Dès Chrome 64, Google veut mettre fin aux redirections non désirées et pourra frapper fort

La menace d'une nouvelle liste

Dès Chrome 64, Google veut mettre fin aux redirections non désirées et pourra frapper fort

Dès Chrome 64, Google veut mettre fin aux redirections non désirées et pourra frapper fort

Abonnez-vous pour tout dévorer et ne rien manquer.

Déjà abonné ? Se connecter

Abonnez-vous

Parfois, des sites redirigent leurs visiteurs, de manière volontaire ou non, vers des pages tierces sans que l'utilisateur ne le désire. Google a décidé de régler le problème dans Chrome et va mettre plusieurs barrières en place. Cela ira jusqu'à une liste empêchant l'ouverture de nouvelles fenêtres et onglets aux plus récalcitrants.

Nous avons tous visité un site qui nous a renvoyé vers une page nous alertant que nous avions un virus ou gagné un iPhone. Derrière cette mauvaise pratique, on retrouve une dérive du marché publicitaire actuel, entièrement automatisé, où les éditeurs ne savent plus vraiment ce qui est diffusé sur leurs pages.

Ainsi, des petits malins achètent des publicités et placent des scripts de redirection qui vous renvoient vers des pages qui cachent parfois des arnaques et autres annonces trompeuses. L'ampleur du phénomène est telle que de grands médias sont concernés. Et malgré les efforts entrepris, notamment avec un contrôle a posteriori des annonces diffusées, on retrouve encore des internautes qui se plaignent régulièrement sur Twitter :

Les redirections via une iFrame ou lors d'un clic, c'est fini

« 1 retour sur 5 que nous recevons des utilisateurs de Chrome sur ordinateur de bureau mentionne ce type de contenu non désiré » détaille l'équipe en charge du projet Chromium chez Google. De quoi les inciter à proposer une solution à travers le navigateur, qui va prendre la forme de trois mesures mises en place à partir de Chrome 64.

Dans cette version du navigateur, attendue pour fin janvier et actuellement dans le canal développeur, « toutes les redirections initiées depuis une iFrame tierce afficheront une barre d'information plutôt que rediriger l'utilisateur ». Pour rappel, Chrome 64 est aussi la version qui va mettre en place les nouvelles règles concernant la lecture automatique des vidéos. C'est également au début de l'année 2018 que le bloqueur de publicité maison fera son apparition.

Un petit script a été mis en place pour ceux qui veulent tester la fonctionnalité :

Autre problème détecté : la redirection de l'onglet principal lorsque l'utilisateur clique sur un lien. Dans ce cas, la page désirée s'ouvre dans un nouvel onglet mais celui qui est actif change alors d'URL sans que l'utilisateur le sache ou l'ait demandé. Une manière de contourner le blocage de dispositifs comme les pop-ups.

Cette fois, c'est à partir de Chrome 65 (attendu pour début mars) que cette action ne sera plus possible. Là aussi, une barre d'information sera affichée et la redirection empêchée. 

Certains sites ne pourront plus ouvrir de nouvelles fenêtres et onglets

Enfin, Google fait la liste des « expériences abusives », qui sont complexes à détecter de manière automatique, mais auxquelles l'équipe veut mettre fin. Il s'agit des faux boutons de téléchargement ou de lecture, les overlays transparents qui visent à forcer un clic non désiré, etc. Un sujet déjà évoqué par le passé mais qui trouvera une solution à partir de janvier.

Dès lors, le bloqueur de pop-ups empêchera les sites qui auront été détectés comme ayant ce genre de pratique d'ouvrir des nouvelles fenêtres ou onglets. Un rapport d'incident est ajouté dès maintenant à la Google Search Console afin de permettre aux éditeurs d'être alertés s'ils sont concernés et de prendre les mesures nécessaires. 

Si rien n'est fait dans les trente jours suivant l'alerte, le blocage sera mis en place.

Commentaires (25)


Je trouve le problème bien plus gênant sur mobile que sur PC.


Y a une extension pour éviter cela sur Fofox mobile ?


Bonne initiative. C’est clair que l’on s’attend à cela du côté du tipiak et du p0rn, mais quand même le Monde est touché, ça devient ridicule.

À propos du Monde et des mauvaises pratiques, ils pourraient ajouter le refresh automatique qui est malsain au possible aussi, même quand on est abonné.


c’est klr, sur mobile certain site sont difficilement consultable. La dernière fois c’était marmiton, impossible de rester sur la page plus de 15sec après redirection vers un site louche et impossible de revenir en arrière … 



Pour le moment le plus efficace sur chrome android c’est de désactiver le javascript et mettre en liste blanche les sites qui nous intéresse, mais c’est fastidieux :(



 


ffox focus. j’ai jamais ces inconvénients avec, et je l’utilise sur mobile à cause de ça.



sur PC, j’ai pas trop le problème (peut être grave a uBlock?


Surfer sur mobile est une expérience éprouvante. Ces mesures qui semblent aller dans le bon sens masquent un manque flagrant de réaction envers ceux qui abusent, personne ne les bloque, ne les incrimine etc.



En fin de compte tout ça ressemble à un coup d’épée dans l’eau.



À+


Bizarrement, ça ne m’arrive que quand je suis connecté en Wifi sur mobile. En 4G, je n’ai pas le souci.








Troufiniou a écrit :



Y a une extension pour éviter cela sur Fofox mobile ?





Perso, sur mon tel, cela ne m’arrive jamais avec Firefox mobile mais constamment avec Chrome ou l’appli internet de samsung.



Pour précision, j’ai quand même installé le module ublock origin sous firefox mobile, ce qui doit expliquer en partie cette non-redirection.









dandrz a écrit :



Surfer sur mobile est une expérience éprouvante. Ces mesures qui semblent aller dans le bon sens masquent un manque flagrant de réaction envers ceux qui abusent, personne ne les bloque, ne les incrimine etc.



En fin de compte tout ça ressemble à un coup d’épée dans l’eau.



À+





Ma vie a clairement changé depuis que Safari iOS supporte les adblockers.



Et encore les adblockers ios sont bien moins puissants qu’un ublock origin par exemple.


La même, même avec Firefox et uBlock Origin bien configurés en mode ultra strict. Une vraie plaie ce truc.








Lochnar a écrit :



Et encore les adblockers ios sont bien moins puissants qu’un ublock origin par exemple.





Tout à fait. J’utilise uBlock Origin aussi sur desktop avec Firefox, Safari et Chrome. Toujours au top.



Après j’avoue que les adblockers ios font l’essentiel. Vivement que la pub dans les apps dégage (ça viendra le jour où Apple se décidera à faire un Netflix des apps)









Lochnar a écrit :



Et encore les adblockers ios sont bien moins puissants qu’un ublock origin par exemple.





Ghostery (l’application) marche bien









Gilbert_Gosseyn a écrit :



La même, même avec Firefox et uBlock Origin bien configurés en mode ultra strict. Une vraie plaie ce truc.





Je suis preneur d’une aide à la configuration de uBlock Origin. Merci.



J’ai souvent eu le problème su rle site mobile du Monde, jamais depuis le PC.



C’est hallucinant que ça soit au navigateur d’essayer de lutter contre ça. Ce qui est anormal c’est qu’un site comme Le Monde fasse tourner des scripts tiers aussi peu fiables. Les régies de pub qui laissent passer ça devraient normalement être grillées à vie…


Très bonne nouvelle. J’espère que la concurrence proposera aussi des solutions.








Wawet76 a écrit :



 Les régies de pub qui laissent passer ça devraient normalement être grillées à vie… 





<3  



Si tu lis l’anglais :http://www.theguardian.com/ Excellent journal, sans aucun “paywall” avec de vrais journalistes derrière (ça se sent). Journal pro européen au passage.


Un bon vieux bloqueur de pop-up fait bien souvent l’affaire (enfin pour les pop-up hein…)


Je me serais attendu que ce genre d’initiative vienne de Firefox qui est censé être tourné vers les utilisateurs plutôt que de Chrome  qui est tourné vers les intérêts de Google (même si parfois, ils se rejoignent).


Pareil, le peu de fois que je navigue sur le web avec mon smartphone, je comprend pourquoi je n’ai aucun remord à avoir un bloqueur de contenu sur desktop.



Ce sont les deux seules extensions dont je dispose sur Vivaldi : uBlock Origin et depuis peu, No Coin car il m’est déjà arrivé de tomber sur ces sites qui font cramer du CPU pour aller piocher.

Qu’ils aillent miner en Sibérie si c’est ce qu’ils veulent.


C’est une guerre sans fin du publicitaire qui aime nous suivre et introduire des script   vs  l’utilisateur épuisé de cette masse de publicité nuisant a la navigation 

J’espère qu’il vont aussi bloqué les popup javascript et pas juste les onglets\nouvelles fenêtres 


Oui, cela fait des années que l’on stigmatise les utilisateurs d’adblockeurs, mais le discours des éditeurs pour nous pousser à l’abonnement en échange d’une meilleure expérience de navigation n’a pas toujours été suivi d’effets.

Au départ, le deal tacite était soit de payer pour le contenu, soit de subir la pub. Bref, un “gagnant-gagnant” (je n’aime pas cette expression) raisonnable.



Maintenant, même en étant abonné à un site, il faut souvent souffrir des pubs, des refreshs auto, de redirections…. Bref hormis Nextinpact qui reste exemplaire de ce point de vue et pour lequel j’ai plaisir à payer mon abonnement, je me pose pas mal de questions sur d’autres abonnements, notamment LePoint qui a pas mal changé (en mal) ces dernières années sur la publicité…



En tout cas je n’ai aucun scrupule à utiliser mes bloqueurs au maximum. Sur les ordis des enfants, c’est ublock+Proconlatte sur Firefox.


C’est vrai que s’il y a un truc qui me soule sur iOs c’est ça! Mais l’introduction l’année dernière des adblockers était déjà une révolution! Vivement la suite…


Le web sans JavaScript ça me plaît.


Fermer