Facebook veut servir de meilleures publicités et contourner les bloqueurs

Facebook veut servir de meilleures publicités et contourner les bloqueurs

La quadrature du cercle

Avatar de l'auteur
Kevin Hottot

Publié dans

Internet

11/08/2016
61

Facebook veut servir de meilleures publicités et contourner les bloqueurs

Facebook a décidé de revoir certaines de ses pratiques publicitaires. D'un côté, il sera donné davantage de contrôle aux utilisateurs, mais de l'autre, un mécanisme de contournement des bloqueurs est mis en place.

La bataille entre les éditeurs et les bloqueurs de publicité fait toujours rage. Alors que les premiers sont de plus en plus nombreux à se rebeller, notamment en France, contre les second, Facebook a décidé de profiter de la torpeur de l'été pour mettre les pieds dans le plat. Ainsi, le réseau social vient d'annoncer que désormais, les publicités qu'ils propose ne pourront plus être bloquées. Il s'engage aussi à améliorer l'expérience de ses utilisateurs en la matière.

La douloureuse question des pratiques publicitaires

Dans un billet de blog, Andrew Bosworth, le vice-président chargé de la publicité chez Facebook, explique son point de vue sur la situation actuelle : « Nous avons tous rencontré un paquet de mauvaises publicités : celles qui obscurcissent le contenu que l'on essaye de lire, celles qui ralentissent les temps de chargement et celles qui tentent de nous vendre des produits que l'on ne désire pas. Les mauvaises publicités sont gênantes en plus d'être une perte de temps », affirme-t-il. 

Pour lui, la bonne publicité, c'est celle qui ne gêne pas la lecture, mais c'est surtout une publicité pertinente. Une position qui est plutôt en accord avec l'IAB et ses deux initiatives du moment : DEAL et LEAN (voir notre analyse).

La publicité devrait ainsi nous « aider à trouver de nouveaux produits et services et nous montrer de nouvelles expériences, comme pour une pub qui vous montre que votre groupe favori arrive en ville ou une promotion géniale sur des vacances aux tropiques ». Seulement, « les publicités ne marchent pas toujours comme ça et de nombreuses personnes ont commencé à éviter certains sites ou à utiliser des logiciels de blocage pour éviter de voir de mauvaises pubs. C'étaient les meilleures solutions jusqu'ici », estime le responsable.

Un constat fait par beaucoup, mais qui mène le plus souvent à combattre le symptôme (les bloqueurs de publicité), plutôt que le mal lui-même (les mauvaises pratiques publicitaires). Un point que nous avions déjà relevé dans certaines réactions d'éditeurs français.

Laisser le choix à l'utilisateur avec des paramètres simples

Ainsi, Facebook compte mieux cibler la publicité affichée à ses utilisateurs et de simplifier l'utilisation de son panneau de préférences publicitaires. Accessible via le lien « Affichez plus de paramètres » qui se découvre en cliquant sur le cadenas de la barre de notification, il permet en quelques clics d'ajouter ou de supprimer les mots clés et les intérêts que les annonceurs peuvent utiliser pour vous atteindre.

Facebook publicité préférences

Ces mots clés sont répartis en plusieurs catégories et peuvent être de toutes sortes. En les survolant, une icône information apparaît et permet de savoir pourquoi un intérêt vous a été associé. Cela peut être parce que vous avez cliqué sur une publication en lien avec cet intérêt ou parce que Facebook estime que vos dernières publications laissent entendre que cela pourrait vous intéresser.

Nous avons pu voir d'autres critères un peu plus complexes comme « loin de sa famille », signalant que l'utilisateur est éloigné géographiquement des personnes qu'il a identifiées comme faisant partie de sa famille. Dans tous les cas, un clic sur la petite croix apparaissant lors du survol d'un intérêt permet de retirer instantanément un mot clé de vos préférences publicitaires. Sur la droite, un bloc permet également d'ajouter des préférences en fonction de suggestions apportées par le réseau social.

Reste à voir si cela sera du goût des autorités comme la CNIL, ou si des ajustements seront nécessaires. Pour rappel, la Commission a mis en demeure le réseau social il y a quelques mois, et analyse actuellement ses réponses.

Facebook : 1 - Les éditeurs : 0

 

La société américaine dispose néanmoins d'un avantage certain sur les sites classiques qui exploitent parfois des dizaines de trackers pour assurer le ciblage de leur publicité et le suivi de leurs utilisateurs : elle détient les données, la régie et exploite assez de contenu pour faire venir chaque jour des millions d'utilisateurs sur son site et ses applications.

De plus, elle propose de nombreux boutons que de nombreux sites continuent d'utiliser, ce qui permet d'assurer un suivi fin des utilisateurs à l'extérieur de Facebook (comme Google le fait avec Analytics). Une position impossible à atteindre pour des sites d'information ou des services de plus petite taille.

Ceux-ci continuent ainsi de multiplier les trackers et les outils, quitte à se mettre leurs utilisateurs sur le dos et les inciter à utiliser des bloqueurs, plutôt que de commencer à unifier leurs plateformes et de proposer des dispositifs simples permettant d'autoriser ou de s'opposer à un suivi publicitaire.

Alors que le secteur ne cesse de répéter que l'utilisateur préfère la publicité ciblée, rares sont ceux qui ont décidé de lui donner vraiment le choix, alors que l'opt-in devrait être la règle. Et ce, malgré l'insistance de la CNIL ou des décisions européennes sur le sujet.

Être plus responsable sans engraisser les bloqueurs de publicité

De son côté, Facebook assure que ses formats sont conçus pour « éliminer les raisons pour lesquelles le public s'est tourné vers les bloqueurs de publicité ». En contrepartie, le groupe estime qu'il n'y a plus aucun motif pour lequel ses utilisateurs ne devraient pas voir les annonces qu'il diffuse. Ainsi, les publicités montrées sur la version pour ordinateurs du site contourneront les bloqueurs de publicité. Le site mobile lui ne semble pas encore concerné par cette nouvelle formule anti-blocage.

Le réseau social explique au passage qu'il n'est pas question de lâcher le moindre centime aux bloqueurs de publicité pour que leur filtre laisse passer celles qu'ils accepteraient de juger « raisonnables ». Facebook estime en effet que « cette pratique est dans le meilleur des cas source de confusion pour le public et réduit les revenus issus du journalisme et d'autres services gratuits que l'on apprécie sur le web ».

Adblock Plus sous pression

Visé assez directement, Eyeo n'a pas tardé à se faire entendre. Sans grande surprise, l'éditeur d'Adblock Plus ne goûte pas vraiment les arguments du réseau social et qualifie cette décision qui attaque son modèle économique de « mouvement malheureux allant à l'encontre du choix des utilisateurs ».

Sans s'exprimer sur le caractère raisonnable ou pas des publicités telles que proposées par Facebook, il estime que le choix de voir ou non des publicités doit revenir à l'utilisateur et pas aux « éditeurs comme Facebook qui aliènent leurs audiences et aux annonceurs qui permettent à leurs marques chéries d'être enfoncées dans la gorge des gens. Beurk ! ».

Il semble oublier au passage qu'il s'arroge lui-même le droit de prendre cette décision à travers sa liste blanche, parfois rémunérée. En effet, les sites affichant moins de 10 millions de publicités par mois n'ont pas à verser le moindre centime pour cela, mais les plus gros doivent passer à la caisse et la note est douloureuse. La commission standard prélevée par Eyeo s'élève à 30 % des revenus publicitaires du site visé.

Une position qui a d'ailleurs valu à la société son premier revers judiciaire en Allemagne, face à Axel Springer. En effet, en juin dernier le tribunal de Cologne rendait son verdict en appel dans le procès opposant les deux sociétés. Selon Axel Springer, cette pratique serait « inacceptablement agressive », et le groupe s'est réfugié derrière une loi passée en décembre dernier en Allemagne visant à endiguer ce type de pratiques.

Son équivalent en droit européen limite son champ d'action aux seules relations entre entreprises et particuliers, mais sa version allemande s'étend aussi aux relations entre entreprises. Un texte qu'Eyeo qualifie « d'obscur ». Le tribunal a néanmoins donné raison à Axel Springer. L'éditeur a donc obtenu d'Eyeo que ses sites puissent apparaître gratuitement dans la fameuse liste des « publicités acceptables » s'ils en remplissent les conditions.

Une décision qu'Eyeo a décidé de porter en appel devant la cour suprême allemande (le Bundesgerichtshof). Le créateur d'Adblock Plus minimise d'ailleurs l'impact de ce verdict, arguant qu'il ne s'applique qu'à Axel Springer et ne nécessite que de faire une exception dans ses règles, en attendant le résultat de son appel.

Vers une voie juste pour tout le monde ?

La guerre entre les éditeurs et les bloqueurs pourrait donc rentrer dans une nouvelle phase, avec les internautes pris au milieu, comme toujours. Il ne reste plus qu'à espérer qu'une solution sera rapidement trouvée afin que ces derniers puissent surfer sur des sites sans se voir imposer des dizaines de trackers, tout en permettant aux éditeurs qui ont décidé de miser sur le modèle publicitaire de se rémunérer correctement. 

Une situation qui ne pourra aboutir que si annonceurs, intermédiaires publicitaires, et éditeurs se mettent autour de la table pour prendre de saines décisions. Autant dire que cela n'est sans doute pas pour tout de suite...

61

Écrit par Kevin Hottot

Tiens, en parlant de ça :

Sommaire de l'article

Introduction

La douloureuse question des pratiques publicitaires

Laisser le choix à l'utilisateur avec des paramètres simples

Facebook : 1 - Les éditeurs : 0

Être plus responsable sans engraisser les bloqueurs de publicité

Adblock Plus sous pression

Vers une voie juste pour tout le monde ?

Commentaires (61)


Le 11/08/2016 à 13h 32

La meilleur des pubs est celle qui n’existe pas.


Le 11/08/2016 à 13h 33



Selon Axel Springer, cette pratique serait « inacceptablement agressive »

Ca ressemble surtout à du chantage.


Le 11/08/2016 à 13h 33

“préfère la publicité ciblée”



euh non pas vraiment <img data-src=" />


manus Abonné
Le 11/08/2016 à 13h 34

On devrait toujours pouvoir choisir un abonnement à la place des pubs.

Quand tous auront compris ça alors ça avancera en attendant, un site/apps dit “gratuit” avec des pubs n’est pas gratuit et les adblocks seront toujours mes amis!


Le 11/08/2016 à 13h 34

Autant je veux bien lever la bride sur certains sites, autant avec toutes les infos que FB a sur nous ils peuvent rêver pour qu’on bloque pas la pub vu le revenu que génèrent ces infos.

Quand comprendront-ils que les gens ne veulent pas de la “bonne pub” mais pas de pub du tout ! Y a déjà assez de tumeurs avec les pages likées qui dérivent toutes petit à petit vers du clickbait sans en plus devoir se taper de la pub


Le 11/08/2016 à 13h 34

UBlock origin en embuscade.


Le 11/08/2016 à 13h 35

Combien de temps avant qu’un (vrai) bloqueur de pub ne contourne le contournement de FB ? <img data-src=" />


Le 11/08/2016 à 13h 36



Pour lui, la bonne publicité, c’est celle qui ne gêne pas la lecture, mais c’est surtout une publicité pertinente.



Et qui offre des promotions, tant qu’à faire. <img data-src=" />


Le 11/08/2016 à 13h 40







manus a écrit :



On devrait toujours pouvoir choisir un abonnement à la place des pubs.

Quand tous auront compris ça alors ça avancera en attendant, un site/apps dit “gratuit” avec des pubs n’est pas gratuit et les adblocks seront toujours mes amis!





NextINpact est la preuve que même avec une communauté active et sensibilisée au problème, les abonnements ne suffisent pas à fournir un contenu correct.&nbsp;



Le 11/08/2016 à 13h 40

Enlarge.


Le 11/08/2016 à 13h 41

En même temps, mon cerveau, ce bloqueur de pub sous-estimé, m’empêche totalement de me connecter a facebook <img data-src=" />


Patch Abonné
Le 11/08/2016 à 13h 43



Pour lui, la bonne publicité, c’est celle qui ne gêne pas la lecture, mais c’est surtout une publicité pertinente.

C’est à dire comme celle qui incite à suivre Zuckerberg et balancée à tout le monde sur FB?


David_L Abonné
Le 11/08/2016 à 13h 48

Pourtant c’est que disent pas mal d’études sur le sujet (mais sur le grand public hein, pas seulement un peuple geek <img data-src=" />)


David_L Abonné
Le 11/08/2016 à 13h 48

Ce qui a l’avantage de ne rien résoudre au problème, et donc de ne pas faire avancer d’un iota la question de la pub en ligne et du modèle économique des sites ;)


Le 11/08/2016 à 13h 50

<img data-src=" /><img data-src=" />


eglyn Abonné
Le 11/08/2016 à 13h 53







David_L a écrit :



Pourtant c’est que disent pas mal d’études sur le sujet (mais sur le grand public hein, pas seulement un peuple geek <img data-src=" />)





Ca dépend de la formulation de la question je pense&nbsp;<img data-src=" />

Je ne pense pas que la question fut: “vous préférez la publicité ciblée, ou pas de publicité du tout ?”



&nbsp;



Le 11/08/2016 à 13h 53

Eyeo <img data-src=" />





Comment pourrir encore plus le problème. j’ai du mal à comprendre comment leur racket peut être légale…



Après que les sites mettent ce qu’ils veulent, tant que c’est respectueux des lois. Pas besoins d’un adblock quand on va pas sur les merdes plein de trackers… Exit le monde / clubic et autre merde comme cela et là de suite on est moins tracé…



Sinon FB j’ai 110 ans, donc que des pubs de vieux pour la retraite, des produits pour dentiers, mes obsèques… Je trouve ca fun&nbsp; <img data-src=" />


manus Abonné
Le 11/08/2016 à 13h 55

J’ai dit laisser le choix, je n’ai pas dit retirer les pubs pour tous.


Le 11/08/2016 à 14h 10







manus a écrit :



J’ai dit laisser le choix, je n’ai pas dit retirer les pubs pour tous.





Tu vas me faire croire que si tous les sites offraient la possibilité d’un choix abonnement/pubs, tu n’utiliserais plus AdBlock ? &nbsp;

&nbsp; Comme je doute que tu aies les moyens d’être abonné à chaque site sur lequel tu passes, j’en arrive à conclure que tu ne trouves pas que les pubs soient réellement génantes.&nbsp;



Le 11/08/2016 à 14h 14

J’ai le même à la maison.



Et il est redoutablement efficace. Et m’est avis qu’il résistera aux modifications apportées par FB pendant encore très longtemps.

<img data-src=" />


Le 11/08/2016 à 14h 18

On a beau chercher à regarder des Ferrari, les pubs que tu auras, sera des voitures qui n’ont pas la même valeur que tu as regardé. A-t-on gagné au change ? <img data-src=" />





<img data-src=" />


tazvld Abonné
Le 11/08/2016 à 14h 21







jb18v a écrit :



“préfère la publicité ciblée”



euh non pas vraiment <img data-src=" />







Je ne serais pas aussi catégorique. La publicité peut être de nature variée. Prenons un exemple bâteau, tu recherches un resto dans ton moteur de recherche de resto favoris, tu en vois plusieurs intéressant, tu ne sais pas trop lequel choisir, mais pof pof pof, tiens, un petit encart publicitaire montre qu’il y en a un dans le lots qui propose un bon de réduction… On a bien à faire à une publicité ciblé, mais pas forcément mauvaise, tu es déjà dans l’optique de consommer.



Mais sinon, effectivement, aujourd’hui, les pub restent toujours mal fichu, ciblées ou pas.







Soltek a écrit :



Combien de temps avant qu’un (vrai) bloqueur de pub ne contourne le contournement de FB ? <img data-src=" />





ABP : “Challenge Accepted



Quand j’ai vu que facebook me proposait de sélectionner mes “préférences publicitaires”, j’ai pensé aux newsletters thématiques de linternaute.com &co (Benchmark group).



Bon sang, facebook est devenu aussi morne que copainsdavant (en tout cas, c’est mon sentiment).


Le plus simple ne serait-il pas de bloquer facebook directement…? <img data-src=" />


Le 11/08/2016 à 14h 34







Soltek a écrit :



Combien de temps avant qu’un (vrai) bloqueur de pub ne contourne le contournement de FB ? <img data-src=" />



Pas ultra compliqué à mon avis, dans la mesure où il suffit de cacher le bloc… Et le bloc est obligatoirement annoncé comme publicitaire.





jb18v a écrit :



“préfère la publicité ciblée”



euh non pas vraiment <img data-src=" />





Comme dit au dessus, ça n’est pas totalement exact. Il y a une différence entre pousser à la consommation et proposer un service pertinent que tu ne connais pas (développement d’une marque) à mon avis.



Supposons qu’un nouveau système bancaire et de facturation révolutionnaire s’ouvre, et permette aux entrepreneurs&nbsp;&nbsp;de gagner 5h par mois en paperasse et traitement de données.

Les entrepreneurs actuels ne connaissent pas ce nouveau service, il faut bien le faire connaitre! Un bon moyen? La pub facebook: tu proposes le service sous forme de pub (pas forcément de racollage, juste “hého je suis nouveau, je suis là”). La pub facebook est chère, mais d’un autre coté elle permet également donc de se faire connaitre, en plus de vendre. Par contre elle est très ciblée, tu peux choisir la localisation des personnes, les centres d’intérêt (via les likes), l’age, le sexe, la langue etc… Mais du coup effectivement certaines fois c’est pour la bonne cause!



Ce genre de pubs ne me dérangent pas tellement, car elles sont utiles, et ne poussent pas à la consommation. Il m’arrive de cliquer sur ce genre de pubs des fois (même si par principe j’évite un peu).



Par contre les pubs du genre tu es allé sur un site, et depuis à chaque fois que tu ouvres une page on te propose ce site en pub, là ça me saoule…&nbsp;

&nbsp;



ecatomb Abonné
Le 11/08/2016 à 14h 42

Les publicités c’est surtout ceci:




  1. Tu t’informes sur un produit que tu veux t’acheter (téléphone, pc, appareil photo, etc …)

  2. Tu l’achètes

  3. Tu as des publicités pour ces produits pendant 3 mois



    C’est bien ciblé mais complètement inutile&nbsp;<img data-src=" />


tazvld Abonné
Le 11/08/2016 à 14h 48







jinge a écrit :



Pas ultra compliqué à mon avis, dans la mesure où il suffit de cacher le bloc… Et le bloc est obligatoirement annoncé comme publicitaire.





justement, j’ai l’impression que la technique que Facebook essaie de déployer et de faire disparaitre toutes indication dans l’HTML permettant d’identifier une pub à un contenu. Par exemple, la pub peut être une image se faisant passer dans le code pour un image intégré à un poste tout à fait legit (block name, ID, URL de l’image…) et que toute l’information de son aspect publicitaire se trouve être dans l’image.



Le 11/08/2016 à 14h 50







jinge a écrit :



Pas ultra compliqué à mon avis, dans la mesure où il suffit de cacher le bloc… Et le bloc est obligatoirement annoncé comme publicitaire.





Le truc c’est qu’apparemment il s’intégrera comme les post d’ami ou de page suivi. Donc c’est du contournement en règle



ecatomb Abonné
Le 11/08/2016 à 15h 00

Tout à fait. J’ai déjà essayé de trouvé le bloc utilisé pour l’affichage du message concernant les cookies. Il change à chaque connexion et peut être utilisé pour la partie concernant les raccourcis de notification, message privé, etc&nbsp;<img data-src=" />



&nbsp;Comme je compte me libérer de facebook, cette nouvelle va m’y aider fortement. <img data-src=" />&nbsp;

Actuellement, je l’utilise surtout pour suivre une association.


Le 11/08/2016 à 15h 02

Plutot fourbe de leur part


Le 11/08/2016 à 15h 02

La meilleure pub, c’est celle qu’on ne voit pas, au sens propre comme au sens figuré.


Le 11/08/2016 à 15h 14

Fan de F1 SPOTTED&nbsp;<img data-src=" />&nbsp;copain !&nbsp;<img data-src=" />


Le 11/08/2016 à 15h 52

Cette saleté de facebook est un pollueur du net.


Le 11/08/2016 à 15h 57

Dans le fichier host et/ou la passerelle/le proxy/le DNS … ou tous en même temps <img data-src=" />


Le 11/08/2016 à 16h 32

Ça serait marrant qu’ABP réorganise les pages de FB en améliorant grandement la navigation, au final beaucoup plus de monde installeraient le bloqueur pour en profiter… grâce à FB <img data-src=" />


Le 11/08/2016 à 17h 13







David_L a écrit :



Pourtant c’est que disent pas mal d’études sur le sujet (mais sur le grand public hein, pas seulement un peuple geek <img data-src=" />)





N’y a-t-il pas un couac avec de telles études, impliquant des mouchards, dont l’utilisateur n’a ni connaissance, ni la compréhension ?



N’y a-t-il pas non plus un souci d’éducation du public face au gratuit ? La publicité est financée par les annonceurs, dont le coût impacte le prix des services et des produits. La gratuité n’est qu’illusion.



Récemment, des chercheurs en sécurité ont découvert qu’un sextoy&nbsp;«&nbsp;connecté&nbsp;» envoyait les données d’usage au constructeur, dont la température, probablement dans un but marketing, donc pour améliorer le ciblage de la publicité. Une fois un tel cas expliqué au consommateur, acceptera-t-il le ciblage ? Appréciera-t-il des publicités ciblées pour sites de rencontres, produits lubrifiants, contre l’éjaculation précoce ou la sécheresse vaginale ? Que la fréquence de ses jeux masturbatoires, voire leur durée avant orgasme, soient partagés avec quiconque en paye le prix ?



Protéger notre vie privée a un coût. La publicité ciblée viole la vie privée sans pour autant réduire ce coût. Pour le consommateur, je veux dire. Il rémunère juste son service&nbsp;« gratuit » par des moyens détournés, plutôt que directs.



Le 11/08/2016 à 17h 47

ublock +http://www.fbpurity.com/, ça va mieux <img data-src=" />


Un DNS menteur comme pour T411 me parait une bonne option IN-CON-TOUR-NABLE techniquement comme sait nous en faire l’état français par dizaines ! (d’ailleurs depuis j’ai arrêté de télécharger… ) <img data-src=" />


Le 11/08/2016 à 17h 52

Perso, j’enlève les liens sponsorisés de mon fil d’actualité avec ce css d’une ligne :



div[data-ft*=“,\“ei\”:“] { display:none !important; }



&nbsp;Mettez opacity:0.3 à la place de display:none pendant les 2~3 premiers jours pour essayer, vous verrez que ça marche. <img data-src=" />


Le 11/08/2016 à 18h 17

Remplacer une publicité par une meilleure ?



Et qui va décider de la qualité de la publicité ? Sur quels critères ? Celui qui payera le plus ?



Merci FB.


Le 11/08/2016 à 18h 30

Les gens veulent le beurre et l’argent du beurre. C’est vrai qu’il y en a marre des gens qui bloquent les pubs sans raison. A cause de cela, je ne peux pas faire la promotion de mes créations. Je ne peux pas non plus me rémunérer en proposant du contenu gratuit.

Si au moins les gens voulaient payer pour utiliser un service sans pub, mais même pas.



Il faut supprimer les traqueurs des pubs ciblées et ne proposer que de la pub ciblée en fonction du contenu et non de l’internaute, c’est à dire sans aucun traqueur coté client.


Le 11/08/2016 à 18h 39







taralafifi a écrit :



Les gens veulent le beurre et l’argent du beurre. C’est vrai qu’il y en a marre des gens qui bloquent les pubs sans raison. A cause de cela, je ne peux pas faire la promotion de mes créations. Je ne peux pas non plus me rémunérer en proposant du contenu gratuit.

Si au moins les gens voulaient payer pour utiliser un service sans pub, mais même pas.



&nbsp;

Tu crois que les prostituées sont contre le marriage ?



Patch Abonné
Le 11/08/2016 à 19h 29







taralafifi a écrit :



Les gens veulent le beurre et l’argent du beurre. C’est vrai qu’il y en a marre des gens qui bloquent les pubs sans raison.



Sans raison? Tu es sûr?

Je ne pense pas que ne plus supporter d’avoir 10 pubs différentes sur une page soit “sans raison”, non.

Si les sites étaient restés dans l’ensemble corrects de ce côté, il n’y aurait jamais eu besoin de bloqueurs de publicités. Mais beaucoup ont justement voulu le beurre et l’argent du beurre (donc n’inverse pas les rôles, merci), ce qui a conduit à la création de ces bloqueurs.



Le 11/08/2016 à 19h 57







taralafifi a écrit :



Il faut supprimer les traqueurs des pubs ciblées et ne proposer que de la pub ciblée en fonction du contenu et non de l’internaute, c’est à dire sans aucun traqueur coté client.





C’est partir du principe que les annonceurs peuvent être honnête. Bien tenté.



manus Abonné
Le 11/08/2016 à 21h 18







Faith a écrit :



Tu vas me faire croire que si tous les sites offraient la possibilité d’un choix abonnement/pubs, tu n’utiliserais plus AdBlock ? &nbsp;

&nbsp; Comme je doute que tu aies les moyens d’être abonné à chaque site sur lequel tu passes, j’en arrive à conclure que tu ne trouves pas que les pubs soient réellement génantes.&nbsp;





Je m’abonne à un maximum, tous ceux que je consulte quotidiennement. Comme les petits soft, dès que j’en utilise un régulièrement, j’achète. On est bien capable de dépenser une certaine somme dans notre matériel (mobile, ordi portable, carte graphique,…), je ne vois pas pourquoi on ne ferait pas pareil tant que les prix ne sont pas exagérés (pas comme les albums, dvd,…).

Le seul site que je whitelist est hardware.fr, car il la pub est super petite et que le taf est présent depuis le début, je leur ai déjà demandé pourquoi on ne pouvait pas faire de don…



Le 11/08/2016 à 22h 45

Après, le soucis, c’est que tout les sites ne peuvent pas remplir les conditions nécessaires pour proposer un système d’abonnement. Je pense notamment aux sites qui ne sont pas suffisamment gros pour proposer un abonnement avec quelque chose derrière. Si tu prends un abonnement dans le site, ça revient à faire un don, c’est que très peu de personnes font. (je ne me base sur rien pour dire ça mais bon, je le suppose)


manus Abonné
Le 11/08/2016 à 22h 54







arhenan a écrit :



Après, le soucis, c’est que tout les sites ne peuvent pas remplir les conditions nécessaires pour proposer un système d’abonnement. Je pense notamment aux sites qui ne sont pas suffisamment gros pour proposer un abonnement avec quelque chose derrière. Si tu prends un abonnement dans le site, ça revient à faire un don, c’est que très peu de personnes font. (je ne me base sur rien pour dire ça mais bon, je le suppose)





Un site où tu peux t’inscrire et qui fait un revenu via la pub (lui permettant d’exister), peut complétement mettre en place un système d’abonnement via Paypal ou autre moyen de paiement simple. C’est purement un choix.

Et dernier point au moins pour la France la CNIL devrait obliger les sites avec pub, d’indiquer qu’ils ne sont pas gratuit ou bénévole.



PS: C’est un peu comme les opérateurs avec l’illimité mais avec des limites&nbsp;<img data-src=" />



Zekka Abonné
Le 12/08/2016 à 07h 18

Je ne sais pas si c’est exactement ce que l’on pourrait appeler “un bloqueur de pubs” (du moins parmi ses différentes fonctionnalités) mais l’extension “FB Purity” permet de ne plus voir ses fameuses nouvelles pubs de FB (post sponsorisés etc).

Extension géniale d’ailleurs pour sa multitude de fonctionnalités qui permet d’améliorer la navigation sur FB.


Le 12/08/2016 à 12h 45

Certaines publicités peuvent s’avérer intéressantes, notamment celles fournies par Criteo. Certes, c’est basé sur l’utilisation de mes données personnelles, mais parfois, je tombe sur de bonnes affaires après ma navigation. Donc tout n’est pas noir non plus.


Le 12/08/2016 à 12h 48

Exact. Et en ceci, Facebook devrait réflechir à deux fois : Google n’aime pas du tout ce genre de pratique et risquerait de frapper un grand coup de Panda si cela venait à être réellement mis en place.

&nbsp;

&nbsp;Déréférencement immédiat.


Le 12/08/2016 à 12h 57

La contre-attaque d’AB+ a déjà lieu


Le 12/08/2016 à 15h 44







SNUT a écrit :



Exact. Et en ceci, Facebook devrait réflechir à deux fois : Google n’aime pas du tout ce genre de pratique et risquerait de frapper un grand coup de Panda si cela venait à être réellement mis en place.

&nbsp;

&nbsp;Déréférencement immédiat.





En même temps, tu crois vraiment que Facebook a besoin du réferencement de Google aujourd’hui ?



Le 12/08/2016 à 18h 00

+42 <img data-src=" />


Le 12/08/2016 à 18h 02

Mais ça, c’est en oubliant l’obsolescence programmée !


Le 12/08/2016 à 18h 05

C’est d’ailleurs assez drôle de voir lesdits acteurs se plaindre de la désensibilisation du grand public sur le sujet, après leur avoir fait miroiter le tout gratuit sur le net ! :)


SebGF Abonné
Le 14/08/2016 à 10h 04







Patch a écrit :



Sans raison? Tu es sûr?

Je ne pense pas que ne plus supporter d’avoir 10 pubs différentes sur une page soit “sans raison”, non.

Si les sites étaient restés dans l’ensemble corrects de ce côté, il n’y aurait jamais eu besoin de bloqueurs de publicités. Mais beaucoup ont justement voulu le beurre et l’argent du beurre (donc n’inverse pas les rôles, merci), ce qui a conduit à la création de ces bloqueurs.







Le plus drôle c’est que cette problématique ne date pas d’hier.



Perso je me rappelle de mon premier site hébergé chez Multimania avec sa frame de pub qui bouffait 20% de l’écran…. A l’époque du 1024x768. <img data-src=" />

Et l’outil ultime de l’époque : le flingueur de popups <img data-src=" />



Z’êtes bien frileux à vous plaindre de vos 5 pubs en flash qui bouffent 800% de CPU moi j’dis.



Patch Abonné
Le 14/08/2016 à 15h 53







Cashiderme a écrit :



En même temps, tu crois vraiment que Facebook a besoin du réferencement de Google aujourd’hui ?



Quand tu vois le nombre de personnes qui passent par Google pour aller sur un site…

Le pire que j’ai vu jusqu’à présent : ouverture d’IE, page msn.fr par défaut ; recherche “google” dans la barre de recherche de la page msn ; aller sur Google ; marquer le nom du site sur lequel on veut aller dans la barre de recherche google ; cliquer sur le nom du site dans le résultat…



Le 14/08/2016 à 18h 41







Patch a écrit :



Quand tu vois le nombre de personnes qui passent par Google pour aller sur un site…

Le pire que j’ai vu jusqu’à présent : ouverture d’IE, page msn.fr par défaut ; recherche “google” dans la barre de recherche de la page msn ; aller sur Google ; marquer le nom du site sur lequel on veut aller dans la barre de recherche google ; cliquer sur le nom du site dans le résultat…





C’est pas faux, mais d’après moi, si du jour au landemain facebook n’apparaît plus dans les resultats, je suis sûr qu’on va voir fleurir les sujets de forum et les tutos pour savoir comment taper une url et créer un favoris. Les gens s’en passeront pas pour si peu. Et il y a toujours les apps smartphones qui doivent représenter une part non négligeable, voire majoritaire, voire écrasante, des consultations.



Le 14/08/2016 à 20h 24

certes non, mais c’est incroyable de voir le nombre de gens qui passent par Google pour cliquer sur le lien fecabook.com. j’en connais un certains nombre qui font ça, et ça me fait toujours halluciner, alors que c’est si simple de taer facebook.com dans sa barre d’URL…


Le 14/08/2016 à 20h 25

+1 pour l’app facebook sur smartphone…


:) j’ai suivi les conseils d’une personne (je n’ai plus son pseudo en tete mais je le remercie ^^) qui en commentaire indiquait de bonnes listes pour bloquer au niveau host, ce n’es pas le plus élégant car il reste les cadres vides sur les pages web…

Mais c’est tellement efficace et sans la moindre détection ^^.



Du coup en temps normal je laisse addblock, et si le site réagit à la présence de ce dernier, le fichier host seul prend le relais.



Et franchement, perso sur moi ça ne marche pas les pubs. Du coup je n’ai jamais vu l’intérêt. Mais vu le fric que cela brasse… Il doit bien y en avoir sur qui ça fonctionne.

Sans compter qu’entre la pub et le réel ^^





Et contant d’avoir fais attention jusqu’à maintenant de limiter les informations personnelles diffusées.