance et donc à l’incitation à la consommation à grand renfort de publicité pour créer de nouveaux besoins.



Pour&nbsp;ce qui est de vivre encore plusieurs siècles au niveau actuel, je pense que les ressources énergétiques ne nous le permettront pas (il faut penser aux pays sous-développés qui doivent eux améliorer leurs conditions de vie).



Dans&nbsp;mon monde idéal (sacrée référence, je te l’accorde <img data-src=" />), il&nbsp;faudrait que les pays sous-développés progressent, sans pour autant atteindre notre niveau de vie actuel en occident, et que dans le même temps nous baissions le nôtre pour se caler sur celui qu’ils doivent atteindre.








js2082 a écrit :



Toute, non.

Mais au moins les systèmes essentiels permettant d’éviter des pertes importantes.





Exactement. J’ai bossé dans l’industrie du cinéma, quand il y avait encore une industrie de cinéma en France, et tout ce qui touchait au développement des négatifs était sur onduleur + groupes électrogène, avec redondances au cas où, de façon à ce que même en cas de coupure longue on ai largement de quoi sortir tout ce qui est dans les machines sans problème.

Tout ça coûtait une fortune mais en comparaison avec le coût en cas de perte d’un ou plusieurs négatifs (donc recréation éventuelle des décors, rappel ces acteurs, de l’équipe de tournage, etc …) c’était une paille.



Vanne qui a été le premier truc que la production nous a demandé : “mais vous avez pas des onduleurs et des groupes électrogènes?”



Au final, pas super drôle quand tu as vécu ce genre de truc malheureusement. Car en effet, tu peux ré-éteindre toutes tes VM et relancer dans l’ordre pendant quelques heures. Et on remerci les gens qui oublient de faire “save” sur les équipements réseau :)


la CGT - EDF est allé en douce couper le courant


Coucou, petite précision du problème d’onduleur (vu que j’y travaille)!

Comme l’a dit un commentaire plus haut, ça coûterait encore plus cher de tout mettre sous onduleur vu que les pannes sont très rares.

Ensuite, pour le prix, faut se rappeler que c’est une ligne de semiconducteurs. Donc:

&nbsp; &nbsp;-quand on arrete une machine (de manière brutale), faut la redémarrer doucement, recalibrer tous pleins de trucs. Donc pendant ce temps elle ne produit rien -&gt; perte.

&nbsp; &nbsp;- Y’avait des wafers qui étaient en train d’être fabriqués. Un wafer coûte cher et les puces dessus aussi. Alors lorsque le procédé est brusquement arreté, le wafer va à la poubelle -&gt; perte.



Maintenant, mutlipliez tout ça par un gros nombre (l’usine est immense ici!) et ça donne 43 millions :/








Babouche kebab a écrit :



Dans&nbsp;mon monde idéal (sacrée référence, je te l’accorde <img data-src=" />), il&nbsp;faudrait que les pays sous-développés progressent, sans pour autant atteindre notre niveau de vie actuel en occident, et que dans le même temps nous baissions le nôtre pour se caler sur celui qu’ils doivent atteindre.





T’a raison j’avais oublié ce petit détail ! Après ont peut aussi les nuke, au passage ça refroidira la planète.

&nbsp;





Guinnness a écrit :



Exactement. J’ai bossé dans l’industrie du cinéma, quand il y avait encore une industrie de cinéma en France, et tout ce qui touchait au développement des négatifs était sur onduleur + groupes électrogène, avec redondances au cas où, de façon à ce que même en cas de coupure longue on ai largement de quoi sortir tout ce qui est dans les machines sans problème.Tout ça coûtait une fortune mais en comparaison avec le coût en cas de perte d’un ou plusieurs négatifs (donc recréation éventuelle des décors, rappel ces acteurs, de l’équipe de tournage, etc …) c’était une paille.





Sauf que la c’est environ 100 machines reliées les unes aux autres qui dépendent les unes des autres donc à moins de tout passer sur onduleurs ce n’est pas possible. Machines qui doivent consommer à mort car elle ne doivent pas forcément être super optimisé sur ce point.