Dell confirme supprimer 2 000 à 3 000 emplois

Dell confirme supprimer 2 000 à 3 000 emplois

Pas 15 000

Avatar de l'auteur
Damien Labourot

Publié dans

Économie

05/02/2014
19

Dell confirme supprimer 2 000 à 3 000 emplois

Depuis quelque temps maintenant, de nombreuses rumeurs prétendent que Dell va se séparer de 15 000 employés afin de réduire ses coûts. La société texane vient de confirmer à nos confrères de Re/code qu'un plan est effectivement en cours, mais cela ne concerne que 2000 à 3000 emplois sur les 109 000 que compte le fabricant.

Dell Inspiron 7000

 

Dell a quitté la bourse et est redevenu une entreprise privée il y a quelques mois de cela. Pour l'entreprise, c'est l'un des moyens pour éviter une OPA d'un concurrent. Ce retour en arrière n'a pas été simple, puisque de nombreux rebondissements ont eu lieu et des contre-offres ont été faites notamment par l'investisseur Carl Icahn. Pour rappel, Microsoft a même prêté 2 milliards de dollars à Michael Dell pour que son projet aboutisse. Comme on pouvait s'y attendre derrière un tel changement, il y a souvent de la casse sociale et de nombreux emplois disparaissent au passage.

 

Depuis quelques jours, une rumeur indiquait que le géant texan allait supprimer jusqu'à 15 000 des 109 000 emplois, soit environ 15 % de sa masse salariale. Cependant, il en serait tout autre selon la marque qui s'est exprimée chez nos confrères de Re/code. Un plan est effectivement en cours, mais il ne concerne ainsi que 2 000 à 3 000 emplois, soit 2 % des effectifs.

 

David Frintz, le responsable de la communication, indique par ailleurs qu'il s'agit avant tout d'un programme de départs volontaires et qu'il a débuté au mois de décembre et s'est fini en début de semaine. L'homme ajoute ensuite que « les différents articles rapportant que nous nous séparons de 15 000 employés sont entièrement faux ».

 

Notez que ces fameuses rumeurs ont été alimentées ces dernières semaines par les départs successifs de Brian Gladden et de Steve Felice, respectivement directeur financier et responsable des ventes mondiales chez Dell. Le constructeur n'est pas le seul à procéder ainsi ; Intel a annoncé le même type de plan de départ volontaire, mais qui concerne cette fois 5 % des effectifs, soit un peu plus de 5 000 personnes.

19

Écrit par Damien Labourot

Tiens, en parlant de ça :

Sommaire de l'article

Introduction

Commentaires (19)


Le 05/02/2014 à 14h 58

Donc ils virent des gens en faisant des bénéfices et on ne sait pas pourquoi <img data-src=" />

Classique …


Le 05/02/2014 à 15h 07

J’ai eu un Dell. J’ai été satisfait du produit mais pas de la politique commerciale de la marque.



Au moment de renouveler mon matériel, je l’ai assemblé moi-même et je ne le regrette pas.








Horrigan a écrit :



Donc ils virent des gens en faisant des bénéfices et on ne sait pas pourquoi <img data-src=" />

Classique …







Le patron de Dell fait un prêt de 2 MILLIARDS pour éviter à son entreprise soumise aux menaces externes et donc assurer sa stabilité.

Ca signifie qu’il a pris a son compte une dette de 2 milliards. Si son entreprise coule, il coule avec et pour de bon.



On est pas face a un PDG qui taille dans les effectifs pour engraisser des actionnaires dans leur canapé.



De ce que j’en comprends, on manque de patrons comme lui…



Le 05/02/2014 à 15h 09







Horrigan a écrit :



Donc ils virent des gens en faisant des bénéfices et on ne sait pas pourquoi <img data-src=" />

Classique …







Cela peut paraitre scandaleux, je te l’accorde, mais il vaut mieux remercier des employés (et leur offrir des conditions “dignes” de départ) quand la situation n’est pas désespérée …



Le fait de faire des bénéfices n’est pas un signe de bonne santé, mais c’est plutôt la tendance dans un marché morose qui a dû pousser l’entreprise à dégraisser le mammouth !



Le 05/02/2014 à 15h 17







Vachalay a écrit :



Le fait de faire des bénéfices n’est pas un signe de bonne santé,







Ah bon ?? C’est signe de quoi alors ?



Le 05/02/2014 à 15h 17

lol le commentaire “je fais des bénéfices mais je licencie donc je suis méchant”. T’as jamais dû mettre les pieds en cours d’éco.



Allez un exemple pour éclairer ta lanterne :)



Prend une boîte qui fait des sardines, Sardines Inc. on va dire. C’est bon les sardines, mais notre compagnie a un problème : personne n’en veut parce que ça sent pas très bon. Du coup elle arrive tant bien que mal à vendre 3 conserves dans l’année grâce à un commercial verreux malin qui a collé une étiquette de saumon sur le produit.



Cependant, Sardine Inc. affiche tristement -100 000€ de résultat opérationnel :( et se résoud à vendre son plus beau bateau de pêche. Elle trouve un acheteur, Maquereau Ltd, pour 120k€. Maquereau Ltd affiche d’ailleurs fièrement une croissance a deux chiffres et cherchent de novueaux bateaux pr augmenter sa capacité de production.



Bon mais du coup, miracle !, Sardine Inc. boucle l’année en affichant grassement 20 000€ de bénéfices. Horrigan, récemment nommé PDG de Sardine Inc, décide donc de garder les effectifs et équipes de production à l’identique, et d’attaquer l’année n+1 sereinement.

Le commercial malin lui, a préféré accepter une offre de poste du côté de chez Maquereau Ltd…


Le 05/02/2014 à 15h 20







adrieng a écrit :



Ah bon ?? C’est signe de quoi alors ?







C’est signe que tu as fait un bon trimestre (ou une bonne année) mais que le contexte économique fait que çà ne sera surement pas le cas prochainement !



Il faut toujours voir plus loin que le bout de son nez et se projeter dans l’avenir …



“Quand le sage désigne la lune, l’idiot regarde le doigt.”



Le 05/02/2014 à 15h 21







Parkkatt a écrit :



lol le commentaire “je fais des bénéfices mais je licencie donc je suis méchant”. T’as jamais dû mettre les pieds en cours d’éco.



Allez un exemple pour éclairer ta lanterne :)



Prend une boîte qui fait des sardines, Sardines Inc. on va dire. C’est bon les sardines, mais notre compagnie a un problème : personne n’en veut parce que ça sent pas très bon. Du coup elle arrive tant bien que mal à vendre 3 conserves dans l’année grâce à un commercial verreux malin qui a collé une étiquette de saumon sur le produit.



Cependant, Sardine Inc. affiche tristement -100 000€ de résultat opérationnel :( et se résoud à vendre son plus beau bateau de pêche. Elle trouve un acheteur, Maquereau Ltd, pour 120k€. Maquereau Ltd affiche d’ailleurs fièrement une croissance a deux chiffres et cherchent de novueaux bateaux pr augmenter sa capacité de production.



Bon mais du coup, miracle !, Sardine Inc. boucle l’année en affichant grassement 20 000€ de bénéfices. Horrigan, récemment nommé PDG de Sardine Inc, décide donc de garder les effectifs et équipes de production à l’identique, et d’attaquer l’année n+1 sereinement.

Le commercial malin lui, a préféré accepter une offre de poste du côté de chez Maquereau Ltd…







N’oublie pas de dire que le bateau de pêche part avec les pêcheurs car là tu ne licencies personne dans ton exemple.







adrieng a écrit :



Ah bon ?? C’est signe de quoi alors ?







C’est pas un signe du tout en fait. La phrase exacte aurait plutôt été de dire que ce n’est pas forcément un signe de bonne santé, il y a bien plus de paramètres à prendre en compte.



Le 05/02/2014 à 15h 29







Vachalay a écrit :



C’est signe que tu as fait un bon trimestre (ou une bonne année) mais que le contexte économique fait que çà ne sera surement pas le cas prochainement !



Il faut toujours voir plus loin que le bout de son nez et se projeter dans l’avenir …



“Quand le sage désigne la lune, l’idiot regarde le doigt.”







C’est vrai, j’ai lu trop vite. Disons que faire du bénéfice est une condition nécessaire pour la bonne santé d’une entreprise.



Le 05/02/2014 à 15h 36







adrieng a écrit :



C’est vrai, j’ai lu trop vite. Disons que faire du bénéfice est une condition nécessaire pour la bonne santé d’une entreprise.







Faire du bénéfice est vital pour une entreprise. Et si tous les indicateurs sont au rouge pour l’année suivante (dans le cas de Dell : marché des PC grands public en berne et tendance morose) tu fais des Plans de Départs pour les branches de l’arbre malade.



Quand j’ai sorti ma citation “Quand le sage désigne la lune, l’idiot regarde le doigt.” , tu n’étais pas visé hein <img data-src=" /> (je préfère prendre les devants avant que ma phrase soit mal interprétée).



Le 05/02/2014 à 15h 40

Concentration sur le marché des pro et des serveurs ?

Pour le haut de gamme grand publique, Alien Ware est là.


Le 05/02/2014 à 15h 58







adrieng a écrit :



C’est vrai, j’ai lu trop vite. Disons que faire du bénéfice est une condition nécessaire pour la bonne santé d’une entreprise.









Horrigan a écrit :



Donc ils virent des gens en faisant des bénéfices et on ne sait pas pourquoi <img data-src=" />

Classique …







Gérer c’est prévoir… Si toutes les entreprises faisaient comme l’état Français…



Le 05/02/2014 à 16h 00

Il va rester intéressant de comparer les évolutions des 2 gros HP et Dell.

Entre un HP sous contrainte de rentabilité à court terme et un Dell plus libre de suivre un modèle de développement en phase avec les besoins du marché, nous verrons bien quel modèle économique est le plus viable.


ToMMyBoaY Abonné
Le 05/02/2014 à 16h 07

Et pendant ce temps là, Lenovo grossit .. Grossit.. GROSSIT..


Le 05/02/2014 à 20h 53







Séphi a écrit :



N’oublie pas de dire que le bateau de pêche part avec les pêcheurs car là tu ne licencies personne dans ton exemple.





Non justement l’idée c’est de montrer que faire du bénéfice n’implique pas que tout va bien ni que garder le même effectif est un bonne stratégie.



Le 05/02/2014 à 22h 45







sniperdc a écrit :



Concentration sur le marché des pro et des serveurs ?

Pour le haut de gamme grand publique, Alien Ware est là.





En tant que pro, je suis globalement satisfait de Dell et Alienware.

Le SAV fonctionne bien (même s’il s’agit de prestataires extérieurs), la hotline est efficace, l’équipe commerciale n’est pas trop envahissante.



Un point qui me chagrine, c’est les portables Alienware, pensés pour être évolutifs… Enfin c’est tout de même limité par le tarif prohibitif, le BIOS et Alienware ne fait aucun effort là-dessus.



Par exemple :




  • la génération Sandy Bride incompatible Ivy Bridge (mais c’est la faute à Intel parait-il)

  • les tarifs abusifs et même parfois l’impossibilité à trouver des processeurs mobiles et cartes graphiques mobiles d’origine chez Dell

  • les problèmes de gestion des ventilateurs (bug du BIOS)

  • les problèmes de freeze (bugs du driver audio de la série m17x R3 / m18x R1)



    Tristement, à chaque fois la réponse fournie est de changer le portable pour un modèle plus récent… Donc sans bidouillage point de salut !





    Si d’une part, Dell/Alienware pourvait se recentrer sur ce qui fait sa force (performance, efficacité, fiabilité, durabilité, évolution…) et enfin si d’autre part des conditions de reprises pouvaient être proposées (pour les pro comme les particuliers).



Le 05/02/2014 à 23h 46







ToMMyBoaY a écrit :



Et pendant ce temps là, Lenovo grossit .. Grossit.. GROSSIT..





Et boum <img data-src=" />



Le 06/02/2014 à 01h 53







orklah a écrit :



Le patron de Dell fait un prêt de 2 MILLIARDS pour éviter à son entreprise soumise aux menaces externes et donc assurer sa stabilité.

Ca signifie qu’il a pris a son compte une dette de 2 milliards. Si son entreprise coule, il coule avec et pour de bon.



On est pas face a un PDG qui taille dans les effectifs pour engraisser des actionnaires dans leur canapé.



De ce que j’en comprends, on manque de patrons comme lui…





Tu fais des suppositions …



Son prêt il l’a, ça boite fait des bénéfices, donc avec le temps il remboursera son prêt.

On ne licencie pas parce qu’on fait un prêt. La news ne donne pas la cause du licenciement.



Le 06/02/2014 à 01h 55







Parkkatt a écrit :



lol le commentaire “je fais des bénéfices mais je licencie donc je suis méchant”. T’as jamais dû mettre les pieds en cours d’éco.



Allez un exemple pour éclairer ta lanterne :)



Prend une boîte qui fait des sardines, Sardines Inc. on va dire. C’est bon les sardines, mais notre compagnie a un problème : personne n’en veut parce que ça sent pas très bon. Du coup elle arrive tant bien que mal à vendre 3 conserves dans l’année grâce à un commercial verreux malin qui a collé une étiquette de saumon sur le produit.



Cependant, Sardine Inc. affiche tristement -100 000€ de résultat opérationnel :( et se résoud à vendre son plus beau bateau de pêche. Elle trouve un acheteur, Maquereau Ltd, pour 120k€. Maquereau Ltd affiche d’ailleurs fièrement une croissance a deux chiffres et cherchent de novueaux bateaux pr augmenter sa capacité de production.



Bon mais du coup, miracle !, Sardine Inc. boucle l’année en affichant grassement 20 000€ de bénéfices. Horrigan, récemment nommé PDG de Sardine Inc, décide donc de garder les effectifs et équipes de production à l’identique, et d’attaquer l’année n+1 sereinement.

Le commercial malin lui, a préféré accepter une offre de poste du côté de chez Maquereau Ltd…





Dell a vendu un bateau ? <img data-src=" /> Si c’etait le cas, pourquoi ce n’est pas dans la news ? Ca justifierais un licenciement.