Publié dans Internet

24

La fin de l’âge d’or des influenceurs, de plus en plus nombreux à quitter Dubaï

La fin de l'âge d'or des influenceurs, de plus en plus nombreux à quitter Dubaï

La nouvelle loi française encadrant les pratiques des influenceurs « a sonné la fin de l'âge d'or d'un système de placement de produits bien rodé, dont les failles financières et les vices auront mis quelques années à être révélés au grand jour », relève Le Figaro. Et ce, d'autant que les placements de produits de moindre qualité ou issus du « dropshipping » disparaissent progressivement du paysage.

Achats en ligne : fin des « dispositifs obsolètes pour échapper au paiement de la TVA »

De plus, les tarifs pour les placements de produits se sont « globalement effondrés » depuis la campagne du rappeur Booba contre ceux qu'ils qualifient d' « influvoleurs », et les nombreuses actions du ministère de l'Économie et de la DGCCRF, le bras armé de Bercy, qui a multiplié les actions de « name and shame ». Le Figaro estime que les marques qui proposaient hier en moyenne jusqu'à 2 000 euros pour un placement de produit sur Instagram ne sont prêtes qu'à en débourser 300 aujourd'hui.

Nombre de ces influenceurs, confrontés aux difficultés à monétiser leur notoriété, auraient même quitté Dubaï pour revenir exercer des métiers « plus classiques » en France : « Les exemples de personnalités populaires des réseaux sociaux qui ont repris leur travail se multiplient : Clarysse (153 000 abonnés sur Instagram) dans la restauration, Ludivine (44 000 abonnés) dans les ressources humaines, ou Valentin (45 100 abonnés) dans l'événementiel... » Des départs également justifiés par l'explosion des loyers, qui ont augmenté en moyenne de 27 % l'an passé.

« L'espoir de déménager à Dubaï et de vivre la grande vie, c'est fini », confirme de son côté une influenceuse, qui souhaite garder l'anonymat. « Il y a une vague de personnalités qui commencent à quitter Dubaï pour s'installer en Thaïlande, en Indonésie ou au Maroc, des pays où l'on paie moins d'impôts qu'en France mais dont la vie au quotidien est beaucoup moins chère que dans l'Émirat », tempère Nicolo Federico Ferrari (830 000 abonnés sur Instagram). 

« Quand l'économie de la téléréalité s'effondre, l'industrie de l'influence en France continue, elle, à se structurer face à la nouvelle loi française », explique de son côté Cyril Attias, fondateur de l'agence de marketing adms.paris : « Il y a une montée en gamme du marché. Les marques répartissent différemment leur budget : entre moins d'influenceurs, mais mieux rémunérés ».

Le Figaro avance que cet écosystème réunirait près de 150 000 personnalités en France. Et relève que pour renforcer leur crédibilité auprès du grand public, des régulateurs et des marques, près de 70 entreprises du secteur (l'agence Follow, Point d'orgue, Kolsquare, Smile, Reech, Influence4You...) ont décidé en janvier dernier de se fédérer autour d'un nouveau syndicat, l'Umicc (Union des métiers de l'influence et des créateurs de contenus), et d'adopter en mars dernier une charte de bonnes pratiques.

24

Tiens, en parlant de ça :

Deux requins étiquetés par portions avec les marques des entreprises d'IA génératives nagent dans l'océan

Automattic veut vendre les publications Tumblr et WordPress.com à Midjourney et OpenAI

C'était automatique

16:12 ÉcoIA 17
Photo d'une pince coupante

Sécurité des routeurs : le FBI démontre une nouvelle fois l’ampleur du problème

Retravaillons les bases

15:28 Sécu 6
des journaux

Google paye des éditeurs d’information pour entraîner une nouvelle plateforme d’IA générative

🎧 Age of Anxiety II

15:00 IASociété 7
Le brief de ce matin n'est pas encore là

Partez acheter vos croissants
Et faites chauffer votre bouilloire,
Le brief arrive dans un instant,
Tout frais du matin, gardez espoir.

24

Commentaires (24)


SebGF Abonné
Le 26/09/2023 à 05h 20

En dehors de l’aspect “paillettes” et vivre aux Emirats, y a-t-il un véritable intérêt à aller à Dubaï pour cette activité ?



Sinon j’ai envie de dire que c’est comme n’importe quel marché : il a atteint un pic, une quantité d’acteurs élevée, et donc une offre élevée par rapport à la demande, et désormais il entre en phase de consolidation. Y’en a qui y perdront des plumes.



Et la rémunération juste par la publicité (sous diverse formes) n’est plus efficace depuis longtemps, obligeant à multiplier les sources de financement. Et le public n’est pas forcément prêt ou en capacité à envoyer des tips à 50 personnes ou d’acheter des tonnes de goodies.


refuznik Abonné
Le 26/09/2023 à 06h 19

Des impôts bas et un pays qui cherchent à redorer son blason sur la scène internationale, je pense qu’il devait aussi y avoir des intérêts en nature. vu qu’ils font la pub directement pour certains (surtout les anglais et US) ou indirectement.


Le 26/09/2023 à 08h 02

refuznik

Des impôts bas et un pays qui cherchent à redorer son blason sur la scène internationale, je pense qu’il devait aussi y avoir des intérêts en nature. vu qu’ils font la pub directement pour certains (surtout les anglais et US) ou indirectement.


tu veux dire, comme la nomination du secrétaire général d’interpol qui n’a pas échappée aux médias, de nationalité dubaïote, et fortement encouragée par l’ivnestissement du régime à extrader des ressortissants franco-chose connus du grand banditisme, vers l’hexagone, attendus de pied ferme par la justice FR depuis plus de dix ans pour certains?



non, non ma ptite dame, la scène internationale et la géopolitique des puissances n’a rien à voir là dedans..


Letter Abonné
Le 26/09/2023 à 06h 04

Il est loin le temps de Mickael Vendetta, son Skyblog, sa grosse montre et ses biscoteaux.


Xanatos Abonné
Le 26/09/2023 à 06h 33

Argh ! :sm:


gavroche69 Abonné
Le 26/09/2023 à 06h 16

Qu’ils ou elles disparaissent définitivement, ça ne sera pas une grosse perte et même sûrement une bonne chose pour la santé mentale du web… :ouioui:


Le 26/09/2023 à 06h 30

Quand même, même si je ne l’aime pas du tout : bien joué Booba :yaisse:


Le 26/09/2023 à 08h 00

Trooppper a dit:


Quand même, même si je ne l’aime pas du tout : bien joué Booba :yaisse:




booba a allulé la mèche (en partie pour redorer son blason), mais c’est les pouvoirs publics, saturés de plaintes depuis dse années, qu’on fait péter l’explosif..


Le 26/09/2023 à 08h 07

À 45000 followers, j’appelle pas ça un influenceur…



On voit bien qu’ils sont très mal informés car ils déménagent physiquement au lieu de créer une société dans les pays ayant une convention fiscale avec la France pour faire de l’optimisation… Bref le bling bling leur a monté le bourrichon, faut pas trop en demander à des vendeurs de patates…


Le 26/09/2023 à 09h 15

Je viens de regarder un Reel facebook qui dit que la construction immobilière à Dubaï est actuellement au point mort à cause de la crise financière de 2008.



C’est ça le message ? Dubaï, les hôtels de luxe, c’est fini ? Vive le road trip, les travelers au Maroc ou en Thaïlande avec 100€/mois ?


Lblocs Abonné
Le 26/09/2023 à 10h 51

« 70 entreprises du secteur (l’agence Follow, Point d’orgue, Kolsquare, Smile, Reech, Influence4You…) ont décidé en janvier dernier de se fédérer autour d’un nouveau syndicat, l’Umicc (Union des métiers de l’influence et des créateurs de contenus) »



C’est beaucoup de mots pour autant de vent au final. Ils devraient fusionner avec le secteur de l’éolien : autant de bruit pour autant d’efficacité :D


Le 26/09/2023 à 11h 17

(reply:2155088:consommateurnumérique)




La construction immobilière n’est absolument pas au point mort à Dubaï, bien au contraire.


MisterDams Abonné
Le 26/09/2023 à 11h 31

thecis a dit:


À 45000 followers, j’appelle pas ça un influenceur…




Un peu choqué aussi de voir qu’avec seulement 45k followers on peut s’offrir une vie à Dubaï grâce à “l’influence”. Mais bon dans un univers où on additionne bêtement les followers des différents réseaux sans se dire qu’il y a des doublons, pourquoi pas…



Après, j’imagine que certaines activités sont plus lucratives que d’autres, notamment le dropshipping, avec ses marges de plusieurs dizaines d’euros par vente qui peuvent vite rapporter.


alex.d. Abonné
Le 26/09/2023 à 11h 35

MisterDams a dit:


Un peu choqué aussi de voir qu’avec seulement 45k followers on peut s’offrir une vie à Dubaï grâce à “l’influence”.




Après tout, NXI arrive à peu près à survivre avec seulement 8000 abonnés (et je ne sais pas combien de lecteurs non-abonnés).


Le 26/09/2023 à 11h 56

La nouvelle loi française encadrant les pratiques des influenceurs « a sonné la fin de l’âge d’or d’un système de placement de produits bien rodé, dont les failles financières et les vices auront mis quelques années à être révélés au grand jour »




Non, ces pratiques ont été révélées presque immédiatement.
Mais il a effectivement fallu quelques années pour que la législation française comble les failles.



Bref, si le temps judiciaire n’est pas le temps médiatique, on peut aussi dire que le temps législatif n’est pas le temps numérique.



Y a qu’a voir les taxations GAFAM, les données perso… et prochainement l’IA.


Le 26/09/2023 à 14h 38

(reply:2155088:consommateurnumérique)



(quote:2155088:consommateurnumérique)
les hôtels de luxe, c’est fini ? Vive le road trip, les travelers au Maroc ou en Thaïlande avec 100€/mois ?




l’avenir est toujours fait pour être difficile



la vie injuste, toussa



ca vous parle, ou c’est mieux dans les nuage? ;)


rm Abonné
Le 26/09/2023 à 17h 05

Oohhh noooooooooo :,(


Le 26/09/2023 à 19h 43

« Adieu, veau, vache, cochon, couvée ! » :mad: :plantage:


Le 28/09/2023 à 08h 43

Il y a une vague de personnalités qui commencent à quitter Dubaï pour s’installer en Thaïlande, en Indonésie ou au Maroc, des pays où l’on paie moins d’impôts qu’en France




Je serai assez pour faire comme les EUA , imposer les ressortissants français quelque soit leur lieu de résidence.



Une étude intéressante du Sénat sur le sujet.


Le 28/09/2023 à 09h 05

Cetera a dit:


Je serai assez pour faire comme les EUA , imposer les ressortissants français quelque soit leur lieu de résidence.




Dans ce cas j’abandonne ma nationalité le jour même


Le 29/09/2023 à 06h 23

C’est ton droit. Il te faudra avoir une autre nationalité avant, pour ne pas être apatride mais pour info, aux EUA l’abandon de sa nationalité est très compliqué.



Pour rappel, l’impôt sert à financer l’Etat dont l’objectif est d’assurer le développement du pays en fournissant des infrastructures et des services à ses citoyens. Je ne dis pas pour autant que l’impôt est bien dépensé ce qui est un autre sujet. Mais refuser de participer à l’effort national alors qu’on en a les moyens, je peux te dire droit les yeux : bon vent.


Le 29/09/2023 à 06h 28

Cetera a dit:


C’est ton droit. Il te faudra avoir une autre nationalité avant, pour ne pas être apatride mais pour info, aux EUA l’abandon de sa nationalité est très compliqué.



Pour rappel, l’impôt sert à financer l’Etat dont l’objectif est d’assurer le développement du pays en fournissant des infrastructures et des services à ses citoyens. Je ne dis pas pour autant que l’impôt est bien dépensé ce qui est un autre sujet. Mais refuser de participer à l’effort national alors qu’on en a les moyens, je peux te dire droit les yeux : bon vent.




J’habite dans un autre pays de l’UE depuis plus de 10 ans et j’ai acquis la nationalité de ce pays il y a peu.
Effort national quand j’habite un pays et que du coup je profite aussi de ses avantages et participe à la vie de ce pays, evidemment, ca ne se discute meme pas.
Mais quand je n’y suis pas et que le seul lien que j’ai avec ce pays c’est sa citoyenneté, alors clairement non. Je préfère depenser mon extra de pognon dans la vie et l’economie locales de mon pays d’acceuil.



Sinon je connais plusieurs americains qui avaient la double nationalité et qui ont reussi à se defaire de leur nationalité US, et qui ne l’ont pas donné non plus à leurs enfants. C’est pas si compliqué que ca, en fait.


Le 02/10/2023 à 07h 23

Sans chercher à polémiquer, l’effort national par la contribution fiscale, tu en as sans doute bénéficié enfant et au moins jeune adulte (santé, éducation, sport, infrastructure,..).
Tout cela est le bien commun qui est financé aussi par la contribution fiscale.
Et de ce que je comprend, tu ne veux pas/plus, à ton tour, contribuer à l’avenir de ton (ex-)pays et donc à celui des enfants d’aujourd’hui et de demain estimant que tu ne ‘consommes’ plus rien en France.
En fait, tu as reçu (et cela à contribué à qui tu es) mais tu ne veux pas à ton tour donner, en quelque sorte.
J’espère que tu ne seras pas obligé de demander un jour l’assistance à la France. Cela t’ennuierai, je pense, de bénéficier de quelque chose que tu auras refusé de financer par ta contribution..



Etre citoyen d’une pays, c’est un peu plus qu’un numéro fiscal. C’est une culture, une Histoire, un sens commun qui nous lie le plus souvent profondément avec des hauts et des bas. Peut être que tu n’aimes pas/plus la France et les français, et je peux le comprendre, mais je trouve regrettable ta position très individualiste.



Encore une fois c’est ton choix et sans vouloir t’attaquer personnellement car tu n’es pas le seul à faire ce genre de choix, je te le répète sans animosité aucune et toujours droit dans les yeux: bon vent.


Le 02/10/2023 à 07h 34

Cetera a dit:


Sans chercher à polémiquer, l’effort national par la contribution fiscale, tu en as sans doute bénéficié enfant et au moins jeune adulte (santé, éducation, sport, infrastructure,..). Tout cela est le bien commun qui est financé aussi par la contribution fiscale.




Contribution fiscale dont je me suis acquitté sans problème les 15 premières années de ma vie professionnelle officielle. Je dis officielle parce que j’ai bossé en // de mes études depuis mes 15 ans, sans retour d’aucune sorte. Crois moi, j’ai très largement contribué, et en tant que célibataire sans enfant gagnant plutôt bien sa vie, donc plein plein pot.




J’espère que tu ne seras pas obligé de demander un jour l’assistance à la France. Cela t’ennuierai, je pense, de bénéficier de quelque chose que tu auras refusé de financer par ta contribution..




Ca ne m’ennuiera pas plus que tous les miséreux de la terre qui viennent gratter la CMU pour se refaire les dents, sans contribuer à rien du tout mais plutôt en grattant les aides sociales en prime.
Et ca ne dérange pas grand monde pour eux, mais pour moi qui a contribué, et qui contribue encore (parce que oui, je paie encore des impôts sur mes actifs en France, et de la TVA quand je vais faire mes courses en France, etc.) ca devrait poser un souci ?
Soyons sérieux 2 minutes tu veux bien…




Etre citoyen d’une pays, c’est un peu plus qu’un numéro fiscal. C’est une culture, une Histoire, un sens commun qui nous lie le plus souvent profondément avec des hauts et des bas. Peut être que tu n’aimes pas/plus la France et les français, et je peux le comprendre, mais je trouve regrettable ta position très individualiste.




Non. Vous nous saoulez avec vos velléités de lois extraterritoriales. C’est un principe fondamental auquel je tiens : la loi doit rester territoriale, point.
Commencez déjà par faire appliquer correctement la loi française en France au lieu de vouloir l’étendre aux autres. C’est pas les USA ici.
Et sache pour finir qu’habitant en UE, je paye mes impôts en UE. Donc tes infrastructures en France et ton blabla, je le finance encore d’où je vis.
Vous avez voulu l’Europe : acceptez-en les règles.