Publié dans Logiciel

13

GNOME 3.34 : dossiers personnalisés et améliorations diverses

GNOME 3.34 : dossiers personnalisés et améliorations diverses

Nouvelle version pour l’environnement de bureau, fourni par défaut avec bon nombre de distributions Linux.

Premier ajout, la possibilité de créer des dossiers personnalisés dans la vue globale des applications. Leur création se fait par un geste connu : déplacer une icône sur une autre. On ne peut pas pour l’instant mettre de nom. Le dossier disparaît si plus aucune application ne s’y trouve.

GNOME 3.34 introduit également un lot de rafraichissements visuels (dont de nouvelles icônes) dans les applications intégrées et le bureau. Ces applications gagnent d’ailleurs de nombreux apports.

Web, le navigateur par défaut, peut désormais épingler les onglets et consomme moins de ressources quand il bloque des publicités. Les processus sont désormais isolés dans des sandbox. 

Boxes, le gestionnaire de machines virtuelles, reçoit plusieurs simplifications d’interface, notamment pour les sélections de sources. Les machines existantes peuvent en outre être démarrées explicitement depuis une image ISO, pour simuler par exemple un environnement dual-boot. En outre, l’accélération 3D est maintenant un paramètre optionnel.

Les joueurs rétro utilisant Games seront heureux d’apprendre que l’application gère maintenant autant d’états de sauvegarde qu’ils le souhaitent. Ces fichiers peuvent être exportés pour des raisons de sauvegarde ou de partage.

Voici pêle-mêle d’autres améliorations : Music suit les modifications de dossiers et peut lire la musique sans intervalle, Terminal supporte les langues se lisant de droite à gauche ou dans les deux sens, certaines animations sont plus fluides, les icônes se chargent plus rapidement, les fonds d’écran du bureau et du login ont maintenant une prévisualisation et Logiciels présente une plus grande sélection d’applications mises en avant.

Comme toujours avec GNOME, le téléchargement de la nouvelle version dépendra fortement de la distribution Linux utilisée. Beaucoup attendent leur propre prochaine révision pour intégrer ces nouveautés, d’autres proposeront la mise à jour depuis leur panneau dédié.

13

Tiens, en parlant de ça :

Pilule rouge et bleue avec des messages codés

Europol milite pour un chiffrement de bout en bout « flexible »

Here we go again

17:00 Sécu 10
Collectif La Barbe

Inclusion dans la tech : critiqué, le CEO de Qovery menace une internaute de poursuites

Re:Qovery

14:49 Société 16
La Section 702 de la loi sur la surveillance du renseignement étranger (Foreign Intelligence Surveillance Act – FISA)

L’extension des prestataires américains devant collaborer avec la NSA fait polémique

All your base are belong to US

12:25 DroitSécu 10
13

Fermer

Commentaires (13)


Ce que j’attend sur Gnome c’est une refonte du client mail évolution, seul client à être intégré avec la connexion de compte en ligne dans gnome ( gmail Outlook …. ) mais le client mail est quand même une belle usine à gaz avec une ergonomie proche d’outlook 2007 :/


C’est vrai qu’Evolution n’est pas une référence d’UX dans son domaine. Geary ne te convient pas ?


Depuis la version 0.13 sortie en début d’année, Geary utilise désormais les Comptes en ligne de GNOME pour la configuration des comptes GMail, Outlook, Exchange…








Okki a écrit :



Depuis la version 0.13 sortie en début d’année, Geary utilise désormais les Comptes en ligne de GNOME pour la configuration des comptes GMail, Outlook, Exchange…





Non malheureusement pas Exchange.



Oui je confirme je viens d’essayer, non a part evolution y’a pas le choix, enfin j’en connais pas :/


Effectivement, d’après le rapport de bug, il semblerai que la configuration d’un compte Exchange dans les Comptes en ligne de GNOME ne permettent que d’utiliser la partie IMAP+SMTP si cette dernière existe et non le protocole Exchange Web Services (EWS).


C’est pas dans Gnome mais Thunderbird gère bien (avec une extension) Exchange avec EWS


J’aimerais bien que gnome se rapproche des perfs de unity en multi écran, actuellement c’est une catastrophe (testé avec nvidia, amd, x11, wayland)


Je ne comprends tjrs pas le mélange environnement de bureau applicatif. Navigateur, client mail… ils feraient mieux de se concentrer sur le coeur de sujet que sur une partie appli que personne n’utilise.


Parle pour toi. Même si je n’utilise pas tous leurs logiciels, je suis bien content qu’ils aient développé un certain nombre d’outils homogènes qui s’intègrent bien entre eux et qui adoptent la même philosophie (simple et efficace).



On notera d’ailleurs que d’autres environnements comme Mate ou Cinnamon ont soit forké les applications GNOME, soit les utilisent directement, signe qu’il n’existe pas toujours d’autres alternatives.








Okki a écrit :



Parle pour toi. Même si je n’utilise pas tous leurs logiciels, je suis bien content qu’ils aient développé un certain nombre d’outils homogènes qui s’intègrent bien entre eux et qui adoptent la même philosophie (simple et efficace).



On notera d’ailleurs que d’autres environnements comme Mate ou Cinnamon ont soit forké les applications GNOME, soit les utilisent directement, signe qu’il n’existe pas toujours d’autres alternatives.





Pour moi c’est clairement pas leur job ou alors pour des choses très limitées et spécifiques. Franchement, j’aime bien utiliser les mêmes applis qqsoient l’environnement de bureau voire l’OS.



Je ne voit vraiment pas l’intérêt à développer un navigateur ou un client mail.



Pour parler des autres, KDE était très fort dans le genre pour faire mêler les genres. Puis c’est con, mais tous ces Kmachin dans les dépôts (dont on peine d’ailleurs en pratique à retenir les noms qui se ressemblent), ca fait éviter la lettre dans le classement à pas mal de monde je pense.



A continuer ainsi, pourquoi pas refaire une suite bureautique?



Non, il faudrait mieux se concentrer sur le cœur du travail et arrêter avec des applis que personne n’utilise et qui ne vont vraiment pas dans le bon sens niveau fragmentation.



Gnome s’est déjà un peu fait ramoner par Cinnamon et Mate avec son bureau…









yl a écrit :



Je ne voit vraiment pas l’intérêt à développer un navigateur ou un client mail.







Le navigateur web (qui ne cherche pas à réinventer la roue en utilisant le moteur WebKit et d’autres technologies déjà existantes) est principalement développé par deux entreprises, Igalia, qui maintient WebKitGTK+, ainsi que Collabora, qui a développé le navigateur du Raspberry Pi en se basant justement sur Epiphany.



Les gens limitent souvent GNOME à un environnement de bureau, mais c’est en réalité une plateforme complète, constituée de nombreux projets / technologies qui sont réutilisées par d’autres bureaux, mais également d’autres projets industriels (l’exemple le plus récent étant le téléphone mobile Librem 5, mais avant ça, pour rester dans le mobile, certains Nokia utilisaient par exemple le framework multimédia GStreamer auquel GNOME contribue beaucoup).



Quant au client mail Geary, il a été repris par la communauté, mais au départ c’était un projet de la fondation Yorba, qui n’a malheureusement pas réussie à financer son projet. Même chose pour Evolution, qui était au départ un projet de l’entreprise Ximian, qui fut ensuite repris par Novell, et dont Red Hat doit encore avoir 2-3 développeurs à temps plein dessus.



Comme on peut le voir, GNOME n’est pas développé que par des bénévoles, puisque un certain nombre d’entreprises y contribuent. Des distributions commerciales comme Red Hat, SuSE ou Cannonical, des consultants en logiciel libre comme Collabora ou Igalia, des constructeurs (ordinateurs, mobiles…) comme Endless, Purism, System76…









Okki a écrit :



Les gens limitent souvent GNOME à un environnement de bureau, mais c’est en réalité une plateforme complète 





Je ne crois pas avoir dit le contraire. Maintenant, sous un autre DE/OS pour ma part j’aime bien que mon applicatif avec mes petites habitudes puisse me suivre… gage en prime d’un import/migration aisés.



Ça ne me viendrait absolument pas à l’esprit de choisir un applicatif lié à un DE. Quand je regarde autour de moi, je n’ai pas l’impression d’être un cas isolé (majoritaire?). Je pense même que l’utilisateur lambda est plus attaché à son applicatif qu’au système qui le fait tourner.



Pour ma part, je ne demande pas à un DE de faire tout même le café.