Le syndicat du livre affute ses armes anti-piratage en-dehors d'Hadopi

Le syndicat du livre affute ses armes anti-piratage en-dehors d’Hadopi

Une société pour les marquer tous

Avatar de l'auteur
Nil Sanyas

Publié dans

Droit

16/11/2012
38

Le syndicat du livre affute ses armes anti-piratage en-dehors d'Hadopi

Si le monde du livre ne trouve guère le système Hadopi à son goût pour le moment, car jugé trop coûteux, les éditeurs ne comptent cependant pas rester les bras croisés. Outre les attaques contre les sites et forums proposant des ebooks gratuitement, les éditeurs comptent aussi mettre en place des outils anti-piratage pour leurs ebooks.

Protection fichiers internet Hologram Industries

Déployer ces technologies en 2014 

Interrogé il y a quelques jours lors des 9e Assises du livre numérique par Édition Multimédi@, Vincent Montagne, le nouveau président du Syndicat national de l'édition (SNE), a affirmé à notre confrère que deux technologies pour ebooks seront choisies d'ici les prochaines semaines. Ces technologies auront pour but de protéger les ebooks du téléchargement et de l'affichage sur internet.

 

Ces technologies seront étudiées par le SNE pour ensuite être recommandées aux centaines d'éditeurs français adhérents au SNE début 2014. « Chacun sera ensuite libre de signer un contrat avec l’un des deux (fournisseurs d'outil anti-piratage, ndlr), et nous aurons au SNE les remontées des résultats des dispositifs » a précisé Vincent Montagne.

TMG n'aurait pas convaincu

D'après notre confrère, trois entreprises ont déjà été auditionnées l'an passé, dont le fameux Trident Media Guard, connu pour être la base d'Hadopi. TMG aurait toutefois été écarté par le SNE selon Édition Multimédi@, préférant deux autres sociétés, à savoir l'Américain Attributor et le Français Hologram Industries. Le premier servira à identifier les œuvres par mots-clés et méta-données, tandis que le second aura pour rôle de marquer numériquement les ebooks.


En décembre dernier, le géant Hachette, l'un des membres du SNE, a d'ailleurs signé un accord avec Attributor afin de lutter contre le piratage. Dans son communiqué, Hachette expliquait ainsi que son nouveau partenaire repèrera « les infractions concernant les titres qu’elle surveille par un balayage automatisé du web et une technologie d’identification sophistiquée des titres comme des sites indélicats. À ces outils s’ajoute un processus de vérification manuelle 24 heures sur 24. Une fois repérés, ceux-ci sont mis en demeure de cesser leur activité délictueuse, faute de quoi ils s’exposent à des poursuites. ». Cette méthode serait particulièrement dissuasive selon l'éditeur.

 

Le SNE compte pour sa part mettre en place une « procédure automatisée de notification et retrait des contenus illicites » et une « liste [qui] permettra par recoupement d’identifier les sites et réseaux les plus actifs dans le domaine du piratage de livres ».

 

Notons enfin que d'après Isabelle Ramond-Bailly, la présidente de la commission juridique du SNE, si le syndicat n'a pas encore rejoint Hadopi, ce n'est « qu'une question de temps ». Une intégration qui dépendra évidemment du sort d'Hadopi pour ces prochaines années.

38

Écrit par Nil Sanyas

Tiens, en parlant de ça :

Sommaire de l'article

Introduction

Déployer ces technologies en 2014 

Commentaires (38)


BlackYeLL Abonné
Le 16/11/2012 à 16h 53

Chouette, encore un truc qui va ne servir à rien d’autre que leur coûter cher (et donc justifier de ne pas baisser le prix des ebooks)


Le 16/11/2012 à 16h 57

il y a des jeune qui lisent au moin ? <img data-src=" />

les livre que j’ai lue ce compt sur les doigt d’une seul main


Le 16/11/2012 à 16h 58

Je veux pas être méchant, mais ça se voit un peu.


Un DRM de plus qui va bloquer les liseuses non partenaires ou l’expansion des formats libres. <img data-src=" />


Le 16/11/2012 à 16h 59

“les éditeurs comptent aussi mettre en place des outils anti-piratage pour leurs ebooks.”



Ce n’est pas le truc qui bride celui qui a acheté son livre et qu’on appelle autrement DRM ? Même joueur…. (ayants droits de la musique etc…)


Le 16/11/2012 à 17h 00







herbeapipe a écrit :



“les éditeurs comptent aussi mettre en place des outils anti-piratage pour leurs ebooks.”



Ce n’est pas le truc qui bride celui qui a acheté son livre et qu’on appelle autrement DRM ? Même joueur…. (ayants droits de la musique etc…)





Ah ben cool… enfin une (nouvelle) bonne raison pour moi de ne pas acheter tous ces bouzins… <img data-src=" />



Le 16/11/2012 à 17h 00







lain a écrit :



il y a des jeune qui lisent au moin ? <img data-src=" />

les livre que j’ai lue ce compt sur les doigt d’une seul main







Sa ce voi



gragra Abonné
Le 16/11/2012 à 17h 04

Tout va dans le sens d’une mort annoncée du modèle des sites de direct download référencés par des sites satellites.



On ne va pas pleurer pour eux, ils trouveront autre chose, juste ce sera un peu plus fermé pour faire la nique aux moteurs de contrôle automatiques.



Ce qui est dommage pour les éditeurs comme pour les autres ayant droits c’est qu’ils vont pousser les “non payeurs d’oeuvres culturelles” vers des systèmes toujours plus safe face à Hadopi.

Alors qu’avec un peu de répression (envers les sites de liens) et 2 sous de jugeote le moment est plutôt pas mal pour lancer une offre légale de qualité….



Les éditeurs quels que soient leur contenus sont désespérants de non créativité.


Le 16/11/2012 à 17h 08

C’est bien de s’attaquer au piratage des e-books, mais concrètement en offre légale vous proposez quoi ? L’offre est très mince, mais plutôt que de l’enrichir, ils préfèrent dépenser leur énergie à se battre contre des moulins à vent.





il y a des jeune qui lisent au moin ?

les livre que j’ai lue ce compt sur les doigt d’une seul main





Oh putain !


durthu Abonné
Le 16/11/2012 à 17h 23

Je ne peux qu’approuver les commentaires précédents.



J’ai une liseuse, j’ai acheté une dizaine d’ebooks surtout ceux de Bragelonne et j’achète encore la même quantité de livres papiers. La seule chose que je demande est une offre légale à prix raisonnable par rapport aux livres papiers et l’absence de DRM.



Le jour où ils auront compris qu’il ne faut pas refaire les mêmes erreurs que l’industrie musicale… <img data-src=" />


Le 16/11/2012 à 17h 24

tant qu’il ne font que des demande de retrait des contenu litigieux et cafte pas a hadopi ceux qui les télécharge …



tmg lui il demande pas les retrait des film .. si ça ce trouve c’est eux qui les mettent les film sur tpb <img data-src=" />


Le 16/11/2012 à 17h 26







lain a écrit :



il y a des jeune qui lisent au moin ? <img data-src=" />

les livre que j’ai lue ce compt sur les doigt d’une seul main







C’est trop gros pour être vrai<img data-src=" />



Le 16/11/2012 à 17h 32







lain a écrit :



il y a des jeune qui lisent au moin ? <img data-src=" />

les livre que j’ai lue ce compt sur les doigt d’une seul main







oui moi j’aimerai lire plus mais je ne peut me permettre d’acheter que des vrai livres





Et l’offre l’égal est presque aussi cher que le numérique exemple un livre de ma jeunesse:

http://livre.fnac.com/a1520298/Christian-Grenier-L-ordinatueur

7€13 version papier

6€99 version numérique drmisé



Ou BD léonard tome 43

10€07 version papier (prix fnac)

6€99 version streaming(prix fnac/ izneo.com)

1€99 version streaming 10 jours d’acces ( izneo.com)






Le 16/11/2012 à 17h 32

Bof, la bibliothèque me suffit.

Et puis chez Emmaus , y a plein de bouquin pour 3 fois rien



Leurs bouquins à 15 ou 20 € qu ‘il se les garde.



qu il aille se faire en……..er !



Pas de fichiers , pas de liseuses , c ‘est simple.


Le 16/11/2012 à 18h 06







dangherve a écrit :



oui moi j’aimerai lire plus mais je ne peut me permettre d’acheter que des vrai livres





Et l’offre l’égal est presque aussi cher que le numérique exemple un livre de ma jeunesse:

http://livre.fnac.com/a1520298/Christian-Grenier-L-ordinatueur

7€13 version papier

6€99 version numérique drmisé



Ou BD léonard tome 43

10€07 version papier (prix fnac)

6€99 version streaming(prix fnac/ izneo.com)

1€99 version streaming 10 jours d’acces ( izneo.com)







En plus le livre papier tu peux le revendre, le preter, le donner, enfin il t’appartient. Avec un nibouque tu as juste un droit d’utilisation…. <img data-src=" />



Le 16/11/2012 à 18h 10

Ils devraient faire comme sur les DVD, mettre un quart d’heure de recommandations “anti-piratage”, avant de pourvoir commencer la lecture du livre…



C’est très dissuasif, surtout pour éviter d’en acheter un autre ultérieurement…


Le 16/11/2012 à 18h 14







Skiz Ophraine a écrit :



En plus le livre papier tu peux le revendre, le preter, le donner, enfin il t’appartient. Avec un nibouque tu as juste un droit d’utilisation…. <img data-src=" />









C’est sur.



C’est pour cela tant que cela n’évolue pas je pense que l’offre illégale est plus intéressante notons quand même qu’avec izibook certains éditeur vont dans le bons sens (Eyrolles par exemple)

au niveau des DRM protection par tatouage mais il reste quelques effort sur le prix 28€41(papier) 20€99 (numérique)




Le 16/11/2012 à 18h 20







danyel76 a écrit :



Bof, la bibliothèque me suffit.

Et puis chez Emmaus , y a plein de bouquin pour 3 fois rien



Leurs bouquins à 15 ou 20 € qu ‘il se les garde.



qu il aille se faire en……..er !



Pas de fichiers , pas de liseuses , c ‘est simple.





Ouais enfin chez Emmaus, ils n’ont pas game of thrones, ni l’appel de cthulhu. Si c’est pour retrouver des vieux classics libres de droits, c’est gratuit si tu as une liseuse.



Le 16/11/2012 à 18h 21







herbeapipe a écrit :



“les éditeurs comptent aussi mettre en place des outils anti-piratage pour leurs ebooks.”



Ce n’est pas le truc qui bride celui qui a acheté son livre et qu’on appelle autrement DRM ? Même joueur…. (ayants droits de la musique etc…)











ed a écrit :



C’est bien de s’attaquer au piratage des e-books, mais concrètement en offre légale vous proposez quoi ? L’offre est très mince, mais plutôt que de l’enrichir, ils préfèrent dépenser leur énergie à se battre contre des moulins à vent.











durthu a écrit :



Je ne peux qu’approuver les commentaires précédents.



J’ai une liseuse, j’ai acheté une dizaine d’ebooks surtout ceux de Bragelonne et j’achète encore la même quantité de livres papiers. La seule chose que je demande est une offre légale à prix raisonnable par rapport aux livres papiers et l’absence de DRM.



Le jour où ils auront compris qu’il ne faut pas refaire les mêmes erreurs que l’industrie musicale… <img data-src=" />







+1 à vous trois.



Juste pour avoir une bonne raison de gueuler, voici les conditions de vente (au même prix que la version papier) d’un guide touristique :





Le format E-PUB

Vous devez au préalable installer le logiciel gratuit de lecture Adobe Digital Editions (ADE) sur votre ordinateur :




  • Vous pouvez alors transférer les fichiers sur une tablette ou sur un e-reader.

  • Si vous voulez le transférer sur un Ipad, il faudra vous équiper de BlueFire.

  • Il est possible de faire 6 transferts, de copier-coller et d’imprimer les fichiers.

  • L’impression des fichiers se fait uniquement à partir de l’ordinateur sur lequel ils ont été téléchargés.

  • Enfin, si un fichier est acheté depuis un ordinateur professionnel, il se peut qu’il soit impossible d’installer ADE et d’imprimer du fait des verrouillages et du système de protection de l’entreprise

  • A noter que le téléchargement via Linux est impossible. Nous attirons votre attention sur le fait que la lecture des cartes sur tablette électronique sans fonction de zoom n’est pas optimale. Dans un souci de confort, nous vous recommandons d’imprimer les cartes avant de partir. Nous sommes vraiment désolés de toutes ces contraintes, qui répondent à deux préoccupations : la lutte contre le piratage et l’optimisation de votre confort de lecture. Nous travaillons à chercher de meilleures solutions.





    Et après, ce sont les mêmes qui vont pleurer qu’on trouve leurs ebooks sur TPB…



Le 16/11/2012 à 18h 25







Commentaire_supprime a écrit :



+1 à vous trois.



Juste pour avoir une bonne raison de gueuler, voici les conditions de vente (au même prix que la version papier) d’un guide touristique :







Et après, ce sont les mêmes qui vont pleurer qu’on trouve leurs ebooks sur TPB…







J’approuve complétement j’aimerai bien voir une ofire liée papier+ebook a prix raisonnable



Le 16/11/2012 à 18h 26







dangherve a écrit :



J’approuve complétement j’aimerai bien voir une ofire liée papier+ebook a prix raisonnable







Toutafé. Et je serais client.



Après, s’ils s’en foutent d’avoir mes sous, ça tombe bien, j’ai d’autres dépenses en vue dans les mois qui suivent.





Nous sommes vraiment désolés de toutes ces contraintes, qui répondent à deux préoccupations : la lutte contre le piratage et l’optimisation de votre confort de lecture





Non sérieux, le type qui a écrit ces CGV, il voulait démarrer une carrière de comique, ou il était complètement bourré ?



Ah non c’est vrai, il faut trouver une tournure de phrase “Lèche-Bottes”, créer un besoin chez le consommateur dont celui-ci n’a certainement rien à foutre, vu les extraordinaires avantages que procurent ces mesures… <img data-src=" />


Le 16/11/2012 à 19h 13







lain a écrit :



il y a des jeune qui lisent au moin ? <img data-src=" />

les livre que j’ai lue ce compt sur les doigt d’une seul main









Quand on voit une faute par mot on a pas besoin des explications <img data-src=" />



Le 16/11/2012 à 19h 20

c’est beau de rêver… <img data-src=" />


Le 16/11/2012 à 19h 26







ed a écrit :



Ouais enfin chez Emmaus, ils n’ont pas game of thrones, ni l’appel de cthulhu. Si c’est pour retrouver des vieux classics libres de droits, c’est gratuit si tu as une liseuse.







+1.



Liseuse et domaine public, faits l’un pour l’autre !



durthu Abonné
Le 16/11/2012 à 19h 37







dangherve a écrit :



J’approuve complétement j’aimerai bien voir une ofire liée papier+ebook a prix raisonnable







J’attends ça aussi avec impatience.



O’reilly le fait pour certains manuel d’informatique outre atlantique. Par contre, je n’ai pas fait gaffe au format utiliser mais je pense que c’est parfois du PDF. On paye un petit supplément pour le pack livre papier + ebook.



Je rêverai de pouvoir acheter un livre et pouvoir le télécharger en epub sur le site de l’éditeur par exemple. Même si il faut payer un supplément raisonnable.



durthu Abonné
Le 16/11/2012 à 19h 39







Commentaire_supprime a écrit :



+1.



Liseuse et domaine public, faits l’un pour l’autre !







c’est on ne peut plus vrai, j’ai (re)découvert des classiques de la littérature Française depuis qu’on m’a offert ma liseuse. <img data-src=" />



Le 16/11/2012 à 19h 44







lain a écrit :



il y a des jeune qui lisent au moin ? <img data-src=" />

les livre que j’ai lue ce compt sur les doigt d’une seul main





Si tu veux commencer doucement la lecture, je te conseille fortement celui là <img data-src=" />



Le 16/11/2012 à 20h 48

La musique a fini par se sortir des DRM. Il me semble que ça marche pas trop mal.



Je sais pas quel raisonnement ont fait les Apple ou Amazon pour supprimer leurs DRM. Peut-être qu’ils se sont rendus compte que ça ne gênait que les clients légaux et que ça n’a jamais empêché le piratage de toute façon.



Serait bon que vendeurs d’ebooks ou de VOD commencent à suive le même raisonnement. Surtout que ces vendeurs, c’est les mêmes que j’ai cité plus haut qui font de la musique sans DRM.


Le 16/11/2012 à 20h 57







zglurb a écrit :



La musique a fini par se sortir des DRM. Il me semble que ça marche pas trop mal.



Je sais pas quel raisonnement ont fait les Apple ou Amazon pour supprimer leurs DRM. Peut-être qu’ils se sont rendus compte que ça ne gênait que les clients légaux et que ça n’a jamais empêché le piratage de toute façon.



Serait bon que vendeurs d’ebooks ou de VOD commencent à suive le même raisonnement. Surtout que ces vendeurs, c’est les mêmes que j’ai cité plus haut qui font de la musique sans DRM.







Mais ils sont tagués <img data-src=" /> ………



Le 16/11/2012 à 22h 03

Y’a quand même des éditeurs qui jouent le jeu, genre les 200 livres de Bragelonne à 1 € sans DRM ou publie.net



Bref, c’est clair que si c’est pour du marc lévy, on va pas pleurer :) mais pour les autres, y’a des p’tites boutiques sympas en ligne.



La TA permet aussi de découvrir des auteurs sympas (même s’ils n’ont pas d’éthique et ont mis en ligne les Bragelonne à 1 € non DRM (moyen l’éthique là)…


Le 16/11/2012 à 22h 34

Les éditeurs croient encore au Père Noël et les commerciaux qui vendent ces “procédés techniques” sont très efficaces apparemment…



Tout ça…en pure perte.


Le 17/11/2012 à 06h 58



Hadopi à son goût pour le moment, car jugé trop coûteux





Comme tous les vestiges de l’ancien gouvernement et les futures vestiges de ce gouvernement……..<img data-src=" />


wanou2 Abonné
Le 17/11/2012 à 07h 07







gragra a écrit :



Alors qu’avec un peu de répression (envers les sites de liens) et 2 sous de jugeote le moment est plutôt pas mal pour lancer une offre légale de qualité….







Autant je suis assez opposé au système de streaming audio (deezer/spotify) mais le principe de paiement au mois pour un accès large à des contenus écrit (un peu bibliothèque en ligne) pour un tarifs modique (entre 9 et 15 euros) je suis carrément pour !



Je consomme en moyenne une 15aine d’euros par mois pour des livres (uniquement poche, je n’ai pas les moyens d’acheter des grands livres à 1723 euros <img data-src=" />).



seboss666 Abonné
Le 17/11/2012 à 09h 07

Au moins dans leur discours, on entend plus parler de taper sur les distributeurs plutôt que les consommateurs. Mais comme toujours, on fait la guerre sans faire la promo de ce qui existe de l’autre côté…


Le 17/11/2012 à 11h 18



Les livres format epub (mobi, et autres) peuvent être formatés en rtf (parmi d’autres formats) avec Calibre; je les lis à l’ordi. Les newsgroups débordent de livres sans DRM (en anglais pour la plupart, mais aussi en français, allemand et néerlandais). Une fois de plus, ces gentils messieurs se réveillent beaucoup trop tard - le cheval s’est enfui, pas la peine de mettre un cadenas sur la porte de l’étable.


Le 17/11/2012 à 20h 52

D’ailleurs, va-t-on interdire, les scanners surtout sur les photocopieurs, ça roxe, et les appareils photo numériques ?

(Non on ne scanne pas un livre ou une revue avec un I-Galaxphone)



JM


Le 20/11/2012 à 12h 13

Ils n’ont qu’a interdire le copier/coller tant qu’a faire…<img data-src=" />