Snapcash : le transfert d'argent facile, par Snapchat et Square

Snapcash : le transfert d’argent facile, par Snapchat et Square

Rép' à ça SEPA

Avatar de l'auteur
David Legrand

Publié dans

Société numérique

18/11/2014 4 minutes
26

Snapcash : le transfert d'argent facile, par Snapchat et Square

Simplifier les procédures de paiement tout en continuant d'assurer un certain niveau de sécurité, notamment en mobilité, est l'un des défis de ces prochaines années. Et vu le potentiel financier du secteur, nombreux sont ceux qui se sont déjà lancés dans la course. C'est même le cas de Snapchat qui dévoile aujourd'hui Snapcash.

S'il y a bien un acteur que l'on ne s'attendait pas à voir se lancer dans le paiement mobile il y a encore un an, c'est bien Snapchat. En effet, la société était alors surtout vue comme une solution permettant aux ados de s'envoyer facilement des sextos, et autres messages éphémères. Mais quelques refus de rachat et problèmes de sécurité plus tard, l'équipe continue de renforcer son outil avec de nouvelles fonctionnalités.

Snapchat refuse les rachats et se cherche un modèle économique

Et le sujet du moment semble être la monétisation. En effet, gratuit, Snapchat a récemment décidé de se mettre doucement à la publicité afin d'assurer son avenir. Comme expliqué lors de l'annonce le mois dernier, le but est d'afficher des annonces au sein de la section des mises à jour récentes, uniquement aux États-Unis pour le moment. La société indiquait alors ne pas faire dans le tracking ou les systèmes complexes, et veut surtout voir à quel point un tel système peut être viable dans un premier temps.

 

Aujourd'hui, c'est une autre source de revenus potentiels qui est évoquée : Snapcash. Ici, le but est de suivre la tendance actuelle qui vise à proposer des systèmes de paiement simples, pratiques et exploitables depuis un mobile. Le mois dernier, le groupe BPCE annonçait par exemple l'arrivée en France d'un partenariat avec Twitter afin de permettre un transfert d'argent via un simple tweet. Ici, le but est exactement le même, mais le service s'est associé avec un grand nom du paiement « nouvelle génération » outre-Atlantique : Square, qui propose déjà le service Cash permettant un transfert gratuit par mobile ou e-mail.

Un partenariat avec Square aux avantages multiples

L'équipe de Snapchat indique avoir travaillé de son côté sur un prototype qui a convaincu son nouveau partenaire de mettre en place de Snapcash. Le principe de fonctionnement est simple : il suffit de disposer d'une carte au sein de Square, puis dans un chat avec un ami de taper le symbole « $ » suivi du montant. Il sera ensuite transféré. Le tout semble gratuit pour le moment, mais peut rapidement devenir une source de monétisation, que ce soit via une commission, ou l'exploitation des données récoltées sur les utilisateurs.

 

Espérons tout de même que certains garde-fous seront là pour éviter toute erreur. Pour le moment, il est surtout question du bouton d'envoi qui devient vert avec un logo plutôt explicite :

 

 

Il reste néanmoins un problème de taille pour Snapchat : la question de la sécurité. Un bon service de paiement se doit d'avoir une attitude, mais aussi une image irréprochable en la matière. Or, ce n'est pas vraiment le cas de la société, qui a encore récemment dû bloquer l'accès des services tiers pour éviter la fuite des photos de ses utilisateurs. Ici, le partenariat avec Square prend tout son sens.

 

Reste maintenant à voir si les jeunes, qui sont le gros de la base des utilisateurs, trouveront ici une solution adaptée. Etant donné le nombre d'étapes nécessaires pour effectuer un virement à travers un compte bancaire, et le peu de volonté que mettent les banques à améliorer réellement les choses en la matière, il y a sans aucun doute un coup à jouer.

Écrit par David Legrand

Tiens, en parlant de ça :

Sommaire de l'article

Introduction

Snapchat refuse les rachats et se cherche un modèle économique

Un partenariat avec Square aux avantages multiples

Fermer

Commentaires (26)


les rois de la faille veulent faire du transfert d’argent, autant foutre son numéro de cb sur tous les forums


Comme dit, c’est Square qui gère la partie paiement ;)


de mémoire la faille ne venait pas d’eux mais effectivement c’est pas au top pour l’image








David_L a écrit :



Comme dit, c’est Square qui gère la partie paiement ;)





oui mais bon la partie paiement va se retrouver dans snapchat

 



cygnusx a écrit :



de mémoire la faille ne venait pas d’eux mais effectivement c’est pas au top pour l’image





ce n’est pas “la” faille mais “les”failles, surtout qu’ils n’ont pas toujours été rapides à réagir. Pour moi ils auraient du vendre quand on leurs proposaient 2 milliards.



Donc si on pirate ton compte snapchat on peut vite faire une myriade de transaction ?


Snapshat? Le réseau utilisé pour l’envoi de nus et autres photos suggestives ou sexuelles? Ils vont devenir les maques du XXIème siècle! Je trouve ça génial^^


Oui, comme avec n’importe quel autre compte… C’est pour ça qu’il y a des mots de passes, des solutions d’authentification à facteurs multiples, des limites sur le nombre de transactions, sur les sommes échangées, des limites sur les appareils utilisés, sur ta localisation…


Autant Square j’ai confiance en eux ( surtout la partie Android, ils ont parmi les meilleurs développeurs Android …) autant Snapchat … pas confiance du tout … a voir .. même si je suis interéssé sur le concept, je vais laisser les autres béta-tester leurs numero de CB <img data-src=" />


Voilà, c’est officiel, je crois que je suis devenu vieux : jamais j’installerai cette application avec une icone aussi moche sur mon téléphone.



&nbsp;Snif.. de toute façon les jeunes vous verrez l’effet que ça produira sur vous, quand on aura inventé snaproulette et livebook messenger, et quand snapchat et facebook seront relégués au rang des technologies du passée.


Après les photos perso dénudées sur internet qui étaient censées disparaitre après consultation, voici les numéros bancaires dénudés.



Bon, ils sont toujours dénudés mais, au moins, tu peux être sur que le contenu de ton compte bancaire disparaitra totalement après opération.



C’est bien le but de snapcash non?


Non mais je peux protéger mon compte Gmail avec la double authentification OTP, et même si on me pique mon téléphone, il faut le mot de passe pour générer un achat sur le store… Là si ta session snapchat est ouverte c’est direct, pas de validation et pas de possibilité d’en ajouter une a priori.









lol.2.dol a écrit :



Oui, comme avec n’importe quel autre compte… C’est pour ça qu’il y a des mots de passes, des solutions d’authentification à facteurs multiples, des limites sur le nombre de transactions, sur les sommes échangées, des limites sur les appareils utilisés, sur ta localisation…





Sur Snapchat, vraiment ? <img data-src=" />



Edit: bon, avec un peu moin s de mauvaise foi, je suppos eque Square a dû blidner le truc et qu’il fudra à minima un pin pour faire le paiement. Niveau sécu, Square c’est pas non plus n’importe qui.



Franchement, meme si c’est un tiers qui s’en occupe, ca donne pas confiance car de toute facon a un moment donne il faut qu’il y ait un echange de donnee avec l’appli et la solution du tiers et quand bien meme le truc serait ultra securise un nom commercial porte toujours une image de qualite avec lui (principe basique de marketing: Brand awareness) et celle de snapchat c’est les trou de securite, donc a partir de la, filer des autorisations de paiement a une telle aplie, non merci.



Puis bon, les applies couteau suisse, tres peu pour moi, faire 50 millions de trucs c’est le meilleur moyen de tout mal faire au final.








Lafisk a écrit :



et celle de snapchat c’est les trou de securite, donc a partir de la, filer des autorisations de paiement a une telle aplie, non merci.





Pour toi. Pas pour leur cible, qui n’a jamais entendu parler de ces failles (ou si c’est le cas, qui ne comprend pas ce que cela signifie)









Lafisk a écrit :



et celle de snapchat c’est les trou de securite, donc a partir de la, filer des autorisations de paiement a une telle aplie, non merci.





Et ça n’empêche pas aujourd’hui de toujours avoir des tonnes de gamins et gamines qui s’envoient des photos à poils faisant le bonheur des pédos malgré les fuites sur le web. Ces mêmes gamins qui demain utiliseront ce service sans réfléchir non plus.



pornographie + $ via la même plate-forme = industrie du sexe, voire risque de proxénétisme non ?


Paye pour voir mes boobs <img data-src=" />


Oulala mais je vois&nbsp;bien le genre de dérives que ça peut entrainer,le porno éphémère avec snap personnalisé a 1 €.

Sinon le transfert d’argent via snapchat j’y crois pas du tout.


C’est utilisable en France ou même en Europe ?









About Square Cash a écrit :



United States Availability:

•Residents of all 50 U.S. states can send and receive Cash.



International Availability:

•Cash attempts outside of the United States cannot be processed.




Sauf que encore une fois, les photos sauvegardées provenait d’une application tierce. C’est comme de se plaindre de s’être fait voler ces infos perso à cause d’une application facebook.



Le développeur est fautif pour la faille mais l’utilisateur l’est également.


Ok ils utilisent un service tiers pour la sécurité, mais ça reste Snapchat.

Vu leur passé en terme de sécurité justement, j’y crois moyen…



Cependant il est vrai que ces satanés banques ne se pressent pas pour facilité les virements entre particuliers, et pour ça, une vrai concurrence serait la bienvenue histoire qu’elles se bougent un peu le derch’.

Ainsi je ne peux que saluer cette tentative dans le domaine.



Mais bon vu que peu de personnes ne s’intéresse à leurs données, ce qu’elles deviennent et ce à quoi elles servent et surtout ceux qui les exploitent, je pense que leur coup de pub risque de marché malgré tout.



Bref, pour le moment : Wait & See








Lyaume a écrit :



Cependant il est vrai que ces satanés banques ne se pressent pas pour facilité les virements entre particuliers, et pour ça, une vrai concurrence serait la bienvenue histoire qu’elles se bougent un peu le derch’.





Mais, mais, vous êtes dans quelle banque ?



Je m’authentifie sur l’appli de ma banque, sélectionne l’option virements, puis le nom du bénéficiaire (son IBAN, je l’ai enregistré précédemment - depuis l’ordinateur pour des questions de sécurité : comme cela l’appli de la banque ne peut pas être détournée pour envoyer des fonds à un destinataire inconnu) , saisi le montant du virement et valide pour terminer. Le virement SEPA part dans la journée.

Dur de faire plus simple.



Bon ok je l’avoue je suis dans une banque un peu rétrograde! <img data-src=" />

Sont pas pressés de se mettre à l’ère du numérique.



Mais tu viens de soulever un point majeur, il faut avoir l’IBAN de ton collègue.

Alors je ne sais pas pour toi mais moi je ne le connais pas par coeur (le mien).

Je pense qu’on pourrait donc simplifier ce domaine, et c’est ce que je reproche aux banques. Mais il est vrai que ce n’est pas aussi compliqué que ce que j’aurais pu laisser entendre. C’est pour ça que la concurrence dans ce domaine pourrait apporter un gain intéressant, enfin je pense.


Ben, mon IBAN est dans mon appli, et il y a une fonction pour l’envoyer par mail à qui en aurait besoin <img data-src=" /> (ou tu trimbales un chèque avec toi pour faire ton rétrograde) ^^



Ce qui empêche la concurrence, c’est surtout le fait que dès que l’on touche au bancaire, il y a énormément d’obligations légales.



Vis à vis de certaines institutions qui peuvent demander des extractions des transactions comme la DGFIP par exemple (et à tes frais, tu as obligation de fournir le fichier au bon format et si cela ne leur plait pas, tu recommences et si tu remets le document en retard, hop pénalités), les obligations portant sur l’anti-blanchiment (là pour le coup sur de petits montants, on entrerait probablement dans un nouveau champ d’action réglementaire qui n’est pas encore décrit), les déclarations légales envers la balance des paiements,…



Déjà le passage à l’IBAN dans sa version actuelle est une très grande avancée vers la simplification puisqu’il permet d’identifier un compte précis dans l’ensemble de la zone SEPA et bien au-delà puisque beaucoup de pays hors de la zone SEPA l’ont intégré (Pas mal de pays d’Afrique, au Moyen-Orient [bien sûr pas les USA/Canada, ils ont leur propres cuisine interne comme d’habitude…]). Dans la zone SEPA, a minima, il n’est même plus besoin de connaitre la banque (le code BIC qui peut maintenant être déduit de l’IBAN). <img data-src=" />


Ok il est vrai que les problèmes liés à la sécurité freinent la concurrence.

Mais si justement on crée un nouveau protocole pour des petits transferts (ce que propose le nouveau service de Snapchat), ça peut être intéressant que les banques y réfléchissent aussi pour permettre de rembourser un ami simplement par exemple (genre il a payé le ciné car t’étais en déche complète).

C’est de ça que je voulais parler et je trouve que justement les banques sur ce domaine restent sur leurs acquis et n’innove pas trop. Bon ce n’est qu’un point de vu utilisateur car je ne connais pas du tout ce monde obscur de la banque, et surtout de leurs contraintes numériques.



En tout cas merci pour les éclaircissements que tu as apportés lors de ton dernier poste, j’ai pu apprendre pas mal de choses. <img data-src=" />


Mais de rien. <img data-src=" />



La seule chose importante pour les banques est l’argent.

En aucun cas, elles ne se mettront à faire du commerce de datas comme dans les modèles économiques modernes. L’informatique ne fait pas partie de leur métier; si elles pouvaient se passer de la DSI, elles le feraient.



Ce genre de simplification pour les usagers nécessiterait qu’elles se concertent entre elles pour pas un kopeck en retour. Sont pas folles. Il faudra que l’idée et l’énergie nécessaire viennent de l’extérieur.



C’est sûr que la petite application commune à toutes les banques dans laquelle tu renseignes ton IBAN permettant de l’envoyer à tout va pourrait fluidifier les choses (enfin en faisant attention, dans de mauvaises mains, on pourrait procéder à des prélèvements à ton insu, ‘SEPA’ pas encore au point de ce côté-là)