SONY veut faire évoluer les jeux sur smartphones

SONY veut faire évoluer les jeux sur smartphones

Jouer sur un smartphone, c'est comme manger un Twix...

Avatar de l'auteur
Kevin Hottot

Publié dans

Société numérique

14/02/2013
24

SONY veut faire évoluer les jeux sur smartphones

L'Appsworld Conférence s'est tenue la semaine dernière à San Francisco et fut le théâtre d'un discours de Chris Mahoney concernant le fossé qui existe entre les jeux pour consoles, et leur équivalent sur mobiles, mais aussi sur l'essor des nouvelles plateformes.

sony xperia z zl 

Le SONY Xperia Z, un smartphone « PlayStation certified »

 

SONY fait partie des groupes les plus impliqués dans les jeux sur mobiles. Si la firme ne produit pas ses propres titres sur les stores d'Apple et de Google, elle propose depuis peu des appareils « PlayStation-certified » dont la PS Vita et quelques smartphones et tablettes de la gamme Xperia, mais aussi de certains concurrents (ASUS, HTC ou Wikipad). Ainsi, une bibliothèque assez riche de jeux issus de la première PlayStation est disponible sur ces appareils. « Mais comment combler le fossé entre la jouabilité sur console et sur ces périphériques », demande Mahoney. Selon lui, SONY se penche sur la question depuis un moment, visiblement sans en avoir trouvé la solution vu que le dirigeant n'en parlera pas. 

 

Concernant les opportunités présentes sur le marché des jeux sur mobile, il est plus que florissant, et Chris Mahoney cherche à savoir quelles en sont les raisons. « Il y a quelques facteurs évidents, que nous connaissons tous, comme l'apparition continue de nouveaux appareils et de plateformes. Les couts de distribution vont en se réduisant, et nous sommes maintenant capables d'essayer de nouveaux modèles économiques, qui participent aussi à la croissance de ce marché ». 

Les jeux sur mobile doivent évoluer

« Si je vous avais dit il y a quelques années qu'on allait vous donner un écran, et que vous alliez considérer le fait de glisser votre doigt dessus comme étant amusant, vous auriez dit que j'étais fou. Pourtant des jeux comme Angry Birds sont arrivés et vous montrent à quel point c'est fun ». La formule se veut provocatrice, mais les faits sont pourtant là, avant le lancement de l'iPhone, combien auraient imaginé l'ampleur qu'allait prendre le marché des jeux pour téléphones ?

 

Pourtant la situation ne convient pas à SONY, et pense qu'elle pourrait encore être améliorée. « Jouer sur un smartphone c'est comme manger une barre chocolatée. Quand vous avez faim, vous mangez un Twix, ça vous donne un afflux de sucre et vous vous sentez tout de suite mieux. Mais après coup, vous vous rendez compte que ce n'est pas un vrai repas. Les consommateurs nous disent ça à propos de ces jeux. »


Les joueurs chercheraient donc quelque chose de plus consistant lorsqu'ils jouent sur leur téléphone, une expérience plus proche de ce qu'ils peuvent retrouver sur leur PC ou leur console. « Les clients veulent investir leur temps, pas le perdre. Et c'est, je pense, là que l'industrie du jeu sur console doit intervenir.  Nous avons une histoire riche et les capacités pour produire des jeux intéressants. Nous avons tout un passé rempli de graphismes riches et d'histoires captivantes », s'emporte-t-il.

 

Mais comment raconter des histoires dans un jeu pour smartphone, en sachant que les gens n'y joueront que par tranches de quelques minutes dans les transports, ou dans une salle d'attente ? Certes des éditeurs comme RockStar y sont parvenus en portant Grand Theft Auto III et Vice City sur mobiles avec succès, mais tous les jeux traditionnels ne s'y prêtent pas.  

Les smartphones ne risquent-ils pas de vampiriser les consoles ?

Si les jeux sur mobiles gagnent assez en profondeur et en qualité pour rivaliser avec les titres présents sur les consoles portables ou de salon, les constructeurs ne risquent-ils pas de voir leurs ventes de matériel vampirisées par les smartphones ? L'une des explications concernant les piètres résultats de la PSVita se trouve pourtant là. Pourquoi investirait-on dans une console portable si c'est pour avoir les mêmes jeux que sur son mobile ? 

 

Mahoney voit plutôt les smartphones et les tablettes comme « un nouveau genre de consoles, nous pensons que les clients s'intéresseront aux deux extrémités du spectre. Il y aura d'excellentes expériences sur console comme il y en aura sur les smartphones, et l'un ne tuera pas l'autre. C'est comme pour le cinéma, les films indépendants n'ont pas tué Hollywood ». L'analogie nous semble toutefois plutôt hasardeuse, mais cela nous change de la sempiternelle comparaison avec l'automobile. Il sera intéressant de voir comment le marché évolue. Peut-être nous dirigeons nous vers la fin des consoles portables, à moins qu'elles parviennent à se différencier suffisamment des smartphones, une tâche que semble pour l'instant réussir la 3DS de Nintendo.

24

Écrit par Kevin Hottot

Tiens, en parlant de ça :

Sommaire de l'article

Introduction

Les jeux sur mobile doivent évoluer

next n'a pas de brief le week-end

Le Brief ne travaille pas le week-end.
C'est dur, mais c'est comme ça.
Allez donc dans une forêt lointaine,
Éloignez-vous de ce clavier pour une fois !

Commentaires (24)


carbier Abonné
Le 14/02/2013 à 07h 18

Raison N°1 pour lesquels les jeux sont populaires sur smartphones: leur gratuité voire leur faible cout.



Ici Sony ne comprends pas que la majorité des joueurs sur smartphone sont des casual et voudrait leur vendre des jeux plus “profonds” mais surtout plus ‘“chers” et ca je suis pret à parier que cela ne marchera pas (en tout pas pour la grande majorité des possesseurs de smartphones)





Les clients veulent investir leur temps, pas le perdre. Et c’est, je pense, là que l’industrie du jeu sur console doit intervenir.



Investir du temps en jouant <img data-src=" />


Le 14/02/2013 à 07h 23







carbier a écrit :



Investir du temps en jouant <img data-src=" />







Hé oui des gens aiment investir du temps dans un jeu, c’est pas plus con (voir beaucoup moins) que d’aller taper dans une balle sur une pelouse…



Pour reprendre le point de vue de Sony je suis d’accord avec eux, les jeux mobiles actuels sont beaucoup trop basique et casuals, rien de bien intéressant à se mettre sous la dent, dommage.



Le 14/02/2013 à 07h 24

D un autre côté une complémentarité entre des petits épisodes façon web séries qui te permettent avancer ou de mieux comprendre l univers de ton jeu ça pourrais être vachement sympa.

Après tout est une question de tarif….


Le 14/02/2013 à 07h 25







carbier a écrit :



Raison N°1 pour lesquels les jeux sont populaires sur smartphones: leur gratuité voire leur faible cout.



Ici Sony ne comprends pas que la majorité des joueurs sur smartphone sont des casual et voudrait leur vendre des jeux plus “profonds” mais surtout plus ‘“chers” et ca je suis pret à parier que cela ne marchera pas (en tout pas pour la grande majorité des possesseurs de smartphones):







Ouais je suis plutôt d’accord avec toi, Sony veut viser les “gamers”, je doute que le marché sur console portable soit énorme, mais s’ils veulent avoir une chance, ils ont plutôt intérêt à exploiter leur Vita qui a, je pense, un gros potentiel, mais un manque cruel de titres intéressants.



Le 14/02/2013 à 07h 26







carbier a écrit :



Raison N°1 pour lesquels les jeux sont populaires sur smartphones: leur gratuité voire leur faible cout.



Ici Sony ne comprends pas que la majorité des joueurs sur smartphone sont des casual et voudrait leur vendre des jeux plus “profonds” mais surtout plus ‘“chers” et ca je suis pret à parier que cela ne marchera pas (en tout pas pour la grande majorité des possesseurs de smartphones)





Investir du temps en jouant <img data-src=" />







Oui mais ;





  • Les téléphones sont plus puissants que les consoles portables récentes

  • Ils cumulent de nombreux accessoires (écran tactile, gyroscope, micro, etc) disponibles sur les consoles portables

  • Ils disposent d’un écosystème et de boutiques bien plus simple d’accès

  • Ils ont des écrans plus grand (que la NDS en tout cas), et qui continue de s’agrandir.



    Et je ne parle pas des tablettes.



    En gros, tout ce qu’il manque aux téléphones/tablettes pour remplacer définitivement les consoles portables telles que la PSP et la NDS ce sont :



  • Des boutons physiques. Logitech a annoncé se lancer fortement dans les accessoires pour téléphones portables.

  • Des jeux de qualité, pour lesquels les joueurs seraient prêt à payer 5/10€.



    Alors bien sur, ça ne viserait pas tous les utilisateurs de smartphones, mais parmis ces utilisateurs tu as une proportion non négligeable de “vrais” joueurs, qui seraient prêts à mettre leur NDS/PSP au placard.





Le 14/02/2013 à 07h 34

J’ai l’impression que SONY n’a pas bien compris le problème, et le succès de la Vita montre qu’ils ne savent pas répondre aux attentes des joueurs.



Il n’y a qu’à voir Real Racing 3 sur iOS/Android, à part son mode de distribution et les mécaniques qui vont avec, ce jeu n’a techniquement rien à envier aux jeux de bagnoles sur PSP ou Vita…



Je pense qu’un gamer qui se documente bien et achète les bon jeux sur mobile, il en a plus pour son argent que 90% des jeux consoles traditionnels.



Acheter un twix et avoir encore faim, je vois pas le problème, le problème c’est si tu vas chez Bocuse et que t’as encore faim. Donc jouer quelques heures pour 1 ou 2 euros, c’est toujours mieux que quelques heures pour 70.


Le 14/02/2013 à 07h 44







RDeluxe a écrit :



En gros, tout ce qu’il manque aux téléphones/tablettes pour remplacer définitivement les consoles portables telles que la PSP et la NDS ce sont :





  • Des boutons physiques.







    Quand je vois le prix que j’ai payé mon xperia play neuf (une misère), le seul téléphone du marché avec des boutons physiques a quand même fait un bon gros flop… Et il semble que sony ait encore des stocks à vendre. <img data-src=" />

    Le pire dan l’histoire c’est que je l’ai acheté pour son prix et que je n’ai jamais lancé un seul jeu “playstation” dessus <img data-src=" />



Le 14/02/2013 à 07h 57







RDeluxe a écrit :



Oui mais ;





  • Les téléphones sont plus puissants que les consoles portables récentes

  • Ils cumulent de nombreux accessoires (écran tactile, gyroscope, micro, etc) disponibles sur les consoles portables

  • Ils disposent d’un écosystème et de boutiques bien plus simple d’accès

  • Ils ont des écrans plus grand (que la NDS en tout cas), et qui continue de s’agrandir.



    Et je ne parle pas des tablettes.



    En gros, tout ce qu’il manque aux téléphones/tablettes pour remplacer définitivement les consoles portables telles que la PSP et la NDS ce sont :



  • Des boutons physiques. Logitech a annoncé se lancer fortement dans les accessoires pour téléphones portables.

  • Des jeux de qualité, pour lesquels les joueurs seraient prêt à payer 5/10€.



    Alors bien sur, ça ne viserait pas tous les utilisateurs de smartphones, mais parmis ces utilisateurs tu as une proportion non négligeable de “vrais” joueurs, qui seraient prêts à mettre leur NDS/PSP au placard.







    En fait c’est surtout les boutons qui manquent. Mais la mode n’est pas trop à rajouter ce genre d’interface physique sur un téléphone, et les téléphones dédiés au jeu (xperia play) ont quand même bien bidés…. De quoi refroidir tout les grands acteurs donc.



    Bref personnellement je développe des jeux web flash, et je lance bientot mon plus gros projet (multi temps réel, social, etc).

    Je sais que les jeux web flash sur navigateur vont devenir très (très très)marginaux d’ici 2 à 3 ans, donc je réfléchi aux stratégies de portage qui s’offrent à moi.

    Et si j’y ai pensé un temps, aujourd’hui j’ai mis de coté tout ce qui était jeu sur mobile/tablette.



    Pour plusieurs raisons, la première étant que je pense que les plateformes, mobiles/nomades dans les 2 ans, n’auront plus rien à voir, et qu’il y aura un grand gagnant, et pour le moment tout m’indique que ça ne sera pas Apple. La seconde étant que ma cible de joueurs (814 ans), ne possède pas vraiment ces plateformes.



    J’en suis vite venu à la conclusion, que la meilleure option pour moi c’est d’investir plus et de porter des jeux sur les shops 3ds/psvita dans le futur.



    Parce que dans ces shops :

  • mon produit ne sera pas noyé au milieux de milliers d’applications



    • une plateforme dédiée, et un constructeur de console, c’est plus rassurant aussi pour un développeur de jeu.


  • Car le gain en image (réputation) de mon boulot serait bien, bien supérieur à celui d’un jeu sur mobiles/tablette….



    C’est ce que font mes grands concurrents du secteur, comme moshi monster, et ça me semble moi aussi la meilleure stratégie.



    Edit : Je rajoute que j’exècre aussi l’idée de donner une si grosse part de mes revenus à Apple ou Google, et que je préfère mille fois donner la même chose à Nintendo ou Sony, car le gain en visibilité qu’ils m’offriraient me semble nettemet plus valable que celui des stores apple/google/microsoft.



    Cela dit, si je devais développer sur mobiles actuellement, je le ferai chez microsoft, car c’est bien plus intéressant stratégiquement de placer un nouveau produit exclusif sur une plateforme qui vient de se lancer.



Le 14/02/2013 à 08h 27

“évoluer”, ils ne sont pas un peu en retard sur smarphone” <img data-src=" />


Le 14/02/2013 à 08h 37

Il faut voir aussi la différence hardware des téléphones , c’est déjà problématique dans le monde du PC avec des configs qui parfois change de tout au tout genre les pc de marque qui ont un processeur plus que véloce et une partie carte GFX déplorable , la jouabilité ne sera pas la même entre deux pc , alors que penser des portables , encore que sur iphone le soucis est moins flagrant , tout le monde a le même , (pour une même génération) , sur android c’est vraiment pas le cas et le fait d’être certifié Android 4.1 par exemple peut donner un portable qui sera un veau en terme de puissance tout comme on peut avoir une bête de course

Trouver un juste milieu ne sera pas évident à moins de se concentrer sur une gamme précise ce qui limite tout autant les ventes…

Perso les jeux sur portable : je n’aime pas trop d’avoir les boutons sur l’écran , ça gache la vue je trouve et puis restera le prix , un portable pour jouer correctement actuellement faut compter pas moins de 300-350 euros , bien plus cher qu’une console portable



Le 14/02/2013 à 08h 39







RDeluxe a écrit :



En gros, tout ce qu’il manque aux téléphones/tablettes pour remplacer définitivement les consoles portables telles que la PSP et la NDS ce sont :





  • Des boutons physiques. Logitech a annoncé se lancer fortement dans les accessoires pour téléphones portables.

  • Des jeux de qualité, pour lesquels les joueurs seraient prêt à payer 5/10€.





    Il manque aussi une autonomie permettant de jouer genre une heure dans les transports sans devoir recharger son appareil en milieu de journée (sans quoi plus de console, mais plus gênant plus de téléphone non plus). Même si c’est moins un problème depuis que tous les téléphones sont passés au micro-USB (pas besoin de tout le temps se trimballer le chargeur de l’appareil).



Le 14/02/2013 à 08h 45







KMD55 a écrit :



Quand je vois le prix que j’ai payé mon xperia play neuf (une misère), le seul téléphone du marché avec des boutons physiques a quand même fait un bon gros flop… Et il semble que sony ait encore des stocks à vendre. <img data-src=" />

Le pire dan l’histoire c’est que je l’ai acheté pour son prix et que je n’ai jamais lancé un seul jeu “playstation” dessus <img data-src=" />







C’est pour ça que je parle d’accessoire. Genre une manette où on place le téléphone au centre, et qui fonctionne via bluetooth.







gounzor a écrit :



En fait c’est surtout les boutons qui manquent. Mais la mode n’est pas trop à rajouter ce genre d’interface physique sur un téléphone, et les téléphones dédiés au jeu (xperia play) ont quand même bien bidés…. De quoi refroidir tout les grands acteurs donc.



Bref personnellement je développe des jeux web flash, et je lance bientot mon plus gros projet (multi temps réel, social, etc).

Je sais que les jeux web flash sur navigateur vont devenir très (très très)marginaux d’ici 2 à 3 ans, donc je réfléchi aux stratégies de portage qui s’offrent à moi.

Et si j’y ai pensé un temps, aujourd’hui j’ai mis de coté tout ce qui était jeu sur mobile/tablette.



Pour plusieurs raisons, la première étant que je pense que les plateformes, mobiles/nomades dans les 2 ans, n’auront plus rien à voir, et qu’il y aura un grand gagnant, et pour le moment tout m’indique que ça ne sera pas Apple. La seconde étant que ma cible de joueurs (814 ans), ne possède pas vraiment ces plateformes.



J’en suis vite venu à la conclusion, que la meilleure option pour moi c’est d’investir plus et de porter des jeux sur les shops 3ds/psvita dans le futur.



Parce que dans ces shops :




  • mon produit ne sera pas noyé au milieux de milliers d’applications



    • une plateforme dédiée, et un constructeur de console, c’est plus rassurant aussi pour un développeur de jeu.


  • Car le gain en image (réputation) de mon boulot serait bien, bien supérieur à celui d’un jeu sur mobiles/tablette….



    C’est ce que font mes grands concurrents du secteur, comme moshi monster, et ça me semble moi aussi la meilleure stratégie.



    Edit : Je rajoute que j’exècre aussi l’idée de donner une si grosse part de mes revenus à Apple ou Google, et que je préfère mille fois donner la même chose à Nintendo ou Sony, car le gain en visibilité qu’ils m’offriraient me semble nettemet plus valable que celui des stores apple/google/microsoft.



    Cela dit, si je devais développer sur mobiles actuellement, je le ferai chez microsoft, car c’est bien plus intéressant stratégiquement de placer un nouveau produit exclusif sur une plateforme qui vient de se lancer.







    Ta cible est effectivement pour le moment plus concentrée sur PSP, et surtout NDS, que sur smartphones.

    Attention cependant, la croissance des tablettes, dédiées à la famille en général, pourrait changer la donne.



    En ce qui concerne la visibilité et les coûts par contre, je ne suis pas d’accord. Je développe moi même un JV en ce moment, multi-plateformes, et il est finalement plus simple d’utiliser quelque chose comme Unity, ou directement du Javascript + HTML5 pour créer un jeu qui tournera sur tous les smartphones et tablettes, voir même certaines consoles. Coder uniquement pour une plateforme me parait être un mauvais choix stratégique.



    De plus, la visibilité sur les stores d’applications portent ton produit à beaucoup plus de joueurs potentiels. Même si effectivement, elle sera perdu au milieu des autres, le potentiel est plus important.



    Je te rejoins sur le dernier point, il me semble important de se placer en first mover sur les périphériques W8.



Le 14/02/2013 à 08h 53



Pourtant des jeux comme Angry Birds sont arrivés et vous montrent à quel point c’est fun



<img data-src=" />


Le 14/02/2013 à 08h 56

Nintendo peut dormir tranquille, c’est ça qu’il veut dire ? <img data-src=" />


Sony a raison.



Il n’y a pas assez de DRM dans les jeux sur smartphone <img data-src=" />


Le 14/02/2013 à 10h 12

Mouais Sony sur smartphone, ça sent les jeux à 20-40€ sous prétexte que ce seront de “vrais jeux” (tousse PS Vita tousse) , on sent qu’ils n’aiment pas la politique tarifaire du jeu à 99cts.



Quand au tactile / boutons , tout dépend du type de jeu et s’il a été fait pour le tactile à la base.



Un jeu de baston au tactile (KoF, SF etc…..) mouais mais non , des adaptations de jeux consoles à l’arrache idem .



Alors que des jeux type Battleheart , la plupart des adapts DS , Plants vs Zombies, Chaos rings etc … sont davantage adapté au tactile qu’à un pad / boutons.

Si le jeu est dès le départ pensé tactile alors aucun soucis de maniabilité.


Le 14/02/2013 à 10h 14

Pour l’instant selon moi le seul moyen de jouer à des vrais jeux sur smartphone ou tablette c’est de passer par des émulateurs, mais c’est bien regrettable.



Epsxe + l’application pour faire fonctionner une Sixaxis + par exemple un jeu bien fun comme Crash Team Racing sur Nexus 7, et ça tourne au poil !


Le 14/02/2013 à 10h 28







Industriality a écrit :



Hé oui des gens aiment investir du temps dans un jeu, c’est pas plus con (voir beaucoup moins) que d’aller taper dans une balle sur une pelouse…



Pour reprendre le point de vue de Sony je suis d’accord avec eux, les jeux mobiles actuels sont beaucoup trop basique et casuals, rien de bien intéressant à se mettre sous la dent, dommage.







Sous Android oui pas sur iOS je peux te le dire j’ai les deux



Le 14/02/2013 à 10h 35







Industriality a écrit :



Hé oui des gens aiment investir du temps dans un jeu, c’est pas plus con (voir beaucoup moins) que d’aller taper dans une balle sur une pelouse…





Ça dépend de quel point de vue : le golf et les jeux vidéos n’ouvrent pas les portes des mêmes réseaux. ^^



Le 14/02/2013 à 11h 39

Evitons de tomber dans ce débat puéril :p









newsmars a écrit :



Sous Android oui pas sur iOS je peux te le dire j’ai les deux







Dans les deux cas on est assez loin de la qualité consoles/pc, même chez les indies.



La faute à des périphériques d’entrées (comprendre ici, le tactile, gyroscope…) originaux, mais peut être trop, qui empêche la création d’une foultitude de jeux venant de genres pourtant parfaitement adaptés aux mobiles (beat them all, mario like, jeux de sport, etc).



Mais on verra bien des périphériques apparaitrent pour palier à ce défaut m’est avis. Nvidia a fait une petite démonstration qui n’était pas anodine (“créez des gamepad, bande de nazes ! On pourra vendre pleins de GPU mobiles si le marché des JV s’envole !”)



Le 14/02/2013 à 11h 42







newsmars a écrit :



Sous Android oui pas sur iOS je peux te le dire j’ai les deux







C’est les même jeux <img data-src=" />



Le 14/02/2013 à 12h 02







DorianMonnier a écrit :



Ouais je suis plutôt d’accord avec toi, Sony veut viser les “gamers”, je doute que le marché sur console portable soit énorme, mais s’ils veulent avoir une chance, ils ont plutôt intérêt à exploiter leur Vita qui a, je pense, un gros potentiel, mais un manque cruel de titres intéressants.







Tout à fait, ils ont un appareil prêt et qu’ils n’exploitent pas.



Citan666 Abonné
Le 14/02/2013 à 13h 20







RDeluxe a écrit :



Oui mais ;




  • Les téléphones sont plus puissants que les consoles portables récentes

  • Ils cumulent de nombreux accessoires (écran tactile, gyroscope, micro, etc) disponibles sur les consoles portables

  • Ils disposent d’un écosystème et de boutiques bien plus simple d’accès

  • Ils ont des écrans plus grand (que la NDS en tout cas), et qui continue de s’agrandir.

    En gros, tout ce qu’il manque aux téléphones/tablettes pour remplacer définitivement les consoles portables telles que la PSP et la NDS ce sont :

  • Des boutons physiques. Logitech a annoncé se lancer fortement dans les accessoires pour téléphones portables.

  • Des jeux de qualité, pour lesquels les joueurs seraient prêt à payer 5/10€.

    Alors bien sur, ça ne viserait pas tous les utilisateurs de smartphones, mais parmis ces utilisateurs tu as une proportion non négligeable de “vrais” joueurs, qui seraient prêts à mettre leur NDS/PSP au placard.





    C’est vrai. D’un autre côté, cela implique aussi de :



  • devoir tenir compte de la fragmentation logicielle ET matérielle du parc de mobiles, contrairement aux consoles qui offrent une plate-forme de dev stable dans le temps, avec durée de vie moyenne de 5 ans (sachant que pour les jeux sans trop de budget marketing, l’essentiel des ventes se fera sur la durée).



  • devoir coder à partir d’un système généraliste, au lieu de profiter de kits de développement spécialement conçus pour faciliter le développement et l’optimisation des performances. Ce qui, entre autres, assure la constante du framerate et une bonne tenue de la batterie. Là où n’importe quel smartphone claque en moins de 6h sur n’importe quel jeu.



  • se retrouver dans un store pour l’instant complètement insuffisant en termes de navigation (qu’il s’agisse de l’App Store ou de Google Play), et du coup noyé dans la masse.



  • devoir, si je me plante pas, payer là aussi des royalties.



  • se trouver limité par l’absence totale de maniabilité d’une interface purement tactile pour les jeux un peu plus évolués qu’Angry Bird, du fait justement du manque de repères… tactiles <img data-src=" />



  • se trouver face à un public extrêmement plus large potentiellement, mais dans lequel la proportion de gens disposant d’un vrai budget jeu vidéo sera très réduite, et sans pouvoir facilement l’identifier/la quantifier. Alors que 15 millions d’acheteurs de console portable, c’est de facto 15 millions d’acheteurs potentiels pour les jeux qui vont dessus.



    Pour toutes ces raisons, à mon sens, les consoles garderont leur propre marché. En revanche les éditeurs de jeux casuals qui squattaient les DS and co, auront peut-être intérêt à changer de camp (ou, mieux, manger à tous les rateliers).



    EDIT : Les accessoires c’est bien pour pallier à l’occasion, mais c’est relou d’avoir un truc de plus à trimballer. Et ça ne résout pas le problème critique de la batterie qui te pose des choix cornéliens du type “j’attends un coup de fil, soit je joue et je risque d’être en rade de batterie d’ici là, soit je me fais chier comme un rat mort tout du long”. <img data-src=" />



Citan666 Abonné
Le 14/02/2013 à 13h 28

Arf trop tard pour éditer.

Je voulais juste ajouter que, pour autant, je crois au potentiel commercial des périphériques de type Archos Gamepad. Car en se posant clairement comme device orientés jeux, ils s’adressent au public traditionnel de joueurs, en profitant de l’écosystème Android pour des fonctions annexes à valeur ajoutée (multimédia), tout en évitant, ou du moins en réduisant, pour les développeurs, la plupart des problématiques que j’ai listées au-dessus.

En gros, le meilleur des deux mondes. <img data-src=" /> Et c’est là le plus gros danger pour les Nintendo/Sony/etc…