Émissions d'ondes (DAS) : des smartphones Leagoo et Allview interdits à la vente

Émissions d’ondes (DAS) : des smartphones Leagoo et Allview interdits à la vente

Mais ils sont toujours disponibles...

Avatar de l'auteur
Sébastien Gavois

Publié dans

Société numérique

29/07/2019
36

Émissions d'ondes (DAS) : des smartphones Leagoo et Allview interdits à la vente

L'ANFR a obtenu du ministre chargé des communications électroniques l'interdiction de commercialisation des smartphones Leagoo S8 et Allview X4 Soul Mini S. En cause, un DAS (débit d’absorption spécifique) tronc dépassant la limite autorisée et un manque de réponse aux mises en demeure.

L'une des missions de l'ANFR consiste à vérifier le niveau d'émission d'ondes des appareils électroniques vendus en France, notamment les smartphones. Chaque année, l'Agence procède à une centaine de prélèvements chez des commerçants, puis missionne un laboratoire afin de procéder aux analyses.

La facture est payée par l'ANFR, qui puise dans sa subvention versée par le ministère. Elle ne peut donc tester qu'un nombre limité de terminaux, largement inférieur au total de ceux mis sur le marché. Le directeur général de l'Agence nous expliquait sélectionner « des téléphones soit très vendus, soit de marques émergentes » qui ne sont pas encore passés dans ses filets. Leagoo et Allview entrent dans la seconde catégorie. 

L'ANFR voit rouge avec les Leagoo S8 et Allview X4 Soul Mini S

Les résultats des mesures sont ensuite publiés en open data, directement sur le site de l'ANFR, accompagnés des rapports d'analyses détaillés. En cas de dépassement des limites : « on constate les défauts, on les communique au constructeur, on lui dit qu'il se met en infraction et on le met en demeure de mettre fin à cette situation », nous résumait Gilles Brégant, directeur général de l'ANFR. 

Jusqu'à présent, quinze smartphones ont été épinglés publiquement par l'Agence nationale des fréquences. Suivant les cas, les fabricants ont décidé de déployer une mise à jour logicielle pour baisser le DAS ou de retirer leurs terminaux de la vente, avec une procédure de rappel à la clé. Mais d'autres litiges peuvent être encore en cours de traitement : les résultats ne sont en effet rendus publics qu'une fois les dossiers clôturés. 

Dans le cas des Leagoo S8 et Allview X4 Soul Mini S, l'ANFR a été plus loin puisqu'elle a demandé au ministre chargé des communications électroniques d'interdire purement et simplement leur commercialisation ; une première nous semble-t-il. Un arrêté a ainsi été publié au Journal officiel du 20 juillet.

Allview flashé à 4,6 W/kg au lieu de 2 W/kg maximum

Ce dernier indique qu'à « la suite de prélèvements réalisés les 14 juin et 8 août 2018 par les agents assermentés de l'Agence nationale des fréquences au sein de l'établissement Amazon.fr Logistique, le débit d'absorption spécifique des équipements prélevés, de marque Leagoo, modèle S8 et Allview, modèle X4 Soul Mini S a respectivement été mesuré à 2,39 et 4,6 W/Kg ».

Pour rappel, la limite réglementaire pour le DAS tronc est de 2 W/kg à une distance 5 mm. Le X4 Soul Mini S d'Allview explose donc les compteurs avec 4,6 W/Kg ; c'est d'ailleurs celui qui obtient actuellement le score le plus élevé sur ce type de mesure.

DAS Tronc ANFR

Comme elle l'a déjà fait à de nombreuses reprises au cours des dernières années, l'ANFR a donc enclenché sa riposte graduée en commençant par mettre en demeure les deux sociétés « de prendre toutes les mesures appropriées pour mettre fin à la non-conformité constatée ». 

Pour rappel, l'enjeu derrière la mesure du DAS est important. Les limitations ont été mises en place pour prévenir les effets thermiques, c'est-à-dire une augmentation de la température des tissus : « Lorsque l’on se situe à des niveaux d’exposition aux radiofréquences inférieurs aux valeurs limites d’exposition, les expertises scientifiques les plus récentes concluent que l’analyse des données disponibles ne montre pas d’effets sanitaires à court ou long terme (comme le risque de cancer) », affirme le ministère des Affaires sociales et de la Santé.

L'OMS indique de son côté que « plus les résultats de la recherche s'accumulent, plus il devient improbable que l'exposition aux champs électromagnétiques représente un grave danger pour la santé, même s'il subsiste néanmoins encore un peu d'incertitude ». 

Leagoo et Allview ne répondent pas aux mises en demeure

Les rapports d'évaluation datent du 8 août 2018 pour le Leagoo S8 et du 24 octobre pour le Allview X4 Soul Mini S. Ils ne sont par contre pas disponibles sur le site de l'Agence nationale des fréquences. Nous en avons demandé une copie, sans réponse pour l'instant. 

Les lettres de mises en demeure ont été envoyées respectivement les 12 septembre et 10 décembre aux fabricants. Ces derniers ont alors joué les autruches et n'ont donné aucune réponse à l'Agence. Cette dernière a ensuite enclenché le deuxième chevron : « En l’absence de réponse à ces mises en demeure, l’ANFR a décidé de procéder aux retrait et rappel provisoire du marché des deux téléphones concernés ». Deux décisions ont été adoptées en ce sens le 25 janvier 2019.  

Toujours sans nouvelle et « constatant que les deux téléphones étaient toujours commercialisés sur le marché français et qu’aucune mesure n’avait été prise pour les mettre en conformité, l’ANFR a demandé au ministre chargé des communications électroniques de bien vouloir interdire leur commercialisation ».

Interdiction de mise le marché, retrait et procédure de rappel

C'est l'objet de l’arrêté du 12 juillet 2019, publié au Journal officiel le 20 juillet. Il « interdit la mise sur le marché et la mise en service des téléphones », comme prévu au I de l'article R. 20-21 du code des postes et des communications électroniques.

De plus, les smartphones « feront l’objet d’un retrait du marché et du service en tous lieux où ils se trouvent ». Enfin, l'ANFR « invite les propriétaires de ces téléphones à prendre contact avec le revendeur afin de connaître les modalités de retour et de remboursement de l’équipement », sans plus de détails. 

Malgré cet arrêté, il est actuellement toujours possible de trouver le Leagoo S8 sur les places de marchés de certains revendeurs, notamment Amazon et Cdiscount. Là encore, nous avions questionné l'ANFR sur les éventuelles suites, sans réponse pour l'instant. 

Ce n'est pas fini pour Leagoo et Allview

Ce n'est pas forcément la fin la procédure pour les deux fabricants : « Cet arrêté ne préjuge pas de la condamnation des sociétés Leagoo Intelligence CO. et S.C. Visual Fan SRL au paiement d’amendes administratives et judiciaires, conformément aux dispositions du II. bis de l’article L43 du CPCE et celles du 1° du II de l’article R. 20-25 du même code », indique l'Agence. 

Cette dernière ne précise pas si elle compte se pencher de près sur les autres smartphones vendus par Leagoo et Allview en France. 

36

Écrit par Sébastien Gavois

Tiens, en parlant de ça :

Sommaire de l'article

Introduction

L'ANFR voit rouge avec les Leagoo S8 et Allview X4 Soul Mini S

Allview flashé à 4,6 W/kg au lieu de 2 W/kg maximum

Leagoo et Allview ne répondent pas aux mises en demeure

Interdiction de mise le marché, retrait et procédure de rappel

Ce n'est pas fini pour Leagoo et Allview

Commentaires (36)


dylem29 Abonné
Le 29/07/2019 à 14h 16

Pourquoi interdire?



 Le X4 Soul Mini S d’Allview est juste le premier micro-onde/smartphone au monde, tout simplement.


Le 29/07/2019 à 14h 18

Oui, mais du coup il doit payer aussi la taxe sur les micro-ondes !


dylem29 Abonné
Le 29/07/2019 à 14h 23

N’empêche, l’innovation est là.


ArKoS Abonné
Le 29/07/2019 à 14h 26

J’avoue, j’ai rit ^^


Le 29/07/2019 à 14h 28

Mais quel pécore va aller acheter des téléphones de marque inconnue ?! Et qui n’ont aucun commentaire sur les Marketplace !

Et qui en plus viennent copier les références de Samsung : S8 ! C’est autorisé ça ?


Le 29/07/2019 à 14h 31

Samsung avait essayé la version “feu de camp” avec le Note 7 avec le succès qu’on lui a connu. AllView a bien fait de changé d’angle d’approche.



Mais l’ANFR aime pas quand on est trop disruptif <img data-src=" />



Plus sérieusement, x2,3 dans les valeurs, j’avoue que c’est un peu fort…


Le 29/07/2019 à 14h 36

le même profil que ceux qui ont commencé à acheter des iPhone en 2004, ou des One+ quand ils ne se vendaient qu’en vente privée/réunion Tupperware, je dirais.



Une nouvelle marque n’a, par définition, pas d’avis de consommateurs (bon, après, si tu rajoutes le côté “notre bouzin s’appelle aussi S8”, ça fait un peu manip de raccro <img data-src=" /> Par ailleurs, être un early adopter d’une nouvelle techno ou d’une nouvelle marque ne garantit absolument la qualité ou la réussite d’icelles


Le 29/07/2019 à 14h 44







WereWindle a écrit :



le même profil que ceux qui ont commencé à acheter des iPhone en 2004







Ils ont du en chier pour en trouver…



Le 29/07/2019 à 14h 49







digital-jedi a écrit :



Mais quel pécore va aller acheter des téléphones de marque inconnue ?! Et qui n’ont aucun commentaire sur les Marketplace ! Et qui en plus viennent copier les références de Samsung : S8 ! C’est autorisé ça ?





Tout ceux qui veulent un smartphone sans ce ruiner pour utiliser les fonction basique ( tel / sms / mms / mails photos ).



Jarodd Abonné
Le 29/07/2019 à 15h 03

Des pécores qui n’achètent passelon les avis de gens qu’ils ne connaissent pas ?



Des pécores qui ne savent pas quels sont les modèles à la mode ?



Des pécores qui ne savent pas ce qu’est le DAS, et choisissent selon d’autres critères ? (au hasard, le prix ?)



Bref… <img data-src=" />



Pour info, quand j’ai acheté mon Wiko en 2011, aucune boutique ne connaissait ce nom. Même pas Auchan, qui 1 an plus tard les exposait sur 70% du rayon téléphone, et tout le monde se jetait dessus vu le rapport qualité/prix. Il faut bien des “pécores” qui essuient les plâtres et permettent à la marque de se lancer, pour que les grands esprits comme toi puissent acheter ensuite.


Le 29/07/2019 à 16h 09

Huawei, oppo, etc… il y a quelques années personnes ne les connaissaient


jelus Abonné
Le 29/07/2019 à 18h 24

L’OMS indique de son côté que « plus les résultats de la recherche s’accumulent, plus il devient improbable que l’exposition aux champs électromagnétiques représente un grave danger pour la santé, même s’il subsiste néanmoins encore un peu d’incertitude ».



Si je comprends bien, avec les nombreuses études, il y a preuve que les ondes ne sont pas dangereux.


Le 29/07/2019 à 18h 55

Si les ondes électromagnétiques étaient dangereuses en elles-mêmes nous eussions frits… en fait non, il n’y aurait tout simplement pas eu de vie sur terre. <img data-src=" />



Le problème de santé publique c’est la puissance des émetteurs artificiels, l’absence de protection et les effets d’accumulation dans la durée.

Pour les deux premiers on sait faire.

Pour l’appréciation des effets sur le long terme je pense qu’il n’y a pas assez de recul pour assoir et conclure à l’hypothèse d’une non-toxicité.



Je serais curieux de connaître de DAS des premiers cellulaires cela dit.


SebGF Abonné
Le 29/07/2019 à 19h 04







Idiogène a écrit :



Je serais curieux de connaître de DAS des premiers cellulaires cela dit.







0.96W/kg pour un Nokia 3310 d’après Wikipedia.



Le 29/07/2019 à 19h 55

Donc à première vue le DAS a été divisé par 3, en 20 ans.

Dans 7-8 ans la coupure totale de connexion ! <img data-src=" />


choukky Abonné
Le 30/07/2019 à 05h 15







Idiogène a écrit :



Si les ondes électromagnétiques étaient dangereuses en elles-mêmes nous eussions frits… en fait non, il n’y aurait tout simplement pas eu de vie sur terre. <img data-src=" />





<img data-src=" />Si les poles magnétiques n’existaient pas, nous n’aurions aucune protection contre les ondes électromagnétiques cosmiques et il n’y aurait pas de vie sur terre. Les ondes électromagnétiques peuvent être dangereuses. <img data-src=" />



Le 30/07/2019 à 06h 11







choukky a écrit :



<img data-src=" />Si les poles magnétiques n’existaient pas, nous n’aurions aucune protection contre les ondes électromagnétiques cosmiques et il n’y aurait pas de vie sur terre. Les ondes électromagnétiques peuvent être dangereuses. <img data-src=" />





euhhh.. non le champ magnétique terrestre nous protège en grande partie contre les flux de particules



Lyaume Abonné
Le 30/07/2019 à 07h 02







Jarodd a écrit :









skankhunt42 a écrit :



Tout ceux qui veulent un smartphone sans ce ruiner pour utiliser les fonction basique ( tel / sms / mms / mails photos ).





On peut clairement supposer que ce genre de marque ne vendent que des briques qu’on appelle téléphone. Il n’y aura aucun suivi de MaJ (déjà Wiko c’est catastrophique, alors eux..) et le téléphone sera rapidement inutilisable. Pour peu que la fiche produit soit encore mensongère…

C’est bien le même genre de produit arnaque bas de gamme qu’on retrouve sur Wish ou Joom.



Je veux bien que certaines marques aient besoin de se faire connaitre par marketplace etc, mais pas ce genre là…



dylem29 Abonné
Le 30/07/2019 à 08h 02

Ce qu’il a voulu dire c’est que le champs magnétiques de la Terre nous protège contre le vent solaire (qui est composé d’ions et d’électrons, donc électromagnétique), je pense. <img data-src=" />



Après je suis pas expert, j’ai le niveau “C’est Pas Sorcier”. <img data-src=" />


Le 30/07/2019 à 08h 34

2007*, my bad, j’ai confondu avec autre chose, mais l’idée est là <img data-src=" />


cyrano2 Abonné
Le 30/07/2019 à 09h 09

Est-ce que l’ANFR est le pouvoir de demander aux 4 opérateurs français de couper les lignes reliées à ces 2 téléphones ?


Le 30/07/2019 à 09h 13

C’est de la faute des physiciens aussi, depuis qu’ils parlent de spectre le public flippe. <img data-src=" />

Sinon, c’est bien la magnétosphère qui nous protège. Elle est aussi pratique pour communiquer par radio quand il n’y a pas de satellite. Par rebonds.


Le 30/07/2019 à 09h 14

je ne suis pas certain que les FAI s’emmerdent à tracker le modèle de téléphone de leurs utilisateurs…


Le 30/07/2019 à 10h 29







Lyaume a écrit :



On peut clairement supposer que ce genre de marque ne vendent que des briques qu’on appelle téléphone. Il n’y aura aucun suivi de MaJ (déjà Wiko c’est catastrophique, alors eux..) et le téléphone sera rapidement inutilisable.





Les gens qui achètent ce genre de téléphone s’en cognent complètement des mises à jours donc leur téléphone sera toujours utilisable. La plupart du temps ils ne téléchargeront aucune application non plus. Ne sous estime pas non plus le pouvoir de persuasion des vendeurs face à une personne qui n’a qu’une envie, sortir vite de la boutique.



dylem29 Abonné
Le 30/07/2019 à 10h 39

Grâce au noyau externe de la Terre qui est composé de métaux liquides je crois. <img data-src=" />


choukky Abonné
Le 30/07/2019 à 10h 43







dylem29 a écrit :



Ce qu’il a voulu dire c’est que le champs magnétiques de la Terre nous protège contre le vent solaire (qui est composé d’ions et d’électrons, donc électromagnétique), je pense. <img data-src=" />



Après je suis pas expert, j’ai le niveau “C’est Pas Sorcier”. <img data-src=" />





<img data-src=" /> oui. De mémoire, la station spatiale est protégée des rayons cosmiques par le champ magnétique terrestre mais si on s’éloigne trop on les prend en pleine gueule. Ces rayons gama ne sortent pas du trou de balle du bon dieu mais bien d’étoiles.



Lyaume Abonné
Le 30/07/2019 à 11h 30

Effectivement je partage cette vision.

Mais c’est bien pour cela que ces marques ne peuvent pas s’imposer sur le marché européen pour devenir le futur Xiaomi. Mais juste vendre le maximum de leur déchet à court terme.



Je répondais aussi à Jarodd sur le fait que ces marques ne sont pas de futurs grands noms du domaine, mais juste des profiteurs de la naïveté des gens qui n’y connaissent pas grand chose…


cyrano2 Abonné
Le 30/07/2019 à 12h 09







WereWindle a écrit :



je ne suis pas certain que les FAI s’emmerdent à tracker le modèle de téléphone de leurs utilisateurs…





Je ne pense pas non plus, mais à la base les SMS servait pour des mises à jour des téléphones. Donc, je me dis qu’ils doivent bien avoir l’information quelques part.



Le 30/07/2019 à 12h 22



ils doivent bien avoir l’information quelques part





Par le biais de la facturation du google play store par exemple.

Il y a aussi certainement une correspondance IMEI/fabriquant.


Le 30/07/2019 à 14h 08

C’est plutôt que sous l’effet de la gravité la matière entre en fusion, métal ou non. Donc qui dit fusion dit chaleur et qui dit chaleur dit champ magnétique associé.

On ne sait toujours pas exactement expliquer le phénomène d’ailleurs, notamment car il est difficile de voyager au centre de la terre pour vérifier la théorie. <img data-src=" />


SebGF Abonné
Le 30/07/2019 à 16h 50

Couper les lignes d’un réseau sans fils ? <img data-src=" />


Le 30/07/2019 à 17h 10

Et si l’abonné change de tél, il fait comment ?


Le 31/07/2019 à 00h 05

Oppo ou Huawei ne sont quand même pas tout a fait du même acabit que Leagoo, qui ressemble plus à un Wiko.

Ceci dit pour le prix ils n’étaient pas si mal a une époque (vu qu’ils en sortent quasiment plus, comme toutes ces petites marques chinoises)


Soriatane Abonné
Le 31/07/2019 à 03h 17

Je n’ai jamais acheté mon téléphone chez mon FAI et pourtant il me l’indique sur mon espace client.


choukky Abonné
Le 31/07/2019 à 05h 08







SebGF a écrit :



Couper les lignes d’un réseau sans fils ? <img data-src=" />





<img data-src=" /> Les antennes pourraient refuser la “synchro” avec les appareils incriminés. Ces derniers émettraient à leur max et grilleraient le cervelet de leurs propriétaires. <img data-src=" />



SebGF Abonné
Le 31/07/2019 à 05h 22

Yzavaient qu’à pas en prendre de toute façon. <img data-src=" />