Publié dans Droit

17

Bruno Studer rapporteur de la loi sur l’installation par défaut du contrôle parental

Bruno Studer rapporteur de la loi sur l’installation par défaut du contrôle parental

La commission des affaires culturelles a désigné Bruno Studer, rapporteur de la proposition de loi visant à encourager l’usage du contrôle parental sur les écrans connectés (PC, smartphones, tablettes…). 

Un texte porté justement par le député LREM du Bas-Rhin, et soutenu par la majorité présidentielle et le gouvernement. 

La PPL prévoit une installation par défaut de ces solutions, outre un régime de certification supervisé par l’Agence nationale des fréquences. « Il faut qu’il y ait une capacité à contrôler le temps d’écran et protéger l’accès aux contenus normalement réservés aux adultes », nous a confié Bruno Studer.

De son côté, la Hadopi, dans sa mue vers l’Arcom, songe déjà à intégrer une liste noire de sites de streaming et de direct download par le biais de ces logiciels de contrôle parental.

17

Tiens, en parlant de ça :

Un mélange entre une réunion d’Anonymous et de tête d’ampoules, pour le meilleur et le pire

663e édition des LIDD : Liens Intelligents Du Dimanche

I’m Blue myself

00:00 Next 0

[Édito] Le buzz à tout prix sur les réseaux sociaux

Intelligence artificielle vs bêtise humaine

17:32 NextSocials 54

La Commission européenne se penche sur l’alternative paiement ou publicité comportementale de Meta

Neverending Story

17:02 DroitSocials 5
next n'a pas de brief le week-end

Le Brief ne travaille pas le week-end.
C'est dur, mais c'est comme ça.
Allez donc dans une forêt lointaine,
Éloignez-vous de ce clavier pour une fois !

17

Commentaires (17)


Le 10/12/2021 à 09h 58

“De son côté, la Hadopi, dans sa mue vers l’Arcom, songe déjà à intégrer une liste noire de sites de streaming et de direct download par le biais de ces logiciels de contrôle parental.”



C’est là que ça part en vrille… on passe d’une proposition de loi encourageant la disponibilité d’outils parfois nécessaires à une solution de censure servant des intérêts autres.



C’est toujours pareil…


Le 10/12/2021 à 10h 35

Prochaine étape, l’obligation d’avoir un “controle parental”, validé par une autorité du l’état, d’actif sur la machine pour avoir accès à internet. Bien évidemment ça ne fonctionnera que sur les OS qui viennent de MS, Google et Apple. :D



Clairement c’est pas de la politique à papa qu’il faut l’autre, lui préfère celle de grand-papa de l’autre côté du rhin. :fumer:


Trit’ Abonné
Le 10/12/2021 à 10h 52

ragoutoutou a dit:


C’est là que ça part en vrille… on passe d’une proposition de loi encourageant la disponibilité d’outils parfois nécessaires à une solution de censure servant des intérêts autres.



C’est toujours pareil…




Oui, et… ?



Absolument rien de nouveau, ni de surprenant, ni de bien à attendre de la part de ces gens-là.



Pour le cas des contrôles parentaux en eux-mêmes : ils ont déjà été autre chose que des outils de censure (fût-elle employée dans un but louable) ?


refuznik Abonné
Le 10/12/2021 à 10h 57

Bah c’est cool comme ça, ils vont nous donner directement la liste des sites.


hellmut Abonné
Le 10/12/2021 à 11h 13

haha la belle affaire pour l’Arcom.
Puisque le logiciel de contrôle parental sera obligatoire, plus de défaut de sécurisation.
le foyer sera réputé sécurisé, et donc la contrefaçon sera automatique => plus d’amende mais des pursuites en contrefaçon.
on pourrait même estimer que la modification du contrôle parental s’apparente à un contournement des mesures techniques de protection… :mdr:



on n’a pas fini de rire.
champagne chez les AD.


Le 10/12/2021 à 11h 22

refuznik a dit:


Bah c’est cool comme ça, ils vont nous donner directement la liste des sites.




La liste des sites connus (donc surveillés) d’hadopi, il serait plus prudent de s’en servir pour se servir de ceux qui n’y sont pas!



Sinon, c’est pas les listes de domaines classés par catégorie et déjà disponibles qui manquent. Personnellement, le raspberry pi qui gère la baraque (via Domoticz) fait aussi relais DNS filtrant via dnsmasq, avec une liste de filtrage constituée en piochant dans celles-ci, visiblement assez complètes:
https://www.shallalist.de/



Un script appelé par un cron sur une base hebdomadaire va charger l’archive si la somme de contrôle a changé vs dernier pris, formater tout cela pour dnsmasq avant de redémarrer le service. Et c’est ce DNS qui est servi par le dhcp pour les machines des enfants (smartphones et PC de l’EN, sur lequel on n’a pas les droits admin pour y configurer un filtrage/contrôle parental, inclus).



Avec les listes porn, violence, (movies, si trop accrocs à youtube & co), tracker, hobby/games-online… on est assez tranquille!



Si ces listes existantes ne sont pas utilisées, c’est qu’il n’y a rien de prévu pour le faire aisément…. et surtout que cela reste configurable, histoire de pas tenter de refaire l’ORTF…


J’ai toujours du mal à comprendre le concept et à le visualiser techniquement parlant, je vois plus un futur bloatware qu’autre chose parce que le contrôle parentale est déjà disponible sur la plupart des OS (je ne sais pas pour les TV connectés) et l’imposer est la meilleur solution pour ne pas en vouloir, du moins c’est mon cas.


fred42 Abonné
Le 10/12/2021 à 14h 36

C’est une proposition à la con. Comme le lien est mauvais, je n’ai pas pu en lire plus que ce que la brève en dit. J’ai signalé l’erreur, inutile de faire un autre signalement.



Elle propose a priori simplement que les solutions de contrôle parental soient installées par défaut et aussi que l’AFNR (qui n’a aucune compétence sur le sujet, sa compétence) supervise un régime de certification.



À partir de là, même si je comprends la volonté, tout est à revoir.



Il existe plusieurs solutions de contrôle parental pour chaque plateforme.
Faut-il que toutes soient préinstallées ?



Seulement celle de l’éditeur de l’OS ? Dans ce cas, il bénéficie d’un avantage concurrentiel énorme et cette PPL tuera les concurrents au moins en France.



Est-ce que Google mettra aux enchères la possibilité de figurer dans un écran de choix de la solution comme il le fait pour les moteurs de recherche par défaut sous Android ?



Le fait que ces solutions soient certifiées ne fera que retarder l’application : il faudra d’abord définir les critères de certifications puis que les éditeurs fassent évoluer leurs solutions et les certifient.



Est-ce qu’une telle loi passera le cap du signalement à la commission européenne ?



Et pour en ajouter, y aura-t-il une telle obligation même quand on achète un PC sans OS ou un PC professionnel ? Les distributions Linux seront-elles elles aussi contraintes à cette préinstallation ?



Et pourquoi emmerder les utilisateurs adultes et qui n’ont pas d’enfants avec une telle installation par défaut ? Pourra-t-on la désinstaller ?



Voilà ce qu’il se passe quand un prof d’histoire-géographie sort de son domaine de compétence sans être conseillé ou accompagné. Et je pense avoir oublié un certain nombre de cas.



fred42 a dit:


C’est une proposition à la con. Comme le lien est mauvais, je n’ai pas pu en lire plus que ce que la brève en dit. J’ai signalé l’erreur, inutile de faire un autre signalement.




Oui, je l’ai bien remarqué…




Elle propose a priori simplement que les solutions de contrôle parental soient installées par défaut et aussi que l’AFNR (qui n’a aucune compétence sur le sujet, sa compétence) supervise un régime de certification.




C’est plus ou moins ce que j’ai compris également, mais comme toi je n’en vois pas l’utilité (si je comprends bien ton point de vue)




Il existe plusieurs solutions de contrôle parental pour chaque plateforme. Faut-il que toutes soient préinstallées ?




Non selon moi, si une solution existe déjà et qu’on en impose une autre par dessus qui fait exactement la même chose, ça s’appelle un bloatware.




Et pour en ajouter, y aura-t-il une telle obligation même quand on achète un PC sans OS ou un PC professionnel ? Les distributions Linux seront-elles elles aussi contraintes à cette préinstallation ?



Et pourquoi emmerder les utilisateurs adultes et qui n’ont pas d’enfants avec une telle installation par défaut ? Pourra-t-on la désinstaller ?




Ce sont les principales questions que je me pose et c’est ça qui m’emmerde d’avance, mais je sens le truc foireux.




Voilà ce qu’il se passe quand un prof d’histoire-géographie sort de son domaine de compétence sans être conseillé ou accompagné. Et je pense avoir oublié un certain nombre de cas.




Haha c’est sûr.



En gros, c’est pas claire cette histoire.


Le 10/12/2021 à 15h 25

fred42 a dit:


Et pourquoi emmerder les utilisateurs adultes et qui n’ont pas d’enfants avec une telle installation par défaut ? Pourra-t-on la désinstaller ?




Sauf erreur de ma part, le contrôle parental peut être désactivé sinon ça s’appelle une censure.



C’est déjà le cas avec les abonnements mycanal qui obligent à créer un code parental a l’initialisation puis le demande systématiquement pour regarder les programmes interdits à -18 qu’il n’y ait que des adultes ou pas dans le foyer.



A noter que Android et IOS censurent purement et simplement (sans option) les contenus adultes de mycanal.


Le 10/12/2021 à 16h 18

Et un bloatware de plus qui va se rajouter à toutes les merdes préinstallées par les constructeurs sur les PC complets …
Plus que jamais l’installation d’un OS “propre” va devenir obligatoire au 1er allumage d’une nouvelle machine “constructeur” (en plus merci les licences électroniques liées au hardware Windows retrouve tout seul son activation à la 1ère connexion internet tant qu’on a pas/pas trop modifié la machine)


Le 10/12/2021 à 17h 13

Menth a dit:


Prochaine étape, l’obligation d’avoir un “controle parental”, validé par une autorité du l’état




Contrôle parental souverain :fumer: :francais:


Trit’ Abonné
Le 10/12/2021 à 17h 16

Guinnness a dit:


Et un bloatware de plus qui va se rajouter à toutes les merdes préinstallées par les constructeurs sur les PC complets … Plus que jamais l’installation d’un OS “propre” va devenir obligatoire au 1er allumage d’une nouvelle machine “constructeur” (en plus merci les licences électroniques liées au hardware Windows retrouve tout seul son activation à la 1ère connexion internet tant qu’on a pas/pas trop modifié la machine)




Parce que tu crois que MS ne va pas se voir exigé de fournir une version spécialement équipée de Windows pour le marché de ce pays rance ? Rappelle-toi les éditions N (sans lecteur ni codecs multimédia, et qui existent toujours, d’ailleurs)…




Cumbalero a dit:


Contrôle parental souverain :fumer: :francais:




… mais hébergé chez un GAFAM « parce que c’est moins cher et plus pratique pour tout le monde » ! :non:


Le 10/12/2021 à 18h 33

LREM… What else ?


Le 11/12/2021 à 04h 08

bah c est plutot une bonne nouvelle pour linux, tous les ados vont passer en double boot avec une distrib propre :-)


fofo9012 Abonné
Le 13/12/2021 à 07h 51

(reply:1917566:le poulpe de paris)




Faut pas trop réver non plus :) Ils vont installer un logiciel pas propre ou espionner leurs vieux quand ils tapent le code parental (regarder sous le post-it dans le tiroir, ou essayer les codes bateaux…) Bref au mieux il s’autosensibiliser à la sécurité d’un code PIN :) Je doute que ça aille à la phase j’install un double boot avec Linux.


Le 13/12/2021 à 10h 51

fofo9012 a dit:


Faut pas trop réver non plus :) Ils vont installer un logiciel pas propre ou espionner leurs vieux quand ils tapent le code parental (regarder sous le post-it dans le tiroir, ou essayer les codes bateaux…)




Espionner ses parents dans le but de récupérer les codes pour débloquer le contrôle parental c’est risquer de les surprendre a mater du porno.

Heureusement il existe des moyens pour éviter ces situations inconvenantes. :roll: